AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre Fortuite [Artis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blanche-Neige
Princesse de coeur


Messages : 191
Triomphe : 110
Date d'inscription : 19/10/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Découvrir ce qui provoque les dérèglements temporels. Secondaire : rencontrer Elsa et/ou Celsia

MessageSujet: Rencontre Fortuite [Artis]   Jeu 22 Jan - 12:51

Blanche fit disparaitre son Solum et remit l’anneau à son doigt. Ce voyage rapide jusqu’au vallon lui avait fait du bien, pas assez cependant pour calmer l’état de nerfs dans lequel elle se trouvait. Comment avait-elle pu être assez négligente pour se faire griller par des inconnus ? Elle avait réussi à cacher son identité pendant plus d’une semaine, dans un monde où beaucoup de gens la connaissait déjà, et il avait suffi de quelques instants pour se faire avoir. Pour sa défense, ce n’était pas de sa faute si une gamine avait surpris sa conversation avec Alice… mais tout de même ! Ajouté cela à sa fatigue extrême dû au soutien qu’elle avait apporté à Hans pendant la nuit, à sa rencontre avec Hadès la veille, et à sa tension naturelle depuis qu’elle était de retour au Jardin Radieux, elle était très en colère. Heureusement qu’elle était du genre  à savoir se contenir, même si ça bouillait en elle. Elle s’était donc gentiment retirée de l’hôtel en expliquant aux anges pleureurs qu’elle avait l’intention de revenir dans quelques heures, qu’elle avait juste besoin d’une petite promenade pour se détendre. Et elle avait matérialisé son Solum, chose qu’elle s’était interdite de faire jusqu’à présent pour des raisons de discrétion, et avait pris la direction du vallon où elle était sure de ne croiser personne.

La jeune femme marchait d’un pas rapide le long des ravins en caressant distraitement l’anneau qu’elle portait à son majeur gauche. Le Solum, comme toutes les armes et les accessoires qu’elle portait, était issu de la biotechnologie de Xanthia, la cité-Etat dans laquelle elle avait vécu ces trois dernières années. Il s’agissait d’une sorte de moto volante, extrêmement couteuse mais aussi terriblement pratique, qui filait dans les airs en silence et pouvait atteindre des vitesses assez extrêmes.

Il fallait absolument qu’elle se calme. Et Blanche savait exactement comment s’y prendre. Elle avait besoin de jouer avec ses armes, tirer sur quelque chose. C’était Sia, sa coéquipière et supérieure hiérarchique de la brigade de Xanthia qui lui avait montré cette technique. Lorsqu’elle avait fait sa dépression, Sia l’avait trainé dans la salle d’entrainement et obligé à tirer sur des cibles pendant des heures, des jours, des mois… ce qui avait finalement eut un double effet : premièrement, Blanche-Neige était devenue une excellente tireuse, et ensuite elle avait finalement surmonté sa dépression (après deux tentatives de suicides tout de même). Mais bref, ne nous attardons pas sur les détails inutiles.

Blanche était donc en train de marcher en se demandant tranquillement ce qui était préférable entre permettre aux sans cœurs, qu’elle tenait à bonne distance d’elle grâce à ses pouvoirs de princesse de cœur, de rappliquer pour avoir des cibles vivantes, ou bien de se focaliser sur une cible immobile, comme un morceau de roche. Mais ce qu’elle n’avait pas prévu c’est qu’un phénomène totalement naturel viendrait perturber sa séance de défoulement…

Lorsque la terre se mit à trembler, le premier réflexe de Blanche fut de matérialiser son arme et de regarder autour d’elle à la recherche de la mutation génétique qui provoquait cela. Puis elle se gifla mentalement. Comment pouvait-il y avoir de mutations génétiques alors qu’elle avait quitté TerraNostra, le fameux monde où elle vivait précédemment, depuis une dizaine de jours déjà ?!

Elle commença à s’inquiéter sérieusement lorsqu’elle entendit un craquement sec… depuis quand le Jardin Radieux était une zone sismique ?! La belle vit la terre se fendiller… elle fit disparaitre son arme et courut en direction du chemin, la peur au ventre. Le plus vite possible. Pas assez vite cependant, le sol s’effondra sous ses pieds et elle fut entrainée vers le bas…

Elle parvient toutefois à s’agripper à la paroi avec un cri de peur et de rage. A quelques centaines de mètres sous ses pieds, la partie du sol où elle se trouvait un peu plus tôt s’écrasa avec un bruit sourd. Notre jolie rouquine était donc suspendue dans le vide… et foutrement dans la merde.

-A L’AIDE !!! Hurla-t-elle, consciente que les chances que quelqu’un l’entende étaient totalement inexistantes. Il n’y avait jamais personne ici…

Elle ne pouvait compter que sur elle-même… et en d’autres circonstances elle aurait peut-être pu s’en sortir. Le problème c’est qu’elle était épuisée et que son corps n’était pas en état de fournir un effort physique de ce niveau là. Il n’y avait donc plus qu’à compter les secondes avant que ses muscles ne lâchent et qu’elle ne s’écrase lamentablement en bas, avec le reste du sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artis
Keybladeur Déchu


Pseudo Heaven : A ton avis ?
Messages : 245
Triomphe : 78
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 22
Localisation : Y'a de la place chez toi ?

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Détruire Abnegatio

MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite [Artis]   Jeu 22 Jan - 17:55

Quitter Elsa de la sorte n'avait pas été une chose facile à faire, mais elle était nécessaire. Après être passé en coup de vent récupérer quelques affaires dans sa chambre d'hôtel, le porteur s'était rendue aux ruines de son ancien logis. Il s'interrogea sur la suite, et la réponse s'imposa d'elle même. Ses pas le menèrent ensuite dans l'ancienne base abandonnée des Chasseurs, dont il traversa les couloirs avec nostalgie. Puisqu'il ignorait quoi faire, autant reprendre son ancien métier, pour un temps. Après tout, chaque porteur exploitait le pouvoir dont il avait été investi à sa manière. Pour Artis, cela s'exprimait par le fait de traquer et de tuer les créatures qui menaçaient des vies. Il changea le bracelet des fées en une chemise noire et enfila à nouveau son manteau rouge de chasseur, qu'il venait de récupérer dans les restes de sa demeure. Le travail pouvait reprendre.  

Le porteur avait prit position dans les hauteurs du Grand Vallon, dans l'espoir que sa présence attires des sans cœurs. Puisqu'il comptait se remettre à chasser, il valait mieux qu'il se remette à l'entrainement. Et quoi de mieux qu'une horde de créatures qui veulent votre peau pour s'exercer ? Malheureusement pour lui, il n'en fut rien. En effet, quelque chose semblait maintenir les sans cœurs à distance, mais de là à savoir quoi...Artis se contenta alors de s'asseoir sur un rebord et de s'allumer une cigarette en admirant la vue. Avec un peu de chance, ses ennemis finiraient par se montrer. Dans le cas contraire, il aurait au moins eut l'occasion de prendre l'air. Le jeune homme se laissa alors vaquer à ses pensées, pensées qui ne se concentraient que sur une seule et même personne : Abnegatio. Longer ainsi le grand vallon avait commencé à lui rafraichir la mémoire, et quelques flashs lui étaiant revenus en tête. Lors de son combat avec Faris, quelqu'un d'autre était intervenu. Un homme masqué, aux allures et aux paroles étranges. "Abnegatio", c'est le nom qu'il prétendait porter. Néanmoins, le mi-simili mi-sans cœur peinait à y croire. Il l'aurait rencontré, avant même qu'Elsa ne lui en parle ? Et pourquoi s'en rappelait il seulement maintenant ? Sa mémoire ne lui avait pourtant jamais fait défaut auparavant, alors comment aurait il pu oublié une chose aussi importante ? Ca ne tenait pas debout, aussi se refusa-t-il à accepter l'étrange vérité.

Un bruit sourd vint soudain l'extirper de sa méditation, cela provenait d'en bas. Il jeta son regard en plongée et y aperçut le sol s'effondrer. De plus, des secousses commencèrent à se faire ressentir, même de là où il se trouvait. Un écho lui bourdonna dans les oreilles, quelque chose qui ressemblait à un "A l'aide". Tiens ? Il n'était donc le pas seul à se recueillir au grand vallon ? Il leva les yeux au ciel tout en soufflant. Bon, soit, il allait encore devoir jouer au bon samaritain. Une sale habitude. Artis déploya ses ailes et se jeta vers le niveau inférieur, maitrisant sa chute à l'aide de quelques battements. Il les fit aussitôt disparaitre et s'approcha lentement du rebord. Il commença à apercevoir une silhouette, une silhouette de femme. Encore une demoiselle en détresse...Une sale habitude vous disais-je. Il stoppa ses pieds à un demi-mètre des mains de la jeune femme, avant de s'adresser à elle en observant son visage à mesure qu'il captait son attention.


-Eh ben...vous manquez sacrément d-de v-vaine...

Houla. Il...bégayait ? Ca, c'était nouveau. Ce qui le troublait à ce point était pourtant simple. La beauté de celle qu'il était venu secourir. Certes, il n'avait pas réellement posé son regard sur une femme depuis plus de 3 ans, mais c'était plus que ça. Une telle beauté...ce n'était presque pas naturel, et pour peu qu'il se souvienne, Artis n'avait jamais fait la rencontre d'une personne aussi belle. Il secoua légèrement la tête et tenta d'en faire abstraction pour pouvoir reprendre la parole. Néanmoins, à peine avait-t-il eut le temps d'entrouvrir les lèvres que le rebord sur lequel se tenait son interlocutrice  se décrocha. L'étrangère chuta sur la gauche du porteur, qui se précipita pour la rattraper. Par réflexe, il saisit le poignet de la jeune femme de la main gauche. Mais alors qu'il s'attendait à sentir ses ténèbres rugir à travers le gant, l'inverse se produisit. Elles semblèrent hurler de dégout, puis se faire toutes petites. Bouche bée, le Voiel remonta rapidement la rouquine, avant de chuter en arrière à cause de l'état du sol. Cependant, il entraina aussi la demoiselle dans sa chute, puisqu'il n'avait toujours pas lâché son poignet. Une fois le dos au sol, il rouvrit les yeux et croisa le regard de l'étrangère.

*Merde ! Même ses yeux sont parfaits ! Et mon bras...bon sang, mais qui c'est elle ?*

Il constata après réflexion qu'il ne lui avait d'ailleurs toujours pas lâché le poignet.

-Euh...

Ce qu'il fit brusquement, avant de se relever comme si de rien n'était. Il tapota son manteau pour y enlever les miettes de glaces qui étaient venus le recouvrir, avant de fixer son regard sur les morceaux effrités du sol. Il marmonna dans sa barbe :

-Un tremblement de terre au grand vallon...c'est du grand n'importe quoi...

Après quoi il se focalisa à nouveau sur bras, et sur les ténèbres qu'il sentait revenir. Comment est ce qu'en un simple contact, elle avait put faire ça ? Un cœur assez pur pour les repousser, ça ne pouvait pas exister...Il fit volte face et s'adressa alors à celle qu'il venait de secourir.

-Et, vous êtes ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche-Neige
Princesse de coeur


Messages : 191
Triomphe : 110
Date d'inscription : 19/10/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Découvrir ce qui provoque les dérèglements temporels. Secondaire : rencontrer Elsa et/ou Celsia

MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite [Artis]   Ven 23 Jan - 17:43

Alors qu’elle se croyait perdue et qu’elle était sur le point de lâcher, des bruits de pas se firent entendre. Un jeune homme aux yeux rouges et à la chevelure pâle ne tarda pas à apparaître, au grand soulagement de Blanche qui sentit l’espoir revenir. En temps normal, elle aurait vite déchanté en sentant la nature très étrange du garçon, mais pour le moment elle était beaucoup trop focalisée sur sa propre situation pour se préoccuper de ça.


-Eh ben...vous manquez sacrément d-de v-vaine...

Etait-il en train de l’observer en prenant le temps de lui parler là ? Il avait conscience qu’elle était à bout et que ses muscles menaçaient de lâcher d’un instant à l’autre ?
Le cœur de la belle fit un bond dans sa poitrine lorsqu’elle vit le rebord, auquel elle tentait désespérément de s’agripper, se décrocher de la paroi, l’entrainant dans sa chute. Elle ne dû son salut qu’à l’intervention salvatrice de l’inconnu qui attrapa son poignet avant qu’elle ne tombe…

Les ténèbres. Pures.

Le contact avec le bras d’Artis la fit frissonner. Si sa vie ne dépendait pas de ce contact elle l’aurait lâché son tarder pour prendre le plus de distance possible avec lui. Qui était ce type et comment pouvait-il héberger autant de ténèbres en lui ?!
L’espace d’un instant, la rouquine se retrouva suspendue dans le vide, puis son mystérieux sauveur la remonta en faisant preuve d’une étonnante force physique. La belle chuta en avant et se retrouva affalée au sol, à moitié sur Artis. Elle se redressa tant bien que mal, à bout de souffle, et croisa le regard de son sauveur…

Il n’était pas humain.

Si le garçon bloqua sur les yeux de Blanche-Neige pour leur beauté, cette dernière, elle, bloqua sur Artis pour une tout autre raison. Jamais encore elle n’avait croisé un tel contraste. Il n’aurait jamais dû exister, c’était impossible !
Pour la première fois de sa vie, Blanche se demanda si elle ne faisait pas une erreur. Mais ce n’était pas le cas, elle ne se trompait jamais avec ce genre de choses… son sixième sens de princesse de cœur lui donnait le pouvoir de voir la vérité en chacun. Ce type était un mélange de plusieurs natures : à la fois sans-cœur et similis… elle n’avait jamais rien vu de tel ! Et en plus il avait un cœur !

-Merci pour votre aide, dit-elle sobrement.

Qui qu’il soit, il venait de lui sauver la vie.

-Euh...

Il réalisa soudain qu’il lui tenait toujours le poignet et la lâcha.

« Pas trop tôt », songea t’elle en se relevant à son tour et en secouant ses propres vêtements. Elle ne le quitta cependant pas des yeux, cherchant à comprendre le paradoxe vivant qu’elle avait en face d’elle. Pour la première fois depuis bien longtemps elle songea à faire sciemment appel à ses talents d’empathie pour percer le secret de cette étrange créature. Mais elle avait un peu peur de ce qu’elle allait découvrir.


Un cœur pur et lumineux, mais rongé par la solitude et la souffrance. Et les ténèbres, juste concentrées dans son bras…
Plus elle en apprenait, et moins elle ne comprenait. Ses yeux se posèrent quelques instants sur son bras, puis sur sa poitrine, cherchant le lien logique entre ce qu’elle ressentait chez lui. Il n’y en avait pas.

-Un tremblement de terre au grand vallon...c'est du grand n'importe quoi...

Ça, elle n’allait pas dire le contraire.

-Et, vous êtes ?

Ah, la question qui fâche…

-Valerya, répondit-elle un peu sèchement. Je vous suggère de nous éloigner d’ici avant que le reste du sol ne s’effondre, ça m’embêterait de jouer les acrobates encore une fois.



Joignant le geste à la parole, elle s’éloigna d’un pas rapide en jetant un coup d’œil de temps à autre derrière elle pour vérifier que son interlocuteur la suive.

-Et vous, qui êtes-vous ? Demanda-t-elle à son tour.

Elle avait failli dire « qu’êtes-vous ? » mais s’était abstenu à la dernière minute. Un peu de courtoisie de de politesse que diable ! Cela dit il n’était pas exclu qu’elle finisse par lui poser la question tôt ou tard si la réponse d’Artis n’était pas satisfaisante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artis
Keybladeur Déchu


Pseudo Heaven : A ton avis ?
Messages : 245
Triomphe : 78
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 22
Localisation : Y'a de la place chez toi ?

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Détruire Abnegatio

MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite [Artis]   Ven 23 Jan - 20:37

-Valerya. Je vous suggère de nous éloigner d’ici avant que le reste du sol ne s’effondre, ça m’embêterait de jouer les acrobates encore une fois.

Bon...elle ne semblait pas franchement emballée pas le fait d'être toujours vivante, mais soit. Elle s'empressa d'emboiter le pas, ne laissant même pas assez de temps à ce pauvre Artis pour comprendre ce qu'elle venait de lui dire. Il se contenta de la toiser du regard quelques instants tandis qu'elle avançait, et, constatant que celle-ci se tournait en sa direction, il se décida à la suivre. La situation était un peu bizarre, ça il n'allait pas le nier.

-Et vous, qui êtes-vous ?

Etrangement, sa première envie fut de l'envoyer balader. Cependant, c'était lui qui avait entamé ce petit jeu en demandant son identité à la jeune femme. Mais ce ton sec qu'elle employait avec lui avait le don de l'agacer. En temps normal, il n'en aurait pas tenu compte, cela aurait peut être même pu lui plaire (Non, ne croyez pas Artis masochiste, il apprécie simplement le caractère), mais le fait est qu'il venait de lui sauver la vie. Il ne courrait pas après la gratitude, ni après les étreintes joviales et grotesques se finissant toujours par "Oh mon dieu sans vous je serais mort !", mais il aurait apprécié le simple fait qu'elle ne s'adresse pas à lui comme à un vulgaire enquiquineur. Il lui répondit donc froidement :

-Artis, le gars qui vient de te sauver la vie.

Il accéléra soudain le pas, jusqu'à passer devant Valerya et prendre la tête de la marche. Il se concentra avant tout sur le chemin le plus court pour sortir du grand vallon, gardant ainsi le silence jusqu'à ce qu'ils ne se retrouvent nez à nez face à un bloc de 3 bons mètres de haut qu'il leur fallait escalader. Le porteur ne perdit pas une minute et s'élança en hauteur avant de grimper, après quoi il porta son regard sur la demoiselle qu'il avait laissée en bas. Inexpressif, il plia les jambes et tendit cette fois ci sa main droite à la jeune femme, de manière à l'aider à grimper. Il attendit qu'elle soit enfin à sa hauteur pour finalement laisser sa curiosité l'emporter.

-Jouons cartes sur tables vous voulez bien ? Le Voiel croisa les bras et ne laissa pas le temps à son interlocutrice de répondre. Depuis quand c'est possible d'avoir un cœur aussi pur ?

Ce n'était certainement pas la manière la plus délicate de demander, mais ils se toisaient mutuellement du regard depuis déjà trop longtemps. Puisque chacun semblait avoir quelque chose à dire, autant régler le problème un bon coup. D’autant que ses questionnements étaient justifiés. Avec une telle beauté, il l'aurait facilement prise pour une succube ou quelque chose du genre. Mais son cœur prouvait pourtant tout le contraire, à un point presque inimaginable. Et comme il l'avait si bien compris, cela cachait quelque chose...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche-Neige
Princesse de coeur


Messages : 191
Triomphe : 110
Date d'inscription : 19/10/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Découvrir ce qui provoque les dérèglements temporels. Secondaire : rencontrer Elsa et/ou Celsia

MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite [Artis]   Ven 23 Jan - 23:10

-Artis, le gars qui vient de te sauver la vie.

Elle sentit que le garçon était vexé, ce qui se confirma au ton de sa voix. C’est vrai, elle s’était montrée assez désagréable avec lui, compte tenu des circonstances, mais il fallait dire qu’elle avait été pas mal surprise par sa nature totalement incompréhensible et les ténèbres qu’elle avait ressenti chez lui. Entre ça et les évènements de la matinée…
Il traça sa route et la distança. Super ambiance. Bon, c’était un peu sa faute pour le coup…
Nos deux tourtereaux sortirent finalement du vallon, au grand soulagement de Blanche… sauf qu’ils ne tardèrent pas à se retrouver à nouveau coincés. Surement la faute à un effondrement de terrain provoqué par le tremblement de terre. Artis se issa rapidement en haut et elle s’apprêtait à suivre le mouvement lorsqu’elle le vit se baisser pour l’aider à grimper. Elle songea un moment à lui dire qu’elle n’avait pas besoin de lui pour exécuter un exercice aussi basique avant de s’abstenir. Elle avait été assez sèche avec lui, il n’était pas question d’en rajouter une couche. Elle accepta donc l’aide qu’il lui proposait et s’apprêtait à le remercier lorsqu’il la coupa net dans son élan.


-Jouons cartes sur tables vous voulez bien ? Depuis quand c'est possible d'avoir un cœur aussi pur ?

Blanche se figea. Soit, elle ne l’avait pas vu venir celle-là. Il était du genre direct le bonhomme… et il avait réussi à sentir sa lumière. Dans quelle mesure ? Visiblement il n’avait pas identifié sa nature. Pas encore. Avec un peu de chance il ne connaissait pas l’existence des princesses de cœur.

Que lui répondre ?

-D’accord, dit elle prudemment, jouons cartes sur table. Depuis quand existe-t-il des êtres hybrides mi-simili mi-sans cœur ? Et avec un cœur en plus ! Sans vouloir vous vexer, vous êtes unique en votre genre.

Elle croisa les bras à son tour et l’observa avec un mélange de curiosité et de méfiance. Il fallait dire qu’elle avait d’assez mauvaises expériences avec les sans-cœurs et les similis… elle ne leur faisait pas confiance.

-Ecoutez, je suis désolée pour tout à l’heure. J’ai passé une matinée pourrie. Entre ça et l’effondrement du sol…  je n’ai pas été agréable avec vous. Merci encore de m’avoir sauvé.  De toute évidence nous avons tous les deux des secrets… alors soit on se pose un moment en se disant la vérité sur nos identités respectives soit on se dit adieu et on se sépare maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artis
Keybladeur Déchu


Pseudo Heaven : A ton avis ?
Messages : 245
Triomphe : 78
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 22
Localisation : Y'a de la place chez toi ?

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Détruire Abnegatio

MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite [Artis]   Sam 24 Jan - 0:31

-D’accord, jouons cartes sur table. Depuis quand existe-t-il des êtres hybrides mi-simili mi-sans cœur ? Et avec un cœur en plus ! Sans vouloir vous vexer, vous êtes unique en votre genre.

-Hein !?

Le porteur recula d'un pas et écarquilla les yeux. Déceler ce qu'il était en un instant, on ne lui avait jamais encore faite celle là. Décidément, il s'accorda à se dire qu'il n'était définitivement pas tombé sur n'importe qui. Elle avait beau avoir été réduite à l'état de demoiselle en détresse quelques minutes plus tôt, mais plus elle parlait, plus elle l'intriguait.

-Ecoutez, je suis désolée pour tout à l’heure. J’ai passé une matinée pourrie. Entre ça et l’effondrement du sol…  je n’ai pas été agréable avec vous. Merci encore de m’avoir sauvé.  De toute évidence nous avons tous les deux des secrets… alors soit on se pose un moment en se disant la vérité sur nos identités respectives soit on se dit adieu et on se sépare maintenant.

...et plus elle l'intriguait, plus elle commençait à lui plaire. Il ne pouvait pas s'empêcher de lui trouver un certain charme, et ce même en mettant de côté son physique parfait. De plus, elle semblait aussi franche que lui, ce qui faciliterait nettement le dialogue.

-Ok. On se pose.

C'est sur ces brèves paroles que le jeune homme alla s'asseoir sur un petit rocher de glace et s'autorisa une cigarette. Le nez dans la fumée, il se demanda par où il pouvait bien commencer. Après tout il n'avait rien à cacher, et si Valerya avait été capable de déceler ce qu'il était, autant lui dire la vérité. Peut être valait-il mieux se confier, plutôt qu'elle le prenne pour un affreux monstre mangeur d'enfants.

-Je suis simplement... moi. Il aspira une longue bouffée de nicotine. C'est ce qui arrive quand un ancien élève d'Ansem s'auto-persuade qu'il peut fusionner des sans cœurs et des similis, et qu'il finit malheureusement par y arriver en les implantant dans un hôte au cœur assez pur pour pouvoir y résister. Du coup mon corps est humain, lui. C'est un peu plus compliqué que ça, mais voilà pour les grandes lignes. Seulement voilà...

Il tendit sa main droite et y fit jaillir sa keyblade, Redemption. Sans perdre une seconde de plus, il reprit la parole.

-Puisque vous êtes capables d'identifier un hybride dans mon genre, je suppose que vous savez ce que c'est. Il laissa passer un certains temps. Vous me croyez unique, et pourtant...D'après de vieilles légendes, la keyblade me serait apparut non pas pour me servir, mais pour me tuer, à cause de ce que je suis. A croire que d'autres avant nous avaient déjà essayés de créer des hybrides, non ?

Le Voiel fit ensuite brusquement disparaitre sa keyblade avant de reprendre sa cigarette en bouche.

-Mais tout ça c'est des conneries. Dit il en affichant un léger sourire.

Il est vrai qu'il était difficile d'y croire. Une keyblade qui apparaitrait à proximité dès qu'un monstre dans son genre serait crée ? Ca ne tenait pas debout. Et pourtant, c'était bel et bien la seule raison valable qu'on lui ait jamais fournis quant à l'obtention de sa clé. Il n'était pas réellement un élu, et il le savait très bien. Il était simplement un porteur essayant de faire de son mieux, malgré les circonstances.

Maintenant je réitère ma question : Qu'est ce qui fait que vous ayez un cœur assez pur pour... Il hésita une demi seconde. Enfin, vous voyez. Et secondo... Il plissa tout d'abord les sourcils, puis son regard se fit légèrement fuyant. Le fait que vous ayez un minois aussi jolie que votre cœur, je trouve quand même ça...louche.

_________________


Dernière édition par Artis le Mar 3 Fév - 2:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche-Neige
Princesse de coeur


Messages : 191
Triomphe : 110
Date d'inscription : 19/10/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Découvrir ce qui provoque les dérèglements temporels. Secondaire : rencontrer Elsa et/ou Celsia

MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite [Artis]   Dim 25 Jan - 13:41

-Ok. On se pose.

La surprise passée, Artis n’avait pas l’air d’avoir mis bien longtemps avant de prendre sa décision. Il fallait croire qu’elle l’intriguait, elle aussi. Il alla s’assoir et alluma une cigarette. Si la fumée gênait Blanche, elle n’en laisse rien paraître. De toute façon, elle n’était pas assez proche de lui pour vraiment la sentir puisqu’elle avait sciemment conservé quelques mètres de distance entre eux. Ils n’étaient pas amis après tout.

-Je suis simplement... moi. C'est ce qui arrive quand un ancien élève d'Ansem s'auto-persuade qu'il peut fusionner des sans cœurs et des similis, et qu'il finit malheureusement par y arriver en les implantant dans un hôte au cœur assez pur pour pouvoir y résister. Du coup mon corps est humain, lui. C'est un peu plus compliqué que ça, mais voilà pour les grandes lignes. Seulement voilà...

Alors ça c’était fort… et le pire c’est que ça se tenait. Elle s’avait que Xehanort avait et continuait à répendre le chaos autour de lui, quel que soit ses formes d’emprunt, alors pourquoi pas l’un de ses élèves ? Ces scientifiques étaient tous fous !

Le regard de Blanche-Neige se fit compatissant. Elle comprenait mieux la solitude qui rongeait le cœur de ce garçon, il avait dû vivre des choses difficiles. Mais cela ne le rendait pas moins dangereux pour autant, il suffisait de voir la quantité de ténèbres qu’il hébergeait dans son bras… c’était bizarre d’ailleurs : un cœur pur et un bras de ténèbres… elle n’arrivait pas à expliquer cette étrangeté.

Artis fit alors apparaitre sa keyblade. Ce fut au tour de Blanche d’afficher un air foutrement surpris. Celle-là… elle ne l’avait pas vu venir !

-Puisque vous êtes capables d'identifier un hybride dans mon genre, je suppose que vous savez ce que c'est.

Elle acquiesça.

-Vous me croyez unique, et pourtant...D'après de vieilles légendes, la keyblade me serait apparu non pas pour me servir, mais pour me tuer, à cause de ce que je suis. A croire que d'autres avant nous avaient déjà essayés de créer des hybrides, non ? Mais tout ça c'est des conneries.

« C’est ce que je pense aussi »

-Une keyblade ne désigne pas un porteur pour qu’il se suicide avec sa propre arme… Ça n’a pas de sens. D’autres ont certainement essayé, mais c’est la première fois que je rencontre une « expérience » réussi… pardon pour la cruauté de ces mots.

-Maintenant je réitère ma question : Qu'est ce qui fait que vous ayez un cœur assez pur pour... Enfin, vous voyez.


Non, elle ne voyait pas vraiment. Pour identifier sa nature ? Repousser les ténèbres dans son bras ? Ne pas avoir une once de ténèbres dans son propre cœur ? La question manquait un peu de clarté.

-Et secondo... Le fait que vous ayez un minois aussi jolie que votre cœur, je trouve quand même ça...louche.

La belle leva un sourcil, surprise. Son apparence était…louche ?

« C’est un compliment ou une critique ? », se demanda-t-elle.

-Il n’y a pas vraiment d’explication, je suis née ainsi. Ça arrive parfois qu’un cœur soit assez pur pour repousser les ténèbres.

« On appelle ça une princesse de cœur… mais ça tu n’as pas besoin de le savoir… même si ça me surprend un peu qu’un élu ne connaisse pas ça »

-Si vous êtes un élu, vous avez du entendre parler des Justes et des discordians. Yen Sid a déserté sa Tour, savez-vous où il se trouve ? Et Sora ? Nous sommes en train de sombrer dans une nouvelle guerre, et je n'ai absolument aucune idée des objectifs de l'ennemi et des forces dont il dispose... pas plus que je ne sais si la lumière a commencé à s'organiser pour résister.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artis
Keybladeur Déchu


Pseudo Heaven : A ton avis ?
Messages : 245
Triomphe : 78
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 22
Localisation : Y'a de la place chez toi ?

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Détruire Abnegatio

MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite [Artis]   Dim 25 Jan - 18:22

-Si vous êtes un élu, vous avez du entendre parler des Justes et des discordians. Yen Sid a déserté sa Tour, savez-vous où il se trouve ? Et Sora ? Nous sommes en train de sombrer dans une nouvelle guerre, et je n'ai absolument aucune idée des objectifs de l'ennemi et des forces dont il dispose... pas plus que je ne sais si la lumière a commencé à s'organiser pour résister.

-L' objectif des discordians me paraît simple, après tout c'est toujours la même chose. S'ils ne veulent pas conquérir le monde, ils veulent le détruire. Quant à Yen Sid il va bien, mais il se cache. Sora, aucune idée. De ce que j'ai cru comprendre ils se préparent à riposter, mais qui sait combien de temps ça va leur prendre...

Il est vrai qu'Artis avait toujours eut un peu de mal à s'entendre avec les lumineux en ce qui concerne les plans d'attaques. Il avait facilement tendance à les trouver trop patients, prudents, lâches...De son point de vue, ils lambinaient toujours à agir, et ce au dépend des dommages collatéraux. Alors certes, attaquer l'ennemi tête baissée était stupide, l'épisode de la tour l'avait clairement démontré à tout ceux qui y étaient présents. Mais étais-ce bien une raison suffisante pour Yen Sid de se terrer ainsi pendant que d'autres menaient les combats à sa place ? D'autres, comme Elsa et ses amis. C'étaient eux qui affrontaient réellement les discordians, et non ceux en qui n'importe quel lumineux aurait eut une confiance aveugle.

-Mais si vous voulez mon avis, il va falloir faire sans eux. C'est pas comme si...

Il s'interrompit brusquement. Une sensation étrange venait de parcourir son corps, au point de l'en faire frissonner. Une atmosphère inhabituelle avait envahit le grand vallon, mais elle était à peine perceptible. Si bien que le porteur avait à peine eut le temps de s'interroger que tout revint à la normal aussitôt. Cela devenait de plus en plus étrange. Le Voiel se leva net et tourna son regard vers Valerya.

-Vous l'avez sentie aussi ?

Il n'avait jamais rien ressenti de tel auparavant, c'est pour dire. Soit quelqu'un de particulièrement puissant avait fait son entrée, soit quelque chose venait de se produire. La réponse s'imposa d'elle même quand le jeune homme se mit à farfouiller un peu partout autour de lui, et que son regard se porta enfin vers l'autre bout du grand vallon. Il ne s'y trouvait plus aucune trace d'effondrement. Mais la suite réservait encore mieux. A peine Artis s'était il tourné vers la belle pour lui annoncer la nouvelle que le sol se mit à trembler. Des fissures se formèrent rapidement tout autour de leurs pieds, et bientôt la surface commença à s'effondrer. N'importe qui d'un tant soit peu censé aurait alors prit ses jambes à son cou, mais ce ne fut pas le cas du mi-simili mi-sans cœur. Bien au contraire, il se baissa et observa attentivement les brèches. Ce séisme n'était pas naturel, c'était plus qu'évident, mais il y avait autre chose. L'était du sol témoignait...de vieillissements. Le grand vallon commençait à vieillir tellement vite qu'il s'effondrait sur lui même. Pour ensuite revenir à la normal, comme au premier effondrement ?

-Paradoxe... Marmonna le Voiel.

Il en savait assez comme ça, aussi rejoignit il la pauvre jeune femme qui devait probablement être excédée par autant de zèle. Contre toute attente, il se contenta de l'inviter à saisir son bras, de la même manière qu''inviter sa cavalière à danser. Lorsque celle-ci s’exécuta, le porteur déploya ses ailes dorées et se propulsa dans les airs de manière assez violente, provoquant l'effondrement de la surface sous ses pieds. Il survola le grand vallon une bonne minute, le temps de trouver un endroit assez reculé pour atterrir. Il vint se poser méticuleusement dans un long couloir de glace, situé à l'une des extrémités du lieu. Le jeune homme fit disparaitre son plumage d'énergie et se tourna aussitôt vers sa partenaire, un léger sourire au coin des lèvres.


-Pas trop secouée ?

Il faut dire que la première fois qu'Artis avait ainsi prit son envol, il avait été à deux doigts du malaise. Après une telle traversée, il aurait été tout à fait normal pour Valerya d'être un peu chamboulée. Aussi le jeune homme la laissa se reposer quelques instants avant de reprendre la parole, d'un ton un peu plus sérieux.

-Bon...il semble que le grand vallon soit victime d'un paradoxe temporel. J'ignorais que cela s’étendait aussi au Jardin radieux, mais on va devoir faire avec. Paradoxe qui semble d'ailleurs vous avoir prit pour cible. Vous avez des suggestions ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche-Neige
Princesse de coeur


Messages : 191
Triomphe : 110
Date d'inscription : 19/10/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Découvrir ce qui provoque les dérèglements temporels. Secondaire : rencontrer Elsa et/ou Celsia

MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite [Artis]   Mer 28 Jan - 21:17

-L'objectif des discordians me paraît simple, après tout c'est toujours la même chose. S'ils ne veulent pas conquérir le monde, ils veulent le détruire. Quant à Yen Sid il va bien, mais il se cache. Sora, aucune idée. De ce que j'ai cru comprendre ils se préparent à riposter, mais qui sait combien de temps ça va leur prendre...

-J’imagine qu’il s’est réfugié quelque part dans ce monde… répondit elle.


Pas de nouvelles de Sora… c’était une mauvaise nouvelle. Cependant elle ne s’inquiétait pas trop, même si elle aurait beaucoup aimé le revoir. L’élu de la keyblade avait tendance à faire son petit bout de chemin tout seul de son côté et à ressurgir au bon moment. Elle ne doutait pas qu’il soit quelque part, en train d’enquêter sur les Justes, tout comme elle.

Blanche-Neige frissonna lorsque la vague de magie temporelle les balaya… pour finalement disparaitre. Elle avait déjà ressenti ça… lorsqu’elle avait été éjectée de son monde par un paradoxe alors que l’épouse de son père était sur le point de la faire rôtir sur un bucher… ce n’était pas une sensation très agréable. En fait c’était assez effrayant.

 -Vous l'avez sentie aussi ?

Blanche acquiesça. Elle chercha des yeux un élément du paysage qui aurait pu changer ou bien l’arrivée d’une personne tierce. Bref, les conséquences de ce paradoxe. La terre se mit alors à trembler. La jeune femme recula vivement en regardant de nouvelles lézardes se former sous ses pieds. Elle venait d’échapper de justesse à la mort, pas question de retomber deux fois dans le même piège ! Artis finit par lui tendre le bras, après avoir pris le temps d’inspecter le sol. Elle lui jeta un regard intrigué, ne comprenant guère la raison de ce geste. Voyant qu’il ne renonçait pas, elle finit par s’en saisir. Grand mal lui en prit. Le garçon se propulsa dans les airs sans prévenir, arrachant un cri de surprise à la belle.

« Des ailes ?! »

Une minute dans les airs, une éternité pour la reine déchue qui était bien trop préoccupée par le fait de se cramponner au voeil plutôt que de profiter du paysage.

-ARTIS JE VAIS TOMBER, REPOSEZ MOI !!!

Il finit par obéir et redescendit enfin sur terre. Miracle ! Les jambes de la rouquine cédèrent et elle tomba à genoux, à bout de souffle.

-Pas trop secouée ?

-Ne refaites plus jamais ça sans me prévenir ! S’écria telle avec une pointe d’énervement.

-Bon...il semble que le grand vallon soit victime d'un paradoxe temporel. J'ignorais que cela s’étendait aussi au Jardin radieux, mais on va devoir faire avec. Paradoxe qui semble d'ailleurs vous avoir prit pour cible. Vous avez des suggestions ?

-Il ne me vise pas spécialement, je me suis juste trouvée au mauvais endroit au mauvais moment.

Une voix surgit soudain du néant. Une voix en tout point similaire à celle d’Elsa.

-Un paradoxe n’obéit pas à une logique précise, il est là, tout simplement… sauf quand nous les provoquons sciemment.

Perchée en haut d’un bloc de glace surélevé, Celsia les observait, sourire aux lèvres. Blanche-Neige se redressa d’un coup et matérialisa son arme.

-Inutile de sortir les crocs ma belle, je ne suis pas venue pour me battre. J’avais juste envie de rencontrer les deux nouveaux alliés d’Elsa. Enfin "alliés"...

Elle posa ses yeux sur Artis.

-C’est vite dit, vu la façon dont tu l’as jeté ! Très belle performance d’ailleurs, j’ai beaucoup apprécié le spectacle.

Son regard glissa sur la rouquine.

-Je te remercie d’avoir sauvé Hans, sa mort n’aurait pas servi mes intérêts. Cela dit je n’oublie pas ce que tu as fait à Alastair… qui que tu sois réellement, tu le paieras très cher.

Blanche guetta le visage de Celsia, tentant de savoir si la Discordiane avait assisté à l’échange à l’hôtel un peu plus tôt. Venait-elle de formuler un sous-entendu ou étais-ce juste une tentative d’intimidation ? Son expression se fit indéchiffrable et son ton provocateur.

-Tu diras à ton ami Alastair que j’ai beaucoup d’autres question qui l’attendent et que je serai ravie de le revoir.


La princesse de cœur jeta un rapide coup d’œil en direction d’Artis. Elle espérait que le garçon sache se battre, parce que si un affrontement avait lieu, elle savait qu’elle ne ferait pas le poids contre la magie de Celsia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artis
Keybladeur Déchu


Pseudo Heaven : A ton avis ?
Messages : 245
Triomphe : 78
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 22
Localisation : Y'a de la place chez toi ?

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Détruire Abnegatio

MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite [Artis]   Sam 31 Jan - 18:10

-Il ne me vise pas spécialement, je me suis juste trouvée au mauvais endroit au mauvais moment.

Tiens ? Les paradoxes se seraient donc retrouvés deux fois d’affilés au même endroit qu'elle ? A ce stade, elle commençait à devenir aussi malchanceuse que le porteur. Mais une voix extirpa brusquement nos deux protagonistes de leur échange, une voix que le jeune homme connaissait.  

-Un paradoxe n’obéit pas à une logique précise, il est là, tout simplement…

Artis tourna soudainement la tête en direction de l'interlocutrice, affichant déjà un petit air amusé. Or, il changea radicalement d'expression en apercevant la personne à qui il avait réellement à faire.

- ...sauf quand nous les provoquons sciemment.

Celsia. Cette saleté avait le cran de se pointer devant lui comme une fleur, pour en plus le menacer. Elsa avait beau lui avoir décrite, il ne s'était pourtant imaginer une seconde qu'elles puissent êtres à ce point identiques. Les couleurs changeaient, mais c'était bien le même, ce qui s'avéra être un peu déroutant pour le Voiel. Celui-ci s’apprêta à dégainer sa keyblade lorsque Valerya le devança en brandissant une arme, qu'il identifia immédiatement comme venue d'un monde lui étant inconnu. La Discordiane ne se fit pas prier pour répliquer aussitôt :

-Inutile de sortir les crocs ma belle, je ne suis pas venue pour me battre. J’avais juste envie de rencontrer les deux nouveaux alliés d’Elsa. Enfin "alliés"...

Elle s'adressa au porteur.

-C’est vite dit, vu la façon dont tu l’as jeté ! Très belle performance d’ailleurs, j’ai beaucoup appréciée le spectacle.

Des parlottes, et encore des parlottes...et cet air suffisant qu'elle continuait à afficher...Plus elle parlait, plus elle lui mettait les nerfs en pelotes. Ce fut ensuite au tour de la rouquine d'avoir droit à sa petite tirade.

-Bla bla bla, Hans. Bla bla bla Alastair. (En tout cas, c'est ce que Artis entendait) ...qui que tu sois réellement, tu le paieras très cher.

Bon. En relativisant deux secondes, elle n'avait pas non plus parlée pour ne rien dire. En récapitulant, non seulement Valerya connaissait aussi Elsa, mais elle s'était en plus apparemment battue avec un Discordians proche de Celsia. Et pour couronner le tout, il n'était pas le seul à avoir des doutes sur son identité, et donc sa franchise. "Il n’y a pas vraiment d’explication, je suis née ainsi. Ça arrive parfois qu’un cœur soit assez pur pour repousser les ténèbres." Et puis quoi encore...

-Tu diras à ton ami Alastair que j’ai beaucoup d’autres question qui l’attendent et que je serai ravie de le revoir.

D'accord, c'était donc ce genre d'ambiance là. On se lance des piques et des menaces pendant qu'on s’apprête à se battre. A bien y réfléchir...ça avait manqué à Artis. Il engouffra ses mains dans les poches et se mit à faire les cents pas, avant de prendre la parole à son tour.

-Votre problème à vous les méchants, c'est que vous vous écoutez beaucoup trop parler. Tu voulais nous rencontrer ? C'est fait, maintenant dégage.

A peine avait il achevé sa phrase que le jeune homme pointait déjà sa main gauche en direction de Celsia, les doigts écartés. Un portail de ténèbres se matérialisa violemment en plein sur elle, cherchant à l'aspirer. Evidemment, il avait conscience qu'une créature aussi dangereuse que la Discordiane en question ne se ferait pas happer aussi facilement, ce n'était là qu'un simple gain de temps.

*Un discordian, ça doit bien être sensible à la lumière non ?*

Le Voiel effectua quelques pas en arrière avant d'armer son bras droit, et y matérialisa la keyblade au creux de sa main pour ensuite la jeter de toutes ses forces en direction de la jeune femme. Mais à peine avait il relevé la tête qu'il aperçut des morceaux de murs s'effondrer tout autour de lui. Il jeta un rapide coup d’œil aux alentours, et se demanda si ce n'était pas cette fois ci tout le Grand Vallon qui était entrain de s'effondrer.

-Encore !? Bon, Valerya je crois qu'il est temps de s'envoler à nouveau.

A moins que Celsia ne comptait s'en mêler, ce que Artis redoutait...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite [Artis]   Dim 1 Fév - 19:04

Celsia encaissa les piques sans ciller, elle s’attendait à ce genre de réponses. Cela dit, que la rouquine ose faire la maligne alors qu’elle n’avait dû son salut qu’à l’intervention d’Hadès la dernière fois c’était… un peu prétentieux de sa part. Elle aurait pu la tuer assez facilement, elle savait que cette femme était incapable de lutter contre ses pouvoirs. Cela dit elle tenait à la faire souffrir avant, et pour ça il fallait qu’elles se retrouvent seules à seules, ce qui était actuellement impossible à cause d’Artis. Mais peut-être qu’en la poussant dans un portail comme elle l’avait fait à la Tour avec Elsa…

Mais alors qu’elle réfléchissait, le garçon esquissa un geste et un portail s’ouvrit, brusquement. La Discordiane se téléporta à l’instant où elle se sentit aspirée, ce qui la sauva de peu. Elle réapparu quelques mètres plus loin, surprise. Alors comme ça, Artis était capable d’ouvrir des portails… il s’était bien gardé de révéler ça à Elsa ! Pas bête comme attaque en plus ! Celsia nota précieusement cette technique dans sa tête, histoire de la réutiliser un jour.

Artis enchaina en lançant sa keyblade dans sa direction. Décidément, on ne pouvait pas dire que c’était elle qui avait ouvert les hostilités pour une fois ! L’attaque aurait pu la toucher si elle avait été plus près de lui… et si elle ne s’était pas trouvée en plein cœur d’un paradoxe. Par chance, elle eut le temps de voir venir le coup (et surtout le paradoxe décuplait ses propres capacités). Elle para la keyblade en matérialisant un solide mur de glace entre l’arme et elle… merci à Elsa de lui avoir si gracieusement prêté ses pouvoirs !

La brune se téléporta rapidement sur le mur d’en face, prête à se battre… juste assez vite pour sentir le paradoxe s’activer à nouveau et de voir des pans entiers du mur s’effondrer sous ses pieds. Savourant le contact du paradoxe qui était comme une caresse sur sa peau, la ténébreuse s’empara de l’énergie qui s’en dégageait pour figer le temps autour d’elle et se laisser doucement flotter dans les airs. Diable que c’était agréable ! Artis et la rouquine aussi avaient réussi à trouver une échappatoire… en s’envolant.

-Où pensez-vous aller comme ça ? Murmura-t-elle avec un sourire amusé.

« Ce sont des jolies ailes, je me demande si elles peuvent geler ? » songea telle en concentrant ses pouvoirs pour lancer des pics de glace acérés en direction du dos d’Artis, qui ne put, à l’évidence, pas esquiver à temps. Peut-être à cause de la fille qu’il tenait dans ses bras ?

-Touché ! S’exclama telle ravie en les regardant s’écraser au sol, quelques mètres plus bas.

Celsia savoura le spectacle un moment avant de se décider à partir. Elle ne devait pas les tuer maintenant, ces gens pouvaient encore servir la cause des Justes… malgré eux.


[==> La suite avec Blanche-Neige]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche-Neige
Princesse de coeur


Messages : 191
Triomphe : 110
Date d'inscription : 19/10/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Découvrir ce qui provoque les dérèglements temporels. Secondaire : rencontrer Elsa et/ou Celsia

MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite [Artis]   Lun 2 Fév - 18:08

-Votre problème à vous les méchants, c'est que vous vous écoutez beaucoup trop parler. Tu voulais nous rencontrer ? C'est fait, maintenant dégage.

Blanche-Neige apprécia beaucoup la pique verbale que renvoya Artis à Celsia. Elle aimait bien le caractère direct du garçon, il lui ressemblait un peu sur certains points. Elle fut un peu plus surprise par le portail de ténèbres qu’il créa… alors comme ça il avait ce genre de capacités ? Ce n’était pas si surprenant étant donné sa nature de sans-cœur/simili mais cela soulevait à nouveau un problème : pouvait-elle faire confiance à un individu qui manipulait les ténèbres, même s’il maniait la keyblade et qu’il semblait s’opposer aux Justes ?
Bon, pour le moment elle n’avait pas le choix. Question réglée.


Un nouveau tremblement de terre interrompit net le début du combat, les obligeant à porter leur attention sur une situation autrement plus préoccupante : ne pas se faire écraser par des blocs compacts de pierre qui étaient en train de se fracasser par terre autour d’eux.

-Encore !? Bon, Valerya je crois qu'il est temps de s'envoler à nouveau.
-Effectivement…

La jeune femme n’hésita pas longtemps avant de glisser ses bras autour du cou d’Artis, se collant à lui par nécessité. Pas question de s’accrocher à son bras et de prendre le risque de tomber cette fois. Au moins cette étreinte lui offrait un semblant de sureté.

-Allez-y, dit-elle en s’accrochant de son mieux.

Il n’y avait plus qu’à espérer que Celsia n’en profiterait pas pour attaquer car cette position ne lui offrait pas le luxe de sortir son arme. Le décollage lui arracha un nouveau hoquet de surprise. Elle ne s’y habituerait probablement jamais ! Ça aurait été certainement plus simple de lui demander de créer un portail et de fuir par ce moyen. Mais cette technique impliquait deux choses :

1)      De révéler implicitement à Artis qu’elle était capable de traverser un portail sans en subir les conséquences.

2)      Qu’elle lui faisait confiance quant à la destination. Ce qui n’était pas le cas. Elle ne le connaissait pas encore assez pour le suivre à l’aveuglette.

Ils s’envolèrent donc… pour se faire attaquer par la Discordiane. Artis encaissa le choc et ils tombèrent… de haut. Les évènements se passèrent vite. Beaucoup trop vite pour que Blanche comprenne exactement ce qui était arrivé. La réception au sol fut extrêmement violente et la douleur irradia dans chacun de ses membres. La belle n’eut pas de grosses difficultés à identifier une fracture à son poignet droit, ce qui n’était pas trop grave en soi puisqu’elle pouvait se soigner. En revanche, Artis, lui, semblait avoir beaucoup plus souffert… au point d’en perdre connaissance. Du sang gouttait de sa tête et s’écoulait de plusieurs de ses membres. Elle espérait juste qu’il n’était pas mort.

Blanche prit d’abord le temps de chercher Celsia des yeux, prête à se battre pour les défendre si cela s’avérait nécessaire, mais elle ne la trouva pas. La brune avait totalement disparu. Si elle ne comprit pas pourquoi, la nouvelle lui arracha un soupir de soulagement. Elle se précipita à côté d’Artis en faisant l’impasse sur la douleur que lui procuraient ses propres blessures pour vérifier l’état du garçon.


« Il respire ! »

La panique laissa place au soulagement. S’il était vivant elle pouvait le soigner. Même si ça lui demandait de puiser de l’énergie dans ses réserves et qu’elle était épuisée. Elle posa délicatement une main sur le cœur du jeune homme (celle qui n’était pas blessée) et y concentra sa magie pour refermer ses plaies. Comme toujours, une vive lumière s’échappa, témoignant de la pureté de la magie qui était à l’œuvre.

-Réveille toi Artis… je n’arriverai jamais à te porter jusqu’en ville, pas dans cet état !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artis
Keybladeur Déchu


Pseudo Heaven : A ton avis ?
Messages : 245
Triomphe : 78
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 22
Localisation : Y'a de la place chez toi ?

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Détruire Abnegatio

MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite [Artis]   Mar 3 Fév - 1:44

Valerya ne tarda pas à rejoindre le porteur, se collant littéralement contre lui. Dis donc, une telle proximité pour lui ça faisait...plus que longtemps. Il fit néanmoins l'effort de ne pas se laisser déstabiliser et déploya ses ailes, avant de saisir la jeune femme par la hanche et de s'envoler. Vol qui s’avéra être des plus périlleux, puisque le jeune homme fut contraint de slalomer entre les différents débris qui chutaient tout autour de lui. Cela fut laborieux, mais après quelques battements bien placés, le Voiel et sa comparse parvinrent à s'extirper de l'effondrement.

Cependant, leur survie était encore loin d'être assurée, Celsia venait de s'en assurer. Trop préoccupé à tenir la jeune femme et à trouver leur prochaine destination, Artis ne fit pas attention à l'attaque que lui destinait la Discordiane. Sans prévenir, une demi-douzaine de piques fait de glaces vinrent s'enfoncer à travers la chaire du keybladeur, faisant au passage éclater ses ailes en un nuage d'énergie. En plus d'avoir le dos et les jambes jonchés de piques, il était désormais sur le point de s'écraser. A mesure que la rouquine et lui chutaient, leur vitesse s’accéléra dangereusement. Aveuglé par la douleur, le porteur peinait à distinguer la surface du sol. Ce n'est qu'à quelques mètres de celui-ci que le Voiel sentit les doigts de Valerya se resserrer autour de lui. Il hésita durant une fraction de secondes, mais finit par se retourner in-extremise, prenant ainsi le plus gros des dégâts en s'écrasant.

La chute fut d'une violence spectaculaire. Ses os et les piques qui recouvraient son corps éclatèrent à l'unisson, dans un fracas épouvantable. Le choc fut tellement brutal que son corps en rebondit, se propulsant en plein sur une excroissance du sol. Son crâne vint s'abattre dessus d'un coup sec, recouvrant aussitôt le sol d'une épaisse flaque de sang. Le visage du mi-simili mi-sans cœur s'enfonça dedans, après quoi sa vue commença à se troubler progressivement.

Perdu dans ce qui semblait être un songe, mais qui tenait probablement plus de l'ordre du délire, Artis s'éveilla face à son propre reflet. Il cligna des yeux une bonne dizaine de fois avant de gesticuler son bras droit pour s'assurer que sa réflexion suive, ce qu'elle ne fit pas. Le Artis qui se trouvait en face de lui se contenta de croiser les bras et d'émettre un soufflement agacé.


-Tu comptes gigoter comme ça toute la journée ?

-Et...depuis quand est ce que je suis schizophrène au juste ?

-Tu viens de t'écraser du haut du grand vallon et de t'ouvrir le crâne, et ça te surprend quand même d'avoir des hallucinations ?  Mon pauvre, t'es vraiment à l'ouest...

-Si...si tu le dis...

-Alors, qu'est ce que tu comptes faire ? Mourir ici à petit feu, le corps en compote, tout ça à cause d'une pimbêche givrée ?  

-...si en plus tu te mets à faire des jeux de mots, c'est que j'ai vraiment dû salement déguster... Enfin, toujours est il que maniés comme elle le fait, les pouvoirs d'Elsa pourraient vraiment s’avérer dangereux. Ajoutes à ça Monsieur masque qui contrôle le temps et tout le reste de leur bande...Je me demande si...

-Si finalement tout les avertissements et tout le cinéma qu'on t'a fait à propos d'eux ne seraient pas...avérés ?

-C'est juste que... Je suis habitué à ce qu'une bande de fous dangereux veuillent détruire le monde, mais il y a toujours eut un moyen de les arrêter avant qu'ils n'y parviennent. Mais si là j'ai bien compris toutes les données...on est foutus, monsieur masque à déjà gagné.

-C'est nouveau ça, que tu puisses baisser les bras aussi facilement.

-Baisser les bras ...? Artis jeta un regard de mépris à ce qui semblait être son double. Et tu oses prétendre être moi ?

-Et donc ?

-J'ai peut être une idée...

-.....lle toi ..tis…

-Hmm ?

-Je n’arriverai jamais à te porter jusqu’en ville, pas dans cet état !

Le keybladeur rouvrit lentement les yeux, aveuglé par la lueur qu'émettait le soleil. Une forme semblait se distinguer près de lui, jusqu'à peu à peu prendre forme. Valerya. Il avait connut bien pire comme vision à son réveil, mais la situation le rendait bien incapable de s'en réjouir. Son regard se posa sur la main gauche de la jeune femme, qu'elle appuyait contre le cœur du Voiel. Il s'en émanait une vive lumière, d'une sensation douce et apaisante, amenuisant la douleur qui parcourait le corps du jeune homme. Il ne put retenir un léger sourire au coin des lèvres, tout comme il ne put s'empêcher de dire, tout en détournant le regard :

-On se connait depuis à peine une heure et vous jouez déjà l'infirmière avec moi ? Mince, je savais pas que je vous faisais autant d'effet... Mais, merci.

Artis se retrouva contraint de demeurer ainsi allongé ce qui lui sembla être une éternité, mais se comptant pourtant en minutes. S'il y avait bien une chose qui avait le don de le frustrer, c'était de se sentir impuissant de la sorte.

-Vous feriez mieux de soigner vos propres blessures d'abord. Promis, je continuerais à respirer pendant ce temps.

Se retrouver cloué par terre, incapable de bouger le petit doigt, à devoir contraindre la rouquine à le soigner, c'était sacrément frustrant. Puisqu'il n'avait rien de mieux à faire, il entama à nouveau la conversation.


-Au fait, je croyais qu'on était censés jouer cartes sur tables. Ca a mis du temps à me revenir, mais les personnes avec un cœur aussi pur que le votre, vous savez très bien ce qu'elles sont. Et du peu que je me souvienne, "Valerya" ne faisait pas partie de leurs prénoms.

"Tu possèdes la clé, tu dois donc aussi protéger les 7 princesse de cœur de toutes les bla bla bla" et toute la suite du dicton de Merlin lui étaient enfin revenu. Et bien, lui qui avait pourtant usé de cet argument quelques jours auparavant pour berner Cid, il s'était montré particulièrement lent à la détente. De plus, toutes ses anciennes interrogations trouvaient ainsi une réponse claire. Pas étonnant qu'elle soit capable de repousser les ténèbres qui se trouvaient dans son bras.

-M'enfin, si vous ne tenez pas à en parler, je comprendrais, ça ne regarde que vous. Par contre, la piplette a mentionnée Elsa, et tout un tas d'autres trucs. Vous me feriez un rapide topo ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche-Neige
Princesse de coeur


Messages : 191
Triomphe : 110
Date d'inscription : 19/10/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Découvrir ce qui provoque les dérèglements temporels. Secondaire : rencontrer Elsa et/ou Celsia

MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite [Artis]   Mar 3 Fév - 14:02

Utiliser sa magie pour sauver une vie n’était pas chose aisée quand on venait de se crasher et que la douleur irradiait dans chaque partie de votre corps. Cumulée à cela la fatigue physique de la belle, c’était difficile de garder la concentration nécessaire. D’où le fait qu’un exercice qui lui aurait pris moins d’une minute en temps normal mette plusieurs minutes cette fois ci.

La résistance de cet homme était sidérante. Comment avait-il réussi à survivre à une telle chute ? Sa nature de simili/sans-cœur peut être… elle-même serait probablement morte sur le coup. Heureusement qu’il avait encaissé le plus gros du choc, la protégeant par la même occasion. En reprenant connaissance, Artis pu apercevoir une Blanche concentrée à lui sauver la vie. La plaisanterie qu’il lui lança alors eut le mérite de lui arracher un sourire amusé. Ce gars-là ne manquait pas de caractère, il fallait l’avouer. Elle aimait bien ça. Et puis, c’était bon signe ; s’il  arrivait à faire de l’humour c’est qu’il n’était plus à l’agonie.

-Merci à vous, je serai morte si vous n’aviez pas amorti le choc. Vous êtes sacrément résistant !
-Vous feriez mieux de soigner vos propres blessures d'abord. Promis, je continuerais à respirer pendant ce temps.
-Mes blessures attendront, contrairement à votre colonne vertébrale.

D’autant qu’elle n’était pas sure d’être capable d’avoir l’énergie pour le soigner si elle passait du temps à soigner ses propres blessures. Pas sans quelques heures de sommeil. Ce qui posait d’ailleurs la question du : serait-elle capable de se soigner après ça ? Probablement pas. Tant pis, ses blessures étaient douloureuses mais pas vitales…normalement. Elles n’étaient donc pas prioritaires.

-Au fait, je croyais qu'on était censés jouer cartes sur tables. Ca a mis du temps à me revenir, mais les personnes avec un cœur aussi pur que le vôtre, vous savez très bien ce qu'elles sont. Et du peu que je me souvienne, "Valerya" ne faisait pas partie de leurs prénoms.

Blanche leva aussitôt les yeux pour regarder Artis. Qu’espérait-elle ? C’était plus qu’évident qu’une personne initiée comme lui la démasquerait. Ce n’était qu’une question de temps… Elle garda le silence, le laissant poursuivre.

-M'enfin, si vous ne tenez pas à en parler, je comprendrais, ça ne regarde que vous. Par contre, la piplette a mentionnée Elsa, et tout un tas d'autres trucs. Vous me feriez un rapide topo ?

La jeune femme ferma les yeux quelques instants, elle avait la tête qui tournait. Elle retira sa main et s’assit près d’Artis. La lumière disparue aussitôt. Elle n’avait pas pu le soigner entièrement et il saignait encore à certains endroits, mais elle avait veillé à faire disparaître les fractures et les blessures les plus graves.

-J’ai soigné la commotion et les principales fractures qui mettaient votre vie en danger. Je suis désolée de ne pas pouvoir faire plus, j’ai beaucoup trop forcé sur ma magie ces deux derniers jours…

Une quinte de toux l’arrêta et elle eut la mauvaise surprise de découvrir du sang sur la paume de sa main. Ah tiens, c’était ça qui la brulait depuis tout à l’heure ? Elle s’était mordue la lèvre en tombant ? Bof, si ce n’était que ça… ça rejoindrait la longue liste de ses blessures déjà identifiées.

-On peut peut-être se tutoyer ?

Elle guetta son approbation avant de poursuivre.

-Techniquement je n’ai pas menti tout à l’heure… je suis bien née ainsi et il arrive parfois qu’un cœur soit assez pur pour repousser les ténèbres… nous sommes sept après tout, lança telle avec un petit sourire moqueur. Et qui sait, peut-être qu’il y en a d’autres mais que nous l’ignorons ?

Elle n’avait même plus la force de se mettre en colère. Tous les résidents de son hôtel connaissant son véritable nom maintenant, alors une personne de plus ou de moins… D’autant qu’il ne connaissait visiblement pas son identité, il savait juste qu’elle faisait partie des sept.

-Pour des raisons qui ne regardent que moi je voyage anonymement. Ce qui n’est pas évident dans ce monde où un peu trop de gens me connaissent. Cela dit, je me suis plutôt bien débrouillée pour éviter mes anciennes connaissances jusqu’à présent et j’espère que la nouvelle de ma présence ici ne s’ébruitera pas…

Elle porta un regard lourd de sous-entendus à Artis avant de détourner les yeux et de retenir une grimace de douleur. Le retour jusqu’à l’hôtel promettait d’être compliqué.

-Ca fait une dizaine de jours que je suis coincée au Jardin Radieux où un paradoxe m’a projeté. J’essaie de trouver le moyen de repartir, mais sans vaisseau gummie c’est assez compliqué. Et puisqu’il n’est pas question que j’aille voir Cid… en attendant j’essaie d’enquêter sur la nature des paradoxes temporels et sur ce qui les provoque. J’ai rencontré Elsa et ses amis hier matin dans l’hôtel où je loge… et accessoirement Hadès.

Une lueur de colère traversa les yeux de la rouquine.

-Elsa a monté une expédition pour aller sauver Hans Westerguard, un homme que Celsia et ses alliés retenaient prisonniers depuis plusieurs jours. Là-bas j’ai eu le « bonheur » de faire connaissance avec les Justes. On s’en est globalement bien tiré et on a pu rentrer à l’hôtel sans blessés… à part ce pauvre Hans. Cela dit, je trouve que Celsia s’est retirée un peu trop vite… ça ne m’étonnerait pas qu’elle soit en train de préparer quelque chose contre Elsa.

Elle marqua une pause pour réprimer une nouvelle vague de douleur. Son poignet la lançait atrocement.

-Et toi, comment as-tu connu Elsa ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artis
Keybladeur Déchu


Pseudo Heaven : A ton avis ?
Messages : 245
Triomphe : 78
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 22
Localisation : Y'a de la place chez toi ?

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Détruire Abnegatio

MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite [Artis]   Sam 7 Fév - 20:55

La princesse de cœur retira sa main du torse d'Artis et vint s'asseoir à côté de lui, vraisemblablement épuisée.

-J’ai soigné la commotion et les principales fractures qui mettaient votre vie en danger. Je suis désolée de ne pas pouvoir faire plus, j’ai beaucoup trop forcé sur ma magie ces deux derniers jours…

Le porteur tenta aussitôt de se redresser, ce qui ne fit que lui valoir une atroce douleur dans la colonne vertébrale. Il grimaça, sans pour autant renoncer. Il força sur ses membres encore endoloris jusqu'à finalement se retrouver assis à son tour.

-On peut peut-être se tutoyer ?

-Etant donné qu'on vient mutuellement de se sauver la vie, je pense qu'on peut se le permettre. Vas-y, je t'en prie.

-Techniquement je n’ai pas menti tout à l’heure… je suis bien née ainsi et il arrive parfois qu’un cœur soit assez pur pour repousser les ténèbres… nous sommes sept après tout. Et qui sait, peut-être qu’il y en a d’autres mais que nous l’ignorons ?

Pas faux. Lui même (ou plutôt son corps) possédait un cœur plus pur que la normal, et cela grâce à ses origines angéliques. C'est aussi grâce à elles que le mi-simili mi-sans cœur avait put voir le jour après tout... Néanmoins, la pureté qu'émanait Valerya n'avait rien de comparable. Sept comme ça, c'était déjà beaucoup, alors d'autres ? C'était difficile à avaler. Toujours est il qu'il laissa la jeune femme poursuivre son discours sans l'interrompre, et fit même preuve d'une attention des plus irréprochable. Jusqu'à ce que n'arrive la question fatidique.

-Et toi, comment as-tu connu Elsa ?

Le jeune homme émis un soufflement avant d'afficher une mine songeuse. Il lui fallut quelques secondes pour enfin déclarer :

-Avant toutes choses, donnes moi ton poignet. T'iras pas loin dans cet état.

Le Voiel se tourna lentement vers son interlocutrice, ignorant la souffrance que lui infligeait chacune de ses blessures. Il dirigea sa main droite vers le poignet en question en enveloppa ses doigts autour de la fracture. Ses yeux se mirent progressivement à dégager de la lumière à mesure qu'un halo orangé se formait autour des mains de nos protagonistes. Les soins que pouvait prodiguer Artis étaient loin d'êtres à la hauteur des pouvoirs de la rouquine, mais il s'efforça de faire de son mieux.

-Je revenais d'un très long voyage quand je suis tombé sur elle. Elle sortait d'un affrontement avec Celsia, et avait même fait la rencontre du grand manitou des Discordians. Ce qui s'est passé à la tour de Yen Sid, j'imagine qu'ils t'en on parlé ? Bref, quand je l'ai trouvée elle ne savait même pas où elle avait atterrie, alors je l'ai recueillie et soignée.

Il marqua une courte pause, le temps de déplacer sa main droite sur les autres blessures qu'affichait le corps de la princesse. Il avait rétablit la fracture du mieux qu'il avait put, mais seul du repos pourrait finir convenablement le travail.

-Elle m'a mis à la page quant à ce qui se passait avec Abnegatio et son groupe, et moi j'ai convaincu Cid de lui fabriquer un vaisseau. Elle est restée chez moi à peu près deux semaines, le temps de se refaire une santé. D'ailleurs Celsia nous a rendue visite, et elle a laissée des photos assez macabres de ce Hans, dont tu parles. Elsa a eut du mal à s'en remettre. C'est une fille bien, mais...elle est peut être encore un peu trop naïve.

Nouvelles blessures à soigner, accompagnées d'une nouvelle pause. Or, lorsque le porteur voulut à nouveau pointer son regard en direction du visage de son interlocutrice et non des hématomes de celle-ci, il bloqua de nouveau sur la beauté de la jeune femme.

*Mais reprends toi ! Joues la cool, ne commence pas à stresser pour rien. Oui, elle est magnifique, elle a du caractère, tu adores sa voix, mais ça doit pas t'empêcher de te concentrer !*

Il s'éclaircit la gorge en détournant la tête, puis repris.

-Par exemple être amoureuse d'Hadès, c'est loin d'être une bonne idée, je pense qu'on est d'accord là dessus. J'ai "enfin" fait sa connaissance il y a deux jours, à lui et à un certain...Kagi ? D'ailleurs, c'est amusant, tu les as rencontrés juste après que je sois partis. Ce monde est décidément très petit, pas étonnant que Celsia puisse nous mettre la main dessus aussi souvent.

Après ces quelques échanges de paroles, Artis acheva de soigner la belle et tenta de se relever avec difficulté. Sa colonne vertébrale semblait toujours lui en vouloir, aussi lui fallut-il un certains temps pour parvenir à se tenir droit. Une fois cet effort accomplie, il recula de deux pas et sortis une cigarette pour ensuite s'adresser à la rouquine.

-Je te proposerais bien de quitter le Jardin Radieux en utilisant un portail, mais je doute que tu en ais envie. Direction l'hôtel ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche-Neige
Princesse de coeur


Messages : 191
Triomphe : 110
Date d'inscription : 19/10/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Découvrir ce qui provoque les dérèglements temporels. Secondaire : rencontrer Elsa et/ou Celsia

MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite [Artis]   Lun 9 Fév - 11:23

-Avant toutes choses, donnes moi ton poignet. T'iras pas loin dans cet état.

Blanche-Neige contient une grimace de douleur lorsque les doigts d’Artis s’enroulèrent autour de sa fracture. Elle le laissa faire cependant, curieuse de voir de quoi il était capable. Et puis, s’il pouvait la soigner elle n’allait pas cracher dessus.

-Je revenais d'un très long voyage quand je suis tombé sur elle. Elle sortait d'un affrontement avec Celsia, et avait même fait la rencontre du grand manitou des Discordians. Ce qui s'est passé à la tour de Yen Sid, j'imagine qu'ils t'en on parlé ? Bref, quand je l'ai trouvée elle ne savait même pas où elle avait atterrie, alors je l'ai recueillie et soignée.

Ce récit concordait avec ce qu'Hadès lui avait rapporté la veille. L’affrontement avec les discordians et la rencontre avec Abnegatio qui s’était soldé par un échec cuisant du côté de la lumière. Les forces étaient bien trop inégales et le groupe s’était retrouvé pris au piège, apparemment. Ce que le dieu des Enfers ne lui avait pas dit, en revanche, c’est qu’Elsa et les autres avaient été séparés.

-Elsa a eut du mal à s'en remettre. C'est une fille bien, mais...elle est peut être encore un peu trop naïve.

-Son cœur est pur, répondit simplement Blanche-Neige.

Elle ne l’avait pas trouvé si naïve que ça, mais Artis avait passé plus de temps avec la reine qu’elle. Ce qui était ressorti de ses rares échanges avec Elsa c’est que la jeune femme avait beaucoup souffert. Pourtant, cette douleur n’avait visiblement pas réussi à corrompre son cœur. Elsa était une personne altruiste et forte, le sauvetage de Hans l’avait prouvé.

Il marqua une pause pour soigner une autre de ses blessures. C’était agréable de croiser la route d’une personne qui avait des pouvoirs de guérisons. Par contre elle ressentait également son trouble, ce qui était un peu perturbant. Elle fit de son mieux pour s’isoler et couper ses pouvoirs d’empathie, mais son contrôle sur sa magie était réduit à cause de sa fatigue.

-Par exemple être amoureuse d'Hadès, c'est loin d'être une bonne idée, je pense qu'on est d'accord là dessus. J'ai "enfin" fait sa connaissance il y a deux jours, à lui et à un certain...Kagi ? D'ailleurs, c'est amusant, tu les as rencontrés juste après que je sois partis. Ce monde est décidément très petit, pas étonnant que Celsia puisse nous mettre la main dessus aussi souvent.

« Serais-ce de la jalousie que je perçois chez lui ? Non… de la surprotection. Il se sent en partie responsable d’elle »

Blanche pris le temps d’observer Artis, s’attardant sur les sentiments du garçon. Pour ce qui était de cerner une personne, l’empathie était plus efficace que tous les discours du monde.

-Je ne pense pas qu’elle soit si naïve que ça. Hadès a… changé. Je n’arrive pas à l’expliquer, c’est totalement irrationnel. C’est comme si les ténèbres avaient déserté son cœur, il s’est purifié. Et il ne m’a pas reconnu, il semblerait qu’il ait tout oublié de son alliance avec Maléfique. Cette histoire mériterait une enquête approfondie…

Elle marqua une pause et planta ses yeux dans ceux d’Artis.

-Tu as laissé Elsa aux mains d’Hadès et d’un simili sans avoir connaissance de ça ? Demanda-t-elle, légèrement surprise.

La rouquine entreprit de ses relever et remua doucement son poignet. Son voisin avait fait du bon travail, l’os s’était réparé. Il lui suffirait de terminer les soins demain, quand elle aurait dormi un peu.

-Je te proposerais bien de quitter le Jardin Radieux en utilisant un portail, mais je doute que tu en ais envie. Direction l'hôtel ?

-Si seulement je le pouvais… répondit la belle, légèrement blasée. J’ai promis de m’occuper de Hans jusqu’à son rétablissement donc je suis coincée au Jardin Radieux pendant quelques jours. Est-ce que tu as l’intention de séjourner quelques temps dans ce monde ou tu repars ce soir ?

Pas question de briser sa promesse, même si ce n’était pas l’envie qui lui manquait. Avec un peu de chance, Artis resterait un moment au Jardin Radieux et dans ce cas elle aurait toujours une porte de sortie pour fuir ce monde. Dans le cas contraire, elle se retrouverait à nouveau coincée ici. A moins qu’elle n’envoi quelqu’un chez Cid pour lui acheter un vaisseau gummie…

-L’hôtel s’appelle le Weeping Angel.

Le retour fut nettement plus laborieux que l’aller. Pas question d’invoquer son Solum dans son état de fatigue, ça aurait été dangereux pour elle et pour les autres. Il fallut donc marcher, en veillant à esquiver le paradoxe et à ne pas s’écrouler de fatigue. Blanche sentit une vague de soulagement l’envahir lorsqu’ils atteignirent enfin la ville. Son premier réflexe fut de se déplacer jusqu’à la boulangerie la plus proche pour s’acheter à manger : son premier repas de la journée. Il lui fallut justifier son état auprès du boulanger qui était à deux doigts d’appeler un médecin et argumenter pour le convaincre de ne pas le faire, ce dont elle se serait bien passée. Elle tendit un sandwich à Artis et dévora  le sien avec appétit. Cet apport en sucre lui offrit un regain d’énergie qui lui permit de terminer le trajet jusqu’à l’hôtel sans s’effondrer. La nuit était tombée depuis peu lorsqu’elle avisa enfin le bâtiment au loin.

-Nous y sommes… ça va aller ? Vu ton expression, j’en déduis que tu ne tiens pas à entrer pour saluer Elsa…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artis
Keybladeur Déchu


Pseudo Heaven : A ton avis ?
Messages : 245
Triomphe : 78
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 22
Localisation : Y'a de la place chez toi ?

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Détruire Abnegatio

MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite [Artis]   Ven 12 Juin - 2:59

[HRP : Ha ha cette réponse de lilliputien, j'ai honte]

-Pas tellement, je donne très peu dans le masochisme. Lança Artis d'un ton sarcastique.

Le jeune homme croisa les bras et marqua une certaine hésitation. Bon, il était censé faire quoi au juste ? La saluer et partir, pour être sur de ne plus jamais la revoir ? Loin s'en faut. Etant donné la capacité mutuelle qu'ils avaient à troubler l'autre, mieux valait ne pas se perdre de vu, ne serais-ce que satisfaire sa paranoïa. De plus, elle connaissait Elsa, elle lui permettrait surement de garder un oeil sur elle. Indécis, le porteur s'efforça de baragouiner quelques mots, tout en détournant le regard.

-Je sais pas pour toi mais...je comptais passer à Traverse dans quelques temps. Je pense que quelqu'un que je cherche doit s'y trouver. Si jamais tu trouve un moyen de t'y rendre, fais moi signe quand tu seras là haut.

Après ces quelques paroles, le mi-simili mi-sans cœur se gratta le menton avec énergie, espérant trouver quelque chose d'intéressant à dire. En vain.

-Et dans le cas contraire... Il hésita. Bah ! Les porteurs finissent toujours par tomber sur des princesses, on finira bien par se revoir tôt ou tard.

Il marqua une courte pause en détournant le regard, un léger sourire commençant à se dessiner sur son visage.

-D'ailleurs, de toi à moi. Tu veux bien me dire ton vrai nom, ou je vais devoir supposer ?

Sa réponse en poche, Artis ne se fit par prier pour enfin saluer comme il se doit la jeune femme, avant de reprendre sa route. Il avait désormais du pain sur la planche, un travail à accomplir. Sans demander son reste, le jeune homme se rendit en amont de la ville et ouvrit un portail, pour enfin quitter le Jardin Radieux. Et c'est ainsi qu'après tout ce temps, il se remit en chasse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite [Artis]   Aujourd'hui à 15:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre Fortuite [Artis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Combat à l'épée longue
» Une avarie fortuite [Elanore]
» Retrouvailles fortuite [Pv Khaleen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts Memento :: Machine à café :: Flood et jeux :: Archives du forum :: Rps-
Sauter vers: