AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Séquestration [PV: Celsia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hans Westerguard
A fallen prince


Messages : 41
Triomphe : 43
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : Quelque part, mais certainement très loin de ses frères !

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Séquestration [PV: Celsia]   Ven 26 Sep - 14:59

S'il avait su dès le départ que sa vie aurait été aussi ratée, il se serait vraiment abstenu de naître. Malheureusement, le Destin se montrait parfois cruel et persécutait ses jouets jusqu'à leur donner une existence horriblement douloureuse. Et niveau souffrance, il en avait vu.
A commencer, sa famille l'avait toujours détestée pour une raison qui lui restait obscure, dès sa naissance; mais le plus terrible avait été d'apprendre que sa mère ne l'avait jamais voulu et avait déjà essayé de le tuer étant bébé, mais qu'étant une reine elle n'avait pas pu s'en débarrasser ainsi. Et pourtant elle aurait dû, vu que maintenant elle allait avoir quelques petits soucis, et qu'en plus, il aurait vraiment voulu ne jamais connaître autant de douleur. Mais la vie était ainsi faite, et il n'avait jamais eu la chance de connaître ne serait-ce qu'une seule personne qui aurait été capable de l'aimer; Anna ne comptant pas, parce que de toute façon elle n'aurait pas aimé le véritable lui mais un Masque et aurait inévitablement fini par se languir de lui et le tromper très certainement avec Kristoff, ou tout simplement rompre son mariage pour le blond à l'allure grossière - ledit Kristoff, donc.


-Je suis tellement désolé...Majesté...je ne pourrai pas m'excuser pour ce que j'ai fait à votre soeur...je...je suis...tellement désolé...je...

Même ses probables dernières paroles étaient tellement pathétiques qu'on en s'arracherait les cheveux, bien que cela restait profondément sincère. Il était navré, désolé; il aurait véritablement voulu pouvoir survivre un peu et mourir juste après s'être excusé, qu'importe s'il n'obtenait aucun pardon, ce n'était que pour le principe.
Au fond il savait très bien qu'il ne méritait aucun pardon, même si ce n'était pas tout à fait sa faute. Non, sa véritable erreur avait été de tromper une innocente pour se servir d'elle, plutôt que d'aller quérir de l'aide et de prévenir Arendelle. Il avait voulu obéir à sa famille et il s'en voulait, car maintenant il en payait le prix !

Son teint devenait de plus en plus pâle, il était sur le sol, dans les vapes. Son corps mourant était parcouru par moments de soubresauts peu violents, un filet de sang coulant de sa bouche, et de ses lèvres presque plus aucun son cohérent n'en sortait, si ce n'était que quelques gémissements de douleurs. Il faisait tellement peine à voir et on ne pouvait plus rien faire pour lui, même le magicien le plus doué ne pouvait réparer les blessures causées car elles étaient mortelles. La précision du tir avait été telle qu'à moins de l'achever, il mourrait en se vidant de son sang.
On voyait qu'il essayait encore de murmurer quelque chose, la tête tournée vers celle à qui il avait causé beaucoup de tort, incapable de parler distinctement ni plus fort car il luttait encore pour quelques secondes de plus comme n'importe quel être humain sur le point de mourir. Il avait été un lâche, serait-il seulement vu autrement à présent ? Il ne le saurait bien sûr jamais.


-Vivez...et oubliez-moi...Soyez heureuse...

Ce qu'il venait d'articuler en partie exaspéra et fit soupirer Konrad, qui tout à l'heure ne l'avait pas loupé et regardait le spectacle de son petit frère en train de mourir. Excellent tireur, le frère aîné - septième dans la fratrie - était quelqu'un de précis, aimant la chasse et donc la traque.

-Si c'est tout ce que tu as à dire...Tu n'es qu'un raté, tu l'as toujours été. Adieu.

Et il leva son arme, si vite que personne ne put réagir à temps.

Mais qu'était-il passé par la tête du prince déchu pour sortir cela à celle qu'il avait haï depuis qu'elle l'avait mis en déroute ?!
...à en juger par l'état de son corps sans vie à présent, c'était une balle qui venait de lui passer par la tête. Et son regard vitreux et sans vie était toujours tourné vers la reine d'Arendelle. Le voile de la mort s'affichait sur son visage baigné de sang et de larmes, le désespoir se lisant sur sa figure cadavérique.
Hans Westerguard venait de mourir.

Et comme tout le monde a probablement suivi cette introduction en se demandant si par hasard on n'aurait pas loupé un épisode, revenons à quelques jours plus tôt; après tout, ceux qui ont compris ont tout de suite su que cette introduction n'était qu'une prolepse...

****

Les évènements à la Tour avaient été quelques peu fatigants, et même ceux d'avant la Tour de la Cité du Crépuscule. Bon, en fait toute sa vie avait été fatigante, principalement la période où il avait connu le terrible et effrayant Faucheur Gris, mais qu'importe.
Là, maintenant, il ne savait absolument pas où il était, mais il savait au moins une chose: il était tout seul. Il n'y avait personne, même pas la serveuse rousse hystérique ni son capitaine des Îles du Sud. Non, le couple de cinglés n'était pas présent, ni même un membre de la famille de fous accompagnant habituellement Seikyo Akumu. Même pas la reine d'Arendelle non plus.

La première journée, il l'avait passée à chercher les autres, au cas où. Il avait pris l'habitude de penser qu'au moindre souci, il y aurait toujours Kagi dans le coin, cet être étant imprévisible et surtout, le Destin avait tendance à le coller pas très loin du prince déchu à un moment ou un autre. Pourquoi ?! Même moi, la narratrice, ne saurait vous le dire.
Le soir il l'avait passé à la belle étoile, savourant ce petit air de liberté, et même s'il n'avait rien avalé et qu'il avait faim, un mince sourire avait éclairé son visage quand il regarda les étoiles avant de s'endormir; il n'y avait aucun fou, personne en fait pour le faire souffrir ou l'enquiquiner.

La seconde journée, il s'était réveillé avec un petit garçon à côté de lui qui le regardait et lui tendait une pomme et un morceau de pain. Il avait donc pu se nourrir et avait remercié très gentiment le garçon qui ensuite était parti; il ne le reverrait pas - et pour répondre aux interrogations de ceux lisant ce texte: l'altruisme vous connaissez ?!
Une fois rassasié en partie, il s'était mis en tête de continuer à chercher les Akumu, juste au cas où, mais au bout du compte, il n'avait trouvé personne à la fin de la journée. Et pareil, il s'endormit, toujours à la belle étoile, en souriant.

Ce fut juste la troisième journée et toutes les autres qui allaient suivre qui ne se passèrent pas comme lui l'avait prévu.
Il l'ignorait encore, mais cette troisième journée allait marquer le début de plusieurs jours de souffrance; aussi bien physique que morale.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Séquestration [PV: Celsia]   Ven 26 Sep - 22:50

Deux jours s’étaient écoulés depuis les évènements à la tour de Yen Sid. Deux jours où Celsia avait ruminé son échec en silence… enfin, pas si silencieusement que ça, Alastair avait pas mal subis les humeurs de la belle et il avait bien souffert ; mais il ne lui en avait pas tenu rigueur. Grand bien lui fasse, elle allait avoir besoin de lui pour la suite de ses projets. Elsa lui avait glissé entre les doigts deux fois en l’espace d’une nuit… cette sale petite garce avait réussi à entrer dans les bonnes grâces du Dieu grec des enfers, rien que ça ! Et sans même utiliser d’ensorcellement ou de magie rouge… comment s’y était-elle prit ? Une chose était sûre, elle l’avait sous-estimé…

« Je ne referais pas la même erreur »

Bien heureusement, si la reine n’avait pas conscience du lien qui les unissait, Celsia, elle, savait parfaitement comme l’exploiter. Elle était capable de suivre la trace de sa créatrice avec exactitude, quand bien même elles ne se trouveraient pas dans le même monde. C’est ce qui l’avait poussé à se rendre aux Jardins Radieux, puisque c’était précisément l’endroit où avait été envoyé Elsa après l’altercation à la tour. Aujourd’hui elle était déterminée à accomplir son objectif : ramener Elsa à Arendelle et la piéger une bonne fois pour toute dans sa distorsion temporelle.

Postée sur un toit, la Discordian observait la demeure où sa rivale avait trouvé refuge. Impassible, elle guettait les allées et venues des passants, tentant d’en apprendre plus pour définir une stratégie. Quelque chose la perturbait… elle ressentait une signature étrange dans la maison, quelque chose qu’elle n’avait jamais rencontré avant et qui avait l’air particulièrement puissant.

« Et évidemment il fallait que cette créature décide de prendre Elsa sous son aile ! »

Elle sentit la colère l’envahir lentement et se força à respirer calmement… Il était trop tôt pour passer à l’attaque. Si elle avait bien hérité une chose de sa rivale, c’était sa capacité à établir des stratégies efficaces en toutes circonstances. Attaquer cette maison sans savoir ce qui se trouvait à l’intérieur était stupide et risquait de causer prématurément sa perte. Il ne lui restait plus qu’à attendre qu’Elsa s’isole d’elle-même ou que son bienfaiteur s’en aille.

C’est sur ces intenses réflexions qu’elle décida de se balader un peu pour visiter le coin. De toute façon si Elsa ou son nouvel ami bougeaient elle le sentirait. Elle se téléporta sur les remparts en un clin d’œil et balaya l’horizon du regard.

-Mais c’est que c’est super jolie ici ! S’exclama telle avec des yeux brillants de bonheur.

Oui oui, de bonheur. Vous a-t-on déjà dit que Celsia était quelqu’un d’extrêmement lunatique ?

Elle entreprit de se promener le long des remparts, jetant des regards admirateurs à tout ce qu’elle voyait.
C’est là qu’elle l’aperçut… jeune prince dormant dans l’herbe ; petite fleur dans la prairie ; âme innocente qui ne savait pas du tout ce qu’elle allait subir dans très peu de temps. La Discordian n’en croyait pas ses yeux et sa chance. Elle avait perdu la trace des compagnons d’Elsa à l’instant où ils avaient été téléportés hors de la tour et elle n’aurait jamais pensé les retrouver aussi vite. Encore moins LUI. Et en plus il était seul ! Une aubaine…


Un battement de cils plus tard, Celsia se trouvait auprès de Hans. Elle le regarda dormir avec un sourire presque tendre… ne cherchez pas, la tendresse est un concept très particulier quand il s’agit de Celsia. Elle l’aimait bien ce petit prince qui avait failli renverser subtilement  le pouvoir à Arendelle et elle était vraiment heureuse d’avoir enfin l’opportunité de discuter avec lui seul à seul. Elle espérait qu’il répondrait à ses questions sans résister, autrement elle devrait utiliser la force et cela l’ennuierait… mais la fin justifiait les moyens comme on dit. Elle figea le temps autour de Hans et s’approcha de lui, sans crainte d’être vue ou entendue.  Utiliser la magie temporelle sur une personne endormie ne consommait pas plus d’énergie que de claquer des doigts ou de respirer puisque la personne n’opposait absolument aucune résistance… plutôt cool. Elle se baissa et fit lentement glisser l’épée de Hans hors de son fourreau.

« Jolie jouet », pensa telle en la contemplant quelques instants. Après quoi elle fit une dizaine de mètres et jeta l’épée par terre, puis revient vers le prince. Bien, maintenant qu’il était désarmé il était temps de le réveiller. Elle brisa son sort temporel et se pencha vers lui, puis posa une main sur son épaule.

-Il est temps de te réveiller jolie cœur… susurra telle en le secouant doucement, un sourire amusé aux lèvres.

Pauvre petit prince, il allait se repentir de s’être endormie là. Ceci étant, Celsia avait fait preuve de douceur envers lui et en cela il pouvait déjà s’estimer chanceux. Tout le monde n’avait pas  droit à autant d’égards…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Westerguard
A fallen prince


Messages : 41
Triomphe : 43
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : Quelque part, mais certainement très loin de ses frères !

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Séquestration [PV: Celsia]   Mar 30 Sep - 18:47

Il faisait tellement sombre qu'il ne pouvait rien voir et il crut tout d'abord qu'il était devenu aveugle, car il ne parvenait même pas à distinguer une quelconque forme, et même apercevoir la forme de ses propres mains qu'il agitait devant lui, bien qu'il pouvait les sentir. De fait, il sentait son corps, il ressentait tout son être, mais ne pouvait même pas le discerner dans cette noirceur.
Il lui semblait flotter dans ces ténèbres insondables, ses pieds n'étaient pas posés sur quelque chose de solide mais il tenait debout. En fait, pas tout à fait. C'est pourquoi il lui semblait vraiment flotter parmi cette noirceur.
Il ne ressentait aucune douleur ni au niveau du ventre, ni au niveau de la tête, là où pourtant les balles l'avaient touché. Il avait même oublié quelques instants auparavant qu'il venait de décéder, et lorsqu'il s'en souvint en un éclair, il versa une larme en pensant à ce qu'il avait vécu.

Alors c'était cela mourir ? Se retrouver dans le noir total ? Errer en flottant dans les ténèbres ?

Il sursauta quand il lui sembla ressentir une présence au-dessous de lui. Au son, il crut percevoir un bruit de frottement d'écailles puis celui d'un glissement quelconque qui lui parut un peu glauque, comme celui d'une bête semblable à un gros serpent se mouvant au-dessous de lui, sans jamais le toucher mais tout en étant très proche. Il frissonna car il avait peur.

Etait-ce donc vraiment cela, le décès ? Le noir total et la bête des bas-fonds ?!

Il porta une main là où les balles avaient traversé sa chair, constatant qu'il n'avait rien. Ni blessures, ni sang dégoulinant. Il ne souffrait plus, même si son coeur était toujours brisé. Il était coincé dans cet endroit qu'il ne connaissait pas, il avait très peur car il ignorait où il était, jusqu'à ce qu'un brin de lumière ne vint éclairer son chemin lorsqu'il se mit à flotter afin d'avancer; il ne voulait pas rester dans le coin où se trouvait la possible bête, à moins que son imagination ne lui joue véritablement des tours.
Lorsqu'il arriva auprès de la source de lumière, il remarqua qu'il s'agissait d'un petit éclat de miroir brisé qu'il saisit de sa main gauche. Le bout de verre ne reflétait pas totalement son visage actuel, il donnait une image de lui quand il était plus jeune. Il leva la tête vers d'autres bouts de miroir qui constellaient maintenant l'endroit où il se trouvait, et comme il n'avait rien d'autre à faire - ou plutôt comme il ne savait pas quoi faire - il entreprit de rassembler chacun des morceaux afin de reconstituer le miroir; même s'il n'avait rien pour les recoller, il ne se doutait pas que quelque chose aller se passer une fois qu'ils seraient rassemblés.
Il gardait un espoir, c'était tout ce qu'il avait pour le moment.

****

Et après cette prolepse, passons au temps présent.

C'était l'une des rares fois que le prince déchu goûtait à un doux sommeil, bien que relativement frais. Après ce qu'il avait vécu, la douce brise du vent du soir ne le dérangeait pas, et elle semblait même nettement plus chaude contrairement à la tempête de neige dans laquelle il avait été laissé pour mort il y a de cela quelques mois. Il se sentait bien et heureux, et pour également une des rares fois de sa triste vie, il rêvait.
Un doux rêve où il était un être amnésique, rencontrant une jeune femme d'une grande beauté vivant dans un grand palais dans lequel il y avait une fête somptueuse; c'était une démonstration de pouvoirs et de richesses, montrant que l'hôtesse était puissante et disposait de beaucoup de ressources. Il y avait beaucoup de prétendants autour d'elle, mais ce n'était qu'avec lui qu'elle désirait parler. Il était un étranger en ces lieux, et elle le pressait de questions afin de savoir d'où il venait. Même s'il répondit qu'il n'en savait rien, la jeune femme l'accueillit chez elle, lui montrant la beauté des rivages égéens. Et à la grande surprise du prince déchu, la reine avait un contrôle sur l'eau.
Soudain il se sentit secoué, et il finit par s'éveiller.

Bien que le réveil fut doux, sa réaction en voyant qui l'avait ainsi réveillé allait être violente.


-Il est temps de te réveiller joli cœur…

Son coeur faillit lâcher et il manqua s'étouffer en prononçant le nom de la beauté ténébreuse.

-C...Cel...kof kof...Celsia ! Kof...

Il se releva sur son séant en toussant peu élégamment et se mit très vite debout, prêt à fuir. Il regarda autour de lui et se rendit à l'évidence: il était seul. Il se gifla alors...mais ne se réveilla pas puisqu'il était déjà éveillé.

-...mince...

Il commença à avoir peur et il s'apprêta à dégainer sa lame...qu'il n'avait pas...

-Mais...mais...

Un peu perdu sur le coup, il était relativement amusant de le voir tenter se dépêtrer, surtout face à cette ennemie qui ne l'avait pas encore attaqué.

-Qu'est-ce que tu fiches ici ?! Et qu'est-ce que tu me veux ?!!!

Il se trouvait à trois mètres d'elle et esquissa un pas afin de reculer loin d'elle. Il la regardait, ne la quittant cette fois pas des yeux; dans son regard se lisait la crainte et l'inquiétude, et mentalement il se demandait à quelle sauce il allait être mangé.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Séquestration [PV: Celsia]   Jeu 2 Oct - 11:40

-C...Cel...kof kof...Celsia ! Kof...
-C’est moi ! Répondit-elle avec un grand sourire.

Elle le regarda se redresser en panique avec un air attendris. C’était fou qu’elle lui inspire une peur pareil alors qu’ils ne s’étaient pas adressé la parole à la tour. Il ne l’avait même pas vu torturer Elsa ! Décidément ce petit prince n’avait pas beaucoup de courage. Mais au moins elle n’avait pas besoin de le menacer pour lui faire comprendre qu’elle dominait la situation, ce qui n’était peut-être pas plus mal. Elle s’amusa beaucoup en le voyant chercher son épée et en le voyant comprendre qu’elle n’était plus là.


-Mais...mais...

Oui, vraiment beaucoup. Ce moment où la proie réalisait qu’elle était piégée, ce regard de terreur qu’elle pouvait lire chez lui… cela valait tout l’or du monde. Il semblait sur le point de prendre ses jambes à son cou, ce qui ne l’inquiéta pas plus que ça puisqu’il lui suffirait de se téléporter près de lui pour le rattraper en un clin d’œil.

-Qu'est-ce que tu fiches ici ?! Et qu'est-ce que tu me veux ?!!!

-Du calme jolie cœur, répondit-elle tranquillement. Je n’ai pas l’intention de te faire de mal.  

« Pas si tu coopères », songea telle.

-Nous sommes dans le même camp après tout, nous souhaitons tous les deux la disparition d’Elsa.

La Discordian fit mine de réfléchir.

-Est-ce que ça te dirait d’aller boire un verre quelque part pour discuter ?

Au moins il ne pourrait pas dire qu’elle n’avait pas essayé d’être gentille. Ceci étant il n’avait pas l’air d’être très intéressé par sa proposition. Elle soupira.

-Non tu ne veux pas ? Dommage.

La brune s’adossa à un muret en croisant les bras.

-Je ne vais pas y aller par quatre chemins. Tu étais avec Elsa quand tu es arrivé à la tour. Je veux avoir comment tu l’as rencontré et quelle relation tu entretiens avec les autres membres du groupe.

Ce n’était qu’une petite partie des questions qu’elle souhaitait lui poser, mais il fallait bien commencer quelque part. Et puis ils avaient tout leur temps pour discuter…

Au loin elle entendit un chien aboyer et des rires d’enfants. La ville se réveillait tout doucement, apportant une touche de gaité et brisant le silence pesant des lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Westerguard
A fallen prince


Messages : 41
Triomphe : 43
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : Quelque part, mais certainement très loin de ses frères !

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Séquestration [PV: Celsia]   Ven 3 Oct - 14:57

Les bouts de miroir éclairaient les ténèbres dans lequel il était plongé, et il était si intrigué qu'il ne pouvait s'empêcher, à chaque fois, de regarder ce que reflétait chacun des morceaux. Et il finit ainsi par se rendre compte que chacun des débris était un de ces souvenirs, des souvenirs de celui qu'il avait été depuis le début.

Il restait encore beaucoup de morceaux à ramasser, et il se demandait encore comment il allait pouvoir les recoller. Déjà, il commença par prendre deux débris qu'il mit côte-à-côte afin de vérifier s'ils allaient ensemble, comme deux pièces d'un puzzle; et comme par magie, les deux morceaux se collèrent l'un à l'autre. Il ne lui restait plus qu'à reconstituer le miroir en entier, et tout en le faisant, il se demandait ce qu'il se passerait par la suite.

De temps en temps il jetait un rapide coup d'œil à son passé, lui rappelant beaucoup de moments pénibles, peu furent heureux, bien trop peu.
Il ne l'avait jamais dit, mais il avait vraiment aimer Anna. Certes, pas au point de l'aimer comme un amoureux transi, mais il aimait son charme et sa douceur et il éprouvait pour elle une grande sympathie. Il fut dommage qu'il eut été obligé de la trahir afin de satisfaire sa famille; mais quel idiot il avait été ! Pourquoi n'avait-il pas prévenu les deux soeurs ?! Cela aurait été nettement plus simple. Malheureusement il avait été un lâche et un être débile, et stupide.
Et tout en y repensant, il maudissait le jour où il était né.

****

Si Celsia n'avait pas l'intention de lui faire du mal pour le moment, nul doute qu'elle en aurait très vite l'intention dans peu de temps.
Il était à noter qu'il était prêt à s'enfuir dès qu'il le pourrait, effrayé par la créature en face de lui; mais également subjugué par son étrange beauté ténébreuse la rendant vachement plus attirante que son originale, ce qui était très paradoxal concernant notre prince déchu tant détesté.
Peur, lui ? Pire que cela, voyons ! Il était terrifié ! Et pourtant elle ne semblait vraiment pas prête à le torturer pour l'heure. Non vraiment, elle se contentait d'être...gentille.

Pour ceux connaissant l'anomalie temporelle et les actions affreuses commises par cette erreur de la Nature - ô combien magnifique je vous l'accorde ! - vous noterez que ce côté-ci est tout aussi étrange que sa néfaste existence.

(Kagi: J'en connais une qui a passé sa matinée à lire l'Odyssée pour son exposé...)

...Kagi tu dégages de la narration de ce post, merci.

Bon j'en étais où ?! Ah oui...


-Non tu ne veux pas ? Dommage.

Ma petite choupette, tu le fais juste flipper, comment veux-tu qu'il accepte d'aller boire un verre quelque part avec toi pour discuter ?

-Je ne vais pas y aller par quatre chemins. Tu étais avec Elsa quand tu es arrivé à la tour. Je veux savoir comment tu l’as rencontré et quelle relation tu entretiens avec les autres membres du groupe.

Ma petite choute, si tu savais à quel point il n'a absolument pas l'intention de te dévoiler quoique ce soit de satisfaisant ! Déjà qu'il a grave flippé quand tu lui as dit que tu voulais la disparition d'Elsa, et que au fond de son petit coeur brisé il n'en a strictement pas l'intention !

-Quand j'ai rencontré Elsa ?...c...c'était...attends pourquoi devrais-je te le dire ? En quoi est-ce important ?!

Il tenta de reprendre contenance.

-Je ne vois pas pourquoi je devrais te dire quelque chose contre elle, je ne veux pas sa perte, tu te trompes !

Bien sûr, Celsia ignorait encore la vérité. Pour l'instant.

-J'ai commis beaucoup trop d'erreurs à son égard et je ne recommencerai pas. Jamais. Débrouille-toi !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Séquestration [PV: Celsia]   Sam 4 Oct - 1:38

-Quand j'ai rencontré Elsa ?...c...c'était...attends pourquoi devrais-je te le dire ? En quoi est-ce important ?!

Celsia observa Hans, impassible. Pourquoi sentait-elle que les choses n’allaient pas se passer aussi facilement qu’elle le voulait ? Peut-être était-ce parce que le petit prince n’était pas aussi malléable qu’elle aurait pu le croire et qu’il commençait à montrer des signes typiques de résistance. Oh oui, elle avait mal prévu les choses… Hans avait l’air d’avoir changé en quelques mois.

-Je ne vois pas pourquoi je devrais te dire quelque chose contre elle, je ne veux pas sa perte, tu te trompes !

La Discordian afficha un air sincèrement surpris. Comment ça il ne voulait pas la perte d’Elsa ? Mais qu’est-ce qui avait bien pu le faire changer à ce point d’avis !? A moins que cela ne soit que de la pure hypocrisie ? Il essayait de lui faire croire qu’il regrettait son geste et qu’il s’en voulait ? Non… quel intérêt aurait-il eu à le faire en sa présence ? Ca ne tenait pas la route.

-J'ai commis beaucoup trop d'erreurs à son égard et je ne recommencerai pas. Jamais. Débrouille-toi!

Il était sincère, malheureusement. Dommage, vraiment dommage. Pour lui. Elle allait devoir le remettre sur le droit chemin et il risquait de ne pas aimer ça. Ceci étant, elle n’avait pas envie de lui faire de mal tout de suite… elle n’aimait pas casser ses jouets trop vite ; elle tirait tellement plus de satisfaction en faisant durer le plaisir ! D’ailleurs elle s’en voulait vraiment d’avoir brisé Elsa en si peu de temps, elle aurait aimé la faire souffrir lentement mais elle s’était laissé emporter par l’émotion.

Elle décroisa les bras et s’approcha du prince.

-Tu culpabilises ? Tu étais un prince de sang royal et elle t’a volé ta vie. Regarde toi, tu n’es plus rien… par sa faute !

Celsia se rapprocha de lui et le poussa doucement contre le mur, veillant à lui couper toute chance de retraite. Elle savait qu’elle n’était pas en danger ; bien qu’il soit plus fort qu’elle physiquement elle pourrait toujours le maitriser magiquement au premier signe de résistance. C’est donc sans crainte qu’elle glissa ses deux bras autour du cou du prince dans une étreinte sensuelle… enfin, elle aurait pu l’être si Hans n’étais pas aussi terrifié. Elle plongea ses yeux dans ceux de l’homme ; sa voix se fit suave.

-Je pourrai faire de toi le roi des Iles du Sud… j’en ai le pouvoir tu sais. Il te suffit de choisir le bon camp. Réponds à mes questions et je m’assurerai que tu ais la vie que tu mérites, susurra telle. Plus personne ne pourra jamais plus te faire souffrir, je te protègerai.

C’était sa dernière chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Westerguard
A fallen prince


Messages : 41
Triomphe : 43
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : Quelque part, mais certainement très loin de ses frères !

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Séquestration [PV: Celsia]   Dim 5 Oct - 22:19

-Dis Christian, tu veux bien jouer avec moi ?

Le petit garçon de huit ans regardait son grand-frère avec un regard mignon et plein d'espérance, le genre de regard auquel personne ne peut résister; du moins difficilement. Le plus grand toisait le plus jeune, comme s'il avait sous les yeux un simple immondice, ou pire encore. Il regardait le petit être fragile avec dégoût et il fit ce que personne n'aurait jamais osé faire.
Avouez-le, quand un gamin de huit ans, aussi énervant soit-il, vous avez peut-être envie de le claquer, mais jamais vous ne le feriez n'est-ce pas ? Parce que vous n'êtes pas totalement dénués de bon sens ni de compassion; et parce que si vous le faites vous finirez forcément par avoir des ennuis, suite logique de votre geste immonde ! Mais nous sommes dans la famille Westerguard, dans les Royaumes du Nord...et tous ceux qui pensaient que la vie du prince tant haï de l'histoire des Disney avait été facile...


-COMMENT OSES-TU M'ADRESSER LA PAROLE SALE AVORTON ?!

-Mais...

Ayant vingt ans et étant déjà un jeune homme à la forte musculature, le prince Christian, aîné de la fratrie, gifla si fortement le dernier né qu'il gardera la marque de sa main droite sur sa joue durant une semaine; formant ainsi un énorme bleu. Sur le coup, le petit Hans chuta violemment sur le sol et se mit logiquement à pleurer. En bon grand frère, Christian lui mit un coup de pied dans les jambes et s'en alla en pestant contre la faiblesse des jeunes de nos jours; et après on vient se plaindre que Hans est quelqu'un de violent...vous croyez qu'elle sortait d'où sa violence, hein ?!
(Kagi: La narratrice a bu trop de tisane, c'est normal qu'elle s'énerve...)
Kagi tu sors de cette narration de suite, merci.

Bref...

Le plus jeune se releva au bout de quelques minutes, en ayant toujours aussi mal. Un autre de ses frères passa; Konrad - pour ceux qui n'auraient pas suivi, c'est lui qui lui tire dessus à deux reprises et finit par le tuer au début de ce sujet.


-Qu'est-ce que tu fiches par terre, feignasse ?

-C'est Christian...il...il...

-Te cherche pas des excuses, morveux.

Konrad continua son chemin sans se soucier du petit.
Et vous vous demandez toujours pourquoi ce mec est devenu limite sociopathe ?

Dans le noir, Hans rassemblait toujours les morceaux du grand miroir, jetant des coups d'œil à son passé et il ne pouvait s'empêcher de frissonner. Il avait aimé, il avait souffert...Et il avait continué à aimer sa famille, sans se dire qu'aucun d'eux ne méritait qu'on tente de tuer deux jeunes filles innocentes pour ravir leur royaume, non. Jamais.


-Je n'ai été qu'un sombre imbécile.

C'est bien de le remarquer, cela aurait été nettement mieux de se le dire avant. Maintenant que tu es mort, que vas-tu faire, hum ? Déjà que tu ne sais même pas où tu es...

Plongé dans la douleur, le prince déchu - et accessoirement mort - versa des larmes en revoyant la plupart de ses souvenirs. Il aurait tellement souhaité pouvoir tout oublier...Tout.
Jusqu'à sa propre identité.


****

Quand elle avança, il recula.
Oui il culpabilisait, beaucoup même. Et il n'était pas d'accord sur ce qu'elle disait; Elsa ne lui avait pas volé sa vie, non ! C'était sa propre famille, les Westerguard. Ils ont joué avec ses sentiments les premiers et cela avait fini par se répercuter sur ses actions.
Non, la reine d'Arendelle ne lui avait rien fait au final. Elle n'avait fait que défendre ce qui lui était cher; sa soeur. C'était normal, et il l'avait haï à cause de la jalousie qu'il avait éprouvé; les deux soeurs étaient en symbiose, elles s'aimaient sincèrement, alors que lui il n'avait jamais connu cela.

Il fut terrifié quand elle réussit à le coincer contre le mur, il fut tout aussi terrifié quand elle passa ses bras autour de son cou.
Elle était magnifique, mais il avait très peur d'elle, et sa voix suave n'arrangea rien; mais elle était flippante ! Même pour lui, Cassandra était moins flippante !...euh...en fin de compte peut-être que si, la zombie était nettement moins agréable à regarder.


-Je pourrai faire de toi le roi des Iles du Sud… j’en ai le pouvoir tu sais. Il te suffit de choisir le bon camp. Réponds à mes questions et je m’assurerai que tu ais la vie que tu mérites. Plus personne ne pourra jamais plus te faire souffrir, je te protègerai.

Il serait tellement facile d'accepter après tout...Mais le pouvoir ne l'intéressait de fait, absolument plus, et il sentait ce dont elle était capable. Et il devait prévenir Elsa du danger qu'elle pouvait courir. Quant à lui, sa vie de souffrance avait été déjà bien entamée.
Et elle avait beau avoir un ton suave et envoûtant, elle ne lui faisait pas du tout d'effet sur ce point de vue-ci.


-Je ne suis pas intéressé. Le pouvoir ne m'intéresse pas ou plutôt plus du tout. Elsa ne m'a rien volé du tout, au contraire ! Elle n'a fait que protéger ce que j'ai essayé de lui enlever ! C'est le seul espoir de notre monde et tu voudrais que je le brise ? Je ne ferai jamais cela; fais-moi souffrir, torture-moi si tu veux, mais jamais je ne t'aiderai à la vaincre. J'ai toujours souffert, je ne vois pas quelle serait la différence entre ce que ma famille m'a fait subir et toi.

Elan de témérité ou de folie ?
Il n'avait pas bafouillé en disant son petit discours, et il n'avait pas cillé, se contentant de dire sincèrement tout cela à Celsia; la regardant droit dans les yeux.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Séquestration [PV: Celsia]   Lun 6 Oct - 20:55

-Je ne suis pas intéressé. Le pouvoir ne m'intéresse pas ou plutôt plus du tout. Elsa ne m'a rien volé du tout, au contraire ! Elle n'a fait que protéger ce que j'ai essayé de lui enlever ! C'est le seul espoir de notre monde et tu voudrais que je le brise ? Je ne ferai jamais cela; fais-moi souffrir, torture-moi si tu veux, mais jamais je ne t'aiderai à la vaincre. J'ai toujours souffert, je ne vois pas quelle serait la différence entre ce que ma famille m'a fait subir et toi.

Il la regardait droit dans les yeux, il put donc lire l’étincelle de colère qui s’alluma dans ceux de la Discordian lorsqu’elle comprit qu’il avait rejeté sa proposition. C’est sur un ton froid et dépourvu de toute sympathie qu’elle déclara :

-Mauvaise réponse.

Et ce qui devait arriver arriva. La jeune femme fit apparaitre un portail dans le dos de Hans et  le poussa violemment à travers (technique qui marche à tous les coups, n’est-ce pas Elsa ?). Elle le franchit à son tour et le referma derrière elle. Nos deux protagonistes se trouvaient à présent dans une petite pièce sombre aux murs de pierres percés de quelques meurtrières. La lumière qui s’en échappait permettait de déduire que la salle n’était pas construire dans un souterrain. Si une partie des murs était en pierre, l’autre était composé de barreaux et d’une large porte en fer verrouillée, ne laissant aucun doute sur l’ancienne fonction de cet endroit aujourd’hui abandonné. La jeune femme se pencha légèrement vers le prince qu’elle avait fait tombé en le poussant et lui adressa un sourire amusé.

-Tu connaissais la Forteresse Oubliée ? C’est un endroit charmant n’est-ce pas ?

Maintenant Hans pouvait avoir peur.

-Cette partie-là de la Forteresse a été abandonnée il y a une éternité de cela. J’ai bien peur que personne ne vienne à ton secours, même si tu hurles.

La jeune femme s’accroupit près du garçon et posa ses deux mains sur ses épaules, lui faisant implicitement comprendre qu’il n’avait pas intérêt à se relever.


-J’ignore le genre de rapports que tu entretenais avec ta famille mais crois moi, tu me supplieras de te renvoyer chez eux lorsque j’en aurais finis avec toi. Pour le reste tu as piqué ma curiosité. Explique-moi donc en quoi Elsa est le « seul espoir » des Royaumes du Nord ? Non parce que, le seul moyen de briser la boucle c’est de me tuer. Et ça, je doute qu’Elsa en soit capable… pas plus que toi ou que tes autres copains.

Celsia guetta la réponse de Hans, puis glissa une main dans son dos et retira son poignard de sa ceinture. Elle le montra au prince sans se départir de son sourire.


-Tu veux devenir un héros ? Prouver à ta chère famille que tu n’es pas un lâche et au reste du monde qu’Elsa n’est pas le « seul espoir » ? C’est facile, arrache moi ce poignard des mains et plante le moi dans le cœur. (elle le regarda un moment sans ciller). Qu’est-ce que tu attends, tu as trop peur ? Même si elle savait que tu étais ici ta chère Elsa ne viendra pas te sauver tu sais. J'ignore pourquoi tu la tiens en si haute estime mais en ce qui la concerne elle te déteste du plus profond de son cœur... je suis bien placée pour le savoir, je partage chacun de ses souvenirs, chacune de ses émotions... Tu ne peux compter que sur toi même pour sortir d'ici...

Allait-il tenter le diable en essayant de lui prendre son arme ou bien se laisser totalement dominer sans même chercher à se défendre ? La jeune femme était franchement curieuse. A vrai dire elle mourrait d'envie de le voir se débattre lamentablement avant de comprendre qu'il ne pourrait de toute manière rien faire pour se sauver. Il était tout simplement trop faible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Westerguard
A fallen prince


Messages : 41
Triomphe : 43
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : Quelque part, mais certainement très loin de ses frères !

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Séquestration [PV: Celsia]   Mar 7 Oct - 22:15

Voilà, le grand miroir ressemblait maintenant à quelque chose, il ne manquait plus que d'autres petits morceaux et Hans les amenait bout-à-bout à chaque fois qu'il en attrapait un. La lumière était encore plus vive qu'auparavant.
Il frissonna cependant quand il sentit sous ses pieds quelque chose qui se mouvait et quand il regarda, il crut deviner une forme, une masse difforme qu'il ne put reconnaître; la lumière ne semblait pas vouloir éclairer la chose...la bête des bas-fonds.
Il recula, puis tenta de se concentrer sur tous les autres morceaux qu'il n'avait pas encore rassemblé et s'attacha tout particulièrement à finir ce qu'il avait décidé de commencer, comme toujours. Il n'avait que cela à faire.

Au passage il regarda un autre de ses souvenirs, celui-ci était celui correspondant au moment où il savait qu'il allait passer un mauvais moment avec Celsia, et c'est d'ailleurs celui qui va vous être relaté, juste en-dessous.

****

Le prince déchu savait d'avance qu'il allait regretter son choix, mais peu lui importait. Sa décision était prise et il ne ferait rien pour revenir en arrière, peu importe les conséquences. Oui il s'était fait mal en tombant sur le sol froid et dur de la prison, mais il s'en fichait. Même les menaces de la jeune femme ne...enfin si, il avait peur. Très peur. Mais il essayait de ne pas le montrer. Mais c'était vain car cela se voyait dans ses yeux.
Et bien sûr, il n'essaya pas de se relever, il avait compris.


-J’ignore le genre de rapports que tu entretenais avec ta famille mais crois moi, tu me supplieras de te renvoyer chez eux lorsque j’en aurais finis avec toi. Pour le reste tu as piqué ma curiosité. Explique-moi donc en quoi Elsa est le « seul espoir » des Royaumes du Nord ? Non parce que, le seul moyen de briser la boucle c’est de me tuer. Et ça, je doute qu’Elsa en soit capable… pas plus que toi ou que tes autres copains.

Là elle avait pas tort.
Si la tuer était le seul moyen de tous les sauver cela était déjà peine perdue. Mais elle ignorait encore une chose sur les soi-disant "autres copains"; mais vous comprendrez le pourquoi du comment plus tard.
Et si elle guettait une réponse de la part du prince déchu, la réponse en question ne fut qu'un regard confus.
Par contre il était sûr d'une chose: non, jamais il ne supplierait qu'on le renvoie chez sa famille, son horrible famille. Jamais.


-Tu veux devenir un héros ? Prouver à ta chère famille que tu n’es pas un lâche et au reste du monde qu’Elsa n’est pas le « seul espoir » ? C’est facile, arrache moi ce poignard des mains et plante le moi dans le cœur. Qu’est-ce que tu attends, tu as trop peur ? Même si elle savait que tu étais ici ta chère Elsa ne viendra pas te sauver tu sais. J'ignore pourquoi tu la tiens en si haute estime mais en ce qui la concerne elle te déteste du plus profond de son cœur... je suis bien placée pour le savoir, je partage chacun de ses souvenirs, chacune de ses émotions... Tu ne peux compter que sur toi même pour sortir d'ici...

Les yeux de Hans ne quittaient pas le poignard. Alors il lui suffisait de prendre la lame et la tuer ? Non, ce serait bien trop simple.

-..j'imagine que si j'essaie de te tuer, je n'y parviendrai même pas.

Il baissa la tête.
Puis se releva soudainement pour se saisir de la lame. Et il fit comme il avait appris, il se planta la lame dans le ventre, pas à point vital, car il n'était fou. Il hurla parce que cela faisait mal et il n'enfonça donc pas plus l'arme dans ses chairs. Il souffrait évidemment, et il se mordit fortement la lèvre au point de laisser un mince filet de sang couler de sa bouche, pour éviter de hurler plus fort.
Le souffle court il repensa au fait qu'il aurait été plus judicieux de se tuer il y a de cela bien longtemps.


-Qu'elle me déteste...j...je m'en fiche....il l'a dit.....elle...la Lumière....espoir.....

Il retira le poignard de ses chairs.

-Contrairement à toi elle n'est pas seule, et elle est aimée pour ce qu'elle est, et non pour ses atouts physiques.

...tu le sens le sous-entendu de sa dernière phrase ? Tu le sens ?!
Eh bah TAKE THAT ! - quoi la narratrice a encore pris trop de tisane ?!



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Séquestration [PV: Celsia]   Jeu 9 Oct - 0:45

-..j'imagine que si j'essaie de te tuer, je n'y parviendrai même pas.

Pas folle la guêpe. Évidemment il avait flairé le piège. En même temps il était tellement évident que s’il ne l’avait pas fait la Discordian l’aurait pris pour un abruti. Toujours est-il qu’en dépit de ce qu’il venait de dire, le prince lui arracha malgré tout le poignard des mains. Celsia n’y opposa qu’une résistance symbolique, satisfaite qu’il entre dans son jeu et se tient prête à esquiver le coup… qui ne vient pas.

C’est avec le visage totalement incrédule et la bouche grande ouverte que la jeune femme regarda Hans se planter son couteau dans le ventre en hurlant.

« Il est pas sérieux là ?! »

-Mais qu’est-ce que tu fabriques !?

Etait-il désespéré au point de chercher à se donner la mort pour échapper à la torture ? Mais même pas en rêve !! Il n’y avait qu’elle et elle seule qui avait le droit de vie et de mort sur lui !

-Qu'elle me déteste...j...je m'en fiche....il l'a dit.....elle...la Lumière....espoir.....


Celsia se renfrogna et se fit craquer les doigts.

-Ah oui et qui a dit ça ?

Elle regarda Hans se retirer le couteau de ses chairs, sceptique. Le sang s’écoulait en abondance de la plaie, mais le poignard n’avait pas l’air d’avoir touché de point vital. Ouf.

-Qu’essais-tu donc de prouver ?
-Contrairement à toi elle n'est pas seule, et elle est aimée pour ce qu'elle est, et non pour ses atouts physiques.

Ce fut la phrase de trop. Le visage défiguré par la haine, la jeune femme balançant son pied de toutes ses forces dans la figure de Hans, le faisant littéralement voler par terre. Au saignement qui s’en suivit, il n’y eut nul doute sur le fait qu’elle lui avait au moins cassé le nez.

-AH OUI ?! Hurla telle, PARCE QUE TU CROIS QUE J’ETAIS SEULE DANS CETTE TOUR ? JE DEVRAIS PEUT-ËTRE ALLER CHERCHER ALASTAIR POUR QU’Il TE RAFRAICHISSE LA MEMOIRE…

Elle se mit à califourchon sur lui et entreprit de lui enlever sa veste et sa chemise.

-J’ai fais preuve de bienveillance à ton égard, mais ma patience à des limites…

Et sans attendre elle posa sa main sur la blessure de Hans, là où le garçon s’était poignardé, et y concentra sa magie pour cautériser magiquement la blessure… lorsqu’elle se retira, les contours de sa main étaient dessinés sur la plaie, désormais cachée par une épaisse couche de glace noire. Il n’y avait nul doute sur le fait que cette action avait dû être bien plus douloureuse pour le prince que le fait de se percer la peau avec une lame.

-N’espère pas mourir jolie cœur, je ne le permettrai pas… susurra telle. Debout !!

Elle le força à se relever en le tirant par les cheveux et le poussa sans ménagement contre le mur, veillant à relever ses bras et à bloquer ses poignets avec des liens de glace.

-Ne perd pas connaissance trop vite… ça ne serait pas amusant autrement.

La jeune femme consacra les heures suivantes à torturer Hans, lui répétant inlassablement les mêmes questions, encore et encore et se heurtant systématiquement à la résistance farouche de l’homme. Elle finit par reculer pour avoir une vue d’ensemble sur les blessures qu’elle avait causé et serra les poings de frustration.

-Qu’est-ce qui ne va pas chez toi ? Pourquoi tu la protège ?! S’écria telle.

Hans était couvert de sang, écorché par endroit, les ongles arrachés, plusieurs cotes et doigts brisés et pourtant… pourtant il refusait obstinément de lui donner ce qu’elle voulait. Elle s’approcha et tira sa tête en arrière en l’agrippant par les cheveux (le geste était presque doux comparé à ce qu’elle avait fait jusque là).

-Tu cèderas, chuchota telle à son oreille. Je t’en fais la promesse, tu me diras ce que je veux savoir !

La Discordian matérialisa une boule de glace dans sa main pour donner plus de puissance à son coup et balança son poing dans le plexus solaire du prince, lui coupant net la respiration. Elle disparut et réapparu quelques instants plus tard avec une bouteille d’eau.

-Tu as soif ?

Elle s’approcha et força le prince à avaler le contenu de la bouteille.

-Il parait que le corps humain peut tenir un mois et demi sans manger et une semaine sans boire, vous êtes vraiment faible hein ? Nous autre discordians sommes nettement plus résistants. Cela dit, je suis curieuse de vérifier cette hypothèse.

Celsia éclata de rire et disparu de la pièce.

Lorsqu’elle revient, quatre jours plus tard, elle trouva le prince dans état proche de la somnolence. Il n'avait pas l'air très en forme...

-Je suis de retour, lança telle joyeusement en assenant une claque magistral à Hans pour le réveiller. Avale ça !

Et à nouveau elle le força à boire le contenu de sa bouteille d’eau sucrée. Pas question que le prince meurt maintenant, il y avait des limites à tout !

-Tu te sens mieux ? Parfait. Tu as du beaucoup souffrir ces derniers jours. Je peux mettre fin à ton calvaire. Il te suffit simplement de me dire ce que tu sais sur les gens qui t’accompagnaient à la tour. On va commencer par le type aux cheveux gris. Il n’est pas humain hein ? Dis m’en plus sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Westerguard
A fallen prince


Messages : 41
Triomphe : 43
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : Quelque part, mais certainement très loin de ses frères !

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Séquestration [PV: Celsia]   Jeu 9 Oct - 13:20

Oui, bien sûr qu'il avait rudement souffert, bien sûr qu'il avait hurlé de douleur à chaque fois. Des fois c'étaient des cris silencieux quand il n'avait plus la force de hurler, ni plus assez de voix.
Mais pas une seule fois il avait supplié, il savait qu'il allait continuer à souffrir et, oui il s'en fichait. Il avait changé, et pour réparer les erreurs qu'il avait commises, voilà ce qu'il devait endurer.

...ah pardon vous pensiez que j'étais en train de narrer les moments avec Celsia ?
...remarquez qu'oui cela pourrait se tenir, mais non; rappelez-vous que pendant ce sujet, à moins que ce ne soit indiqué, tous mes posts commencent par une prolepse...ou une analepse, certes.

Bien...où en étions-nous ?


-Hihihihi...je crois qu'il est tout cassé...

Le shinigami regardait le prince déchu, presque moribond sur le sol froid de la grande demeure. Il le surplombait de tout son être, sa grande faux terrifiante à la main, sous les regards effarés du jeune shinigami à lunettes, Shin Clinfton.

-Mais vous l'avez tué !

-Il respire encore, regarde !

Kagi donna un grand coup de manche dans...hum...les parties de Hans, qui non seulement souffrit énormément mais se mit également à hurler, malgré son état.

-Mais vous allez le tuer !

Le jeune shinigami se précipita auprès du rouquin, mais il fut aussitôt projeté vers l'arrière par le biais d'un formidable uppercut du Shinigami Gris; Shin crut son nez cassé, mais fort heureusement il ne fit que saigner.

-Les humains sont tellement amusants, aussi dégueulasses soient-ils, ils ne peuvent s'empêcher de vouloir survivre, quitte à se raccrocher à un fil d'araignée s'ils tombent dans le gouffre qui s'ouvre sous leurs pieds. Comme ce petit Hans.

-Mais il vous a dit toute son histoire, il nous l'a dite à tous ! Il n'y est pour rien...le pauvre...

-Il devrait être mort depuis longtemps. L'ordre logique voudrait qu'il soit mort de froid ou bien vidé de son sang dans cette tempête de neige, et pourtant il continue à s'accrocher à la vie...POURQUOI ?! s'exclama le shinigami en relevant la tête du prince déchu en l'agrippant par les cheveux.

Ce dernier entrouvrit quelque peu les yeux.


-Oh d'accord...je vois...

Il appela Yukio - le médecin de la famille Akumu - pour qu'il prenne soin du prince déchu, puis le Faucheur Gris s'éloigna en chantant la chanson Kounagihishouka (Mourir heureux).

Mae mae kounagi
Koube no kazari wo uchifurui
Homura miyatte odoryanse

Mae mae kounagi
Mimi no kazari wo suzu narashi
Kazane tazunete odoryanse

Mae mae kounagi
Kubi no kazari wo uchinarashi
Minamo nozoite odoryanse

Mae mae kounagi
Mune no kazari wo yuri sutete
Koube wo manete mawaryanse

Tobe tobe tsukai tori
Nishiki no koshiobi yurihokodi
Tsuchi wo motomete habatakan

Yuri yurare hako no fune
Ude no kazari ga hyoushi utsu
Tori wo machiwabi yurareken

Mae mae kounagi
Ama no koromo de maiodori
Fune wo se ni shite odoryanse

Makoto ni medetaku mautaraba
Nanatsu no mon ga hirakaren


Traduction - il s'agit ici d'une traduction littérale, donc oui il y a probablement des trucs qui ne veulent rien dire:

Danse, jeune fille, danse...
La couronne s'agitant au-dessus de ta tête...
Regarde les flammes et danse...

Danse, jeune fille, danse...
Sonne le son des cloches à tes boucles d'oreilles...
Demande dans le vent et danse...

Danse, jeune fille, danse...
Sonne la cloche au-dessus de ta tête...
Regarde rivé au-dessus de l'eau et danse...

Danse, jeune fille, danse...
Jette la broche de ta poitrine...
Tournoient ton corps et ta tête...

Vole, vole l'oiseau messager...
Secoue ta ceinture de joyaux...
Vole à la recherche d'une terre...

Secoue, secoue l'arche...
La broche bat en rythme...
Tremble en redoutant l'arrivée de l'oiseau...

Danse, jeune fille, danse...
Danse dans tes vêtements divins, avec l'arche juste derrière toi...


****

Il souffrait encore, mais il avait l'habitude, il pourrait presque dire qu'il y prendrait goût à force !
Il avait déjà été torturé, Celsia n'était pas la première et elle ne retenait pas ses coups, et elle n'était pas la plus horrible des geôlières, juste la plus stupide et la plus entêtée; mais aussi la plus sadique et la plus imaginative. Mais tout ce qu'elle avait récolté de lui pour l'instant, ce n'était que cris, hurlements et gémissements. Pas même une réponse à ses questions.
Ah et si, quelques punch-lines par moments, encourageant la demoiselle à continuer la torture.

Quatre jours sans manger ni boire, souffrant mais pas mourant, le prince déchu sentait que son corps avait envie de lâcher; ce qui était tout à fait normal. Mais il ne se sentait pas crever, loin de là.
De fait, c'était plutôt la folie qui le gagnait, et non la raison.


-Mae...mae...kounagi...

Il se souvenait de toutes les chansons que le shinigami chantait. Hans avait fini par retenir certains bouts; mais surtout les traductions, et tout ce qui était lié aux mélodies sinistres du Faucheur Gris.

A peine entamée, il n'avait plus la force de chantonner, seulement de fredonner l'air sinistre, somnolant...jusqu'à ce que Celsia ne débarque, lui faisant remarquer inutilement qu'elle était de retour en mettant une bonne claque dans la tronche de Hans pour le réveiller tout à fait. L'eau sucrée était la bienvenue, mais son corps réclamait de la vraie nourriture. Son corps tremblait et il avait du mal à respirer.


-Tu te sens mieux ? Parfait. Tu as du beaucoup souffrir ces derniers jours. Je peux mettre fin à ton calvaire. Il te suffit simplement de me dire ce que tu sais sur les gens qui t’accompagnaient à la tour. On va commencer par le type aux cheveux gris. Il n’est pas humain hein ? Dis m’en plus sur lui.

Le léger problème était qu'il était un peu en train de filer vers une douce folie, donc bon...Elle s'attendait à une réponse claire et précise ? Eh bien elle aurait encore beaucoup de questions à lui poser...
Elle n'aurait jamais dû lui demander d'en dire plus sur l'être énigmatique; ce n'était pas assez précis.


-Pas de coeur...jamais eu...peut-être...Sang encre...Encre rouge...sang d'encre...

Pardon ? Hans est complètement timbré ? Bah...là...pas totalement...et il n'a pas si tort en fin de compte...quand on sait ce qu'il est vraiment...Je veux dire, ce qu'il est vraiment à part un shinigami fou...

-Déjà mort...Revenu à la vie...Histoire compliquée...Il l'a tué et elle va revenir...Ils le disent tous...il le disent tous...Ils l'ont tous dit...Aucune pitié venant de la bête des bas-fonds...Méfie-toi de la lune qui devient rouge, du bord de l'eau elle t'attrapera et t'entraînera avec elle...Dans l'eau glacée...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Séquestration [PV: Celsia]   Ven 10 Oct - 12:19

-Pas de coeur...jamais eu...peut-être...Sang encre...Encre rouge...sang d'encre...

Celsia regarda le jeune homme, perplexe. Aïe elle l’avait peut-être un peu trop abimé en fin de compte… ces humains étaient si faibles ! C’était la première fois qu’elle séquestrait une personne et qu’elle menait un interrogatoire ; cette première expérience était donc une phase d’expérimentation pour elle, ce qui expliquait ce raté involontaire. Elle n’avait pas totalement échoué cependant, le prince était finalement prêt à parler (peut-être n’était-il même plus conscient d’être là en ce moment même...).


-Déjà mort...Revenu à la vie...

Pas de cœur…
Cette description correspondait totalement aux caractéristiques classiques du simili… mais elle sentait qu’il y avait autre chose.

« C’est quoi cette histoire d’encre rouge et de sang d’encre ? »

-Histoire compliquée...Il l'a tué et elle va revenir...Ils le disent tous...il le disent tous...Ils l'ont tous dit...Aucune pitié venant de la bête des bas-fonds...Méfie-toi de la lune qui devient rouge, du bord de l'eau elle t'attrapera et t'entraînera avec elle...Dans l'eau glacée...

La bête des bas-fonds… Cette appellation lui évoquait vaguement quelque chose mais elle n’aurait su dire quoi. Probablement une histoire qu’avait lue Elsa dans l’un des innombrables livres. Bon c’était clair, Hans était clairement en train de délirer. Elle avait le sentiment de perdre son temps et cela l’agaçait au plus haut point. La Discordian s’approcha et serra les doigts brisés du garçon, espérant que la douleur le ramène à la raison. Raisonnement stupide vous l’entendrez, mais bon, on est dans la tête de Celsia hein !

-Quelle est la nature de Kagi ; est-ce que c’est un simili ? Quels genres de pouvoirs il a ? Pourquoi il protège Elsa ? REPONDS MOI !!

Est-il nécessaire de préciser que les pseudos réponses qu’elle obtient ne furent pas à la hauteur de ses espérances ?

-Et merde ! S’écria telle rageusement.


Elle disparut et revient quelques minutes plus tard avec de l’eau sucrée, un morceau de pain et des gâteaux sucrés et s’évertua dans l’heure qui suivi à lui faire avaler. Evidement ça lui rendrait pas le poids qu’il avait perdu ces quatre derniers jours ni son énergie, mais au moins il reprendrait quelque forces.
Celsia commença à songer qu’elle n’arriverait à rien en s’y prenant comme ça. Il allait falloir qu’elle adopte une autre stratégie… et cette stratégie s’appelait Alastair. La jeune femme s’éclipsa et alla à la rencontre du roi des cauchemars à la Calligraphie des Interdits, lui présentant son problème et lui demandant son aide.

-J’ai réussi à mettre la main sur Hans Westergard mais il refuse obstinément de parler. J’ai besoin de savoir ce qu’il a fait ces sept derniers mois, dit-elle à l’homme, et plus particulièrement le jour où Elsa est apparue. Je veux savoir pourquoi il a si subitement changé d’avis vis-à-vis d’elle et découvrir les faiblesses de ses alliés. (Elle planta son regard dans celui d’Alastair). Tu dois avoir envie de te venger d’eux toi aussi non ? Si tu pouvais mettre en lumière toutes les peurs et les angoisses de ce maudit prince il nous serait beaucoup plus facile de découvrir ses faiblesses… et celle des autres. M’aideras-tu ?

Il avait accepté…


Quelques instants plus tard elle était de retour à la Forteresse Oubliée… avec son compagnon.

-Coucou jolie cœur, lança joyeusement Celsia. Tu te souviens d’Alastair ?

Question purement rhétorique ; comment aurait-il pu l’oublier après ce qu’il lui avait fait ?

La jeune femme leva les yeux vers le ténébreux et lui adressa un grand sourire.

-A toi de jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Westerguard
A fallen prince


Messages : 41
Triomphe : 43
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : Quelque part, mais certainement très loin de ses frères !

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Séquestration [PV: Celsia]   Ven 10 Oct - 23:54

(Alastair: QUOI ?! NON MAIS JE PROTESTE !)
(Hadès: Mais qu'est-ce qu'il a encore ?!)
(Alastair: Akuma refuse totalement que j'ai un post rien qu'à moi ! C'est pas juste !)
(note de la narratrice: En fait je comptais t'en donner un, mais puisque tu fais l'idiot dès le début du post de Hans, bah...non. Maintenant tout le monde dégage, merci.)
(Alastair: Maiiiiis !)

****

Il avait déjà vécu cela une fois à cause de deux de ses frères revenus éméchés d'une excursion dans les bas-fonds de la ville, et il avait rangé ce très mauvais souvenir traumatisant dans un coin de sa tête; il avait presque effacé en fait. Alors qu'il ne pensait ne jamais avoir à subir cela de nouveau, voilà que cela lui retombait dessus, à cause du Shinigami Gris et des trois démons.
Non vraiment, il n'avait jamais songé que cela puisse se reproduire un jour. Jamais. Mais pourtant...
On va éviter de détailler plus la scène, voulez-vous ? Je n'ai pas envie de relater ce qui s'est passé.


****


-Quelle est la nature de Kagi ; est-ce que c’est un simili ? Quels genres de pouvoirs il a ? Pourquoi il protège Elsa ? REPONDS MOI !!

Crois-moi, petite, je suis bien placée pour savoir que tu ne veux surtout rien savoir sur lui...
Parfois l'ignorance vaut mieux que la connaissance de choses que l'on n'aurait jamais voulu savoir; et quand bien même tu pourrais être satisfaite et trouver un moyen de te le mettre dans la poche, alors souviens-toi que cet être n'obéit qu'à sa seule logique et que ladite logique n'est pas la tienne.

Quant à appeler Alastair...remarque peut-être pourrais-tu obtenir quelques trucs...


-Jouons... déclara Alastair d'un air sinistre, savourant déjà le regard terrifié de sa victime.

La peur de Hans se matérialisait sous forme de filaments violacés s'échappant de son corps, flottant dans les airs tout autour d'eux, certains venant s'intégrer au corps du Roi des Cauchemars afin de le nourrir. Au sourire cruel du nouveau tortionnaire, le prince déchu sut de suite qu'il avait de nouveau souffrir atrocement.
Mais il savait cette fois-ci que ce ne serait pas physiquement.

Alastair s'approcha, passant ses mains d'albâtre dans les cheveux de sa victime avant de les caler sur les tempes du rouquin.


-Allons...montre-moi toutes tes peurs... susurra t-il tandis que les yeux de Hans étaient exorbités, il était haletant, tandis que les volutes violacés de sa peur matérialisée volaient dans toute la pièce.

-Non...non...pitié...Non !

-Vas-y, chiale, misérable !

-Aaaargh...

Il regarda Celsia.

-Mère... articula t-il difficilement tellement il pleurait. Christian...

Alastair se délectait de toute cette peur qui se propageait, cela tombait bien, puisqu'il avait un peu faim, de quoi calmer sa fringale.

-S'il vous plaît...non...Ne lui faites rien...Elle ne mérite pas de mourir, elle n'a rien fait ! Pourquoi la tuer pour lui prendre le trône ? Cela ne sert à rien !....non !

-...hum...Sa famille semble en vouloir au trône d'Arendelle; pourquoi je ne sais pas encore. Mais il a peur qu'elle décède. Et il a peur de sa famille, surtout de sa mère et de ce..Christian. Frère aîné. Ah et un Konrad. Dans son illusion tu es sa mère, moi je suis Christian et derrière moi il y a Konrad, un blond qui vise très bien apparemment.

-S'il vous plaît...ne lui faites rien...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Séquestration [PV: Celsia]   Sam 11 Oct - 16:18

Les bras croisés et tranquillement adossée au mur en face de celui où Hans était attaché, Celsia observait Alastair s‘exécuter. Enfin, « observer » n’est peut-être pas le terme le plus exact, disons plutôt qu’elle le dévorait des yeux. C’était toujours un pur bonheur d’être en présence d’une personne qui partageait ses valeurs et prenait tout autant plaisir à torturer les autres qu’elle, si ce n’est plus, surtout quand les traits de cette personne étaient si… physiquement intéressants. Bref, ne nous attardons pas sur cette partie-là des pensées de Celsia, nous ne préférons pas savoir ce qu’il se passe dans sa tête.

-Jouons...

Oh oui, Alastair et elle se ressemblait vraiment beaucoup sur ce point-là. Même leur vocabulaire était semblable pour qualifier la souffrance qu’ils infligeaient aux autres.

-Allons...montre-moi toutes tes peurs...

La jeune femme chassa ses pensées parasites pour se focaliser sur l’essentiel : Hans. Grâce à Alastair elle allait enfin obtenir les informations qu’elle voulait… Le prince hurla et pleura, bredouillant des noms…

« Encore sa famille… je me demande si ne tiens pas une piste »

-S'il vous plaît...non...Ne lui faites rien...Elle ne mérite pas de mourir, elle n'a rien fait ! Pourquoi la tuer pour lui prendre le trône ? Cela ne sert à rien !....non !

« Qu’est-ce qu’il vient de dire là ?! »

-...hum...Sa famille semble en vouloir au trône d'Arendelle; pourquoi je ne sais pas encore. Mais il a peur qu'elle décède. Et il a peur de sa famille, surtout de sa mère et de ce…Christian. Frère aîné. Ah et un Konrad. Dans son illusion tu es sa mère, moi je suis Christian et derrière moi il y a Konrad, un blond qui vise très bien apparemment.

-Ah.

Elle ne l’avait pas vu venir celle-là. Alors comme ça le coup d’État de Hans n’était pas une action isolée mais l’enjeu d’un véritable complot ? Là ça commençait à devenir intéressant, très intéressant. C’était presque frustrant de voir à quelle vitesse Alastair avait réussi à extirper des informations alors qu’elle-même avait torturé Hans plus de quatre jours sans rien obtenir de concret. Elle s’approcha des garçons.

-Je suis sa mère hein…

Elle réfléchit à toute vitesse. De quelle manière pouvait-elle tirer parti de tout ça ?

-Est-ce que tu peux contrôler ses illusions ? Demanda telle à Alastair. Je vais tenter quelque chose.

« Je peux peut-être l’amener à me révéler ce qu’il sait sur sa famille »

Elle regarda Hans quelques instants, songeuse. Si l’image de sa mère se superposait vraiment à la sienne dans la tête de Hans, il y avait là matière à s’amuser.

-Mon cher Hans, tu m’a beaucoup déçue tu sais… et en plus tu oses me tenir tête pour la défendre ! Explique-moi donc pourquoi tu prends le parti de cette femme… tu sais pourtant que les Iles du Sud ont besoin d’envahir Arendelle ! Tu le sais n’est-ce pas !! Dis-le ! Dis-moi pourquoi nous devons nous emparer d’Arendelle ! Prouve moi que tu n’as pas oublié les intérêts de notre famille !

Bon, elle n’avait aucune idée de si ça tentative allait marcher, mais si c’était le cas elle était sure et certaine de pouvoir lui faire dire ce qu’elle voulait.
Elle savait que les Iles du Sud avaient une réputation particulière. Elle savait aussi, grâce aux souvenirs d’Elsa, que les deux royaumes entretenaient des relations commerciales privilégiées. Étais-ce là la motivation de cette tentative de coup d’Etat ? Une raison économique ?

« Si c’est le cas leur plan n’était pas idiot. Envoyer un de leur fils tenter d’épouser la reine ou la princesse pour prendre le pouvoir de manière totalement pacifiste… et prétendre qu’ils n’y étaient pour rien après son échec en se contentant de l’éliminer pour l’empêcher de parler ».

Les iles du Sud venait de gagner le respect de Celsia. Elle laissa un temps à Hans pour répondre et enchaina :

-Et comment as-tu réussi à nous échapper et à fuir dans un autre monde hein ? Qui t'as aidé !?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Westerguard
A fallen prince


Messages : 41
Triomphe : 43
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : Quelque part, mais certainement très loin de ses frères !

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Séquestration [PV: Celsia]   Sam 11 Oct - 18:39

Le petit garçon vint s'asseoir près de la jeune fille sur la plage. De longues mèches de cheveux noirs cachaient en partie son visage, sa peau était extrêmement blafarde et ses vêtements bien étranges pour ce monde.

-Qui es-tu ? D'où viens-tu ? Pourquoi t'es pas habillée pareil que les autres ?

Il regarda la demoiselle sourire gentiment et rabattre une mèche de cheveux brune derrière son oreille.

-Tu es bien curieux petit, mais je suppose que c'est de ton âge. Je ne suis pas d'ici comme tu peux le constater. Mais toi, dis-moi, qui es-tu ?

-Je m'appelle Hans.

-Mais encore ?

-Hans Westerguard. J'ai six ans.

-Oh...Westerguard...comme la famille royale de ce royaume...murmura la jeune fille tandis que son visage se décomposait derrière ses longues mèches brunes le dissimulant.

-Dis...tu...tu veux bien jouer avec moi s'il te plaît ? Mes grands-frères ne veulent pas, ils arrêtent de me taper dessus et de me dire des choses méchantes !

-Je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée.

Hans la regarda tristement.

-Alors toi aussi tu ne m'aimes pas ?

-Approche petit, je n'ai pas dit ça.

La jeune fille aux longs cheveux bruns prit le petit garçon dans ses bras, comme une mère prendrait son enfant pour le réconforter.

-Petit prince, ne sois pas triste. Je n'aime juste pas jouer. Je vais plutôt te raconter une histoire.

-C'est une histoire joyeuse ?

-Le Destin peut se montrer surprenant, tu sais, alors je n'en sais rien. Mais c'est l'histoire d'un petit prince, toujours seul, et rejeté par sa famille. En grandissant il devient un beau jeune homme, mais il tente de faire du mal à deux jolies innocentes pour satisfaire sa propre famille, puis dans sa fuite et dans sa quête de rédemption, il rencontre beaucoup, beaucoup de personnes. Il souffre durant toute sa vie jusqu'à ce qu'il finisse par mourir de la main d'un des membres de sa famille pour sauver la vie d'une des deux innocents qu'il avait voulu tuer.

-Ton histoire est horrible ! s'écria le garçon. Et tu es toute froide !

La jeune fille sourit.

-On me le dit souvent...Et je ne suis pas très douée pour raconter des histoires, mais essaie de la retenir, peut-être qu'elle te servira...Surtout que je n'ai pas terminé.

-Oh !

-Le jeune prince mort, il se retrouve dans un endroit mystérieux qui lui fait peur où doit rassembler tous les morceaux brisés d'un grand miroir, où chaque morceau est un bout de sa vie.

-Et ensuite ?

-...On essaie de le ramener à la vie, mais il oublie tout. Il oublie entièrement qui il fut, tandis que son reflet prend vie.

-Ton histoire n'est pas très claire, je ne suis pas sûr de retenir !

-Oui, tu as raison, oublie ce que j'ai dit. Oublie, ce n'est pas si important; le principal c'est de savoir qu'à la fin il est heureux car il trouve l'amour et qu'il a des enfants.

-Et sa famille ?

-Morte.

-Il les a tués ?

-Quelques uns seulement. Mais oublie cette histoire d'accord ?

Elle lâcha le petit garçon et se releva, regardant le ciel.

-Il fera bientôt nuit, je vais pas tarder à partir.

-Reste encore, s'il te plaît !

Elle releva ses mèches de cheveux, révélant son visage anormalement blafard et ses yeux d'un rouge intense, mais elle était souriante.

-On dirait que tu es morte !

Elle lui souriait toujours, le prit chaleureusement dans ses bras et l'embrassa sur le front.

-On se reverra petit prince !...mais il est probable que tu ne me revois pas...Ecoute...si d'aventure la nuit tu as peur...

-Christian dis qu'il y a un monstre sous mon lit, la nuit !

-Dans ce cas, dis-toi que c'est un monstre gentil, tu n'as pas à avoir peur de lui, tu ne le vois pas car il ne veut pas se montrer. Il ne veut pas te faire peur en fait, il veut juste que tu saches, que quelque chose veille sur toi, même si cette chose connaît déjà ta vie.

-Quelque chose ? Tu ne veux pas plutôt dire, quelqu'un ?

La jeune fille s'approcha de la mer, jusqu'à ce que les vagues viennent percuter ses chaussures.

-...Je ne suis plus sûre de ce que je suis, alors disons quelque chose, car je ne sais pas si je peux être qualifiée de quelqu'un.

Et elle disparut dans les flots.

Le petit Hans se réveilla en sursaut, mais inquiet il ne bougea pas de son lit, jusqu'à ce qu'un domestique vienne le chercher et ne l'oblige à en sortir.
Il se retourna pour voir le dessous de son lit, et dans l'obscurité de sous son lit, il crut voir briller deux yeux rouges.
Mais au fil du temps il oublia ce qui lui avait semblé être un rêve.

****


-Est-ce que tu peux contrôler ses illusions ? Je vais tenter quelque chose.

-Tout dépend de la personne, mais avec un esprit aussi faible que le sien, c'est très facile !

Alastair était tellement heureux de pouvoir rendre service à Celsia qu'il ferait tout et n'importe quoi pour lui plaire; y compris torturer psychologiquement ce misérable être jusqu'à la mort.
Ouais...le Roi des Cauchemars aurait mieux fait de ne jamais sortir du bouquin pas vrai ?


-Mon cher Hans, tu m’a beaucoup déçue tu sais… et en plus tu oses me tenir tête pour la défendre ! Explique-moi donc pourquoi tu prends le parti de cette femme… tu sais pourtant que les Iles du Sud ont besoin d’envahir Arendelle ! Tu le sais n’est-ce pas !! Dis-le ! Dis-moi pourquoi nous devons nous emparer d’Arendelle ! Prouve moi que tu n’as pas oublié les intérêts de notre famille !

-...parce que...Parce que notre royaume a un partenariat commercial avec Arendelle, qu'il est le seul et l'unique royaume qui veut bien commercer avec nous. Et Arendelle commerce avec tous les autres royaumes, c'est un royaume très prospère et influent, un des plus gros contrairement au nôtre ! Vous vouliez...vous voulez prendre le trône d'Arendelle pour ne plus avoir à payer de taxes et avoir plus de partenariats commerciaux. Vous m'avez envoyé là-bas avec pour but de séduire Elsa afin de me marier avec elle puis de la tuer, elle et sa soeur une fois monté sur le trône; Arendelle aurait été un territoire de plus à notre royaume...

-Je vois que finalement il a choisi Anna parce qu'il l'aimait bien, ne l'aurait pas tuée, seulement sa soeur.

-Et comment as-tu réussi à nous échapper et à fuir dans un autre monde hein ? Qui t'as aidé !?

-...quand Christian m'a laissé pour mort...il y a eu cette lumière toute blanche...J'ai cru que j'allai mourir, mais ils étaient là...J'ai...changé de monde. Je n'y suis pour rien, c'est ce shinigami aux cheveux gris...il était là. Il voulait me tuer, mais le médecin l'a empêché, ils m'ont soigné.

-Le gars à la faux s'appelle Seikyo Akumu mais préfère se faire appeler Kagi apparemment. Il a torturé Hans pour soi-disant le rendre plus fort. Ah et je vois aussi que...Le sang de ce type est de l'encre rouge ! C'est une blague ?!

-...Elle est là...tapie dans le noir à observer, la jeune fille danse sous l'arche. Elle est les bruits de pas qui vous suivent sans jamais vous dépasser, le souffle glacé dans votre nuque, quelque chose au coin de votre œil et la chose dans le miroir que vous pensiez voir...Pourquoi disait-elle qu'elle était quelque chose et non quelqu'un ?!

Alastair rompit soudainement la connexion entre lui et Hans, tombant vers l'arrière, surpris.

-...ce type fait des cauchemars très réalistes !...Cette fille est vachement traumatisante !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Séquestration [PV: Celsia]   Sam 11 Oct - 20:11

ENFIN ! Oui ! Enfin des réponses à ses questions !! Elle en aurait presque embrassé Alastair de joie.


-...parce que...Parce que notre royaume a un partenariat commercial avec Arendelle, qu'il est le seul et l'unique royaume qui veut bien commercer avec nous.

Comme si elle s’y attendait… il s’agissait donc d’une raison économique. A quoi s’attendait-elle de toute manière ? Les humains étaient trop prévisibles.

-Et Arendelle commerce avec tous les autres royaumes, c'est un royaume très prospère et influent, un des plus gros contrairement au nôtre !

En effet, Arendelle était l’un des royaumes les plus puissants des Royaumes du Nord. L’air de rien la petite Elsa avait les épaules solides pour le gouverner malgré son jeune âge.

-Je vois que finalement il a choisi Anna parce qu'il l'aimait bien, ne l'aurait pas tuée, seulement sa soeur.

Celsia s’était définitivement trompée sur le compte du prince. Ce dernier présentait soudain un visage beaucoup plus humain que celui qu’elle s’imaginé. Pourtant il s’était montré cruel avec Anna lorsqu’elle était venue le trouver à moitié morte de froid pour quelqu’un qui « l’aimait bien ». Peut-être qu’à la dernière minute il s’était vu une chance de satisfaire entièrement sa famille… remarque l’opportunité que lui avait offerte Anna était trop belle pour ne pas la saisir.

-...quand Christian m'a laissé pour mort...il y a eu cette lumière toute blanche...J'ai cru que j'allai mourir, mais ils étaient là...J'ai...changé de monde. Je n'y suis pour rien, c'est ce shinigami aux cheveux gris...il était là. Il voulait me tuer, mais le médecin l'a empêché, ils m'ont soigné.

-Un shinigami ! Cracha telle, dégoutée. Elle n’en avait pas assez avec un dieu des morts, il fallait qu’elle s’en mette un deuxième dans la poche !

-Le gars à la faux s'appelle Seikyo Akumu mais préfère se faire appeler Kagi apparemment. Il a torturé Hans pour soi-disant le rendre plus fort. Ah et je vois aussi que...Le sang de ce type est de l'encre rouge ! C'est une blague ?!

Maintenant elle comprenait pourquoi elle n’avait pas pu le tuer en le poignardant. Et c’était quoi cette histoire d’encre rouge ?! Celsia sentit sa colère décupler contre Kagi.

 « Au moins il a été séparé d’Elsa », songea telle.
 

Mais son instinct lui disait que leur chemin se recroiseraient tôt ou tard, et d’ici là elle aurait sérieusement intérêt à se renseigner sur la manière de tuer un shinigami. La voix de Hans la sorti brusquement de ses pensées.


-...Elle est là...tapie dans le noir à observer, la jeune fille danse sous l'arche. Elle est les bruits de pas qui vous suivent sans jamais vous dépasser, le souffle glacé dans votre nuque, quelque chose au coin de votre œil et la chose dans le miroir que vous pensiez voir...Pourquoi disait-elle qu'elle était quelque chose et non quelqu'un ?!

Elle vit Alastair reculer d’un coup. Et lui jeta un regard interrogateur.

-Qu’est-ce que tu as vu ? De quoi il parle ?

La brune aurait donné cher pour pouvoir suivre Alastair dans ses visions.

-Est-ce que tu peux retourner dans sa tête ? Lui demanda telle après avoir écouté sa réponse. J’ai besoin d’avoir de savoir dans quelles circonstances il a rencontré Elsa et Hadès et pourquoi tout le monde a décidé de la protéger alors qu’ils la connaissent à peine. Et au passage, si tu arrives à glaner des informations sur les forces et les faiblesses des membres de leur groupe, je suis preneuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Westerguard
A fallen prince


Messages : 41
Triomphe : 43
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : Quelque part, mais certainement très loin de ses frères !

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Séquestration [PV: Celsia]   Dim 12 Oct - 20:19

-Qu’est-ce que tu as vu ? De quoi il parle ?

Alastair se releva tranquillement.

-Une jeune fille, cheveux longs masquant son visage, des yeux couleur rubis. Morte. Mais tenant debout. Quelque chose de très moche. C'est assez impressionnant quand tu vois une chose pareille se jeter sur toi, mais bizarrement il n'a pas semblé avoir peur d'elle...C'est assez étrange...

-Est-ce que tu peux retourner dans sa tête ? J’ai besoin d’avoir de savoir dans quelles circonstances il a rencontré Elsa et Hadès et pourquoi tout le monde a décidé de la protéger alors qu’ils la connaissent à peine. Et au passage, si tu arrives à glaner des informations sur les forces et les faiblesses des membres de leur groupe, je suis preneuse.

-J'y retourne tout de suite.

Il lui sourit et reposa ses mains sur les tempes du jeune homme, qui pleurait toujours.

-Arrêtez...s'il vous plaît...

-Non. dit Alastair sobrement.

Quelques cris et plusieurs gémissements parfaitement incompréhensibles s'échappèrent des lèvres de Hans durant les minutes qui suivirent. Cris et gémissements que le Roi des Cauchemars allait devoir traduire.
Ce qui était très facile pour lui.


-Hans se trouvait dans le village de Xidi, quand il est retombé par hasard sur Elsa. Quant à Hadès, c'est tout aussi par hasard qu'il l'a rencontré. Le hasard lui fait rencontré des personnes étranges et...OH PAS ENCORE ELLE !

Il rompit de nouveau le contact et recula brusquement.

-Je ne m'approcherai plus jamais de la mer.

-S'il vous plaît...laissez-moi tranquille...

Alastair retroussa ses manches.

-Je ne sais pas ce que tu comptes faire maintenant, mais si cela ne te dérange pas, j'aimerais beaucoup continuer à jouer avec lui. Je veux savoir qui est cette fille qui n'arrête pas d'apparaître...Comme une sorte d'anticorps empêchant les microbes d'infester l'organisme, c'est...c'est comme si elle m'empêchait de regarder plus dans l'esprit de ce petit être...Oh...avant que j'oublie, de ce que j'ai pu voir, le brun à l'épée semble être attiré par Elsa.

Bien sûr, il désignait Hadès; mais il n'avait pas retenu son nom.

Une semaine s'écoula durant laquelle Alastair s'amusa à jouer avec les peurs de Hans, le torturant et veillant à ce qu'il ne meure pas. La souffrance physique n'était rien comparée à la torture psychologique que le Roi des Cauchemars lui faisait subir.
Mais chaque fois qu'il voulait fouiller encore plus profondément, il se heurtait à cette chose.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Séquestration [PV: Celsia]   Lun 13 Oct - 19:21

Une jeune fille morte avec de longs cheveux bruns et des yeux rouges? Mais pourquoi Hans pensait à ça maintenant ? Certainement un délire provoqué par son état de faiblesse… Alastair retourna finalement dans la tête de Hans, à la demande de Celsia.

-Hans se trouvait dans le village de Xidi, quand il est retombé par hasard sur Elsa. Quant à Hadès, c'est tout aussi par hasard qu'il l'a rencontré. Le hasard lui fait rencontré des personnes étranges et...

La terre des Dragons. Logique, c’était là-bas qu’avait atterri Elsa. A partir des informations qu’elle avait réussi à assembler à droite et à gauche, grâce à Abnegatio entre autre, elle en déduit que la magie de Yen Sid avait attiré Elsa et les autres à la Cité du Crépuscule, jusqu’à eux. Bon au moins la bonne nouvelle c’est qu’Elsa ne connaissait visiblement aucun des membres du groupe d’avant sa fuite, hormis Hans, et donc elle n’avait pas eu le temps de se lier réellement d’amitié avec eux. Il était probable qu’elle leur ait fait les yeux doux pour gagner leur sympathie, certainement en plaidant la cause de son monde en danger et que les autres l’avaient suivi par curiosité ou par altruisme.

« Ça n’a pas dû être très dur de les convaincre avec son jolie visage d’ange »

Maintenant qu’ils avaient été séparés il y avait peu de chance qu’ils se retrouvent ou même qu’ils la cherchent.

-…OH PAS ENCORE ELLE !
-Tout va bien ? Demanda telle en fronçant légèrement les sourcils.
-Je ne sais pas ce que tu comptes faire maintenant, mais si cela ne te dérange pas, j'aimerais beaucoup continuer à jouer avec lui. Je veux savoir qui est cette fille qui n'arrête pas d'apparaître...Comme une sorte d'anticorps empêchant les microbes d'infester l'organisme, c'est...c'est comme si elle m'empêchait de regarder plus dans l'esprit de ce petit être...
-Vraiment ? Tu crois qu’il est possédé par un esprit ? Tu piques ma curiosité là… je n’ai rien remarqué d’anormal quand je le torturais.
-Oh...avant que j'oublie, de ce que j'ai pu voir, le brun à l'épée semble être attiré par Elsa.

Celsia soupira. Ca, elle avait remarqué. Il suffisait de voir comment il l’avait protégé à la tour. Et cette attirance avait l’air réciproque vu comme elle avait réagi quand Hadès avait été touché par la flèche d’Alastair.

« Sérieusement Elsa, tu n’aurais pas pu t’amouracher d’un humain normal non ? Il fallait que tu choisisses un immortel ! »

-Ce brun à l’épée s’appelle Hadès. C’est un Dieu immortel et particulièrement puissant qui règne sur le royaume des Enfers en Grèce. Sois prudent si tu tombes sur lui, il est dangereux.

Ce n’était que des spéculations bien sûr, elle ne l’avait jamais vu se battre. Mais si ne serais-ce qu’un quart de ce qu’avait lu Elsa sur lui et le reste du panthéon grec était vrai, ils avaient vraiment du souci à se faire.

-Je te laisse avec Hans. Pense à l’alimenter de temps en temps pour qu’il ne meure pas, j’ai encore besoin de lui. En ce qui me concerne j’ai des choses à faire dans les Royaumes du Nord.

Et ni une ni deux-elle ouvrit un portail et disparu.
 
***
 
A l’instant où elle arriva dans les Royaumes du Nord, Celsia sentit un regain d’énergie l’envahir. Ses pouvoirs étaient infiniment plus puissants ici, dans son monde natal. Ceci étant, cela n’allait pas avoir une grande incidence sur la suite des évènements puisqu’elle s’apprêtait à traiter avec des humains, sans magie, et donc totalement impuissants contre elle.

Elle se promena un moment dans les rues de la capitale des Iles du Sud, explorant les lieux avec un certain plaisir. Contrairement à Arendelle qu’elle connaissait à travers les souvenirs d’Elsa, elle n’avait aucune idée de ce à quoi ressemblait les Iles du Sud et c’était une très belle découverte. Elle profita d’être en sécurité pour troquer son pantalon contre une robe violette-noire moulante, vêtement qu’elle avait trop peu l’occasion de porter à son gout.


Spoiler:
 


Lorsqu’elle en eut assez de marcher, elle se dirigea nonchalamment vers  le château et pénétra à l’intérieur sans se faire remarquer par les gardes… ou par quiconque. Elle avait fait en sorte de se rendre invisible pour eux, comme elle l’avait fait quelques jours plus tôt avec Alastair, s’évitant ainsi de longues « discussions animées » avec les soldats.


« Bon, où peut bien se trouver l’héritier du trône en ce moment ? »

Elle aurait pu jouer à cache-cache avec lui pendant un moment, seulement elle en avait assez de marcher et rien ne lui garantissait que le prince soit au château, elle décida donc de faire appel à ses pouvoirs pour le localiser (un des avantages de contrôler un monde et ses habitants). Il lui fallut quelques minutes pour identifier sa position et le rejoindre dans les jardins du palais. Bien sur il ne la vit pas puisqu’elle ne souhaitait pas signaler sa position tout de suite; elle en profita donc pour observer longuement l'homme.


« Alors c’est lui Christian ? Mais c’est qu’il est mignon le bougre ! »

L’héritier des Iles du Sud était en train de s’entrainer à l’épée, seul, dans une tenue des plus intéressantes. La Discordian avait déjà vu son visage sur un portrait, mais il fallait dire que ce dernier ne le mettait pas franchement en valeur… la réalité était bien plus flatteuse.

-Voilà qui me motive encore plus à le faire sortir de sa cage…

Devait-elle lui retirer son épée des mains avant d’apparaître au grand jour ? Non, elle était curieuse de tester ses réactions et ces dernières seraient faussées si elle le désarmait. De toute façon elle ne risquait rien, si le prince faisait mine de l’attaquer elle n’aurait qu’à le figer.

Sur ces douces pensées, Celsia s’approcha tranquillement du prince et s’arrêta à deux mètres de lui. Il était temps de se montrer à lui. En un claque de doigt elle brisa sa cellule temporelle et rebascula dans le « temps normal », c’est-à-dire celui de la boucle temporelle.

-Salut ! S’exclama telle avec un grand sourire.


Évidemment une jeune femme qui apparait d’un coup devant soi, surtout dans un monde où la magie n’existe que dans les légendes, ça surprends. D’ailleurs elle s’amusa beaucoup de la réaction de surprise du garçon. Elle se mit à rire et enchaina sans se départir de son sourire :

-Je suis ravie de faire ta connaissance Christian, j’ai beaucoup entendu parler de toi ! Pour anticiper ta question, je m’appelle Celsia et je suis venue te sauver !Tu vas te demander de quoi je peux bien vouloir parler et je vais donc te devancer pour ne pas perdre de temps en conversation inutile.

Celsia claqua des doigts et libéra l'esprit de Christian de la boucle temporelle, lui restituant sa mémoire des sept derniers mois.

-Voilà, maintenant nous pouvons parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Westerguard
A fallen prince


Messages : 41
Triomphe : 43
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : Quelque part, mais certainement très loin de ses frères !

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Séquestration [PV: Celsia]   Mar 14 Oct - 18:14

Le petit garçon regarda sous son lit.

-Tu es là ?

Il n'avait pas oublié l'étrange jeune fille blafarde au visage qui aurait pu faire peur à n'importe qui, mais lui, étrangement, il n'avait pas réussi à avoir peur. On aurait dit que la fille de la plage était morte, et c'était la réflexion qu'il s'était faite, et qu'il avait peut-être rêvé. Mais par simple curiosité de vérifier si le monstre sous son lit était méchant, il s'était penché ce soir-là, la tête en bas, espérant apercevoir si quelque chose dormait dessous.
Il faisait sombre, comme chaque nuit normale me direz-vous, mais il y avait un orage épouvantable dehors. Comme tout petit enfant, l'orage terrible lui faisait peur, plus peur que la chose potentielle qui pouvait s'extirper du dessous.
Le petit prince finit par sortir de son lit; il n'y avait pas de lumière dans sa chambre et il ne pouvait pas aller chercher de quoi allumer une chandelle. Seuls les éclairs zébrant le ciel noir éclairaient par moments la petite chambre, plutôt petite pour un prince.
Aussitôt les pieds posés sur le sol qu'il sursauta, étouffant un cri tant la surprise avait été soudaine; il regarda avec effroi la main gelée de la morte qui venait de lui saisir la cheville. Une larme coula sur sa joue, tant il avait été effrayé.


-Bonsoir petit prince...

La main finit par le lâcher.

-Parle-moi si tu veux je te répondrai, mais crois-moi, t'as pas envie de voir ma tronche.

-Ta quoi ?

-Mon visage, petit, mon visage.

-D'accord...

Il se recala au fond de son lit, obéissant petit garçon ne cherchant même pas à savoir la figure de son interlocutrice morbide.

-Qu'es-tu donc ?

-Je viens au monde, je vis, je meurs. Voilà ce que je suis, quelque chose qui en divers endroits, naît, vit et décède. Mais il y ait des mondes où la mort n'est apparemment pas définitive.

-Tu es immortelle en fait ?

-Non, juste une morte qui te parle.

-Tu...tu es MORTE ?! cria le garçon paniqué.

-Moins fort, tes frères n'aiment pas être réveillés et...

La fille sous le lit se tut, entendant des bruits de pas. Le petit garçon se raidit et se cacha sous les couvertures. La porte de sa chambre s'ouvrit à la volée, laissant à la fille, le soin de voir la silhouette d'un des frères. Ce dernier s'avança vers le lit, l'air menaçant; il hurla en voyant ce qui était sorti de dessous le lit de son petit frère. Le petit garçon resta sagement au fond de son lit, n'osant même pas sortir tandis que son grand frère hurlait au fantôme; et de plus il avait bien dit à la morte qu'il ne chercherait pas à voir son visage.
Quelques minutes plus tard, le petit prince sentit un poids sur son lit, tout près de lui. Une main descendit lentement la couverture.


-C'est fini petit chou, ton frère est parti, on dira qu'il a été somnambule ou qu'il a fait un mauvais rêve, ou bien qu'il était saoul.

Le petit garçon pleurait à chaudes larmes, recroquevillé sur lui-même. La main glaciale de la morte le fit se retourner vers elle; de son visage il ne put voir que deux yeux couleur rubis.

-Chut, arrête de pleurer mon doux petit ange...

-J'ai peur... dit-il en se jetant dans les bras de la morte, lui faisant un câlin un peu brusque et maladroit.

Il ferma les yeux pour ne pas voir le visage, et bien que tenté, jamais il ne les ouvrit.


-Voilà longtemps qu'on n'a pas cherché à me faire un câlin.

-T'es gentille, j'ai pas peur...

-...mais tu as peur de tes frères; remarque à ta place je serai pareille. Allez chaton, arrête de pleurer. dit-elle gentiment en lui caressant les cheveux.

-Pourquoi tu es morte ?

-Je ne sais pas, peut-être que j'ai toujours été morte. Je crois...je crois que tout dépend du monde dans lequel je suis...ou peut-être que non. J'ai l'impression d'être dans plusieurs mondes à la fois, mais je suis présente en un seul endroit; ici avec toi, petit.

-Tu es compliquée.

-Aha ! Je sais.

-...Papa et maman disent que Christian a déjà une promise; c'est quoi ? C'est une maladie ?

La morte éclata de rire puis répondit amusée, en passant sa main dans les cheveux du petit garçon assit sur ses genoux froids.

-Non, non ! Enfin tout dépend. Mais une promise, c'est sa future femme ! Ah ah ah ah, tu me fais bien rire petit !

Puis quelques minutes plus tard, après avoir encore discuté quelque peu, il s'endormit. La morte coucha l'enfant dans son lit, tira sur les couvertures pour qu'il n'ait pas froid. Elle resta là encore quelques minutes, observant le visage d'ange du rouquin, souriant tendrement. Elle déposa un baiser glacial plein d'amour sur le front de l'enfant et retourna se perdre dans les ténèbres du dessous de son lit, telle une gardienne veillant jalousement sur un trésor.
Mais en fin de compte, peut-être qu'il était bien plus qu'un enfant dont elle s'était prise d'affection.

****

Alastair n'ayant pas l'intention de sortir de la cellule tant que sa tendre Celsia ne serait pas revenue, il décida de ne pas faire attention à son avertissement sur le dieu des Enfers, dont il rangea l'information dans un coin de son cerveau pour la ressortir un jour où il en aurait besoin.


-Je te laisse avec Hans. Pense à l’alimenter de temps en temps pour qu’il ne meure pas, j’ai encore besoin de lui. En ce qui me concerne j’ai des choses à faire dans les Royaumes du Nord.

Il la regarda disparaître, lui souriant de manière amoureuse...puis se tourna vers Hans avec un sourire nettement moins sympathique.
Un sourire de carnassier.

Il regarda le prince déchu trembler de froid, de fatigue et de peur et un peu plus délicatement, le Roi des Cauchemars prit le menton du jeune homme dans sa main gauche afin de le relever. Il put se délecter de ce regard apeuré, incertain quant à ce que son bourreau allait lui faire. Le dit bourreau passa son autre main sur le cou de sa victime puis descendit lentement.


-Ne t'en fais pas. Je serai plus tendre que Celsia.

****

Le Roi Adam Westerguard.
La Reine Mathilda Westerguard - née Mathilda Nielson.
Christian Westerguard.
Andersen Westerguard.
Alexander Westerguard.
Werner Westerguard.
Vincent Westerguard.
Philip Westerguard.
Konrad Westerguard.
Ragnar Westerguard - jumeau de Rasmus.
Rasmus Westerguard - jumeau de Ragnar.
Peter Westerguard.
Maximilian Westerguard.
Ove Westerguard.
Jonas Westerguard.
Hans Westerguard.

Voilà les noms de tous les membres de la famille des Westerguard.
Oui, beaucoup de monde en fait. Beaucoup, beaucoup, beaucoup de monde !

Mais intéressons-nous plutôt à l'héritier actuel du trône des Îles du Sud.
Christian.

Trente-cinq ans, une stature d'athlète, aux longs cheveux roux presque blonds, aux yeux d'un magnifique bleu couleur azur. Il était légèrement mal rasé, mais cela était dû aux derniers mois quelque peu éprouvants à rechercher ce petit misérable qui avait réussi on ne savait comment à s'échapper; et cela avait rendu folle de rage la reine Mathilda, et cette colère se répandait dans la tête de ses autres fils, déterminé à retrouver la petite pourriture et à lui faire payer cher d'avoir réussi à fuir, et ce malgré ses blessures et la tempête de neige.
Christian avait été pourtant sûr de bien lui planter la lame de son épée dans le corps, ne touchant aucun point vital, mais le blessant de manière à ce qu'il se vide de son sang si rien n'était fait, de sorte qu'il lui faudrait quelqu'un pour l'aider. Mais avec cette tempête de neige, qui aurait pu le retrouver et lui venir en aide ?
L'aîné se ferait un point d'honneur à découvrir le fautif qui avait osé porter secours à Hans et lui arracherait le coeur - j'en connais certains qui doivent se marrer devant leur écran.
Mais en attendant, l'héritier légitime se devait de s'entraîner et c'était ce qu'il faisait, seul et à l'extérieur.

Inutile de vous préciser à quel point il fut surpris quand une jeune femme - ô combien magnifique - apparut soudainement devant lui. Son premier réflexe fut de sursauter, mais pas de l'attaquer; le visage de la sublime créature était tellement parfait qu'il ne souhaitait pas la blesser, surtout s'il pouvait obtenir quelque avantage d'elle plus tard.

Bon, on passera sur son mal de crâne et sa surprise encore plus profonde lorsqu'il découvrit que tout se répétait depuis quelques mois.


-Qu...quoi...mais comment...est-ce que...

Il était bien sûr tendu.

-Qui êtes-vous ? Êtes vous une sorcière ? Un démon ? Une succube sûrement, ou bien Satan en personne !?

Elle avait de grands pouvoirs et il avait du mal à s'en remettre - trop d'informations d'un seul coup. De plus, elle lui rappelait quelque part, les tentatives de sa mère afin de faire de la magie et les superstitions de cette dernière; et donc sa haine pour son dernier fils vu qu'il était le treizième; et que pour elle, le treize portait malheur.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Séquestration [PV: Celsia]   Mer 15 Oct - 12:49

-Qu...quoi...mais comment...est-ce que...

Une réaction très humaine et rationnelle compte tenu de ce qui lui arrivait. Celsia jubilait ; avoir une telle emprise sur des personnes du rang social de ce prince était tout simplement… merveilleux.

-Qui êtes-vous ? Êtes vous une sorcière ? Un démon ? Une succube sûrement, ou bien Satan en personne !?

La ténébreuse se mit à rire. Ce n’était pas pour se moquer de lui, non, c’est juste que sa réaction était tellement innocente qu’elle trouvait cela adorable.

« Je comprends qu’Elsa en ait bavé avec de telles mentalités », songea telle en lui adressant un sourire attendri.



-Ahh la religion et les superstitions des habitants des Royaumes du Nord m’avaient manqué ! Je ne suis rien de tout cela mon cher. Je suis celle qui contrôle le temps et l’espace de ton monde… pour vous autres humains, j’imagine que l’appellation la plus proche pour me qualifier serait « déesse » mais le nom exact de ce que je suis est « discordian ».

Ses yeux se posèrent sur l’épée de Christian puis vinrent se planter dans ceux du prince.

-Et si tu jetais ça par terre ? Je m’en voudrai de devoir te désarmer de force. D’autant que je ne suis pas venue te faire de mal, bien au contraire…

La Discordian l’observa avec une curiosité non feinte, comme si elle avait une marchandise en face d’elle et non un être humain. Cet homme l’intriguait.

-Bon, autant se mettre à l’aise pour discuter !

La jeune femme se laissa tomber sur un banc et fit signe au prince de venir s’assoir près d’elle (oui oui, Celsia tutoie les princes et leur donne des ordres, normal).

-J’ai cru comprendre que ta famille recherchait activement Hans ? Vous pouvez arrêter. Il n’est plus aux Royaumes du Nord.

Vu le regard de Christian Celsia en déduisit qu’elle avait tapé juste. De toute évidence la brune venait de capter l’attention de son interlocuteur.

« Pourquoi s’acharnent-ils à essayer de le retrouver ? »

La réponse lui vient spontanément. C’était évident, ils voulaient l’éliminer pour l’empêcher de parler. Si l’information du complot venait à s’ébruiter et à tomber dans les oreilles d’Arendelle ou de l’un des royaumes alliés, ils ne pourraient pas éviter la guerre. Une guerre que les Iles du Sud n’avaient probablement pas les moyens de mener à l’heure actuelle.

-Oui je sais exactement où il se trouve et comment le rejoindre. Je me suis bien occupée de lui ces derniers jours… dit elle avec un sourire sadique. Le sous-entendu était très clair. D’ailleurs à ce propos, il m’a laissé entendre l’implication de ta famille dans le coup d’Etat dirigé contre Elsa et Anna d’Arendelle ? Voilà qui pourrait grandement vous desservir si cette information venait à s’ébruiter…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Westerguard
A fallen prince


Messages : 41
Triomphe : 43
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : Quelque part, mais certainement très loin de ses frères !

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Séquestration [PV: Celsia]   Mer 15 Oct - 13:43

Cela faisait maintenant quelques temps que son amie qui avait élu domicile dans l'ombre de dessous son lit avait disparue, apparemment exorcisée par un prêtre; le jeune homme lui en voulait maintenant, comme il en voulait à sa famille. Elle avait été sa seule amie.
La créature avait hurlé et avait réussi à s'échapper, elle s'était évaporée dans les bras de ce qui avait toujours été pour elle son petit prince; il avait enfin vu sa figure étrange qui n'avait jamais changé et loin d'en être effrayé comme il aurait dû l'être, il avait été émerveillé - ce qui était assez contradictoire avec la frayeur qu'il aurait normalement dû ressentir tant la défiguration de la jeune fille était grande - et il l'avait embrassé sur le front tandis qu'elle souriait, heureuse.

-Mon petit prince...Souviens-toi de mon conte.

-Je me souviendrais toujours de ton conte, aussi complexe soit-il.

-Un jour, je te garantis que tu trouveras celle qui t'aimera vraiment...Mon petit prince, c'est une jeune fille à qui on avait prophétisé son mariage avec l'héritier des Îles du Sud.

-Mais...mais ce serait prendre la femme de Christian ! C'est lui l'héritier légitime !

-Oh...petit chou.. avait-elle dit en souriant gentiment, passant une main derrière la nuque de son petit prince afin de rapprocher leurs deux visages. Qui t'as dit que ton frère aîné serait forcément roi ?

Il ne put rien répliquer tandis qu'elle souriait. Soudain il se mit à pleurer car il sentait que la morte devenait encore plus légère.

-Je crois que je remeurs...

-Non reste ! On partira loin d'ici et personne ne t'exorcisera !

La morte lui sourit à nouveau, les larmes du prince traversèrent la peau blanchâtre de son amie qui s'évaporait.

-Souviens-toi de moi, petit prince.

Voilà...le souvenir de sa morte était toujours là tandis qu'il attendait patiemment, avec tous ses frères, l'arrivée des princesses du royaume de Photios, des princesses que l'on disait belles, comme beaucoup d'entre elles, comme dans les contes. Elles étaient au nombre de quatre et elles venaient avec leurs parents, leur nourrice et leurs servantes.
Hans regardait ses frères, semblant tous excités à l'idée de recevoir quatre demoiselles de leur rang. Il pensait d'avance qu'aucune ne s'intéresserait à lui; il ignorait qu'il avait tort.

****

Toujours enfermé dans sa cellule, avec le Roi des Cauchemars comme bourreau, le prince déchu espérait sincèrement qu'il finirait par mourir bientôt. Il n'en pouvait plus de souffrir autant ni d'être humilié, qui le serait à sa place ? Mais le Destin semblait cruel car il le laissait vivre encore, et encore.
Si certes Alastair était un tortionnaire nettement plus tendre que la Discordiane, Hans ne pensait en aucun cas un moment meilleur. Il priait au fond pour que la Mort vienne le délivrer, ou bien quelqu'un, n'importe qui.
Oui, vraiment n'importe qui.

****

Est-ce que Christian était effrayé ?
Oui un peu, mais c'était une frayeur moindre. De fait il ne voulait pas montrer qu'il avait peur de la Discordiane - qui ne le serait pas face à cette psychopathe qui commence sérieusement à faire de l'ombre à Kagi niveau sadisme et folie hein ?! - mais il jeta tout de même l'épée dans l'herbe, au cas où.
Il hésita tout de même à venir s'asseoir près d'elle, mais finalement s'y résolut, il en profita pour attraper une serviette au passage afin de s'éponger le front; l'entraînement avait eu pour conséquence de la sueur s'écoulant du haut de son corps vers le bas, en passant sur son torse nu et imberbe.


-J’ai cru comprendre que ta famille recherchait activement Hans ? Vous pouvez arrêter. Il n’est plus aux Royaumes du Nord.

Comment donc il n'était plus aux Royaumes du Nord ?
Bon, au moins il savait pourquoi ils ne parvenaient jamais à le retrouver. Bon déjà, Arendelle ne saurait rien de leur complot, pour l'heure.


-Oui je sais exactement où il se trouve et comment le rejoindre. Je me suis bien occupée de lui ces derniers jours…D’ailleurs à ce propos, il m’a laissé entendre l’implication de ta famille dans le coup d’Etat dirigé contre Elsa et Anna d’Arendelle ? Voilà qui pourrait grandement vous desservir si cette information venait à s’ébruiter…

Ce sourire sadique plaisait beaucoup à l'aîné. Ainsi elle l'avait torturé et fait souffrir ? Parfait, ils allaient bien s'entendre.

-En effet, c'est pourquoi nous voulons le retrouver, pour le faire périr dans son sang et dans ses larmes et ses fichues jérémiades. Vous l'avez torturé ? Parfait. Vous avez gagné tout mon respect, et sûrement ceux de mes frères et de toute ma famille, surtout ma mère; enfin, faudrait-il encore qu'ils sachent ce qu'il s'est passé. J'espère que ce misérable petit avorton souffre encore à l'heure actuelle...

La haine et le mépris était perceptible dans les propos et la voix de Christian. De toute évidence, personne dans sa fratrie ne le considérait et surtout, tout le monde le haïssait au point de vouloir pour lui, les pires sévices et les plus horribles tortures, les morts les plus atroces, pourvu qu'il meurt dans d'insupportables souffrances.
Et après on se demande pourquoi Hans est à moitié psychopathe dans le film, hein ?




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Séquestration [PV: Celsia]   Dim 19 Oct - 2:51

-En effet, c'est pourquoi nous voulons le retrouver, pour le faire périr dans son sang et dans ses larmes et ses fichues jérémiades. Vous l'avez torturé ? Parfait. Vous avez gagné tout mon respect, et sûrement ceux de mes frères et de toute ma famille, surtout ma mère; enfin, faudrait-il encore qu'ils sachent ce qu'il s'est passé. J'espère que ce misérable petit avorton souffre encore à l'heure actuelle...

Ah oui quand même. Celsia savait que Hans avait des rapports spéciaux avec sa famille, mais à ce point ? Elle comprenait mieux pourquoi il avait dit qu’il en avait bavé avec eux. Ca expliquait peut-être sa résistance à la torture d’ailleurs, qui sait ce qu’il avait subi en leur présence ?

-Oh, il souffre à n’en pas douter.

Bon, elle n’imaginait pas une minute ce qu’Alastair était en train de lui faire… mais elle était sure que le prince était en train de souffrir.

-Cela dit je vais éclaircir un point avec toi. Je me moque d’avoir ton respect et celui de ta famille, je ne suis pas venu pour ça.

Elle jeta un long regard inquisiteur au prince, un regard qui en disait long sur ce qu’elle pensait. Il lui plaisait et elle pourrait le croquer tout cru dans l’instant… ou bien lui briser la nuque en un clin d’œil.

-Ton frère n’est pas le seul à avoir réussi à échapper à mon emprise et la seconde personne n’est autre que la reine Elsa d’Arendelle. Tu te doutes que je ne suis pas venue pour faire la conversation, j’ai une mission à te confier…

Elle était d’ailleurs surprise que son interlocuteur ne lui ait pas posé la question avant. Le peu de curiosité dont il faisait preuve était étonnant. C’est vrai quoi, si elle-même avait été dans sa situation elle aurait probablement posé des tonnes de questions, notamment pour comprendre qui elle était et ce qu’elle voulait… mais non. C’est comme s’il la seule chose qu’il avait en tête était la mort de son frère.

-Mission que tu vas accepter puisque je ne te laisse pas le choix. Je veux que tu ailles au Jardin Radieux et que tu fasses souffrir Elsa, d’une manière ou d’une autre… si possible en tuant ses amis. Cela ne devrait pas trop te poser de problèmes vu ce que ta famille lui a déjà fait subir. Attention cependant, tu ne dois pas la tuer. C’est clair ? Dans le cas contraire je veillerai personnellement à ce que tu subisses les mêmes sévices que ton frère… mais beaucoup plus lentement.

Elle posa les yeux sur les portes menant à l’intérieur du château puis reporta son attention sur Christian.

-Naturellement tu ne seras pas seul, tu vas amener Konrad et ta mère avec toi. D’ailleurs à ce propos, tu devrais aller les chercher pour que l’on poursuivre cette discussion ensemble. Konrad est dans sa chambre et la reine est dans la salle du trône. Je te laisse leur résumer l’histoire, je n’ai pas envie de me répéter. Bien sur votre collaboration sera fortement appréciée… Hans pourrait bien faire partie de votre récompense.

Elle lui adressa un grand sourire.

-Je vous attends tous les trois ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Westerguard
A fallen prince


Messages : 41
Triomphe : 43
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : Quelque part, mais certainement très loin de ses frères !

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Séquestration [PV: Celsia]   Dim 19 Oct - 20:45

Christian avait sagement obéi à la jeune femme, ramenant illico Konrad et sa mère. Et puis les jumeaux aussi, ils avaient été des prétendants envoyés à Arendelle, mais ils avaient bien sûr étaient repoussés, ils n'avaient pas été les bienvenus.
Pour le lecteur il est sûrement surprenant de voir que l'héritier du trône des Îles du Sud se comporte ainsi, se contentant de ne poser aucune question à la Discordiane et de lui obéir. Eh bien...le lecteur n'aura pas tort de penser que ce comportement est étrange, mais il lui comprendre que le jeune homme n'est de fait, intéressé effectivement que par la mort de son frère; une très grande priorité pour cette famille...Bande de timbrés !

Il fut très simple pour l'héritier de tout raconter à ses trois petits frères susmentionnés et à sa mère, lesquels se mirent aussitôt à poser une demi-tonne de questions auxquelles Christian ne fournit aucune réponse; surtout parce qu'il n'en avait pas, donc bon...

Et puisqu'à partir de maintenant on risque de beaucoup les croiser, voici une description des quatre nouveaux personnages.

Le prince Konrad est le septième frère aîné de Hans, il est un jeune homme de vingt-huit ans, un roux aux cheveux mi-longs constamment en bataille et de petits yeux gris, un aspect vraiment juvénile le rendant plus jeune que son propre âge; quand on le voit on peut prétendre qu'il n'a que vingt ans alors qu'il en a bel et bien huit de plus ! Il faut également savoir que le prince Konrad est un tireur d'élite, ayant une grande précision, il n'a jusqu'ici quasiment jamais loupé sa cible; ok là c'est tellement inutile comme détail, mais il est bon de le retenir; c'est très important pour la suite dans un autre sujet futur.
Les princes jumeaux Ragnar et Rasmus sont deux joyeux jeunes hommes de vingt-sept ans, plutôt farceurs et turbulents, mais bon escrimeurs quand ils le veulent. Il est presque impossible de différencier les deux frères tant ils se ressemblent: une chevelure courte, des cheveux roux tirant sur le foncé et des yeux verts très clairs, ils sont d'une très grande taille. Mais ils préfèrent écumer les tavernes des bas-fonds de leur ville natale plutôt que de s'entraîner au combat; et quand ils le veulent ils peuvent se montrer courtois et élégants, bien que ce ne soit pas leur envie première. Ils ont été repoussés dans leurs avances par la reine d'Arendelle; la famille Westerguard n'étant pas la bienvenue après ce qu'il s'est passé avec Hans.
La reine Mathilda avait un certain charme lui étant propre mais il lui était impossible de rivaliser avec la beauté fraîche et certaine de la Discordiane. Si autrefois on pouvait entendre quelques poètes chanter la beauté de la reine, aujourd'hui cela était assez difficile. Son corps avait été quelque peu déformé par les nombreuses grossesses et son teint si resplendissant de sa jeunesse était devenu blafard. Ses cheveux châtains très clairs qui jadis brillaient sous le soleil étaient désormais ternes, et des cernes étaient constamment visibles sous ses yeux malgré son maquillage qui était loin d'être léger vu qu'elle tentait de cacher le début des rides. Ses yeux verts foncés étaient mornes, ne brillant d'aucune lueur vive si ce n'était celle de la folie, et sur son visage un rictus de haine et de cruauté avait figé sa figure devenue laide; mais où était passé la beauté que l'on voyait peinte sur tous les tableaux qui la représentait, jeune et magnifique, sous un jour meilleur qu'elle ne l'était aujourd'hui ?
Il était à croire qu'une force supérieure avait décidé de punir sa folie meurtrière et sa cruauté envers son derniers fils, car avant cette histoire, elle était encore d'une beauté relative, proportionnelle à son âge, mais depuis, elle avait été atrocement malade, une folie sans nom l'avait rageusement frappé, telle une malédiction et elle avait maintenant ce visage défiguré par une maladie la rongeant. Une maladie inconnue des Royaumes du Nord pour le moment, une maladie que personne, absolument personne ni aucun médecin ni aucun mage ne pouvait soigner. Personne. Mais alors, vraiment personne de ce monde ne pouvait l'aider à aller mieux. Même si la reine pensait qu'en se réfugiant dans la magie noire elle pouvait y changer quelque chose, vraiment rien ne la changerait. Seule une personne venant d'un autre monde pourrait peut-être répondre à ses questions concernant cette horrible maladie qui ravageait et son visage et son esprit. Et cette personne, vous la connaissez peut-être. Une personne dont le sang est d'encre rouge...

Christian était donc revenu avec les personnages maintenant présentés au lecteur.


-Je vous ai ramené les personnes que avez demandé à voir. Cependant, je vous en prie, laissez partir avec nous Ragnar et Rasmus ! Ils sont de très bons escrimeurs et ils ont également des comptes à régler avec cette maudite sorcière des neiges, elle a farouchement repoussé leurs avances. Ils peuvent nous aider à mieux accomplir ce que vous désirez faire subir à votre adversaire, plus on sera, plus on pourra détruire les amis de votre ennemie.

****

-PITIE, ARRÊTE !!!!

Le prince déchu pleurait. Il était toujours accroché à ce fichu plafond et Alastair le torturait toujours, même si le supplice qu'il lui infligeait était physiquement plus doux que ce qu'il avait vécu avec Celsia, mais cela le blessait intérieurement. La douleur était insupportable, il voulait mourir, c'était préférable. Il n'en pouvait plus...

-Garde ton calme, continuons à jouer le temps que Celsia revienne. Je pense que tu peux tenir encore un peu, n'est-ce pas ?

****

Quelques jours plus tard...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Séquestration [PV: Celsia]   Lun 27 Oct - 22:33

Confortablement installée sur son banc, Celsia suivi la signature mentale du prince tout au long de son déplacement dans le château. Il respecta ses consignes à la lettre et revient finalement avec les personnes qu’elle avait convoqué… avec un supplément jumeaux. La brune les observa du coin de l’oeil tout en écoutant les justifications de Christian.

-Je vous ai ramené les personnes que vous avez demandé à voir. Cependant, je vous en prie, laissez partir avec nous Ragnar et Rasmus ! Ils sont de très bons escrimeurs et ils ont également des comptes à régler avec cette maudite sorcière des neiges, elle a farouchement repoussé leurs avances. Ils peuvent nous aider à mieux accomplir ce que vous désirez faire subir à votre adversaire, plus on sera, plus on pourra détruire les amis de votre ennemie.

Ragnar et Rasmus, les deux prétendants que la reine Mathilda avait eu le culot d’envoyer à Arendelle trois mois après le couronnement d’Elsa. Cette dernière s’était montrée diplomate. Elle les avait accueillis dans son palais avec le respect dû à leur rang et une patience quasi inhumaine si l’on tient compte de ce que lui avait fait leur frère. Mais à l’instant où les garçons avaient commencé à la courtiser, elle leur avait fait illico comprendre qu’elle n’était pas intéressée et que les Iles du Sud avaient tout intérêt à faire profil bas pendant quelques temps s’ils ne voulaient pas risquer le conflit diplomatique. Autant dire que les deux garçons étaient vite rentrés chez eux, seuls et bredouilles. Celsia respectait Elsa pour son sang-froid; si elle avait été à sa place elle aurait exécuté les princes sans états-d’âme, quitte à provoquer une guerre entre les deux royaumes. Puisque les jumeaux avaient rencontré Elsa, il y avait de forte chance qu’ils aient fait la parallèle entre sa ressemblance plus que frappante avec la reine d’Arendelle.

La discordian regarda les membres de la famille Westergard, chacun leur tour, en s’attardant tout particulièrement sur la reine. C’était cette femme le commanditaire du coup d’état… si elle la contrôlait elle elle contrôlait également les fils.

-Vous ne me connaissez pas mais moi je vous connais d’une certaine manière puisque c’est moi qui vous ais piégé dans cette boucle temporelle. Il se trouve que je possède les moyens de vous en libérer… ou de vous y enfermer à nouveau. Pour faire simple, j’aime particulièrement jouer avec les personnes que je hais et il se trouve qu’Elsa est en ce moment ma cible privilégiée. Vous êtes devenu mes pions à l’instant où Hans a évoqué vos noms et m’a parlé de votre tentative de coup d’Etat contre le royaume d’Arendelle. Le principe est simple désormais : obéissez moi et vous serez largement récompensés, trahissez moi et je ferai de votre vie un enfer. (elle regarda les jumeaux avec un sourire en coin) Vous pouvez remercier Christian pour vous avoir entrainé là-dedans… ou le haïr, c’est à vous de voir.

Un claquement de doigts plus tard, toutes les personnes ici présentes avaient retrouvé la mémoire. S’en suivi probablement pour eux une violente migraine.

-Voilà, vous savez de quoi je suis capable maintenant. Je récapitule la mission : je veux que vous tuiez les amis d’Elsa sous ses yeux. Comme je l’ai dis à Christian et je le répète, je vous interdis formellement d’attenter de manière directe ou indirecte à la vie d’Elsa. Si l’un d’entre vous brise cette règle je veillerai personnellement à m’occuper de lui… et croyez-moi, je commence à être douée pour la torture. J’ai tout mon temps, je vais donc vous laisser tranquillement réfléchir à ce que je viens de vous dire… disons pendant… sept cycles. Je reviendrai dans quatorze jours, le temps que vous vous rendiez compte qu’être « éveillé » dans une boucle temporelle en s’y retrouvant piégé est la pire chose que vous n’ayiez jamais connu de votre vie. Après ça je pense que toute idée de trahison aura déserté de vos petits esprits d’humains. Bon courage à vous.

Et elle disparut.
***

Huit jours plus tard (temporalité du Jardin Radieux) ou huit cycles après le départ de Celsia des Iles du Sud (elle avait volontairement ajouté un cycle pour prolonger la torture des Westergard)…
Celsia se téléporta dans la cellule de Hans. Le pauvre était à moitié mort…

-Ton calvaire est bientôt mon cher… une équipe de secours arrive, dit-elle d’un ton enjoué. Alastair, allons-nous-en !

Elle l’entraina dans un portail et lui expliqua tranquillement son plan, puis disparu pour aller chercher la famille de Hans. Elle savait pertinemment que ces derniers ne pourraient pas tuer les amis d’Elsa, ils étaient bien trop faibles, et elle s’en fichait. Ce n’était qu’un prétexte pour les faire venir. Ce qu’elle voulait en réalité c’était qu’Elsa apprenne la vérité sur le compte des Iles du Sud… et puis accessoirement, si cela pouvait se faire dans une bonne effusion de sang pour bien la traumatiser c’était encore mieux.




[RP terminé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Séquestration [PV: Celsia]   Aujourd'hui à 10:37

Revenir en haut Aller en bas
 
Séquestration [PV: Celsia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crime horrible
» CELSIA & BRETZEL ○ Tu vois, la liberté c’est de pouvoir manger des carottes rappées dans l’emballage.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts Memento :: Machine à café :: Flood et jeux :: Archives du forum :: Rps-
Sauter vers: