AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'éveil de l'hystérie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alice Liddell
Hysteria Princess


Messages : 22
Triomphe : 26
Date d'inscription : 09/11/2014

MessageSujet: L'éveil de l'hystérie   Ven 21 Nov - 13:03

La dernière chose dont elle se rappelait, c'était d'avoir traversé le portail spatio-temporel du pays des Merveilles. Comment avait-elle pu arriver ici ? Elle l'ignorait encore. D'ailleurs, où était-elle ? Tout était obscur... Impossible d'y voir plus loin que le bout de son nez. Etait-elle tombée au coeur des Ténèbres ? Risquait-elle d'être attaquée par un sans-coeur ou toute autre créature d'une minute à l'autre ? Pourquoi fallait-il qu'il y ait toujours autant de questions avec si peu de réponses ? Tout ceci était encore un coup du Chat, cela ne faisait aucun doute ! D'ailleurs, comment pouvait-il être ici ? Elle était la seule à avoir quitté son monde d'origine... Sur ses gardes, elle sortit alors son glaive vorpalin en avançant prudemment vers une direction inconnue. Un pas après l'autre quand soudain, un flux de lumière s'échappa du sol, envoyant une puissante vague de lumière dans toutes les directions. Par ailleurs, une zone semblait s'être dessinée autour d'elle. Au sol, un vitrail la représentant, ses deux personnalités avec les deux versions de ses compagnons du pays des Merveilles. La zone tout autour du vitrail était parfaitement éclairée mais juste après, les Ténèbres obscurcissaient les lieux. Lorsque son regard croisa l'ancienne Alice aux cheveux blonds, des images fugitives de son ancienne vie lui revinrent en mémoire. Sa rencontre avec le lapin blanc, Dinah, sa grande soeur Elisabeth qui lui racontait des histoires, une vie parfaite... Pourquoi lui avait-on retiré cette vie ? Cet homme Abnegatio, c'était lui qui était à l'origine de tout ceci et elle comptait bien y mettre un terme. Elle avait traversé le portail pour cette unique raison ! En un clignement de paupière, un miroir apparut devant elle et son reflet la terrifia. Elle avait les cheveux blonds, l'air heureuse et épanouie quand l'image se changea en une espèce de monstre parasite qui la transperça de part en part. Le miroir se brisa alors sous ses yeux et une nuée de sans-coeurs se regroupèrent autour d'elle.
Son glaive vorpalin en main, elle entreprit alors d'éradiquer la vermine ténébreuse au corps à corps tout en esquivant les attaques ennemies ou en se protégeant avec son ombrelle. Pour les ennemis plus lointains, elle opta pour le moulin à poivre pour les assaisonner avec une grande cadence de tir.

Une fois que ses ennemis furent vaincus, la demoiselle entendit un bruit semblable à du verre fragilisé. Un mince fissure venait d'apparaître sur le vitrail et des Discordians apparurent en nombre autour de cette dernière. Les créatures se tournèrent vers Alice qui sortit alors son cheval bâton pour se défendre. Elle porta plusieurs coups puissants pour les faire reculer mais ils étaient trop nombreux et trop forts pour se faire impressionner pour si peu. La théière canon ne lui offrait que peu de répit pour souffler et la princesse de coeur ne tarda pas à fatiguer. Elle n'avait pas le choix si elle voulait s'en sortir. Alice se concentra quelques instants avant d'utiliser sa magie de Lumière. Un puissant sort Sidéral fit reculer les créatures, les affaiblissant mais les laissant en vie, augmentant leur colère et leur envie de tailler Alice en pièce. Les souvenirs de son passé remontaient en elle, sa magie de lumière ravivait ses anciens souvenirs. Le Chapelier lui aurait surement dit que le passé n'est pas mauvais en soi mais qu'il faut savoir en extraire les arômes. Un sourire satisfait flottait alors sur les lèvres de la jeune femme.


Vous êtes aussi tenace que la Reine de Coeur... Malheureusement pour elle, je l'ai tuée !

Alice se laissa alors submerger par la folie et le conflit qui grondait en elle. Sa peau devint alors blanche comme la neige et des larmes de sang lui coulaient des yeux. Sa lame et ses vêtements luisaient d'un rouge sanglant et ses cheveux flottaient dans les airs. En quelques secondes, elle se retrouva devant les créatures, leur assénant une multitude de coups sans qu'elles puissent se défendre. Les Discordians disparaissaient rapidement les uns après les autres mais lorsqu'elle acheva le dernier d'entre eux, ce dernier tomba au sol en laissant échapper une mare de Ténèbres qui s'empara alors de la princesse qui était revenue à son état normal et à bout de forces. Elle se sentait s'enfoncer doucement dans cette espèce de mare qui s'emparait lentement d'elle. Elle se débattait mais cela n'avait pas grand effet sur les Ténèbres qui l'attaquaient.
Alice ferma alors les yeux, utilisant alors ses dernières forces pour utiliser sa magie.

Cela avait-il fonctionné ? Elle l’ignorait… Alice ouvrit alors les yeux sur ce qu’on pouvait maintenant appeler le pays de la Folie. Les nuages sombres obscurcissaient le ciel, les rivières autrefois claires étaient maintenant rouges sanguines et les couleurs chatoyantes de la végétation avaient laissé place à une morbidité affligeante. Le chat apparut devant Alice, avec son sourire toujours aussi moqueur.


Qu’est-ce que la folie ?

Je n’ai pas le temps pour tes questions le Chat ! Ce monde tombe en ruines.



Quelque chose ne tournait pas rond… Cheshire restait debout devant elle, semblant attendre une réponse. Ce n’était pas dans ses habitudes pourtant ! Elle tenta alors de se diriger vers ce qui semblait être une statue au loin mais des immenses murs noirs sortirent alors du sol pour l’empêcher de bouger.
Par dépit, elle se retourna avec le chat dont les yeux jaunes la fixaient toujours.


Qu’est-ce que la folie ?

Le fait de ne me retenir ici alors que mes merveilles tombent en ruine !

Aucune réaction de la part du Chat qui se contenta de disparaître. Qu’était-il en train de lui arriver ? Le lapin blanc traversa alors les lieux en courant avant de s’arrêter devant Alice. Il jeta un coup d’œil à sa montre avant de s’étonner et de se tourner vers Alice.

Le fou se sachant fou l’est-il toujours ?

La connaissance n’est en rien un remède sinon la bêtise humaine aurait déjà disparu de la surface du monde.

Ce dernier rangea alors sa montre, rajusta sa redingote et partit à vive allure contre le mur puis disparut sans laisser la moindre trace. Son couteau à la main, Alice regarda autour d’elle et tomba nez à nez face au Chapelier. Alice baissa alors son arme mais la garda tout de même son glaive dans la main.

Quel goût la folie donne-t-elle au thé ?

Il n’en serait que plus savoureux assurément, Chapelier ! Maintenant, aidez-moi à sortir d’ici voulez-vous ?

Le Chapelier attrapa alors Alice et la lança de toutes ses forces vers le ciel noirâtre du Pays de la Folie. Le vent agressait son visage tandis qu’elle montait de plus en plus haut dans les cieux. Le froid et le manque d’air commençaient à se faire ressentir et la jeune femme finit par perdre connaissance tandis qu’elle se réveillait au milieu d’un nouveau monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'éveil de l'hystérie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un réveil difficile - Terminé
» Le réveil du chat
» Donjon des mouettes, récapitulatif hystérique des articles
» Honor's Veil : les phoenix !
» Le réveil [Boule Epineuse]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts Memento :: Machine à café :: Flood et jeux :: Archives du forum :: Rps-
Sauter vers: