AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Alastair - fini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alastair
Roi des Cauchemars


Messages : 20
Triomphe : 40
Date d'inscription : 01/09/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Alastair - fini   Lun 1 Sep - 21:45



Alastair, quatre-cent-quarante-quatre ans, les Justes, Discordian
Roi des Cauchemars



Alastair étant à la base le personnage inventé par un jeune Escanor de Meridian, il a donc le caractère imaginé par son narrateur...et ce noble de la famille royale aurait peut-être dû éviter d'imaginer cet être effroyable. Malheureusement, il ne peut plus revenir en arrière; en sortant du livre, Alastair a tué son narrateur.

Son narrateur a doté son personnage d'un caractère épouvantable, le dotant de beaucoup de défauts et de très peu de qualités, il en a fait le méchant de son histoire, un méchant n'ayant peur de rien car il s'agit du Roi des Cauchemars, n'ayant de même ni pitié, aucun sentiments. C'est un sadique aimant voir les autres souffrir de sa propre main.

Il s'agit d'un être intelligent et rusé, prêt à tout pour parvenir à ses fins. Incapable d'aimer ni de ressentir quoique ce soit de ce genre, cela lui permet de faire abstraction de toute douleur psychologique; du moins le croyait-il.

De fait, les seuls sentiments qu'il est vraiment capable de ressentir sont la haine et la colère dont son coeur est rempli, ainsi que l'immense joie et l'intense plaisir de voir ses ennemis souffrir.

Son narrateur l'a décrit comme étant manipulateur avec beaucoup de personnes, profitant de la naïveté d'autrui.

Il aime goûter les cauchemars de ses victimes qui sont sa seule nourriture; il se nourrit en fait de la peur que dégagent les cauchemars qu'il fait subir à ses victimes.

Sinon...juste un truc bête: il peut pas s'empêcher d'éclater toutes les bulles d'un papier-bulle...

Spoiler:
 



Voilà un bonhomme qui fait presque deux mètres pour une taille ultra svelte, et à la fine musculature.
Ses cheveux ont la couleur de l'obsidienne et ses yeux ont une étrange couleur or, faisant ressortir la couleur cadavérique de sa peau très pâle.
Il porte une longue robe noire, cachant le fait que sa jambe droite a jadis été cassée, le faisant boiter, et qu'elle a été empoisonnée; il a réussi à stopper le poison mais ses veines ressortent sur cette partie de son corps, montrant qu'il a des veines d'un bleu vif; et parfois sa blessure se rouvre, laissant s'écouler son sang couleur jais, à l'odeur de pomme...

Pour se déplacer il utilise sa magie et ses ombres le font flotter à quelques millimètres du sol; ainsi il ne montre pas qu'il boite; et que physiquement c'est pas un franchement bon combattant.

Quand on le voit...on a tout de suite très peur; c'est un peu le souverain des cauchemars selon son narrateur, donc bon...RIP son narrateur...
Il a un regard de psychopathe et son sourire de sadique est en fait un cruel rictus qu'il a constamment aux lèvres, révélant les crocs qu'il a à la place des dents.

Son corps ne supporte pas la lumière du soleil ni certaines lumières artificielles et magiques - sauf celles ayant une lueur noire. Cela a tendance à lui brûler la peau sans laisser de marque sur ses habits ou sa peau tout court, à l'aveugler et à lui arracher des cris de plusieurs décibels.
Le café agit comme de l'acide sulfurique mais, comme le soleil, ne laisse pas de marques.
Il éternue en présence de farine et ses yeux ne peuvent supporter le rose; ils ont tendance à saigner...littéralement; mais cela ne le tue pas. Il est alors obligé de fermer les yeux et d'avancer à tâtons.

Il ressent sans arrêt une indicible douleur lancinante dans son coeur, mais il ignore de quoi il s'agit. Mais on peut bien vous le dire: en vérité il est composé d'ombres, c'est une ombre plus intelligente que les autres, il est né dans les ombres, une ombre qui a acquis une conscience, une intelligence, des organes...mais pas de coeur. L'absence de coeur lui étant propre le fait souffrir, mais il l'ignore totalement, persuadé d'avoir cet organe; il se demande juste pourquoi il n'est jamais dérangé par les battements de l'organe; ouais cela ne lui est pas venu à l'esprit qu'il en avait pas...

Style de combat


Son narrateur l'ayant doté de quelques capacités que l'on pourrait qualifier de "cheatées", nous n'oublierons pas de vous résumer toutes ses faiblesses; mais tout d'abord, voici ce qu'il peut faire, ainsi que ses limites:

-Les Cauchemars: Son pouvoir principal lui permet de rendre réels les cauchemars d'autrui, mais il faut pouvoir réunir plusieurs conditions. Il faut que la personne visée et peu ou pas du tout de self-control, qu'elle n'ait pas la possibilité de créer ce que l'on appelle un bouclier mental ou bien n'ait aucune détermination ou très peu, ou du moins qu'elle ne soit pas forte mentalement parlant. Bien évidement, une personne capable de voir à travers les illusions ne peut être victime de son pouvoir, tout comme une personne capable d'user d'illusions pour se battre. Une personne malade physiquement  peut être atteinte. Nous noterons toutefois que l'illusion ne dure pas plus de deux minutes et ne peut pas être mortelle, elle ne peut que vous déstabiliser, permettant à Alastair de se nourrir de votre peur - vous lui servez de déjeuner quoi...Il faut que le bonhomme soit à moins de deux mètres de vous pour exécuter l'illusion. Il est à noter qu'il ne peut pas le faire en plein jour ou durant une nuit de pleine lune.

-Les Ombres: Composé d'ombres, il peut se mouvoir dedans, il est capable d'apparaître derrière vous...si seulement il y a de l'ombre. De fait, les ombres sont sa maison, son petit logis douillet où il pionce. Dès qu'il en sort, vous avez un moyen tout simple de l'y renvoyer et d'être en paix: allumer la lumière bon sang ! Même dans l'ombre il peut être blessé; vous pouvez négocier quelque chose là...à condition d'avoir une lampe torche ou un truc du genre sous la main.

-L'Arc Maudit et les Flèches des Ténèbres: Une simple appellation pour désigner son arc d'ébène et d'argent, dont les flèches sont faites d'ombres et d'un poison paralysant; trouvez un antidote ou esquivez les flèches et tout devrait bien se passer...

Ensuite...un résumé de ses faiblesses ?...ok c'est parti:
-il ne résiste pas à l'envie d'éclater les bulles d'un papier-bulle...même durant un combat; ce truc le rend fou tant qu'il a pas éclaté toutes les bulles...
-toute source de lumière en dehors de certaines sources - feu, lumière noire, soleil noir, lune - car cela lui brûle la peau sans laisser de marques; comme les vampires mais il n'en meurt pas; il peut devenir également aveugle momentanément et lui arrache des cris de douleur atroces
-le café agit comme de l'acide sulfurique mais cela ne marque pas, comme la lumière
-il boite à cause de sa jambe droite blessée et empoisonnée, il est incapable de se soigner, personne ne peut le soigner en fait
-la farine le fait éternuer
-la vue du rose lui fait saigner les yeux, le rendant aveugle momentanément

Mais...et le reste alors me demanderez-vous ! Eh bien...sa spécialité ? La magie et les attaques à distance. Point.
Physiquement, s'il perd ses pouvoirs, il est incapable de se battre...et encore moins de tenir debout à cause de sa jambe. De fait...ouais sans magie c'est rien du tout.

L'objectif de votre personnage
Répandre le chaos, chouette et vaste programme non ?
Histoire


Alastair n'est qu'un personnage de fiction, crée par un jeune Escanor rêvant d'être écrivain. Le jeune noble ignorait juste que son personnage allait devenir indépendant au point d'être réel, et de se venger de la vie qu'on lui a inventé, et de tuer son narrateur.

Le personnage d'Alastair est né des Ténèbres, dans un monde fictif. Son narrateur avait voulu créer une entité purement maléfique, prête à tout pour répandre le chaos. Il avait fait naître son personnage dans cette masse informe et sombre qu'il avait appelé Ténèbres.
Le narrateur avait décrit la naissance de ce monstre comme étant une malédiction apportée par les dieux de son monde fictif, la chose avait été nommée le Roi des Cauchemars et avait le don de se mouvoir dans les ombres et de rendre réels les cauchemars d'autrui.
Toujours dans cette histoire fictive, Alastair évoluait afin d'avoir une apparence vaguement humaine, terrifiant encore plus de personnes, faisant souffrir de plus en plus d'innocents...jusqu'au jour où il s'était attaqué à la famille du héros de son histoire. Le héros en question avait alors réussi, à la fin d'une quête héroïque acharnée, à sauver sa famille des griffes d'Alastair, à sauver tout son monde et à bannir le Roi des Cauchemars dans une prison lumineuse, située au coeur de leur soleil, pour que la créature y souffre atrocement comme elle avait fait souffrir tant de personnes avant. Et personne ne pouvait bien sûr entendre ses cris de douleur, et les dieux qui l'avaient crée l'oublièrent dans sa prison au lieu de le libérer et de lui donner une nouvelle vie.
Tout est bien qui finit bien.

Ou pas.

Le Métamonde commençait, comme plein d'autres mondes, à avoir leur réalité qui se distordait, se cassant franchement la tronche à cause des habitants et d'autres personnes. Et à cause de cela, Alastair, dans sa prison lumineuse, vit soudainement ses chaînes et sa prison se transformer en encre et couler...avec lui. Il avait beau se débattre, rien n'y faisait, il coulait dans l'encre...Dans le monde réel, l'encre du livre coula par terre, formant une très grosse tâche sur le sol. L'encre sur le sol se mit à se mouvoir...puis à prendre soudainement une forme de plus en plus vaguement humaine puis éclata, laissant Alastair goûter à la liberté loin de sa prison au coeur d'un soleil tortionnaire.
Il ignorait où il était vraiment, mais il se sentait un peu mieux que lorsqu'il était enchaîné.

Il finit par apprendre la vérité au bout de quelques minutes, il rencontra son créateur et narrateur...et le tua de sang-froid pour la vie qu'il lui avait donné. Il brûla le livre qui l'avait vu naître et il s'échappa, semant la peur dans les rues de Meridian. Il tenta de trouver un refuge dans un coin abandonné et ombragé, mais on le retrouva; il dû se battre. Cela lui était facile car on l'avait retrouvé de nuit...malheureusement c'était sans compter sur la Reine de Meridian. L'intensité de sa lumière était encore plus forte que le soleil dans lequel il avait été enfermé et il crut mourir. Obligé de battre en retraite très vite, il tenta de fuir, mais la Reine était une vraie plaie concernant cela, elle était plus forte que lui. Il n'avait nul part où aller. Et comme supplier n'était pas son genre...
Alastair réussit à la fuir quelques instants, juste le temps de se jeter dans un coin d'ombre menant aux égouts et de s'échapper par-là de la ville.
Seul et se savant menacé par la Reine, il ignorait juste ce qu'il allait advenir dans peu de temps, pour lui...Il savait juste ce qu'était sa vie.
Sa vie n'avait été qu'un vaste mensonge, sa vie avait été détruite par l'action d'autres personnes. Sa vie avait été gâchée.

Test-Rp


Alastair releva lentement la tête et se leva tout doucement, avec précaution. Il sentait encore la douleur en lui, sa peau brûlant sous l'effet de la lumière du soleil, il sentait encore les liens lumineux qui l'enchainaient. Il avait encore très mal.
Une fois conscient qu'il était plus ou moins en sécurité, loin de sa prison, il regarda tout autour de lui. Une chambre de noble, magnifique et décorée avec luxe et goût. Pas son truc, mais cela avait le mérite de le changer de cette prison qu'il avait vu tout ce temps.
Combien de temps s'était-il écoulé ?

Il regarda le livre à ses pieds, de l'encre semblait avoir coulé, mais les écrits étaient encore là. Il l'ouvrit...et découvrit sa vie.

Alors ainsi, sa vie n'avait été qu'un mensonge ? Il n'était qu'un personnage inventé par un jeune homme ?! La colère l'envahit.
Il avait souffert tout ce temps...à cause d'un écrivain ?

Plusieurs sentiments passèrent sur son visage, lui qui normalement ne ressentait rien. Surprise, consternation, choc, colère, haine...désespoir.
Il n'existait pas et n'était qu'un être fictif. Une larme sanglante roula sur sa joue cadavérique. Il brûla le livre dans la grande cheminée de cette chambre et attendit le retour de...son narrateur.

Le jeune homme avait la taille svelte et un port altier, ses cheveux étaient d'un blond cendré et ses yeux étaient gris. Pas plus de vingt ans peut-être. Alastair se dressa devant lui, passablement énervé. Le noble recule, effrayé, ce n'est pas possible pas vrai ?! Son personnage ne peut pas exister !
Et pourtant...Alastair veut comprendre le pourquoi de son existence, mais le noble est tellement effrayé. Haineux et en colère, le Roi des Cauchemars fait subir le plus horrible cauchemar possible au noble; qui avait dit s'appeler Kalios; mais on s'en fiche en fait. Il allait le faire souffrir, comme il avait souffert. Il allait vivre sa propre peur.

Et puis...

Alastair laissa le corps sans vie de son jeune narrateur, un couteau dans le coeur, et il s'enfuit dans la nuit noire.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abnegatio
Capitaine de l'Arche


Messages : 125
Triomphe : 667
Date d'inscription : 25/06/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Alastair - fini   Mar 2 Sep - 13:42

Validé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kh-memento.com
 
Alastair - fini
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Lapis Philosophorum |Pierre| [PV Vanille] [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts Memento :: Tutoriel :: Fichiers de sauvegarde :: Fiche de présentation :: Fiches validées-
Sauter vers: