AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Renaissance [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Renaissance [libre]   Sam 30 Aoû - 23:34

Celsia flottait dans les ténèbres, sans consistance, piégée dans une boule de cristal depuis trois semaines, date à laquelle elle s’était éveillée avec une nouvelle personnalité. Elle devait sa nouvelle vie à Elsa. Avant cet instant, Celsia existait mais n’en avait pas de conscience, elle était un simple bug de la matrice, endormi, sans assez d’énergie pour faire rayonner son pouvoir en dehors de  la grotte. N’importe qui doué de magie aurait pu réveiller son pouvoir en effleurant la  sphère, la boucle temporelle ce serait alors enclenché et aurait piégé le monde dans un cycle éternel. Mais une seule personne sur cette Terre avait le pouvoir d’insuffler la vie, et par un miraculeux hasard, c’est cette personne qui avait touché la sphère et transféré malgré elle un fragment de son âme à l’entité. Sans le vouloir la reine des neiges avait ainsi donné vie à Celsia, lui avait offert une conscience.  Cette dernière avait hérité de la mémoire de la jeune femme et d’une grande partie de ses pouvoirs. Dès son éveil, elle avait déchainé ses pouvoirs et ainsi piégé le monde dans un cycle temporel, poursuivant ainsi la raison même de son existence. Seulement voilà, Celsia n’était pas qu’un paradoxe temporel, elle avait désormais une conscience et commençait à se sentir à l’étroit dans sa prison de verre.
Mais un beau jour, Elsa, qui avait miraculeusement échappé au maléfice,  débarqua comme une fleur dans la grotte pour essayer de détruire la sphère et elle réussit partiellement, ce qui permit à Celsia de fuir… Le double maléfique d’Elsa avait certes hérité des pouvoirs de cette dernière, mais sa nature de paradoxe temporel lui octroyait d’autres capacités tout aussi utiles…


LI-BER-TE !!!

Dès l’instant où elle quitta sa prison, Celsia prit une apparence humaine. Elle hérita tout naturellement des traits de sa « créatrice » tout en conservant une part de ténèbres (ses cheveux noirs et ses yeux rouges). En un clin d’œil, l’entité créa un portail et s’y engouffra.
Alors qu’elle croyait arriver à la Terre des Dragons, Celsia débarqua dans une ville totalement inconnue. Autour d’elle, nulle trace d’habitants ou de vie, rien. Mais qu’importe elle était libre !!! Elle regarda ses mains, puis son corps, faisant bouger ses doigts uns à un avec une intense satisfaction et respirant pleinement les odeurs alentours. C’était tellement grisant ! La discordian se laissa peu à peu gagner par l’excitation et décida de tester ses capacités. Elle fit un pas, puis deux, chancela, puis se mit à courir avec un grand sourire. Elle avisa un immeuble et se téléporta sur le toit sans arrêter sa course, puis sauta sur le rebord et se laissa tomber dans le vide, savourant la sensation. A la dernière minute, elle influa sur la course du temps et  son corps ralentis pour se poser tout doucement sur le sol. La jeune fille éclata de rire. Ses pouvoirs lui venaient spontanément sans qu’elle ait besoin de faire d’effort. Il n’y avait pas de mot pour d’écrire ce qu’elle ressentait. Un peu plus loin un animal sortit d’un buisson et partit en courant. La jeune femme fit un geste de la main et la créature stoppa sa course net, changé en statut de glace.


-C’est donc ça le pouvoir qui fait si peur à la reine d’Arendelle ! S’exclama l’entité avec un sourire en coin.

Celsia fit claquer ses doigts et la glace éclata en une myriade de débris ensanglantés. Elle ricana.

-Voilà une formidable source de distraction en perspective…

Un bruit de pas se fit entendre derrière elle.

-Qui est là ?! S’écria telle en pivotant sur ses talons.


Dernière édition par Celsia le Mar 2 Sep - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alastair
Roi des Cauchemars


Messages : 20
Triomphe : 40
Date d'inscription : 01/09/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Renaissance [libre]   Mar 2 Sep - 17:38

Depuis sa naissance dans ce que ce son narrateur avait appelé Ténèbres, Alastair n'avait eu de cesse de vouloir faire souffrir autrui, répandant le chaos et ses cauchemars dans son monde. Les dieux l'avaient crée, ils avaient décidé de lancer une malédiction à ce monde, pour voir ce que les humains, leur autre création allait faire. Alastair était une malédiction personnifiée. Il était le Roi des Cauchemars.

Au départ il n'avait pas vraiment d'apparence propre, ce n'était qu'un amas d'ombres pouvant se solidifier en une sorte de masse informe vaguement humaine. C'est seulement après avoir goûté à diverses peurs en envoyant ses cauchemars attaquer les humains qu'il réussit à prendre une forme plus humaine, après avoir bien mangé, après être devenu plus puissant.
Les dieux ne faisaient rien malgré les prières des humains, ils voulaient toujours voir comment l'humanité allait s'en sortir contre cette malédiction qu'ils avaient lâché sur leur monde. Ils étaient curieux.
Alastair s'attaqua alors à une famille, il n'aurait pas dû, mais qui aurait pu le savoir ?

Sans cesse tourmentée par les cauchemars d'Alastair, la mère du héros devint folle, puis se fut au tour de toute la famille. Seul le fils, insensible à ce que pouvait faire la créature, ne devint pas fou. Il jura de se venger et de vaincre le monstre. Les dieux se réjouirent car enfin un humain allait faire quelque chose, et allait peut-être réussir, mais ils ne vinrent pas en aide au héros, se contentant d'observer la suite des évènements.
Quand le héros quitta son village, Alastair réapparut pour rendre fou tout ledit village, puis bientôt ce fut au tour des villes avoisinantes, puis du monde entier. Les dieux commencèrent à s'inquiéter, mais ils ne firent rien. Après plusieurs péripéties, le héros parvint à blesser gravement Alastair avec son couteau empoisonné, un poison magique que seuls les dieux de ce monde fictif pouvaient soigner. Les dieux avaient eu pitié du héros et avaient donné ce couteau au jeune homme pour qu'il puisse blesser et peut-être vaincre le monstre. Gravement blessé à la jambe droite, la créature se retrancha dans une grotte, mais il ne parvint pas à se soigner, même les dieux ne le voulurent pas, alors qu'il était leur création et avait agi selon leurs ordres.
Bientôt le héros trouva le point faible ultime de la créature: la lumière. Avec l'aide de la magie il parvint à créer des chaînes faites de lumière pure, retrouva le monstre et le vainquit. Le héros enchaîna Alastair et le traîna jusque dans une prison lumineuse, dont les barreaux étaient eux aussi de lumière pure et les dieux placèrent cette prison en plein coeur du soleil de leur monde. Le héros avait sauvé son monde.
Alastair avait souffert durant de nombreuses années, enfermé dans cette prison, avec ces chaînes. Les dieux lui avaient promis qu'une fois sa mission accomplie il aurait droit à une nouvelle vie, qu'il pourrait choisir entre se réincarner en humain normal et avoir une famille, ou bien choisir de vivre dans un monde où les Ténèbres et la peur seraient les mots d'ordre. Mais ils avaient oublié leur promesse et avaient oublié le sort de leur création. Ils abandonnèrent Alastair et passèrent à autre chose, ils choisirent d'ignorer ses cris de douleur et ses supplications.

Alastair avait vécu durant de nombreuses années dans la douleur, les larmes, et complètement affamé, puisque privé de sa nourriture; la peur d'autrui. Il rêvait de se venger, mais il savait qu'il ne pourrait pas le faire.

Et puis...un jour il réussit à sortir de sa prison, comme par enchantement. De l'encre noire en grandes quantité était apparu dans sa cellule. Il ne savait comment. L'encre l'avait englouti, lui, les chaînes, la prison, tout. Tout cet environnement lumineux disparaissait avec lui, il se noyait dans de l'encre.
Il s'était retrouvé subitement dans une chambre de noble, il ne savait pas où exactement. Il avait découvert un livre étrange, l'avait lu...et découvert la vérité. Sa vie n'avait été qu'un mensonge depuis le début. Il se mit à haïr celui qui lui avait écrit une vie pareille et il jeta le bouquin dans les flammes de la cheminée et il attendit, il attendit le retour de son narrateur. Une fois fait, il avait réclamé des explications puis avait tué celui qui avait gâché son existence. Et il s'était enfui dans la nuit noire.

Sa vie n'avait été qu'un mensonge mais ses pouvoirs étaient réels, en principe. Il avait essayé cela sur les habitants de ce nouveau monde, apparemment réel et non fictif. Il avait passé des siècles à souffrir et à être affamé. Il en avait alors profité pour se nourrir, mais cela avait attiré l'attention de leur Reine. Il avait dû se battre, avait été de nouveau blessé, mais par un miracle quelconque, il avait réussi à s'enfuir.

Et là...il ignorait encore où il était.
La Reine l'avait momentanément aveuglé et l'avait beaucoup blessé au point qu'il avait cru qu'il allait mourir. Et il s'était évanoui.
Il avait alors fait un songe étrange, mais cela n'est pas le sujet de ce post.

A son réveil, Alastair se retrouvait finalement dans un endroit parfaitement inconnu.
Il n'était plus aveuglé et la lumière de l'endroit ne lui faisait pas mal. Mais il était encore complètement désorienté, il avait tout de même passé des siècles enfermé dans un seul endroit, il avait encore faim et il était toujours autant blessé. Il se releva tant bien que mal, sa magie n'était pas encore tout à fait au rendez-vous, il ne pouvait pas flotter, il était obligé de march...de boiter.
Il n'avait pas peur, mais il souffrait atrocement.

Et puis il vit une femme, de dos, et il tenta de s'approcher, toujours aussi désorienté et mal en point. Elle avait crié pour savoir qui était là et elle avait pivoté sur ses talons.
Alastair ne répondit pas tout de suite, décontenancé par la beauté sombre de la jeune femme, puis se gifla mentalement avant de répondre finalement, le souffle court:


-Alastair...mon nom...est...Alastair...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abnegatio
Capitaine de l'Arche


Messages : 125
Triomphe : 667
Date d'inscription : 25/06/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Renaissance [libre]   Mar 2 Sep - 22:29

La Calligraphie des Interdits, tel était le nom de la cité qu'il avait bâtit, lieu à l'intérieur du quel tout ceux qu'il considérerait comme juste seraient accueillis. Il observait son lieu, réfléchissant à ce qu'il pouvait faire dans tout cet espace et surtout, qui était en mérite de le remplir pour être sauver. Il fallait aussi s'occuper de la tour Mystérieuse et de ces personnes qui tenteraient de la sauver d'une fin inévitable à son sens. Il réfléchissait... Les discordians étaient une solution simple, mais étaient-ils au moins assez fort pour cela ? Question difficile, mais il ne fallut pas attendre longtemps pour que la réflexion de l’abnégation soit interrompue par une signature magique inconnue.

D'un seul pas, il arrivait sur le lieu de la signature magique et il voyait une demoiselle qui semblait libérer ses pouvoirs, comme-ci elle n'avait jamais eu l'occasion de le faire. Il pouvait le sentir, elle n'avait rien d'habituel, c'était une discordiane... Cette nouvelle faisait sourire le maître de l'endroit car il avait enfin trouvé une solution pour s'occuper des impies qui tenteraient de sauver la tour. Cette jeune femme était forte ou en tout cas, elle savait se déchaîner quand il le fallait. Il pu à peine observer qu'une autre présence fit son apparition et celle-ci étant différente. Un autre être, ténébreux, mais pas pour autant discordian. Le maître des lieux avait son plan et ces deux personnes allaient pouvoir l'aider...

Les deux personnes se retrouvèrent face à face et l'homme se présenta brièvement sous le nom de Alastair. La dame ne se présenta pas, mais ce n'était pas encore le plus important. D'un pas dans le vide, l'abnégation se mit à descendre doucement vers le sol, comme-ci l'air lui même ne voulait pas le voir chuter. Il descendit jusqu'à être à 5 centimètres du sol et il flottait à cette hauteur, à la vue de ces deux nouveaux Justes. Il mit ses deux mains dans son dos et regardait plus attentivement ces deux interlocuteurs.

" Bienvenue à vous deux dans votre cité, celle que j'ai créé pour les êtres comme vous, ceux que je considère comme les Justes, ceux qui doivent être sauver. Prenez cet endroit comme une arche où vous êtes en sécurité, une arche où vous pourrez revenir pour éviter les pullulements infectes des mondes extérieurs. Maintenant, j'ai une mission à vous confier. Je vous que rejoignez la cité du crépuscule et que vous y fassiez le plus de dégâts possibles, aucune retenue, comme vous me l'avez montré précédemment mademoiselle. Une fois votre mission accomplie, n'hésitez pas à revenir, cette ville est aussi votre maison."

D'un simple mouvement de la tête, un portail s'ouvrit juste à côté du maître des lieux qui se remit à flotter en hauteur pour repartir. Il remontait comme il était descendu, de manière douce et distinguée. Une fois le pied posé sur le haut d'un bâtiment, il se retourna et regarda ses nouveaux Justes pour leur adresser un sourire.
"Avant que vous ne me posiez la question, je vais vous dire mon nom, celui de votre "père", je suis Abnegatio..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kh-memento.com
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Renaissance [libre]   Mer 3 Sep - 0:53

Celsia fit volteface en entendant un bruit derrière elle et découvrit un homme mal en point. La faiblesse apparente de son vis-à-vis la mit en confiance, et puis il était évident qu’ils venaient du même endroit tous les deux : des ténèbres…
Elle le détailla sans aucune gêne : brun, très grand, le visage pale… la discordian arrêta son regard sur ses yeux dorés et un grand sourire s’épanouit sur son visage. Elle ne savait pas d’où il venait mais il lui plaisait déjà.


-Alastair...mon nom...est...Alastair...

Il semblait éprouver quelques difficultés à parler… Elle songea que ce jeune homme était ultra sexy tout à fait charmant et s’approcha de lui sans se départir de son sourire. Elle n’allait quand même pas le laisser se débrouiller tout seul alors qu’il pouvait à peine marcher, ça ne serait pas politiquement correct ! Arrivée à sa hauteur, elle fit ce qui lui semblait être le geste le plus naturel du monde : elle glissa ses deux mains sur les joues de l’homme et attira son visage contre le sien pour l’embrasser. Après quoi, elle recula et le regarda avec son plus beau sourire.

-Salut !

Une intrusion l’empêcha de se présenter. Avec une moue boudeuse elle leva les yeux vers le nouvel arrivant, un drôle de type qui défiait les lois de la gravité en se laissant lentement tomber dans le vide. Celsia se demanda comment elle avait fait pour sentir sa présence. Elle ne se savait pas posséder ce pouvoir, mais c’était cool. Elle nota une fois de plus qu’elle ne se sentait pas en danger. Bizarre, elle n’était pourtant pas d’un naturel confiant, mais c’est comme si ce lieu dégageait une aura de sécurité…

- Bienvenue à vous deux dans votre cité, celle que j'ai créé pour les êtres comme vous, ceux que je considère comme les Justes, ceux qui doivent être sauver, commença l’inconnu.

Ok, il avait réussi à capter l’attention de la demoiselle. Alors ce monsieur était le créateur de la ville ? La grande classe !

-Prenez cet endroit comme une arche où vous êtes en sécurité, une arche où vous pourrez revenir pour éviter les pullulements infectes des mondes extérieurs.

Bon là ça faisait un peu fanatique religieux quand même. Mais bon, il avait parlé d’un refuge et ça c’était plus intéressant.

-Maintenant, j'ai une mission à vous confier. Je vous que rejoignez la cité du crépuscule et que vous y fassiez le plus de dégâts possibles, aucune retenue, comme vous me l'avez montré précédemment mademoiselle. Une fois votre mission accomplie, n'hésitez pas à revenir, cette ville est aussi votre maison.

Celsia lança un regard perplexe à Abnegatio. Une mission ?  Elle le regarda ouvrir un portail et s’envoler vers le haut du bâtiment.


« Il n’a quand même pas l’intention de nous planter là comme ça après ce qu’il vient de dire ? », pensa telle, sa bonne humeur envolée.

-Avant que vous ne me posiez la question, je vais vous dire mon nom, celui de votre "père", je suis Abnegatio...

-Ok… dit elle d’un air agacé.

En un clin d’œil elle se téléporta sur le toit derrière Abnegatio. Elle croisa les bras et soutient son regard.

-Bon ! Non pas que je sois malheureuse d’être ici, mais… t’es qui en fait ? Et c’est quoi cette histoire de mission à la Cité du Crépuscule ? Que les choses soient bien claires, je ne suis pas sortie de ma prison pour jouet le gentil soldat du premier type qui passe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alastair
Roi des Cauchemars


Messages : 20
Triomphe : 40
Date d'inscription : 01/09/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Renaissance [libre]   Mer 3 Sep - 20:11

On va dire que notre Roi des Cauchemars était actuellement en train de...buguer. Ouais voilà, c'était le mot...buguer.
Il avait toujours été seul, depuis sa naissance. Il avait été habitué à la solitude, il avait toujours apprécié la peur qu'il inspirait, mais il n'avait jamais compris pourquoi on le haïssait, jusqu'à ce qu'il se fasse battre par ce héros, et toujours jusqu'à ce jour qu'il maudirait sans cesse, il n'avait jamais compris qu'il n'aimait en fait pas être seul. Dans sa prison, il avait appris à détester la solitude, à détester souffrir, à rêver de vengeance.
Jamais il n'avait ressenti de l'attirance pour quelqu'un, alors parler d'amour...lui qui ignorait ne pas avoir de coeur en plus...physiquement parlant.
Alors ouais...là, il venait de buguer.

Mais qu'est-ce qui n'allait pas chez elle ?! Elle venait d'embrasser Alastair et...hop.
Plantage mental.
Blue screen de la mort.
Réinitialisation des paramètres.
Démarrage en mode sans échec.

Punaise, ce qu'il la trouvait belle, séduisante, magnifique...il ne savait pas ce qu'il avait, mais il savait n'avoir jamais ressenti cela auparavant et il mit tout ce qu'il ressentait maintenant sur le compte de sa désorientation, et de sa rencontre avec cette séduisante inconnue.
Mais pour sa plus grande frustration, elle ne put se présenter; dommage.

Alastair se tourna pour regarder l'homme qui venait d'arriver. Il ne le connaissait évidemment pas et il avait déjà attiré l'attention du Roi des Cauchemars. Alors, récapitulons un peu...ouais parce qu'il était pas non plus en grande forme et qu'il était encore surpris.
Alors ainsi il avait en face de lui le créateur de cette cité...qui était un abri sûr pour les Justes...et apparemment, l'homme venait de dire qu'Alastair était un Juste...donc il avait un endroit où il pouvait se mettre à l'abri...ENFIN ! S'il avait pu sourire, il l'aurait déjà fait. A la place, ses yeux dorés brillèrent d'un intense éclat.
Ensuite, il venait de parler d'une histoire de...mission. Et un portail venait de s'ouvrir. Alastair était heureux, avec un peu de chance il pourrait ENFIN manger à sa faim.
Après tout...est-ce que effrayer autrui et se nourrir de la peur afin de se rassasier et d'accessoirement tuer quelques personnes étaient bel et bien des actes censés faire des dégâts selon ce type encapuchonné ? Savait-on jamais, hein...

Bon...Alastair apprit le nom du gars.
Abnegatio.
Et il disait être leur "père". Ouais...euh...on va dire qu'il s'en fichait complètement hein...Mais pourquoi pas; lui qui n'avait aucune famille; et n'en avait jamais eu en fait...

Toujours un peu sonné, le Roi des Cauchemars regarda la magnifique beauté sombre disparaître pour enfin réapparaître sur le toit, derrière le créateur de la ville. Non seulement elle était belle, mais en plus elle était douée de pouvoirs incroyables. Il l'aimait bien...enfin il ne savait pas ce qu'il éprouvait à son égard, mais bon...en tant que narratrice, je peux bien vous le dire, non ?
Il ne pouvait pas encore flotter, ni utiliser correctement ses pouvoirs, la faim tenaillant beaucoup trop, par contre il pouvait entendre ce qui se disait. Incapable de monter pour les rejoindre il les héla de là où il était; il était vraiment mal en point et cela lui était désagréable. Surtout que son estomac faisait un bruit bizarre; il ignorait les gargouillements en fait...


-Messire Abnegatio, il jouait la carte de la politesse, déjà parce qu'il était poli, et ensuite parce qu'il ne savait pas vraiment comment l'appeler autrement. Par "le plus de dégâts possibles", vous comptez également les dégâts psychologiques ? J'ai le don de matérialiser les cauchemars d'autrui et la peur ainsi causée est ma seule nourriture, alimentant par le même temps le reste de mes pouvoirs; malheureusement ils sont un peu à plat. Alors...qu'en pensez-vous ? Je peux ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abnegatio
Capitaine de l'Arche


Messages : 125
Triomphe : 667
Date d'inscription : 25/06/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Renaissance [libre]   Sam 6 Sep - 18:15

Il savait parfaitement qu'il ne pourrait pas leur demander quelque chose comme-ça, de but en blanc, sans avoir à argumenter correctement ou même expliquer réellement qui il était, ce qu'il se passait et quel était son véritable objectif. Il s'en doutait et évidemment, il ne fallut que quelques secondes pour que la demoiselle de givre noir apparaissent au-dessus du bâtiment, aux côtés de l'homme encapuchonné. Il était évident qu'elle voulait en savoir plus et il ne pouvait lui en tenir rigueur, il aurait préféré avoir à expliquer cela après cette mission. Mais bon, on ne peut pas tout le temps décidé non plus, bien qu'ici, ça avait finalement peu d'importance.

Il ne put même pas répondre que le fameux Alastair questionna Abnegatio sur cette histoire de dégâts à causer. Il semblait plus doué pour les dégâts psychologiques que physiques selon ses dires et il pouvait provoquer des cauchemars qui lui servaient à alimenter ses pouvoirs. Il était vrai que ce maître des cauchemars avait un pouvoir excessivement intéressant et cela eu pour effet de dessiner un léger sourire en coin sur le visage du capitaine de l'arche.

"Mon cher Alastair, des dégâts sont des dégâts, qu'ils soient physiques ou psychologiques, tu as carte blanche pour cela et je peux t'assurer que je n'aurais aucun problème avec le fait que tes "victimes" te nourrissent."

Il espérait avoir donner une réponse satisfaisante à l'être étant resté en bas et maintenant, il se devait de répondre à la discordian qui l'avait rejoins. Il n'avait pas de réel raison de mentir ou même de cacher la vérité alors autant lui expliquer le plus intéressant et surtout, pourquoi il avait décidé de les sauver eux et pas d'autres personnes.

"Je m'excuse si j'ai donné l'apparence de vous commander, cela n'était nullement le but car si vous êtes ici, c'est justement parce que vous êtes libre de faire ce que vous voulez, chère demoiselle. Pour répondre à vos questions, je suis un discordian, tout comme vous, mais disons que j'existe depuis plus longtemps et que par la faute des habitants de chaque monde, ils commencent tous à sombrer dans les ténèbres. Cependant, il y a certaines personnes qui méritent d'être sauvés, comme vous, et ce choix n'incombe qu'à moi. Ces personnes ont accès à cette "arche" et sont baptisés les Justes, ce que vous êtes maintenant." Il s'interrompit quelques instants pour regarder l'horizon de cette cité avant de regarder à nouveau la demoiselle, reprenant le ton calme et serein de tout-à-l'heure. "Quant à cette mission, prenez plus cela comme une occupation que je vous propose plutôt qu'une véritable mission. A aucun moment, je ne vous obligerais à faire quelque chose que vous ne voudrez faire, vous êtes totalement libre. Dites vous simplement que plus vite les mondes disparaîtront, plus vite les Justes seront les seuls à encore exister. Je comprendrais tout-à-fait si vous ne vouliez pas participer, mais je pense que vous pourriez rencontrer des gens que vous connaissez, comme celle qui vous a fait vivre par exemple. Je n'aurais qu'une seule condition à vous imposer, et cela compte aussi pour vous, monsieur Alastair." Il prononça cette dernière phrase un peu plus fort pour que l'homme en-dessous l'entende et comprenne qu'il devait écouter ce qui allait suivre. "Vous ne serez pas les seuls à être mes élus et donc à parcourir cette cité. Je ne veux pas que vous vous attaquiez à d'autres Justes ou que vos actions entraînent des conséquences sur les Justes. J'espère avoir répondu à vos questions et avoir donner toutes les informations que vous espériez, mademoiselle."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kh-memento.com
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Renaissance [libre]   Dim 7 Sep - 18:25

Celsia entendit Alastair héler Abnegatio et songea qu’il devait avoir une ouï très fine pour avoir pu suivre la conversation depuis sa position actuelle. Pourquoi ne les rejoignaient-ils pas ? Peut-être qu’il ne possédait pas ce genre de pouvoir… ou qu’il était trop faible pour le faire. Dans tous les cas la Discordian ne doutait pas qu’il possédait des talents particuliers… il ne serait pas là autrement. Cette conviction fut bien vite confirmée par les dires d’Alastair :

- J'ai le don de matérialiser les cauchemars d'autrui et la peur ainsi causée est ma seule nourriture, alimentant par le même temps le reste de mes pouvoirs; malheureusement ils sont un peu à plat.

Celsia considéra le roi des cauchemars sous un jour nouveau.

« Non seulement il est super sexy mais en plus il est super balaise ! »

Heureusement que de là où il était, Alastair ne pouvait pas voir la lueur de convoitise qui brillait dans les yeux de la brune, sinon il aurait surement prit peur et plié bagages.

"Je m'excuse si j'ai donné l'apparence de vous commander, cela n'était nullement le but car si vous êtes ici, c'est justement parce que vous êtes libre de faire ce que vous voulez, chère demoiselle. Pour répondre à vos questions, je suis un discordian, tout comme vous, mais disons que j'existe depuis plus longtemps et que par la faute des habitants de chaque monde, ils commencent tous à sombrer dans les ténèbres. Cependant, il y a certaines personnes qui méritent d'être sauvés, comme vous, et ce choix n'incombe qu'à moi. Ces personnes ont accès à cette "arche" et sont baptisés les Justes, ce que vous êtes maintenant."

Un Discordian…

-Es-tu l’incarnation d’une distorsion temporelle toi aussi ?

La jeune femme avait encore un peu de mal à cerner ce qu’était un « discordian ». Elle avait besoin de comprendre. Pour la première fois depuis son « éveil » elle se demanda si d’autres entités comme elle existaient, avaient une emprise sur l’espace-temps. A moins que ce titre ne soit donné à tous ceux qui avait été touché par un paradoxe temporel ? Auquel cas Elsa était peut-être une discordian elle aussi ?

-Et quels sont les critères pour « sauver » une personne et lui offrir une place sur « l'arche » ?

Perplexité. Elle ne comprenait pas pourquoi elle avait été choisie. Pour quelqu’un comme elle pour qui les relations humaines se limitaient à dominer ou être dominé, le concept de sauver et protéger des inconnus sonnait étrangement.

-Quant à cette mission, prenez plus cela comme une occupation que je vous propose plutôt qu'une véritable mission. A aucun moment, je ne vous obligerais à faire quelque chose que vous ne voudrez faire, vous êtes totalement libre. Dites-vous simplement que plus vite les mondes disparaîtront, plus vite les Justes seront les seuls à encore exister. Je comprendrais tout-à-fait si vous ne vouliez pas participer, mais je pense que vous pourriez rencontrer des gens que vous connaissez, comme celle qui vous a fait vivre par exemple. Je n'aurais qu'une seule condition à vous imposer, et cela compte aussi pour vous, monsieur Alastair.


Traduction : vous êtes libre MAIS il est très fortement recommandé de le faire quand même. Respect, Abnegatio savait jouer avec les mots, Celsia fut forcer de le reconnaître. Par contre il venait de dire un certains nombres de choses qui avait fait tilt dans le cerveau de la demoiselle.

« Comment est-il au courant pour Elsa ? »

De toute façon il avait tort. Elsa était en ce moment même à la Terre des dragons et il n’y avait aucune chance pour qu’elle arrive à rejoindre la Cité du Crépuscule, elle n’en avait ni les moyens ni les pouvoirs. Actuellement, la reine était encore plus démunie qu’un oisillon dans son nid.

-Vous ne serez pas les seuls à être mes élus et donc à parcourir cette cité. Je ne veux pas que vous vous attaquiez à d'autres Justes ou que vos actions entraînent des conséquences sur les Justes.


-Ok on ne tape pas sur les autres copains, dit-elle d’une voix complètement désintéressée. A vrai dire son esprit était resté bloqué sur autre chose. Mais revenons-en à ce que tu as dis avant hein ! Tu as l’intention de faire « disparaître les autres mondes » ? Non pas que je sois contre le fait de faire souffrir des innocents, tout ça tout ça, mais je tire mon pouvoir et mon énergie vitale de la distorsion temporelle d’Arendelle… donc si tu détruis mon monde tu me tue avec et ça il n’en est pas question !


Elle jeta un regard vers le sol, là où se trouvait Alastair.

« Et lui, d’où vient-il ? Quelle est son histoire ? »

Sans attendre la réponse d’Abnegatio elle se téléporta aux côté du ténébreux et le gratifia d’un grand sourire. Puis elle leva les yeux vers Abnegatio et lui fit un signe de la main.

-Et si tu revenais au sol un peu, histoire qu’on puisse terminer cette conversation tous les trois sans avoir besoin de crier ? (Elle se tourna vers Alastair : ) Au fait, je m’appelle Celsia. Ravie de faire ta connaissance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alastair
Roi des Cauchemars


Messages : 20
Triomphe : 40
Date d'inscription : 01/09/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Renaissance [libre]   Lun 8 Sep - 14:05

Vu que la narratrice que je suis aime beaucoup quand tout est dans l'ordre, eh bien...faisons donc ainsi !

Bon, déjà, le mec encapuchonné avait marqué beaucoup de points dans l'estime d'Alastair; pour une fois qu'il pouvait se déchaîner librement, il n'allait certainement pas décevoir cet Abnegatio et faire le plus de dégâts possibles dans les rangs ennemis. Avec une certaine mesure bien sûr, il n'avait peut-être pas mangé depuis des siècles, mais le Roi des Cauchemars savait se tenir, et surtout il n'avait nullement l'envie de faire une indigestion. De la bouffe, restait de la bouffe après tout, si on s'empiffre on ne peut que mal digérer, et déjà qu'il était faible, mon dieu ! Il n'avait certainement pas envie de régurgiter son repas.
Mais bon, déjà il avait le DROIT de causer autant de dégâts qu'il le voulait, donc il était content. Même si ce n'était pas un sourire qui venait de se dessiner sur son visage, vu que son sourire c'est juste un rictus sadique. Non, on ne pouvait voir sa satisfaction que par l'éclat doré dans ses yeux qui venait de se manifester.

Trop occupé par ce qu'il imaginait déjà faire subir à ses ennemis, Alastair n'écouta pas ce que dit Abnegatio à la magnifique jeune femme, mais il put néanmoins entendre son avertissement vis-à-vis des autres personnes comme eux.
Ok, tant qu'il pouvait bouffer, alimenter ses pouvoirs et tout, et tout, voilà qui lui allait très bien. Il avait le droit de causer ses dégâts cauchemardesques, il avait un abri et des gens comme lui, ok, tout lui allait; c'en était même impossible pour lui, il pensait...rêver...Assez ironique comme situation pour lui, mais qu'importe.

Il regardait le portail encore ouvert et se demandait quand est-ce qu'il allait le franchir. Maintenant, ou bien devait-il attendre la jolie brune ? - ô combien sexy...euh...wait...pourquoi quand il pensait à elle, il commençait à avoir....quelque chose de bizarre en lui ?!
Alastair raya ce sentiment de ses pensées pour se reconcentrer à l'instant sur les deux là-haut...où était passée la Discordiane ?!...ah ok juste à côté de lui.
Il nota mentalement qu'elle pouvait se téléporter; sympa le pouvoir.


-Et si tu revenais au sol un peu, histoire qu’on puisse terminer cette conversation tous les trois sans avoir besoin de crier ? Au fait, je m’appelle Celsia. Ravie de faire ta connaissance !

Ah...euh ouais...d'accord...ok...
Lui aussi il était ravi mais cela ne s'affichait pas du tout avec un sourire, mais avec cet éclat doré dans ses yeux.
Bon, déjà qu'elle l'avait embrassé tout à l'heure - ce fut électrisant et agréable, mais pour lui qui n'avait jamais eu aucun contact de ce genre avec quelqu'un d'autre...bah...voilà quoi; plantage mental de la mort - maintenant qu'elle lui souriait; oh mon dieu ce sourire était si parfait !

Bon sang, mais qu'est-ce qu'il t'arrive Alastair, reprends-toi !

Il s'approcha de la brune et lui fit un baisemain, en parfait gentleman comme il avait pu voir plusieurs humains le faire auparavant, dans ce foutu monde fictif duquel il était originaire.


-Je suis moi-même ravi de vous rencontrer, noble Celsia.

Il ne recula pas, presque hypnotisé par le regard de la brune; mon dieu mais qu'est-ce qu'elle était belle !
Bien sûr, il venait d'avoir le coup de foudre, mais comme il ne savait pas du tout ce que c'était...hem...


-J'ai entendu dire que vous veniez d'une distorsion temporelle et que si votre monde est détruit vous disparaissiez aussi. Pour ma part je viens d'un monde fictif d'où j'étais le grand méchant avant d'être vaincu et emprisonné si longtemps sans nourriture et ce, selon le bon vouloir de mon narrateur, d'où mon état; seulement après un effondrement partiel de la réalité de son monde, j'ai pu miraculeusement sortir de son livre et je l'ai détruit - et j'ai aussi tué mon narrateur, mais ce n'est qu'un détail. Quoiqu'il arrive, je veillerai à ce que vous restiez toujours en vie et j'éliminerai tous ceux qui veulent votre disparition, je vous le promets.

(Seikyo: Eh mais c'est une déclaration d'amour !
Alastair: Mais c'est une déclaration d'amour, que dalle ! Je ne suis pas amoureux, et puis c'est quoi d'abord, hein ?!
Seikyo: C'est ce que tu ressens pour elle, et si c'est une déclaration d'amour !...un peu spéciale certes, mais une belle preuve d'amour, tu veux la protéger !
Alastair: Mais que dalle ! Arrête tes bêtises toi !)
Euh...les gars, vous fichez quoi dans la narration de ce post ?! Allez, vous sortez, maintenant ! ALLEZ ! Et vous me rendez le clavier...merci...Allez, oust !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abnegatio
Capitaine de l'Arche


Messages : 125
Triomphe : 667
Date d'inscription : 25/06/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Renaissance [libre]   Mer 10 Sep - 0:45

Le discours d'Abnegatio semblait avoir légèrement titiller la discordian de glace qui semblait se poser quelques questions au sujet de l'homme encapuchonné. En même temps, un être comme celui-ci avait son lot de mystères, en quoi cela pouvait il être si étonnant. La demoiselle posa trois questions, la première sur le discordian qu'était l'homme au capuchon, la seconde sur quels étaient les "conditions" pour être élu au sein de l'arche et la troisième, après une petite remarque désintéressée, était au sujet des mondes qui s'enfonçaient peu à peu dans les ténèbres. Il fallait avouer que l’abnégation avait mal expliqué la situation et allait de suite corrigé cette erreur vis-à-vis de la demoiselle, car elle semblait tiré ses pouvoirs de la distorsion temporelle de son monde. Elle finit par rejoindre Alastair sur terre et proposa à son précédent interlocuteur de les rejoindre pour parler sans avoir hurler, idée forte intéressante.

il descendit simplement par téléportation pour les rejoindre, ne réutilisant pas le coup de la chute au ralenti qui est plus là pour appliquer un effet de style au premier regard. Il entendit aussi le prénom de la discordian, Celsia, certainement en rapport avec son pouvoir sur le froid. Il écoutait Alastair parlé, sortant une tirade semblable à celle d'un chevalier servant une princesse dont il est follement amoureux et autant Celsia avait l'apparence d'une princesse, sans doute du au fait que sa créatrice en était peut-être une, autant Alastair n'avait pas réellement le profil de chevalier servant comme dans les contes et histoires pour enfants. Il se tourna vers Celsia pour pouvoir lui répondre à ses questions

"Pour répondre à vos questions et dans l'ordre, miss Celsia, je suis un discordian, tout comme vous, mais je suis aussi plus que cela. Il est difficile, même pour moi, de définir correctement ce que je suis, mais je me définirais comme étant "L'incarnation de l'équilibre des choses". Je suis d'accord avec vous sur le fait que cela peut sembler prétentieux de ma part, mais je ne vois pas réellement d'autres termes réellement capable de me définir. Je ne suis pas sûr d'avoir donné une réponse satisfaisante, mais je ne peux être plus précis sur ce sujet." Il s'arrêta un instant et se tourna vers Alastair. "Sire Alastair, votre tirade était très belle, mais elle aurait peut-être eu plus d'impact si vous étiez dans un meilleur état que celui dans lequel vous êtes à présent, bien je ne m'inquiètes pas réellement pour cela, je pense que vous retrouverez très vite, une grande partie, voir l’entièreté de vos pouvoirs et ainsi, vous pourrez honorer votre promesse à miss Celsia." Il s'arrêta à nouveau pour se retourner vers la demoiselle de tout-à-l'heure. "Pour les critères que j'utilise pour savoir si une personne peut être sauver ou pas, permettez-moi de garder cela pour moi, car cela n'incombe qu'à moi de sauver ou pas quelqu'un. Je tiens aussi à m'excuser sur ma mauvaise explication quand je parlais du fait que les mondes tombaient dans les ténèbres. Je vous ai fait naître une idée fausse involontairement, car les mondes sont touché peu à peu par des distorsions temporelles et reste donc dans ces distorsions, ils ne disparaissent pas dans l'obscurité suprême. Encore désolé si une frayeur ou tout autre sentiment négatif a pu vous traverser, à aucun moment cela ne faisait partie de mes intentions." Il finit son explication et regarda le portail qu'il avait ouvert précédemment. "Maintenant que j'ai répondu à ces questions, en avez vous d'autres à me poser ou bien alors pouvons nous allez vaquer à nos occupations ?"

Il finit à peine sa phrase qu'il savait parfaitement que sûrement d'autres questions allaient être poser dans les secondes qui viennent, à moins que les deux Justes n'attendent plus tard pour les lui poser. Peu importe ce qui allait arriver, Abnegatio ne pouvait s'empêcher d'avoir un léger rictus invisible aux yeux de ses interlocuteurs, car ces deux personnes étaient très intéressantes et l'évolution de la situation allait certainement être fort amusante, selon comment ils allaient s'occuper de cela. Oui, il fallait l'admettre, Abnegatio était impatient de voir comment les choses allaient progresser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kh-memento.com
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Renaissance [libre]   Ven 12 Sep - 22:53

Alastair s’approcha de Celsia et lui fit un baisemain pour la plus grande surprise de la dame. Elle avait vu de nombreuses personnes agir de la sorte avec Elsa mais c’était la première fois que quelqu’un lui témoignait ce genre d’attention et elle ne savait pas trop comment le prendre.

-Je suis moi-même ravi de vous rencontrer, noble Celsia.

Bon, ok, il avait marqué un point. Celsia aimait beaucoup, beaucoup, la flatterie… et pour le coup elle était vraiment contente de l’effet qu’elle produisait sur ce superbe représentant de l’espèce mâle son interlocuteur. Vraiment, TRES contente.
Il lui expliqua qu’il venait d’un monde fictif dans lequel il jouait le rôle du grand méchant mais qu’il avait réussi à s’enfuir et avait tué son narrateur.

« C’est original comme histoire » pensa telle en l’écoutant attentivement.

Mais qui était-elle pour juger de la véracité de ses propos ? Après tout elle-même était née d’une manière assez originale.

-Quoiqu'il arrive, je veillerai à ce que vous restiez toujours en vie et j'éliminerai tous ceux qui veulent votre disparition, je vous le promets.

Celsia ouvrit de grands yeux surpris.

« Ah ouais quand même ! »

Dire qu’elle l’avait embrassé sur un coup de tête ! (Ben ouais, elle avait envie de profiter de la vie maintenant qu’elle était libre et qu’elle avait un corps !) Elle ne s’attendait pas à le charmer si facilement. Il devait se sentir bien seul dans son livre pour être si influençable, mais ça lui plaisait bien.


-Euh… et bien… merci… je ne l’oublierai pas.

Ca c’est clair, elle ne l’oublierait pas, surtout avec les pouvoirs dont il disposait. Elle ne savait pas trop comment, mais elle venait de se faire un sacré allié…

Abnegatio avait profité du petit échange pour se téléporter près d’eux et entreprit de répondre aux différentes questions que Celsia lui avait posé. "L'incarnation de l'équilibre des choses"… elle n’était pas beaucoup plus avancé.


« C’est un discordian et il est plus vieux que nous… sans compter que ses pouvoirs ont l’air de pas mal surpasser les miens… est-ce que par hasard il est vraiment sérieux quand il prétend être notre père ? »

Ce drôle de type serait impliqué dans l’apparition de la sphère noire dans laquelle elle était enfermée à Arendelle ?

-Sire Alastair, votre tirade était très belle, mais elle aurait peut-être eu plus d'impact si vous étiez dans un meilleur état que celui dans lequel vous êtes à présent, bien je ne m'inquiètes pas réellement pour cela, je pense que vous retrouverez très vite, une grande partie, voir l’entièreté de vos pouvoirs et ainsi, vous pourrez honorer votre promesse à miss Celsia.

Celsia se retient de rire devant la remarque particulièrement bien placée d’Abnegatio. Elle l’aimait bien en fin de compte, même s’il refusait de lui donner ses critères pour accepter du monde sur son « arche ». De toute façon c’était plus une question de curiosité que de nécessité. Il termina son discours en justifiant le fait qu’il y avait eu un quiproco et qu’il n’avait pas l’intention de détruire les mondes au sens propre, ce qui rassura la Discordian. S’il ne s’agissait que de les plonger dans une distorsion temporelle elle n’allait certainement pas s’y opposer, bien au contraire ! Elle devait avouer que la proposition était tentante. Pour la première fois depuis son arrivée elle commença à envisager la possibilité de franchir le portail.

-Maintenant que j'ai répondu à ces questions, en avez vous d'autres à me poser ou bien alors pouvons nous allez vaquer à nos occupations ?

Celsia mit un certain temps à répondre. Son esprit était focalisé sur une tout autre chose. Un sourire en coin s’afficha finalement sur son visage.

-Voilà qui change tout, murmura telle. (elle leva les yeux vers Abnegatio) Très bien je participerai à ton « jeu ».

La raison de ce changement d’avis ? Elsa. La reine avait trouvé le moyen de quitter la Terre des Dragons pour rejoindre la Cité du Crépuscule. Celsia ne doutait pas un instant que son double se rende à l’endroit précis où Abnegatio leur demandait d’aller : l’épicentre de la distorsion temporelle ; la Tour de Yen sid… De part sa nature, la Discordian pouvait en ressentir l’écho et le pouvoir à travers le portail. Celsia ne s’attendait pas à avoir l’occasion de rencontrer Elsa si tôt, mais le destin semblait vouloir précipiter les choses.

-J’imagine que tu ne nous envoie pas là-bas pour les beaux yeux des habitants de la Cité du Crépuscule qui auront tout oublié dans quelques heures… donc tu cherches à impressionner certaines personnes en particulier… probablement des ennemis. Je me trompe ? (elle guetta sa réaction). On va à la Tour et après, c’est quoi le plan ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alastair
Roi des Cauchemars


Messages : 20
Triomphe : 40
Date d'inscription : 01/09/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Renaissance [libre]   Lun 22 Sep - 20:13

...
.........
..................
....................................................
(Kagi: Bah écoute, si t'as rien à dire...)
La honte...
(Kagi: Mais pas la peine de gratter des lignes avec tes points de suspension !)
Kagi, tais-toi !
(Kagi: J'essaie de t'aider en fait...)
(Alastair: Eh nan mais oh ! Comment ça t'as rien à dire ?! Et mes impressions alors ?! Et mes sentiments ?! Et mes états d'esprits ?! Et ma vie quoi ?!)
Répétition, pas intéressant. Et puis quoi tes sentiments, t'as pas de coeur !...et surtout tu te targues de ne rien ressentir alors que t'as eu le coup de foudre pour Celsia !
(Alastair: Non mais que dalle, je suis pas amoureux je l'ai déjà dit !)
(Kagi: Il est amoureux !!!!)
(Alastair: Mon poing dans ta face tu le veux ?!)
...bon ok j'ai compris, je vais essayer de faire un paragraphe ou deux, MAIS BON SANG BARREZ-VOUS DE LA NARRATION !

****

(Hadès: Bravo, un paragraphe pour dire que tu n'as pas d'idées !)
Hadès, barre-toi avant que je t'emmure quelque part...merci.

Hum...on en était où déjà ?! Ah oui...

Nan mais sérieusement, y a rien à dire là !...je vais faire que répéter !...ok posez vos armes je vais essayer quelque chose...

Ahem...

Bon, Celsia avait posé pas mal de questions au Discordian du nom d'Abnegation, logique vu qu'ils étaient juste un peu paumés et qu'ils avaient tous les deux besoin de réponses; même si, très franchement, Alastair pouvait s'en passer: lui, il avait surtout retenu le côté "je peux bouffer la peur des gens et j'ai le droit voire même le devoir de le faire"; ah les mecs...Alastair repose ton arc et tes flèches !

N'empêche, qu'il était fou de constater à quel point le Roi des Cauchemars était tombé sous le charme de la beauté ténébreuse, lui qui se targuait de ne jamais rien ressentir; il ne l'avouerait jamais...et...et en plus il ignorait totalement que s'il ressentait était de l'Amour; c'est bête un méchant pas vrai ?! Alastair, repose tes armes !

Hum...bref.
La jeune femme semblait finalement d'accord pour traverser le portail; lui il était déjà décidé depuis le début: il allait s'y rendre. Et puis il avait besoin de prendre des forces. Voilà tout ce qui lui importait: il allait enfin pouvoir se rassasier après plusieurs siècles de faim.
Doucement il s'approcha du portail et s'arrêta avant de se tourner vers les deux autres: il les attendait.

****

(Hans: Je rêve où t'as écrit tout ce truc pour dire qu'Alastair est d'accord et prêt à traverser le portail ?! Mais t'es nulle comme narratrice en fait !...eh mais tu fais quoi là ?! Pourquoi tu me regardes avec ce regard de psychopathe...et pourquoi t'as une hache dans ta main...euh...tu me fais peur...)
(Kagi: Tu devrais courir. Vraiment. Loin.)


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abnegatio
Capitaine de l'Arche


Messages : 125
Triomphe : 667
Date d'inscription : 25/06/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Renaissance [libre]   Ven 10 Oct - 12:54

Un peu contre toute attente, Celsia, la Discordian réticente, venait finalement d’acquiescer au plan d'attaque. Un plan que le seigneur du temps n'avait pas encore pris la peine d'expliquer. Quelque part, il aurait été inutile de briefer des soldats qui ne seraient pas partis en guerre. Une fois qu'il était sur du départ de ses deux nouveaux alliés, Abnegatio repris une fois encore la parole.

« Si je devais citer le but premier de cette première mission qui nous incombe, je dirai que nous partons en reconnaissance. Tu l'as ressentie Celsia, mais certains aventuriers, dont ton originale, vont partir en quête sur le mystère qui entoure la Cité du Crépuscule, pour cause que j'ai omis de maîtriser Maître Yen Sid plus tôt. Ce dernier, un grand sage reconnu à travers les mondes, a dispersé un message dont la trace m'était cachée, et il finit par arriver aux mains de nombreuses personnes qui seraient prêt à tout pour la récompense que notre magicien a promis à la clé. »

Une petite pause, parce que tout expliquer de façon claire et précise allait prendre du temps, et qu'il préférait traîner pour bien détailler que de devoir répéter encore et toujours.

« Nous allons nous servir de cette « quête ». Nous pouvons être sur que, perdus face au mystère, ces ignorants vont chercher à rencontrer Maître Yen Sid, et se rendre à sa tour. C'est là bas que nous les attendrons, de pied ferme. Des Discordians mineurs sont déjà sur place en train de ronger l'espace-temps pour nous permettre une meilleure entrée. Nous nous devons de repérer ceux qui se mettent en tête de nous éliminer et si possible, de nous en débarrasser. Je doute qu'avec notre nombre, nous puissions faire grand-chose, mais je ressens en vous deux un grand potentiel, une force qui m'intéresse. D'où la raison pour laquelle j'aimerai emprunter vos pouvoirs. Dans la pire des situations, ils seront effrayés lorsqu'ils apprendront la véritable puissance dont nous disposons.»

Et c'est sans doute là que viendrait une question pertinente de la part de ses camarades, et c'est tout naturellement que le Capitaine de l'Arche énonça la réponse avant même d'attendre le questionnement.

« Vous vous demandez sans doute pourquoi je laisse supposer que nous aurons du soucis à nous faire, mais je dois vous prévenir. Chaque monde, tous les mondes, possède un cœur qui lui est propre. Et ils ont pour la plupart été scellé par une arme particulière que l'on appelle Keyblade. Je vous en apprendrai plus sur cette arme en temps voulus: retenez juste qu'une Keyblade est une arme destinée à protéger les mondes. Là où je veux en venir est que ces mondes refoulent maintenant tant bien que mal les distorsions temporelles. C'est pour cette raison que nous, les Discordians, nous propageons à travers ces failles pour nous infiltrer au sein de ces mondes, mais si nous tentons de nous immiscer alors qu'il est encore intact, nos pouvoirs en seront fortement réduits. »

Partant dans des explications que devaient absolument prendre en compte les Discordians, il reprit une pause et se dirigea vers manieuse de glace, la regardant dans les yeux.

« C'est le même principe qui sert à alimenter ta source de magie, mais dans l'autre sens. Si ton monde te fournit en force alors qu'il est dans sa boucle temporelle, un monde dont le cœur est encore intact réduirait nos pouvoirs si l'on en s'approche. C'est là que les Discordians mineurs entrent en jeu. Comme vous l'avez déjà compris, un Discordian, mineur comme nos serviteurs ou majeur comme vous deux, et même moi, est une représentation d'une faille dans l'espace-temps. Pour convenir à de légères failles, ce sont les mineurs qui seront envoyés et qui propageront petit à petit les erreurs au sein du monde. C'est un peu ce que je voulais dire par le fat que je ne suis pas réellement celui qui cause la perte des mondes, c'est un phénomène naturel, dont nous sommes les conséquences. Nous ne faisons que profiter de ce que nous offrent les événements naturels causés par ces humains.

Lorsque les failles temporelles prennent de l'ampleur, il arrive qu'un monde s'enferme dans une boucle temporelle, comme ce fut le cas pour le tiens Celsia, bien qu'il semble avoir été précipité par la bêtises d'Elsa. Mais pour la Cité du Crépuscule, ce fut plus lent et délicat. Nous devons donc maintenant mettre pied là bas pour enfoncer le clou. 

Concernant le fait qu'un monde se protège de nous les Discordians, vos pouvoirs seront réduis si vous vous trouvez sur un monde intact, mais vous devrez garder une puissance au moins équivalente à n'importe quel aventurier du coin. Ne jouez donc pas avec le diable.»


S'il avait pris la peine d'expliquer tout ceci, c'était pour, en plus de mettre en garde Celsia et Alastaïr si ces derniers tenteraient d'envahir seul un monde encore protégé, leur prévenir de leur « solitude ». Vu la puissance de Celsia, celle-ci n'aurait aucun mal à se défendre dans un monde intact, mais le roi des cauchemars lui, qui est encore affaibli, allait devoir prendre garde.

Il fallait aussi prendre en compte que toute cette théorie fonctionnait par proportion. La brune et le ténébreux sont des Discordians majeurs qui viennent de naître, leur présence peut donc être légère vis à vis d'un monde et ce dernier ne tentera pas de les éjecter. Abnegatio lui, se ferait directement refouler, ou risquerait de causer une faille que lui-même ne saurait contrôler.

« Si vous m'avez suivis jusque ici, je peux résumer le fond de ma pensée par une simple phrase. Je ne pourrais vous assister tout de suite. Mais je ne pense pas que vous aurez du mal à repousser quelques vauriens qui se prennent pour des héros ou chasseurs de primes. Retenez cependant bien ceci mes amis, parce que oui, je vous considère comme des alliés. J'ai choisi de faire de vous des Justes, et vous profiterez des privilèges qui sont octroyés avec ce titre, de ma protection et de mon soutien. Je ne vous laisserai pas tomber. »

C'était peut-être la première fois que l'on ressentait un semblant de paternité dans les paroles d'Abnegatio, alors qu'il serrait le poing face à ton torse comme pour illustrer sa conviction. S'il donnait des airs de Dieu tout puissant, il n'en avait pas l'arrogance. Il chérissait ses objectifs, il ne comptait pas sacrifier chaque pièce du plateau comme un vulgaire pantin.

« Pendant que vous préparerez le terrain à la tour de Yen Sid, je tenterai de comprendre davantage le fonctionnement de ces boucles temporelles. Il n'est pas toujours évident de comprendre les fondements de ce qui nous a créé et je ressens que quelques m'échappe même à moi. Dès que je sentirai que vous avez besoin de moi, je vous rejoindrai. Sachez aussi que nos plans ne sont jamais fixes et que si il y a un changement dans ces derniers, je vous en ferai part aussitôt.

De toute manières, même si nous ne faisions rien, les failles du système sont déjà belles et bien là, et se répandront que l'on le veuille ou non. C'est à nous de décider ce que nous comptons faire pendant que les mondes se perdent dans les méandres du temps et de l'espace.

Dernièrement, je me répète, mais nous ne sommes pas tout puissant. Du moins, pas encore. Évitons donc de mettre en vitrine nos faiblesses et quitte à devoir fuir un peu le combat, n'hésitez pas à éviter les pertes inutiles. Si nous nous montrons sous le signe de la défaite, nous ne ferons que les motiver davantage à se secouer pour sauver les mondes. Ce sera tout. Je vous informerai petit à petit de tout ce que je sais sur les mondes, si le cœur vous en dit, et vous mettrait au courant si un changement d’objectif a lieu. Je vous laisse vous préparer de la manière qui vous convient le plus pour cette première initiative de notre part.»


Et sur ces derniers mots, il se retourna vers le portail qu'il avait précédemment créé. Sa gestuelle n'intimait pas d'ordre, il était juste pensif, et attentif à ce que demanderait ses deux alliés s'ils avaient encore des questions.

Après quelques instants de préparations, les deux Discodians Majeurs traversèrent le portail pour se rendre à la Tour Mystérieuse, là où tout débuterait...

[Hors rp: petit changement dans le staff, je m'excuse donc si en un même rp le comportement d'Abnegatio change un peu, j'ai tenté de garder la même lancée que l'avais fais l'Abnegatio précédent. Ps Alastair: n'oublie pas ton rp à l'event, si tu préfère sauter ton tour, hésite pas à le dire si tu manque d'idée. Ce sera tout, bon rp.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kh-memento.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Renaissance [libre]   Aujourd'hui à 6:41

Revenir en haut Aller en bas
 
Renaissance [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts Memento :: Machine à café :: Flood et jeux :: Archives du forum :: Rps-
Sauter vers: