AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Zero no Kotoba

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Zero no Kotoba   Jeu 26 Juin - 18:44

♚ Zero ♚

(20 ans) (Femme) (Intoner) (Ténèbres) (Mad Rose)




MentalPhysique
Son caractère est le résultat de ces longues années de lutte pour survivre. Zero a une certaine façade devant les gens, elle les traite de « gros débile » en général. Mais au fond de ces insultes, c’est une certaine sympathie qu’elle ressent en général. Sa folie qui s’est exacerbée suite à sa maladie et à l’apparition de la Fleur la conduisit à aimer le sang presque autant que les hommes. Le sadisme n'est ni plus ni moins son péché mignon. Quant aux hommes, dans le passé, elle draguait ses disciples, qui le lui rendaient bien. C’était sans doute les réminiscences de son passé dans la Maison de Joie qui revenait.

Si elle veut quelque chose, elle n’a en général ni besoin d’argent, ni de supplier, pour elle, il suffit de tuer. C’est presque devenue une habitude, cela ne la choque plus, c’est une vraie arme de combat dans son ensemble. Mais ne vous inquiétez pas, si vous êtes un marchand vendant de bons objets, il est possible qu’elle vous laisse en vie pour que vous lui mettiez de côté quelques objets désirables.

Zero ne fait pas attention aux autres, et quand elle le fait c’est souvent pour une information ou tuer cette personne, voir les deux, comme avec les fées. Elle déteste la verdure, la forêt, les choses qui ne sentent pas bons et surtout les idiots, même s’ils sont très nombreux. La jeune Intoner est très déterminée à tuer ses sœurs, Zero s’est résignée depuis longtemps à mourir, donc la peur n’a aucun effet sur elle, du moins en apparence. Elle peut être bestiale dans sa façon d’être, surtout dans sa façon de combattre, totalement asociale, gueulant sur tout ce qui bouge. Elle n’a pas peur des mots contrairement à certains, et sa franchise peut être une lame coupante.

Michael et Mikhail sont un peu les seules personnes ne l’ayant pas laissé totalement indifférente, ayant réussi à la toucher, même dans sa folie. Les avoir perdus est pour elle sa plus grande peine, même si elle ne l’avouera jamais. Elle souhaite à tout prix retrouver Mikhail, même si sa première réaction sera de lui crier dessus de toutes ses forces. Ses anciens disciples n'étaient que des objets potentiellement sexuels sans aucun intérêt. 

Sa solitude est sans doute transparente, surtout visible avec la fleur qu’elle possède sur ses yeux, mais sa vie entière fut une épave sanglante, tellement qu’elle n’arrive plus à y voir réellement clair. Sa seule partie encore en vie d’elle-même n’est ni l’amour, ni la joie, mais juste la détermination de mourir. Ce qui en fait une personne finalement très triste et très secrète, puisqu’elle ne parlera jamais, ou presque, de ses sentiments, de sa vie passé. Zero a décidé il y a longtemps que tout s’éteindrai avec elle.

Ce qui pourrait choquer à la première vue de cette femme, c’est bien la Fleur sur son œil droit. Une fleur rose dont le centre ressemble à une épine que l’on peut retirer. Il s’agit de la Fleur qui remplit son être, qui l’a aliéné, dont elle cherche à se défaire. Sinon c’est une jeune femme presque normale, un mètre soixante-huit pour cinquante-cinq kilos, elle est un peu maigre, ses cheveux sont  argentés, très longs lui arrivant jusqu’aux cuisses, attachés par des nœuds noirs au-dessus de sa tête, lui donnant un air presque mignon.

Son visage est ovale, sa peau est très blanche, presque immaculée, avec des yeux roses, comme la couleur de la Fleur. Son nez et sa bouche sont fins, son cou entourée par une cape qui descend le long de son bras gauche, qui a été découpée par ses sœurs lors du premier combat. C’est donc un bras mécanique qui ne peut bouger que grâce à la Fleur en elle. Son autre bras est humain, entouré par une manche assez large qui pend, attachée à Zero par un bandeau noir autour de son avant-bras. C’est donc de cette main là qu’elle se bat, la jeune Intoner est droitière.

Le reste de son corps est très svelte, ses seins sont assez gros, protégés par une robe blanche avec un nœud noir juste en dessous. Son nombril est visible, la robe se séparant en deux parties, une devant et une derrière afin de cacher ses parties intimes. Sa cuisse est entourée par un bandeau noir. Ses mollets sont ensuite recouvert par une chaussette blanche, lui arrivant jusqu’aux genoux, puis de petites chaussures noires qui entoure sa cheville d’un petit nœud noir. Ces chaussures sont assez uniques puisque elles portent un talon, mais au milieu du pied de Zero, pas sur son talon. Cette tenue lui confère une liberté de mouvement et une grâce au combat assez extraordinaire.

Zero est toujours droite lorsque il s’agit de combattre ou de parler, sa posture est très élégante, voir provocatrice et fière à la fois. Elle ne marque que peu de sourires depuis qu’elle a perdu Mikhail, mais elle ne sera jamais avachie sur une chaise ou un banc, même lorsque elle est fatiguée. La jeune Intoner n’a pas l’habitude de laisser ses impulsions physiques engendrées par des émotions prendre le dessus sur elle. Sa voix est assez grésillante et plutôt alto, lui conférant une voix plutôt peu rassurante quand on connait le personnage…


Arme/Magie
Zero utilise son épée pour se batte, une épée faite à partie d'une dent de dragon, qui lui permet de tuer ses sœurs. C’est une épée ayant une portée moyenne, blanche et noire. Elle est plutôt arrondie, avec des fleurs sur le manche et un long ruban noir. Elle possède aussi un bras mécanique qui peut servir à frapper un adversaire, bras perdu suite à son premier combat avec ses sœurs.

Quant à sa magie, elle est essentiellement liée à sa voix, elle ne l'utilise que quand il y a de gros combats. Sa voix lui permet de prendre sa forme d’Intoner, en criant assez fort, son corps devient rouge sang, elle enchaîne les attaques sans avoir mal, pendant quelques secondes.

Sa magie est aussi utilisée pour envoyer des arcs de cercles en plein combos s’il y a beaucoup d’ennemis, afin de faire plus de dégâts.


Histoire
Je m’appelais Rose. J’ai vécu dans une petite maison dans une campagne inhabitée depuis que je suis née. J’étais un enfant non voulu,  je le savais puisque mon père n’a jamais refait surface après s’être enfuit, quand je suis né, et parce que ma mère me faisait payer mon existence chaque jours. A présent, mon dos ne sent plus rien. Jusqu’à ce jour, j’étais celle qui faisais tout dans la maison, nous n’étions pas très riches, nous faisions nous-même nos repas. Ce jour-là je suis partie. Mon corps maigre pouvait supporter quelques jours sans manger et au cas où, je prenais quelques tranches de pain. Mes pas me guidaient, je partais en ville, il paraissait que c’était le meilleur endroit pour gagner de l’argent. Je quittai maman, elle méritait de vivre sans moi.


J’avais l’impression d’avoir marché des jours et des jours, traversant les sols herbeux, les forêts humides et un désert aride. J’étais en ville. Il fallait que je trouve de l’argent pour acheter à manger, avant de mourir de faim. Je me demandais comment allait maman.


J’ai rencontré une prostituée, elle n’avait pas de nom, alors je l’ai appelé Indigo comme ses yeux. Indigo me disait qu’elle avait trouvé le moyen de se faire de l’argent facilement, qu’il fallait qu’on se revoie après, car nous étions pareilles. Avant de partir, elle me donna un couteau émoussé, elle me dit que c’était la seule manière de se défendre sur ce champ de bataille. Le lendemain, nous nous retrouvions devant sa maison de joie. Là-bas, à l’aide d’un de ses « amis » qui était aussi un habitué, nous avons raflé le tout avant de s’en aller, pour sortir de la ville. Je ne m’étais pas rendue compte que leur plan, depuis le début, était de me tuer une fois sortis de la ville. Mes petits bras et moi ne servaient que de porteur d’or. Avant qu’ils puissent me tuer, les occupants de la maison de joie me capturèrent et enfermèrent là-bas. Ils me forcèrent plusieurs fois à rendre service à des hommes en échange d’argent, je n’eus pas d’autre choix que de me servir de mon couteau, pour tous les tuer.


Une fois que je les avais tous tués, je sortis de la ville avec pas mal d’argent, avant de me faire assaillir par des bandits. Après avoir pris tout mon argent, les bandits voulaient me vendre en tant que prostituée, mais je réussis à m’enfuir, avec juste de quoi me nourrir pour quelques jours. Je rencontrai ensuite un des patrons de la maison de joie, qui était parti en voyage pendant ma folie meurtrière, il me ramena en ville et nous avons vécu tous les deux ensembles, je n’arrivais pas à le tuer. C’étaient des jours assez heureux et calmes, puisque j’avais assez d’argent pour payer des choses, que j’étais aimée. Malheureusement, mon corps ne fut pas totalement de cet avis, puisque une maladie décida de changer ma vie. Mon cher prit peur et décida de me vendre après m’avoir abandonnée, alors je le tuai en coupant sa tête d’un trait net, avec une épée avant de m’enfuir.


Les gens me craignaient à présent, je n’avais plus qu’à tuer pour avoir ce que je souhaitais, personne ne cherchait à me voler. Ils avaient tous peur de moi. A ce moment-là, je ne me souvenais plus du nombre de personne que j’avais tué. Une fois même, mes pas me menèrent vers une maison assez riche, dans lequel la nourriture semblait bonne, je tuai alors les occupants de cette maison. Quand la grande sœur me demanda pourquoi je faisais ça, je ne sus pas quoi lui répondre. Je supposais que la folie et cette maladie étaient liées. Un jour, ma maladie fut bien trop grande pour que je puisse la supporter, les autorités en profitèrent pour m’attraper et me placer dans une cellule. Ce fut la dernière salle de mon ancien moi, de mon moi humain. Il y avait cinq autres filles avec moi, elles étaient toutes torturées, moi un peu moins. Elles moururent toutes peu à peu, dehors la guerre faisait rage, personne n’arrivait plus à s’entendre dans ce monde. Quand ma maladie eu raison de moi, je voyais toujours cette Fleur s’épanouir dehors, une magnifique fleur rose, je crois qu’elle eut pitié de moi, puisqu’elle décida de prendre racine au fond de moi. La Fleur me sauva d’une mort certaine et ma puissance fut décuplée.


C’est à ce moment-là que je me rendis compte que la Fleur portait au fond d’elle, une haine incroyable contre l’humanité, une haine tellement immense qu’elle m’aliéna. Je décidai de mettre fin à mes jours plusieurs fois, sans succès : elle m’avait donné le pouvoir d’une Intoner. J’étais devenue Zero. Les Intoners sont des femmes qui déchaînent un pouvoir inhumain grâce à leur chant. Pour m’empêcher de me suicider encore et encore, la fleur créa des disciples à partir de mes cellules, des « sœurs », cinq sœurs. Ces cinq sœurs bridaient mon pouvoir, je devais les tuer pour le récupérer. Ces sœurs s’en allèrent dans les différentes parties du monde, pour régler la discorde entre les hommes en les envoûtant, je n’avais donc plus aucun choix mais les tuer pour me détruire.


Je rencontrai Michael lors d’une bataille dans les Lands of Seas, où il me permit de voyager jusqu’aux montagnes, il se prit d’affection pour moi je suppose, car les dragons avaient aussi une connexion avec la Fleur. Il me demanda alors, pour me tester de réussir plusieurs épreuves, ce que je fis. Alors il décida de m’accompagner.


Après avoir essayé pour la première fois de les tuer, elles me coupèrent le bras et m’arrachèrent un œil. La Fleur pris une année entière pour me sauver, et Michael mourut à cause de One. Il renaquit en Mikhail, avec son dernier vœu. Les dragons dans mon monde, avaient le pouvoir de s’accorder un dernier vœu afin de survivre. Ce petit dragon était un crétin fini, il n’était pas du tout à la hauteur de son prédécesseur, il était d’un tempérament docile, pacifique, un vrai crétin. Il essaya de me convaincre pendant tout mon périple, sans comprendre, de ne pas tuer mes sœurs. Chaque sœur avait un disciple, que je recrutai après les avoir tuées.


Une fois One détruite, j’avais renvoyé mes nouveaux disciples sous leur vraie forme, celle de colombes. Le prix à payer pour détruire One était la vie de Mikhail, personne ne pouvait donc tenir la promesse de me tuer. Les sans-cœurs arrivèrent peu après, détruisant ce monde entièrement. Je pu m’en échapper grâce à l’un de leur portail des ténèbres.


Ces nouveaux mondes ne permettaient à personne de m’aider à mourir, personne n’était assez puissant pour me vaincre, alors je continuais à tuer ceux qui osaient s’approcher de moi. Les ruelles étaient peu à peu vides, je me retrouvai complètement seule.


Jusqu’à ce qu’une autre rescapée de mon monde, une saloperie de fée, me dit que mes sœurs n’étaient pas mortes, que j’avais seulement détruit leur forme de sans-cœur, qu’elles existaient encore sous la forme de simili. Il fallait donc que je retrouve ces autres parties de la Fleur, mes sœurs, pour pouvoir mourir à l’aide d’une autre personne que Mikhail. C’était comme si je n’avais rien fait. Alors, pendant que j’écrasais cette fée dans mes mains puisque elle ne me servait plus, je repartis remplir ma quête, en cherchant mes sœurs dans tous les mondes.


Test RP
« Mikhail… Mikhail… Mikhail ! »

Mon cri me réveilla brutalement. Ma main se porta de suite vers la Fleur qui surplombait mon œil crevé. Mikhail n’était plus. Mes yeux se tournèrent vers la fenêtre de cette petite chambre d’hôtel, la lune resplendissait. J’étais dans un des quartiers de la Cité du Crépuscule, beaucoup s’égaraient ici une fois leur monde détruit. Je repensais aux disciples que j’avais laissé s’envolé, pas un n’aurait été capable de me tuer. Quel est ce sentiment qui m’assaillait ? Sans doute la triste et profonde solitude de n’avoir plus personne. Je passai ma main vers mon bras mécanique, cela avait beau être mon bras, ce n’était qu’une vulgaire ferraille mouvante, tout comme moi. Dans ce nouveau monde, les règles de survie n’étaient pas les même, ici les commerces et la protection contre les ennemis valaient bien plus que le fait de tuer. Mais tuer posait moins de soucis pour moi. Je n’avais qu’à briser la main de celui qui m’hébergeait pour avoir une chambre gratuite. Heureusement, ici, il n’y avait pas de cinglés du sexe à première vue. Ils étaient juste tous débiles, de gros crétins, mais je supposai que c’était une maladie très contagieuse, que j’avais été miraculée sur ce point-là.

Qu’est-ce que c’est que ce sentiment ? Le manque ? Je donnerai tout pour que cela s’arrête, pour que ma vie s’arrête, pour que cette Fleur et sa haine se taise à jamais. Je donnerai tout pour mourir, même si on m’utilise  jusqu’à la fin. Tant que je peux tuer mes sœurs sans-cœur, je n’en ai rien à faire de moi. Mikhail, où es-tu ? Je revis son corps sans vie, cette carapace écailleuse immense qui n’était plus là. Mais si mes sœurs étaient encore vivante sous la forme de sans-cœur, peut être que Mikhail aussi ? Je me levai, cela ne servait à rien de rester coucher, de toute évidence j’étais en pleine forme et ces pensées ne s’arrêteraient pas tant que je n’aurais pas tout détruit. Je descendis les escaliers après avoir pris mes affaires, une fois en bas, je vis l’homme à qui j’avais brisé le poignet, je m’approchai.


« Ça fait mal ? »
« Oui ça fait mal, t’es conne ou… »

Ma lame lui transperça le cœur, il fallait décidément que je me passe de ce réflexe, ce n’était pas mon monde ici. Une fois la lame enlevée, une effusion de sang tâcha mes habits et une partie du sol.  La lame ensanglantée semblait briller grâce à la lumière de cette espèce de lanterne magique. Je me tournai vers les autres, leurs visages défigurés par la peur et la crainte. Je me positionnai pour les tuer, quand j’entendis une voix.

* Zero… Tu ne voudrais pas plutôt régler ce conflit en discutant avec eux ? *

« Tait-toi. »

Mon envie s’était dissipée, au lieu de faire un bain de sang, je sautai jusqu’à la porte, avant de me retourner, mon œil rose annonçant la couleur. Cette réminiscence de Mikhail m’avait abasourdie, mais je n’en montrai rien.

« Vous avez eu de la chance. »

J’ouvris la porte et la ferma en la claquant assez fort. Une fois dehors, la couleur de la nuit me fit frissonner. Devenais-je folle ? Ou l’étais-je déjà ?

OOC

Pseudo: Nine
Age: 17 ans.
Votre avatar: Drakengard 3 - Zero
As-tu lu cette queunouille le règlement? Je ne m'abaisserai pas à répondre à cette petite question ! è.é
Comment avez-vous connu le forum (ou le pseudo de votre compte principal si ce n'est pas le premier)? J'fais partie des créateurs.
Que pensez-vous de celui-ci? Bah il est cool, surtout l'histoire ! /zbaff/
Quel est votre avis sur la congolexicomatisation des lois du marché? C'est pas faux. :3
code © Tahly • Rosebud • 2013
Revenir en haut Aller en bas
Abnegatio
Capitaine de l'Arche


Messages : 125
Triomphe : 667
Date d'inscription : 25/06/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Zero no Kotoba   Mar 1 Juil - 14:21

Et ben, je n'ai rien à redire, je pense donc conclure par un Fiche validée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kh-memento.com
 
Zero no Kotoba
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " Ienakatta kono kotoba wo, ima koko de kimi utau yo. "
» Réservations diverses, Dépôt du TimeSkip

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts Memento :: Machine à café :: Flood et jeux :: Archives du forum :: Autres-
Sauter vers: