AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les discordians [event]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Les discordians [event]   Mar 2 Sep - 18:11

[Rp précédent : http://www.kh-memento.com/t98p15-vous-avez-dit-une-tour-mysterieuse-event-hans#235 ]


Elsa avait finalement traversé le portail. Comme elle s’y attendait, un évènement s’était produit à minuit pile, ce qui avait débloqué la situation et permit au groupe d’avancer. Bon, à dire vrai elle s’attendait à beaucoup de choses mais pas tellement à ce qu’un type encapuchonné débarque, leur sorte une phrase digne des plus grandes répliques de films catastrophes (Elsa : Hé ! c’est quoi un film ?), et disparaisse après fait apparaître une sorte de passage ultra flippant. Bon, heureusement, Elsa avait rangé son cerveau un peu plus tôt dans la journée et ses derniers neurones actifs étaient choutés par la fatigue, elle s’engouffra donc dans le portail sans trop réfléchir aux conséquences. Comme elle s’en doutait, elle débarqua dans un endroit totalement inconnu et carrément étrange. Elle fit quelques pas pour dégager l’espace et permettre aux autres de passer et leva les yeux vers la grande tour qui se trouvait juste en face.


-C’est ça la Tour Mystérieuse ?

Elsa poussa un cri de victoire. Le voyage avait été difficile et la suite allait certainement être pire mais elle avait quand même réussi à atteindre son premier objectif !

« Il ne me reste plus qu’à comprendre l’origine du maléfice »

La jeune femme contempla la tour en se disant que l’architecte avait dû forcer sur l’alcool en dessinant ses plans. Non mais franchement, comment faisait ce bâtiment pour ne pas s’effondrer sur lui-même ? Du coin de l’œil elle saisit un mouvement ultra rapide et tourna la tête pour essayer d’en saisir l’origine. Avait-elle rêvé ?

« Je n’ai rien à perdre à aller voir » songea telle en se rapprochant.

Très vite elle se rendit compte que les limites de la terre étaient très clairement marquées. En se penchant on pouvait voir… le vide. Et une lumière orange incroyablement puissante, ce qui était paradoxal puisque le ciel était étoilé. A croire que la nuit était sur sa tête et le soleil sous ses pieds. Une chose était sure : le spectacle était à couper le souffle.


« Mais où sommes-nous ? »

Elle se força à s’arracher à sa contemplation en entendant les voix de ses compagnons de route un peu plus loin. Il était temps de revenir vers eux pour déterminer une stratégie… pour peu que ce soit possible sans chef de groupe clairement défini et avec des têtes brulées comme Yuurei ou Kagi. Bon en tout cas, quelle que soit la chose qu’elle croyait avoir aperçue, elle s’était volatilisée.
Enfin c’est ce qu’elle croyait.

En se retournant elle se retrouva nez à nez avec trois créatures disgracieuses et franchement flippantes. La reine poussa un cri de surprise et voulu reculer, ce qui ne marcha pas vraiment puisqu’elle se retrouva très vite coincée par le vide.

-Et m… Elle étouffa un juron.

Noires et rouges, la couleur des créatures, seul détail qu’Elsa eut le temps de noter avant que le premier n’attaque. La jeune femme bondit sur le côté et effleura le monstre qui avait sauté vers elle, ce qui eut pour effet de la congeler instantanément. Incapable de rectifier sa trajectoire, la chose finit sa course dans le vide et disparut dans la lumière orange. Cool, plus que deux. Elsa s’affola en se rendant compte que l’un des deux manquait à l’appel. Où était-il passé ? Elle n’eut guère le temps de réfléchir car la dernière des créatures fondit sur elle… et s’empala sur une longue pointe de glace particulièrement acérée. La chose poussa un cri de douleur et disparu dans le néant… devant le visage incrédule de la demoiselle.

-En quoi sont faites ces choses ?!

Cette distraction permit au dernier des monstres de l’attaquer par surprise. La reine poussa un cri de douleur et poussa un juron en sentant les griffes acérées marquer sa chaire. La douleur décupla la colère de la reine. La créature explosa littéralement, comme si son corps avait gelé de l’intérieur.


« C…comment j’ai fais ça ? »

Elsa fit une grimace en constatant les dégâts : le haut de sa robe était déchiré et laissaient entrevoir plusieurs entailles d’une trentaine de centimètres le long de son épaule et de son bras droit où le sang coulait abondamment.

-Génial…

Elle n’eut cependant pas le loisir de se soigner puisqu’elle aperçut d’autres entités inconnues voler vers elle. Elle fit alors ce qui lui paraissait le plus intelligent dans ces circonstances : courir vers ses compagnons qui –de toutes évidences- avaient l’air d’avoir fait également connaissance avec les créatures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadès
God of the Underworld


Messages : 38
Triomphe : 43
Date d'inscription : 15/07/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Les discordians [event]   Mer 3 Sep - 20:37

Bon...un mec encapuchonné, un portail qui s'était ouvert, Elsa qui l'ayant traversé, il ne restait plus qu'à tout le monde de la suivre, chose que fit Hadès en tous les cas; qui se savait suivi ensuite par tout le monde. Bon, on ne va pas répéter tout ce qui a été dit, hein...
Ils étaient arrivés à ladite Tour Mystérieuse dont le parchemin parlait. Point.

Le dieu regarda les alentours, sentant que quelque chose clochait. Il y avait toujours quelque chose qui clochait de toute façon. Il y avait forcément quelque chose qui clochait; bon à commencer par les zigotos qui le suivaient. Le shinigami dont Puella avait parlé jadis, le prince déchu toujours assommé et cette horrible adolescente, et toute la bande de joyeux lurons...
Il soupira.

D'ailleurs en parlant du prince déchu, il était ENCORE évanoui. Résultat il voyait un médecin peu content et un capitaine frustré, portant Hans Westerguard. Quant à Yuurei...elle s'était une fois de plus accrochée à lui. Enfin...à son bras plutôt. Son bras gauche.

Elle ne l'avait pas lâché et elle ne voudrait certainement pas le lâcher; et le dieu en avait franchement marre. Mais il ne pouvait pas non plus la frapper ou la tuer; dommage.
Accessoirement il ne sentait pas son bras non plus, ce qui était une franche mauvaise nouvelle; elle serrait trop fort. Et puis il se rendit compte qu'elle avait comme des coeurs dans les yeux, qu'elle saignait de nouveau du nez et qu'elle était comme évanouie, mais avec les yeux ouverts.
Flippant...mais alors vraiment...
C'est Yakumo qui réussit à la décrocher, et l'adolescente chuta sur le sol, toujours gaga...bon, ok, elle était K.O.
Hadès soupira et remercia l'autre adolescente aux cheveux noirs.

Un cri résonna juste à côté de lui et il crut perdre l'ouïe du côté droit, un homme-femme aux cheveux rouges accompagnant Kagi avait hurlé, d'un cri à plusieurs décibels en se faisant attaquer. Et puis...tout le monde se fit attaquer.
Pour l'instant, chacun pour soi.

Hadès dégaina son épée et trancha quelques créatures en deux. Mais cela n'était pas suffisant.

Il se mit à courir pour en éloigner quelques unes, et en effet, plusieurs le suivirent. Il pensa stopper leur course en créant une barrière de feu afin de les piéger, mais cela ne sembla pas les arrêter...ah ouais d'accord elles flottent.
Et puis...et puis c'est là se rendit compte qu'il avait déjà vu ces choses quelque part.

Oh non...

Un moment d'inattention, juste le temps qu'il se rende compte de ce que c'était, et il sentit une griffure au visage, il tua aussitôt la chose à l'origine de sa blessure puis réattaqua, mais il ne fut pas si rapide que cela et il fut blessé au ventre, et une créature laissa une déchirure sur son pantalon à l'arrière de la jambe droite, vers le bas, vers le mollet. Heureusement qu'il ne fut pas tant blessé que cela.
Il avisa la Reine des Neiges qui courait vers les autres. Ok...Hadès s'était un peu éloigné du groupe finalement, peut-être même trop. Il jura et se mit à courir.
Cependant il sentit quelque chose le stopper dans sa course et il trébucha sur le sol, lâchant son arme. Il jura de nouveau en grec ancien.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seikyo Akumu/Kagi
An ancient shinigami


Messages : 38
Triomphe : 36
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 20
Localisation : Derrière toi, te suivant toujours, je suis l'annonce de ta mort...*se prend une baffe de sa narratrice*

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Les discordians [event]   Mer 3 Sep - 20:48

Non, nous ne répéterons pas trop ce qui s'était passé. Ils avaient tous traversé un portail et puis voilà.

Et puis maintenant ils étaient attaqués.

Oups.

Tout d'abord, le shinigami avisa les créatures qu'il avait déjà vu, mais dans sa folie apparente qui n'en était pas vraiment une, il avait un peu oublié.
Son premier réflexe fut de rire en étant attaqué puis d'écraser une de ces choses au sol. Par contre ses alliés ne riaient pas du tout car ils étaient eux aussi attaqués. Quand l'une de ces choses blessa le prince déchu au sol, alors que le capitaine et le médecin en avaient la garde et tentaient eux aussi de se défendre tant bien que mal, ce fut trop pour le shinigami.

Kagi se saisit de sa faux, passablement de mauvaise humeur et on le vit perdre son sourire. Cela était donc signe de mauvaise humeur et de sériosité, donc beaucoup de membres de sa famille s'éloignèrent avant de se regrouper derrière lui.

Le shinigami para plusieurs attaques en faisant tournoyer sa faux devant lui. Les chocs causés par ses créatures contre le tournoiement de sa faux étant moindres, il n'avait aucun mal à parer. Il para ainsi pendant quelques secondes avant de charger et d'attaquer.
Les flammes de Hadès se reflétaient sur sa lame d'argent, et il trancha des créatures. Il était dans une sorte de transe l'éloignant de tout, ne se concentrant que sur les choses à éliminer. Ces choses étaient en train de faire du mal à ceux qu'il aimait, à sa famille. Il n'aimait pas que l'on s'attaque à sa famille.
Il devait protéger sa famille, voilà sa priorité. C'est pourquoi il se désintéressa du sort de Hadès et de celui d'Elsa, et également de la jeune fille pourtant polie. Sa famille passait avant tout, tant pis pour les trois autres.

Il trancha une créature et porta ainsi secours à la caricature de scientifique, heureux de le faire, son vieil ami Roy Curtis. Puis il para une attaque, puis une autre encore, et encore une autre, puis il réattaqua. Malheureusement, une créature parvint à le toucher violemment à l'épaule, mais il n'en avait cure. Il tua ladite chose.

Mais les choses étaient trop nombreuses et il croula sous le nombre.
Il eut juste le temps de voir la Reine des Neiges courir vers eux, tandis que lui, il se donnait beaucoup de mal pour vaincre les trucs.
Mais jamais il ne cria à l'aide. Il se contenta de repousser du mieux qu'il le pouvait, toutes les attaques.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Re: Les discordians [event]   Jeu 4 Sep - 3:56

Si Elsa avait été croyante elle se serait crue en enfer. Mais voilà, elle ne croyait pas en l’existence d’un Dieu unique, pas plus qu’elle ne pensait que ces créatures étaient apparu par hasard. Quelqu’un les commandait forcément et elle soupçonnait l’homme à la capuche d’y être pour quelque chose. Elle n’eut malheureusement pas le loisir de s’arrêter pour réfléchir car la moindre seconde d’inattention pouvait lui couter la vie. Ces monstres étaient innombrables ! Pour chaque créature tuée elle avait l’impression que deux nouvelles venaient prendre sa place. Ils allaient tous finir par y rester à ce rythme ! C’est en apercevant ses compagnons qu’elle eut soudain une idée…
Problème : Hadès n’était pas avec les autres. Elle le vit courir vers le groupe alors qu’elle-même était à mi-chemin et trébucher suite à l’attaque d’un monstre.

« Et m*de ! »

La jeune femme corrigea sa trajectoire et tua la créature qui s’en prenait au Dieu d’un coup de magie bien placé.

-Debout, vite ! Dit-elle en l’aidant à se relever. Il faut rejoindre les autres !

Aussitôt dit aussitôt fait. Quelques monstres morts plus tard ils arrivaient enfin au niveau du groupe.

-Restez groupés ! Cria la reine pour que sa voix porte au-dessus des bruits de la bataille.

Il y avait une chance sur deux pour que ce qu’elle s’apprêtait à faire fonctionne, mais il fallait tenter le coup.



- Couvrez-moi, dit-elle à Hadès.

Au diable les politesses, elle aurait tout le temps de regretter d’avoir parlé au Dieu de la sorte quand ils seraient hors de danger. Abaissant ses défenses et s’en remettant totalement à la divinité pour la protéger, elle concentra sa magie dans ses mains et la relâcha brusquement. En quelques secondes une bulle protectrice se créa et enveloppa le groupe, les coupant du monde extérieur.

« Dites-moi que ça va suffire, dites-moi que ça va suffire… »

Elsa posa les deux mains sur la paroi et concentra toutes ses forces pour épaissir la structure de glace, luttant contre les coups des monstres qui tambourinaient pour tenter de se frayer un passage depuis l’autre côté du mur. Exercice plus ardue que prévu compte tenu de son état de fatigue avancé et de ses blessures… elle se permit de respirer lorsque sa protection atteint un mètre cinquante d’épaisseur et que les attaques des créatures ne menacèrent plus de percer la construction.

-Ça devrait tenir, lança telle en se retournant, essoufflée. Est-ce qu’il y a… des blessés ?

Question stupide, évidemment qu’il y a avait des blessés. Mais ce qu’elle voulait savoir c’était si les blessures étaient sérieuses ou non. La jeune femme jeta un coup d’œil à son propre bras : sa robe était imbibée de sang et, à présent que l’adrénaline commençait à retomber et qu’elle reprenait son souffle, la douleur revenait en force et lui faisait voir des étoiles. La reine voulu refermer ses plaies à l’aide de sa magie, mais à l’instant où elle détourna son attention du cocon de glace elle entendit un gros « BOOM » suivi de l’apparition d’une lézarde sur l’une des parois. Elsa colla aussitôt sa main sur le mur et y concentra sa magie pour le solidifier, abandonnant l’idée de se soigner.

-  Je vais nous créer un passage jusqu’à la tour, en espérant que ce qui nous attend à l’intérieur n’est pas pire que ce que nous avons rencontré dehors.  
 
Dans ses meilleurs jours la tâche se serait révélée d’une facilité déconcertante… malheureusement pour elle et le reste du groupe, elle était loin d’être au top de sa forme. Elle avait perdu du sang, son épaule et son bras lui faisaient un mal de chien et elle était épuisée, ce qui expliquait la difficulté qu’elle avait à se concentrer et à bloquer les attaques incessantes de leurs ennemis.

« Ce n’est pas le moment de flancher Elsa »

Animée par l’énergie du désespoir et consciente que tout le monde comptait sur elle, elle concentra ses dernières forces pour créer un tunnel de glace menant droit à la porte d’entrée de la Tour.

-Dépêchons nous… dit telle à mi-voix en prenant appuie contre le mur pour éviter de tomber.

Elle n’avait aucune idée du temps que tiendrait sa magie mais elle préférait ne pas prendre les paris. Elle espérait seulement avoir la force de maintenir les défenses ET de se déplacer jusqu'à la tour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadès
God of the Underworld


Messages : 38
Triomphe : 43
Date d'inscription : 15/07/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Les discordians [event]   Jeu 4 Sep - 11:09

Ces choses ne sont pas que de simples créatures. Même nombreuses, elles causent beaucoup plus de dégâts que je ne le pensais...Elles sont contrôlées par quelqu'un. Mais qui ?
 
Le dieu commençait à ressentir une légère crainte, il avait un très mauvais pressentiment. Il prévoyait déjà qu'il allait détester la suite des évènements, mais il n'avait pas à abandonner. Il vit la reine changer de trajectoire pour l'aider, il ne put même pas faire un geste afin de l'inciter à s'éloigner; mais qu'elle rejoigne le groupe, il pourrait survivre lui ! Il était un dieu, et immortel de surcroît !...bon d'accord il aurait très mal, mais ce n'était pas bien grave au final, tant qu'ils étaient tous en vie et à l'abri !
Mais la reine étant ce qu'elle était, elle venait de le sauver. Il se releva alors bien vite après l'injonction d'Elsa et il courut alors.
Il murmura un merci en passant près de la reine, elle devrait l'entendre normalement.
 
Une fois réunis aux autres du groupe, Elsa ordonna à Hadès de la couvrir, ce qu'il fit tout de suite avec l'aide de ses boules de feu. Mais bientôt ce fut avec sa lance à double-fourche, parce que le feu commençait à l'épuiser, lui, surtout qu'il n'était pas dans l'Erèbe, donc il devait éviter de consommer toute son énergie et de puiser dans sa magie divine. Il pressentait que ce qui était en train d'arriver n'était que le début des ennuis, alors, autant utiliser une autre alternative.
Mais il se rendit compte que la reine avait plus d'ingéniosité qu'il ne le pensait. Les humains l'étonneront toujours, décidément !

 

-Ça devrait tenir. Est-ce qu’il y a… des blessés ?
 
Elle était essoufflée. Normal après ce qu'il venait de se passer. Hadès se retourna pour constater les dégâts et...ouais...il y avait quelques blessés. Le médecin tenter de soigner les blessures, en vain, ils devraient tous se contenter d'un bandage. Yakumo, l'amie de Yuurei tenait sa jambe, cassée; le dieu grimaça en constatant la fracture ouverte; Harry Smee tentait de rassurer l'adolescente, mais elle paniquait et souffrait. Elle était pour l'instant la plus blessée du groupe et la plus vulnérable si on la laissait seule. Aussi son ami Kawa la souleva doucement et la porta dans ses bras, tandis qu'Harry portait Yuurei, évanouie, sur son dos. Hans était de même blessé, bien qu'il n'avait pas pu prendre part au combat. Une des créatures avait réussi à lui lacérer le visage, du bas de la joue gauche jusqu'à l'œil, laissant une marque sanguinolente, tandis qu'une autre lui avait lacéré le dos, et ni le médecin, ni le capitaine n'avaient pu y faire grand chose; Yukio avait miraculeusement réussi à stopper le saignement.
Seuls les fantômes Cornélie et Jingi n'avaient pas été touchés, forcément. Mais ils avaient eu beaucoup de mal, et le fait de ne pas pouvoir aider leurs amis comme les autres a été un coup dur pour eux. Même Kagi était mal en point. Il avait été attaqué durement et s'était retrouvé sous une masse informe de ces créatures, le laissant dans un piteux état.

 
-Je vais nous créer un passage jusqu’à la tour, en espérant que ce qui nous attend à l’intérieur n’est pas pire que ce que nous avons rencontré dehors.
 
Une vague lueur d'espoir se lisait dans les yeux de certains. La pauvre reine allait avoir une pression énorme.
 
-Dépêchons nous…
 
Ils avancèrent tous, Hadès louait intérieurement leur endurance, et quant à la reine, c'était son courage et sa bravoure.
Il s'approcha d'elle, la pauvre devait s'appuyer contre son mur de glace pour ne pas tomber.

 
-Je ne suis pas Asclépios, et je ne peux donc rien faire pour vous guérir, par contre, je peux toujours vous éviter de sombrer; vous parviendrez à maintenir le mur si je vous porte et que l'on reste vraiment très proches de votre création salvatrice ? demanda le dieu en rangeant son épée et, sans attendre l'autorisation de la reine, il la prit délicatement dans ses bras finement musclés comme si elle était la jeune femme la plus légère au monde; bon, en même temps, étant un peu un dieu, cela ne lui était pas trop compliqué; par contre, il ne pouvait rien faire d'autre que de marcher, la porter et lui faire la discussion, parce que bon...se battre tout en la tenant...euh...il était certes un dieu mais il n'était certainement pas son horripilant petit frère, Zeus. Rendez-moi un service, voulez-vous ? demanda t-il d'une voix légèrement suave qu'il ne se connaissait pas, mais il n'y fit pas attention. Essayez de ne pas mourir.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seikyo Akumu/Kagi
An ancient shinigami


Messages : 38
Triomphe : 36
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 20
Localisation : Derrière toi, te suivant toujours, je suis l'annonce de ta mort...*se prend une baffe de sa narratrice*

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Les discordians [event]   Jeu 4 Sep - 11:55

Il avait réussi à repousser presque toutes les attaques mais il avait croulé sous le nombre. Les choses étaient trop nombreuses.
Fort heureusement, la Reine des Neiges avait crée une protection et il avait réussi à repoussé les créatures qui l'avaient blessé pour les rejoindre à temps. Il y avait beaucoup trop de blessés, il n'avait pas réussi à protéger sa famille. Il jura intérieurement et hurla, extérieurement. Un formidable cri inhumain, ressemblant nettement plus à celui d'une bête enragée qu'autre chose, de quelques décibels. Il n'aimait pas cette sensation d'être impuissant et il n'aimait pas ces choses; et il pensa que ces choses devaient être contrôlées. Alors il se mit à haïr la ou les personnes à l'origine de tout cela.
Etait-ce l'être encapuchonné de tout à l'heure ? Ou peut-être avait-il des sbires ? Peut-être qu'oui, savait-on jamais.
Il avisa la jambe cassée de Yakumo et il en frémit. Même ne faisant pas partie de sa famille, il n'aimait pas voir les innocents souffrir.
Il avisa le reste de son groupe. Seuls les deux fantômes n'avaient pas été touchés, mais il voyait dans leur regard, qu'ils n'aimaient pas cela, ils étaient impuissants. Kagi versa une larme. Il regarda le visage lacéré de Hans et il posa délicatement sa main sur son front, en un geste paternel qui se voulait rassurant, malgré le fait que le prince déchu était encore assommé.
 
Le shinigami avança en même temps que les autres, et il avisa le manque de forces de la reine qui tentait tout pour les aider, les protéger.
Il avait mal agi envers cette courageuse petite humaine, et il se décida à l'aider à son tour. Kagi avait pris sur son dos, le jeune Shin qui était mort de fatigue au point de s'endormir dans un moment pareil, tandis qu'à ses côtés, son ami Daniel Curtis tenait son hallebarde d'une main et l'arme de son ami de l'autre, traînant derrière lui sa tondeuse à gazon d'un rouge vif sur laquelle était écrit "Pitchoune".
Il s'approcha doucement de la reine et du dieu qui la portait. Il ne les regardait pas.

 
-Il y a beaucoup de blessés, vous êtes fatiguée et vous vous évertuez à tous nous aider alors que certains ont mal agi envers vous. Vous êtes une bien courageuse humaine, je n'ai encore jamais vraiment vu cela, à part dans ma famille. Malgré mon statut de shinigami, je suis incapable de faire de la magie, en revanche je peux ressentir si une personne a des dons magiques dans le secteur; et je peux sentir que nous ne sommes pas seuls; je ne compte pas les créatures. Il est probable que nous allons en baver par la suite. Hans ne devrait pas tarder à se réveiller, le connaissant, je crois qu'il pourra faire quelque chose pour votre bras. Ce sera peu, mais vu les seuls ingrédients disponibles dans la valise de notre médecin très occupé, ce sera déjà un bon début.
 
Le shinigami avait depuis déjà un moment perdu son sourire de fou. Et punaise qu'il faisait déjà flipper quand il souriait, mais alors là, il faisait encore plus flipper.
Et le pire, le pire...IL TENANT UN DISCOURS COHERENT !
 
Il prit une grande inspiration solennelle puis il déclara d'un ton grave.

 
-Il est temps d'être sérieux.
 
Il toucha le bras de la reine et laissa des volutes d'argent s'accrocher à elle, sans disparaître.
 
-Cela devrait vous permettre de tenir encore quelques secondes avant que cela ne me revienne. Ce sont des résidus de mon énergie vitale, ce n'est pas magique, du moins pas aux yeux d'un shinigami. Cela permet juste de faire tenir une personne un peu plus longtemps. C'est tellement peu usité mais cela peut être pratique par moments.
 
Il grimaça sous l'effet du manque d'énergie, déjà qu'il était lui-même blessé, mais tenta de cacher tant bien que mal le sang qui coulait de sa poitrine, à l'endroit où devrait se trouver son coeur. Il y avait du sang dessous cet endroit et une profonde entaille sanglante. Il lui tardait de retrouver son énergie ainsi prêtée, il commençait à avoir des crampes dans les jambes, et il devait encore supporter le poids de Shin.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Westerguard
A fallen prince


Messages : 41
Triomphe : 43
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : Quelque part, mais certainement très loin de ses frères !

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Les discordians [event]   Jeu 4 Sep - 12:24

Où suis-je encore ?
Pourquoi fait-il si noir ?
Est-ce que je suis mort ?
 
Non...bien sûr que non...espèce d'idiot, réfléchis un peu. Tu ne peux pas être mort.
 
Pourquoi ?
 
Essaie un peu de te souvenir des derniers évènements stupide chose ! Tu es un lamentable lâche pleurnichard dépressif. Reprends-toi en main, crétin !
 
Arrête !...arrête s'il te plaît...
 
De quoi ? De t'insulter ? Espèce d'idiot, pourquoi le ferais-je ? Je suis là pour te rappeler qui tu es vraiment. Tu ne pourras pas longtemps échapper à ta véritable nature. Tu sais très bien que tu hais cette femme, comme tu hais sa soeur et famille ! Tu n'as même pas été capable de jouer le jeu jusqu'au bout ! Comment as-tu pu révéler tes plans à sa soeur, hein ?! Mais tu es un abruti mal commencé et mal fini ! Allez, debout, tu n'es pas mort. DEBOUT ! REVEILLE-TOI ESPECE DE SALE CLOPORTE !
 
Arrête, pitié ! Arrête ! Je n'en peux plus ! Laisse-moi tranquille !
 
Je ne te laisserai tranquille que lorsqu'ils seront tous morts. Après ce qu'ils t'ont fait, ils ne méritent que la mort ! Allez, debout, lève-toi ! Ne reste pas comme cela, ils vont finir par t'abandonner. Remarque, ce serait une bonne chose. Tu n'es qu'un fardeau. Tu n'es rien. Tu n'as jamais été quelque chose. Tu devrais avoir tellement honte, tu devais te tuer.
 
ARRÊTE ! S'il te plaît ! Pitié...
 
Je n'ai pas à avoir de la pitié pour un misérable ver de terre comme toi ! DEBOUT CLOPORTE !

 
****

 
Combien de temps avait-il été assommé ?
Il ne se souvenait pas. Par contre il se souvenait très bien de la discussion entre cette voix et lui. Hans ressentait grandement la peur en lui. Il avait très peur. Peur de tout ce qui se passait maintenant, peur de...pourquoi avait-il aussi mal au visage ?
Le médecin lui expliqua tout. Hans ressentit alors une douleur étrange dans le dos. Bon, il avait été lacéré ici aussi. Ses vêtements avaient été déchirés, mais tant pis. Il se releva tant bien que mal tandis que Yukio lui chuchotait quelque chose en lui tendant sa valise de médecin. Hans acquiesça et tandis que le capitaine à la double-personnalité tenait la valise, Hans, tout en marchant au même rythme que les autres maintenant qu'il était réveillé, attrapa plusieurs ingrédients, plusieurs flacons, fit plusieurs mélanges, rajouta quelques herbes par-ci par-là puis se retrouva avec un petit flacon entre les mains, dans lequel flottait un liquide rose attirant.
Il sourit et s'approcha de la reine. Au même moment il vit des volutes d'argent s'envoler du bras de la reine à Kagi; prêt d'énergie vitale ? Hum...le shinigami n'avait pas fini de le surprendre par moments.
Il ignora le regard inquisiteur et noir du dieu et s'adressa à Elsa:

 
-C'est un antidouleur et accessoirement cela va permettre à vos blessures de cicatriser un peu plus vite; évidemment ce n'est qu'un simple remède et il faudra plusieurs jours pour que tout cicatrise, mais au moins vous ne souffrirez pas en attendant.
 
Il ouvrit le flacon duquel se dégagea une odeur de fraise. C'était une odeur agréable qui titillait tout de même les narines et pouvait donner faim, mais au moins, l'odeur n'était pas mauvaise et était largement supportable.
 
-Faut que vous l'avaliez, je vous assure que ce n'est pas du poison ou quelque chose de néfaste, je n'aurai aucun intérêt à le faire maintenant.
 
Il tendit le flacon à la reine, à elle de voir ce qu'elle voulait faire. En tous les cas, l'odeur persistait et une surprise ô combien agréable l'attendait si elle buvait le liquide rose; non seulement le goût du remède avait un goût de bonbon à la fraise, mais en plus l'effet s'activait deux à trois minutes après avoir été ingurgité.
Au moins Hans se souvenait de tout ce qu'il avait lu, c'était bien, et utile.
Malheureusement, il était probable que cela ne suffirait pas.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Re: Les discordians [event]   Jeu 4 Sep - 15:31

« Un pied devant l’autre, un pied devant l’autre »

Elsa avait à peine conscience de son environnement, tout ce qui importait à présent était d’avancer et de maintenir la bulle. Elle se déplaçait un peu comme un automate, en chancelant, guidée par son instinct de survie. Jamais au grand jamais elle n’aurait cru un jour vivre une telle aventure. Et dire qu’elle pensait avoir vécu un enfer le jour de son couronnement ! Au moins les personnes qui s’en étaient pris à elle à ce moment-là étaient humains ! Hadès s’approcha d’elle s’en même qu’elle s’en rende compte et la fit sursauter.

-Je ne suis pas Asclépios, et je ne peux donc rien faire pour vous guérir, par contre, je peux toujours vous éviter de sombrer; vous parviendrez à maintenir le mur si je vous porte et que l'on reste vraiment très proches de votre création salvatrice ?

Elsa se concentra pour comprendre ce que lui disait le Dieu. Elle ne savait pas ce qu’était un Asclépios, surement une créature qui disposait de pouvoirs de guérison. Il venait de lui proposer son aide et puis il lui avait posé une question… enfin elle croyait. La jeune femme leva des yeux interrogateurs vers lui, espérant qu’il répète ce qu’il venait de dire. Non seulement il ne reformula pas sa question mais il glissa un bras dans son dos et sous ses jambes pour la soulever. De surprise, elle détourna sa concentration une seconde du mur qui s’effondra une dizaine de mètres plus loin. Lorsqu’elle s’en rendit compte la reine serra les points et matérialisa immédiatement un nouveau mur pour faire rempart aux créatures qui commençaient à s’engouffrer par l’ouverture.

« Concentre toi Elsa, il essai jute de t’aider »

-Rendez-moi un service, voulez-vous ?

Les yeux de la demoiselle rencontrèrent ceux d’Hadès. Elle n’était pas très sure de pouvoir lui rendre beaucoup de service à l’heure actuelle mais pourquoi pas.

-Essayez de ne pas mourir.

Elsa sourit, appréciant sincèrement la distraction qu’il lui offrait. Sa voix lui permettait de se raccrocher à quelque chose et de ne pas perdre pied...

-Pas avant d’avoir sauvé mon peuple, répondit elle dans un souffle.

Il ne savait probablement pas de quoi elle parlait et ça n’avait pas grande importance. Elle se demanda ce que pouvait donc bien ressentir un Dieu immortel dans un moment pareil. Avait-il peur pour eux ?

-Il y a beaucoup de blessés, vous êtes fatiguée et vous vous évertuez à tous nous aider alors que certains ont mal agi envers vous. Vous êtes une bien courageuse humaine, je n'ai encore jamais vraiment vu cela, à part dans ma famille.

Kagi s’était glissé à côté d’eux et était en train de lui tenir un discours cohérent. Pire, il venait de lui faire un compliment ! La jeune femme mit cela sur le compte de l’épuisement, elle était surement en train d’halluciner, il n’y avait pas d’autres explication.
C’est vrai, elle aurait pu courir directement vers la porte en  abandonnant les autres derrière elle, mais cette idée ne lui avait même pas traversé l’esprit… comment aurait-elle pu se regarder dans la  glace après ça ? Elle était déjà incapable de se pardonner le mal qu’elle avait fait subir à son royaume…
Un craquement sinistre résonna et le dôme s’effondra derrière eux. Incapable de résister aux attaques incessantes des créatures de plus en plus nombreuses, Elsa venait de détruire intentionnellement une partie du couloir pour pouvoir concentrer sa magie sur une surface plus restreinte.

-Tout va bien, dit-elle d’une voix qu’elle voulait la plus rassurante possible.

Évidemment c'était faux, mais ça ils n'avaient pas besoin de le savoir


-Malgré mon statut de shinigami, je suis incapable de faire de la magie, en revanche je peux ressentir si une personne a des dons magiques dans le secteur; et je peux sentir que nous ne sommes pas seuls; je ne compte pas les créatures. Il est probable que nous allons en baver par la suite. Hans ne devrait pas tarder à se réveiller, le connaissant, je crois qu'il pourra faire quelque chose pour votre bras. Ce sera peu, mais vu les seuls ingrédients disponibles dans la valise de notre médecin très occupé, ce sera déjà un bon début.

Comment nommer ce sentiment de terreur qui venait de s’emparer d’elle ? Comme elle s’en doutait, les créatures obéissait à une autorité supérieure. En résumé : ils courraient droit au suicide.

-Combien sont-ils ? Pouvez-vous évaluer leur puissance ?

La reine venait de prendre le dessus sur la jeune fille apeurée. Elle ne pouvait se permettre de perdre le contrôle maintenant, leur survie en dépendait. Bon, tout d’abord faire un point sur leurs propres forces :

-La moitié de notre groupe n’est pas en état de marcher et encore moins d’utiliser une arme. Vous parliez tout à l’heure d’une solution dangereuse pour passer d’un monde à l’autre, y a-t-il une chance pour nous de fuir cet endroit sans nous battre ?

Elle devina la réponse à l’expression du Shinigami.

« Avons-nous seulement une chance de survivre ? »

Elsa se contracta soudain et s’agrippa à la première chose qui lui passait sous la main : le manteau d’Hadès. Les créatures étaient de plus en plus nombreuses et de plus en plus forte. A ce rythme-là ils allaient exploser ses défenses avant qu’ils n’aient atteint la porte. Et la douleur de ce  maudit bras qui l’empêchait de se concentrer correctement… !

-Ils sont trop nombreux !

« Je ne vais pas y arriver »

Quelque chose se passa alors. Kagi posa sa main sur son bras et elle se sentit soudain mieux, beaucoup plus en forme qu’elle ne l’était un instant plus tôt.

-Cela devrait vous permettre de tenir encore quelques secondes avant que cela ne me revienne. Ce sont des résidus de mon énergie vitale, ce n'est pas magique, du moins pas aux yeux d'un shinigami. Cela permet juste de faire tenir une personne un peu plus longtemps. C'est tellement peu usité mais cela peut être pratique par moments.



Grand sourire : il ne lui en fallait pas plus. Un grand bruit retentit de l’extérieur de la bulle protectrice, suivi de hurlements, puis plus rien. Elsa venait d’empaler des dizaines de créatures en faisait surgir des pics de glace acérés et particulièrement tranchants des murs.

-Merci, dit-elle au Shinigami avec reconnaissance.

L’énergie la quitta aussi vite qu’elle était venue, la laissant encore plus épuisée qu’elle ne l’était avant. Kagi venait de leur faire gagner un temps précieux, espérons que ce soit suffisant. La porte n’était plus très loin. Elle aperçut Hans qui la regardait en souriant et lui lança un regard noir. Il lui montra un flacon contenant un liquide rose.

- C'est un antidouleur et accessoirement cela va permettre à vos blessures de cicatriser un peu plus vite; évidemment ce n'est qu'un simple remède et il faudra plusieurs jours pour que tout cicatrise, mais au moins vous ne souffrirez pas en attendant.



Il croyait vraiment qu’elle allait boire une potion qu’IL avait préparé ?! La jeune femme regarda le flacon d’un air soupçonneux et ne fit aucun geste pour le prendre. Hans insista en lui disant qu’il n’avait aucun intérêt à l’empoisonner maintenant. Elsa nota le « maintenant » et se promit de surveiller avec deux fois plus d’attention tout ce qu’elle mangerait ou boirait au cours des prochains jours s’ils arrivaient à survivre à cette nuit de folie. Avec un soupir elle finit par suivre le conseil de son ennemi et boire le liquide qui se révéla avoir un très bon gout. De toute façon il y avait de forte chances qu’elle meure ce soir donc bon…  

Deux minutes plus tard le groupe arrivait aux portes de la Tour. Ils s’y engouffrèrent et baricadèrent l’accès derrière eux. Elsa poussa un soupir de soulagement et laissa le dôme de glace s’effondrer sur lui-même, ajoutant ainsi une protection naturelle devant la porte et empêchant les créatures d’atteindre l’entrée. La potion avait fait des miracles, elle ne souffrait pratiquement plus et se sentait nettement mieux. Avec un sourire timide, elle remercia Hadès et lui signifia qu’il pouvait la poser par terre. Elle jeta un coup d’œil autour d’elle et enregistra dans sa mémoire les détails du lieu, à savoir pas grand-chose : ils se trouvaient dans un hall d’entrée vide duquel semblait monter un immense escalier en colimaçon. Pas de créatures, ils étaient hors de danger. Pour le moment.

Elsa s’approcha du médecin.

-Comment va telle ? Demanda la reine en jetant un regard vers Yakumo.


L’adolescente devait souffrir le martyr…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alastair
Roi des Cauchemars


Messages : 20
Triomphe : 40
Date d'inscription : 01/09/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Les discordians [event]   Jeu 4 Sep - 16:59

Le Roi des Cauchemars n'avait pas la capacité de contrôler des Sans-Coeurs ou bien des Sous-Discordians, par contre il avait la faculté de contrôler les cauchemars et de faire vivre un véritable enfer à une personne, voire plusieurs dans certains cas.
Malheureusement, il ne s'était pas encore nourri et la faim se faisait rudement ressentir. Il n'avait pas mangé depuis un moment, depuis très longtemps. Son estomac lui faisait mal, tout son corps souffrait. Mais il n'allait pas tarder à faire un véritable festin.
Tapi dans l'ombre, le Roi des Cauchemars attendait. Il avait vu les créatures attaquer de là où il était, il en avait vu disparaître à cause de ce groupe de personnes. Il se régalait déjà d'avance. Il sentait leur peur, il sentait sa nourriture arriver, il suffisait d'attendre encore. On ne pouvait pas le voir, et il ignorait que certains pouvaient le sentir; il était tellement omnibulé par l'idée qu'il allait enfin pouvoir manger.
 
Il les vit tous passer la porte et barricader l'accès derrière eux. Ils avaient fait un très mauvais choix, mais le Roi des Cauchemars était heureux de ce choix.
Manger.
Enfin !
Ils étaient tous dans le hall d'entrée qui leur semblaient vide, mais il ne l'était pas.
Alastair était là. Il les surveillait de là où il était, dans les ombres. Il n'avait plus qu'à faire son choix, par qui commencerait-il ? Hum...C'est que ce soir, il y avait beaucoup de choix, niveau bouffe !
Alors...l'adolescente à la vilaine fracture ouverte avait peur de décevoir ses amis et d'être un fardeau handicapant, pas mal...Ses amis avaient peurs pour elle, mouais...mais encore ? Oh ! Le gars aux cheveux d'argent avait peur pour tout le monde, pas mal du tout...ah et le gars qui avait porté la reine avait peur qu'elle ne soit blessée...bien bien...
WAIT ! Mais cette reine ressemblait fortement à la Discordiane ! Cette beauté sombre qui plaisait tellement à Alastair !...cet équivalent lumineux était parfaitement laid et lui blessait ses yeux dorés. L'ombre d'Alastair se dirigea vers ce qui lui semblait le plus appétissant, un rouquin qui semblait avoir peur d'absolument beaucoup de choses, et qui semblait surtout le plus faible: Hans Westerguard.
Et aussitôt, le Roi des Cauchemars passa à l'attaque.
 
Subrepticement, l'ombre se posta sous sa victime, puis Alastair surgit. De ses bras faméliques il ceintura le prince à la taille et le traîna loin de ses compagnons. Bien sûr le jeune homme se débattit mais le Roi des Cauchemars avait tellement faim qu'il ne le lâcherait qu'après s'être rassasié...et puis comment lutter contre lui, hum ?
Le pouvoir du Roi des Cauchemars s'activa, révélant aux yeux du prince déchu son pire cauchemar. Alastair supporta les quelques coups donnés par le jeune homme, et la crise de larmes. Il devait être vachement sensible émotionnellement ce type-là ! Mais il s'en fichait.
La peur causée par le traumatisme du prince déchu nourrissait Alastair qui devint soudain moins squelettique. Il mangeait enfin depuis des siècles.
Cela fut assez rapide à exécuter, une minute venait de s'écouler.
Une fois fait, Alastair ne lâcha pas le prince pour autant qui était en train de pleurer, tout son corps tremblait; il regarda sa proie avec un rictus cruel aux lèvres, puis il le jeta aux pieds de ses compagnons et il disparut dans ses ombres afin de réapparaître derrière eux, son arc en main ainsi que plusieurs flèches empoisonnées à disposition. La première qu'il décocha fut pour sa première victime, Hans Westerguard, puis une autre fut envoyée droit sur la reine. Un poison paralysant qui allait lui permettre de se nourrir des peurs de tout le monde ici présent.
Il redeviendrait plus fort, plus puissant !
Il retrouverait sa force d'antan.
 
Mais bien sûr, comme tout bon méchant qui se respectait, il y avait toujours un os dans l'histoire. Surtout que bon...il avait beau contrôler des cauchemars, il restait tout de même un peu...seul dans le hall...pour l'instant.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Westerguard
A fallen prince


Messages : 41
Triomphe : 43
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : Quelque part, mais certainement très loin de ses frères !

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Les discordians [event]   Jeu 4 Sep - 18:40

Dans la catégorie des personnages ayant une vie de m....une vie bien à ch...euh...une vie vraiment nulle parsemée de malheurs quelconques, Hans Westerguard était un compétiteur de choix. Et le pire c'était qu'il ne le faisait pas exprès par moments.
 
Enfance difficile, détesté par toute sa famille, battu par ses frères, ayant grandi sans amour.
Tentative de prendre le pouvoir à Arendelle pour montrer de quoi il était capable à sa famille, et surtout pour ce qu'ils voulaient eux - chut, spoilers - et se faire battre par les deux soeurs et ce qu'on appelait le véritable Amour, que lui n'avait jamais connu et ne rencontrerait probablement jamais.
Être condamné à mort par sa propre mère, être laissé pour mort par ses frères, se perdre dans la tempête de neige et se retrouver entre les mains de ce cinglé de shinigami...et puis quelle famille...
Comment tomber de Charybde en Scylla.
A croire qu'il n'avait connu que cela...
 
Bon, déjà il n'avait pas trop à se plaindre, la reine avait décidé de lui faire confiance pour cette fois et de boire son remède. Un bon point de gagné.
Mais lui, il allait être à plaindre dans...trois, deux, un...
 
Il sentit quelque chose le ceinturer et le traîner loin des autres, cela eut pour effet de lui faire lâcher son arme tandis qu'il tendit la main vers le médecin qui tenta de le rattraper, en vain. Hans jura et tenta de se dégager de l'emprise de...il ne savait pas qui c'était, car il ne pouvait pas le voir puisqu'il était dos à lui. Mais une chose était sûre: il n'allait pas du tout aimer ce qui allait se dérouler par la suite pour lui.
Le prince déchu eut très peur, puis devant lui se matérialisa son pire cauchemar, sous ses yeux horrifiés.
 
Tout d'abord, son rythme cardiaque s'accéléra et il tenta de se libérer en vain, persuadé que l'illusion était vraie, ses pupilles étaient dilatées sous l'effet de la peur. Puis il supplia, cria, hurla même, mais en vain car ce n'était qu'une illusion. Il finit même par gémir et éclater en sanglots. Pleurer.
Tout son corps était parcouru de soubresauts.
 

****

 
Ils étaient tous là.
Son père, sa mère, ses frères, Elsa et Anna. Ils avaient tous un sourire mauvais aux lèvres, tandis que lui était attaché à un poteau de bois, solidement enchaîné. Il ne pourrait pas s'échapper. Son père le gifla, ses frères le frappèrent violemment au visage, aux bras, aux jambes, lui brisant les bras et les jambes, Anna le frappa si violemment au visage qu'elle lui brisa le nez, puis Elsa lui enfonça profondément un pic de glace dans le ventre, enfin sa mère lui brisa les côtes et alluma le feu qui commença à le consumer lentement, le faisant littéralement mourir à petit feu. Ils le regardaient tous mourir en souriant, ricanant pour certains.
Il avait beau supplié, il avait beau crié et hurlé, rien n'y faisait.

 
-Non, pitié ! Non...Je suis désolé pour tout ! Pitié, Anna ! NON ! ANNA !!!! ELSA...PITIE ! NE FAIS PAS...Argh...je t'en supplie...non...je...je ne veux pas mourir...mère...pitié, non...pas ainsi...PITIE !
 
Quand il sentit la chaleur des flammes sur son corps blessé et endolori, il poussa un cri de souffrance inhumain tellement il souffrait, et surtout tellement il avait peur.
Les larmes ne cessaient de couler mais séchaient aussitôt.
 

****

 
Extérieurement, on voyait juste le prince tentant de gesticuler faiblement, suppliant et hurlant, semblant souffrir atrocement, et ne faire que pleurer, quand son corps fut parcouru de nombreux soubresauts violents, tout son corps tremblait.
Et finalement l'être sombre lâcha sa proie en la jetant aux pieds de quelqu'un au hasard, bien sûr comme par hasard, il avait été jeté aux pieds de la reine.
 
Hans était encore sonné, il n'arrivait pas à se remettre, même pas à se relever; un peu émotionnellement fragile le bonhomme. Et puis...une flèche vint le percuter violemment dans le dos, une flèche dont la pointe était enduite de poison paralysant, poison qui se répandait insidieusement dans ses veines, tandis que la flèche faite d'ombres disparaissait.
 
Niveau chance, on avait déjà vu mieux.
Hans ne vous dira jamais le contraire.

Avant de sombrer à nouveau dans l'inconscience, tellement il était dans les vapes, il eut juste le temps de voir qu'une flèche faite d'ombres se dirigeait droit vers Elsa, mais que d'un regard entre Hadès et le shinigami, ce fut le shinigami qui tira la reine vers lui tandis qu'Hadès dégaina son épée afin de parer, afin d'éviter que quelqu'un ne se prenne le projectile empoisonné. Malheureusement il ne put le faire à temps et il se prit la flèche dans le bras.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yojiro
Assassin éternel


Messages : 43
Triomphe : 36
Date d'inscription : 31/07/2014
Age : 25

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Les discordians [event]   Ven 5 Sep - 3:17

[ HRP : je m'incruste et désolé d'en revenir à la cité du crépuscule, je m'intègre juste à la situation Wink ]

Depuis son éveil dans les ténèbres, Atom n'eut encore l'occasion de débuter son voyage afin d'accomplir sa mission. S'adaptant à son nouveau type de corps disons, il passa son temps à méditer sur ses futurs actes et façons de faire. Il se rappela ce que cette voix lui murmurait sur le changement des mondes, que rien n'était pareil depuis sa disparition. N'ayant toujours pas comprit le sens de cette phrase, il se décida à se mettre en quête de réponses, ce fut une première, mais l'illusionniste tenta instinctivement d'ouvrir un portail afin de débuter son enquête. La tentative réussie, il traversa d'un pas décidé le passage pour se retrouver dans un couloir emplit de ténèbres. Décidé à se rendre à Illusiopolis, il distingua sur le chemin une lumière faisant office de sortie. Pourquoi ce passage était-il resté ouvert ? Atom s'en approcha, légèrement aveuglé par la luminosité, jusqu'à se sentir comme aspiré. Il tenta de reculer mais en vain, quelque chose l'attirait et le sortit de là. Il ferma les yeux sur le moment et se demanda où est ce qu'il avait bien pu atterrir. C'est une fois les pupilles acclimatées qu'il reconnu ce lieu qu'il fréquenta à maintes reprises jadis. La cité du crépuscule ... Ce lieu lui rappela quelques souvenirs qu'il chassa automatiquement. Il se devait de se concentrer sur son nouveau but. Il fit un rapide état des lieux et se décida à monter sur les toits pour avoir une vue plus globale. Rien ne semblait avoir changé depuis l'époque, mais pourtant quelque chose d'anormale se dégageait en ces lieux. 



Sautant de toit en toit, il poursuivit sa route jusqu'à s'arrêter brusquement. Il ressentait des présences inconnues à ce monde, un mélange d'aura à peine perceptible. Il se tourna sur le côté et lâcha un léger sourire ironique ;

" C'est donc à ça que réagissent ces piètres sans coeur, cette sensation de chaleur, cette pureté ... Je ne suis pas seul ici. "

L'illusionniste se hâta de se diriger vers ces présences, sautant de toit en toit, il se rapprocha à vive allure jusqu'à atteindre leurs positions. Il recula d'un pas sur le moment et observa un groupe de personnes. Plutôt brouillant à vrai dire, ce ne fut pas difficile de les trouver. Ils semblaient tous fort différent mais se connaissaient à première vue. Atom se fit discret et prêta l'oreille à leur discussion. Cela parlait de boucle temporelle et divers autres sujets sur ce monde et sur les individus. C'était donc ça cette sensation ... Ne comprenant pas trop la situation, il déduit qu'ils étaient là pour enquêter également. L'apparition d'un homme changea la donne, l'illusionniste se fit plus discret encore et observa la scène. L'étrange individu dégageait une aura jusqu'ici inconnu aux yeux d'Atom. Qui était-il ? Un simili, un sans coeur ? Sans tarder, l'homme ouvra un passage au petit groupe et leur invita à le traverser sous un avertissement plutôt sombre. Il disparu par la suite, laissant les individus se plonger dans l'inconnu. Une fois chaque personne entrée, Atom descendu de son toit et se mit face au passage un petit instant.


" Ma curiosité me perdra mais ... je ne peux rétablir l'équilibre si je ne comprends pas ce qui se trame en ces mondes. Cet homme ... Allons voir ça de plus près. "


Une fois le passage pénétré, un air glacial se faisait ressentir. Il jeta un regard rapide vers la tour et descendu jusqu'à la porte d'entrée. Des morceaux de glace étaient éparpillés un peu partout. Des tâches de sang étaient visible à certains endroits du sol et une sorte d'amas de créatures se débattaient auprès de l'entrée, parfaite distraction vu le combat récent, il lui aurait suffit de se faire discret à nouveau et de pister le groupe à distance. Seulement sur ces mots, d'étranges créatures surgirent sur le côté. Cela ne ressemblaient en rien à des similis, une nouvelle sorte de sans-coeur peut être ? Non, ils ne s'attaqueraient pas à lui. D'un réflexe aiguisé, Atom dégaina son épée pour trancher la première créature d'un coup net. Les deux autres ne tardèrent pas à s'attaquer à leur tour à l'illusionniste. D'une légère esquive, il laissa passer le premier et élimina le deuxième. De son autre main, il dégaina sa lame courbée de son dos et élimina la dernière chose. Ils étaient rapide et vif, qu'est ce que c'était ... Atom n'eut le temps de détourner son regard vers la porte, que la plupart du groupe qui s'y trouvait fonça sur lui. Leur nombre était impressionnant, sans compter les nouvelles créatures qui apparaissaient derrière lui.

" Bon ... Voyons voir ce que vous avez dans le ventre ! "

Atom prit une position plutôt défensive sur le moment et se prépara à les accueillir. Il hésita un instant, commençant à compter leur nombre puis passa à l'action. Il en tua quelques-uns de ses deux lames jusqu'à se faire acculer par ses ennemis. Mise à part tourner sur lui même, il ne pouvait faire grand chose et leur nombre ne faiblissait pas contrairement aux forces d'Atom. Il manqua de précision sur l'un de ses assaillants, le blessant au bras, que la bête suivi d'un cris de douleur revint à la charge. Une révélation plutôt intéressante pour l'illusionniste, ainsi ils ressentaient quelque chose ... Le corps d'Atom se faisait lacérer de tous les côtés, à croire qu'ils visaient particulièrement ses bras, laissant faiblir ses attaques petit à petit. C'est à ce moment que la voix vint faire son retour ;

" Laisses les moi ... Que pourras-tu faire si tu échoues aussi vite ! Utilises les ténèbres qui sont en toi, il est trop tard pour y renoncer "

L'illusionniste ne pensait qu'à une chose, lui dire de la fermer mais le combat était ardu, il finit par perdre équilibre et chuta sur son dos. Les créatures sautèrent sur lui jusqu'à ce qu'il ne pu plus rien voir. C'est à ce moment qu'Atom perdit le contrôle, une aura noire l'enveloppa et une légère explosion d'énergie eut lieu repoussant quelque peu les créatures. Il se releva se tenant la tête d'une main puis d'un regard vide leva le bras en direction de ses ennemis. Des ombres surgirent du sol un peu partout, toutes effrayés et se jetèrent sur les monstres. Atom fonça tête baissée et combattu un maximum de créatures. Leurs nombres ne diminuaient pas pour autant. Cette quête de réponses se transformait en un champ de batailles jusqu'à ce qu'Atom posa un genou au sol et posa sa main sur son visage.

" Que fais-tu ?! "

" C'est toi qui me fera échouer, cela ne sert à rien de combattre. Ne fais pas l'idiot, ne crois tu pas que je devine tes intentions ? Ce monde n'a pas besoin de ténèbres, il est déjà rongé par un mal que je dois découvrir, n'interviens plus ! "

L'illusionniste posa sa main au sol et concentra son énergie

" S'ils ont des sens, ça devrait fonctionner ... "

Atom lança une illusion, déformant l'environnement tout autour de lui. Lui laissant un passage dans un petit délais. Les créatures cessèrent sur l'instant de combattre, les derniers sans coeur présent malgré que clairement inférieur à eux, en profitèrent pour se jeter sur certains. Ignorant la durée de l'envoutement, l'illusionniste se releva et se hâta d'atteindre la porte. Quelques morceaux de glace en train de fondre bloquaient l'entrée, il tenta de les briser à l'aide de son épée mais en vain, c'était encore trop solide. Il lui fallait encore user de sa magie, ce qui n'était pas bon signe s'il voulait garder le contrôle sur son esprit. Il se concentra un instant et son corps devint flou, à peine perceptible. Il traversa la porte tels un fantôme et reprit son apparence immédiatement. Légèrement essoufflé, il eut le souffle coupé face à ce nouveau spectacle. Il était à présent face au groupe qu'il épiait à la cité du crépuscule, qui eux avaient tous le regard tourné vers un individu qui ne faisait pas parti de leur troupe auparavant. Il tenait  un arc prêt à décocher une nouvelle flèche, d'après l'un des blessés, tant qu'aux autres, ils semblaient presque tous prêt à se défendre. L'illusionniste brandit son épée vers l'inconnu et son autre lame vers le groupe. Il s'adressa à tous d'un tons froid ;

" Qu'est ce qui se passe à la fin ? Je cherche des réponses et je les aurai ... "


A la vue des blessures du petit groupe, Atom constata qu'ils n'étaient pas responsable de l'apparition de ces créatures et qu'ils avaient subi le même sort que lui. Il pointa sa lame sur l'inconnu et s'adressa à lui ;

" Je me nomme Atom et toi ... Qui es-tu ? "

Pensant que l'individu était l'auteur de tous ces événements, il se concentra uniquement sur lui. D'un air affamé et bestial, il semblait tout aussi étrange que l'homme ayant ouvert l'accès à ce monde. Cette même impression ... Il attendit sa réponse, tout en gardant un œil sur le groupe qu'il ne connaissait que de loin. Groupe composé de personnes toute aussi étrange. La situation faisait en sorte qu'il y avait trois camps, chacun aux aguets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Les discordians [event]   Sam 6 Sep - 3:02

[RP précédent (en cours) : http://www.kh-memento.com/t111-renaissance-libre#277 ]
 
Quelques heures plus tôt Celsia avait fait la connaissance d’Abnegatio, le créateur d’un monde original, baptisé « Caligraphie des interdits ». Il avait tenté de les convaincre, Alastair et elle, de partir aussitôt en mission, ce qui n’avait que moyennement porté ses fruits puisque Celsia refusait catégoriquement d’obéir aveuglément à un inconnu alors qu’elle venait tout juste de retrouver sa liberté. La mission consistait à semer le désordre et la terreur dans un monde qui était piégé dans une distorsion temporelle : la Cité du Crépuscule. Elle connaissait ce monde bien sûr, même si Elsa n’avait jamais mis les pieds là-bas. La raison était simple : même si elle partageait les souvenirs de la reine, la discordian avait également hérité d’une mémoire bien plus ancienne du fait de sa condition de « paradoxe temporel ». Celle-ci n’était pas constituée de souvenirs clairs et précis mais plutôt d’un ensemble de perceptions. D’instinct elle était donc tout à fait capable d’identifier et d’emprunter les routes menant aux divers mondes même si elle n’y avait jamais mis les pieds, ce qui se révélait plutôt utile.
Au final Abnegatio avait obtenu gain de cause ; non pas pour la qualité de son argumentaire mais parce que Celsia avait finalement trouvé son intérêt dans l’histoire : Elsa venait de quitter la Terre des Dragons pour débarquer dans la Cité du Crépuscule. Comment le savait-elle ? Ça, vous l’apprendrez plus tard ! Bref, elle avait donc accepté de suivre le plan d’Abnegatio en pressentant qu’elle allait beaucoup s’amuser au cours des prochaines heures…
Elle était arrivée à la Tour en même temps qu’Alastair, un peu avant le groupe d’Elsa ; elle s’était alors installée sur le toit et prit le temps d’observer le paysage avec une admiration non feinte. Depuis qu’elle était sortie de sa prison, la discordian avait développé une phobie des lieux trop étroits et du noir total (assez paradoxal pour un être des ténèbres, certes) ; en contrepartie la lumière et les couleurs l’émerveillaient. Lorsqu’elle vit un portail apparaître en contre-bas, elle s’arracha à sa contemplation pour se concentrer sur la suite des évènements. Les yeux de l’entité se posèrent sur Elsa qu’elle « rencontrait » pour la première fois. Un profond sentiment de haine envahit son cœur et elle jubila en sachant ce qui attendait sa stupide créatrice. Cette dernière espérait certainement comprendre ce qui provoquait le paradoxe temporel de la cité du Crépuscule pour annihiler celui d’Arendelle. Et bien oui elle allait comprendre, mais elle se rendrait bien vite compte qu’elle ne pourrait rien y faire.

Elle fut frappée par la taille du groupe d’Elsa. Comment une solitaire comme elle avait-elle fait pour s’attirer l’amitié d’autant de personne en moins d’une journée ?! Elle sentit la colère et la jalousie la gagner peu à peu. Bien, il était temps de « jouer ».

Celsia invoqua les ténèbres et très vite les premiers discordians apparurent. Ces derniers, d’une catégorie inférieure, ressentaient la douleur et avaient moins de pouvoirs que la plupart des sans-cœurs mais ils étaient doté d’une meilleure résistance physique et faisaient preuve d’une grande ténacité quand il s’agissait de tuer une proie. Un discordian en attirant un autre, le nombre de monstres augmenta très vite. Quant à Celsia, elle jubilait en voyant les alliés d’Elsa s’effondrer les uns après les autres. Mais ce qu’elle n’avait pas prévu c’est qu’en dépit de sa faiblesse, la reine créerait un dôme pour les protéger des attaques. La brune serra les poings de rage et observa la progression laborieuse du groupe jusqu’à l’entrée de la tour où ils s’enfermèrent. La scène avait au moins permit à Celsia d’observer le style de combat des alliés de la reine et de séparer les gens en deux catégories : ceux qui étaient en état de se battre et les autres.

« Ils sont incroyablement faibles », songea la Discordian avec mépris. Elle avait cependant remarqué que deux d’entre eux se distinguait des autres : un grand brun qui maniait le feu et un type aux cheveux argentés.

Elle s’allongea sur le dos et observa les étoiles pendant quelques minutes (ce qui expliqua qu’elle ne vit pas entrer Atom) avant d’entendre un premier cri. Un sourire s’épanouit sur son visage ; Alastair venait de frapper. Elle ne l’avait jamais vu à l’œuvre mais ses pouvoirs avaient l’air redoutables.
Celsia patienta un moment puis se redressa. Il était temps pour elle d’y aller, elle ne voulait pas qu’Alastair abime trop son sosie. Déjà qu’elle était dans un piteux état…
Lorsqu’elle se matérialisa dans le hall, à bonne distance de ses ennemis, la Discordian pu noter rapidement certains détails : tout d’abord que Hans et le grand type brun étaient à terre (Alastair venait d’éliminer l’une des deux plus grosses menaces ennemies, bien joué à lui ! ), ensuite qu’Elsa avait l’air très préoccupée pas le sort du brun en question (elle enregistra cette information qu’elle exploiterait en temps voulu), et pour finir qu’un inconnu était entré dans la tour et menaçait Alastair ET le groupe d’Elsa avec ses armes.

« C’est qui lui ? »

Son arrivée n’était pas passée inaperçue et plusieurs paires d’yeux étaient braqués sur elle. Parmi eux ceux de sa rivale.

-Bonsoir Elsa, dit-elle avec un sourire moqueur. J’espère que tu passes une bonne soirée.

La discordian se délecta de l’expression incrédule de la reine. Elle avait tellement rêvé de ce moment ! Sans lui laisser le temps de poser la moindre question elle enchaina :

-Profite en bien, en ce qui te concerne c’est la dernière. (elle leva les yeux vers le reste du groupe et les regarda un par un). Je tiens à tous vous féliciter pour votre stupidité. Vous nous avez grandement facilités le travail en vous jetant dans la gueule du loup. En franchissant le portail vous êtes entrés dans le jeu d’Abnegatio. Les règles sont simples : fuyez et vous mourrez, grimpez en haut de la tour et vous aurez la vie sauve ainsi que les réponses à vos questions. Bien-sûr des surprises vous attendront dans les escaliers… ça ne serait pas drôle sinon.

Bien, elle venait d’accéder à la demande d’Abnegatio en guidant leur ennemis jusqu’à lui. Mais elle n’en avait pas fini pour autant.  La discordian posa un regard froid et remplit de haine sur l’assistance, toute trace de sourire avait disparu de son visage.

-Je suis curieuse de savoir si votre groupe est soudé ou non, je vais donc inclure une règle supplémentaire au jeu. Elle vous motivera peut-être à monter les étages plus vite… ou pas. Répondez-donc à ma question : êtes-vous prêt à sacrifier une partie des membres de votre groupe pour en sauver un seul ?

La suite de l’action se déroula très rapidement. Sans crier gare, la discordian ouvrit un portail juste devant Elsa et se matérialisa derrière elle, la poussant de toutes ses forces à l’intérieur. Le portail disparu instantanément après le passage d’Elsa, de même que Celsia qui s’était téléporté vers l’étage supérieur de la Tour, là où elle avait envoyé sa rivale.
 Le portail s’ouvrit à un mètre du mur le plus éloigné de la porte d’entrée… mur que heurta violemment le corps de la reine. Cette dernière s’effondra au sol avec un cri de surprise et de douleur.  Celsia se matérialisa quelques instants plus tard à côté d’Elsa et la regarda tomber avec un sourire mauvais.

-Alors qu’est-ce que ça fait de rencontrer une frontière ? Tu te sens à l’étroit ?

La discordian fit un mouvement de la main et créa une barrière de glace pour couper toute chance de retraite vers la sortie à son ennemie qui était désormais piégée entre quatre murs (celui sur lequel elle s’était cognée juste à sa gauche, celui qui lui faisait angle deux mètres derrière elle et pour finir la glace qui faisait désormais rempart à sa droite et devant elle).

-Qu… qui es tu ? Lui demanda Elsa en essayant de se redresser.
-Tu sais parfaitement qui je suis, répondit Celsia d’un ton glacial.

Elsa essaya de se relever, Celsia ne lui en laissa pas le temps. Elle attrapa ses cheveux et précipita sa tête de toutes ses forces contre la barrière de glace. La reine poussa un cri de douleur et s’effondra sur le dos pour la deuxième fois. La brune nota avec satisfaction la lèvre fendue et l’arcade sourcilière de son ennemie et le sang qui s’en écoulait.

-Après tout, poursuivit telle comme si rien ne s’était passé, c’est toi qui m’as donné vie dans cette grotte il y a trois semaines...

La jeune femme se pencha vers Elsa et nota avec satisfaction son expression horrifiée.

-Ca y est tu as compris ? Je devrais te remercier tu sais, n’importe quel magicien aurait pu activer mes pouvoirs et plonger ton monde dans le chaos, mais c’est toi qui est venu. TOI, la seule personne de ce fichu monde à avoir la capacité de créer une âme ! 
-Non…
-Bien sûr que si. Tu m’a donné naissance et TU as piégé TON MONDE dans une boucle temporelle. Tu as condamné TA SOEUR à vivre un enfer éternel !

La discordian éclata de rire.

-Tu aurais pu en rester là mais non, tu es revenu et tu as brisé la sphère pour me faire sortir. Tu comprends maintenant ? Si tes amis sont en train de souffrir le martyr à l’heure actuelle c’est de TA FAUTE !

Sentiment de pur bonheur que de voir le visage décomposé de celle que l’on haït plus que tout au monde.

-En parlant de tes amis, et si nous les encouragions à monter nous rejoindre ? Je suis convaincue qu’Alastair se languis de les torturer.
-NON !!


Amusée par la résistance de son double, Celsia posa le pied sur le bras blessé de la reine et l’écrasa de tout son poids. La Discordian n’avait aucun doute sur le fait que toutes les personnes présentes dans la tour avait entendu le hurlement de souffrance qui s’en suivi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Re: Les discordians [event]   Sam 6 Sep - 3:33

Elle croyait qu’ils étaient en sécurité. Grossière erreur. Quelques minutes de répits leur avait été accordée durant lequel elle avait vu le médecin s’affairer et essayer de soigner tout le monde avec les maigres  moyens du bord. Elle lui avait dit  de s’occuper en priorité des autres lorsqu’il s’était tourné vers elle ; de toute façon la douleur était devenue largement supportable et le sang s’était arrêté de couler (efficace cette potion !). Si seulement ce portail s’était ouvert dans la journée, à un moment où elle était en pleine capacité physique, elle aurait pu se soigner facilement et aider les autres. Le problème c’est que la magie de guérison était celle qu’elle maitrisait le moins et donc celle qui lui coutait le plus en énergie… en conclusion elle se sentait frustrée de ne servir à rien et s’était assise dans un coin pour ne pas gêner les autres et reposer ses membres endoloris.

Comme les autres elle ne vit pas arriver le prince des cauchemars. Son ombre se glissa sous celle de Hans, invisible, puis il passa à l’attaque. Lorsque Hans se mit à délirer puis à hurler, Elsa leva les yeux vers lui en se demandant s’il était encore en train de faire une crise de folie.

« C’est quoi CA ?! »

La jeune femme se releva brusquement en apercevant la créature qui tenait le prince et fit un geste pour activer sa magie mais elle se rétracta à la dernière minute. Leur ennemi agrippait Hans dans le dos, ce qui signifiait qu’elle ne pouvait rien faire sans toucher Hans et prendre le risque de geler son cœur comme elle l’avait fait autrefois avec Anna. La mort dans l’âme, elle fut forcée de regarder le spectacle sans pouvoir agir jusqu’à ce que le corps de Hans s’écroule à ses pieds. Elle voulu se pencher vers le prince pour vérifier son état mais une flèche siffla et vient se planter dans le dos du rouquin, coupant court à son geste.

 Elle tourna la tête en direction de leur ennemi juste à temps pour voir une autre flèche arriver droit sur elle. Quelqu’un la tira contre lui et lui permit de l'esquiver. Parfait. Sauf qu'Hadès la prit dans le bras à sa place. Bon, elle était rassurée, le Dieu était immortel et ne risquait donc rien… sauf qu’il s’effondra à son tour. Une peur panique s’empara d’elle ; est-ce que les Dieux pouvaient mourir à cause d’une blessure magique ?

-Hadès !! S’écria telle en se laissant tomber à côté de lui.

« Pas lui… Pas lui… Pas lui… Pas lui… Pas lui… Pas lui… Pas lui… »

Malheureusement, encore une fois, elle n’eut pas le temps de vérifier son état puisqu’un individu traversa la porte d’entrée qui était censée avoir été barricadée et sortit ses deux épées en en brandissant une dans la direction du prince des cauchemars et une autre vers eux. La reine se releva très vite et se tient prête à se battre pour protéger sa vie et celle des autres.

" Qu'est ce qui se passe à la fin ? Je cherche des réponses et je les aurai ... " Je me nomme Atom et toi ... Qui es-tu ? "

« Qui est-ce ? »

Troisième arrivée. Loin derrière Atom, une femme venait d’apparaître. Elsa la regarda avec une incrédulité non feinte.

« C’est impossible ! »

Cette femme avait son visage, sa morphologie, sa voix… excepté qu’elle avait les yeux rouges et les cheveux noirs. Leurs yeux se rencontrèrent. Elsa avait un très, très mauvais pressentiment…

-Bonsoir Elsa, dit-elle avec un sourire moqueur. J’espère que tu passes une bonne soirée.
 
« Qui est cette femme ? Elle me connait ? »

-Profite en bien, en ce qui te concerne c’est la dernière.

La sentence était tombée. Une angoisse sourde s’empara de la reine. Elle était sure à présent qu’elle ne quitterait pas cette tour vivante.

« Ca ne peut pas…. Ça ne peut pas être... »

- Je tiens à tous vous féliciter pour votre stupidité. Vous nous avez grandement facilités le travail en vous jetant dans la gueule du loup. En franchissant le portail vous êtes entrés dans le jeu d’Abnegatio. Les règles sont simples : fuyez et vous mourrez, grimpez en haut de la tour et vous aurez la vie sauve ainsi que les réponses à vos questions. Bien-sûr des surprises vous attendront dans les escaliers… ça ne serait pas drôle sinon.

Un jeu ? C’était ça pour ces tarés ? un vulgaire jeu de survie ?! Elsa aurait tout donné pour savoir qui ils étaient et pourquoi ils faisaient ça, mais quelque chose au fond d’elle lui disait qu’elle n’arriverait jamais en haut de la tour et qu’elle n’obtiendrait pas les réponses à ses questions.

-Je suis curieuse de savoir si votre groupe est soudé ou non, je vais donc inclure une règle supplémentaire au jeu. Elle vous motivera peut-être à monter les étages plus vite… ou pas. Répondez-donc à ma question : êtes-vous prêt à sacrifier une partie des membres de votre groupe pour en sauver un seul ?

Alors qu’elle venait tout juste de comprendre le sens de la question, deux mains la poussèrent en avant et elle s’écrasa contre un mur avec un cris de surprise et de douleur. Elle tomba, faute de prise à laquelle s’accrocher et entendit un bruit sourd lorsque sa tête heurta le sol, suivi d’une douleur lancinante à la tête, mais aussi dans son épaule et son bras. De toute évidence le choc venait de réveiller la douleur et de ré ouvrir la blessure.

-Alors qu’est-ce que ça fait de rencontrer une frontière ? Tu te sens à l’étroit ?

Elsa luttait pour retrouver ses repères.

-Qu… qui es tu ? Lui demanda telle en essayant de se redresser sur ses genoux, ce qui se révéla plus ardue que prévu. Elle comprit en apercevant les murs de glaces aux reflets noirs qu’elle était piégée. Une terreur sourde s'empara d'elle. Elle ne savait pas où elle était mais ce n'était plus le hall d'entrée et ses compagnons avaient disparu.


« Je vais mourir… Je vais mourir… Je vais mourir… Je vais mourir… Je vais mourir… Je vais mourir… »

-Tu sais parfaitement qui je suis, répondit Celsia d’un ton glacial.

Il fallait qu’elle se défende ! Le problème c’est que sa vision, perturbée par le choc à la tête et la douleur qui irradiait de son bras était tout sauf claire… inutile de préciser que ses pouvoirs refusaient obstinément de se déclencher.

« Relève toi Elsa, elle va te tuer ! »

Elsa essaya de se relever en chancelant, grand mal lui en prit. Son sosie démoniaque saisit ses cheveux et précipita sa tête contre le  mur de glace. Un craquement ignoble retentit au moment de l’impact et Elsa tomba une seconde fois (et BAM la tête par terre, encore). Les larmes aux yeux, la reine sentit le goût du sang dans sa bouche tandis qu’une souffrance comme elle n’en avait jamais connu irradiait dans tout son corps.

-Après tout, poursuivit telle comme si rien ne s’était passé, c’est toi qui m’as donné vie dans cette grotte il y a trois semaines...

Elsa n'avait plus les idées très claires. Qu’est-ce qu’elle racontait ? Ah oui c’est vrai elle lui disait qu’elles se connaissaient…

« Trois semaines… trois semaines… »

Que s’était-il passé il y a trois semaines dans une grotte ? Le cerveau de la blonde fit « tilt » alors qu’elle était toujours allongée par terre. Non, impossible… ça ne pouvait pas être vrai ! Elsa ouvrit des yeux horrifiés en commençant à comprendre où voulait en venir sa tortionnaire.

-Ca y est tu as compris ? Je devrais te remercier tu sais, n’importe quel magicien aurait pu activer mes pouvoirs et plonger ton monde dans le chaos, mais c’est toi qui est venu. TOI, la seule personne de ce fichu monde à avoir la capacité de créer une âme ! 
-Non…


C’était plus une supplique qu’une négation. Pitié, tout mais pas ça ! Elle refusait d’y croire parce que cela signifiait que…

-Bien sûr que si. Tu m’a donné naissance et TU as piégé TON MONDE dans une boucle temporelle. Tu as condamné TA SOEUR à vivre un enfer éternel !

Celsia éclata de rire.

-Tu aurais pu en rester là mais non, tu es revenu et tu as brisé la sphère pour me faire sortir. Tu comprends maintenant ? Si tes amis sont en train de souffrir le martyr à l’heure actuelle c’est de TA FAUTE !

La culpabilité vient se greffer aux sentiments déjà bien négatifs de la reine. Elle avait raison, tout était de sa faute… elle méritait ce qui lui arrivait… et elle allait mourir.

-En parlant de tes amis, et si nous les encouragions à monter nous rejoindre ? Je suis convaincue qu’Alastair se languis de les torturer.

Aussitôt l’image du corps d’Hadès étendue en bas s’imposa à son esprit, suivi de tous ceux des blessés. Ils ne devaient pas venir, sous aucuns prétextes !!

-NON !! Cria telle en tenta de se relever.

Panique, angoisse, terreur...


Peine perdue. Celsia anticipa son geste et écrasa son bras blessé avec son pied. Souffrance pure et indescriptible, sensation de bruler vive… Elsa hurla.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alastair
Roi des Cauchemars


Messages : 20
Triomphe : 40
Date d'inscription : 01/09/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Les discordians [event]   Mar 9 Sep - 20:50

Des volutes violacées et rouges.
Des volutes qui s'échappaient du corps de ses victimes.
Des volutes qui constituaient son repas quand il avait faim, voilà ce en quoi se transformait la peur causée par les cauchemars d'Alastair, la peur s'échappant du corps de la victime se consolidait et prenait une apparence de volutes afin d'être absorbée par les ombres du Roi des Cauchemars.
Et il y avait beaucoup de volutes de ce genre dans la pièce en ce moment-même. Au moins il savait exactement qui avait peur ou non, qui était la personne à avoir le plus peur en ce moment-même. Ok, donc la blonde avait peur pour le grand brun à l'épée qui venait de se prendre la flèche paralysante à sa place...Il avait déjà une idée en tête afin de récupérer encore plus de peur chez cette femme. Mais bon, avec l'arrivée du gars bizarre puis de Celsia - mon dieu qu'elle était belle ! - il n'avait pas vraiment eu le temps d'en récupérer plus et encore moins de répondre aux questions du dénommé Atom. Il attendit donc sagement que Celsia ait emmené la blonde pour répondre aux questions pour ceux qui en avaient.
Bon...ok, ils entendirent tous le hurlement d'Elsa avant qu'Alastair en passe outre et réponde.


-Mon nom est Alastair.

Son ton n'était pas froid, il était calme...malgré la lueur dans ses yeux qui montrait le fait qu'il avait encore faim. Il avait souffert de la faim, il avait donc l'intention de continuer à se nourrir, surtout que la peur alimentait ses pouvoirs, donc bon.
Il rêvait de retrouver sa toute-puissance d'antan pour la mettre à profit. Ce monde allait souffrir.
Euh...mais...quoi...ah oui, il était vrai que sa toute-puissance d'antan n'avait été que fictive. Il était vrai que lui-même était fictif, mais que faisait-il ici alors ?! Il se poserait le problème plus tard, en attendant, il avait quelque chose à faire.


-Au cas où vous vous poseriez la question, Celsia était sérieuse.

Il décocha sa flèche qui alla se planter droit dans la gorge de Yakumo, la fille à la jambe cassée. Heureusement que la flèche ne fait que paralyser et ne peut tuer, autrement elle serait morte.
Beaucoup de peur se dégagea de ses deux amis et il en fut satisfait.


-Vous devriez la laisser ici, autrement vous allez tous mourir.

Il ricana avant de se fondre dans ses ombres, laissant les Discordians s'occuper des autres, tandis que lui, il attendrait au prochain palier, tout en se nourrissant à distance de leur peur, tout en jubilant de les voir avancer effrayés, tout en s'amusant de leurs possibles querelles.
Après tout, s'il fallait en sacrifier certains...cela allait sûrement amener à des disputes...probablement mortelles !
On entendit son rire sinistre retentir dans toute la Tour.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seikyo Akumu/Kagi
An ancient shinigami


Messages : 38
Triomphe : 36
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 20
Localisation : Derrière toi, te suivant toujours, je suis l'annonce de ta mort...*se prend une baffe de sa narratrice*

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Les discordians [event]   Mar 9 Sep - 21:47

Le prince déchu était complètement K.O. Et il avait été blessé d'une atroce manière. D'abord, la créature s'était nourrie de sa peur et avait jeté sans ménagement le pauvre personnage comme on jette un déchet, puis l'avait frappé d'une flèche dans le dos. Un poison paralysant, le shinigami avait reconnu le poison qui se glissait dans les veines du jeune homme. Il n'en mourrait pas, mais il allait être paralysé durant un temps. Idem pour le dieu des Enfers.
Une colère sourde muait au fin fond du shinigami. Comment...comment cela pouvait-il se produire ?! Le shinigami se sentait tellement impuissant...
L'arrivée d'un sosie maléfique de la reine n'avait rien arrangé, ni...ni le fait qu'Alastair venait de décocher sa flèche dans la gorge de Yakumo. L'adolescente était blessée avec sa jambe cassée, mais cette fois-ci, elle serait paralysée. Ce n'était pas de la peur qu'il ressentait, mais de la colère qu'il ne pourrait pas exprimer contre celui qui venait de disparaître.

Ce fut un regard incertain, plein de tristesse que lança le shinigami à sa famille. Que faire ? D'un regard commun, les choses avaient été dites sans être dit. Le médecin Yukio Tora allait rester avec les blessés afin de les soigner, de trouver quelque chose pour empêcher la paralysie, quelque chose pour les faire repartir.
Ainsi donc, restaient en bas le prince déchu Hans, la fille à la jambe cassée Yakumo, puis Hadès et Yuurei. Mais si les Discordians attaquaient, il faudrait que d'autres restent pour aider. Alors ce fut Wynona la serveuse et son capitaine qui obtempérèrent pour aider. De fait, beaucoup restèrent.
Et de fait, il serait plus simple de citer ceux qui allaient monter les étages.

Le shinigami détourna le regard, peiné, puis massacra quelques Sous-Discordians afin d'ouvrir la voie. Il était suivi de Xanthe, l'épéiste grec qui avait été renommé Aster Blackwood, sa fille adoptive Oomyo Nazo, puis son fils adoptif Takahiro, le jeune Shin Clinfton et le majordome aux yeux de thé Uragiri Nise.
Ils étaient peu, mais au moins ils étaient valides. Quant aux autres ils devaient rester afin de garantir la sécurité de tout le monde, tous les blessés tandis que le médecin et le scientifique un peu fou se mettaient d'accord sur la marche à suivre afin de soigner tout le monde.

Ils avaient déjà nettement beaucoup de mal à grimper les escaliers, Shin faillit chuter mais le démon le rattrapait dès qu'il manquait tomber. Disons qu'avec son arme peu commune - tondeuse à gazon d'un rouge vif avec "Pitchoune" écrit dessus - c'était quelque peu compliqué.
Surtout que de base, la progression était pas simple.

Quelque chose démangeait le shinigami au plus profond de son être.
Quelque chose voulait sortir. Cela n'allait pas être bon du tout, mais alors pas du tout.
Ce n'était pas la personne que l'on voulait avoir pour ennemi. Surtout vu ce qui le démangeait.
Quelque chose de suffisamment mauvais.
Le pire dans toute cette histoire, c'était qu'il paraissait vraiment être triste, en fait il ne ressentait absolument rien, il était un Simili après tout.

Plusieurs Sous-Discordians massacrés plus tard, les voilà à l'autre étage, l'étage suivant, l'étage sur lequel devait normalement les attendre le Roi des Cauchemars.
Eux-mêmes étaient blessés bien sûr, mais ils étaient en vie.
Mais pour combien de temps ?!


-Pourquoi je sens qu'on va encore en baver ?! demanda le jeune shinigami blond en caressant sa tondeuse à gazon comme s'il s'agissait d'un doudou. ...Hum...patron ?! Vous avez pas l'air bien...

Les cheveux d'argent cachaient son visage, mais on pouvait le voir, ou du moins le sentir. Le shinigami gris n'était vraiment pas content du tout, il était en colère.
Et lorsqu'il était en colère...

Mais chut...gardons cela pour le prochain post.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yojiro
Assassin éternel


Messages : 43
Triomphe : 36
Date d'inscription : 31/07/2014
Age : 25

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Les discordians [event]   Mer 10 Sep - 1:04

Dans l'attente de sa réponse, l'illusionniste examina d'un rapide coup d’œil les personnes présentes. Il y avait du monde dans ce hall, difficile de s'y retrouver. Il se concentra quand même sur cet homme qu'il questionna avant qu'une nouvelle entrée se fasse. Une jeune femme apparue, étrangement elle ressemblait à l'autre jeune femme qui était prête à défendre les siens mais à l'inverse. Tels la lumière et les ténèbres. Son nom était Elsa d'après la nouvelle inconnue. Elle s'adressa ensuite à chacun en posant son regard sur eux un par un. Il semblait bien que c'était un piège, Atom soupira sur le moment, se demandant dans quoi il s'était embarqué. D'après elle, cela semblait être un jeu. Reculer et périr ou avancer et en apprendre d'avantage. Aux yeux d'Atom, la question ne se posait pas, il fallait qu'il découvre ce qui se passait. Elle leur posa une nouvelle règle ou plutôt une question. Seraient-ils capable de sacrifier une partie de leur groupe pour sauver une vie. L'illusionniste ne répondit pas, laissant la scène se dérouler. Dans le passé, il aurait surement agit au mieux. Il y avait des blessés ... il était clair que tous le monde ne pourraient atteindre le sommet, mais Atom n'avait aucune compassion pour l'une ou l'autre personne, il restait braqué sur son objectif.


La jeune femme se téléporta derrière Elsa et l'embarqua avec elle dans un portail. Encore une personne en moins, décidément, cette histoire allait mal finir. L'homme qu'Atom questionna précédemment lui répondit à son tour. Se présentant sous le nom d'Alastair, il confirma les dires de la jeune femme, la nommant Celsia et décocha une flèche qui alla se planter dans la gorge d'une jeune fille la paralysant à son tour. Alastair suggéra d'abandonner sa victime et disparu dans l'ombre, laissant de nouvelles créatures prendre sa place. L'illusionniste s'occupa d'éliminer ceux qui s'attaquèrent à lui ensuite observa l'organisation se faire parmi le groupe restant. Un groupe de blessés semblaient être gardé par plusieurs personnes encore valide dirons-nous, tant qu'à l'autre partie, elle monta les escaliers pour atteindre le prochain palier.


L'illusionniste marqua une pause, rangeant ses armes et posant un genoux à terre afin de vérifier ses blessures légères. Il avait des entailles aux bras ainsi que quelques unes aux jambes. Ces nouveaux ennemis n'étaient pas idiot malgré leur apparence. De simple sans coeur se feraient éliminer aisément, Atom pu le voir précédemment, cette espèce était supérieure. Pourtant, on ressentait les ténèbres en eux, pour qu'ils s'attaquent à l'illusionniste, leur maître devait être puissant. Atom leva le regard vers le haut, observant les escaliers. Soudain la voix vint refaire son entrée ;

* A quoi penses-tu ?! Regardes les, ils se sont dispersés ne laissant que deux gardes pour protéger leurs blessés. Je suis sur qu'avec leurs coeurs, nous pourrions avoir de vaillants sans coeurs qui t'obéiront et t'aideront à éliminer l'autre groupe. N'as tu pas entendu ce que cette Celsia a dit ... Ne me dis pas que tu vas les aider !! *

L'illusionniste grimaça et s'avança vers les escaliers d'un pas calme ;



* Ce n'est pas ma façon d'agir ... De plus, ils pourraient m'être utile à arriver au sommet sans trop me fatiguer. N'oublies pas que je peine à prendre mes marques depuis mon éveil. Je ne suis pas aussi puissant que dans le passé. S'ils peuvent invoquer ces monstres, qu'est ce qui te dis qu'ils ne pourront pas retourner tes fameux sans coeurs contre nous ... Laisses moi faire à présent et cesses de m'importuner. Je sais que tu veux en savoir plus, autant que moi, n'est ce pas dans un but précis que tu me protégeas dans les ténèbres ? Alors fais silence ... *


Le silence revint dans l'esprit d'Atom qui débuta son ascension dans les escaliers, gardant une certaine distance avec le groupe qui le précédait. Une fois le prochain étage atteint, l'illusionniste croisa des bras et s'appuya contre un mur, écoutant la discussion du groupe. L'un parlait à son chef d'après son terme "patron" et lui demanda s'il se sentait bien. Effectivement, une étrange aura émanait de lui aux yeux d'Atom. Il lâcha un léger sourire et se dit, encore un simili. Il détourna son attention pour inspecter les lieux, où était cet étrange Alastair ? Et pourquoi cette Celsia avait enlevé son sosie lumineux ... Un peu perdu dans toute cette histoire, le principal était qu'il atteigne le sommet et après qui sait ? Pour le moment, l'illusionniste laissa faire le groupe tout en surveillant les lieux, une présence était bien là mais se dissimulait dans l'ombre. Atom garda une main sur le manche de son épée et de son autre main, déposa ses doigts sur le mur. Il ferma un court instant ses yeux et se concentra. Une légère vibration à peine perceptible se déclencha, laissant des cris résonnés dans sa tête. Etait-ce ceux de Elsa qui semblait s'entretenir avec son homologue, Celsia. Il ne pu en savoir plus qu'il s'arrêta, prêt à recevoir le prochain piège de leurs ennemis communs.

[ HRP : Un peu court mais je ne veux pas m'avancer de trop, je ne sais pas ce que vous avez en tête =p ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Les discordians [event]   Mer 10 Sep - 14:20

Tout était calme dans la salle, hormis les gémissements de la reine qui venait troubler le silence des lieux. Question à présent : les compagnons d’Elsa allaient-ils monter pour la sauver ou allaient-ils préférer rester en bas pour aider les autres blessés ? Dommage que le grand brun ait reçue une flèche d’Alastair, elle était à peu-près sure qu’il serait venu. Mais les autres ?

Celsia se pencha en avant et promena son regard sur les différentes blessures qu’elle avait infligé à son sosie.

-Oh, ma pauvre chérie, dit-elle en riant, je crois que je viens de te casser le bras.

Effectivement, ça expliquait pourquoi la blonde avait autant hurlé. C’est vrai que ça devait faire mal un os brisé. Un bras en moins, soit deux fois moins de chance qu’elle utilise ses pouvoirs pour l’attaquer…

« Même si je doute très fortement qu’elle soit capable de faire quoi que ce soit à l’heure actuelle »

La discordian avisa Alastair qui venait d’apparaître. Elle le gratifia d’un grand sourire et lui fit un signe de la main pour le saluer. Ils n’avaient pas vraiment eut l’occasion de parler depuis qu’ils avaient quitté le monde d’Abnegatio, mais ils savaient parfaitement ce qu’ils devaient faire tous les deux pour mener leur mission à bien. Quelques instants plus tard elle perçut un bruit dans les escaliers et afficha un air satisfait.

-Je t’avoue que ça me surprends, mais tes amis ont l’air de t’avoir choisi, dit-elle à Elsa.

Elle fit glisser un doigt sur la surface du mur de glace qu’elle avait créé pour emprisonner la reine. Elle l’avait conçu assez solide pour résister à une attaque perdu, mais il était loin d’être indestructible. A aucun moment elle ne songea à le renforcer, convaincu qu’Alastair maîtriserait facilement les nouveaux arrivants… après tout elle les avait vus à l’œuvre pendant le long combat devant la Tour et aucun d’entre eux ne méritait qu’elle s’inquiète… à part peut-être les deux qu’elle avait repéré… et quand bien même, Alastair avait maîtrisé le grand brun en un claquement de doigt. Et puis si elle renforçait trop sa protection, les amis de la jolie blonde ne pourrait pas la voir souffrir… ce serait dommage de les priver de ce plaisir !

Elle n’avait pas tort. Un combat s’engagea avec les hommes qui venaient d’arriver et Alastair prit rapidement le dessus.

« Sept personnes… », Compta telle. C’était plus qu’elle ne l’espérait.

Elle jeta un coup d’œil à son double, curieuse de voir sa réaction face à ce qui était en train de se produire à quelques mètres à peine… et sentit la panique l’envahir en découvrant qu’elle gisait, inerte sur le sol.

-Non, non, non ! S’écria telle en se précipitant à côté d’elle. Je t’interdis de mourir tu m’entends !

« Et merde ! J’y suis allée trop fort ! »

Voilà qui compliquait sérieusement les choses. Elle ne pouvait pas se permettre de la perdre. Ni une ni deux, elle attrapa la reine en tirant sur sa robe (ou ce qu’il en restait) et la redressa de force. Elle ne rencontra aucune résistance, sinon le poids d’Elsa, puisque cette dernière était inconscience.

-Réveille-toi ! Intima telle en assénant une gifle magistrale à la reine.


Pas de réaction. Deuxième gifle. Gémissement faible. Celsia soupira de soulagement en voyant qu’Elsa réagissait et entrouvrait les yeux.

-Je ne sais pas si tu peux  me voir mais je suis convaincu que tu m’entends alors écoute bien…

La Discordian claqua des doigts et fit apparaître un portail à quelques mètres derrière elle. Pour ceux qui regardaient, on pouvait distinguer à travers le château d’Arendelle.

-Tu me déçois tu sais… j’aurais aimé jouer un peu avec toi devant tes amis, mais tu es tellement faible que tu m’obliges à te ramener à la maison…

Elle se rapprocha et susurra à l’oreille d’Elsa pour être sûre d’être bien entendue :


-Ne t’inquiète pas, je ne vais pas te laisser mourir… tu vas juste oublier les sept derniers mois de ta vie et retrouver ta place dans la distorsion temporelle !

Elle était obligée d’abandonner Alastair quelques instants, mais le risque de voir Elsa mourir était trop important pour qu’elle se permette de passer outre.



[HRP : Elsa me charge de vous dire qu'elle n'interviendra pas sur ce tour, elle est trop occupée à survivre 8D ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seikyo Akumu/Kagi
An ancient shinigami


Messages : 38
Triomphe : 36
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 20
Localisation : Derrière toi, te suivant toujours, je suis l'annonce de ta mort...*se prend une baffe de sa narratrice*

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Les discordians [event]   Mer 10 Sep - 22:12

Seikyo Akumu. Alias Kagi. Alias le Shinigami Gris. Alias le vieillard fou. Alias le Dragon d'Argent - parce qu'il aime les dragons et qu'il a des cheveux gris couleur argent. Alias le shinigami aux cheveux d'argent. Alias le Faucheur Gris.
Cet être est certainement un personnage à part.
Il est très difficile de définir ce qu'il pense, il est très difficile de prévoir sa réaction. A dire vrai c'est quelqu'un d'imprévisible et il n'est pas à sous-estimer.
A commencer il s'agit d'un shinigami, et même s'il ne fait pas de magie, il possède le don de sentir si une personne en face de lui a des dons magiques ou non; et par conséquent il repère facilement la présence de personnes dans le coin, aussi, le prendre par surprise avec la magie est très dur. De plus, il est à noter qu'il est quelque peu vieux, une petite centaine d'années, il a donc de l'expérience, et il n'est pas facile à tromper au premier abord.
Généralement, il a tendance à se faire passer pour fou, mais il est en vérité très loin de l'être.
Et il n'est certainement pas celui que l'on a envie de se mettre à dos, surtout pas. Ses colères sont terribles, et dire qu'en réalité il ne ressent rien, c'est un peu compliqué à expliquer.
En fait, ce personnage, il lui faudrait une définition complète dans le dictionnaire tellement il est...quelque peu unique en son genre.

Et contrairement à ce que vous pourriez croire après avoir lu sa fiche de présentation et sa fiche de combat, ainsi que les sujets où il apparaît, vous êtes loin de tout connaître sur lui.
De fait, vous ne connaissez absolument rien de lui.
Vous n'avez pas fini d'être étonnés, croyez-moi.

Mais bref, passons plutôt à ce qui nous intéresse le plus.

Le Roi des Cauchemars attendait patiemment le shinigami et sa bande. Il était prêt, cela se voyait, mais il ne connaissait pas son ennemi, il pensait déjà tout savoir de sa façon de se battre, mais la Discordiane Celsia et le Roi des Cauchemars avaient déjà tout faux.
On ne peut pas connaître Kagi. Ce n'est pas vrai.


-Pousse-toi de mon chemin.

Le ton du shinigami était devenu subitement froid et glacial, tellement que l'on aurait crû avoir à faire à un sociopathe de film d'horreur qui avait la ferme intention de vous tuer dans le délai le plus court et très calmement. Mais il y avait quelque chose qui n'allait pas du tout avec lui, encore plus que d'habitude...on aurait dit que...
C'était comme si sa folie habituelle, son côté papa poule et taré ou plutôt clown de service n'avait jamais existé, comme si on avait un autre Kagi en face de soi. Irrémédiablement ceux l'accompagnant se mirent en garde, tenant en joue le Roi des Cauchemars. Le shinigami s'avança alors vers la barrière de glace.

Il lui fallut plusieurs coups afin de briser ladite barrière, plusieurs coups de faux et d'épaules. En temps normal il aurait de temps en temps poussé un cri de douleur, mais là non. C'était comme s'il ne ressentait rien, comme s'il n'avait rien; même si en enlevant le haut de ses vêtements on aurait pu voir un gros bleu se formant.
Non, là, il se contenta de la briser au prix d'un assez gros effort car il n'était pas le personnage le plus fort au monde, et ce, quant bien même la barrière n'était pas si solide que cela. Mais il s'en fichait.


-Elle n'oubliera rien. Et tu vas la laisser tranquille. Autrement, où que tu ailles, je te retrouverai, et je te tuerai. Qu'importe le monde où tu te rends, puisque je peux te suivre.

Ses cheveux d'argent étaient relevés, dévoilant son regard émeraude.
Un regard luisant d'un éclat étrange.
Un éclat de détermination. Et d'envie de meurtre.

Il attaqua.

Toujours avec le côté lame de sa faux, sans jamais s'arrêter, ne parant rien, toujours attaquer. Attaques imprévisibles comme le personnage imprévisible qu'il était.
Un élan de fureur.
Dans une minute cet état cesserait et il sombrerait dans l'inconscience, mais en attendant, il causerait le plus de dommages possibles à Celsia, qu'importe ses propres blessures, il en avait déjà vu des pires en tant que shinigami. Il visait les bras, les jambes, le ventre, la poitrine, parfois le visage, mais irrémédiablement, le visage n'était jamais touché contrairement à certaines autres parties précitées.
Au préalable et pour la protéger, Kagi avait fait en sorte de se placer entre la Discordiane et la reine d'Arendelle, mais Celsia tentait de fuir. Le léger problème était que l'on ne pouvait pas vraiment le prendre par surprise, même par téléportation. Capable de savoir si une personne en face de lui était capable de magie ou bien dans les environs, il pouvait percevoir où se trouvait telle ou telle personne. Une personne ayant des dons magiques n'avait pas la chance de la surprise contre lui. La téléportation ne servait donc qu'à un court moment de répit.
Par contre, ok, il avait pas vraiment prévu que la demoiselle en noir ait un pouvoir sur le temps.

Alea jacta est.

En revanche, si Celsia avait une chance de s'en sortir, ce n'était pas le cas pour Alastair qui n'allait pas tarder à prendre cher.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadès
God of the Underworld


Messages : 38
Triomphe : 43
Date d'inscription : 15/07/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Les discordians [event]   Jeu 11 Sep - 22:10

La dose de poison paralysant enduisant les pointes de flèches d'ombres d'Alastair était toujours savamment calculée pour ne paralyser que temporairement, et surtout sans que cela soit dangereux. Après tout, Alastair se nourrissait certes de la peur, mais il ne voulait pas non plus tuer, et ce pour une bonne raison: autrement il n'avait plus de nourriture. Et sa faim était quelque peu grandissante.
Ainsi, la dose ne faisait que paralyser pendant un temps, mais cela n'empêchait pas les muscles de fonctionner, du moins certains. Le cerveau, le coeur, les poumons et le tube digestif n'étaient pas paralysés, seuls les muscles des membres l'étaient donc.
Hadès n'aimait pas se prendre quelque chose d'empoisonné. C'était fichtrement désagréable, surtout qu'il avait beau être immortel, il pouvait être blessé, parfois facilement, et souffrir atrocement. De plus, il était à noter qu'il ne pouvait malheureusement pas succomber à la grande douleur qu'il pouvait parfois ressentir; parce qu'une épée dans la tête, croyez-le sur parole, vaut mieux mourir tout de suite. Et...il en avait marre. Ouais, un dieu blasé par son immortalité, no comments.
Et dire que la première fois qu'il avait été blasé, il avait essayé des substances illicites pour oublier. Il aurait vraiment mieux fait de ne pas y toucher. Et en plus il avait toujours du mal à se souvenir de ce qu'il avait fait pendant ce temps-là, par contre, vu les regards qu'on lui lançait à chaque fois, il avait pas dû faire le bien autour de lui.

Mais bref...tout un paragraphe pour dire qu'en fait, le poison faisait certes effet contre le dieu, mais la durée de la paralysie était moindre par rapport à un humain lambda.
Alastair allait vivement regretter d'être mal renseigné; oups.

Il avait mal à ses articulations en se relevant, mais au moins il pouvait bouger. Son corps éliminait peu à peu ce maudit poison paralysant plus vite que la moyenne, lui permettant de rejoindre les autres au palier suivant, bien que des Sous-Discordians barraient son chemin.
Le dieu soupira et brûla ce qui venait vers lui et tenta de se dépêcher au cas où on ait besoin de lui là-haut.

Arrivé au palier suivant, il vit le shinigami s'énerver contre la Discordiane, mais il vit également les compagnons du faucheur affronter un Roi des Cauchemars peu content et qui essayait de rejoindre la brune afin de l'aider. Hadès allait gentiment régler son compte au Juste quand il se rendit compte que quelqu'un d'autre avait grimpé les marches derrière lui et en voyant ladite personne, il se dit qu'il ferait mieux d'aller aider le shinigami. A deux, ils seraient plus forts contre la Discordiane, non ?...mais il vit ce qu'il n'aurait pas dû voir.
Elsa était blessée, il devait l'aider d'abord. Et puis le faucheur pourrait bien s'en sortir non ?

Le dieu se précipita vers la reine d'Arendelle, la prenant dans ses bras comme il l'avait fait la fois dernière, il y a de cela à peine quelques heures, la toute première fois qu'il l'avait vue. Il s'éloigna du combat entre la Discordiane et le shinigami, et de celui entre le Roi des Cauchemars et...l'autre truc.


-Je vous ai demandé de ne pas mourir, essayez de survivre s'il vous plaît.

Bon...le léger problème; comment faire pour la réveiller puisqu'elle était entre deux ?!

-...s'il te plaît, réveille-toi...

Et là, il fit le truc qu'il n'aurait jamais pensé faire.
Il l'embrassa.

(Hadès: Attends, je fais QUOI ?! Je conteste le scénario !)
Rooh, c'est bon hein, te plains pas !
(Hadès: Mais j'embrasse personne d'habitude !)
...et dire que je voulais éviter de casser cette petite ambiance...mince...
(Hadès: Narratrice, je te déteste !)
Mais !



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les discordians [event]   Dim 14 Sep - 20:54

Yuurei avait tendance à tomber facilement dans les pommes, ou du moins de se retrouver dans un étrange état second. C'était son côté kyakyateuse qui prenait souvent le dessus sur sa vie.
Mais quelle étrange phénomène elle était. De toute la bande ici présente, elle était certainement la combattante la plus médiocre, mais elle allait être la plus utile pour la suite de ce sujet; surtout vu ce qu'elle allait faire. Mais bon...si on se fiait aux quatre personnages gentils ici présents dont je relate l'histoire en tant que narratrice...bah...

Seikyo Akumu alias Kagi, shinigami de son état.
Hadès, dieu immortel venant de la Grèce Antique, souverain des Enfers.
Hans, prince déchu, mais sous la protection du shinigami gris.
Yuurei Gaki...adolescente cinglée.

...ouais...en fait je retire ce que j'ai dit.

Yuurei est nettement plus forte et plus utile que Hans.

(Hans: Pourquoi j'en prends toujours plein la figure ?!)
(Yuurei: T'es payé pour être un punching-ball !)
(Hans:...depuis quand je suis payé ?!)
(Yuurei:...ah ouais t'as pas de salaire c'est vrai.)
(Hans: QUOI ?!)
Euh...bref passons...

On va pas répéter ce qui a été dit, hein...Donc passons à la suite.

Yuurei se réveilla enfin et constata les dégâts. Son sang ne fit qu'un tour quand elle vit à quel point Yakumo était blessée, et elle fut choquée d'apprendre qu'elle s'était prise une flèche dans le cou. Le coupable allait payer cher.

L'adolescente se saisit de sa télécommande Wii et son nunchuk puis courut.


-BOUGEZ DE MON CHEMIN LES TRUCS MUCHES TOUT PAS BEAUX !

Elle appuya sur les boutons correspondants, transformant sa télécommande Wii en une épée et son nunchuk en petit bouclier solide; cadeau de Hadès quand ils s'étaient vus la première fois.

En courant dans les escaliers, elle tua plusieurs créatures, sans s'arrêter, transformant au passage son épée en lame de feu, en appuyant sur le bon bouton.

Au moment où elle arrivait, le shinigami était en train de régler son compte à une femme en noir, Hadès était en train d'embrasser quelqu'un et d'autres étaient en train de tenir en joue le Roi des Cauchemars qui s'amusait avec eux, en essayant d'avancer vers Celsia en vain. Yuurei regarda rapidement la situation et fit la chose la plus normale à faire à ce moment.
Elle fonça tête baissée vers Alastair, son épée en avant, prête à le défoncer.
Et elle hurla son formidable cri de guerre, un cri qui rallie tout le monde à la même cause...ou alors on se contente de prendre la gamine pour une adolescente vraiment cinglée.
Puisqu'elle était après tout...complètement tarée...
Comme d'habitude quoi...


-THIS IS SPARTAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!!

Revenir en haut Aller en bas
Alastair
Roi des Cauchemars


Messages : 20
Triomphe : 40
Date d'inscription : 01/09/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Les discordians [event]   Dim 14 Sep - 21:24

Alastair.
Le Roi des Cauchemars.
Il avait été le plus grand méchant d'une histoire, et même s'il n'avait de fait jamais existé vraiment, ses seuls souvenirs étaient ceux que son narrateur avait crée pour lui, en l'imaginant, lui; le terrible et effrayant Alastair. Le méchant cruel et sans aucune pitié.
Décidément, à croire que ce personnage avait reçu quasiment tous les défauts au monde. Presque. Il ne le savait pas du tout, mais lui, il faisait cliché du méchant des contes de fées en fait...
Mais qu'importe.
Il avait été le plus grand méchant d'une histoire, il avait fait souffrir tellement de personnes, sans pour autant tuer quelqu'un. Il se souvenait des supplications de ses victimes, de leur désespoir, de leur terreur, de leur peur; tout ce qui pouvait le nourrir. Il mangeait tous les jours à sa faim au moins. Il aimait quand ses ennemis avaient peur, il en avait tellement pris l'habitude !
Mais là...on dirait qu'il était un peu tombé sur un os.

Le shinigami n'avait pas semblé avoir peur et les compagnons de l'homme aux cheveux d'argent le tenait en joue. Mais cela était simple d'esquiver leurs coups. Du coin de l'œil, il voyait la belle Celsia se battre contre le shinigami et il n'aimait vraiment pas cela. Même s'il était plus fort que les compagnons de l'homme, il ne pouvait pas passer. Pas encore.

Et le pire ce fut quand cette furie arriva.
Une adolescente aux cheveux verts. Yuurei Gaki. Il ignorait d'où elle sortait, en fait il avait complètement ignoré sa présence.

Quand elle hurla "THIS IS SPARTA !" il se fit un facepalm mental - et tous les lecteurs lisant ce sujet aussi au demeurant - et en souriant, n'esquiva pas, persuadé de sa supériorité. Elle n'était qu'une gamine, et il pouvait sentir la peur de la fille.
La peur de perdre ses amis.
Une peur dont il se nourrit...avant de se prendre l'épée de feu dans le ventre, le faisant reculer loin, de plusieurs pas.

Ok, ne pas sous-estimer cette gamine...Il attrapa la lame pour la retirer de son corps, mais Yuurei s'agrippait au manche. Après tout, le style de combat de cette gamine était: foncer tête baissée qu'importe les conséquences.

Et ce crétin de Juste avait cru qu'elle serait faible et inutile et n'avait même pas pris la peine d'au moins se protéger: l'idiot.

Il aurait mieux fait.

Blessé, on voyait des volutes violacées s'envoler de son corps pour venir voler dans les airs. Il s'agissait de son énergie vitale qui s'envolait. De fait, Alastair n'avait pas vraiment de corps, il n'était qu'un ensemble d'ombres solidifiées ayant une conscience et une forme vaguement humaine qu'il avait adopté au fil du temps. Alors quand il était blessé, son énergie vitale se décomposait en volutes.
Des volutes dans l'atmosphère que l'on pouvait prendre avec soi, pour se soigner par exemple.

Alastair venait...de se faire défoncer par Yuurei...

Yuurei Gaki VS Alastair.
Yuurei Gaki wins.
Fatality.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yojiro
Assassin éternel


Messages : 43
Triomphe : 36
Date d'inscription : 31/07/2014
Age : 25

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Les discordians [event]   Lun 15 Sep - 0:02

La situation devint intéressante, dos à son mur, l'illusionniste observa la scène. Croisant des bras, il regarda le simili s'avancer vers la barrière de glace afin de la briser et de se confronter à cette Celsia, d'autres parts, ses alliés tenaient en garde Alastair afin de protéger leur chef lorsqu'il brisa la glace de toute sa détermination. Il ne semblait plus être dans son état et s'attaqua à Celsia jusqu'à ce qu'Atom fut distrait par un cris de guerre venant de la jeune fille, précédemment blessée par une flèche. L'illusionniste sourit sur le coup face à sa naïveté. Courir tête baissée sur son ennemi comme elle le faisait, c'était du suicide ou une distraction. Sur son étonnement, Atom se repoussa de son mur et s'avança de quelques pas face à cette scène. Alastair prit l'épée enflammée en plein ventre et la retira, laissant s'échapper des sortes de volutes dans l'air. L'homme semblait vaincu ... L'illusionniste détourna son regard vers le simili s'attaquant à Celsia de toute sa fureur. Tout ne se passait pas comme prévu pour Atom, il espérait quelques pertes ou du moins que leurs forces diminuèrent mais seulement depuis que cet homme sauva Elsa laissant son allié combattre et que l'autre groupe battu Alastair, la donne avait changé. Il n'avait nullement l'intention de les aider mais simplement de se servir d'eux pour s'approcher de son but. L'équilibre pencha pour la lumière, une fois de plus.

* Bon, je ne peux laisser faire ce simili et ses amis ... Je serai le prochain, une fois qu'ils auront comprit qui je suis. *

Sur ces brèves pensées, l'illusionniste posa un genoux à terre et concentra son énergie. Profitant que chacun étaient occupés de son côté, il posa sa main au sol et lança une illusion. La salle devint sombre, tels des ténèbres envahissant les lieux. Plusieurs portes de lumières apparurent, laissant une sois disant issue à cette illusion mais en traversant l'une ou l'autre, on en ressortait à l'opposée. De quoi gagner du temps pour Atom qui ferma les yeux un bref instant et se dédoubla, créant un clone de lui même, divisant ses capacités en deux. Il eut comme un coup de fatigue sur l'instant et détourna son regard vers son clone qui se tenait debout à ses côtés. Il acquiesça de la tête et le regarda foncer à vive allure vers Celsia et le simili. S'interposant afin de parer un maximum de coups pour Celsia qui avait du déjà être légèrement blessée, le clone ne visait pas la victoire mais faisait office de bouclier. Le simili maniait une faux comme si cette arme remplaçait son bras, il n'était pas aisé d'esquiver ou de parer avec ses attaques incessantes. Comme déchainé, le clone reculait de plus en plus.

Atom se releva difficilement, ayant usé d'un peu trop d'énergie pour ses premiers combats, il poursuivit sa route, le temps que l'illlusion reste encore active quelques minutes et disparu dans la pénombre pour poursuivre son chemin vers le sommet de la Tour. Il ouvrit la porte et se trouva dans une sorte de bureau. Ne s'étant jamais rendu en ce lieu, il inspecta de quelques coups de regards la pièce et poursuivit sa route dans la salle suivante. Les portes se refermèrent derrière lui dans un lourd fracas.


" Me voici dans la dernière salle ... "

Du côté de son clone, blessé grièvement, il se retourna vers Celsia et lui dit ;

" Bonne chance, j'aurai gagné un peu de temps "

Sur ces mots, le clone disparu, comme dématérialisé. Redonnant ses forces à son original. L'illusionniste eut le souffle moins coupé mais resta faible sur le moment. Il resta inerte dans cette pièce sombre.

" Où sont donc mes réponses ... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Les discordians [event]   Lun 15 Sep - 22:54

Celsia était en train de réfléchir à la meilleure manière de déplacer Elsa sans risquer de lui briser la colonne vertébrale et la tuer accidentellement (après le choc que la reine avait reçue il n’était pas à exclure que cela arrive) pour lui faire franchir le portail vers Arendelle lorsqu’elle sentit une présence… ou plutôt elle l’entendit.

BOOM !

Le type à la chevelure argentée était en train de s’acharner sur la barrière de glace. Celsia le regarda faire, bouche bée. Elle se gifla mentalement lorsqu’une première lézarde apparu sur la surface et reposa doucement Elsa à terre pour ne pas la blesser plus que nécessaire. A défaut de personne pour le traverser, le portail se referma. Celsia reporta son attention sur le shinigami juste assez vite pour voir son mur de glace exploser.


« C’est qui ce taré ? »

Bon, Celsia commençait à avoir peur là, vraiment. Et elle avait du mal à comprendre. Comment ce type pouvait-il dégager une telle aura maintenant alors qu’il était complètement dépassé par les évènements pendant l’attaque des discordians devant la tour ? Elle recula et se mit en garde, prête pour l’affrontement.

-Elle n'oubliera rien. Et tu vas la laisser tranquille. Autrement, où que tu ailles, je te retrouverai, et je te tuerai. Qu'importe le monde où tu te rends, puisque je peux te suivre.

Alors c’était pour Elsa qu’il se mettait dans un état pareil ? Non sérieusement, mais il la connaissait à peine ! Elle n’eut guère le temps de méditer sur ce qu’il venait de dire puisqu’il attaqua en un clin d’œil ; elle comprit cependant qu’il devait avoir des facultés particulières puisqu’il prétendait pouvoir la suivre si elle tentait de fuir dans un autre monde. Elle esquiva la première attaque en se téléportant derrière lui et tenta de toucher sa peau pour geler le sang de son ennemi de l’intérieur (elle pouvait le faire à distance mais cela lui demandait plus de temps et d’énergie) mais l’homme pivota sur ses talons à une vitesse hallucinante et tenta de la trancher avec sa faux. Celsia esquiva en se téléportant quelques mètres plus loin mais pas assez vite. La lame trancha un sillon ensanglanté le long de l’avant-bras de la Discordian qui poussa un cri de douleur.  

« C’est quoi ce délire, il anticipe mes mouvements ?! » 

Elle regarda son sang couler, choquée et envisagea sérieusement d’abandonner le combat et de fuir. La brune avait beau être une créature des ténèbres, son métabolisme ressemblait beaucoup à celui d’Elsa et elle pouvait saigner… ce qui n’était pas franchement cool puisque la jolie demoiselle ne supportait pas la vue de son sang. Bref. Cette distraction l’empêcha de voir arriver son ennemi et elle ne dû son salut qu’à ses réflexes. A la dernière seconde elle matérialisa un pilier de glace qui dévia la trajectoire de la faux et en profita pour faire exploser la glace au visage du shinigami… mais ce dernier n’avait pas l’air de ressentir la moindre douleur et continuait à attaquer inlassablement.

« Il est pas humain c’est pas possible ! »

Rapide. Ce type était juste trop rapide ! Elle avait à peine le temps d’esquiver qu’il contre-attaquait déjà ! Et ce qui devait arriver arriva, malgré les blessures qu’elle lui avait infligé et ses tentatives pour éviter ses attaques, la Discordian commença à se fatiguer et à recevoir des coups. Jamais mortels, mais suffisant pour la faire souffrir et la ralentir encore d’avantage. Elle changea de stratégie et fit appel à ses pouvoirs temporels pour tenter d’anticiper les mouvements adverses, ce qui lui permit de reprendre légèrement l’avantage. Légèrement... sauf que la magie temporelle avait un coût et que Celsia se retrouva très vite épuisée. Elle ne comprenait pas comment ce type pouvait rester insensible à ses attaques. Elle était pourtant convaincue de l’avoir sérieusement blessé ! C’est à ce moment-là qu’un homme surgit de nulle part et s’interposa entre son ennemi et elle. Elle reconnut l’individu qu’elle avait croisé dans le hall un peu plus tôt et eut du mal à cacher sa surprise devant ce retournement de situation. Mais qu’importe ! Il lui offrait un répit dont elle comptait bien profiter ! Elle s’écarta du combat et en profita pour faire rapidement le point sur ses blessures : de nombreuses coupures sillonnaient ses membres et le sang avaient largement taché ses vêtements (inutiles de préciser que ces derniers étaient dans un état déplorable…). Un coup d’œil rapide dans la salle lui apprit que le grand brun avait sorti Elsa de la zone de combat et que cette dernière avait trouvé le moyen de se soigner (ses blessures se refermaient à vu d’œil) et qu’Alastair était en fâcheuse position (décidément ils avaient sous-estimé tous les deux la puissance de leurs adversaires…). Très vite, Celsia comprit qu’ils allaient devoir fuir pour sauver leur vie… ils auraient toujours l’occasion d’attaquer de loin une fois qu’ils se seraient éloignés. Elle reporta son attention sur le combat entre l’inconnu et le fou furieux et nota que les mouvements de ce dernier commençaient à ralentir… avait-il enfin atteint ses limites ?

-Bonne chance, j'aurai gagné un peu de temps.

L’inconnu disparu d’un coup. Bizarre. Mais au moins il avait bien fatigué son ennemi.

-A nous deux… lança telle à l’intention de Kagi.


Elle était en colère, vraiment. Et maintenant qu’elle sentait que le shinigami était fatigué elle avait bien l’intention de se venger… Si les mouvements trop rapides de son ennemi l’avaient empêché d’utiliser cette magie un peu plus tôt, elle pouvait maintenant s’en servir sans crainte. En un instant la Discordian s’enferma dans une cellule temporelle, ce qui eut pour effet de la faire disparaître aux yeux de tous, même de son allié. Evoluant dans un espace-temps différent, ses mouvements étaient devenus beaucoup trop rapide pour être vu. Quant aux autres… et bien ils étaient figés (de son point de vue). Elle avait peu de temps avant que sa cellule ne se brise, elle était trop fatiguée et blessée pour la maintenir longtemps, mais cela suffirait pour mettre son plan en application. D’un geste sur, elle sortit le poignard qu’elle portait à la ceinture et le planta dans le cœur de Kagi. Aucun sang n’en sorti lorsqu’elle retira la lame. Dommage, elle ne le verrait pas mourir. En revanche elle jubilait d’avance à la crise que ferait Elsa en découvrant son ami mort dès que sa cellule temporelle aurait disparu. La jeune femme rangea le poignard dans son fourreau et rejoins Alastair. Elle glissa un bras autour de la taille de l'homme, puis fit apparaître un portail menant au dernier étage de la tour et y entraina son allié. A l’instant où ils disparurent, la cellule temporelle se brisa et le temps reprit son cours pour le groupe des « gentils » ainsi que pour Alastair qui dû se payer une sacré surprise devant le changement de paysage.


-Tout va bien, lui dit-elle pour le rassurer et éviter qu’il ne les attaque (on est jamais trop prudent). On est en sécurité… pour l’instant.

Elle réalisa que le mystérieux inconnu qui l’avait aidé se trouvait dans la pièce et les regardait. Mmmh…

Celsia se laissa tomber sur une chaise l’air de rien. Bon ok, elle était mal en point, avait perdue du sang et ses blessures lui faisait un mal de chien mais elle préférait mourir que de l’avouer aux autres. Elle observa l’inconnu un moment avec suspision puis soupira.  A quoi bon faire durer le suspens ? Autant aller droit au but !

-Tu m’as aidé, lança telle à son intention. Pourquoi ?


Dernière édition par Celsia le Mar 16 Sep - 19:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Re: Les discordians [event]   Lun 15 Sep - 23:23

Les ténèbres. Sombres et persistantes. Lieu de repos et de paix.

Elsa chutait lentement dans l’obscurité, oubliant peu à peu qui elle était et tout ce qui avait composé sa vie. Toute trace de douleur, physique ou morale, avait disparu, la jeune femme ne souffrait plus. Elle se sentait bien, loin de l’agitation et des combats et si elle avait était en mesure d’exprimer un sentiment elle aurait dit qu’elle était heureuse d’être là. Mais il y avait quelque chose au fond d’elle qui se rebellait, quelque chose qui s’accrochait  à un souvenir et qui l’empêchait d’être submergée totalement par le néant.

-Elsa… Elsa… Elsa…

L’interpellée chercha des yeux celle qui l’avait appelé. Elle connaissait cette voix.

-Elsa… regarde moi…

Les pieds de la reine se posèrent sur une surface plate ; un rocher flottant au milieu de nulle part…  à quelques mètres de là, sa sœur la regardait tristement. Elsa était perdue, désorientée.

-Anna ? Où sommes-nous ?

-Cet endroit n’existe pas, répondit la rousse. Et moi non plus… je ne suis qu’une incarnation de ton inconscient.
-Suis-je morte ?
-Pas encore… ton esprit s’accroche au souvenir de ta sœur pour ne pas sombrer.
-Mais je vais mourir… constata Elsa avec un certain détachement.

Elle n’avait pas peur. A vrai dire, ses émotions l’avaient déserté peu à peu et elle ne ressentait plus rien sinon une grande lassitude et l’irrésistible envie de s’endormir... pour toujours.

-Si personne n’interviens, oui.

Une violente secousse fit trembler l’environnement. Elsa leva les yeux vers le « ciel ».

-Que se passe-t-il ?
- Celsia essai de te réanimer… à sa manière.

Elsa fit un réel effort pour comprendre qui était Celsia. Ses souvenirs refusaient désespérément de se rappeler à elle et elle était perdue.

-Ton double Maléfique. L’incarnation de la distorsion temporelle d’Arendelle.

Quelques images s’imposèrent spontanément à son esprit. D’accord, elle se souvenait maintenant. Mais comment son inconscient pouvait il connaître le nom de cette créature alors que cette dernière ne l’avait jamais mentionné en sa présence ?

-Vous êtes liées toutes les deux, répondit l’avatar d’Anna comme si elle avait lu dans ses pensées. Pas seulement par votre apparence et vos pouvoirs, il y a quelque chose de plus profond, même si tu n’en a pas encore conscience...

Deuxième secousse. Les sens d’Elsa se réveillèrent brusquement et elle tomba à genoux en se tenant le bras et la tête et en hurlant de douleur. Dans la réalité cela se traduisit par une légère réaction physique : un faible gémissement de douleur et des yeux entrouverts… qui se refermèrent rapidement.

-Pourquoi s’acharne telle sur moi ? Demanda Elsa, les larmes aux yeux. Ne peut-elle pas me laisser mourir en paix ?
-Non, répondit l’image d’Anna. Je te l’ai dit, vous êtes liées toutes les deux. Si tu meurs elle mourra aussi.

Perplexité. Jamais Elsa n’avait pensé que sa mort puisse entrainer celle de ses golems. Mais cette idée n’était pas idiote en y réfléchissant bien ; après tout c’était sa magie qui les animait.

-Est-ce bien vrai ?

Anna haussa les épaules.

-Elle le pense en tout cas.

La voix de Celsia résonna dans l’esprit d’Elsa…

 « Je ne sais pas si tu peux  me voir mais je suis convaincu que tu m’entends alors écoute bien… Tu me déçois tu sais… j’aurais aimé jouer un peu avec toi devant tes amis, mais tu es tellement faible que tu m’obliges à te ramener à la maison…Ne t’inquiète pas, je ne vais pas te laisser mourir… tu vas juste oublier les sept derniers mois de ta vie et retrouver ta place dans la distorsion temporelle ! »

Elsa fit abstraction de la souffrance et se força  à se relever. C’était étrange mais elle ne ressentait aucune angoisse, juste une étrange résignation… et cette douleur lancinante qui lui donnait envie de pleurer et de disparaître. Dire qu’elle croyait pouvoir sauver son peuple ! Au final elle n’avait fait que se jeter dans la gueule du loup et entrainer une vingtaine d’innocents avec elle.

« Bravo Elsa, tu auras tenu 24h avant d’être reconduit dans ta prison temporelle. Quelle performance ! »

Elle leva les yeux vers l’avatar de sa sœur et chercha à graver son visage dans sa mémoire, consciente qu’elle vivait ses derniers instants avant que sa mémoire ne soit effacée.

-Je suis désolée Anna… j’ai fais tout ce que j’ai pu… mais je suis trop faible.

Son seul regret : ne pas avoir pu sauver sa sœur.

Sa sœur…
Sa sœur…

Sa… sœur…

…s…oeur…

...eur...

L’image d’Anna se brouilla et perdit de sa consistance à mesure que l’esprit d’Elsa se déconnectait de la réalité, emportant ses souvenirs et sa conscience. Le rocher qui soutenait la reine s’effrita… Il n’y aurait bientôt plus rien pour la retenir si Celsia ne se dépêchait pas.

« Elle n'oubliera rien. Et tu vas la laisser tranquille. Autrement, où que tu ailles, je te retrouverai, et je te tuerai. Qu'importe le monde où tu te rends, puisque je peux te suivre. »

Les mots résonnèrent dans l’esprit d’Elsa. Même si elle en comprit le sens, elle fut incapable d’en identifier l’origine… qu’importe, de toute façon tout allait très bientôt se terminer pour elle. Le rocher se disloqua et disparu et Elsa sombra.
Mais le destin de la souveraine n’était pas de mourir. Soudain, une vague de chaleur - ô combien agréable ! – envahit l’espace. Pour la première fois depuis qu’elle s’était « endormie », Elsa réalisa à quel point elle était frigorifiée (une première pour elle !), ce qui était plutôt positif puisque cela signifiait qu’elle retrouvait progressivement ses sens… Quelque chose venait de la sauver de justesse en forçant son esprit à sortir de sa torpeur. Une légère lueur brillait dans le ciel. Elsa ne tombait plus, elle flottait dans le vide et observait la lumière avec un certain émerveillement.

« Je vous ai demandé de ne pas mourir, essayez de survivre s'il vous plaît. »

 -Hadès… murmura l’esprit de la reine.


Elle se sentit soulagée en comprenant que le Dieu n’avait pas été blessé par la flèche d’Alastair. La chaleur qu’elle ressentait provenait donc de lui…

« ...s'il te plaît, réveille-toi... »

Si seulement elle le pouvait ! Prisonnière de son propre esprit, la reine entendait ce qu’il se passait à l’extérieur de sa tête sans avoir la possibilité de répondre. Elle aurait voulu lui crier qu’elle était là et qu’elle l’entendait mais elle en était incapable. Et dire qu’elle avait des pouvoirs de guérisons ! Si seulement elle avait un tout petit peu plus d’énergie… juste assez pour soigner les lésions de son corps qui étaient en train de la tuer. Elle ignorait de quelle manière Hadès arrivait à la maintenir en vie mais elle se doutait que ce n’était que temporaire. La médecine traditionnelle ne pouvait plus rien faire pour elle, seule la magie pouvait la sauver ; et comme aucun de ses compagnons n’avait de tels pouvoirs… Bien sûr elle n’eut pas conscience du baiser d’Hadès puisque son sens tactile l’avait pratiquement abandonné (à moins de lui mettre une bonne tarte dans la gueule comme Celsia…). En revanche elle capta une vibration dans l’air, quelque chose qui devait finalement lui sauver la vie… l’énergie vitale d’Alastair.

« Qu’est-ce que c’est ? » Se demanda telle.

Si elle avait pu ouvrir les yeux elle aurait vu des volutes de fumée s’envoler des blessures du roi des cauchemars, mais de son point de vue à elle, elle ne ressentait que des fragments d’énergie flottants.

-C’est ta chance de survivre.

Elsa sursauta et se retourna. L’avatar d’Anna la regardait, sourire aux lèvres.

-Tu es là toi ? Je croyais que tu avais disparu, lança Elsa d’une voix surprise.
-Je me suis éteinte quand ton esprit a sombré, mais puisqu’Hadès t’as réveillé je suis aussi de retour !
-Bon, et je suis censée faire quoi maintenant ?
-T’emparer de cette énergie et t’en servir pour te soigner.

Elsa regarda l’avatar d’Anna, perplexe. Son foutu double ne pouvait pas s’exprimer autrement que par énigme pour une fois ? Sa sœur se mit à rire, ce qui l’agaça au plus haut point. Voilà que son propre inconscient se moquait d’elle maintenant !

-Tu n’as rien à faire, répondit Anna avec un sourire. Ton corps est déjà en train de se réparer, je m’en suis occupée pour toi.

Pratique. Pour une fois que ses pouvoirs prenaient l’initiative de faire autre chose que provoquer des catastrophes ! Rapidement, la lueur dans le ciel prit de l’intensité et envahit l’espace… Il était temps de se réveiller.

***

Dans la réalité,  le phénomène se traduisit d’une tout autre manière. Les volutes de fumées touchèrent la main d’Elsa qui absorba spontanément et de manière totalement inconsciente l’énergie d’Alastair. Sa magie se diffusa dans son corps et s’évertua à réparer les blessures internes et externes. Les os se ressoudèrent, les bleus disparurent… Si Hadès regardait attentivement le spectacle à ce moment-là, il pouvait voir des cristaux de glace lumineux se former et scintiller doucement tout autour des plaies. Une trentaine de secondes plus tard, la seule preuve encore visible de la séance de torture que venait de subir la reine était le sang plus ou moins séché qui  imprégnait sa robe, sa peau et ses cheveux. Son travail accomplie, la magie se retira et disparu.
Elsa ouvrit lentement les yeux. De longues secondes passèrent avant qu’elle ne retrouve l’usage total de ses sens. Elle nota qu’elle se trouvait dans les bras de son Dieu préféré (encore !). Etait-ce de  l’inquiétude qu’elle lisait dans ses yeux ? Complètement désorientée par sa quasi résurrection, Elsa affichait un visage inexpressif, se contentant d’observer Hadès comme si cette scène n’était pas vraiment en train d’arriver et qu’elle ne se trouvait pas vraiment là. La reine avait l’impression de flotter dans les airs, comme dans un rêve. La sensation était vraiment bizarre. Elle leva une main hésitante et effleura le visage du brun du bout des doigts. Le contact lui permit de s’ancrer dans la réalité et de reprendre conscience de son environnement.

-Hadès… ?

Les derniers évènements lui revinrent peu à peu en mémoire : leur arrivée dans la tour, l’attaque des Discordians et la torture de Celsia… 

-V-vous… ? J-je… ? Comment… ?!

Traduction : comment êtes-vous arrivés là, comment se fait-il que je sois en vie et que s’est-il passé ? Mais évidemment Hadès ne comprit certainement rien à son charabia. C’est donc d’une voix complètement paniquée qu’elle poursuivit.

-Et les autres ?

Un coup d’œil dans la salle lui donna un semblant de réponse. Celsia et Alastair avaient disparu, Yuurei et une partie du groupe avait l’air d’aller bien… mais où étaient les autres ? Lorsqu’elle avisa Kagi étendu sur le sol, le corps ensanglanté, son cœur fit un bond dans sa poitrine. Elle se jeta pratiquement des bras d’Hadès pour atterrir sur le sol et se précipita vers le shinigami.

-Non… non… non non non !

Alors c’était lui qui s’était interposé pour éviter que Celsia ne la ramène de force à Arendelle ?

« C’est de ma faute s’il a été blessé ! »

Elle se laissa tomber près de lui et plaça ses mains à une vingtaine de centimètres au-dessus de son cœur, là où le sang coulait en abondance, comme elle l’avait fait avec Hans quelques heures plus tôt ; à la différence près que cette fois elle tentait de soigner une blessure beaucoup plus sérieuse, ce qu’elle ne se croyait pas capable de faire en temps normal. Mais le traumatisme du traitement que Celsia lui avait infligé ajouté à la peur de perdre un allié avait complètement brisé les barrières psychologiques de la reine. Il était fort probable que dans quelques heures elle s’effondre en larmes, mais pour le moment elle était juste obsédée par l’idée que ses compagnons puissent perdre la vie. Sa magie s’activa en un clin d’œil (merci à Alastair pour lui avoir donné si gracieusement son énergie vitale !) et referma les blessures du shinigami. Ne restait plus qu’à espérer qu’il se réveille…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les discordians [event]   Mar 16 Sep - 20:36

[Une arrivée un peu tardive, je le sais, mais vous en faîtes pas, je vais me fondre dans le décor.]

La tour mystérieuse, le fameux endroit dont parlait le message de Yen Sid et que les gens présent à la Cite du Crépuscule devait absolument atteindre pour pouvoir l'aider, avec récompense à la clé. Il s'en était déjà passé des choses à cette tour, mais s'il fallait les relater, il me faudrait pas mal de temps et je doute que cela vous intéresse, surtout pour ceux qui lisent tout depuis le début. C'est pour cela que nous allons passer à la partie qui nous intéresse, mon arrivée.

J'avais plus ou moins réussi mon sort de transport, bien qu'au lieu de créer un portail, nous avions directement été aspiré par le sort, nous amenant bien à notre destination Sarken et moi, mais nous n'avions pas été amené au même droit comme il l'aurait fallu. Bon, c'était bien la preuve que je ne maîtrisais pas encore à fond ce nouveau sort et que j'allais de voir m'entraîner à cela. Mon arrivée ne fut donc pas à travers un portail ou même en apparaissant comme par magie en étant entouré de légères petites étincelles, arborant une pose classe au milieu des ennemis qui allaient se faire massacrer. Non, mon apparition était plus... modeste et ridicule.

Je voyais la tour d'en haut, me disant d'abord que je devais me situer en hauteur et que j'avais simplement à descendre pour la rejoindre. Et ben, j'avais jamais eu aussi raison de ma vie, si ce n'est que la descente se fit en mode chute libre et que je m'approchais dangereusement du toit de la tour en fait. Une personne normale aurait très vite comprit qu'elle devait faire quelque chose, mais bon, il me fallut quelques secondes de plus avant de me rendre compte que trouver une solution pour ne pas me casser la gueule ne serait pas du luxe. C'est alors que je réfléchis quelques seconde de plus et je me collai une claque mental avant de m'en coller une vraie et de me souvenir pourquoi on l'avait donné le titre que je portais.

D'un claquement de doigts, une paire d'ailes lumineuse fit son apparition dans mon dos et je su me rattraper, me permettant d'atterrir sur le haut de la tour sans encombres et sans faire de bruit, car oui, le bruit est un truc à éviter quand une tour est rempli de gens pas forcément très contents de savoir qu'un gentil est là, sachez le les enfants. Je regardai rapidement en contre bas et autant dire que ça devait vraiment avoir chauffer vu ce que ça donnait. Du sang sur le sol, pas mal de glace qui bloquait l'entrée et... Des créatures qui continuaient de traîner dans les parages ? Mais qu'est-ce-que c'était que ces trucs, j'en avais jamais vu avant et ils n'avaient rien de sans-coeur ou simili. Je pouvais aussi voir Sarken non loin des créatures et il ne semblait pas m'avoir remarquer. Bah, il me rejoindrait plus tard au pire.

Je sentais la force ténébreuse comme à la cité, mais je m'étais considérablement rapproché de la source, car je pouvais même la distinguer parfaitement. Elle était surtout concentré sur le haut de la tour, donc la salle juste en-dessous du toit sur lequel j'étais. J'arrivais à distinguer trois auras différentes et je pouvais même dire qu'il y avait un humain les manipulant, un être entièrement composé de ça et une femme... qui, en plus de dégagé cette sensation de ténèbres, semblait être comme les créatures en-dessous. Ça devenait franchement compliqué là. Il y avait plus que simplement les sans-coeurs et similis, je l'avais bien comprit, mais il y en avait aussi à forme humaine ? Et il ne m'était pas compliqué de comprendre qu'une créature comme celle là à forme humaine était forcément plus forte qu'une version simple. Je me retrouvais face à trois forces ténébreuses, était-ce réellement la meilleur des idées d'apparaître directement face à eux ? Bien sûr que oui !

Je regardais rapidement comment je pouvais entrer dans la fameuse pièce et la seule option fut... de descendre tout en bas de la tour pour tout remonter, évidemment. Non, je rigole. Il y avait plusieurs fenêtres, je n'avais qu'à passer par l'une d'elle et j'arriverais directement près d'eux, mais je ne devais pas engager le combat tout de suite, car à moins qu'ils soient blessés, je ne pouvais pas combattre trois ennemis en même temps, surtout qu'ils semblaient relativement fort, rien qu'à la sensation qu'ils dégageaient. Autant le dire, la situation dans laquelle j'allais me mettre serait dangereuse, aventureuse, mais dangereuse... Oh, ça rime.

Je prit donc une grande inspiration avant de me suspendre au rebord du toit et, d'un mouvement rapide et fluide, à me lancer à travers la fenêtre, sans vitre d'ailleurs, et d'atterrir dans ce qui semblait être une sorte de bureau, sûrement celui du fameux Yen Sid. J'avais réussi mon coup et j'allais faire une magnifique entrée en force avec une pose badass et un air totalement classe... ou pas. Il fallait évidemment que je réussisse à glisser sur un des documents qui traînaient sur le bureau de Yen Sid, qu'il avait sans doute oublié, et que je fasse un magnifique roulé-boulé, se soldant de la manière la plus classe du monde : mon visage contre le mur, match en un seul round gagné par le mur. Je m'étais bien fait mal et j'avais attiré l'attention, un génie dans toute sa splendeur, vous pouvez applaudir.

Je me relevai rapidement et regardai rapidement les personnes présentes. J'avais vu juste sur ceux qui dégageaient ces auras, mais leur état me rassurait légèrement. Ouais, je sais, c'est pas bien de penser ça, mais bon, je tenais un minimum à ma vie quand même. La femme, ou demoiselle, ainsi qu'un des hommes semblaient être mal en point, je n'allais donc pas avoir à me battre tout de suite ou en tout cas, pas à pleine puissance. Il restait toutefois l'autre homme, ce dernier étant habillé de vêtements sentant eux même les ténèbres et dont le visage ne pouvait être vu à cause de sa capuche. Lui, il était en pleine forme, ou en tout cas, moins blessé que les deux autres.

"Heu... Salut à vous et désolé de l'entrée... "maladroite " ?

Mais quel con ! Je parlais comme-ci de rien était à des gens qui allaient sûrement vouloir me tuer, à moins que je me trompais et qu'ils étaient des gens sympas. J'en doutais quand même, mais sait-on jamais, je restais prudent, malgré la salutation digne d'un naïf en puissance. Que faire, que faire ? J'allais pas les attaquer, j'avais des principes, même pour les ennemis et puis, je n'attaque jamais quelqu'un qui ne m'a rien fait directement ou fait quelque chose à quelqu'un que j'apprécie. Oui, c'est peut-être con, mais c'est comme-ça. Je continuai de les observer et je me doutais bien que le combat allait être quasi inévitable, en tout cas, celui qui était le plus apte à m'attaquer était l'homme à la capuche. J'ignore pourquoi, mais j'avais plus de mal à réellement me méfier de ce type que les deux autres, comme-ci la lumière avait été de son côté un jour. Enfin, ce n'était pas l'important, je devais réussir à gagner du temps pour permettre à Sarken de me rejoindre.

"Je ne veux pas m'avancer, mais je doute que vous soyez là parce que Yen Sid l'a demandé, en tout cas, pas les deux blessés là. Je suppose donc que vous êtes ceux qui sont responsables de ce qui arrive ici et à la Cité du Crépuscule ou alors, vous êtes au moins en relation avec le coupable. Evidemment, vous me le direz pas, mais je ne vais pas vous arracher la réponse de la bouche, c'est pas vraiment mon genre de faire ça. Et j'aimerais éviter d'avoir à me battre, surtout que je pense être un peu plus "frais" que vous pour cela, donc expliquez-moi simplement qui êtes vous et ce que vous faîtes ici."

Mais j'espérais quoi enfin ? Que j’obtienne les réponses à mes questions comme-ci de rien n'était alors qu'ils pouvaient sûrement sentir que je transpirais la lumière comme pas deux ? C'est une image le coup de la transpiration, je transpire pas vraiment, enfin si, je transpire, mais pas de la lumière, enfin, vous avez comprit ! Du coup, j'observais mes trois interlocuteurs et potentiels futurs adversaires, tout en restant sur mes gardes, étant prêt à me défendre au moindre mouvement hostile de l'un d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les discordians [event]   Aujourd'hui à 21:00

Revenir en haut Aller en bas
 
Les discordians [event]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Event Chasse au trésor]Un indice, un écureuil et un problème ! [Kaya - Ahito - Jaky]
» L'épi des mies du piou vert [Event Medjaii And Tachy Show]
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts Memento :: Machine à café :: Flood et jeux :: Archives du forum :: Rps évenements :: Event de la Tour de Yen Sid-
Sauter vers: