AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Eolia -fini-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eolia
Maître Assassin


Messages : 3
Triomphe : 6
Date d'inscription : 13/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Eolia -fini-    Mer 27 Aoû - 16:57



Eolia 21 ans neutre humaine
Rang Maitre assassin

Cette jeune fille d’apparence douce et fragile, cache en réalité un maitre assassin très doué.

Entrainée depuis toute petite à l’art de l’assassinat et de la traque, elle a développé un instinct de survie qui lui permet de survivre dans toutes sortes de régions que ce soit en forêt, dans la jungle, dans les montagnes enneigées ou non, ou dans les déserts. Elle possède un sang-froid à toute épreuve, elle est en effet capable d’attendre des jours sans bouger pour tuer sa cible. Mais elle est incapable de garder la tête froide avec les enfants en pleine crise, même les bébés… surtout les bébés en fait. Non seulement elle ne les aime pas, mais le pire c’est que ça à l’air d’être réciproque, en plus elle ne sait pas comment font les mères pour s’occuper de ces trucs pleurnicheurs et capables de pousser des cris à des décibels insoupçonnables.

Eolia et une personne froide et qui n’éprouve plus de sentiment dû à l’entrainement que lui on enseigné ses maitres d’armes durant son enfance. Ils l’ont entrainé à supporter la douleur, en la frappant allant jusqu'à lui casser les os et à continuer à l’entrainer. On l’a entrainé à supporter la faim en la privant de nourriture.

Quand elle n’est pas en mission Eolia peut se montrer très maladroite par moment comme cuire des pâtes dans une poêle à frire sans eau et avec du beurre, ou de repasser des vêtements sales et de remettre les propres qui viennent tout juste de finir de sécher dans la machine à laver. Elle n’est pas plus douée avec les relations humaines de type amical voir même idiote par moment, quand une personne veut devenir un compagnon de route ou une amie, pour elle c’est une évidence personne ne veut d’un assassin comme amie ou quoi que ce soit d’autre ! Elle aura plus tendance à se méfier de ces personnes, qui ne savent pas ou pas forcément qui elle est réellement, car son entrainement et certains événements l’ont rendue paranoïaque.

Discuter avec elle n’est pas forcement une parti de plaisir à moins d’aimer le sarcasme et sa franchise, bien qu’elle ne le fasse pas toujours exprès. Eolia n’est tout simplement pas à l’aise avec les gens, s’est pour ça qu’elle préfère être évitée plus tôt que d’avoir des gens autour d’elle. Ce qui lui permet de passer plus facilement inaperçue et donc de rester discrète.


Eolia fait 1m75 pour 55 kilos, oui elle est maigre un peu trop en fait, bien qu’elle mange équilibré et trois fois par jour maintenant, elle a développé un appétit d’oiseau. Ses longs cheveux lisses d’un noir corbeau sont souvent attachés ou camouflés dans ses vêtements pour pas trop la gêner lors de ses missions, il ne reste que sa frange et ses quelques mèches qui encadrent son visage aux traits fins et ovales. Son teint blanc fait ressortir ses yeux de la même couleur que l’apatite, d’une beauté trompeuse. Quand elle part en mission Eolia se passe un trait de peinture noir reliant ses joues légèrement creusées et son nez fin et juste en dessous une bouche fine qui ne sourit jamais sauf pour duper les gens qui la voient.

Quand on la voit arriver dans sa démarche féline et sans faire de bruit, seule une personne très attentive et qui ne se fie pas aux apparences, pourra reconnaitre que sous ses airs de fétu de paille fragile se cache un corps athlétique prêt pour le combat. Malgré ses cheveux et ses mains fines et douces, Eolia est souvent confondu avec un garçon, avec un corps androgyne et une poitrine quasi inexistante elle fait plus tourner les têtes des femmes que celles des hommes.

Eolia porte une combinaison a capuche noire et un petit bracelet en perles bleu sur le poignet droit, elle a seulement l’index et le majeur qui sont dans un gant pour mieux pincer la corde de son arc, le reste de ses doigts ne sont pas recouverts de tissus, comme un bout des ses épaules qui sont aussi dénudés. Elle a une ceinture avec une sacoche dans le dos qui contient plusieurs poche sur le coté, elle a également une réserve de flèches, Eolia a un foulard bleu-ciel attaché au côté gauche de sa sacoche.

Style de combat
Ni vu ni connu, un coup de dague dans le dos et hop elle est partie, une cible qui est entoure de gardes du corps ? Pas de problème une flèche entre les deux yeux et on en parle plus. De la magie ? Non vaut mieux pour elle et pour vous qu’elle ne l’utilise pas, c’est trop imprévisible ce truc.

L'objectif de votre personnage
Retrouver et tuer un des assassins de son clan qui a tué un des grands maîtres assassin et volé un objet très précieux.
Histoire
Eolia a été vendu par ses parents alors qu’elle n’était encore d’un bébé, à un grand maître assassin. Durent ses premières années son nouveau père lui a appris à marcher et a parlé, il lui donnait comme jouait des cadavres et des os humains ou animales pour la familiariser à ses futurs responsabilité en tant qu’assassin. De ses quatre ans jusqu’à ses dix ans en plus d’apprendre à lire et écrire et tout ce qu’un enfant de son âge peut apprendre dans une école normal, elle a commencé à apprendre à composer des poisons, comment posé des pièges, se glisser dans les ombres pour ne pas être vu, être le plus discret possible et bien sûr à se battre et tué.

Son père bien que gentil par moment étais extrêmement stricte ne supportent pas de la par de sa fille l’échec ou qu’elle ne fasse les choses à moitié, dans ses cas là, elle se faisait tabasser et hurler dessus. Eolia était souvent privé de nourriture pour son entrainement ou empoisonner a petite dose pour être totalement immunisé.

Eolia s’entraînait avec d’autre enfant qui comme elle allait devenir des assassins plus tard, un jour un autre enfant d’un an son ainé se lia rapidement d’amitié avec elle, se jeune garçon s’appelait Davide. Ils commençaient à s’entrainer ensemble jour et nuit. Sous l’œil vigilant de son père qui désapprouvait cette amitié, mais qui ne disait rien car mieux vos l’expérience que les mots. Les deux jeunes continuaient de rire et sourire. A dix ans Eolia eu sa première mission tuée un noble en s’infiltrent cher lui, elle n’avait pas eu trop de peine à entrer dans la bâtisse et se cacher des gardes avaient été un jeu d’enfant au sans propre et figure du terme.

Elle s’était vraiment amusé en se cacher de ses imbéciles qui ne la voyaient pas, trouver l’homme avait été un peu plus compliqué mais, sans plus. Eolia avait attendu qu’il s’endorme, pour se diriger vers le lit et y monter, car sans faire de bruit le faire bouger et lui planter une dague en plein cœur. Sortir du manoir avait été tout aussi simple que pour y entrer, une fois arrivé sous le couver des bois de la forêt tout proche, elle eue la surprise de découvrir son amie Davide. Eolia allait pour le salut quand celui-ci fondit sur elle dague en main, Eolia réussi à l’éviter in extrémiste et n’eut d’autre choix que de tuer son seul ami.

C’est les larmes aux yeux et la gorge nouée qu’elle lui demanda difficilement la seule phrase qu’elle pouvait prononcer « pourquoi ? On est amie non ? », S’est dans un rire que David lui répondit « je n’ai jamais dit que j’étais ton amie. C’était ma mission» peu de temps après David succomba à ses blessures. Ce soir-là son père qui avait suivi toute la scène de loin s’approcha d’elle pour la prendre dans ses bras et se fut la première est dernière fois que Eolia pleura.

Suite à cet incident Eolia ne cherchera plus à se faire d’amie et s’entraîna avec acharnement à la grande satisfaction de son père. Au fur et à mesure des années qui passaient, elle eut plus de mission d’assassina et Eolia pu voir a quel point les riches étaient pourrit. Car quatre-vingts pourcent de ses assassinas était commandé par ces gens qui pensaient être au-dessus des lois. Son père commenças à lui apprendre l’art de la traque et de la survit dans des milieux hostile, au début dans les forêts. Pour corser son apprentissage il l’emmena dans une jungle ou après lui avoir donné ses ordres et ses conseils il l’abandonna, il fit pareil dans des montages et différent dessert.

A quinze ans elle commença à développer un intérêt pour la chimie et les poisons. C’est aussi à cette époque qu’elle s’intéressa un peu à la magie, où elle se révéla être un véritable génie… pour les catastrophes. Elle se montra incapable de lancer un sort basique comme il faut au grand désespoir de son père. Un jour où elle devait lancer un sort brasier sur une cible celui-ci lui explosa à la figue, un autre bien parti pour temps dérivas sur le côté. Sans parler de la fois où elle réussit à faire bruler un village, même si à la basse c’était juste pour allumer une petite bougie pour avoir un peu de lumière, bref… une véritable catastrophe ambulante, comme quoi on peut être doué pour la théorie est nulle en pratique même si la s’est être un peu plus que nul mais bon.

A ses dix-huit ans son père lui offrit ce qui allais être sa tenu officielle d’assassin de son clan, Eolia du avec le savoir et l’aide de son père fabrique ses propres armes pour parfaire son équipement et enfin finir son entrainement. Même si son père la poussait encore à apprendre d’autre technique de forge de sa famille.

Pendant deux ans Eolia continua ses missions, quand un jour en rentrent de l’une dans entre elle, Eolia retrouva le clan sans dessus, dessous. Tout le monde courrait de à droite et à gauche répétant que quelqu’un les avait trahis et qu’un objet était introuvable. La nuit même son père lui appris qu’un des leurs, avait tué son mentor et lui avait pris un bijou très précieux qui ne peut être transmet que d’un grand maître assassin à un maître assassin. Et que maintenant c’était elle qu’on lui confia la lourde tâche de récupérer le collier de la renaissance du feu bleu.

Le lendemain Eolia avait préparé ses affaires et partais à la recherche de sa nouvelle cible, pendant des semaines et des mois elle traqua l’assassin sans relâche. Le temps lui commençais à se détraquer il y avait de plus en plus de tremblement de terre et d’autre catastrophe. Puits un jour Eolia avait enfin trouvé celui qu’elle cherchait.

Test-Rp
Tapie dans l’ombre des feuillages d’un arbre elle observait la petite cabane en bois, de la fumer sortais de la petite cheminé preuve qu’il y avait bien quelqu’un dedans. Un tremblement de terre oblige Eolia à s’accrocher à l’arbre pour ne pas tomber et se rompre le cou au passage il dura une bonne dizaine de minute avant de s’arrêter. C’était le cinquième depuis le début de la journée.

*mais que se passe-t-il à la fin ? Il n’y a jamais eu autant de secousse-sismique ! *

Eolia entendit une porte s’ouvrir pour laisser sortir un homme de taille moyenne, qui se frottait la tête apparemment quelque chose lui étais tombé sur la tête. Ne perdant pas de temps Eolia sorti une de ses flèches de son carquois et banda son arc en visant l’homme en face d’elle. Elle s’apprêtait a tiré quand un autre tremblement de terre se manifesta, Eolia n’eut pas le temps de s’accrocher qu’elle tomba en arrière, elle atterrit lourdement sur le sol après quelque seconde elle se remit sur pied et chercha sa cible.

- et merde !


Sa cible était par terre ses yeux rivés sur la flèche qui l’aurait surement tué s’il était tombé vers l’avant. Oui elle pouvait dire merde si seulement cet idiot était tombé vers l’avant elle aurait pu retourner chez elle après l’avoir décapité, mais non elle allait devoir se battre. Elle se releva en même temps que son adversaire qui n’avait pas l’air ravit de la voir.

- on peut dire que j’ai de la chance, je crois bien être la première personne a survire à une de tes flèches.

Tous les deux se mire en position de combat un sabre pour le traitre et dague pour Eolia, après quelque seconde à ce jauger ils se lancèrent à l’attaque. Telle un ballet les deux assassins se tournait autour cherchant a tué l’autre et esquivent l’attaque de son opposant, se séparent pour revenir à la charge. C’est lore de leur cinquième assauts qu’un autre tremblement de terre les firent arrêter tout mouvement, puits au moment où tout se calma le sol s’effondra sous leur pied les entraînent tout au fond du gouffre.


Dernière édition par Eolia le Sam 6 Sep - 18:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abnegatio
Capitaine de l'Arche


Messages : 125
Triomphe : 667
Date d'inscription : 25/06/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Eolia -fini-    Lun 1 Sep - 20:54

Bon, tout d'abord bienvenue sur le forum.

Ensuite, j'ai été mis au courant que c'était difficile pour toi, mais il va falloir sérieusement bosser ton orthographe et grammaire de manière générale. Mais je ne suis pas un mauvais bougre, surtout que tu as un très bon style d'écriture. Je vais passer un bout du commentaire à te parler de tes fautes, mais ne le prend pas mal, c'est pour t'aider.

Ne prend pas peur et après réflexion je ne vais pas te demander de recorriger toute ta fiche, on sent à certains endroits que tu fais des efforts et c'est ça qui est un peu bête, c'est que la moitié de tes fautes sont de distraction, vu qu'ailleurs, tu fais pas ces dites fautes.

Ce que je te conseille, c'est juste de te relire un peu, de lire à voix haute tes textes, car à certains moments, j'ai noté une ou deux phrases qui n'avaient aucun sens. Et ça, le seul moyen de t'en rendre compte quand on a du mal à écrire, c'est de les prononcer.

De la même façon, tu te rendra compte que tu place des virgules aux mauvais endroits. Je vais te reprendre un paragraphe entier pour t'expliquer sur ce que j'veux dire, et aussi sur tes phrases mal tournées:

Citation :
Pendant deux ans Eolia continua ses missions, quand un jour en rentrent de l’une dans entre elle, Eolia retrouva le clan sans dessus, dessous. Tout le monde courrait de à droite et à gauche répétant que quelqu’un les avait trahis et qu’un objet était introuvable. La nuit même son père lui appris qu’un des leurs, avait tué son mentor et lui avait pris un bijou très précieux qui ne peut être transmet que d’un grand maître assassin à un maître assassin. Et que maintenant c’était elle qu’on lui confia la lourde tâche de récupérer le collier du feu de la renaissance du feu bleu.

(je vais en profiter pour t'écrire entre parenthèse quelques fautes que tu pourrais revoir à l'avenir)

La première partie, c'est bon. Arrive la seconde: " quand un jour en rentrant (rentrent = le verbe au pluriel: ils rentrent / quand tu parle d'une action comme ça, c'est avec "ant") de l'une dans entre elles (il y a plusieurs missions, donc s à elles), "

Ici à cet endroit, ça sonne mauvais. Essaie de prononcer cette fin de phrase "dans entre elles". La forme correcte est "d'entre elles", tu rattache directement le dans à entre, et si tu le prononce à voix haute, tu te rendra compte que tu les rattache à l'oral aussi.

Reprenons le paragraphe: " Eolia retrouva le clan sans dessus, dessous". Ici, première virgule qui ne sert à rien. Quand tu utilise l'expression "sans dessus dessous", tu prononce à la suite "dessus dessous", tu ne fais pas de pause à l'orale, sauf si tu commence à réfléchir en plein milieu de la phrase. Il faut bien retenir qu'une virgule dans un texte signale une pause d'environ une/deux secondes.

Pour la phrase qui suit, "couraient (courraient au pluriel, vu qu'il y a plusieurs personnes qui courrent) de à droite à gauche", on ne doit pas mettre de "à" au premier morceau, ce qui donne: "couraient de droite à gauche".

"La nuit même son père lui appris qu’un des leurs, avait tué son mentor et lui avait pris un bijou très précieux qui ne peut être transmet que d’un grand maître assassin à un maître assassin."

Autre virgule en trop. Tu donne l'impression que tu réfléchis à ce que son père racontait. Tu peux le faire, plutôt à l'oral (en dialogue donc, quand ton personnage parle), mais ça se fait donc avec des points de suspension " ... "

De préférence, vu que tu raconte quelque chose du point de vue d'un narrateur, il n'y a pas besoin de pause. Ps: faute de distraction je pense: "transmet" s'écrit ici "transmis".

Dernière chose à signaler: "Et que maintenant c’était à elle qu’on lui confia la lourde tâche de récupérer le collier du feu de la renaissance du feu bleu."

Pour le début de la phrase, tu mélange un peu certaines façon de décrire ce que tu veux nous faire comprendre. Quand tu précise "elle" dans la phrase, tu n'a pas besoin d'utiliser des mots pour remplacer "elle", vu qu'on sait déjà que c'est "elle" (donc Eolia). Ici, tu précisais elle, puis tu rajoute "lui" pour reparler d'Eolia mais on sait déjà que c'est à Eolia qu'on confie la mission.

Pour le "à" au début, c'est pour bien dire que c'est "à elle". Sinon tu donne l'impression qu'elle se donne à elle-même la mission (ce qui est peut-être vrai remarque, mais ça reste tourné bizarrement).

Ici, tu aurai pu mettre si tu voulais une virgule à "Et que maintenant, c'était à elle" mais c'est pas obligatoire là.

J'en profite pour te signaler un autre soucis, c'est que tu répète beaucoup tes mots à certains endroits. J'ai du relire le mot "entraînement" une bonne dizaine ou vingtaine de fois dans ta fiche. Ici, tu répète deux fois à la suite que ton collier est un collier de feu. Si tu veux dire que c'est un collier de feu, puis après préciser "de la renaissance du feu bleu", tu peux mettre des point de suspensions, comme pour annoncer un rebond de la phrase.

"récupérer le collier du feu... de la renaissance du feu bleu."

Bon, ce sera tout pour ton écriture, je veux pas te démonter à toute ta fiche non plus et il y a toujours moyen de s'arranger si t'as besoin d'aide.

Ton mental décrit assez bien les différentes facettes de ton personnage, et ton physique se suffit à lui-même.

J'ai par contre quelques soucis avec l'histoire, mais ça peut se "corriger" selon ce que tu compte faire lors de ton premier rp et/ou palier de l'éveil.

Cette histoire est bien, elle est assez simple et malgré son côté un peu sombre reste dans la logique de ce qu'on a l'habitude de voir pour les ninja/assassins. J'ai apprécié que tu mentionne les effets d'Abnegatio dans ton monde, mais ce qui me chiffonne un peu plus, c'est le fait que tu ne fasse aucun autre lien avec le forum.

Je serai amené à croire que le moment où elle tombe dans le gouffre, quelque chose se passe qui fait qu'elle reste en vie ou se téléporte ailleurs, mais même si c'est pour garder le suspense, on sait tous d'avance qu'elle va survivre (sinon tu te serai pas inscrite), donc il y a peu d'intérêt à y mettre du suspense à cet endroit de l'histoire, et il serait donc plus favorable de nous dire ce qui arrive.

Tu n'es pas obligée de le mentionner ici, mais pense à décrire les détails lors de ton premier rp. Pour le palier de l'éveil, n'oublie pas que ce dernier est un rêve et ne se passe donc pas dans la réalité. Donc même si tu dis qu'une fois tombée, tu arrive au palier, il faudra trouver une explication ensuite pour que tu revienne "sur terre". Après, ce n'est pas les choix qui manquent: portail ténèbres, sans-cœur, bug d'Abnegatio, faille, etc.

Je ne vais pas te retenir plus longtemps. Si tu as besoin d'aide, n'hésite pas à demander à quelqu'un s'il peut t'aider, à condition que tu fasse l'effort de faire gaffe à ce qu'on dit, et que tu ne vienne pas demander qu'on te corrige tout sans rien faire ^^'.

Ne sois pas découragée par un tel commentaire, ça montre juste que je prend le temps de t'aider, plutôt que de te refouler sans rien rajouter.

Donc... Bienvenue encore une fois et fiche validée. Bon courage pour la suite ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kh-memento.com
 
Eolia -fini-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Lapis Philosophorum |Pierre| [PV Vanille] [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts Memento :: Tutoriel :: Fichiers de sauvegarde :: Fiche de présentation :: Fiches validées-
Sauter vers: