AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Artis
Keybladeur Déchu


Pseudo Heaven : A ton avis ?
Messages : 245
Triomphe : 78
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 22
Localisation : Y'a de la place chez toi ?

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Détruire Abnegatio

MessageSujet: Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]    Dim 26 Oct - 17:54

La nuit allait bientôt tomber. Le Jardin Radieux se trouvait recouvert d'un ciel orangé d'une beauté peu commune. Les gens commençaient déjà à se retirer des rues les uns après les autres, préférant sans doute la chaleur de leur foyer. Et pourtant. Dans une large rue donnant vue sur le centre de la ville, deux individus continuaient la marche qu'ils avaient débutés depuis l'aube. Ils venaient de passer leur dernier jour à vaquer à travers la ville, s'assurant qu'ils ne manqueraient de rien pour leur voyage. L'un d'entre eux, Artis, décida de s'asseoir par terre un instant, prenant le temps de contempler la vue qui lui était offerte. De toute manière, ses jambes commençaient sérieusement à lui réclamer du repos. Le jeune homme s'étira un bon moment avant de tourner son regard en direction de sa partenaire.

-Eh bien...c'est notre dernière soirée ici on dirait.

Il se mit à réfléchir au meilleur moyen de marquer le coup, mais surtout d'oublier les récents incidents. Puisqu'ils s'apprêtaient à partir à l'aventure ensembles, autant profiter de cette dernière nuit de tranquillité. Une idée retenue alors son attention.

-Ce soir, c'est à moi d'être compulsif pour une fois. Toi et moi on va aller fêter notre départ autour d'un verre !

Il n'attendit même pas de réponse pour se relever, et conduisit la jeune fille dans le bar le plus proche. L'ambiance y était festive, à croire que chacun des habitants présents avaient aussi quelque chose à fêter. Le keybladeur fit signe à Elsa de lui suivre à une table située à l'écart, dans le fond de la pièce. Se rendre dans un bar était une chose, mais se mêler aux autres en était une autre. Une au dessus de ses forces. Il déposa son manteau par dessus la chaise et entama la conversation avec la blondinette, se moquant de certains clients déjà ivres morts. Jusqu'à ce qu'une serveuse à la dégaine un peu loufoque ne se décide enfin à prendre leur commande.

-Vous désirez ?

-Deux...deux cocktails locaux tiens. Il attendit que la serveuse s'en aille, puis se tourna vers sa petite protégée, un léger sourire aux lèvres. Je suis persuadé que ça va être une découverte pour toi...

Deux verres plus tard, le porteur se retrouvait déjà avec un bon coup dans le nez. Il faut dire qu'après 2 ans (6 pour lui) sans toucher à une goutte d'alcool, il lui suffisait de peu pour sombrer dans l'ivresse. Néanmoins, à en juger par la teinte rosée qu'avaient prises les joues d'Elsa, il n'était pas le seul dans ce cas là. A mesure qu'ils discutaient, le jeune homme s'était mit en tête de lui raconter quelques unes de ses aventures à travers les différents mondes. Rien de trop personnel évidemment, loin de lui l'envie de ruiner la bonne ambiance naissante.

-Voyons voir...ah, il y a eut la fois à Space Paranoid ! J'étais avec un drôle de type, Gromnax je crois, et une fille qui maniait la glace, un peu comme toi. Et on s'était retrouvés coincés sur un pont face à au moins 1000 sans cœurs ! On en a sérieusement bavé pour tous les massacrer, et là cet autre type qui nous accompagnait, Orphan, ou Orphen...je sais plus. Bref, il se ramène avec une autre fille, poursuivis par deux dragons ! Des vrais ! J'ai essayé de leur tenir tête mais ces saletés se défendaient trop bien. Puis Orphan s'est mit en tête de jouer au héros et il a disparut dans un grand faisceau lumineux avec eux. Le pire, c'est que les autres se sont tous mis à larmoyer, comme quoi il s'était sacrifié, alors que j'ai dû me farcir le commandant des sans cœurs tout seul parce qu'ils étaient bloqués !

Le mi-simili mi-sans cœur adressa un signe de la main en direction de la serveuse, afin quelle celle-ci les serve à nouveau. Après quoi, il se remit à divaguer avec ses histoires.

-Sinon...Je peu te raconter la fois où j'ai participé à un tournoi des enfers. Je ne sais plus trop bien pourquoi j'y étais, je devais suivre une piste ou quelque chose dans ce genre. Oui, oui c'est ça, j'étais en repérage, et surtout incognito ! Eh bien figures toi que comme par hasard, un sans cœur qui me traquait depuis des mois et le petit frère de mon pire ennemi y participaient aussi, et il a fallut que je tombe contre eux ! Ils m'ont reconnus tout de suite, et du coup j'ai décamper de l'arène en plein milieu du combat. Si tu veux mon avis...ils ont dû détester ça aux enfers.

La serveuse revint à leur table et y déposa deux nouveaux verres, puis s'en alla avec les vides. Artis s'empressa de saisir la boisson dans sa main droite et reprit à nouveau la parole, d'un air détendu.

-Et toi alors ? Tu dois bien avoir des anecdotes sur la vie aux Royaumes du Nord, mmh ?

Il écouta la jeune femme répondre en sirotant son verre, amusé par l'état dans lequel elle se trouvait. A n'en pas douter, c'était la première fois qu'elle se retrouvait ivre. Mais ce n'était pas un mal, car après ce qu'elle avait traversée, elle avait plus que quiconque le droit de laisser son esprit s'évader le temps d'une soirée. Le jeune homme se décida même à pousser le vice un peu plus loin...

-Tu devrais te lâcher un peu tu sais. Qui sait ce sera quand la prochaine fois qu'on pourra se permettre d'êtres insouciants pour quelques heures ! Il lui tapota l'épaule d'un geste amical. Allé, mets nous un peu d'ambiance !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seikyo Akumu/Kagi
An ancient shinigami


Messages : 38
Triomphe : 36
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 20
Localisation : Derrière toi, te suivant toujours, je suis l'annonce de ta mort...*se prend une baffe de sa narratrice*

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]    Dim 26 Oct - 22:47

Un...bar...tu es vraiment sérieuse ? Mais alors genre...vraiment sérieuse ?

Le shinigami ne se souvenait pas tellement de ce qu'il s'était passé ensuite, il avait juste écouter ce qu'il devait faire et point. Il avait été très fatigué par les évènements que son cerveau s'était mis tout seul en mode "pilote automatique" et il s'était alors contenté de faire ce que les voix dans sa tête lui commandait de faire; bon d'accord, la seule et unique voix dans sa tête avec qui il discutait longuement chaque jour, mais bon...osef.
Oui, bien sûr qu'elle était sérieuse, peu importait ce qu'était la véritable nature de la voix qu'il entendait sans arrêt.
Il avait suivi ce que sa folie lui dictait et il était arrivé dans un monde qu'il ne connaissait pas où il avait passé deux jours à chercher des traces éventuelles de quelqu'un dont il connaîtrait l'existence; mais chose étrange, il n'avait jamais réussi à trouver. Jamais. Alors qu'il aurait très bien pu sentir de la magie là où il était. Et puis finalement il avait été conduit ici, à un bar.

Il haussa les épaules et y entra, déposa sa faux sur un mur en s'asseyant à une table qui n'était pas prise. Il était assez triste car il n'avait pas réussi à trouver sa famille. Il était très malheureux.
Bon d'accord, il ne l'était bien sûr pas vu qu'il était un Simili. Mais il aimait penser qu'il était encore capable de ressentir quelque chose...mais tout était fictif. Il s'enfermait de plus en plus dans son étrange folie.

Pourquoi je suis un Simili ? Tu ne pouvais donc pas me faire devenir autre chose ? Dis-moi qu'un jour je pourrai retrouver mon coeur ! Mon joli petit coeur...Je veux vraiment ressentir quelque chose...n'importe quoi...fais-moi ressentir quelque chose !

Kagi commanda un verre de jus de fruits, au grand étonnement de la serveuse, et il l'avala cul-sec. Puis il en redemanda un autre qu'il avala cul-sec. Et il s'effondra totalement, avachi sur la table, bras en avant. Il loupa ainsi l'arrivée d'Artis et d'Elsa d'Arendelle.


-Tu devrais te lâcher un peu tu sais. Qui sait ce sera quand la prochaine fois qu'on pourra se permettre d'êtres insouciants pour quelques heures ! Allez, mets nous un peu d'ambiance !

Il n'avait entendu que la dernière partie de la conversation. Il releva lentement la tête.

-Je...je...J'ai envie de chanter une chose totalement insensée...

Il s'assit en tailleur sur sa table.

~ Toute ma non-vie je n'ai trouvé que des mortes à mes pieds. ~
~ Jusqu'au jour où je suis tombé sur elle ~

~ Avec elle ~
~ On s'est vus ~

~ Et on a découvert une sensation nouvelle... ~
~ La mort est un cadeau ! La mort est un cadeau ! ~
~ Pour nous, pour nous ~
~ La mort est un cadeau... ~


Kagi ne put même pas finir son improvisation stupide puisqu'il se gifla soudainement devant tout le monde, prenant un air étrangement sérieux.

-Non Kagi ce n'est pas bien, tu as déjà bien trop bu pour ce soir. Il faut que tu restes calme et sérieux en toute circonstance, montre à tout le monde que tu es un adulte responsable et vraiment très sérieux.

Il paya ses consommations.

-Par contre, rien ne m'empêche de rester un peu...ELSAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!! Hum..pardon...Majesté. Excusez-moi, trop d'enthousiasme à vous revoir...

Voilà.
Kagi saoul...
Un Kagi saoul c'est un Kagi sérieux; qui l'eût cru ?


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadès
God of the Underworld


Messages : 38
Triomphe : 43
Date d'inscription : 15/07/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]    Mar 28 Oct - 23:43

Quelques centaines d'années plus tôt, en Grèce.

-Hips...Hadès ! Eh bien...hips...maintenant que tu es là...hips...pourquoi tu ne viendrais pas te joindre à nous et boire quelques verres ? Hips !

C'était...affligeant...

Le dieu des Enfers soupira devant ce spectacle désolant. Thanatos avait eu un problème avec une des Ménades, servante de Dionysos et il avait alors demandé poliment et expressément à son supérieur de le remplacer au moins pour aller chercher les deux âmes à la beuverie du dieu du vin. Hadès avait accepté, à contre-coeur certes, mais il avait dit oui car Thanatos n'était pas du genre à déserter son poste pour aller s'amuser; quand il avait un problème, c'était déjà très rare, et en plus c'était souvent d'ordre professionnel; mais là, Hadès soupçonnait qu'il y avait une petite pointe d'amour contrarié dans l'air.


-Je ne suis pas intéressé et je n'ai pas le temps.

-Rooooh, allez, je suis sûr que t'en meurs d'envie !

Nouveau soupir du dieu.
De principe, les dieux ne pouvaient pas être saouls...sauf avec le vin produit par les vignes divines de Dionysos. Et Hadès n'avait pas envie de se bourrer avec, il avait toujours été sobre et souhaitait le rester. De plus...il avait vu les dégâts que cela produisait indirectement sur les humains; problèmes de récolte à cause de Déméter qui avait oublié de s'occuper des semailles dans les champs, Hélios qui faisait passer son char trop près de la Terre ou bien trop haut, si bien que les rayons ne touchaient même pas la planète ! Bref...il n'avait pas envie que cela se répercute sur des innocents.

Il soupira encore plus quand le dieu du vin lui mit une coupe dans ses mains, l'incitant à boire. Hadès posa la coupe sur la table et faucha les deux Ménades qu'il était venu chercher, sous les regards horrifiés et outrés des autres convives. Les folles femmes servantes du dieu du vin se jetèrent alors sur le dieu des Enfers, le menaçant de le mettre en pièces, tandis que Dionysos ordonnait qu'on lui rende les deux Ménades; alors qu'elles étaient tombées ivres mortes et étaient bien sûr décédées.
Si Hadès parvint à éviter bon nombre de ces folles, il rentra tout de même chez lui, couvert de sang qui était le sien, sa tunique sombre tâchée de rouge, blessé à plusieurs endroits à son visage et sa poitrine, ses bras et ses jambes. Il se jura de se montrer plus ferme les fois prochaines; avec tout le monde.

****

Pour une raison mystérieuse, ses pas le conduisirent à un bar, alors qu'il espérait retrouver quelqu'un qu'il connaissait, comme la reine Elsa d'Arendelle qu'il avait embrassé - il était encore tout étonné de la chose, ce comportement lui était encore étranger jusqu'à lors - ou bien même la jeune Yuurei Gaki. Et pourquoi pas ce petit prince déchu ou encore ce shinigami aux longs cheveux gris ?
Il soupira car il n'aimait pas tout ce qui était lieu dédié à l'alcool. Mais si ses pas l'avaient conduits là...rien n'était fait au hasard, il le savait très bien ! Alors il entra, même s'il était étonné de le faire. Et de fait, il avait vraiment bien pensé !
Il y avait déjà le Faucheur Gris, et...et la reine. Il resta quelques instants sur le pas de la porte, entendant la chanson grotesque de Kagi, puis son interpellation. Le dieu ne put s'empêcher d'aller à leur rencontre et il s'approcha de la table où se trouvait le faucheur avant de revenir sur ses pas et d'aller saluer la reine en premier.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Re: Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]    Mer 29 Oct - 12:34

-Eh bien...c'est notre dernière soirée ici on dirait.

Elsa avait les yeux braqués sur le ciel qu’elle contemplait avec admiration. On était loin des aurores boréales d’Arendelle, mais le spectacle était tout autant à couper le souffle.

-Effectivement, il s’en est passé des choses…

Elle ne savait pas si elle devait s’en réjouir ou s’en lamenter. Les points positifs c’était qu’elle était désormais initiées à certains des plus grands secrets cachés au reste du monde et qu’elle était enfin protégée de la magie temporelle de Celsia, sans compter qu’elle s’était fait un nouvel ami et qu’elle avait enfin un moyen de transport pour voyager entre  les mondes. Les moins bons c’est qu’elle avait failli détruire la ville à cause du bras ensorcelé d’Artis qui lui avait fait perdre le contrôle total de ses pouvoirs, qu’elle se savait suivi à la trace par son sosie et que Hans se trouvait quelque part, enfermé et torturé par la discordian sans qu’elle ne puisse rien n’y faire. Depuis quelques jours elle faisait des rêves étranges et elle commençait à se demander s’ils n’étaient pas le reflet de la réalité… son lien avec Celsia lui permettait-il de percevoir des bribes de la vie de son double maléfique ? Si oui elle espérait voir quelque chose qui lui permette enfin de localiser le prince des Iles du Sud pour pouvoir aller le secourir.

-Ce soir, c'est à moi d'être compulsif pour une fois. Toi et moi on va aller fêter notre départ autour d'un verre !

Et ni une ni deux il se leva et l’entraina dans un bar. Elsa le suivi, le sourire aux lèvres. Pour une fois, elle était heureuse et avait quelque chose à fêter et elle comptait bien profiter de sa dernière soirée au Jardin Radieux. La nuit commençait tout juste à tomber, et pourtant l’ambiance était déjà là. La soirée promettait d’être agitée et particulièrement sympathique. Tout ça était nouveau pour Elsa qui avait appris, grâce à Artis, à redécouvrir la vie d’une tout autre manière ces deux dernières semaines. Elle n’avait jamais eu l’occasion de festoyer avec le peuple à Arendelle, ni de se poser dans un bar pour s’offrir un café ou une consommation quelconque (en même temps elle imaginait mal la réaction de ses sujets si elle décidait de se pointer incognito dans un pub… ce serait surement la panique ! Quoi que… expérience à tenter un jour). Elle suivi Artis jusqu’à une table au fond de la salle, partagée entre le malaise et l’excitation (une vraie gamine !) et le laissa commander.

-Je suis persuadé que ça va être une découverte pour toi...
-C’est de l’alcool ? On verra bien…

Elle n’avait jamais été une grande amatrice du gout de l’alcool en général. Par ailleurs, elle avait tendance à prohiber toutes les substances qui pouvaient altérer son comportement, le risque de blesser quelqu’un avec sa magie par inadvertance était trop grand. Mais bon, c’était sa dernière soirée et Artis avait l’air tellement content qu’elle n’eut pas le cœur de le lui dire. Et puis… elle s’était fait un devoir et un plaisir de gouter les spécialités locales depuis son arrivée et avait bien envie de continuer à découvrir de nouvelles choses. La serveur finit par revenir et Elsa trempa ses lèvres dans un cocktail riche en couleur.

-Oh… c’est excellent. Il y a vraiment de l’alcool là-dedans ? On ne le sent pas du tout !

Et ce fut probablement la raison qui l’amena à reprendre un second verre sans s’imaginer une seule minute qu’elle puisse en subir les contrecoups. Le fait est qu’elle commença à avoir très chaud et à rigoler pour rien en écoutant Artis parler… bon ok, elle avait peut-être un peu trop bu, et l’alcool n’était pas encore totalement monté au cerveau, le pire restait à venir…

-Mille sans-cœurs ? Waaaah ! S’exclama Elsa avec de grands yeux admiratifs. Hé attend, quand tu parles des Enfers tu fais référence aux Enfers grecs ?
-Et toi alors ? Tu dois bien avoir des anecdotes sur la vie aux Royaumes du Nord, mmh ?
-Euh…

Elle se mit à réfléchir. En sirotant son troisième cocktail… elle se sentait légèrement planer, comme si elle était à la fois au-dessus de son corps et en même temps à l’intérieur. Sensation très bizarre. L’alcool commençait sérieusement à altérer sa réflexion.

-Rien de bien palpitant. J’ai été cloitrée dans un château pendant plus de la moitié de ma vie par mes parents qui étaient terrifiés à l’idée que le peuple apprenne de quoi j’étais capable, et puis un jour ils sont morts mais j’ai continué à me cacher car ils avaient réussi à me faire intérioriser l’idée que j’étais un monstre… le fait est que peu de temps après mon vingtième anniversaire j’ai été obligée de participer à une grande fête donnée en mon honneur avec tout le gratin de la noblesse Arendellienne et je me suis disputée avec ma sœur pour une raison stupide. J’ai perdu le contrôle de mes émotions, gelé le royaume tout entier et faillit tuer ma sœur par la même occasion. J’ai été forcée de prendre la fuite, poursuivie par des hommes qui voulaient absolument m’exécuter car ils me prenaient pour une sorcière maléfique et ils ont failli réussir. Mais au final tout s’est arrangé et tout le monde a commencé à bien m’aimer. Happy end ! Dit-elle avec un grand sourire, comme si ce qu’elle venait de lui raconter était tout à fait normal. J’ai été tranquille quelques mois jusqu’à ce que je trouve une orbe maléfique dans une grotte et que je ne donne naissance à Celsia. Et voilou, tu connais la suite hein ! …Artiiiis ! Tu as les joues toutes rouges !

Elle pouffa de rire et fit un signe à la serveuse pour qu’elle leur ramène un nouveau verre. Et dire qu’on la prenait pour une jeune reine sage et droite à Arendelle… si ses conseillers la voyaient dans cet état !

-Tu devrais te lâcher un peu tu sais. Qui sait ce sera quand la prochaine fois qu'on pourra se permettre d'êtres insouciants pour quelques heures ! Allé, mets nous un peu d'ambiance !

Il ne fallut pas le lui dire deux fois… oui sauf qu’un type se mit à chanter à une table un peu plus loin, ce qui la détourna momentanément de ce qu’elle s’apprêtait à faire…

« Je connais cette voix ! »

Elsa chercha de la tête l’origine de la voix avant de finir par reconnaître une silhouette bien spéciale… celle du shinigami psychopathe. La souveraine se releva brusquement en poussant un cri, les yeux écarquillés par la surprise.

-Kagi ?!!
-...ELSAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!! Hum..pardon...Majesté. Excusez-moi, trop d'enthousiasme à vous revoir...
-Mais mais mais… !!!

Elsa voulut se précipiter pour aller à sa rencontre mais une autre personne qu’elle connaissait bien l’intercepta sur le trajet en la saluant sobrement. La blondinette se figea et se tourna vers le nouvel arrivant.

-Hadès ?! Je suis en train de rêver c’est ça ? Demanda telle en déposant sa main sur la poitrine du Dieu pour s’assurer qu’il était bien réel.

Son visage s’illumina et un sourire radieux s’épanouit sur ses lèvres.

-C’est un rêve merveilleux !!!

Hadès, Dieu des Enfers, quelques cinq mille fois plus vieux qu’elle… un homme qui l’intimidait et qu’elle respectait énormément (après tout c’était un Dieu, donc sur un plan hiérarchique il était bien au-dessus des rois et des reines)...
…lorsqu’elle était sobre. Oui parce que techniquement, là, Elsa avait un peu perdu le sens des réalités. Ce qui expliqua certainement pourquoi, en guise de salutations, elle glissa ses deux mains derrière la tête d'Hadès et l'attira vers elle pour l'embrasser. Oui oui, normal, Elsa qui a bu c’est un retour dans le monde des bisounours ! Oh… le Destin seul sait à quel point elle allait regretter ce geste le lendemain en prenant conscience de ce qu’elle avait osé faire… mais en attendant… et bien en attendant l’ambiance était à la fête et Elsa ne s’était jamais sentie aussi bien de toute sa vie ! Elle s’écarta finalement de lui et le gratifia d’un grand sourire avant de se détourner et de courir vers Akumu pour se jeter dans ses bras.


-Kagiiiiiiiii !

C’était probablement l’une des meilleures soirées de sa vie à n’en pas douter. Elle se sentait aussi légère qu’un oiseau… c’est comme si tous ses tabous avaient sauté. Elle se retourna vers Artis et lui fit un grand signe de la main.

-Artis Artis, regarde ! Ils sont là !!! Tu les vois aussi ? Je ne suis pas folle hein ??

La jeune femme se mit à rire et se rapprocha de sa table.

-Bon, chose promise, chose dû ! C’est partiiiiiie !

Elle grimpa sur une chaise, puis monta sur la table en matérialisant un violon et un archet (quoi, vous ignoriez qu’Elsa avait ce pouvoir ? Et bien elle aussi ! Mais quand on sait qu’elle peut fabriquer de la matière pour faire des robes…alors pourquoi pas des instruments de musique !).

-Messieurs dames, s’exclama telle (elle vit quelques visages curieux se  tourner vers elle), Artis ici présent m’a mise au défi de mettre l’ambiance. Et comme il a pris soin de moi ces quinze derniers jours je pense que c’est le minimum que je puisse faire pour lui rendre la pareille ! Vous êtes prêts ?

Quelques sourires amusés par ci par là, de toute évidence elle avait capté l’attention de son audience. La blondinette installa son violon et se mit à jouer et, chose totalement inédite et qu’elle n’aurait jamais, au grand jamais, fait en étant sobre… chanter. Pour ceux qui ont vu la Reine des Neiges, vous avez une petite idée du niveau vocal de la jolie demoiselle… et cela se remarqua vite dans le public : l’amusement des gens fut vite remplacé par des expressions admiratives. Notre jeune reine interpréta une version remasterisée de « Libérée délivrée », chantée en Arendellien traditionnel. Si probablement personne ne comprit le sens des paroles (à part peut-être l’Ankou s’il était déjà là), la beauté du chant et du violon était bien là. Lorsqu’elle eut terminé sa chanson, la jeune femme s’inclina pour saluer les applaudissements.

-Alors Artis, dit-elle en se retournant, j’ai assez mit l’ambiance pour to…AAAAH !


Elsa venait de trébucher sur un verre et de tomber de la table…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artis
Keybladeur Déchu


Pseudo Heaven : A ton avis ?
Messages : 245
Triomphe : 78
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 22
Localisation : Y'a de la place chez toi ?

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Détruire Abnegatio

MessageSujet: Re: Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]    Mer 29 Oct - 16:03

Eh bien...sacrée histoire qu'elle avait là. Jamais il ne se serait imaginé qu'elle puisse avoir un passif aussi lourd, pas avec un air aussi innocente et inoffensive. Il n'en revint pas ses oreilles lorsqu'elle lui annonça (de manière tout à fait simpliste et banale par ailleurs) qu'elle avait été en mesure de geler tout son royaume, par accident qui plus est. Décidément, les pouvoirs d'Elsa semblaient sans limites. A croire qu'ils avaient également ce fardeau là en commun...Toutefois, une drôle de voix vint interpeller le jeune homme, cela semblait provenir de la table voisine. Un étrange type aux cheveux longs s'était mit en tête de pousser la chansonnette. Dommage pour lui, cela sonnait davantage comme les chants d'un type bourré que comme une véritable chanson. Le rythme était pas mal, pourtant. Artis concentra son regard quelque peu alcoolisé vers lui, comme fasciné. Lorsqu'il en eut finit, le porteur fut l'un des seuls à l'applaudir silencieusement. Après avoir réglé son addition, cet étrange personnage se retourna brusquement et se mit à hurler le prénom d'Elsa, ce qui valut un certains sursaut au mi-simili mi-sans cœur. Tiens ? Ils se connaissaient ? Et attends ? Que venait il de dire ? Ma-Je-Sté !?

Le jeune homme tourna directement son regard en direction de la reine, comme abattu par la nouvelle. La royauté...pas encore...non pas encore. Il se repassa en mémoire les 15 jours derniers jours, et tout lui apparut clair comme de l'eau de roche. Son comportement, sa gestuelle, sa manière de parler. C'était logique. Et lui qui l'avait pensé seulement de bonne famille...elle dirigeait les royaumes du Nord. Voilà pourquoi elle tenait tant à le sauver. C'était bien plus qu'un devoir personnel. Effaré, Artis passa sa main contre son visage, priant pour avoir simplement mal entendu à cause de l'alcool. Et pourtant, ce qui allait suivre était pire. Car un autre protagoniste fit son entrée en scène. Hadès, le Dieu des enfers. Il avait...changé. Mais pas de doutes, c'était bien lui. Elsa ne tarda pas à le reconnaitre également, et s'autorisa même une certaine proximité avec ce dernier. Qu'elle poussa aussitôt à l'extrême, sous les yeux ébahis de tout le groupe. De ce qu'en compris Artis, ils venaient de s'embrasser. Ah...il ne l'avait pas vue venir celle-là. Le dieu des enfers étaient bien plus qu'un simple compagnon de route, sembla-t-il. Ou bien était-ce la faute de l'alcool ? Dans les deux cas, elle ignorait à quoi elle s'exposait, et le porteur l'avait en-travers de la gorge. Bien qu'il eut tout fait pour l'ignorer, il ne pouvait se régner un petit côté protecteur vis à vis de la "reine".

Etait-ce de la jalousie ? Une surprotection ? Ou tout simplement l'effet d'une mauvaise surprise ? Lui même n'aurait su dire. Ce fut trop d'informations pour lui en quelques secondes, si bien qu'il tomba dans une sorte de torpeur. Elsa l'en extirpa aussitôt en s'adressant à lui de manière bien trop vive pour qu'il puisse tout comprendre. La seule chose qu'il perçut fut qu'elle était à deux doigts de grimper sur la table. Etant donné l'état dans lequel elle se trouvait, le Voiel ne put s'empêcher de lui dire :


-Elsa, je crois pas que ce soit une très bonne id...

Mais c'était déjà trop tard, elle s'était déjà lancée dans un discours destiné à toute la clientèle. Le jeune homme mit une main devant son visage, non pas par honte, mais parce qu'il redoutait qu'elle aille trop loin. Cependant, après une bref discours, elle se lança dans une chanson tout à fait magique et harmonieuse. Artis extirpa sa main de son visage et contempla la jeune femme chanter, ébahis. Et c'était lui qui "était plein de surprise" hein ? Le chant passa si vite qu'il ne put décrocher les yeux de la reine, jusqu'à ce que celle-ci ne se retourne vers lui.

-Alors Artis, j’ai assez mit l’ambiance pour to…AAAAH !

Oh que oui. Et un peu trop même. Puisqu'elle n'était même plus en état de voir le verre qui trainait à ses pieds. Heureusement pour elle, le porteur bondit de sa chaise et la réceptionna dans ses bras, affichant un air à la fois amusé et agacé.

-Oui, oui...t'en fais pas, t'en a fais assez comme ça. Votre majesté. Ajouta-t-il accompagné d'un clin d’œil.

Il dirigea alors son regard vers les nouveaux arrivants.

-Ka...Kagi c'est ça ? J'ai bien aimé la petite chanson de tout à l'heure, il faudrait juste la retravailler un peu en étant sobre je pense !

Il pivota ensuite en direction d'Hadès, et hocha la tête à son attention, tout en affichant un air des plus sérieux.

-Dieu des enfers.

Il se recentra alors vers la blondinette, qu'il tenait toujours au creux de ses bras. Il se mit à fouiller dans sa poche et en extirpa la bague qu'il lui avait précédemment offerte.

-Au fait, tu avais laissée ça chez moi...enfin, ce qu'il en reste. Si tu la veux toujours... Il passa la bague en question au doigt de la jeune femme.
Elle est à toi.


Sauf que ce qu'il venait de faire de manière tout à fait innocente, lui parut soudainement beaucoup moins innocente. Il venait tout juste de lui passer la bague au doigt...littéralement. Il hésita un instant à la lui reprendre, histoire de balayer toute forme de confusion, mais finit par se raviser. A la place, il se contenta de rougir et de détourner le regard. Il déposa enfin la jeune fille à terre et, tout en prenant quelque chose dans sa veste, leur déclara à tous d'un sourire forcé :

-Si vous me permettez, je reviens. Profitez en pour vous retrouver !

Sur ces quelques mots, le porteur alla se réfugier dans les toilettes du bar. Il se jeta sur le lavabo et plongea son visage dans l'eau fraiche en vue de s'éclaircir un peu les idées. Malheureusement pour lui, arroser ainsi sa figure n'allait pas le faire décuver aussi facilement. Il se mit alors à faire ce qui lui avait parut le plus logique sur le moment, et se rendit à la dernière page du cahier d'Elsa (qu'il avait extirpé de sa veste en partant). Il se munit ensuite d'un stylo, et passa ainsi cinq bonnes minutes à y griffonner quelque chose. Une fois sa tâche accomplie, il retourna en salle et y glissa le cahier dans son manteau comme si de rien n'était, avant de se rasseoir et de savourer son nouveau verre, en silence.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadès
God of the Underworld


Messages : 38
Triomphe : 43
Date d'inscription : 15/07/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]    Mer 29 Oct - 21:57

Kagi n'aura pas de réponse à lui pour ce tour-ci car il devient assez secondaire dans l'action qui va suivre, c'est pourquoi la narratrice que je suis a décidé de réunir deux réponses sous le compte de Hadès.
(Kagi: Maiiiiiiiiiiiiiiiiiis ! TToTT Pourquoi ?!!!!!!!!
Hadès: Elle vient de le dire, abruti !)

****

Oui, la jeune reine venait de trop boire. Hadès n'aimait pas les gens saouls car ils étaient capables de faire n'importe quoi et de dire tout autant de bêtises que le Faucheur Gris quand il est sobre et qu'il est en pleine forme; ce qui est en soit très inquiétant.
Quand elle posa sa main sur sa poitrine nue - vu qu'il se baladait toujours torse nu, et n'ayant sur ses puissantes épaules que le manteau offert par Puella - il se demanda ce qu'elle allait faire et instinctivement il voulut reculer. Non la jeune reine ne rêvait pas il était bien en face d'elle; il allait d'ailleurs lui répondre et lui empoigner fermement son poignet gracieux quand elle s'exclama sur son rêve était merveilleux et...et fit la chose la plus insensée au monde.
Elle l'embrassa.
Sur la bouche.
En temps normal le dieu l'aurait giflé, violement repoussé ou bien tout simplement carbonisé, sauf que pour le coup, il ne fit rien. Car c'était lui qui fut carbonisé, pour une raison qu'il ne s'expliquait même pas. Hum...carbonisé au sens métaphorique du terme ! Son coeur faillit s'emballer et il se mit à rougir intensément; chose qui ne se vit pas du tout. Heureusement qu'il savait garder son sang-froid...
Accessoirement, il se dit que le Destin était bien taquin; il était vrai qu'il avait embrassé Elsa à la tour donc bon...elle pouvait bien l'embrasser maintenant, cela n'avait pas d'importance après tout...C'était assez agréable...
Il balaya la pensée parasite qui venait gêner son esprit à propos de la reine puis il revint à la réalité; elle était vraiment éméchée puisqu'elle venait de faire un câlin au shinigami. Ce dernier fut ravi et lui rendit son câlin tout aussitôt; il adorait les câlins !

Le dieu des Enfers eut ensuite la surprise d'entendre la magnifique voix de la jeune reine, voix qu'il appréciait tout particulièrement, et ce son...quel était cet instrument ? Il se promettait de le lui demander quand elle serait plus...raisonnablement sobre. Il allait se précipiter pour aller la cueillir dans ses bras, mais un autre homme qu'il ne connaissait pas le fit bien avant lui, aussi le dieu resta à sa place.


-Ka...Kagi c'est ça ? J'ai bien aimé la petite chanson de tout à l'heure, il faudrait juste la retravailler un peu en étant sobre je pense !

-Je suis sobre mon jeune ami.

De fait, il fallait savoir que le shinigami était quelqu'un de très spécial. Dans la réalité, il est saoul quand il est sobre, et sobre quand il a trop bu. Il était un paradoxe à lui tout seul; et il en était fier.

-Dieu des enfers.

Poliment, Hadès lui rendit son salut...même s'il ne le connaissait pas.

-Si vous me permettez, je reviens. Profitez en pour vous retrouver !

Si Kagi se contenta de sauter de la table afin d'atterrir sur ses deux pieds devant Hadès et d'aller s'asseoir au bar pour consommer de l'alcool cette fois-ci, Hadès ne se le fit pas dire deux fois; pendant qu'Artis partit aux toilettes, il fit la chose la plus insensée au monde. La chose la plus surprenante venant de sa part, alors qu'elle était consciente mais éméchée, il s'approcha d'elle, il s'approcha d'Elsa, l'attrapa par la taille de sa main gauche la faisant pencher légèrement en arrière et il passa sa main droite dans les cheveux. Et il l'embrassa aussi. Un baiser fougueux, langoureux, quelque chose d'agréable.

Mais qu'est-ce que tu es en train de faire ?!...oh puis zut !

Non, Hadès n'était pas un séducteur, mais parfois il fallait bien laisser parler ses envies non ? Il n'allait pas profiter plus de la jeune reine, aussi la lâcha t-il bien avant qu'Artis ne revienne, il la lâcha délicatement et lui susurra doucement au creux de l'oreille:


-Ainsi je me souviendrai de vous jusque dans mes rêves à jamais, et je n'aurai aucun regret.

Et...et il sortit.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Re: Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]    Jeu 30 Oct - 12:31

-Oui, oui...t'en fais pas, t'en a fais assez comme ça. Votre majesté.

Oups.
Elle avait complètement oublié ce léger petit détail : Kagi venait de la trahir sans le savoir. Sur le coup elle n’y avait pas fait attention, il fallait dire que ses capacités de réflexions à l’heure actuelle était légèrement diminuée mais maintenant qu’Artis le lui rappelait… Elle jeta un coup d’œil inquiet vers le garçon. L’avait il prit au sérieux ? Avec un peu de chances il avait juste interprété ce titre comme un simple surnom donné par Kagi. Comment devait-elle interpréter ce clin d’œil ? Grace (ou à cause) de l’alcool cependant, elle relativisa. Quand bien même il était au courant, que pouvait-il arriver de toute manière ? Elle se sentait tellement bien ! Sans la lâcher, Artis salua à sa manière ses deux compagnons (marquant un ton nettement plus froid avec Hadès…).


-Au fait, tu avais laissée ça chez moi...enfin, ce qu'il en reste. Si tu la veux toujours... Elle est à toi.

Elsa regarda la bague avec de grands yeux surprit, puis Artis. Un grand sourire éclaira son visage. Si le fait de lui mettre la bague au doigt avait un sens pour lui, Elsa n’y vit que du feu. Elle aurait peut-être été gênée en étant sobre, mais les trois cocktails qu’elle avait dans le nez rendaient ce genre de détails trop insignifiants pour que son cerveau prenne la peine de les analyser.

-Je la croyais perdu dans les décombres de ta maison…  merci !
-Si vous me permettez, je reviens. Profitez-en pour vous retrouver !

La jeune femme acquiesça et regarda Artis s’éloigner. Elle reporta son attention sur Hadès et lui adressa un sourire innocent. Allez donc savoir ce qui poussa le Dieu à s’approcher d’elle  et à faire ce qu’il fit (surement l’intervention d’une narratrice qui s’amuse), le fait est qu’il l’embrassa. Ce ne fut pas un simple smack d’adolescente bourrée comme elle l’avait fait un peu plus tôt non, c’était un vrai baiser. Le Dieu était tout à fait conscient de ce qu’il faisait, il était sobre, lui. Ce qui n’était pas le cas de la reine qui lui rendit son baiser avec passion sans se douter une seule minute des questions que cela soulèverait le lendemain lorsqu’elle aurait enfin évacué l’alcool. Il la lâcha et lui murmura une phrase à l’oreille…

-Ainsi je me souviendrai de vous jusque dans mes rêves à jamais, et je n'aurai aucun regret.

Puis il lui tourna le dos et sortit du bar. Elsa le regarda s’éloigner, une expression de surprise sur le visage. Qu’est-ce qui venait de se passer là ? Ils s’étaient embrassés ?

Elle ne savait pas très bien ce qu’elle ressentait en ce moment même, elle était déçue qu’il s’en aille et elle avait envie de lui courir après mais quelque chose lui disait qu’il valait mieux le laisser partir… bizarre hein. Peut-être lui restait-il une très petite part de lucidité enfouit au fond de son cerveau embrumé par les effets de l’alcool. « Tu n’aurais jamais du boire ces verres », lui disait une voix dans sa tête. Le problème c’est qu’elle s’était laissée piégée par le gout des cocktails… elle n’avait pas senti l’alcool et s’était laissé convaincre qu’elle ne risquait rien en les buvant ; grossière erreur de sa part qui allait lui couter une belle gueule de bois le lendemain. Mais bref, nous n’y sommes pas encore.

Après un moment d’hésitation, Elsa finit par se laisser tomber sur sa chaise et fut bientôt rejointe par Artis qui s’assit en silence et se remit à siroter son verre. Elle l’observa quelques secondes et comprit que quelque chose venait de changer chez lui, dans son attitude. Son expression peut-être ? Quelque chose n’allait pas.

-Artis, est-ce que tout va bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artis
Keybladeur Déchu


Pseudo Heaven : A ton avis ?
Messages : 245
Triomphe : 78
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 22
Localisation : Y'a de la place chez toi ?

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Détruire Abnegatio

MessageSujet: Re: Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]    Jeu 30 Oct - 17:22

[HRP : Post miniature, sorry]

-Hmmf...non.

Le jeune homme ingurgita le restant de son verre calmement, puis reprit soudainement la parole.

-J'aurais besoin de te parler quelques minutes. En privé. Ajouta l'albinos en plus d'un signe de la tête pour faire signe à la jeune femme de sortir.

Artis se souleva lentement de sa chaise tout en se délestant de quelques munnies sur la table. Il laissa Elsa prendre de l'avance sur lui et ralentit brusquement en arrivant au niveau de Kagi. Discrètement, il lui chuchota :


-Vous prenez tous bien soin d'elle, d'accord ?

Il ne laissa aucun temps au Shinigami pour répondre et s'éclipsa aussitôt en direction de la sortie. Il rejoignit la reine à mi-chemin tout en prenant soin de ne pas la regarder. Une fois à l’extérieur, le porteur se rendit rapidement compte que Hadès se trouvait non loin d'eux, et préféra s'en éloigner pour éviter toute indiscrétion de sa part. Il entraina donc la blondinette quelques mètres plus loin, contre un bâtiment à peine éclairé. Il lui fallait à présent prendre son courage à deux mains et se lancer, sans bavure. Il s'adossa lentement contre la parois du mur tout en croisant les bras, pensif. Puisque sa décision était prise, autant ne pas faire trainer les choses plus que de raison.

-Elsa je...je ne viens pas avec vous. Prends le vaisseau et tout le reste, et moi je vais simplement...m'en aller.

Il se gratta derrière la tête, comme gêné.

-Ecoutes, je sais qu'on l'avait prévu mais... Il prit quelques secondes pour se recueillir. Mais la situation à changée, et en bien ! Tu as retrouvée ton ami "Kagi", et ton petit copain des enfers. Repars avec eux, ils seront sûrement plus aptes que moi à t'aider.

Il se retira de son mur et fit quelques pas autour de la jeune femme, lui laissant un peu de temps pour tout emmagasiner.

-Qui plus est...tu es une reine. Des milliers de vies dépendent de toi. Or, je suis un vrai aimant à problèmes, et je refuse qu'il t'arrive quoi que ce soit à cause du fait que je t'accompagnes. Il y a trop en jeu, et puis...il y a toi.

Le mi-simili mi-sans cœur interrompit sa petite marche et s'alluma une cigarette, avant de reprendre.

-Je parle en connaissance de cause, Elsa. J'ai déjà causé la mort de trop de mondes pour prendre le risque d'avoir la tienne sur la conscience. Hadès et Kagi te protègeront, eux. Moi, entre mon bras gauche et ma keyblade, je ne t'apporterais que davantage de violence. Pars avec eux.

Il avait enfin achevé sa longue tirade explicative, et s'autorisa quelques bouffées de tabac avant de se retourner vers la reine. Il voulut se rapprocher d'elle, comme pour la calmer, mais n'osa pas. A la place, il la fixa distinctement dans les yeux et lui confia, de manière un peu plus à venante :

-Je n'aurais jamais dû accepté dès le début. Je suis désolé. Il accompagna les paroles suivantes de gestes de la main. Elsa...on est pareils toi et moi, tu le sais aussi. Mais la différence majeure entre nous deux, c'est que toi tu es bénéfiques aux autres. C'est pour ça qu'il faut que tu sauves ta sœur, et que tu sauves les Royaumes du Nord ! Mais le meilleur moyen que tu ais d'y arriver, c'est de rester loin de moi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Re: Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]    Jeu 30 Oct - 19:52

-Hmmf...non.

Aïe.

-J'aurais besoin de te parler quelques minutes. En privé.

Il lui désigna la porte. Après quinze jours passés en sa compagnie, elle commençait à bien connaître le garçon et elle savait parfaitement que ce ton calme et indifférent cachait un sentiment bien plus négatif. Qu’avait-elle bien pu faire pour qu’il soit en colère ? Il y a quelques minutes encore il rigolait avec elle…

Sa bonne humeur s’était envolée, Elsa avait un mauvais pressentiment… et elle avait raison. Préférant ne pas faire durer d’avantage les choses, elle attrapa son sac et marcha jusqu’à la porte pour sortir du pub (enfin, le terme le plus approprié serait "chancela"). L’air frais de l’extérieur ne lui fit aucun effet malgré le fait qu’elle soit en tunique à manches courtes ; comme d’habitude le froid n’avait pas d’emprise sur elle. Focalisée sur la discussion qui allait suivre, elle ne vit pas Hadès qui se trouvait non loin d’elle. Artis sorti sans lui adresser un regard et s’éloigna de l’entrée du bar. Elle lui emboita le pas.

« Qu’est-ce qui lui prend ? »

-Elsa je...je ne viens pas avec vous. Prends le vaisseau et tout le reste, et moi je vais simplement...m'en aller.

-Pardon ?

Le mot était sorti tout seul. La blondinette fixait Artis, totalement incrédule. Non, elle avait du mal entendre à cause de l’alcool… son cerveau était embrumé et altérait ses sens. Oui, c’était surement l’alcool…

-Ecoutes, je sais qu'on l'avait prévu mais… Mais la situation a changé, et en bien ! Tu as retrouvé ton ami "Kagi", et ton petit copain des enfers. Repars avec eux, ils seront sûrement plus aptes que moi à t'aider.

« Prétexte… tout ça n’est qu’un prétexte. La vérité c’est que… »

-Qui plus est...tu es une reine. Des milliers de vies dépendent de toi. Or, je suis un vrai aimant à problèmes, et je refuse qu'il t'arrive quoi que ce soit à cause du fait que je t'accompagne. Il y a trop en jeu, et puis...il y a toi.

Et voilà, il avait enfin mit en lumière le réel problème. Les yeux de la jeune reine demeurèrent fixés au sol tendit qu’elle fermait lentement les poings pour contenir sa colère. Comme toujours… quoi que l’on fasse certaines choses ne changeaient jamais… Artis n’était pas différent des autres. Il n’avait pas l’air d’avoir fini de parler, aussi se força-t-elle à l’écouter jusqu’au bout en prenant le temps de respirer à fond pour se calmer.

-Je parle en connaissance de cause, Elsa. J'ai déjà causé la mort de trop de mondes pour prendre le risque d'avoir la tienne sur la conscience. Hadès et Kagi te protègeront, eux. Moi, entre mon bras gauche et ma keyblade, je ne t'apporterais que davantage de violence. Pars avec eux. Je n'aurais jamais dû accepté dès le début. Je suis désolé. Elsa...on est pareils toi et moi, tu le sais aussi. Mais la différence majeure entre nous deux, c'est que toi tu es bénéfiques aux autres. C'est pour ça qu'il faut que tu sauves ta sœur, et que tu sauves les Royaumes du Nord ! Mais le meilleur moyen que tu ais d'y arriver, c'est de rester loin de moi.

La souveraine éclata de rire. Bien sûr elle riait jaune. Ce discours était tellement… tellement ridicule. Et étrangement familier…

-C’est drôle ça, je me souviens t’avoir dit précisément la même chose il y une dizaine de jours. Et tu te souviens de ce que tu m’as répondu ? (elle fit le signe des guillemets avec ses doigts, reproduisant le ton qu’avait autrefois employé Artis) : « je ne sais plus comment te faire comprendre que je ne suis pas un "innocent" ! Si c'est moi qui te pose problème, ais au moins l'honnêteté de me le dire »…

La jeune femme secoua la tête et lui lança un regard noir.

-Parce que c’est ça la vérité et n’utilise pas Hadès et Kagi comme prétexte ! Pourquoi crois-tu que je ne t’ai jamais avoué ce que j’étais ? Les gens changent de comportement quand ils savent… toujours. Je pensais que tu étais différent mais j’avais tort. Tu es comme les autres.

Elle se  retourna vivement pour essuyer une larme et inspira à fond. Quelques flocons de neige dégringolèrent doucement du ciel.

« Du calme… du calme… du calme… du calme… du calme… , se répétait-elle. C’est l’alcool qui te met dans cet état de nerfs… »

-Je ne suis pas ton roi, dit-elle en pivotant sur ses talons pour faire à nouveau face à Artis. Je ne vais pas devenir folle et me mettre à tuer des gens du jour au lendemain en me croyant supérieure aux autres. (sa voix se fit de plus en plus forte, à la fin elle criait presque). Bon sang Artis, en moins d’un an j’ai condamné deux fois mon royaume à l’enfer. Comment peux-tu croire que je sois meilleure que toi ?! Tout ce que je touche je finis par le détruire !!! (elle se radoucie soudain, au bord des larmes) Et tu veux me faire avaler que je suis bénéfique aux autres ? …non… la vérité c’est que tu as peur de moi et de ce que je représente… tu as peur de souffrir à nouveau et tu préfères fuir. Ce n’est pas du courage c’est de la lâcheté. Si tu avais ne serait-ce qu’un peu de respect pour moi tu n’aurais jamais engagé cette discussion ce soir dans l’état où nous sommes et tu ne parlerais pas de m’abandonner devant ce bar au milieu de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artis
Keybladeur Déchu


Pseudo Heaven : A ton avis ?
Messages : 245
Triomphe : 78
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 22
Localisation : Y'a de la place chez toi ?

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Détruire Abnegatio

MessageSujet: Re: Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]    Jeu 30 Oct - 22:25

-C’est drôle ça, je me souviens t’avoir dit précisément la même chose il y une dizaine de jours. Et tu te souviens de ce que tu m’as répondu ? « Je ne sais plus comment te faire comprendre que je ne suis pas un "innocent" ! Si c'est moi qui te pose problème, ais au moins l'honnêteté de me le dire »…

Aouch. Elle savait viser juste. Néanmoins, sa répartie aussi cinglante que soudaine n'eut pas l'effet escompté sur notre porteur. Car bien que vexé qu'elle ait ainsi employée ses propres arguments contre lui, il ne pouvait toutefois pas s'empêcher de penser qu'elle avait tord, et qu'elle ignorait tout du sujet qu'elle abordait. Elle se disait dangereuse ? Elle ne l'avait jamais été que malgré elle. Elle ignorait ce que la haine et la colère pouvaient nous conduire à faire, de manière tout à fait consciente. Lui, ne le savait que trop bien.

-Parce que c’est ça la vérité et n’utilise pas Hadès et Kagi comme prétexte ! Pourquoi crois-tu que je ne t’ai jamais avoué ce que j’étais ? Les gens changent de comportement quand ils savent… toujours. Je pensais que tu étais différent mais j’avais tort. Tu es comme les autres.

-La seule chose que cela m'a fait changé, c'est ma décision de venir Elsa. Après ce que je t'ai raconté sur mon "exil", tu devrais mieux savoir que quic...

-Je ne suis pas ton roi. Je ne vais pas devenir folle et me mettre à tuer des gens du jour au lendemain en me croyant supérieure aux autres. Bon sang Artis, en moins d’un an j’ai condamné deux fois mon royaume à l’enfer. Comment peux-tu croire que je sois meilleure que toi ?! Tout ce que je touche je finis par le détruire !!! Et tu veux me faire avaler que je suis bénéfique aux autres ? …non… la vérité c’est que tu as peur de moi et de ce que je représente… tu as peur de souffrir à nouveau et tu préfères fuir. Ce n’est pas du courage c’est de la lâcheté. Si tu avais ne serait-ce qu’un peu de respect pour moi tu n’aurais jamais engagé cette discussion ce soir dans l’état où nous sommes et tu ne parlerais pas de m’abandonner devant ce bar au milieu de la nuit.

L'ambiance venait de devenir électrique. Ivre, elle venait tout juste de lui balancer en plein visage son trop plein d'émotions. Il savait se montrer compréhensif, surtout avec elle. Mais après pareil discours, il ne pouvait plus s'en tenir aux faux sourires et autres formes de politesses. Elle voulait de l’honnêteté ? Alors soit.

-C'est idiot. Tout ce que tu me dis là est idiot. Si tu étais aussi dangereuse et néfaste que tu veux bien laisser l'entendre... Il alla se plaçer à côté d'elle, sans la regarder. Pourquoi ne t'aurais-je pas déjà tuée alors ?

Le jeune homme laissa passer un certains silence, durant lequel il inspira une longue bouffée de nicotine.

-Tu veux qu'on arrêtes là les faux semblants ? Très bien. Je m'en moque complètement que tu sois reine ou pas, ça ne change rien à qui tu es. Mais ça change tout à "qui dépend de toi". Avoir ta vie à protéger rime à se sentir responsable de milliers de gens, et je ne veux plus de ça, tu ne me l'imposeras pas. Tu ne vas peut être pas devenir folle, mais et tes pouvoirs ? On sait tout les deux ce qu'ils sont capables de faire lorsqu'ils fusionnent avec les miens, tu voudrais vraiment prendre le risque que ça arrive à nouveau !?

Il jeta le restant de sa cigarette au loin, avant de se tourner enfin vers son interlocutrice.

-"Tout ce que je touche je finis par le détruire", "j’ai condamné deux fois mon royaume à l’enfer" et alors ? Toi au moins tu as toujours quelque chose pour lequel te battre, quelque chose à défendre. Mais après tout, je suis "comme tout les autres", qui suis-je pour te faire la leçon ? Et moi qui m’imaginais que tu commençais à me connaitre... Il s'éloigna de quelques pas, blasé. Peut être que oui...peut être que j'ai peur. J'ai peur parce tout ceux que j’aimais et à qui je tenais sont morts ou doivent me haïr, et que j'en suis à chaque fois le responsable. Et si ça devait t'arriver aussi...je crois que ce serait la fois de trop.

Le porteur se secoua la tête. Qu'est ce qui pouvait bien lui prendre de parler aussi franchement ? Et de ressentis aussi intimes ? Il  devait complètement débloquer. Il débloquait tellement qu'il revint au niveau de la jeune femme, s'abaissa à sa hauteur et lui déclara, tout en pointant du doigt Hadès au loin :

-Et puis je te laisse avec tes amis, des gens surement meilleurs que moi. Même si Hadès ne...non, oublies. Méfies toi juste quand même.

Il se redressa et se mit à fouiller dans les poches intérieurs de sa veste, avant d'en sortir le cahier appartenant à Elsa :

-Au fait, il fallait que je te rendes ça. Il y a certaines informations...intéressantes.

Bien entendu, il faisait références à ce qu'il y avait appris sur Atom, son ancien ami. Il la laissa reprendre l'objet avant de prendre la parole une nouvelle fois :

-Je préfère partir maintenant, parce que je tiens à être honnête avec toi. Tu as tout de suite devinée que quelque chose n'allait pas, même dans ton état, et je ne voulais pas passer la nuit à te mentir.

Il détourna le regard, de la même manière qu'il le faisait lors de leurs premières conversations.

-Alors...c'est un au revoir, Elsa...

Les yeux de la jeune fille devinrent humides, et elle tenta une dernière fois de le retenir, mais en vain. Sa décision était déjà prise, il ne reviendrait pas dessus. Elle se mit alors à lui tendre les bras, toutes larmes dehors. Le jeune homme souffla, un léger sourire aux lèvres, et la serra dans ses bras sans dire un mot. Il la laissa ainsi sangloter contre lui quelques secondes durant, avant de la relâcher et d'essuyer une larme qui perlait sur sa joue. Il entrouvrit la bouche pour lui dire une dernière chose, mais se ravisa à la dernière minute, se contentant d'un simple sourire. Il s'éloigna lentement de la jeune femme, et s'engouffra peu à peu dans un ruelle sans oser se retourner, de peur qu'il ne change finalement d'avis en la revoyant...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Re: Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]    Ven 31 Oct - 0:25

-C'est idiot. Tout ce que tu me dis là est idiot. Si tu étais aussi dangereuse et néfaste que tu veux bien laisser l'entendre...Pourquoi ne t'aurais-je pas déjà tuée alors ?

Pourquoi…

-Parce que tu es quelqu’un de bien, murmura telle.

C’est ce qu’elle pensait de lui, sincèrement. Enfin… il fallait bien avouer qu’elle remettait certaines choses en question après ces dernières minutes. Elle avait du mal à évacuer sa fureur, même si elle était parfaitement consciente que l’alcool en était très fortement responsable et qu’elle n’aurait certainement pas réagi de la sorte en étant sobre. Le problème étant qu’Artis avait tenu à parler de ça maintenant et que cela dégénérait… logique.

- Avoir ta vie à protéger rime à se sentir responsable de milliers de gens, et je ne veux plus de ça, tu ne me l'imposeras pas.

« Bienvenue dans mon quotidien », songea telle.

Et elle, lui avait-on seulement laissé le choix quand on l’avait faite monter sur le trône après une vie d’isolement et de détresse ? Elle n’avait jamais désiré le pouvoir, on le lui avait imposé. Elsa sentit sa colère s’atténuer progressivement. Les arguments d’Artis étaient juste, elle ne les comprenait que trop bien. Si elle prenait la responsabilité de sauver son monde comme un fardeau, mais aussi et surtout comme un devoir personnel, elle n’avait pas le droit d’imposer cela à quelqu’un d’autre. Et techniquement c’était précisément l’une des raisons pour lesquelles elle avait voulu partir dix jours plus tôt… parce qu’elle ne voulait pas se sentir responsable de la vie d’Artis en plus de celle de tous les autres innocents que Celsia avaient condamné.


-Tu ne vas peut être pas devenir folle, mais et tes pouvoirs ? On sait tout les deux ce qu'ils sont capables de faire lorsqu'ils fusionnent avec les miens, tu voudrais vraiment prendre le risque que ça arrive à nouveau !?

La jeune femme eut un pincement au cœur en repensant à ce qu’elle avait fait quelques jours plus tôt… la maison d’Artis était détruite et elle avait failli reproduire le même schéma qu’à Arendelle le jour de son couronnement… si Artis ne l’avait pas arrêté ça aurait été un carnage.
Elle soupira.

-Si j’avais été au courant je n’aurai jamais pris le risque de toucher ton bras…
-Mais après tout, je suis "comme tout les autres", qui suis-je pour te faire la leçon ? Et moi qui m’imaginais que tu commençais à me connaitre...

Cette réplique fut peut-être l’une de celle qui lui fit le plus mal. Elle avait voulu le blesser sous le coup de la colère et de toute évidence elle avait réussi… mais maintenant qu’elle s’en rendait compte elle culpabilisait. Et oui… c’est dur la vie.

-Peut être que oui...peut être que j'ai peur. J'ai peur parce tout ceux que j’aimais et à qui je tenais sont morts ou doivent me haïr, et que j'en suis à chaque fois le responsable. Et si ça devait t'arriver aussi...je crois que ce serait la fois de trop.

A culpabiliser oui… sincèrement.
Elle sentait la situation lui échapper, et elle avait peur… très peur…

-Et puis je te laisse avec tes amis, des gens surement meilleurs que moi. Même si Hadès ne...non, oublies. Méfies toi juste quand même.

Des gens meilleurs que lui… Honnêtement ? Si elle avait confiance en Hadès il n’en allait pas de même pour Kagi. Oui elle était très heureuse de le revoir et l’appréciait, mais elle n’avait pas oublié l’épisode où il avait tenté de l’assassiner… si Artis s’imaginait confier Elsa à des gens recommandables et bien il avait à moitié raison. Et le plus comique ? C’était que la personne dont il se méfiait, à savoir Hadès, était justement l’être le plus raisonnable des deux.

-Nous n’avons pas ce genre de relation… (elle repensa aux derniers baisers qu’ils avaient échangé…) enfin... je crois. Mais, pourquoi devrais-je me méfier ?

Elle n’obtient pas de réponse à sa question. En revanche Artis lui rendit son cahier. La jeune femme le regarda en écarquillant les yeux. Elle était convaincu de l’avoir perdu… alors c’était lui qui l’avait depuis tout ce temps ? Machinalement, elle le rangea dans son sac.

-Je préfère partir maintenant, parce que je tiens à être honnête avec toi. Tu as tout de suite devinée que quelque chose n'allait pas, même dans ton état, et je ne voulais pas passer la nuit à te mentir. Alors...c'est un au revoir, Elsa...

« Non ! »

Elsa secoua la tête. Ca ne pouvait juste pas se passer comme ça… c’était trop douloureux !

-S’il te plait… murmura telle d’une voix implorante.

« Ne pars pas »

Elle ferma les yeux et sentit les larmes rouler le long de ses joues. Elle avait perdu ce combat d’avance, elle le savait. Artis avait pris sa décision. Alors, incapable d’articuler le moindre mot, elle lui tendit les bras pour un ultime câlin d’adieu.
Puis elle regarda partir la seule personne qu’elle avait jamais considéré comme un ami de sa vie et qu’elle avait fini par faire fuir. Ne l’avait-elle pas dit ? Tout ce qu’elle touchait elle le détruisait…

La souveraine resta figée quelques instants en sanglotant silencieusement, puis regarda l’une ses mains qui avait recueilli un flocon de neige. Elle leva les yeux le ciel, observant ces étranges nuances qui pleuraient avec elle.

Et maintenant ?

Kagi devait être dans le bar… Hadès était parti après l’avoir embrassé… et elle… elle n’aspirait plus qu’à oublier. Cette soirée qui avait si bien commencé était devenu un vrai cauchemar. Elle ressentit le besoin de quitter les lieux, de s’éloigner de tout et c’est ce qu’elle fit… en partie. Si l’intention était là, son cerveau, lui, était toujours embrumé par l’alcool, ce qui expliqua qu’après avoir marché une minute elle s’arrêta d’un coup en se demandant quel chemin prendre pour rentrer à l’hôtel. Elle était complètement perdue.

« Bravo Elsa, pensa telle en essuyant ses  joues comme elle pouvait… geste totalement inutile car elle n’arrivait pas à s’arrêter de pleurer, de mieux en mieux… »

Elle se laissa glisser contre un mur et se roula en boule.
Peut-être qu’une âme bienfaitrice viendrait la sauver.
Peut-être pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadès
God of the Underworld


Messages : 38
Triomphe : 43
Date d'inscription : 15/07/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]    Ven 31 Oct - 17:49

Les étoiles étaient si belles, la nuit était un moment qu'il aimait bien dans la journée, mais uniquement dans la mesure où il pouvait sortir des Enfers afin de les admirer; et il en avait eu l'occasion quand il s'était retrouvé en la ville d'Halloween, là où règne une nuit éternelle, la lune toujours pleine et ronde tandis que partageant le ciel sombre avec elle un soleil noir darde les terres de ses rayons ténébreux et se reflète dans la mer vermeille.
En sortant du bar, le dieu était parti s'asseoir quelque part sur un banc et s'était mis à regarder le ciel, repensant à son passé, tentant de se remémorer chaque moment passé avec Puella. Une pointe de culpabilité pinça son coeur, car il avait déjà trahi celle qu'il aimait pour une autre, comme le faisaient souvent ses deux frères; et il s'était déjà promis jadis de ne pas faire la même erreur qu'eux. Mais cela avait été plus fort que lui.
Pour une raison inconnue, il avait tenu, il avait voulu embrasser la jeune reine, la prendre dans ses bras, l'étreindre. Etait-il en train de tomber amoureux ? Non, c'était là une chose impossible pour lui ! Pas d'elle, pas maintenant ! Il s'était fixé un but, il devait essayer de trouver un moyen de ramener Puella à la vie, du moins à son état initial de fantôme, et de la ressusciter. Et enfin ils seraient heureux tous les deux, et jamais plus il ne souffrirait de la solitude.

Perdu dans ses pensées et son admiration pour les étoiles que Puella aimait tant et avait donné le goût au dieu de les admirer encore plus quand cela lui était possible, il ne remarqua pas que la jeune reine et Artis étaient sortis. Ce ne fut que lorsqu'il entendit ce qui lui semblait pour lui être une dispute qu'il coupa court à sa rêverie.
Sauf que cela ne le regardait pas, alors il se reperdit une nouvelle fois dans les méandres de ses pensées.

****

Il regarda l'arme attentivement. Elle était grande et lourde, la lame noire était longue et peu simple à manier pour quelqu'un de lambda. La garde était magnifiquement décorée, vraiment, il trouvait cela très beau et saluait le talent de celui qui avait fait pareille merveille !


-Eh bien, qu'attends-tu pour la prendre ? demanda la jolie voix du fantôme.

-Elle me semble lourde, j'ai peur de l'abîmer en la faisant tomber au sol; ou alors si elle m'échappe des mains...

-Hihihihi ! C'est réparable, comme toute arme ! Et puis...tu es un dieu non ? Alors tu peux bien porter des choses lourdes !

-Ce n'est pas mon arme, je ne voudrais pas que ton frère la retrouve abîmée...

-Maintenant c'est la tienne, je te la donne, Hadès. Orcus n'est plus, je ne suis même pas sûre qu'il revienne un jour. Son arme ne doit pas rester toute seule dans l'armurerie, emporte-la avec toi, je veux que tu l'aies. Et puis...je pense que tu pourrais faire un bon épéiste, si seulement tu t'entraînais un peu...Et si je t'entraînais ? Allez, en garde !

****

Un fin sourire s'afficha sur son visage pâle et une larme nostalgique roula sur sa joue, venant de ses yeux fermés. Quand il les rouvrit, ce fut pour voir de nouveau les étoiles, et la constellation que la fantôme aimait beaucoup; la constellation du dragon.

Et puis...il se rendit compte qu'il n'y avait plus de bruits de dispute. Alors il se leva, intrigué. Il essuya sa joue car il ne voulait pas qu'on le voie ainsi. Où étaient Artis et Elsa ? Il marcha, s'éloigna du bar, revint, puis repartit, cherchant où au moins pouvait être la jeune reine, et finalement il la trouva; dix minutes plus tard.
Roulée en boule contre un mur.
Pleurant.
Et cela ne fit pas du bien au coeur du dieu qui ne put s'empêcher de s'approcher rapidement d'elle et se pencher vers la reine. Puis finalement il l'attrapa délicatement et se mit à la porter dans ses bras.


-Je crois que la fête est finie...Dites-moi où vous voulez aller je me débrouillerai pour qu'on y aille. Je suis désolé, je n'ai pas de mouchoir à vous proposer.

Notons l'air détaché de Hadès qui en fait n'est absolument pas détaché ou indifférent. C'était juste une habitude, un Masque; en fait, il n'arrivait pas à supporter le fait que la reine soit triste, mais il n'était pas prêt de l'avouer.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]    Ven 31 Oct - 18:39

Tout n'est que brouillon dans ta tête.
Tu ne sais déjà même plus comment tu es arrivé ici.
Avance, oui c'est cela, avance encore un peu, juste un peu.
C'est comme dans ta série préférée, il fait tout noir et tu ne sais pas où tu es.
Es-tu décédée ? Tu ne le sais pas et tu n'as pas envie de savoir, et c'est normal.
Rêves-tu ? Sûrement et tu l'espères, car si tu es morte, voilà quelque chose d'inquiétant !
Dans le noir total tu guettes s'il n'y a pas la bête des bas-fonds, quelque part sous tes pieds, tu guettes le crissement de ses écailles, tu essaies d'entendre son souffle rauque ou bien sa voix ténébreuse et caverneuse, dans la crainte d'être réellement décédée.
Tu finis par paniquer et lassée d'attendre tu te mets à courir plutôt que de marcher. Tu as froid, mais étrangement tu n'as ni faim ni soif, ni envie de dormir, juste envie de te réveiller.
Alors qu'attends-tu ? Réveille-toi !
Réveille-toi bon sang ! Qu'est-ce que tu fais encore à dormir ? Allez, debout feignasse, fais quelque chose, bouge-toi, tout le monde s'inquiète !
Yuurei, dépêche-toi de te réveiller !


-Yuurei, Yuurei tu m'entends ? Allez, debout feignasse ! dit Yakumo en secouant son amie.

Harry se mit à rire en regardant la jeune fille dormir profondément, la tête posée sur ses genoux et le reste de son corps allongé sur le banc.


-Elle est fatiguée, les derniers évènements ont été un peu traumatisants pour tout le monde je crois. Va falloir qu'on s'y habitue, être ballotés de monde en monde, comme ça !

-Peut-être Harry, mais là, elle est censée nous guider...Allez feignasse !

Kawa ne dit rien, il se contenta d'hausser les épaules. Il était debout, à côté du banc, scrutant l'horizon.

-On a même pas les moyens de se payer une chambre dans cet hôtel...

-On a rien du tout, Kawa-kun ! soupira Yakumo en renonçant à réveiller son amie.

Quelques minutes plus tard, juste quelques minutes, Yuurei s'éveilla enfin, mais en sursaut.


-Bien dormie Yuurei ? demanda Harry en souriant.

-Feignasse ! s'exclama Yakumo, tandis que Kawa continuait de guetter l'horizon, au cas où des gens pas nets passaient dans le coin; mais heureusement il n'y avait personne.

Yuurei se leva du banc en s'étirant, et au loin elle remarqua une silhouette qui lui était familière, tenant une autre silhouette. Elle les pointa du doigt, hystérique.


-Hadès !!!!

Malheureusement pour elle, le dieu tenait dans ses bras, la belle et gracile reine d'Arendelle, ce qui poussa Yuurei à ressentir un peu de jalousie à l'égard d'Elsa, puis beaucoup de tristesse.
Kawa alla à leur rencontrer, les saluant et demandant la permission au nom du groupe, de rester avec eux; ils n'avaient nul part où aller et les autres mondes étaient dangereux pour eux qui ne savaient pas se battre. A part Yuurei, mais elle, elle était un cas à part.
Hadès acquiesça. Ce dernier remarqua la profonde tristesse dans les yeux de la jeune fille aux cheveux verts; il se demandait si cette couleur était naturelle.

Ensemble ils entrèrent dans l'hôtel, le temps que la reine puisse récupérer ses affaires et puis...et puis...
Yuurei comme Hadès reconnut l'épée du prince déchu; même si elle ne l'avait pas beaucoup vu, elle se souvenait du roux; qu'elle trouvait pas si mal en fin de compte. Peut-être un peu cruche, mais bon...


-Comment ça se fait que vous avez l'épée du gars roux qu'on a vu à la Tour ? Vous savez, le gars mignon mais qui a l'air complètement cruche et à l'ouest ? Hein ?! demanda t'elle assez candidement.

****

Plusieurs minutes et explications plus tard.

Changement d'hôtel pour une obscure raison. L'instinct de la jeune fille la poussa à désigner un hôtel du doigt, sûrement parce qu'elle venait de voir - tout comme Kawa et Yakumo - la chevelure d'argent du shinigami qu'ils avaient rencontrés à la Tour; chevelure disparaissant dans l'encadrement de la porte d'entrée. Aussitôt la candide gamine s'y rendit, mais s'arrêta aussi sec, reculant de la façade.

The Weeping Angel.

Le nom de l'endroit lui faisait froid dans le dos, mais les autres se détournèrent du nom; ils n'en avaient cure et ils étaient fatigués. Coïncidence, répondit Yakumo.
Inquiète, la gamine entra, ignorant totalement ce qui allait se passer.

Si le lecteur se souvient du sujet entre Blanche-Neige et l'Ankou où se greffa Cedric ultérieurement, il doit sûrement se souvenir au moins des statues d'ange se trouvant dans l'hôtel. Chacune d'elle avait les yeux cachés par leurs mains, semblant pleurer. D'où le nom d'Ange Pleureur.
Cependant, celle se trouvant au rez-de-chaussée adopta une posture où elle regardait de son regard de pierre, les nouveaux arrivants dans le couloir; sans que personne ne s'en rende compte. Sauf la gamine qui préféra rester loin d'elle et juste à côté d'Hadès.
Marjorie donna les clefs des chambres et indiqua que Yakumo, Yuurei, Kawa et Harry devraient se partager deux chambres situés au rez-de-chaussée, tandis qu'Hadès et Elsa aurait la dernière chambre au troisième étage; elle avait cru qu'ils formaient un couple tous les deux. Le shinigami gris avait l'autre chambre du rez-de-chaussée quant à lui. Seule une chambre au deuxième étage restait disponible.
Revenir en haut Aller en bas
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Re: Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]    Sam 1 Nov - 16:38

Des heures passèrent. Ou peut-être des minutes ? Elsa n’avait plus tellement la notion du temps. Elle savait juste qu’elle se sentait terriblement mal et qu’elle ne contrôlait plus rien, et surtout pas les larmes qui coulaient le long de ses joues. C’était un peu pénible d’ailleurs, elle ne pouvait pas s’arrêter de pleurer alors qu’elle aurait préféré simplement se relever et aller se coucher.

Les effets pervers de l’alcool. D’abord la joie, puis la tristesse.

Elle enroula ses doigts autour du pendentif de Celsia qu’elle portait désormais autour du cou en permanence. Son amulette… la seule chose qui la protégeait de la magie temporelle de la discordian. La jeune femme entendit vaguement quelqu’un s’approcher. Elle ne prit pas la peine de regarder de qui il s’agissait, ami ou violeur, de toute façon elle n’était pas en état de faire quoi que ce soit alors bon… La personne se pencha vers elle, ce qui finit par convaincre Elsa de tourner la tête pour voir le visage de l’inconnu.

Hadès.

Une vague de soulagement l’envahie. Artis l’avait abandonnée mais Hadès était là. Pour le moment. Peut-être qu’il se lasserait d’elle et finirait par partir lui aussi, en la laissant seule, ou qu’ils seraient séparés de  force par un portail magique. Mais pour le moment il était là. Et il était venu la chercher. Décidément cela commençait à devenir une habitude de terminer dans ses bras… mais cela ne la dérangeait pas. Cette proximité physique lui permettait de se sentir à l’abri, protégée, c’était agréable.

-Je crois que la fête est finie...Dites-moi où vous voulez aller je me débrouillerai pour qu'on y aille. Je suis désolé, je n'ai pas de mouchoir à vous proposer.
-L’hôtel Dally… il faut que je récupère des affaires.

« L’épée de Hans… »

La blondinette glissa ses bras autour du cou de dieu et se blottie contre lui. Elle ne pleurait plus. Allez savoir comment, le dieu réussi à retrouver le chemin vers son hôtel. Elsa comata pendant toute la durée du trajet. Il lui sembla entendre les voix de Yuurei et de ses amis et par réflexe elle crut les saluer à son tour...peut-être qu’elle le fit, peut-être pas. Son esprit était à des kilomètres de là. Elle avait sommeil… ils arrivèrent finalement à destination et elle se laissa glisser des bras de Hadès pour ranger une à une ses affaires dans son sac… ce qui fit plutôt rapide puisqu’elle n’avait pas grand-chose. Et puis elle ramassa l’épée de Hans qui était posée dans un coin…

-Comment ça se fait que vous avez l'épée du gars roux qu'on a vu à la Tour ? Vous savez, le gars mignon mais qui a l'air complètement cruche et à l'ouest ? Hein ?!
-Celsia est là… répondit tout simplement Elsa.

Si ses nouveaux compagnons de route tentèrent d’en savoir plus ils se heurtèrent à chaque fois à un silence pesant. Elsa n’avait clairement pas envie d’aborder ce sujet maintenant.

Avant de quitter l’hôtel, la reine tenta quelque chose, même si elle savait d’avance que cela ne servirait à rien… elle toqua à la porte de la chambre d’Artis. Silence radio. Son ami était bel et bien parti.

« Il était donc sérieux… »

-Allons-nous en d’ici… dit-elle en sentant une nouvelle vague de déprime arriver. Elle n’avait pas envie de dormir là, cet endroit lui rappelait trop ce qu’elle venait de perdre.
Le groupe entreprit donc de chercher un nouvel hôtel sans poser de questions à Elsa. Ils avaient au moins comprit qu’ils ne tireraient rien de plus d’elle ce soir ; déjà qu’elle avait du mal à mettre un pied devant l’autre… d’ailleurs cela expliqua probablement qu’elle finisse à nouveau par se retrouver dans les bras d’Hadès. Très vite, elle sombra dans la torpeur et finit par s’endormir.

***

« Où suis-je ? »

-Tout sera bientôt finit… du moins pour lui.

« Encore un de ces rêves étranges ? »

-La question est plutôt : est-ce qu’Elsa aura l’idée de venir le chercher dans les ruines de la Forteresse avant qu’il ne soit trop tard ?

« De qui parle-t-elle ? »

La réponse ne tarda pas à venir : Hans. Comme à chaque fois depuis plusieurs jours, Elsa s’entendait parler et vivait des situations, comme si elle n’était pas maitresse de son corps… ou plutôt comme si elle était dans la peau de quelqu’un d’autre. Bizarre. Cela dit, jamais encore ses rêves n’avaient été aussi réalistes. D’habitude elle ne percevait que des bribes de mots et ne voyait que partiellement son environnement. Mais pour une fois, peut-être grâce à l’alcool, elle avait l’impression de vivre la scène en direct. Ce qui lui permit enfin de réaliser que celle qu’elle entendait parler depuis tout ce temps n’était autre que Celsia et son interlocuteur silencieux Alastair.

-Ce n’est pas faute de lui avoir laissé des indices avec les photos… peut-être que je devrais lui donner un coup de pouce ? Ce serait divertissant non ? Savoir si oui ou non elle arrivera à temps pour sauver Hans avant qu’il ne succombe à ses blessures… ou à autre chose.

Les images devinrent floues et Elsa glissa peu à peu vers un sommeil plus profond.

***

La première chose que ressenti la jeune femme en se réveillant fut une migraine lancinante qui lui martelait la tête. Elle ouvrit les yeux en se retenant de gémir, éblouit par les rayons du soleil qui filtraient dans la pièce. Où était-elle ? Elle ne reconnaissait rien. Comment était-elle arrivée ici ? Elle se redressa en balayant la pièce du regard et… bloqua totalement en voyant Hadès, endormi sur une chaise.

« MAIS QU’EST-CE QUE… ?!! »

Heureusement pour le Dieu, le self contrôle d’Elsa était assez impressionnant et elle ne hurla pas. Par contre elle se mit à paniquer. Comment Hadès s’était-il retrouvait dans sa chambre ?!

Elle se força à se calmer, profitant du sommeil du brun pour tenter d’organiser ses pensées. Il fallait absolument qu’elle retrouve la mémoire, et vite ! Ses souvenirs étaient confus, elle avait du mal à démêler le vrai du faux. Discrètement, elle se faufila dans la salle de bain avec son sac sans faire de bruits et referma la porte à clé derrière elle. Elle se passa de l’eau dans la figure, espérant que cela finisse de la réveiller.

« Procédons par étape… j’ai bu ces fichus cocktails en croyant qu’ils n’étaient pas alcoolisés, Artis m’a planté quand il a appris que j’étais reine, j’ai embrassé Hadès… J’AI EMBRASSE HADES ?!!!!!! »

Non, non, non, non… elle n’avait quand même pas osé faire ça !!

Là elle commençait vraiment à paniquer. Surtout qu’elle se souvenait vaguement que lui aussi avait…
Non. Impossible. Quelqu’un comme lui ne pouvait pas s’intéresser à elle, c’était inconcevable. Elle avait forcément fantasmé cette partie-là de la soirée. D’autant qu’elle se souvenait aussi avoir vu des choses complètement loufoques et que tout ceci avait forcément été inventé par son esprit. Oui, il n’y avait pas d’autres explications.

Le problème c’est qu’Hadès avait, de toute évidence, passé la nuit dans sa chambre.

Ok, ils portaient toujours leurs habits et il avait dormi sur une chaise. Donc, il ne s’était rien passé. Enfin elle croyait. Le problème c’est qu’elle ne se souvenait absolument plus de rien à partir du moment où il l’avait ramassé dans la rue. Black-out total.

« Du calme Elsa… du calme. Il y a forcément une explication logique à tout ça… BON SANG J’AI MAL AU CRANE ! »

Et elle avait la nausée aussi… mais pourquoi avait-elle accepté de boire ces foutus cocktails ?!

Songeant qu’une douche l’aiderait peut-être à se sentir un peu mieux, elle se lava rapidement à l’eau froide et s’habilla avec des habits propres, grâce à sa magie. Elle tressa ses cheveux mouillés et se brossa les dents en espérant faire partir cet affreux gout d’alcool, ce qui ne fut qu’une semi-réussite. Au final, elle se sentait toujours aussi mal mais au moins elle était propre.

« Et maintenant je fais quoi ? »

Techniquement, un homme endormi et ô combien séduisant se trouvait toujours dans la pièce d’à côté et elle ne se souvenait pas du pourquoi. Autant dire que c’était légèrement la panique dans sa tête. Elle priait intérieurement pour ne pas avoir fait de bêtises alors qu’elle était saoule…

« Pitié dites-moi qu’il ne s’est rien passé ! » 

Elsa déverrouilla finalement la salle de bains et sorti de la pièce, le cœur battant la chamade. Le Dieu se trouvait toujours endormi sur sa chaise. Comment arrivait-il à dormir là-dessus ? Ça devait être horriblement inconfortable ! Elle l’observa quelques instants, sans arriver à croire qu’elle l’avait embrassé… c’était horriblement gênant !

« Espérons qu’il ne m’en veuille pas trop… »

La jeune reine s’approcha et posa une main sur l’épaule de l’homme pour le secouer tout doucement.

-Hadès ?

Il était réveillé. Maintenant elle recommençait à stresser. Super.

-Est-ce que… est-ce que ça va ?

Elle détourna les yeux, mal à l’aise.

-Vous devez certainement avoir mal partout et ce n’est peut-être pas le meilleur moment pour vous poser la question mais mes souvenirs de la soirée sont flous et je n’arrive pas à me rappeler de tout alors… si vous pouviez juste me dire comment nous nous sommes retrouvés ici… tous les deux… et me confirmer qu’il ne sait rien passé je… euh… je serai rassurée…

La jeune femme leva les yeux vers le brun et redétourna le regard aussitôt. Non d’un chien mais où était passé son calme légendaire et sa maitrise ? Elle avait l’impression d’être retournée à l’adolescence !

-Il…il me semble vous avoir embrassé sous le coup de l’alcool… (elle piqua un fard) si c’est le cas je suis vraiment désolée j-je n’étais pas moi-même et je… euh… (elle posa une main sur son visage et soupira). J’ai terriblement honte de mon comportement. J’espère ne pas vous avoir causé de tort sans le vouloir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadès
God of the Underworld


Messages : 38
Triomphe : 43
Date d'inscription : 15/07/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]    Sam 1 Nov - 22:31

Puella était une âme désincarnée, une morte que l'on pouvait traverser, elle n'avait pas de corps et flottait dans les airs; mais elle était bel et bien présente. Malgré son état, il ne pouvait s'empêcher d'éprouver une grande fascination pour la décédée, une fascination qui s'était ensuite muée en un grand amour; morbide, je vous le concède; mais le fait est qu'il en était amoureux.
Malheureusement, cet amour était mis en péril par l'état de Sans-Cœur du fantôme, et surtout depuis qu'il avait rencontré la jeune reine d'Arendelle, Elsa. Elle aussi était belle, séduisante, mignonne, attirante.
Puella et Elsa étaient deux femmes physiquement opposées, mais elles avaient cela en commun; le dieu les trouvait magnifiques, toutes les deux.
Cependant il culpabilisait, car il commençait inconsciemment à se sentir plus proche de la jeune femme blonde et il s'éloignait de Puella, il avait envie de prolonger chaque instant passé avec Elsa, il voulait la connaître davantage, il voulait partager sa vie...C'était là quelque chose d'étrange, pour lui qui avait juré de ne jamais être comme ses deux frères. Bon, il y avait une différence notable: lui, il n'était pas près de les abandonner, car il les aimait vraiment, d'un amour sincère. Mais il en aimait deux. Vraiment problématique comme situation; vraiment trop beaucoup.

Cette nuit-ci, Hadès rêva.
Il rêva qu'il avait le choix, et parmi tout ce qu'il lui était donné faire, dans son rêve, il avait décidé de renoncer à son immortalité et à son monde pour suivre la reine d'Arendelle dans toutes ses aventures, toujours là pour elle, toujours là pour la protéger, toujours là pour l'aider; et il rêva qu'il vieillissait avec elle et qu'il mourrait avec elle, tous les deux, ensemble.


-Hadès ?

Il se réveilla en sursaut; retour à la réalité, maintenant il faisait face à une reine semblant stressée.

-Est-ce que… est-ce que ça va ?

Un simple léger grognement répondit à la jeune femme, quand il se rendit compte que dormir sur la chaise n'avait pas été une bonne idée; qu'est-ce qu'il avait mal au derrière, maintenant !

-Vous devez certainement avoir mal partout et ce n’est peut-être pas le meilleur moment pour vous poser la question mais mes souvenirs de la soirée sont flous et je n’arrive pas à me rappeler de tout alors… si vous pouviez juste me dire comment nous nous sommes retrouvés ici… tous les deux… et me confirmer qu’il ne sait rien passé je… euh… je serai rassurée…

Ah ouais, c'était vrai qu'ils avaient passé la nuit dans la même chambre...

-Il…il me semble vous avoir embrassé sous le coup de l’alcool…si c’est le cas je suis vraiment désolée j-je n’étais pas moi-même et je… euh…J’ai terriblement honte de mon comportement. J’espère ne pas vous avoir causé de tort sans le vouloir.

Hadès se leva doucement, qu'est-ce qu'il avait mal !

Une fois debout il regarda la jeune reine.


-S'il s'était passé quelque chose, je n'aurai pas dormi sur cette chaise alors que ce lit est un lit-double, n'est-ce pas ? Rassurez-vous, vous n'avez fait que m'embrasser, et ne vous excusez pas; vous n'étiez pas vous-même. Le principal est que vous n'ayez rien, que vous ne soyez pas blessée, n'est-ce pas ? N'ayez pas honte...vous êtes la première humaine à me faire ce coup-là sans finir carbonisée...hum...

Il avait rajouté la dernière phrase avec un espèce de rictus qui devait signifier qu'il souriait - ce gars est tout sauf souriant au naturel - probablement indiquant qu'il plaisantait.

Il marcha jusqu'à la porte afin de sortir, c'était le matin après tout et il avait besoin de prendre l'air.


-Je vais voir s'il est possible d'arranger cette situation avec la réceptionniste, ensuite je sortirai prendre l'air.

Et juste avant de sortir il rajouta.

-Avant que j'oublie...vous embrassez très bien !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche-Neige
Princesse de coeur


Messages : 191
Triomphe : 110
Date d'inscription : 19/10/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Découvrir ce qui provoque les dérèglements temporels. Secondaire : rencontrer Elsa et/ou Celsia

MessageSujet: Re: Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]    Dim 2 Nov - 0:10

 -S'il s'était passé quelque chose, je n'aurai pas dormi sur cette chaise alors que ce lit est un lit-double, n'est-ce pas ?

Elsa laissa échapper un soupir de soulagement et se remit à respirer normalement. Le Dieu venait de lui ôter un poids considérable de la poitrine. Bon, elle avait embrassé un homme dieu pour la première fois de sa vie sous le coup de l’alcool et elle n’en était pas fière mais ce n’était qu’un baiser. Par contre si elle avait passé la nuit avec lui au sens propre du terme là elle s’en serait voulu… vraiment… heureusement ce n’était pas le cas. Une fois de plus, Elsa se dit qu’Hadès était vraiment un être respectable pour ne pas avoir profité d’elle dans l’état dans lequel elle était. Si ce qu’elle avait lu sur les dieux grecs était vrai, ses frères, eux, ne se seraient pas gêné. Mais lui était différent, c’était quelqu’un de bien.

-N'ayez pas honte...vous êtes la première humaine à me faire ce coup-là sans finir carbonisée...hum...

Il souriait. Super, il prenait ça avec humour, c’était rassurant.
-je suis heureuse de ne pas compter parmi vos victimes alors, dit-elle avec un sourire forcé. Elle était terriblement mal à l’aise.
-Je vais voir s'il est possible d'arranger cette situation avec la réceptionniste, ensuite je sortirai prendre l'air.

Elsa acquiesça. Alors c’était ça la raison de cette confusion ? Pas assez de chambres dans l’hôtel ? Ou bien une erreur de réception ? Si la jeune femme avait su que c’était la faute d’Hadès qui avait été incapable de détromper Marjorie la veille au soir, elle lui en aurait peut-être voulu un peu… heureusement elle ne savait pas.

-Avant que j'oublie...vous embrassez très bien !

La reine le regarda sortir, les yeux grands ouverts… elle avait légèrement bugué.
 
***

Blanche-Neige avait pris l’habitude de se lever de très bonne heure pour vadrouiller en ville à la recherche de réponses mais pour une fois elle s’était réveillée plus tard. Aucun cauchemar n’était venu troubler sa nuit, ce qui changeait pas mal de ces derniers temps où elle se réveillait systématiquement en sursaut à cause d’un rêve prémonitoire (il faut dire que ces derniers commençaient sérieusement à lui pourrir la vie). Elle se sentait donc plus reposée que jamais et c’est avec bonne humeur qu’elle prit sa douche et se prépara pour sortir. Oui, sauf qu’en refermant sa porte à clé et en se dirigeant vers l’escalier elle tomba nez à nez avec un inconnu dans le couloir.

« Tiens, un nouveau client est arrivé hier soir ? »

Elle lui lança un bonjour polie avant de reprendre sa route. Puis elle bloqua net. Attendez une minute, elle connaissait cet homme… La rouquine pivota sur ses talons pour lui faire à nouveau face.

-Hadès ?!

Pas de doutes, il avait changé d’apparence mais c’était lui. L’incrédulité laissa bientôt place à la méfiante et à la colère. Elle se retient de ne pas matérialiser son arme… techniquement cela ne servirait à rien contre un dieu, il ne pouvait pas mourir. Quoi que, ils souffraient tout de même…

-Comment as-tu quitté la Grèce ? Je croyais qu’Hercule te surveillait ?! …Si tu es lié d’une manière ou d’une autre à la nouvelle menace qui pèse sur les mondes…

« Pourquoi fait-il cette tête ? On dirait qu’il ne comprend pas de quoi je lui parle »

C’est là qu’elle se réalisa que quelque chose clochait. Oui, une chose qui n’aurait pas dû être possible compte tenu des circonstances. Comment le cœur d’Hadès pouvait-il dégager autant de lumière alors que ce maudit dieu n’était que tromperie et perfidie ?

« C’est quoi ce délire ?! »

Elle nageait en pleine confusion, mais aussi en plein cauchemar. Elle n’avait pas revu cette pourriture depuis… et bien depuis qu’elle s’était faite enlevée et séquestrée par les acolytes de Maléfique. Autant dire que cette rencontre faisait remonter en elle de très, très mauvais souvenirs.

A quelques mètres une porte s’ouvrit et une jeune femme en sortie, cette dernière avait été alertée par le bruit. Blanche bloqua totalement en découvrant qu’il s’agissait d’Elsa d’Arendelle, la femme qu’elle avait vu en rêve pendant plus d’une semaine.

-Tout va bien ? Demanda cette dernière en regardant Hadès, puis Blanche-Neige. Elle semblait inquiète.

Non cela n’allait pas. Pourquoi ces deux-là sortaient de la même chambre ? Si l’Ankou voyait que sa protégée trainait avec une racaille pareille ! Elle se mit à espérer de toutes ses forces qu’il débarque, parce qu’à ce rythme la situation risquait de devenir très vite compliquée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadès
God of the Underworld


Messages : 38
Triomphe : 43
Date d'inscription : 15/07/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]    Dim 2 Nov - 15:37

Le dieu était sorti de la chambre, et à peine sorti, voilà qu'il rencontrait une des clientes de l'hôtel; charmante jeune femme au demeurant, avec ses cheveux roux qui encadraient son visage. Elle le salua, il la salua et il allait descendre les escaliers quand elle se retourna soudainement.

-Hadès ?!

D'où le connaissait-elle ?

-Comment as-tu quitté la Grèce ? Je croyais qu’Hercule te surveillait ?! …Si tu es lié d’une manière ou d’une autre à la nouvelle menace qui pèse sur les mondes…

Gné ?!...
Ok, d'accord...Elle le connaissait selon toutes vraisemblances, mais lui, il ne parvenait pas à mettre un nom sur ce joli minois que ses deux frères auraient sûrement tenté de draguer direct.
Sauf que là, le dieu essayait de comprendre la situation. Etait-ce une humaine de son monde qui aurait voyagé plusieurs fois à travers les mondes ? Vu les vêtements qu'elle portait, ce devait être cela; mais il ne savait même pas qui elle était !


-Tout va bien ?

La jeune reine venait de sortir de la chambre et elle semblait inquiète. Le dieu haussa les épaules.

-Oui, tout va bien, ne vous en faites pas Majesté. Juste une fille qui doit venir de mon monde et qui a voyagé à travers d'autres et qui est complètement folle. Peut-être une des nombreuses conquêtes de mes deux insupportables frères; ils ont encore dû me dépeindre comme étant le grand méchant de notre monde, comme d'habitude je crois...Bref...Je dois aller rectifier le problème de notre chambre commune à la réception; pas que j'aime pas votre compagnie, Majesté, juste que dormir sur une chaise inconfortable, c'est ok pour une nuit, mais deux à la suite...Hum...Allez, à tout à l'heure !

Vous avez bien lu, il vient de snober Blanche-Neige.
Outch.
Pas que le dieu soit snob naturellement, juste qu'il ne prenait pas la jeune femme au sérieux; et pour cause, il ne savait pas du tout à qui il avait à faire; et...surtout parce qu'il l'avait oublié. Il ne se souvenait pas des dix années où il s'était comporté comme une pourriture. Pourtant son inconscient lui disait qu'il n'aurait pas dû se moquer d'elle, mais il n'en avait cure pour l'instant.

Un jeune homme aux cheveux blonds sortit de la chambre - en boxer noir moulant - à moitié mal réveillé.


-Dites, vous pouvez faire moins de bruit s'il vous plaît ? demanda t-il en baillant. Si vous voulez régler vos problèmes c'est en bas ou dehors, mais pitié, laissez-moi pioncer !

Et le gars referma tout simplement la porte, avant de la rouvrir.

-Ah, salut Valerya, et vous deux...et...SA MAJESTE LA REINE D'ARENDELLE ?!!!!!!!

Il ouvrit de grands yeux surpris en remarquant la présence de la reine et resta là à buguer...avant de se rendre compte qu'il était un peu...pas du tout habillé. Il poussa un juron, s'excusa platement et referma la porte. De sa chambre, on pouvait l'entendre crier plusieurs jurons dans sa langue natale - qu'Elsa pouvait facilement comprendre - ainsi qu'un grand capharnaüm; apparemment le jeune homme cherchait ses vêtements. Il ressortit enfin, tout à fait mal coiffé, mais au moins il était habillé.

-Je suis vraiment désolé !

-...les humains ne cesseront jamais de m'étonner...

-Aaaaah !

La voix suraiguë de Yuurei parvint aux oreilles du dieu qui aussitôt ne se gêna pas pour planter tout le monde et aller voir ce que la gamine avait encore fait comme bêtise ou bien découverte. Elle était au rez-de-chaussée, par terre et en larmes, regardant sans cligner des yeux la statue. Marjorie était debout à côté d'elle ne semblant pas quoi faire.
Le dieu soupira et prit l'adolescente dans ses bras, en...un câlin réconfortant.


-Bon...qu'est-ce qu'il se passe, encore ?

-Il a bougé, je suis sûre qu'il a bougé ! Hier j'ai entendu un grattement à notre porte !

Son amie Yakumo soupira.

-Ce n'est qu'une fiction, c'est juste un hasard, c'est tout ! Ton imagination te joue des tours.

-Personne ne veut me croire parce que je suis folle, c'est ça ?!

-Mais non, mais non...

Oui Hadès essaie de réconforter une adolescente et je vous embête tous !

-Je vais lui chercher du chocolat chaud, dit Marjorie; Hadès acquiesça et serra Yuurei plus fort contre lui.

-Viens, on va dans la salle à manger, ne restons pas dans le couloir.

Il la porta, la soulevant délicatement dans ses bras puissants; il commençait à avoir l'habitude de porter les gens, lui !

-J'ai pas tout compris...il s'est passé quoi là ?! demanda l'Ankou à tout hasard; ignorant si on allait lui répondre.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche-Neige
Princesse de coeur


Messages : 191
Triomphe : 110
Date d'inscription : 19/10/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Découvrir ce qui provoque les dérèglements temporels. Secondaire : rencontrer Elsa et/ou Celsia

MessageSujet: Re: Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]    Dim 2 Nov - 17:57

-Oui, tout va bien, ne vous en faites pas Majesté. Juste une fille qui doit venir de mon monde et qui a voyagé à travers et qui est complètement folle. Peut-être une des nombreuses conquêtes de mes deux insupportables frères; ils ont encore dû me dépeindre comme étant le grand méchant de notre monde, comme d'habitude je crois...

Blanche-Neige bloqua. Cette enflure venait de la…snober ? Pire, il l’avait traité ouvertement de folle et rejeté la faute sur ses frères ? Il n’était tout de même pas sérieux là ?!
L’Ankou sorti de sa chambre dans une tenue des plus intéressantes, ce qui eut un double effet :

1) Blanche lui jeta un coup d’œil rapide avant de reporter son attention sur Hadès. Certes elle avait toujours trouvé le blondinet à son gout et appréciait de le voir dénudé, mais là elle n’avait pas franchement la tête à ça. Elle réalisa cependant qu’elle venait de parler très fort juste devant sa chambre et s’en voulu car le garçon avait fini son service tardivement la veille, il devait être fatigué.

2) Elsa détourna précipitamment les yeux en se disant que les clients de cet hôtel n’était pas pudiques… et puis, la vision n’était pas si désagréable que ça…

-Ah, salut Valerya, et vous deux...et...SA MAJESTE LA REINE D'ARENDELLE ?!!!!!!!

Elsa releva précipitamment les yeux vers l’inconnu, le regardant plus attentivement. Ils se connaissaient ? Elle ne se rappelait pourtant pas de lui… cela dit, lui avait l’air de savoir qui elle était.

« Euh… pourquoi il me regarde comme ça ? » se demanda la blondinette.

Le bel inconnu sembla soudain remarquer sa tenue légère et s’excusa, puis s’enferma dans sa chambre en poussant une série de jurons que la jeune reine identifia immédiatement. Ah, c’était donc pour ça qu’il la connaissait ; cet homme venait d’Arendelle (ou tout du moins y avait vécu assez longtemps pour en maitriser la langue). Il revient quelques instants, décoiffé mais habillé, et s’excusa à nouveau, ce qui eut le mérite d’arracher un sourire amusé à Elsa.
Blanche-Neige regarda vaguement la scène d’un air blasé. L’attitude de l’Ankou l’aurait probablement beaucoup amusée en d’autres circonstances, mais là elle était surtout focalisée sur autre chose…

Un cri aigue raisonna soudain des étages inférieurs et tout le groupe tourna la tête vers l’escalier. Puis Hadès parti sans plus de cérémonie, bientôt suivi par l’Ankou. Elsa jeta un coup d’œil à Blanche avant d’emboiter le pas aux garçons.

« Et maintenant il s’en va ?!! » Pensa Blanche en insultant mentalement Hadès de tous les noms.

La belle jeta un regard meurtrier en direction des escaliers en se faisant craquer les doigts.

« Reste en haut Blanche… si tu descends tu vas faire un carnage »

Mais c’était plus fort qu’elle, elle ne pouvait juste pas tolérer que ce maudit dieu l’ignore de la sorte. Il fallait qu’elle sache ce qu’il faisait là et s’il était impliqué d’une manière ou d’une autre dans les paradoxes… et puis… elle voulait aussi comprendre pourquoi son cœur avait autant changé… elle n’avait jamais rien vu de tel… c’était incompréhensible. Blanche-Neige fit donc appel à tout le self-control dont elle était capable avant de descendre à son tour les escaliers et de comprendre la raison qui avait poussé cette jeune fille à hurler.

D’ailleurs la réaction d’Hadès était des plus étonnantes… est-ce qu’il était en train d’essayer de la… rassurer ? Elle observa la scène en se tenant en retrait et finit par les suivre dans la cuisine.

« Imagination, folie », personne n’avait l’air de croire l’adolescente, ce qui fit soupirer Blanche qui ne put s’empêcher de prendre la parole.

-Ces statuts possèdent un cœur, ce qui fait d’elles des êtres vivants d’une certaine manière. Dans le langage courant on appelle ça des gargouilles. Cela dit tu n’as pas à avoir peur d’elle, elles ne s’attaquent pas aux âmes innocentes comme la tienne.

Blanche reporta  son attention sur Hadès, leur regard se croisèrent.

« En revanche, lui… »

-Il faut du culot pour oser me traiter de folle après ce que tu as fait. Je n’ai pas rencontré tes frères, mais j’imagine que je dois m’estimer chanceuse s’ils te ressemblent… En revanche je connais bien Hercule, ton neveu, que tu as tenté d’assassiner pour renverser l’Olympe. Oh, bien sûr, tu ne dois pas te souvenir de lui, de même que tu as certainement oublié Maléfique et ta tentative d’accéder au Kingdom hearts pour répandre les ténèbres sur les mondes et exterminer toute forme de lumière… C’est tellement facile ainsi…

Blanche-Neige jeta un long regard méprisant à Hadès avant de pivoter sur ses talons pour sortir de la pièce. Il fallait absolument qu’elle sorte d’ici ou elle allait faire une bêtise, et il y avait trop d’innocents dans la pièce pour qu’elle se permette de luxe de sortir son arme.
Elsa écouta la tirade, bouche bée. Elle savait exactement de quoi parlait cette femme pour la simple et bonne raison qu'elle avait rencontré Yen Sid et ses alliés quelques jours plus tôt et qu'elle avait lu des dizaines de rapports recensant les évènements cachés au monde de ces dernières années. Sauf que là elle était en train de dire que le dieu était lié à ça et l'accusation était extrêmement grave.



-Attendez… vous parlez des princesses de cœur et de l’intervention de Sora pour sauver les mondes ? Hadès n’aurait jamais pris le parti des ténèbres au risque de massacrer tous ces gens !

Blanche regarda longuement la jeune reine. Comment pouvait-elle savoir tout ça ?

-Vous semblez bien informée.
-Je… j’ai eu accès aux archives secrètes du Jardin Radieux.
-Je vois, vous avez rencontré les membres du comité de restauration de la forteresse. Et bien, soupira Blanche, retournez donc voir Leon, Aerith, Cid ou Youffie, et demandez-leur le nom des alliés de Maléfique. Ils seront ravis de vous répondre.

Et sans plus de cérémonie, la rouquine quitta la pièce et se dirigea droit vers la sortie de l’hôtel sans un regard derrière elle.

Elsa leva des yeux, à la fois interrogateurs et suppliants, vers Hadès.

-Elle ment n’est-ce pas ? Vous n’avez pas fait une chose pareille ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadès
God of the Underworld


Messages : 38
Triomphe : 43
Date d'inscription : 15/07/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]    Dim 2 Nov - 19:17

Gargouilles ?
Gargouilles ?
Mais la rouquine se fichait de qui, hein ?! Ok, qu'on ne veuille pas la croire, elle pouvait comprendre, mais dire que ces choses venues d'ailleurs étaient des gargouilles ! Enfin tout de même ! - ah la logique de Yuurei...
Mais elle était heureuse car elle était dans les bras de son dieu adoré, et ce qu'elle entendit par la suite faillit lui faire crier sur la rousse; comment osait-elle insinuer que Hadès était quelqu'un de mauvais ?! Sentant la tension de l'adolescente, le dieu lui fit signe de se calmer quand il la déposa sur une des chaises de la salle à manger.


-Il faut du culot pour oser me traiter de folle après ce que tu as fait. Je n’ai pas rencontré tes frères, mais j’imagine que je dois m’estimer chanceuse s’ils te ressemblent… En revanche je connais bien Hercule, ton neveu, que tu as tenté d’assassiner pour renverser l’Olympe. Oh, bien sûr, tu ne dois pas te souvenir de lui, de même que tu as certainement oublié Maléfique et ta tentative d’accéder au Kingdom Hearts pour répandre les ténèbres sur les mondes et exterminer toute forme de lumière… C’est tellement facile ainsi…

Il ne dit rien car il ne se souvenait de rien; par contre oui, il se souvenait avoir essayé de tuer Hercule et de renverser l'Olympe. Mais elle ne connaissait pas son but. Sa motivation n'avait jamais été celle de détruire la Lumière, bien au contraire ! Il n'avait jamais voulu l'anéantissement du Bien, il voulait l'inverse. Et il semblait que ses souvenirs soient devenus flous.

-Comment ose t'elle...et tu dis rien en plus ?

-Tu vas rester sagement ici, je vais régler mes comptes d'accord ? Je veux mettre
cette histoire au clair.


C'était touchant de savoir que la jeune reine était de son côté, mais...pour combien de temps ? Il n'avait pas envie de la perdre et il devait pas lui mentir. Quant à cette jeune femme...mais bon sang qui était-elle ?
Elle quitta la pièce, tandis que Yuurei fulminait toujours, mais silencieuse.


-Elle ment n’est-ce pas ? Vous n’avez pas fait une chose pareille ?

Hadès se releva et fit face au regard interrogateur et suppliant de la reine; il s'approcha.

-Je ne sais pas, je ne sais plus. Sincèrement, je ne pense pas qu'elle mente, et si elle dit la vérité...cela m'inquiète, car les dieux gardent chaque moment de leur vie gravé dans leur tête ! Et j'ai comme un vide à chaque fois...Je crois que j'ai oublié une partie de ma vie mais je ne sais ni comment ni pourquoi ! Il y a une seule façon pour moi de perdre la mémoire; enfin deux, mais un dieu ne meurt pas...Il faut que je lui parle.

Il se précipita dehors, laissant Elsa avec une adolescente qui fulminait et un Ankou complètement perdu. Ce dernier en profita pour parler avec la reine.

-Je crois que je vais devoir recommencer, ou plutôt commencer les présentations. J'aurai tellement voulu que l'on se voit dans d'autres circonstances, Majesté !

Il s'agenouilla devant elle.

-Je ne me souviens plus de mon nom, et le seul qui me vient vraiment à l'esprit est juste l'Ankou, même si je ne le suis plus depuis un petit moment déjà. Je suis mort, mais je suis une âme incarnée; un fantôme que l'on peut toucher et qui peut toucher sans traverser ou être traversé. C'est un peu compliqué à expliquer, mais je suis chargé de vous protéger, jusqu'à ce que je sois sûr que vous et votre soeur alliez bien; c'est une promesse que j'ai faite du temps où j'étais Ankou...Vos parents me l'ont fait promettre.

Il resta agenouillé là.

Pendant ce temps-là, du côté de Hadès...

Le dieu rattrapa Blanche-Neige.


-Attendez !

Il s'arrêta afin de se trouver en face d'elle.

-Mais qui êtes-vous, enfin ?! Qui est cette Maléfique ?! Mais de quoi parlez-vous ?! Qu'est-ce que je vous ai fais ?!...qu'est-ce que j'ai fait ?...Je ne me souviens vraiment de rien. Pourquoi aurai-je voulu exterminer toute forme de lumière ? Ce n'est pas un but louable et cela ne me servirai à rien...Ce n'est pas logique ! Et c'est quoi le Kingdom Hearts ?! Pourquoi j'aurai tenté d'y accéder si je ne sais même pas ce que c'est ?!

Et le pire pour la rouquine, c'est qu'en lisant son coeur, elle pouvait savoir qu'il était sincère. Il ne savait vraiment pas de quoi on parlait.

Le dieu frissonna, plus par instinct que parce qu'il avait froid et il fit apparaître une boule de feu pour se réchauffer; peut-être un peu grosse, mais au moins il y avait de la chaleur et cela faisait du bien. Le problème, c'était qu'il n'aurait pas dû le faire.

Ankou avait fini par se relever pour faire face à la reine, mais il n'avait pas non plus envie de laisser la jeune femme toute seule face à ce qui pouvait être un ennemi.


-Cela ne me rassure pas du tout de les savoir tous les deux, j'ai peur qu'ils se battent.

Il s'excusa auprès de la reine et il sortit. Et il vit Hadès et sa boule de feu. De loin, il crut à une attaque et il fit crépiter sa magie. Une flèche de feu vint percuter violemment le torse du dieu qui recula sous le coup; si les flammes avaient moins d'impact sur lui, cela ne l'empêchait pas de le brûler quand cela venait d'un coup d'autrui, mais au moins il avait l'avantage que cela ne risquait pas de laisser de traces sur le coup.

-Hey, laisse-la ! Si jamais tu la touches ou si tu lui fais du mal...

Chez nous on appelle cela une méprise.

Le dieu se releva et il envoya une boule de feu vers l'Ankou qui l'esquiva; par contre le mort ne le loupa pas avec sa propre boule de feu.
Une sorte de combat enflammé venait de démarrer entre les deux hommes, qui fut en revanche très vite interrompu, mais pas de la bonne manière. Pas sur un ordre de quelqu'un ou sur une protestation, non.
Juste sur la blessure douloureuse d'une adolescente candide qui était sortie et sans rien dire s'était jetée entre les deux combattants, se prenant la flèche de feu de l'Ankou destinée à Hadès, brûlant la jeune fille atrocement et lui arrachant un cri inhumain de douleur. Elle retomba dans les bras du dieu, la face ravagée, inconsciente.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Re: Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]    Dim 2 Nov - 21:07

-Je ne sais pas, je ne sais plus. Sincèrement, je ne pense pas qu'elle mente, et si elle dit la vérité...cela m'inquiète, car les dieux gardent chaque moment de leur vie gravé dans leur tête ! Et j'ai comme un vide à chaque fois...Je crois que j'ai oublié une partie de ma vie mais je ne sais ni comment ni pourquoi ! Il y a une seule façon pour moi de perdre la mémoire; enfin deux, mais un dieu ne meurt pas...Il faut que je lui parle.

Un vide ? Elsa regarda le dieu partir avec un visage inquiet. Si cette femme avait dit vrai alors Hadès avait commis un acte monstrueux… Et elle avait beau se répéter que c’était impossible de sa part, le doute commençait à s’immiscer peu à peu dans son esprit…

-Je crois que je vais devoir recommencer, ou plutôt commencer les présentations. J'aurai tellement voulu que l'on se voit dans d'autres circonstances, Majesté !

« Hein quoi ? »

Elsa  réalisa que l’inconnu lui parlait au moment où elle entendit le « majesté. Elle l’avait oublié avec tout ça ; c’est vrai que cet homme la connaissait… mais on ne pouvait pas dire que c’était le meilleur moment-là. Elsa n’avait qu’une envie et c’était de se précipiter derrière Hadès pour découvrir le fin de mot de l’histoire. Et c’est ce qu’elle aurait fait si le blond ne l’avait pas interpellée. Heureusement pour lui, Elsa était à cheval sur la politesse et s’obligea donc à rester pour l’écouter.

Tiens, ça faisait un moment que personne ne s’était agenouillé de la sorte devant elle. Le dernier en date était Hans… HANS ?!

«  Je l’avais oublié ! Il faut qu’on aille le sauver !! »

Oui, sauf qu’Hadès était parti pour régler ses comptes et qu’elle ne savait pas où était Kagi. Elsa soupira intérieurement… sa migraine lui faisait un mal de chien ! Son lendemain de soirée n’aurait pas pu être pire !

-Je ne me souviens plus de mon nom, et le seul qui me vient vraiment à l'esprit est juste l'Ankou, même si je ne le suis plus depuis un petit moment déjà. Je suis mort, mais je suis une âme incarnée; un fantôme que l'on peut toucher et qui peut toucher sans traverser ou être traversé.


L’Ankou ? Wait, what ? L’ankou existait ? Et il l’avait été ? Et puis il s’était incarné ?! Ok ça faisait beaucoup là. Elle qui avait côtoyé plusieurs divinités de la mort dans différents mondes ces derniers jours s’était bien évidemment posé la question de la forme que prenait la mort dans les Royaumes du Nord, logique. Mais elle ne s’attendait vraiment pas à rencontrer un Ankou ou un quelconque dieu de son monde ! Bon, c’était merveilleux en un sens, parce que cela permettait de répondre à pas mal de ces interrogations pour la jeune femme curieuse qu’elle était mais c’était tout de même extrêmement troublant.

Cependant la suite devait l’être encore plus.

-C'est un peu compliqué à expliquer, mais je suis chargé de vous protéger, jusqu'à ce que je sois sûr que vous et votre soeur alliez bien; c'est une promesse que j'ai faite du temps où j'étais Ankou...Vos parents me l'ont fait promettre.

Et il avait dit tout ça agenouillé, l’air de rien.
Elsa écarquilla les yeux de surprise.


-Mes parents ?! A-Attendez, vous avez rencontré mes parents dans l’au-delà ?

La jeune femme était un peu beaucoup en état de choc. Normal. Parce que si ce qu’il disait était vrai cela signifiait qu’il y avait une vie après la mort et que ses parents étaient là, quelques part, et que leur âme vivait encore.

L’Ankou se releva et s’excusa auprès d’elle avant de sortir. Elle lui emboita le pas… et réalisa qu’il neigeait… d’où la couche de neige d’au moins vingt centimètres qui recouvrait le sol. Oups. Encore la faute à l’alcool...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche-Neige
Princesse de coeur


Messages : 191
Triomphe : 110
Date d'inscription : 19/10/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Découvrir ce qui provoque les dérèglements temporels. Secondaire : rencontrer Elsa et/ou Celsia

MessageSujet: Re: Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]    Dim 2 Nov - 22:37

Lorsque la belle mit les pieds dehors, elle réalisa avec un certain effroi que la température avait légèrement chuté. Et… c’était de la neige qui tombait du ciel et qui recouvrait le sol ? Génial. Elle avait désormais le choix entre faire demi-tour et revoir l’objet de sa colère ou bien aller marcher dehors en débardeur et se geler. Elle opta pour la seconde option.

-Attendez !

Blanche-Neige interrompit brusquement sa marche et se figea avant de pivoter sur ses talons pour faire face à Hadès.

-Mais qui êtes-vous, enfin ?! Qui est cette Maléfique ?! Mais de quoi parlez-vous ?! Qu'est-ce que je vous ai fais ?!...qu'est-ce que j'ai fait ?...Je ne me souviens vraiment de rien. Pourquoi aurai-je voulu exterminer toute forme de lumière ? Ce n'est pas un but louable et cela ne me servirai à rien...Ce n'est pas logique ! Et c'est quoi le Kingdom Hearts ?! Pourquoi j'aurai tenté d'y accéder si je ne sais même pas ce que c'est ?!

Si la jeune femme adressa un premier regard énervé à Hadès, l’expression de son visage se fit de plus en plus surprise au fur et à mesure qu’elle l’écoutait parler. Il ne se fichait pas d’elle, il avait vraiment tout oublié ? Non… il disait vrai, elle le sentait.

« Comment est-ce possible ? Est-ce la raison pour laquelle son cœur a été purifié ? Il a tout oublié ? »

-Tu attends vraiment de moi que je te réexplique tout ? (elle soupira et se passa une main sur le visage) c’est totalement surréaliste…

Une lueur d’inquiétude traversa les yeux de Blanche lorsqu’elle vit la boule de feu que venait de faire apparaitre Hadès. Mais de toute évidence ce dernier ne l’avait invoqué que pour réchauffer l’atmosphère, ce qui la rassura. D’autant qu’un peu de chaleur n’était pas désagréable.

-Je m’appelle… peu importe, ça n’a pas d’importance. Maléfique est une sorcière très puissante qui a cédé son cœur aux ténèbres et… l’Ankou non !!

Hélas, la flèche balaya l’air et vient blesser le dieu.

-Hey, laisse-la ! Si jamais tu la touches ou si tu lui fais du mal...

Évidement le brun riposta. Mais pourquoi cet abruti de fantôme avait-il ouvert les hostilités ?! Blanche recula précipitamment pour se mettre à l’abri, consciente qu’elle ne tiendrait pas longtemps dans un combat magique, surtout entre un immortel et un mort. Hélas, Yuurei, elle, n’avait pas tout à fait le même sens des réalités. Peut-être qu’elle avait regardé trop de films dans sa vie, toujours est-il qu’elle se jeta en plein milieu des combattants sous le regard horrifié d’Elsa et de Blanche. Aucune des deux n’avaient eu le temps de réagir pour empêcher le carnage. Et évidement ce qui devait arriver arriva et elle fut gravement brulée.

-MAIS C’EST PAS VRAI !!! Hurla la rouquine en se précipitant vers Yuurei.

Vous pensiez Blanche-Neige en colère tout à l’heure ? Et bien là elle était furieuse.

-Dégagez le passage !!! S’écria telle en poussant ceux qui s’étaient amassés autour de l’adolescente pour se mettre à sa hauteur. Allongez-la par terre !

Blanche s’agenouilla près de Yuurei avec des envies de meurtre. Heureusement qu’elle avait une totale maitrise de ses dons de guérison, autrement son état d’énervement l’auraient probablement empêché de sauver la vie de cette pauvre gamine. La jeune femme posa deux doigts sur la poitrine de Yuurei, au niveau de son cœur, créant une forme de connexion entre elles. Une vive lumière se dégagea de la zone de contact ; une lumière pure, brillante, magnifique… les blessures cicatrisèrent à une vitesse vertigineuse et finirent par disparaitre totalement.

Mais partout où la lumière brille, les ombres grandissent... Et cette fois ci ne fit pas exception. Attirés par la magie de Blanche, les sans-cœurs apparurent tout autour d’eux. La princesse de cœur ne leur accorda pas un regard, focalisée sur la guérison de l’adolescente. Elle savait qu’ils allaient venir, ils venaient toujours… elle avait l’habitude. Elle leva tranquillement sa main libre vers les créatures et les repoussa, tout simplement. Et oui, pratique hein ? Les sans-cœurs se heurtèrent à un bouclier invisible et s’acharnèrent un moment avant de renoncer et de disparaitre. Le danger était écarté. Pour Yuurei aussi.

Blanche-Neige se releva sans tenir compte des regards incrédules des gens autour d’elle et leva les yeux vers Elsa, la seule dans l’assistance à avoir pu faire le rapprochement entre ce qu’elle venait de voir et la vérité que Blanche essayait désespérément de dissimuler à tous. Les deux femmes se fixèrent quelques instants puis la rouquine détourna les yeux. Elle avait obtenu la réponse à sa question silencieuse.

« Elle a compris. Génial... »

Bon ben elle n’avait plus qu’à espérer qu’elle sache tenir sa langue.

Lutant pour garder son calme, Blanche-Neige se tourna vers les amis de Yuurei.


- Emmenez-la dans sa chambre, il va lui falloir un peu de temps pour se remettre du choc.

Mieux valait de pas contrarier la belle et obéir. D’autant que son ton ne souffrait pas de refus. L’espace de quelques instants on aurait presque pu retrouver la reine habituée à donner des ordres… le fait est qu’elle était vraiment très en colère.

-Attends-moi un instant, dit-elle au dieu, je reviens.

Blanche retourna dans sa chambre et revient une minute plus tard avec une veste, sa capuche rabattu sur la tête et ses lunettes rouges posées sur le nez. Quitte à sortir, autant ne pas prendre le risque d’être reconnue. Elle s’était déjà assez dévoilée comme ça…

-Allons parler dans un endroit plus calme, dit-elle à Hadès.



Elle tourna la tête vers l’Ankou.

-Restez ici, vous en avez assez fait pour aujourd’hui.

Et sans attendre de réponse elle s‘éloigna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadès
God of the Underworld


Messages : 38
Triomphe : 43
Date d'inscription : 15/07/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]    Lun 3 Nov - 22:00

Yakumo, Kawa et Harry savaient tous les trois à quel point leur jeune amie avait un sens totalement différent des réalités, à quel point elle était fragile et candide et à quel point elle était folle. Mais jamais ils n'avaient pensé une seule seconde qu'elle pourrait se jeter entre plusieurs projectiles; et vous imaginez bien quelle fut leur réaction quand elle fut blessée mortellement.
Heureusement que la rouquine avait des pouvoirs de guérison, autrement l'Ankou aurait passé un sale quart d'heure. D'ailleurs il allait en passer un tout court.


- Emmenez-la dans sa chambre, il va lui falloir un peu de temps pour se remettre du choc.

Harry souleva l'adolescente et l'emmena sans plus tarder dans sa chambre, jetant un regard noir au mort, tandis que Kawa le suivit - il fit un doigt d'honneur au blond. Quant à Yakumo elle gifla ce crétin avant de partir; celui-ci se laissa faire. Il l'avait un peu mérité, non ?

Le dieu attendit patiemment que la jeune femme revienne; et il fit signe à l'Ankou qu'il ferait mieux de déguerpir ou de ne rien faire de stupide pendant ce temps-là, sinon il sentirait son épée dans le visage. Bon, ok, pendant ce temps-là, ils s'étaient expliqué; malentendu. Mais comme il avait blessé l'adolescente, Hadès lui en voulait beaucoup; leur relation allait faire des étincelles...
Le dieu s'éloigna du mort.


-Allons parler dans un endroit plus calme.

Il acquiesça.

-Restez ici, vous en avez assez fait pour aujourd’hui.

Il fit signe de la tête qu'il prenait congé et rentra dans l'hôtel. Bérénice venait juste de se lever, et quand elle demanda des explications, de l'extérieur on put entendre ses exclamations de surprise et d'indignation. L'Ankou s'assit dans les escaliers, juste à côté de la statue. Si Elsa avait des questions à poser...elle pouvait, le mort ne bougerait plus de l'hôtel pour l'instant; oui bon d'accord, elle avait déjà posé sa question à laquelle il n'avait pas répondu, mais là il était un peu perturbé, donc il l'avait un peu zappé. Quoique...

-Très charmantes personnes au demeurant et très polies; très inquiètes pour vous et votre soeur cependant. Bon, le léger petit problème, c'est que les morts non incarnées ont tendance à garder l'apparence qu'ils ont au moment de leur mort. Donc oui j'ai rencontré vos parents dans l'au-delà, enfin je les menais pour l'au-delà justement. Ils n'ont pas arrêté de me faire promettre tout le long du chemin que je devais veiller sur vous; malheureusement les changements de monde n'aident pas du tout.

-Bonjour, je vous sers quelque chose ? demanda gentiment Bérénice à la reine. Toi Ankou, tu iras me chercher le pain tout à l'heure, et évite de griller des gens sur la route !

Bon, revenons au compte principal.
Hadès.

C'était une rue déserte où personne ne viendrait les déranger. Enfin, seulement en principe.


-Donc...Maléfique est une sorcière très puissante qui a cédé son coeur aux ténèbres...Et ensuite ? Je suis désolé d'être brusque, mais j'ai vraiment oublié cette partie de ma vie. Et l'éventualité d'avoir été du mauvais côté et d'avoir surtout fait souffrir des innocents pour je ne sais quelle raison obscure me hante et me fait peur.

Oui le dieu des Enfers est paniqué à l'idée d'avoir fait le mal, c'est bon vous êtes contents ?!

-Quant à tout à l'heure, je crains que cela ait été un gros malentendu.

Une lueur d'inquiétude se pointa dans son regard.

-Est-ce que...est-ce que je...Est-ce que je vous ai déjà fait du mal par le passé ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche-Neige
Princesse de coeur


Messages : 191
Triomphe : 110
Date d'inscription : 19/10/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Découvrir ce qui provoque les dérèglements temporels. Secondaire : rencontrer Elsa et/ou Celsia

MessageSujet: Re: Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]    Mar 4 Nov - 18:46

Incrédulité totale.


A l’instant où Yuurei s’effondra, Elsa esquissa un geste pour la rejoindre et la soigner, même si elle doutait fortement en être capable. Mais elle fut devancée par Blanche. Si ses talents de guérisons étaient stupéfiants et bien supérieur aux siens, ce ne fut pas ça qui attira l’attention de la reine. Cette femme venait de… repousser les sans-cœurs d’un simple geste de la main ? Comment avait elle fait ça ?

… une princesse de cœur.

Mais oui, tout s’expliquait ! Les pièces du puzzle s’imbriquaient enfin, cette femme était l’une des sept élues au cœur pur, ce qui justifiait qu’elle sache tout ça sur la grande bataille contre Maléfique… elle l’avait vécu !

« Il existe probablement des milliers de mondes et en quinze jours je viens de rencontrer un dieu, des esprits, un élu de la keyblade et… une des princesses de cœurs »

L’univers était petit en fin de compte. Ou alors le Destin ne laissait rien au hasard… allez savoir. Toujours est-il que si ses déductions étaient correctes alors cela signifiait qu’elle avait dit vrai sur Hadès…

« Comment aurait-il pu faire une chose pareille ? Du peu que je le connais il m’a toujours protégé… c’est quelqu’un de bien »

C’était peut-être ça le problème, il avait cent mille ans et elle ne le connaissait que depuis deux semaines. Elle se reposait sur ses acquis… la vérité c’est qu’elle ne savait rien de ses nouveaux compagnons, qu’il s’agisse de Kagi, Hadès, ou de tous les autres… chacun d’entre eux avaient un passé et ce n’était pas parce qu’ils la protégeaient à l’heure actuelle qu’ils étaient du bon côté. Bon oui d’accord, elle s’en doutait un peu pour Kagi, mais Hadès… et bien elle ne savait pas pourquoi mais cette prise de conscience la faisait souffrir.

Le dieu et la rouquine s’éclipsèrent de leur côté dans la rue, sous le regard peiné de la jeune reine. Le Destin seul savait ce qui allait se passer là-bas. Techniquement cela ne la regardait pas, et pourtant elle mourrait d’envie de courir les rejoindre. Au lieu de quoi elle se força à détourner son attention et à faire disparaitre la neige du sol et du ciel, puis à rentrer dans l’hôtel.

La jeune femme se dirigea vers la réception et demanda le numéro de chambre de Kagi. On lui confirma qu’il se trouvait bien dans cet hôtel, tant mieux. Au moins une bonne nouvelle… elle se dirigea donc vers la chambre en question et passa devant les escaliers où se tenait assis l’Ankou. Elsa se figea, consciente qu’elle n’en avait pas fini avec lui. Il fallait qu’elle éclaircisse certaines zones d’ombre... même si elle lui en voulait un peu beaucoup d’avoir attaqué Hadès sans raison et d’avoir failli tuer une innocente.

-Vous disiez donc avoir rencontré mes parents, dit-elle sur un air neutre et détaché.

-Très charmantes personnes au demeurant et très polies; très inquiètes pour vous et votre soeur cependant. Bon, le léger petit problème, c'est que les morts non incarnées ont tendance à garder l'apparence qu'ils ont au moment de leur mort. Donc oui j'ai rencontré vos parents dans l'au-delà, enfin je les menais pour l'au-delà justement. Ils n'ont pas arrêté de me faire promettre tout le long du chemin que je devais veiller sur vous; malheureusement les changements de monde n'aident pas du tout.
 
« Protégé, veillé sur elle », soit. Sauf que ses parents étaient morts quatre ans plus tôt et qu’elle n’avait encore jamais rencontré cet homme. Où était-il lorsqu’elle avait failli détruire Arendelle ou quand Celsia avait piégé les Royaumes du Nord dans le temps ? Non, tout ça était beaucoup trop gros pour être crédible.

-Bonjour, je vous sers quelque chose ?

- Non, je vous remercie, répondit-elle poliment à Bérénice. Elle regarda l’Ankou. J’imagine que vous n’êtes pas au courant que les Royaumes du Nord sont actuellement piégés dans une boucle temporelle ? Peu importe. Écoutez, je ne sais pas ce que vous ont fait promettre mes parents, si tant est que cette histoire soit vraie, mais je vous délivre de cette obligation. Vous ne me devez rien. …Veillez m’excuser.

La blonde se détourna et se dirigea vers la chambre du shinigami. Elle tambourina à la porte jusqu’à ce que celui-ci ouvre.

-Kagi, venez avec moi, j’ai quelque chose à vous montrer.

Elle grimpa les escaliers d’un pas rapide en surveillant que Seikyo la suivait bien, puis elle lui fit signe d’entrer dans sa chambre. La souveraine se mit à fouiller son sac et en sorti plusieurs photos qu’elle tendit à Kagi.

-Celsia m’a fait passer ça il y a une semaine.

Elle veilla bien à ne pas regarder ce qui se trouvait sur les photos, ces dernières l’avaient suffisamment écœuré lorsqu’elle les avait vus pour la première fois. Pour ceux qui ont lu le rp « séquestration », vous savez ce que Celsia a fait à Hans et vous avez donc une petite idée de ce qui se trouve sur les photos… pour les autres, vous pouvez y apercevoir le prince ensanglanté et dans un état lamentable… et puis accessoirement le superbe symbole des discordians gravé au couteau sur son torse.

-Avec ceci… dit-elle en désignant l’épée de Hans qui était posée contre le mur. Je ne sais pas s’il est toujours en vie et je n’ai aucune certitudes quant à sa localisation mais je soupçonne Celsia de l’avoir enfermé quelque part dans la Forteresse Oubliée et j’ai l’intention d’aller y jeter un coup d’œil… même si c’est probablement un piège. J’ai pensé que vous voudriez peut-être venir ?

 
***
Pendant ce temps, à quelques rues de là :

-Donc...Maléfique est une sorcière très puissante qui a cédé son cœur aux ténèbres...Et ensuite ? Je suis désolé d'être brusque, mais j'ai vraiment oublié cette partie de ma vie. Et l'éventualité d'avoir été du mauvais côté et d'avoir surtout fait souffrir des innocents pour je ne sais quelle raison obscure me hante et me fait peur. Quant à tout à l'heure, je crains que cela ait été un gros malentendu.

La neige s’était volatilisée, ce qui laissait penser que quelqu’un était intervenu magiquement pour interrompre le phénomène. Peut-être la reine Elsa, après tout elle avait des pouvoirs liés à l’essence de glace. Blanche-Neige faisait face à l’homme qui l’avait enlevée et
arrachée à son monde pour l’enfermer dans une cellule froide et sordide il y a des années de ça. Autant dire que la belle frissonnait malgré le retour du soleil. Cependant, le dieu semblait avoir tout oublié de cette époque-là et ne se souvenait plus d’elle. En un sens c’était rassurant de savoir qu’Hadès était revenu vers la lumière, cependant la rouquine ne pouvait s’empêcher de ressentir de la frustration.

-Évidement. L’Ankou est quelqu’un de bien, il n’aurait pas ouvert le feu sans raisons… mais j’aurai préféré qu’il s’abstienne de se mêler de cette histoire. Tout ça le dépasse.

Elle soupira. Il faudrait qu’elle touche deux mots au blond à son retour.

-Il me faudrait des heures pour te dresser un tableau de ce qui s’est passé, alors je vais être synthétique. Écoute-moi bien, je ne le répèterai pas.  Le kingdom hearts c’est le cœur de tous les mondes et on raconte que celui qui met la main dessus obtient une puissance illimitée. Seulement voilà, son accès est verrouillé et l’un des seuls moyens d’y accéder c’est de s’emparer du cœur des princesses de cœur et de les réunir en un même lieu.

Ok, vu sa tête il ne savait pas ce qu’était une princesse de cœur. Etait-il bien prudent de sa part de lui révéler ces informations alors qu’il semblait avoir tout oublié ? Elle prenait un risque.

-En théorie, un cœur est composé de lumière et de ténèbres, l’un ne pouvant exister sans l’autre mais les princesses de cœur sont des femmes au cœur pur et incorruptible. Elles existent pour maintenir un équilibre : d’un côté les ténèbres et les sans-cœurs, de l’autre la lumière pure et les princesses de cœur. Bref, c’est sur ce postulat que Maléfique a réuni autour d’elle des personnes aux cœurs aussi sombres que le sien pour mettre la main sur les princesses de cœur et ouvrir une brèche pour s’emparer du kingdom hearts. Naturellement, des personnes se sont opposées à elle à ses alliés, ce qui a donné suite à une bataille à la Forteresse Oubliée du Jardin Radieux et la lumière l’a finalement emporté sur les ténèbres. Je te laisse imaginer dans quel camp tu étais. Quant à ton mobile… je n’en ai aucune idée. Obtenir plus de pouvoir pour gouverner ton monde peut-être ?

-Est-ce que...est-ce que je...Est-ce que je vous ai déjà fait du mal par le passé ?

Des images de son passé s’imposèrent à son esprit sans qu’elle les sollicite. Elle les chassa immédiatement de sa tête… pas assez vite toutefois pour empêcher un certain malaise de l’envahir.
S’il savait…


Hadès venait de lui poser une question piège. Si elle lui répondait elle dévoilait son identité, ce qu’elle tenait absolument à éviter. Mais en même temps elle ne pouvait pas lui mentir non plus, il se douterait de quelque chose. Elle opta donc pour une semi-vérité.

-Tu as aidé l’une des plus grosses menaces de notre univers à enlever des innocentes et à atteindre le Kingdom Hearts, est-ce un mal suffisant pour toi ? Je me suis battue pour repousser les ténèbres mais… nous ne nous sommes jamais affrontés directement.

« Pas de cette manière en tout cas ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seikyo Akumu/Kagi
An ancient shinigami


Messages : 38
Triomphe : 36
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 20
Localisation : Derrière toi, te suivant toujours, je suis l'annonce de ta mort...*se prend une baffe de sa narratrice*

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]    Mer 5 Nov - 13:43

Qui suis-je pour juger ce qu'elle me fait faire par moments ? Mes accès de folie ne sont que des envies soudaines, des pulsions que je ne peux pas toujours contrôler. Et hélas je ne puis le dire à personne, autrement elle ne serait vraiment pas heureuse que je la trahisse, elle, qui m'a donné une existence. Si j'existe c'est parce qu'elle m'a écrit. Biologiquement, je n'ai ni père ni mère, juste elle. Je ne suis que de l'encre sur du papier, je suis ce qu'elle a voulu écrire. Je ne suis que son imagination, sa pensée.
Je l'entends toujours dans ma tête, je ressens le battement de son petit coeur comme moi je n'en ai pas, je peux parfois entrevoir son visage quand je ferme les yeux; et dans mon esprit flottent des mots.

Qui pense me connaître parfaitement a tort et est un misérable menteur. Elle seule me connaît comme je ne me connais pas toujours moi-même.
Qui pense pouvoir prévoir mes actions se trompe. Je suis un être imprévisible qui ne sait même pas à l'avance ce qu'il peut bien faire.
Qui pense savoir ma logique se leurre. Je n'agis selon aucune logique que la mienne propre, mais en ai-je vraiment une, moi, pauvre fou ?

Je suis une incarnation de la démesure, je suis la folie pure, je suis le personnage le plus illogique, je suis un paradoxe à moi tout seul.
Je suis juste de l'encre sur du papier.
Voilà mon origine.

Suis-je fou ? D'après les autres, je suis le Fou. Je suis un véritable malade qui devrait être enfermé. Au fond, le suis-je réellement ?

Ma folie fait partie intégrante de moi, mais elle doit être aussi fictive que mon existence; moi qui ne suis qu'encre rouge sur du papier.

Mes pensées flottent, je suis au repos, allongé dans mon lit, sous les draps que les mains fines de la petite Bérénice avaient tendus et préparés rien que pour le prochain client; en l'occurrence, moi.
Je pense, je songe, je ne rêve pas, je la vois juste en fermant les yeux.

Je ne sais pas si je suis fatigué, mais je ne peux m'empêcher de penser les yeux fermés. Au loin j'entends la voix de cette jeune femme si laide que l'on appelle Reine Elsa d'Arendelle. Je ne puis supporter une aussi grande difformité, ma vue ne peut en souffrir, mais je la respecte maintenant trop alors je ne lui ferai rien. Qu'elle reste laide si elle le souhaite !
Sa voix, je l'entends délivrer quelqu'un d'une obligation; ce n'est pas bien de faire cela, mais je ne suis pas là pour la juger. Et j'entends ses petits poings délicats tambouriner à ma porte.
C'est donc à moi de jouer maintenant.

J'ouvre les paupières et je me glisse hors de ce lit peu confortable; je veux retrouver le confort de mon cercueil ! Si la petite reine tambourine, c'est qu'elle doit vouloir me dire quelque chose d'important; je ne prends pas la peine de me rhabiller et j'ouvre la porte de bois de ma petite chambre.
Ainsi peut-elle voir mon corps cadavérique couvert de cicatrices; c'est comme si j'avais été coupé en tous petits bouts et recousu sans arrêt. J'ai une grande plaie sombre au niveau du coeur et de l'encre séché à ce niveau. Ma stature est mince, je ne suis pas très musclé, mais je m'en sors très bien sans. Ne suis-je pas le Shinigami Fou ?


-Kagi, venez avec moi, j’ai quelque chose à vous montrer.

Oh je vois...elle veut que je la suive ?
Un instant Majesté, que j'enfile au moins une chemise ! J'avais déjà mon pantalon gris, m'enfin...

Une chemise grise à boutons suffisante à cacher mes blessures, et je la suis après avoir refermé à clef ma petite chambre.


-Celsia m’a fait passer ça il y a une semaine.

Les photos sont atroces et je n'ai même pas besoin de regarder ce qui lui a été fait pour comprendre.
Violence, douleur, folie, maladie, mort...pour bientôt ce dernier cas...
A moins qu'on ne le sauve avant, sauf si elle a prévu autre chose...

Je jetai les photos sur le lit de la jeune reine avec une indifférence totale. Que m'importait ce qui lui était arrivé, à lui qui ne faisait pas parti de ma précieuse famille ?
Qui suis-je pour juger ce qu'elle fait ? Je me contente d'obéir à mon Destin.


-Avec ceci…Je ne sais pas s’il est toujours en vie et je n’ai aucune certitudes quant à sa localisation mais je soupçonne Celsia de l’avoir enfermé quelque part dans la Forteresse Oubliée et j’ai l’intention d’aller y jeter un coup d’œil…même si c’est probablement un piège. J’ai pensé que vous voudriez peut-être venir ?

Je m'approchai de l'épée et je la pris entre mes mains. L'arme du petit prince déchu, elle est censée se trouver dans son fourreau, toujours à ses côtés, pas avec quelqu'un d'autre.

-Ma tendre folie, je suis censé être indifférent au sort d'autrui, douce harmonie qui ne m'offre que l'ennui...Toute action est vaine, trop courte est cette vie, mais puisque vous y tenez tant alors je vous suis. Allons donc le sauver, mais je crains fort qu'il ne passe de l'autre côté.

Je redéposai l'épée contre le mur.

-Cette arme devrait être à son côté pour qu'il puisse se défendre. Puisque votre double l'en a enlevé pour l'empêcher de se battre comme il l'aurait dû, quitte à décéder, je propose de lui donner une bonne leçon en allant récupérer sa proie. Sur ce, permettez ? J'ai une faux à aiguiser !

Je sortis de la chambre, m'engouffrant dans le couloir et redescendant de deux étages.

-Eh bien, petit bonhomme, pourquoi n'as-tu rien répondu à sa Majesté tout à l'heure ?

-Elle m'a délivré de mes obligations, je ne puis plus rien faire.

-Mon pauvre ami, j'ai entendu en songeant et en ayant fermé les yeux, vous n'étiez pas très loin de ma porte. Vous avez promis à ses parents quelque chose, non pas à elle; vous n'êtes donc pas délié de votre promesse, et chaque promesse se doit d'être tenue. Ce n'est donc techniquement pas à elle de disposer de ce droit, aussi reine de vous soit-elle.

-Sûrement oui...Comment vous appelez-vous ?

-Je m'appelle Seikyo Akumu, mais généralement on préfère m'appeler Kagi. Et vous mon cher ?

Ce jeune homme parut fort surpris car sa réaction fut vive. Il se leva si soudainement qu'il en perdit l'équilibre; je le rattrapai aussitôt.

-Allons, allons !

-...mon fils...mon fils...

Euh....................................................................................................
Wait ? What ?!
Aurais-je loupé un épisode ?
Eh, non mais qu'est-ce que tu me fiches là ?! Non mais c'est pas possible ! Tout mais pas cette chose invraisemblable ?! Quel tour me joues-tu là ?


-Euh...Vous devez faire erreur, mais nous pourrions en discuter en allant sauver la vie d'un petit prince déchu, et si vous veniez avec sa Majesté la reine d'Arendelle et moi-même à la Forteresse Oubliée ?

Il acquiesça lentement.

-La Forteresse Oubliée ? Justement, monsieur Smith voulait y aller pour enquêter sur...euh...c'est une histoire de fluctuation, de temps et de je ne sais plus trop quoi. Bref, on vient avec vous !

-Plus on est de fous plus on rit n'est-ce pas ?

Je récupérai ma faux faite d'ossements humains que "papa" regardait, bouleversé. J'haussai les épaules et sortit.

-Mon petit Hans, tu crèveras un autre jour.

-Euh...c'est bizarre...

-...mes remarques ne regardent que moi, jeune fille !

Et nous voici dehors.
Diable, qu'as-tu fait à Hans ?! Et qu'attends-tu du reste de sa vie ? Et de moi ?


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Re: Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]    Mer 5 Nov - 18:46

[rp clos. La suite ici : http://www.kh-memento.com/t221-les-westergard-pv-kagi-hades-et-compagnie#745 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]    Aujourd'hui à 10:34

Revenir en haut Aller en bas
 
Réunion festive [pv : Elsa, Hadès & Compagnie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» La compagnie Gildan ira-t-elle en Haiti ?
» Compagnie Grise
» Liste compagnie grise
» Lanterne elfique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts Memento :: Machine à café :: Flood et jeux :: Archives du forum :: Rps-
Sauter vers: