AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'éveil de Gaius.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kal'Daka
Le souverain du Nodachi


Messages : 25
Triomphe : 22
Date d'inscription : 30/03/2015

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Aider les habitants de tous les mondes.

MessageSujet: L'éveil de Gaius.   Jeu 2 Avr - 23:20

Où étais-je ? Je ne le savais pas et au final, cela n'avait que peu d'importance. La vraie question était plutôt si tout cela était réel ou si ce n'était qu'un simple rêve. Si c'était un rêve, en me pinçant, j'allais me réveiller normalement. Je me pinçais donc l'avant)bras en attendant de voir si j'allais me réveiller ou pas et évidemment, je ne me réveillais pas, ça aurait été beaucoup trop simple. J'observais donc l'endroit dans lequel j'étais tombé et ce qui pouvait bien m'attendre. Aux alentours, le vide obscur et rien de plus, pas la moindre lueur à l'horizon et sous mes pieds, une sorte de vitre colorés comme on pouvait en trouver dans la plupart des églises. Je ne savais définitivement pas quoi faire et ce fut finalement une petite ombre qui apparut qui finit par me donner une petite occupation.

Je dégainais mon nodachi et fixai la créature qui ne bougea pas d'un pouce, me fixant avec ses yeux topazes jusqu'à ce qu'une sensation bizarre se fasse sentir sous mes pieds. Je fis un léger bond avant de voir qu'à mes pieds se trouvait plusieurs petites ombres qui tentaient de me coller au sol. Je fis un mouvement rapide pour lancer un Majinken Shouga sur l'ennemi, mais il se colla au sol et réussit à éviter mon attaque. Voilà une capacité intéressante, ils n'étaient peut-être pas aussi faibles que ce que je pouvais croire et la suite des événements allaient continuer de changer ma pensée à leur sujet. Les petites ombres partirent vite pour laisser place à une version beaucoup plus grande et qui semblait aussi plus dangereuse.

Cette créature prenait de la place sur l'endroit où nous étions et si je ne faisais pas attention, je pouvais bien ne pas en réchapper. J'observais plus attentivement la créature qui ressemblait plus à un gros tas de muscles sans cervelles, mais après tout, j'avais apprit à me méfier de tous les ennemis, car l'habit ne fait pas le moine. Je me mis donc en position et, d'un léger bond sur le côté, réussit à éviter un coup de poing qui aurait pu faire bien mal. J'en profitais pour sauter sur l'ennemi et lui porter un grand coup de nodachi, mais j'avais l'impression de trancher le vide, comme-ci je ne lui infligeais rien du tout et je fis donc un pas en arrière pour être hors de portée. Je devais donc me battre contre quelque chose que je ne pouvais toucher ou en tout cas, qui donnait l'impression de ne pouvoir être toucher, alors que lui pouvait me frapper, belle situation.

J'esquivais tant bien que mal les attaques du géant et riposter ne servait pas à grand chose car c'était comme-ci je portais des coups dans le vide. Je ne savais pas comment me sortir de ce mauvais pas et alors, je décidai finalement d'y aller à corps perdu, quitte à y laisser des plumes. Je fis un grand bond en avant pour arriver à hauteur du visage de l'ombre géante avant de lancer mon Moushourai. Le cocon de feu réussit à le toucher et à le faire vaciller et c'est de cette manière que je compris que mes techniques magiques pouvaient le toucher. Je me réceptionnais sur le sol avant de préparer mon Shishisenkou, la bête enflammée terminant sa course dans les jambes de l'ennemi et le fit légèrement décollé du sol, me permettant de finir sur mon Hadoumeppu. Une fois le léger cercle tracé, le rayon de feu traversa l'ennemi et le fit disparaître. Je venais d'achever mon adversaire, mais il m'avait demandé un peu de travail et alors que je croyais en avoir fini, une créature de la même taille, mais blanche, me colla une baffe qui me projeta au bord du plateau.

Un nouvelle adversaire venait de venir et celui là semblait plus fluide que le précédent. Par réflexe, je lançai directement un Majinken pour voir si la magie pouvait le toucher, mais mon onde de choc ne fit que glisser sur sa peau. Contrairement au précédent, il était insensible à la magie et donc, je pouvais supposer qu'il était sensible aux attaques physiques. Je tentai immédiatement de le toucher avec mon Shunjinken et mon estoc réussit donc à planter ma lame dans la jambe du géant qui me recolla une nouvelle baffe que je réussis à esquiver de justesse. Une fois mon équilibre récupéré, je me lançai à nouveau sur l'ennemi en exécutant mon Byakkijin et ma frappe verticale vers le bas porta ses fruits, la légère explosion de feu le déroutant et je pu directement enchaîner sur mon Hien Shunrenzan. Les quatre coups furent efficaces et réussirent à l'affaiblir considérablement, mais d'une étrange manière, il se mit à tourbilloner et me frappa avec un énorme coup de pied qui me fit valser. C'est alors que je réussis à absorber la puissance de l'attaque pour m'en servir à mon compte et je n'hésitai pas un instant pour utiliser le Dankashouwai. Une fois mon enchaînement ayant été chargé après quelques secondes, je me lançai sur l'ennemi et lui portait les deux coups décisifs qui le finirent par abattre le géant.

Un bruit arriva à mon oreille et il semblait provenir de derrière moi. Je me retournai d'un seul coup et je vis un escalier dont je ne voyais pas le bout. N'ayant aucun autre chemin à suivre, je décidai de le suivre. Le chemin fut long, pas périlleux ou avec la moindre embûche, mais long et sinueux. Je finis par arriver sur un autre plateau où là, une femme habillé de blanc me tournait le dos, mais j'ignorai pourquoi, j'avais l'impression de la connaître.

"Te considère-tu comme protecteur de ton peuple en les enfermant dans une boucle temporelle ?"

Cette voix, c'était celle de maman... Mais pour une raison inconnue, je savais que ce n'était pas elle, c'était impossible que ce soit elle. Enfin soit, je devais me concentrer sur cette fameuse question qui était déplacée, mais tout de même intrigante... Est-ce-que je protégeais réellement mon peuple ? Je ne pensais pas que je les protégeais, c'était bien autre chose pour moi.

"Faire cela peut sembler être un geste de protection, mais je sais parfaitement que cela ne l'est pas. Pour moi, ceci est un test que mon peuple doit franchir pour me prouver qu'ils sont fort et qu'ils pourront protéger Rieze Maxia sans moi, mais cela, je n'en fais guère une crainte."

"Pense-tu l'utopie possible dans ton monde ?"

Je me retournai immédiatement et c'était cette fois-ci une image prenant l'apparence de ma soeur qui venait de me poser cette seconde question encore plus perturbante que la première. Mon monde, une utopie ? C'est vrai qu'il s'agit là du rêve de tout souverain, mais est-ce pour autant que nous pensons cela possible ?

"Est-ce-que je la voudrais ? Bien sûr. Est-ce-que je la pense possible ? Non, car cela signifierait vivre sur un mode de pensée unique et donc, détruire toute réflexion pour ne laisser place qu'à l'endoctrinement en une seule croyance."

"Pense-tu que quelqu'un pourra te succéder sans décevoir ?

Une troisième voix me posa cette question qui me hante depuis le début de mon règne. Cette fois-ci, ce fut la petite fille que j'ai sauvé lors de mon tout dernier combat dans l'arène qui me la posa et j'avouai volontiers que cette question était une question à laquelle je ne savais pas totalement réponde. Depuis longtemps j'y réfléchissais sans parvenir à une réelle conclusion, mais j'avais abouti à une réponse qui me semblait être la plus correcte pour l'instant.

"Mon successeur ne pourra jamais être comme moi, je le sais et je sais aussi que cela ne servirai à rien d'avoir une pâle copie à ma place par la suite. Ce que j'attends, c'est qu'il prône les mêmes idéaux que moi, mais à sa manière s'il le faut. Est-ce-qu'il décevra ? Je n'en ai aucune idée, mais pour moi, quelqu'un qui donne son coeur et son âme dans ce qu'il fait ne peut jamais décevoir."

Les trois poseuses de questions disparurent et à mon tour, je commençai à disparaître, comme-ci quelque chose m'extirpait de ce qui semblait être un simple rêve...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'éveil de Gaius.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un réveil difficile - Terminé
» Le réveil du chat
» Honor's Veil : les phoenix !
» Le réveil [Boule Epineuse]
» Un réveil difficile et un nouveau point de départ. [Libre à un membre de Fairy Tail]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts Memento :: Machine à café :: Flood et jeux :: Archives du forum :: Rps-
Sauter vers: