AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Plus de deux millénaires. [PV Celsia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hadar-Amal



Messages : 25
Triomphe : 35
Date d'inscription : 27/09/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Siphonner de l'énergie vitale ou magique pour se renforcer.

MessageSujet: Plus de deux millénaires. [PV Celsia]   Sam 28 Fév - 9:27

Pour beaucoup, l'immortalité était un véritable rêve superbe, voire un objectif crucial à accomplir. Pour Hadar-Amal, c'était simplement son quotidien. Il avait atterri dans le Grand Vallon pour pouvoir se détendre un peu, voir de nouveaux horizons... Mais le monde commençait même à devenir banal à ses yeux. Au fond de lui, même en qualité de grand sociopathe solitaire, tout de même... Plus de 2000 ans passés sans contact humain réel, quoi qu'on en dise, Sorcier au mental d'acier ou pas, ça commence à peser. On s'imagine souvent que les "Super-méchants" adeptes de magie noire et cruels sont tous laids en dedans, irrattrapables et sans aucune qualité. La vérité est souvent bien différente... Car même chez le pire tueur, on peut toujours trouver parfois un élément différent de sa personnalité inhérente, quelque chose d'alternatif. Appelez ça l'ironie du sort, mais Hadar-Amal se sentait seul. C'était probablement la chose la plus inconcevable pour lui que de ressentir ce genre de solitude, et ses principes lui interdisaient même d'entrevoir la possibilité d'un tel sentiment.

Cependant, fierté ou pas, force était de constater que c'était son ressenti, aussi frustrant que ça lui semble. Et pourtant, la seule personne à l'isoler du monde, c'était lui-même. Même à cet instant la, il s'isolait, il se retranchait sur lui et fuyait le contact extérieur. Il était allé dans un coin paumé où il pensait ne croiser personne, encore pour éviter le reste du monde, alors qu'il en avait besoin. Son tempérament était maladif, impulsif, il n'y pouvait rien. Il avait besoin de se protéger de toute émotion de cette manière, paradoxalement, il se sentait obligé de le faire, comme s'il n'y avait aucun autre choix. Et pourtant, au fond de lui, si quelqu'un était allé vers lui et avait entamé la discussion, il ne savait même pas si cette fois il pourrait agir comme à son habitude. C'était peut-être une première depuis au moins plus d'un millénaire, depuis une autre personne qui avait pu faire changer son comportement... Mais ce genre de souvenir, il préférait ne pas y repenser. Son passé contenait une noirceur qui était une partie de lui-même, et il vivait avec sans état d'âme.

C'est dans cette humeur tout sauf joviale qu'il finit alors par s'assoir près d'une butte, s'y adossant et finissant par s'assoupir. L'énergie vitale commençait à lui manquer et, bien qu'il ne puisse pas mourir, cette sensation de faiblesse pouvait le rendre dépressif, lent, et surtout endolori. Il avait un besoin difficile à combler, mais qui ne pouvait pas le tuer. Il pouvait souffrir pendant des jours, des semaines, des mois... Mais cette fois, il souffrait depuis des années. Le monde perdait de ses âmes faibles avec le temps, et les gens étaient plus méfiants, ou moins égoïstes. Trouver quelqu'un capable de lui apporter une quantité raisonnable d'énergie était devenu plus compliqué. Et c'est pour cela que son dernier "repas" datait environ... D'un siècle entier. Faiblement, il passa une main contre l'herbe, son corps ayant presque l'air irréel à la lumière du jour, comme s'il était palpable, mais absent. Chaque mouvement superflu lui faisait mal, et il avait besoin de ménager ses efforts... Il fallait bien trouver une solution, mais son état physique et son moral créaient une situation qu'il n'avait jamais connu avant : il devrait prendre sur lui, et accepter de demander de l'aide.

Il était si renfermé qu'il ne percevait pas même une personne qui était proche de lui, ou se rapprochait... À vrai dire, il ne faisait plus attention depuis quelques jours.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Plus de deux millénaires. [PV Celsia]   Mar 3 Mar - 11:04

[HRP : Dernière apparition : http://www.kh-memento.com/t280p15-rencontre-fortuite-artis#1179 ]
 

Celsia jubilait ; elle venait d’obtenir une double-victoire. Deux semaines durant, Artis avait escorté et protégé Elsa de sorte qu’elle ne puisse pas l’approcher directement. Bien sûr, cela ne l’avait pas empêché de la harceler, mais elle avait dû ruser pour le faire de manière détournée. Et puis il y avait cette horrible femme rousse… cette dernière avait déjà une tare pour elle : elle était beaucoup trop belle. Et puis elle avait torturé Alastair pour lui soutirer des informations sur les Justes, en plus de s’allier aux amis d’Elsa.

Le fait que ces deux protagonistes se rencontrent par hasard au Jardin Radieux sur un espace touché par un paradoxe était un cadeau du destin.  Elle n’avait eu qu’à faciliter légèrement les choses en usant de sa magie contre Artis et les deux avaient fait une chute de quinze mètres… assez pour les mettre dans un état critique. Elle avait donc obtenu partiellement sa vengeance. Bien sûr, elle aurait préféré les achever sur place, mais ça ne servait pas les plans d’Abnegatio. La Discordiane s’était donc retirée, de fort bonne humeur.

Celsia se promenait donc dans le grand vallon, se laissant porter par le souffle du paradoxe qui  touchait toute la zone. Elle aurait pu se téléporter directement en ville pour espionner Elsa mais elle avait envie de profiter de la sensation. C’était comme un courant d’air chaud dans le froid, ou encore d’une petite brise en été. C’était grisant pour elle, Discordiane. C’est quelques centaines de mètres plus loin qu’elle aperçut une silhouette, adossée à une bute. La brune le fixa un moment, intriguée par le style vestimentaire décalée de cette personne. Il n’avait pas franchement l’air de sortir du Jardin Radieux... elle se demanda aussitôt de quel monde il venait et qui il était. Ce genre de rencontre était toujours très distrayante. La ténébreuse continua de longer le chemin, se dirigeant naturellement vers le mystérieux inconnu. Arrivée à sa hauteur, elle s’arrêta et le regarda. Qu’est-ce qui pouvait bien se cacher derrière ce masque ?

-Je ne resterai pas là si j’étais toi, lança-t-elle d’une voix avenante. Le paradoxe touche toute la zone. Tu ne sens pas le sol trembler ?

Le fameux paradoxe qui avait pris Artis et Blanche-Neige au piège consistait en un tremblement de terre relativement ravageur. Assez pour fendiller la terre et faire s’écrouler des pans du sol… avant de les reformer comme si de rien était (c’est un paradoxe après tout).

Elle lui sourit avant de s’éloigner d’un pas tranquille. Sa curiosité la poussa cependant à s’arrêter à nouveau et à se tourner vers l’étranger.

-Tu ne viens pas du Jardin Radieux, hein ? Qui es-tu ?

« Il dégage quelque chose de malsain », songea telle, en gardant ses distances.


-Il y a des endroits plus agréables pour faire la sieste… lança la jeune femme. Tu es blessé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadar-Amal



Messages : 25
Triomphe : 35
Date d'inscription : 27/09/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Siphonner de l'énergie vitale ou magique pour se renforcer.

MessageSujet: Re: Plus de deux millénaires. [PV Celsia]   Mar 3 Mar - 11:33

Sortir Hadar-Amal de sa solitude n'avait jamais le même effet. L'humeur très lunatique du spectre pouvait changer ses réactions du tout au tout, allant de la manipulation à la simple désorientation. Et cette fois-la, en l'occurrence, il était plus distant, sans pour autant s'éloigner, comme si quelque chose le poussait à prendre cette rencontre comme une interaction fortuite. Sa tête se tourna lentement vers elle, son masque face à elle : en l'observant, on avait l'impression que les trous lui permettant de voir donnaient sur un vide où deux yeux étaient perceptibles sur une masse noire qui n'était pas aisément identifiable. C'était peut-être simplement un trou noir, ou bien quelque chose assombrissant un visage, mais rien n'était clair. C'était à la fois mystérieux et inquiétant : définitivement, cet être n'était ni un sans-cœur, ni un humain, ni même quoi que ce soit de facile à identifier. C'était quelque chose de nouveau et d'inconnu, et il détenait le secret de sa nature : c'était un Spectre.

Le paradoxe. C'était donc ça qui perturbait cet endroit depuis le début; mais le Sorcier était immortel avant tout, la peur était pour lui un sentiment relativement inconnu. Elle lui posa finalement plusieurs questions, ce qui avait tendance à le faire réfléchir à sa réponse très rapidement. Pourtant, quand on regardait ses yeux, on pouvait noter également quelque chose dans son regard qui d'ailleurs différait de son habitude : il semblait affaibli. La lumière l'affaiblissait déjà naturellement, mais le manque d'énergie vitale était une douleur extrême pour lui.


« Je voyage. Je vais, je viens, je suis un peu partout et nulle part à la fois. Et il n'y a pas besoin d'être inquiet pour moi... Je vais bien »

Toutefois, son "je vais bien" semblait bizarrement moyennement convaincant. Au final, il cherchait à se persuader lui-même que tout allait bien, mais la douleur et le manque d'énergie le rendait non seulement déprimé, mais il provoquait également une sensation très désagréable qui ne partait pas. Tout son être était comme brûlant, trop peu alimenté pour fonctionner correctement. Il se leva alors, dans un cliquetis métallique provoqué par son armure sous sa longue cape de Sorcier. Hadar-Amal inclina alors très légèrement la tête sur le côté, l'observant de haut en bas, essayant de déterminer sa nature. Il avait croisé très peu de personnes jusque la comme elle, et sa soif de connaissances l'incitait à en apprendre plus. Alors il ferma les yeux un instant, luttant pour rester debout en raison de l'ivresse de la fatigue.

« Cette question pourrait sembler très bizarre, surtout alors qu'on ne se connait pas, mais je m'ennuie, alors est-ce que je pourrais vous suivre un moment ? Je n'ai vraiment rien d'autre à faire, et je suis très intrigué par ce que vous êtes. Ni une humaine, ni le genre de créature que j'ai déjà croisé, ni même... Moi. Par principe, j'aimerais vous suivre et vous observer. »

Être aussi direct, ça, c'était en revanche quelque chose qui était bien dans sa nature. Bien qu'il pouvait souvent être très évasif et calculateur, lorsqu'il pouvait ressentir en face de lui quelqu'un de plus impulsif et déterminé, c'était souvent plus efficace de faire preuve de franchise que de détourner les questions et propos d'autres manières.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Plus de deux millénaires. [PV Celsia]   Mar 3 Mar - 12:59

Ce gars-là avait des yeux bizarres. Vraiment. Du rouge et puis derrière, là où aurait dû se trouver la peau… des ténèbres. Ca aurait pu inquiéter quelqu’un d’autre, mais pas Celsia. Elle ne se sentait pas menacée par cet homme, bien que sa nature soit difficile à identifier. Par contre il l’intriguait. C’était généralement bon signe. Les ténébreux n’était pas légion, et leur présence signifiait une chose : un allié potentiel de plus. Ce ne serait pas du luxe contre Elsa et ses amis. Bien sûr, ce n’était que des suppositions hâtives…
L’hypothèse vérifiée, en revanche, c’est qu’il n’avait pas l’air très en forme. Celsia luttait contre l’envie de lui arracher son masque pour savoir ce qui se cachait derrière. Mais ça n’aurait pas été très poli.

-Cette question pourrait sembler très bizarre, surtout alors qu'on ne se connait pas, mais je m'ennuie, alors est-ce que je pourrais vous suivre un moment ? Je n'ai vraiment rien d'autre à faire, et je suis très intrigué par ce que vous êtes. Ni une humaine, ni le genre de créature que j'ai déjà croisé, ni même... Moi. Par principe, j'aimerais vous suivre et vous observer.

« Il est sérieux là ? »

Si la Discordiane fut flattée de l’intérêt qu’il lui portait, un petit panneau clignotant portant l’inscription « danger » s’alluma dans sa tête. Accepter qu’il la suive, c’était lui révéler ses projets immédiats concernant Elsa et les Westerguard, lui présenter Alastair et Lynns et éventuellement lui révéler des informations sur les Justes. Pour quelle raison prendrait-elle ce risque ? Elle ne connaissait pas ses allégeances et ne savait même pas comment il s’appelait !
Celsia le toisa un moment, avant de croiser les bras et lui lancer :

-Et pourquoi j’accepterais une chose pareille ? Qu’y gagnerais-je ? Beaucoup de personnes seraient prêt à risquer leur vie pour en apprendre plus sur moi… et plus encore pour me tuer.

Il avait intérêt à être convainquant. Cela dit, Celsia n’était pas contre l’idée de faire un marché… s’il pouvait l’aider d’une manière ou d’une autre… forcer Elsa à retirer son maudit collier ensorcelé par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadar-Amal



Messages : 25
Triomphe : 35
Date d'inscription : 27/09/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Siphonner de l'énergie vitale ou magique pour se renforcer.

MessageSujet: Re: Plus de deux millénaires. [PV Celsia]   Mar 3 Mar - 13:32

S'il y avait une chose qui caractérisait le sorcier, c'était son sens du "commerce". Pas celui qui consistait à s'échanger des biens, mais celui qui passait par l'échange de services. Observer quelqu'un de si inconnu, c'était pour lui une aubaine.

« Et pourquoi j’accepterais une chose pareille ? Qu’y gagnerais-je ? Beaucoup de personnes seraient prêt à risquer leur vie pour en apprendre plus sur moi… et plus encore pour me tuer. »

Visiblement, elle était méfiante - ce qu'il pouvait comprendre : Hadar-Amal n'était pas la personne la plus visuellement rassurante qu'il existe. Toutefois, il comptait bien chambouler ses habitudes. En temps normal, il aurait tenté une arnaque ou autre, mais cette fois il s'attaquait à quelque chose de trop puissant pour une arnaque de bas-étage. Et tenter un contrat de vol d'énergie vitale, c'était pratiquement impossible dans la théorie, et encore plus dans la pratique. Alors il se décida à faire donc ce qu'il ne faisait que dans des cas extrêmement rares : un marché à la loyale.

« Je n'ai aucune vie à risquer. En revanche, mon savoir et mes capacités sont très... bénéfiques à ceux qui y ont accès. J'ai peut-être l'air, en apparence, de quelque chose d'humanoïde avec un âge bien défini, mais la vérité est très différente. Si vous avez besoin de réaliser quelque chose, quoi que ce soit, je trouverais obligatoirement un moyen de l'accomplir d'une manière ou d'une autre. »

En effet, si quelque chose était vérifié, c'est que le Sorcier avait une manie très tenace à arriver à ses fins. Et pourtant, ironiquement, il était forcé de mettre de côté le plus important de ses objectifs : se ressourcer en énergie. Qu'elle soit vitale ou magique, il en avait besoin pour être tranquille, et ce manque le faisait souffrir. En revanche, sa soif de savoir était trop importante pour faire le difficile, alors il devrait se contenter de faire tout ce dont elle pouvait avoir besoin. Ce n'est pas comme si il n'était pas habitué à servir les autres, après tout... Seulement, servir quelqu'un d'autre sans contrepartie sérieuse, ça, c'était encore très peu vu chez lui.

Alors quelque chose de très bizarre se produit lorsqu'il se sentit se rapprocher d'elle. Comme une impulsion, une sensation de frémissement qui parcourait très brièvement son être. C'était très court, mais suffisamment remarquable pour qu'il prenne une fraction de seconde pour réaliser ce qu'il venait de vivre. Quelque chose d'indéfinissable, d'obscur et pourtant de rassurant. Quoi qu'elle puisse être, cela faisait réagir Hadar-Amal étrangement au plus profond de lui, bien que ça soit assez discret pour être très difficilement remarquable de l'extérieur.


« Oh, et si ce que vous voulez faire implique de faire du mal à quelqu'un... Vous avez trouvé un véritable artiste dans ce domaine. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Plus de deux millénaires. [PV Celsia]   Mer 11 Mar - 18:18

-J'ai peut-être l'air, en apparence, de quelque chose d'humanoïde avec un âge bien défini, mais la vérité est très différente. Si vous avez besoin de réaliser quelque chose, quoi que ce soit, je trouverais obligatoirement un moyen de l'accomplir d'une manière ou d'une autre. »

Il n’arrêtait pas de faire des allusions au fait qu’il ne soit ni vivant ni humain et il ne semblait pas être un simili ou un sans-cœur. Celsia le contempla avec curiosité. Elle devait se faire violence pour ne pas lui arracher son masque, là, tout de suite, juste pour avoir le cœur net… y avait-il seulement un visage pour aller avec ces yeux rouges ? A quoi avait-elle affaire au juste ? Un démon ? Un spectre ? Il existait bien trop de mondes et de races pour qu’elle soit capable de toutes les connaitre et de les identifier.  

Elle le regarda de haut en bas, intriguée.

-Tu es quoi au juste ? Qu’est-ce qui se cache derrière ton masque ?

Celsia n’était pas du genre à y aller par quatre chemins et à faire des détours, sa franchise pouvait désarçonner, voir, paraitre irrespectueuse à certains. C’était un peu le cas d’ailleurs, la Discordiane ne respectait pas grand monde, cela se voyait en l’écoutant parler d’ailleurs : jamais elle n’avait vouvoyé la moindre personne, pas même Abnegatio. Pas plus qu’elle ne servait qui que ce soit. Si elle aidait le chef des Justes, c’est uniquement parce qu’elle y trouvait son compte.
La créature au long manteau rouge s’approcha d’elle.

-Oh, et si ce que vous voulez faire implique de faire du mal à quelqu'un... Vous avez trouvé un véritable artiste dans ce domaine.

Un grand sourire s’étira sur les lèvres de Celsia. Ah, s’il la prenait par les sentiments aussi !

-Tu proposes donc de me servir en échange de quoi je te laisserai m’accompagner pendant un certain temps ? Ais-je bien interprété ton marché ?

Un nouveau serviteur, soit un jouet de plus à utiliser dans sa guerre. Ça pouvait être amusant. Soit il se révélait vraiment utile et auquel cas elle serait gagnante, soit il se surestimait et elle n’aurait qu’à se débarrasser de lui quand bon lui semblerait.

-Qu’est-ce qui me dis que tu en vaux la peine hein ?

Le chercher, piquer son égo pour le faire réagir…

-Apporte moi une preuve de ta motivation et nous pourrons parler sérieusement de faire affaire ensemble.

Elle réfléchit quelques instants et sortit un flacon de sa poche qu’elle mit en évidence.

-J’ai mis au point un sérum que j’avais l’intention de tester sur un cobaye. Il me faut mettre la main sur une femme d’une vingtaine d’années, mesurant moins d’un mètre soixante-dix et ayant la taille-fine. Ramène moi en une ici, sans la tuer, cela va de soi.

Elle le regarda, un sourire ironique aux lèvres.

-Cela ne devrait pas être trop difficile si tu es si doué pour faire du mal aux gens que tu le prétends.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadar-Amal



Messages : 25
Triomphe : 35
Date d'inscription : 27/09/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Siphonner de l'énergie vitale ou magique pour se renforcer.

MessageSujet: Re: Plus de deux millénaires. [PV Celsia]   Mer 11 Mar - 18:45

Le Sorcier avait visiblement affaire à une personne tout aussi dérangée que lui, et ça lui plaisait déjà. Il pourrait enfin sortir de son confort habituel... Elle lui avait posé une série de questions, et il n'avait pas prit comme initiative de répondre à toutes. Cependant, certaines finirent par obtenir une réponse.

« Tu es quoi au juste ? Qu’est-ce qui se cache derrière ton masque ? »

Bien sûr, ça, ça faisait partie des questions auxquelles il ne répondrait pas si facilement. Sa nature était mieux protégée lorsqu'elle restait secrète, en raison des nombreuses faiblesses exploitables des Spectres.

« Pour beaucoup je suis juste un cauchemar. Pour d'autres, une arme mortelle. Pour tous, un danger certain... »

Il avait simplement hoché la tête à sa question suivante : oui, il la servirait pour pouvoir la suivre et l'étudier. C'était comme une priorité qu'il avait dans sa vie, et beaucoup pouvaient le considérer parfois comme trop curieux par moments. Quand elle lui demanda s'il en valait la peine, il se retint alors de rire... S'il y avait bien quelque chose de très fréquent avec Hadar, c'était le fait qu'il était continuellement sous-estimé. On le prenait pour un amateur, un escroc, un crâneur, et c'était souvent fatal pour ceux qui se ménageaient face à lui. Et apparemment, elle voulait aussi une preuve de sa motivation. Ça, ça serait facile à trouver...

« J’ai mis au point un sérum que j’avais l’intention de tester sur un cobaye. Il me faut mettre la main sur une femme d’une vingtaine d’années, mesurant moins d’un mètre soixante-dix et ayant la taille-fine. Ramène moi en une ici, sans la tuer, cela va de soi. »

Si le Sorcier avait eu un visage, il aurait sourit à pleine dents en entendant sa requête. Immédiatement, il s'assit alors en tailleur, puis il fit apparaître face à lui dans un panache de fumée pourpre un petit chaudron bouillonnant rempli à moitié d'eau. Il touilla alors l'eau, se concentrant progressivement.

« Je pense que vous me mettez clairement en dessous de mes capacités réelles. Je ne suis ni stupide, ni un amateur, et je pense que vous avez une personne précise en tête. Avec les bons ingrédients, je peux me débrouiller pour amener une personne ici. Alors, vous souhaitez réellement que j'amène n'importe qui ici répondant à ces critères, ou bien que je n'amène quelqu'un d'autre... ? Oh, habituellement, j'ai toujours un prix, mais pour cette fois je serais généreux... »

Il préparait actuellement un sort très vicieux : en combinant plusieurs éléments un à un machinalement, il réalisait une concoction qui pouvait s'agripper à l'essence d'une personne pour l'arracher de l'endroit où elle se trouvait et la transporter jusqu'au chaudron en une poignée de minutes. Ce sort était très complexe à réaliser, et il nécessitait souvent qu'Hadar se concentre énormément. Il avait besoin de temps, mais aussi d'un peu d'aide de la mystérieuse jeune femme pour avoir des détails. Plus que ça encore : le sort qu'il préparait était très risqué pour lui, s'il n'avait pas assez d'éléments pour le réaliser, et il lui faudrait alors qu'elle lui formule sa requête sans aucun détail mis à l'écart.

« Vous feriez bien de noter une chose bien vite : si vous souhaitez obtenir n'importe quoi de moi, il faudra d'abord vous habituer à coopérer. Mes sorts sont très puissants et requièrent votre totale confiance. Puis-je éventuellement être garanti que j'en disposerais à volonté pour mener ma magie à bien... ? »

Toutefois, il se sentit obligé de la mettre en garde sur quelques prérequis pour son sort...

« En revanche, si vous souhaitez d'abord tester votre... petit sérum, je préfère avant tout jouer la sécurité. Je peux vous trouver quelqu'un dans vos critères pour cela, tout en préparant ma décoction de côté. Je prendrais, disons... 24 heures, pour être sûr que mon incantation fonctionne. Pendant ce temps, faites vos petits tests, et nous pourrions même faire connaissance. N'est-ce pas magnifique quand les bons comptes font les bons amis ? Ah, et également, il me faudrait l'endroit où elle se trouve, et quelque chose lui appartenant... Un cheveu, un morceau de vêtement, n'importe quoi, vraiment. »

_________________


Dernière édition par Hadar-Amal le Lun 16 Mar - 14:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Plus de deux millénaires. [PV Celsia]   Lun 16 Mar - 11:26

-Je pense que vous me mettez clairement en dessous de mes capacités réelles.
 
Évidemment. Mais elle n’allait tout de même pas lui révéler ses intentions trop vite hein ? Elle voulait déjà savoir s’il était capable d’enlever une simple personne et de la regarder se faire torturer. Ce n’était pas donné à tout le monde… si c’était le cas, alors elle pourrait sérieusement envisager de lui confier un travail plus sérieux, plus en rapport avec ses objectifs personnels. Mais Hadar ne l’entendait pas de cette oreille. C’était quoi cet étrange chaudron qu’il venait de faire apparaître ?
 
-Je ne suis ni stupide, ni un amateur, et je pense que vous avez une personne précise en tête. Avec les bons ingrédients, je peux me débrouiller pour amener une personne ici. Alors, vous souhaitez réellement que j'amène n'importe qui ici répondant à ces critères, ou bien que je n'amène quelqu'un d'autre... ?
 
Le regard de Celsia se fit curieux. Amener une personne ici, avec des ingrédients ? Il parlait certainement de magie. Le problème, c’est que si les amis d’Elsa se ramenaient avec elle, cela n’avait absolument aucun intérêt. Elle devait l’isoler d’eux.  

-Oh, habituellement, j'ai toujours un prix, mais pour cette fois je serais généreux...

La ténébreuse se retient de rire. Quoi qu’il dise, c’est elle qui avait le dessus. Il voulait obtenir quelque chose d’elle, ce qui la plaçait naturellement en position de supériorité.

-Vous feriez bien de noter une chose bien vite : si vous souhaitez obtenir n'importe quoi de moi, il faudra d'abord vous habituez à coopérer. Mes sorts sont très puissants et requièrent votre totale confiance…

-Il va me falloir un peu plus que des mots pour envisager de te faire confiance, lança telle d’un air blasé. Je ne connais même pas ton nom.

Qui accorderait sa confiance à un inconnu aussi louche, hein ?

-Tu as raison, je cherche bien à m’emparer d’une personne en particulier. Ce sérum lui est destiné. Mais avant ça j’ai besoin de le tester sur quelqu’un pour m’assurer qu’il est efficace.

-Si vous souhaitez d'abord tester votre... petit sérum, je préfère avant tout jouer la sécurité. Je peux vous trouver quelqu'un dans vos critères pour cela, tout en préparant ma décoction de côté. Je prendrais, disons... 24 heures, pour être sûr que mon incantation fonctionne. Pendant ce temps, faites vos petits tests, et nous pourrions même faire connaissance. N'est-ce pas magnifique quand les bons comptes font les bons amis ? Ah, et également, il me faudrait l'endroit où elle se trouve, et quelque chose lui appartenant... Un cheveu, un morceau de vêtement, n'importe quoi, vraiment.


Celsia s’adossa au mur et croisa les bras.

« Suis-je donc idiote au point de foncer tête baissée dans une collaboration hasardeuse avec un total inconnu ? » Se demanda-t-elle ?

Oui, elle l’était. Et elle en avait pleinement conscience. S’il y avait bien une chose qui définissait la Discodiane c’était son besoin de monter en permanence de nouveaux plans et d’innover pour emmerder le monde. C’était un peu pour cela qu’elle suivait généralement les consignes d’Abnegatio, quand il s’agissait de se mettre en avant et de faire souffrir des gens elle était toujours partante.

-La femme que je convoite est une jeune femme du nom d’Elsa d’Arendelle. Elle m’a échappé et j’ai bien l’intention de la ramener dans son monde d’origine, mais ses amis m’en empêchent… cette trainée s’est amourachée le dieu des Enfers grecs et s’est liée d’amitié avec un certain nombre de créatures magiques qui la protègent. Bref. Elle loge dans un hôtel du Jardin Radieux qui s’appelle le Weeping Angel. Quant à ce qui est d’un objet à elle…

Celsia tira son poignard de sa ceinture et se trancha une mèche de cheveux qu’elle tandis à Hadar.

-Nous avons la même apparence physique donc je suppose que nous partageons le même ADN. Il te faut 24 heures ? Parfait, c’est le temps qu’il me faut. Demain soir se tiendra la fête annuelle du Jardin Radieux où se rendront très certainement Elsa et ses amis. Tu me rendras un grand service si tu es capable de la séparer du groupe pendant la soirée.

Elle y était presque… encore quelques heures et les Westerguard entreraient en scène.

-D’ici là je vais jouer avec mon sérum, ajouta-t-elle avec un sourire sadique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadar-Amal



Messages : 25
Triomphe : 35
Date d'inscription : 27/09/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Siphonner de l'énergie vitale ou magique pour se renforcer.

MessageSujet: Re: Plus de deux millénaires. [PV Celsia]   Lun 16 Mar - 14:59

Hadar-Amal pouffa alors. Son incantation pouvait être risquée ou imprécise, mais cette fois, il avait toutes les cartes en mains : il avait un échantillon de la victime, elle se trouvait dans le même monde, et mieux encore, il avait 24 heures complètes pour se préparer. Cette fois, il n'y avait absolument aucune chance d'échec le moment venu. Ce serait une réussite totale. D'ailleurs, son ricanement était assez bizarre, légèrement caverneux, un peu comme sa voix. C'était très subtil, mais perceptible avec un peu d'attention. Il saisit la mèche de cheveux et la jeta dans le petit chaudron, touillant légèrement alors qu'il ajoutait quelques pincées de diverses poudres. Puis alors il parla de sa voix sombre :

« Donc vous voulez non seulement nuire à une personne écœurante de soi-disant "bonté", mais en plus de ça mettre un gros coup bas au Dieu des enfers ? La, vous me prenez par les sentiments, on était presque destinés à se rencontrer. »

Le Sorcier ne supportait pas ce qui pouvait être lumineux et positif, et avait un faible pour le risque de se mesurer à une divinité. Pour le positif, c'était presque comme une frustration : sa vie était un désert. Si lui ne pouvait pas profiter pleinement du moindre petit plaisir quotidien ou de quoi que ce soit d'agréable, alors personne ne le pourrait. Il avait connu deux millénaires d'ennui, de maléfices et de souffrance : son monde était un monde d'obscurité et de noirceur.

« J'adore toujours ce genre de service... De pouvoir punir ce genre de garce qui se croit au centre du monde, qui rit et qui s'amuse en ignorant que son insouciance coûte probablement très cher à ceux qui se jettent en avant pour leur offrir leurs petites heures de frivolités. C'est presque un délice de voir un visage se décomposer sous la réalisation de la réalité... De briser une vie à jamais. La violence physique défoule peut-être un temps, mais rien ne remplace la satisfaction de briser le quotidien d'une sangsue et de lui faire ouvrir les yeux sur ce qu'est réellement le monde : un terrain de chasse. »

Son ton était très sinistre, mais il y avait comme une pointe de rancœur. Bien qu'il parle d'un situation général, pour lui, ça ne semblait pas forcément anodin. Il y avait bien une part de vécu, mais tout cela était très mystérieux, et l'impossibilité de voir le moindre visage et donc la moindre expression faciale n'améliorait pas ce fait. La vérité était loin d'être aisée à découvrir, mais ils avaient 24 heures pour se découvrir, alors... Rien n'était impossible, après tout

« Et sinon, comment cette jeune femme a fini pour vous nuire ? Jalousie, meurtre, responsable d'un accident, quelque chose de bien plus obscur... ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Plus de deux millénaires. [PV Celsia]   Jeu 26 Mar - 15:26

Celsia le regarda saisir sa mèche de cheveux en se demandant si elle avait le bon choix et si cela ne se retournerait pas contre elle. D’accord, ce type puait les ténèbres, mais rien ne lui garantissait que ce n’était pas un piège. Certaines magies permettait au jeteur de sort de manipuler leur victime avec un fragment d’ADN… et s’il lui avait mentit et qu’elle était la cible depuis le début ? La suite des évènements devaient la rassurer cependant.

 
-Donc vous voulez non seulement nuire à une personne écœurante de soi-disant "bonté", mais en plus de ça mettre un gros coup bas au Dieu des enfers ? La, vous me prenez par les sentiments, on était presque destinés à se rencontrer.
 
Tiens ? Lui aussi avait une dent contre Hadès ? Intéressant. Et il crachait clairement son dégout pour les gens un peu trop gentils. Bon, peut-être qu’elle s’inquiétait pour rien en fin de compte, ce type-là pourrait peut-être devenir un allié de poids. Elle l’écouta tergiverser et afficher son sadisme en se demandant une fois de plus s’il disait cela pour lui plaire ou s’il le pensait vraiment. Il avait l’air sincère cela dit, il s’entendrait probablement bien avec Alastair.

-Qu'as tu à reprocher au dieu des Enfers ? Demanda t-elle avec curiosité.


-La violence physique défoule peut-être un temps, mais rien ne remplace la satisfaction de briser le quotidien d'une sangsue et de lui faire ouvrir les yeux sur ce qu'est réellement le monde : un terrain de chasse.

-Je pense avoir parfaitement réussi à faire comprendre à Elsa qu’elle était une proie, c’est bien pour cela qu’elle se terre comme un gibier. Cette garce a trouvé un autre moyen de me contrarier : elle porte un collier qui bloque une partie de mes pouvoirs, et naturellement elle est la seule à pouvoir le retirer. Demain, de force ou de gré je le lui ferai enlever. 

Elsa avait été bien avisée d’aller à la rencontre de Yen Sid pour profiter de sa magie bienveillante, autrement cela ferait bien longtemps qu’elle serait tombée entre ses griffes. C’en était d’autant plus frustrant : Celsia aimait traquer ses proies, mais elle était préférait largement passer à l’acte et elle commençait à s’impatienter.

-Et sinon, comment cette jeune femme a fini pour vous nuire ? Jalousie, meurtre, responsable d'un accident, quelque chose de bien plus obscur... ? 
 
-Elle m’a donné naissance, répondit-elle de manière évasive.



C’était un sujet sur lequel elle n’aimait pas particulièrement s’étendre. Elle gardait un souvenir assez difficile du temps qu’elle avait passé enfermée dans cette sphère, coupée du monde. Tout cela était de la faute d'Elsa ! C'est elle qui lui avait donné une conscience, la laissant seule et prisonnière, mais c'était aussi elle qui l'avait finalement libérée... et elle le lui avait fait payé très chèrement à plusieurs reprises.


-Bon, lança-t-elle en soupirant, je vais aller chercher moi-même un cobaye. Mais avant de partir j’aimerai connaitre ton nom, que je sache au moins comment t'appeler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadar-Amal



Messages : 25
Triomphe : 35
Date d'inscription : 27/09/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Siphonner de l'énergie vitale ou magique pour se renforcer.

MessageSujet: Re: Plus de deux millénaires. [PV Celsia]   Ven 27 Mar - 2:10

À l'écoute des réponses, le Sorcier était plutôt satisfait. Il aimait parler de tout et n'importe quoi avec d'autres personnes... Ça étoffait sa culture, et ça le sortait de sa monotonie habituelle. Bien sûr, elle semblait évasive sur certaines de ses questions, mais cela lui semblait normal : elle cachait certaines émotions, ou certains souvenirs, visiblement, qui ne lui étaient pas agréables. Et c'était un comportement assez rationnel, d'un certain point de vue... Vint alors une interrogation qui le surprit légèrement, mais qu'il comprit tout à fait :

« Qu'as tu à reprocher au dieu des Enfers ? »

« Oh, à lui en personne, rien. Seulement, si on y réfléchit bien, une divinité n'est appelée ainsi que si elle est très connue au travers des mondes, immortelle et dotée de pouvoirs très puissants. Si on enlève la renommée, même moi je pourrais être un Dieu, alors je ne peux pas supporter ces... faiseurs d'esbroufes. Ils n'ont rien pour eux qui justifie qu'on les glorifie autant, car les hommes de l'ombre sont ceux qui façonnent réellement notre Univers. »

Sa réponse avait été déterminée et claire, et il n'avait émit ni doute ni hésitation. Pour lui, tout était clair : les divinités n'avaient aucune place de choix à revendiquer, et leur renommée n'était due qu'à leur ancienneté. Seulement, bien que le Sorcier n'était à proprement parler pas un Dieu, il savait bien que les critères permettant de distinguer un homme d'un Dieu le rendaient plus proche du Dieu que de l'homme. Après tout, il était immortel et puissant, la où un homme peut certes être puissant, mais reste un mortel.

« Je vais aller chercher moi-même un cobaye. Mais avant de partir j’aimerai connaitre ton nom, que je sache au moins comment t'appeler. »

Cependant, le Sorcier fit un geste de la main, et son chaudron se mit alors à bouillir... Il sembla alors cracher un panache de fumée qui se répandit aux alentours, avant de prendre quelques secondes à se dissiper... Alors une jeune femme évanouie, ressemblant trait pour trait à Elsa d'Arendelle, était allongée au sol. Elle semblait toutefois différente, comme pas entièrement humaine.

« C'est un clone d'ombre. Elle est inconsciente, mais pendant une heure complète, elle sera et son corps réagira exactement comme celui de la personne qu'elle réplique. Un cobaye parfait pour s'assurer au mieux possible de l'efficacité du produit, en quelques sortes... Quand à mon nom, disons que vous pourrez m'appeler Hadar-Amal. Ou juste "Hadar", si cela semble trop long... »

Il ne donnait pas non plus son nom à tout bout de champ, mais il voulait réellement s'approcher du quotidien de cette femme et la connaître. Quelque chose d'inconnu attirait cruellement sa curiosité vers elle, comme si il ne pouvait plus la quitter d'une semelle et que son destin était d'une manière ou d'une autre lié au sien. C'était un sentiment inexplicable, mais bel et bien concret... S'il restait avec elle assez longtemps, il avait la conviction que quelque chose de très important se passerait sûrement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Plus de deux millénaires. [PV Celsia]   Ven 27 Mar - 18:03

Etait-il en train de faire preuve de… jalousie envers les dieux nommés et réputés comme tels ? Cela y ressemblait fortement. Mais son raisonnement tenait la route. En soi, le titre de dieu n’avait de sens que s’il était reconnu par un peuple inférieur en termes de pouvoir et de technologie.
 
-Et bien, si mes lectures sont exactes, Zeus a façonné la Grèce pour qu’elle ressemble à ce qu’elle est aujourd’hui. Et puis il y a crée l’humanité. Je suppose que c’est la raison pour laquelle il est vénéré, lui et sa famille, par ce peuple humain qui lui est de loin inférieur.
 
Elle marqua une pause, songeuse. Cet inconnu la faisait réfléchir sur un sujet qui ne l’avait jamais interpellé jusqu’à présent, c’était une première. Une idée s’insinua doucement dans l’esprit de Celsia, et les dieux savent (ou pas) qu’il est peu recommandé de donner ce genre d’idées à la discordiane…
 
-Mais il serait facile pour quelqu’un comme toi ou moi de se faire passer comme tel dans certains mondes. C’est d’ailleurs le cas dans les Royaumes du Nord où les habitants sont si superstitieux. Ceux qui ont eu la malchance de me rencontrer me voient désormais comme une déesse. Tu les rencontreras bien assez tôt et tu verras comme il est facile et amusant d’abuser de la crédulité des gens.
 
Alors que Celsia attendait le nom du sorcier pour partir en chasse, ce dernier fit un geste et le chaudron se mit alors à bouillir, puis à cracher une désagréable fumée. Par réflexe, la ténébreuse recula pour ne pas la laisser la toucher. La fumée, épaisse, envahit un moment le sol à proximité du chaudron avant de se dissiper pour laisser place à la réplique inconsciente de la reine Elsa en personne.
 
« Ca, c’est très fort ! » Songea-t-elle, légèrement incrédule.

L’inconnu venait de gagner un point.
 
-C'est un clone d'ombre. Elle est inconsciente, mais pendant une heure complète, elle sera et son corps réagira exactement comme celui de la personne qu'elle réplique. Un cobaye parfait pour s'assurer au mieux possible de l'efficacité du produit, en quelques sortes...

Un grand sourire s’esquissa sur les lèvres de Celsia tendit qu’elle se retenait de ne pas piétiner ce beau visage qui venait d’apparaître… la réplique exacte du sien hormis la couleur des cheveux et des yeux. Si l’inconnu était surpris par la ressemblance, il n’en laissa rien paraitre.

-Quand à mon nom, disons que vous pourrez m'appeler Hadar-Amal. Ou juste "Hadar", si cela semble trop long...

« Mon gentil Hadar, tu me surprends de plus en plus », pensa-t-elle avec bonne humeur.

Cette alliance provisoire qu’il lui offrait s’avérait tout compte fait nettement plus prometteuse que prévu.

-C’est très ingénieux de ta part ! Mais comment vais-je évaluer ses réactions si elle est inconsciente ? Je t’explique le fonctionnement de mon sérum : dans un premier temps il va provoquer une vive douleur chez la victime et la paralyser en partie pour bloquer ses pouvoirs. Puis la victime va commencer à avoir peur, très peur au point de paniquer totalement à la vue de son environnement. J’aimerai ajouter une troisième caractéristique, mais je n’ai pas réussi à mettre cet effet au point : la perte de mémoire. Oh, que j’aimerai voir Elsa oublier ses alliés les uns après les autres, en particulier son cher et tendre Hadès ! Quelle tête il ferait si elle ne se souvenait pas de lui, hein ! Tu à l’air d’avoir plus d’un tour dans ton sac, peut-être saurais-tu ajouter cette propriété au sérum ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadar-Amal



Messages : 25
Triomphe : 35
Date d'inscription : 27/09/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Siphonner de l'énergie vitale ou magique pour se renforcer.

MessageSujet: Re: Plus de deux millénaires. [PV Celsia]   Dim 29 Mar - 13:19

Hadar l'avait écouté tout du long. S'il avait été capable de sourire, il l'aurait fait sans hésiter. Mais bon, sans posséder de visage, ça n'aide forcément pas. Il écouta alors ce qu'elle avait à dire sur son sérum, notant chacune de ses propriétés, restant très attentif. Visiblement, il remarquait également qu'elle détestait absolument Elsa... Et visiblement, elle voulait compléter un peu la formule de son sérum également. Alors il acquiesça en tendant sa main vers elle, comme pour récupérer le sérum.

« Aucun problème à ça. J'ai la possibilité d'appliquer mes malédictions à des objets inanimés, ou des fluides... Il me faut juste faire quelques ajustements à la recette, et le tour est joué. Pour moi, c'est un jeu d'enfant. »

Il avait dit ça avec l'air très apparent d'être habitué à ce genre de manipulation, alors qu'il touillait un peu son chaudron. Puis il reprit également la discussion, un temps après :

« Ce clone d'ombre s'adapte à vos besoins. Si vous désirez la réveiller, secouez la juste un peu. C'est comme une sorte de... mannequin grandeur nature. À vrai dire, j'en ai déjà créé un qui servait uniquement d'esclave de torture à un commanditaire peu scrupuleux. Les mortels ont parfois des désirs bien incompréhensibles... Mais tant qu'ils me nourrissent de leurs énergies vitales, ils pourraient souhaiter la damnation d'un monde que je m'en ficherais un peu. »

Son ton était assez pragmatique et sombre, on sentait bien qu'il n'était pas quelqu'un qui appréciait voir de la bonté gratuite et de la charité envers les faibles. On pouvait deviner comme une sorte d'intérêt exclusif envers les gens dont la force spirituelle était au dessus des autres, à l'exception bien sûr des divinités. Toutefois, il sembla avoir une légère réaction lorsqu'un dernier rayon de lumière arriva près de lui, alors qu'il tournait légèrement la tête sans arrêter ses activités. Il ne semblait pas vraiment aimer ça... Mais le plus étrange, c'était qu'il semblait comme changer très légèrement, comme si quelque chose d'imperceptible était très légèrement différent en lui au contact de la lumière.

« Hmpf... Si un jour j'ai un peu de temps libre, je m'occuperais de ce Soleil trop omniprésent... »

Le Sorcier reprit alors plus normalement ses activités, restant agacé par cette lumière qui l'importunait. Son monde était celui de l'obscurité et de la nuit, et la simple vue du jour l'irritait. C'était quelque chose de très ennuyeux que de devoir lutter contre quelque chose qui allait au strict opposé de sa nature... C'était d'ailleurs ça qui nourrissait son envie de développer un de ses projets personnels plus précis; mais ça, c'était autre chose...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Plus de deux millénaires. [PV Celsia]   Mer 1 Avr - 22:24

Hadar lui confirma qu’il pouvait accéder à sa requête pour son plus grand plaisir. Immédiatement, elle se mit à chercher d’autres effets pervers à ajouter à son sérum. Puisque l’étranger avait l’air calé en malédiction, autant en profiter… elle savait qu’elle n’aurait pas deux fois une telle occasion d’approcher Elsa. Ce plan, cela faisait deux semaines qu’elle travaillait dessus. Un exploit pour elle qui avait du mal à tenir en place trop longtemps au même endroit !

Celsia vient s’assoir face à Hadar, quelques mètres plus loin. Elle était de bonne humeur. Evidemment, elle ne lui faisait pas encore confiance, mais il lui plaisait, et la discordiane fonctionnait beaucoup à l’instinct.

L’homme au masque lui donna quelques indications sur le simili d’Elsa qu’il avait fait apparaitre, avant de révéler une information, un détail sur lui qui fit tiquer la ténébreuse.

-…Mais tant qu'ils me nourrissent de leurs énergies vitales, ils pourraient souhaiter la damnation d'un monde que je m'en ficherais un peu.


Ah, alors c’était de ça que se nourrissait ce type-là ? Miam… Elle se demanda s’il était une sorte de démon ou d’esprit, la description collait bien. Elle ne s’embarrassa pas de ses questions trop longtemps, elle savait qu’elle finirait par apprendre la vérité tôt ou tard.

-Hmpf... Si un jour j'ai un peu de temps libre, je m'occuperais de ce Soleil trop omniprésent...



-Certainement pas ! S’écria-t-elle, scandalisée. Ne touche pas au soleil !

Elle ne savait pas s’il était sérieux, mais si c’était le cas elle n’avait pas apprécié l’humour… elle qui avait si peur du noir était totalement fascinée par la lumière de l’astre.

Pour couper court à la discussion, la belle fouilla dans sa poche et en sortit un flacon contenant le sérum qu’elle envoya à Hadar. L’un des quelques qu’elle avait préparé pour l’occasion.  Ses yeux glissèrent sur la fausse Elsa et une lueur sadique s’alluma dans ses yeux.

-Tu serais capable d’ajouter une malédiction supplémentaire ? Si jamais Elsa retrouvait la mémoire d'une manière ou d'une autre, je voudrai qu'un faux souvenir s'active et lui fasse croire qu'Hadès est son ennemi, quelqu'un qui lui aurait fait beaucoup de mal... pourquoi pas le responsable de son agression qui aura lieu demain soir ? Si tout se passe comme prévu il n’y aura pas à s’en faire, elle ne reverra jamais Hadès ni aucun de ses alliés. Mais dans le doute, j’aime autant prendre en compte toutes les éventualités possibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadar-Amal



Messages : 25
Triomphe : 35
Date d'inscription : 27/09/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Siphonner de l'énergie vitale ou magique pour se renforcer.

MessageSujet: Re: Plus de deux millénaires. [PV Celsia]   Mer 1 Avr - 23:28

La surprise de l'entendre parler du Soleil à ce point lui fit reconsidérer son opinion pour le moment, et il valait mieux ne plus commenter sur la lumière ambiante. En revanche, son avis personnel était que la lumière représentait quelque chose de brûlant et fétide qu'il ne pouvait pas supporter. Mais bon, tout le monde ne pouvait pas haïr à ce point l'astre flamboyant qui illuminait les journées et les cœurs... Le sérum se retrouva dans sa main, puis il l'observa sous toutes ses coutures, avant d'entendre sa requête suivante. Remplacer les souvenirs anciens par de faux souvenirs...

« Hmm, je peux substituer les souvenirs avec une malédiction majeure... En revanche, si l'amnésie partielle est très simple, la substitution l'est un peu moins. Heureusement, je suis un expert et rien ne m'est impossible. En revanche... Le procédé est plus... Disons qu'il requiert d'être dans le noir total durant le temps de l'incantation »

Il prévoyait d'office son interrogation totale face à ce qu'il venait de dire, alors avant même de lui laisser le temps de répondre il poursuivit sa phrase pour lui éviter des réactions scandalisées.

« Bien sûr, en temps normal je ne dirais rien de tout ce que je vais dire, mais j'ai l'impression que l'obscurité et vous ne font pas un mélange très agréable, alors je vais tenter d'expliquer au mieux. Cette incantation est un rituel faisant partie d'une certaine catégorie magique habituellement impossible à pratiquer, car requérant un sacrifice personnel. La technique s'est améliorée, et le sacrifice est devenu un sacrifice extérieur répondant à de très rigoureuses conditions. Seulement, bien sûr, j'ai eu tout le temps pour faire des recherches sur l'art de l'affliction... Et il se trouve que l'obscurité complète me permet - je préfère garder les raisons secrètes - d'exploiter l'énergie des ténèbres pour créer des malédictions bien plus puissantes que tout ce que vous pourriez concevoir. Quoi que votre esprit puisse imaginer, avec ce procédé, c'est possible à terme. »

Il parlait avec beaucoup de certitude, et on pouvait percevoir une pointe de sadisme et de cruauté dans son ton, comme si la déchéance du corps et de l'esprit étaient quelque chose qui le fascinaient. À mesure que le soleil se couchait et que la lumière s'abaissait très légèrement, il semblait reprendre du poil de la bête.

« Si vous y tenez, il y a bien un moyen pour que vous ne connaissiez plus jamais l'obscurité. Seulement... Disons que je préfère vous avertir qu'il vous faudra un esprit solide, et il vaut mieux en pas trop être aisément effrayé. »

Le Soleil se couchait toujours un peu plus, et il semblait se réveiller. Il préparait toujours la mixture, mais il semblait... comme différent. Ses pouvoirs se révélaient, et il semblait émaner une aura très négative qui prenait toute son ampleur dans l'obscurité, bien que cette dernière ne soit pas totale : quoi qu'il soit, la nature de son être était d'une noirceur extrême, et il semblait posséder bien plus de facettes qu'il n'en faisait voir.

Il leva alors les bras sur les côtés lorsque la lumière fut assez dissipée, puis un cercle se dessina autour du chaudron, alors qu'il marmonnait dans un langage inintelligible et suspect. Le flacon de sérum flotta alors au dessus du chaudron, alors qu'il haussait le ton durant ses incantations, puis après un court moment, un éclair frappa la fiole. Seulement cet éclair était noir comme la nuit et fin comme un fil de pêche... Alors il prononça les dernières incantations, puis il s'adressa à Celsia, prenant le petit flacon qui était désormais porteur d'un liquide mauve luisant d'ailleurs très joli


« Quiconque boira cette fiole perdra tous ses souvenirs de l'être aimé et de ses proches comme ils le sont. Dans leur mémoire, ils seront tous responsables de ses pires cauchemars, qui se répéteront dans son sommeil sans arrêt. Tous ceux qu'elle a pu aimer autrefois... Elle les haïra comme jamais, et les fuira également, les craignant à en avoir des sueurs froides rien qu'à l'évocation de leurs noms. Une goutte suffit pour plonger sa victime dans le pire des chaos existentiels... »

Non seulement son breuvage avait été renforcé, mais pire encore : il l'avait rendu si puissant et condensé qu'une goutte seulement suffisait à offrir les effets complets... Bien sûr, la fiole était minuscule et contenait très peu de liquide, mais c'était largement assez pour constituer une arme réellement destructrice. Son ton avait quelque chose de froid et maudit, lorsqu'il sortait d'une incantation, comme s'il portait sur ses épaules la charge d'un sort si puissant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Plus de deux millénaires. [PV Celsia]   Mer 8 Avr - 15:54

Hadar-Amal lui confirma qu’il pouvait satisfaire sa demande, à croire que son pouvoir n’avait de limite que son imagination ! Elle commença à être beaucoup moins emballée quand il lui dit qu’il fallait se retrouver dans le noir total pour lancer le sort. Cela dit, elle n’était pas obligée d’être là quand il le ferait… si ?


-Si vous y tenez, il y a bien un moyen pour que vous ne connaissiez plus jamais l'obscurité. Seulement... Disons que je préfère vous avertir qu'il vous faudra un esprit solide, et il vaut mieux en pas trop être aisément effrayé.
 
Qu’entendait-il par « ne plus jamais connaitre l’obscurité » ?
 
-C’est-à-dire ? Demanda-t-elle, intriguée par la proposition.


Bon, en fin de compte, malgré la tombée de la nuit, l’obscurité n’était pas totale grâce à la lumière de la lune. Cela dit, plus il faisait noir et plus l’énergie ténébreuse qui entourait son interlocuteur grandissait.

Elle se tient en retrait pendant toute la durée du rituel, observant les faits et gestes d’Hadar avec des yeux mi curieux mi méfiants.

-Quiconque boira cette fiole perdra tous ses souvenirs de l'être aimé et de ses proches comme ils le sont. Dans leur mémoire, ils seront tous responsables de ses pires cauchemars… Une goutte suffit pour plonger sa victime dans le pire des chaos existentiels...
 
Bon, c’était décidé, elle adorait Hadar ! Comme on dit, qui se ressemble s’assemble ! C’était plus fort qu’elle, elle aimait les sadiques, surtout ceux qui allaient dans son sens et l’aidait à accomplir ses horreurs ! Si la malédiction fonctionnait, ce qui restait encore à prouver, elle mourrait d’impatience à l’idée de voir la tête que ferait Hadès lorsqu’Elsa le prendrait pour son ennemi !

Celsia s’empara du flacon et l’observa avec émerveillement. Elle ne mit guère longtemps avant de l’ouvrir et de le mélanger à ses autres fioles de sérum, se constituant une réserve, au cas où. Ses yeux se posèrent alors sur le mannequin qui ressemblait comme deux gouttes à Elsa.

-Voyons donc cela…

Elle lui fit boire le contenu d’une fiole puis la réveilla en lui mettant un bon coup de pied dans le ventre. Le simili de la reine ouvrit les yeux et sembla émerger du sommeil.

« La ressemblance est incroyable ! » songea t’elle.

Et cela ne s’arrêtait pas à un critère physique ! Sa gestuelle, sa voix, ses expressions, tout était identique ! Elle était d’ailleurs étonnée qu’Hadar n’ait fait aucune remarque sur sa ressemblance avec elle… après tout, elle même était le portrait craché d'Elsa. Peut-être cachait-il ses pensées bien au chaud sous son masque.

La suite se passa exactement comme le voulait Celsia : malgré sa panique, la fausse-Elsa sembla perdre des forces au point de tenir à peine debout, puis elle se mit à ressentir une peur panique extrêmement violente suivie d’une horrible douleur dans tous le corps… Je ne rentrerai pas trop dans les détails pour ne pas spoiler la soirée géniale du lendemain, mais sachez cependant que la Discordiane était extrêmement satisfaite, ce qu’elle ne manqua pas de faire remarquer à Hadar juste après avoir mis fin aux jérémiades du la victime.

-Parfait, tu as toute mon attention. Je t’écoute, que voulais-tu savoir à mon propos ? Je pourrai peut-être répondre à une ou deux de tes questions en guise de remerciements...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadar-Amal



Messages : 25
Triomphe : 35
Date d'inscription : 27/09/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Siphonner de l'énergie vitale ou magique pour se renforcer.

MessageSujet: Re: Plus de deux millénaires. [PV Celsia]   Mer 8 Avr - 20:15

La satisfaction du Sorcier était tout à faire méritée en voyant son produit à l'œuvre, même s'il n'avait pas un seul instant douté de son efficacité. La Lune éclairait plutôt bien la nuit, mais l'obscurité environnante était suffisante pour que les traits spectraux d'Hadar-Amal ne commencent à se réveiller, lui conférant une sorte d'aura... irréelle, presque fantomatique, et pourtant palpable et présente.

Il avait observé ses essais sur le clone d'ombre, et il constatait une certaine satisfaction dans les effets très pratiques des clones d'ombre. C'était pour cela qu'ils étaient créé : répliquer les réactions d'un être humain avec exactitude... Certains lui louaient même des clones pour faire des choses plus bizarres, ou perverses. Mais sa phrase finale le fit réagir...


« Parfait, tu as toute mon attention. Je t’écoute, que voulais-tu savoir à mon propos ? Je pourrai peut-être répondre à une ou deux de tes questions en guise de remerciements... »

Il avait enfin l'occasion d'étancher sa soif de curiosité et d'en apprendre sur sa nature. Tout ce qu'il pouvait savoir au sujet d'un être unique, cela l'aidait à renforcer sa magie et à inventer de nouveaux maléfices. Bien sûr, ce n'était pas efficace au point de siphonner son essence pour l'analyser et directement la dériver en malédictions potentielles, mais c'était déjà un grand pas en avant dont il se contenterait.

« Eh bien, je remarque que votre nature semble perturber le cours des choses. Je me demandais quel est votre principe de fonctionnement, et comment votre magie résonne. Serait-ce une sorte de magie... temporelle, dimensionnelle ? Une telle vibration pourrait créer des malédictions absolument abominables, que ça serait pratique... »

Le Sorcier semblait déjà déborder d'idées, et on pouvait le sentir réagir à la simple vision de tout le mal qu'il pourrait répandre avec de telles connaissances... Quelqu'un de sensé ne lui aurait jamais rien révélé, mais après tout, Celsia était-elle sensée ? C'était une question à laquelle Hadar répondait sans hésitation "non", et pourtant c'était bien ce qui la rendait si géniale à côtoyer pour lui. Les gens rationnels pouvaient parfois être si ennuyeux et faire preuve de si peu d'imagination... Tandis qu'elle semblait toujours avoir des idées plus noires, sournoises et amusantes. Ensemble, ils avaient la possibilité d'aller loin... Très loin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Plus de deux millénaires. [PV Celsia]   Sam 9 Mai - 21:22

-Eh bien, je remarque que votre nature semble perturber le cours des choses. Je me demandais quel est votre principe de fonctionnement, et comment votre magie résonne. Serait-ce une sorte de magie... temporelle, dimensionnelle ? Une telle vibration pourrait créer des malédictions absolument abominables, que ça serait pratique...
 
« Que ça serait pratique… »

Ces derniers mots révélèrent bien vite le fond de la pensée du sorcier. Malheureusement pour lui, il allait vite déchanter : on naissait discordian, on ne le devenait pas.

La jeune femme observa quelques instants les étoiles qui avaient pris place dans le ciel en regrettant vivement la lumière de la ville que l’on voyait briller au loin. Elle n’aimait pas les ténèbres. Paradoxal pour une créature du néant. A mesure que l’obscurité s’installait elle ressentait un étau se refermer sur elle, l’angoissant quelques peu.

Bon, elle lui avait promis des réponses. Que pouvait-elle dévoiler sans compromettre son organisation ?

-Je suis une discordian, une créature du temps. Pour simplifier l’explication, ceux de ma race sont généralement nés d’une perturbation temporelle comme celle qui a lieu en ce moment. Enfin, dans mon cas c’est encore plus complexe : je suis la personnification d’un Artefact.

Elle voulut guetter son expression pour savoir s’il savait de quoi elle parler avant de se gifler intérieurement : elle ne risquait pas de voir grand-chose puisqu’il portait un masque !

-Chaque monde possède son propre Artefact. C’est un mécanisme défensif censé protéger un monde d’une violente agression. Dans le cas de paradoxes trop violents, par exemple, il peut créer une boucle temporelle pour stabiliser les choses et empêcher le monde de sombrer. Les Artefacts sont vivants mais ils ne sont pas supposés avoir de conscience, je suis donc unique en mon genre.

La brune se garda bien de préciser comment elle était née. Il ne l’avait pas demandé et ce n’était pas drôle d’éclaircir tous les mystères d’un coup, si ?

-On rentre en ville ? Je vais te présenter à quelques personnes. Certains comme moi, d’autres plus… banals, mais tous utiles pour mes projets futurs.

Sans attendre sa réponse, elle ouvrit un portail vers la ville et s’y engouffra, attendant qu’il la suive. La brèche se referma sur leur passage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plus de deux millénaires. [PV Celsia]   Aujourd'hui à 10:35

Revenir en haut Aller en bas
 
Plus de deux millénaires. [PV Celsia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Rp Entrainement] Chaos, mort, manipulation, visite de vieux, mort depuis des millénaires, combat et apprentissage de nuit.
» [Chemin de Traverse] Les malédictions millénaires (Mélinoé)
» Gorge profonde et crocs millénaires [Pv Yakuti & Nielah]
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts Memento :: Machine à café :: Flood et jeux :: Archives du forum :: Rps-
Sauter vers: