AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Training

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Skarn



Messages : 38
Triomphe : 35
Date d'inscription : 16/02/2015

MessageSujet: Training   Jeu 2 Avr - 23:27

Par nuit noire, dans une ville de lumière, il errait. Comment était-il arrivé ici ? Il ne s'en souvenait pas. Il y était, c'est tout ce qui importait. Devant lui, une immense avenue, bordée de hauts bâtiments de verre, s'en allait d'un faux plat en direction de l'inconnu. Par bâbord comme par tribord, des myriades de lumières dansaient sur les vagues de reflets ondulant à la surface des constructions.
Skarn avançait d'un bon pas, les yeux furetant de-ci de-là à la découverte de cet étrange monde où personne n'avait l'air d'être conscient de cet ancestral cycle de repos nocturne alterné d'activités diurnes. Non, ici, au beau milieu de la nuit, toute la ville semblait dehors, et l'effervescence semblait couver en chaque personne au point que l'on aurait presque pu imaginer une épée de Damoclès au-dessus de chaque passant, filant bon train vers l'une de ces façades bigarrées.
Perdu dans ses observations, l'homme loup ne vit pas venir l’énergumène qui le heurta de plein fouet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hayden
Alchimiste déchiré


Pseudo Heaven : Chris
Messages : 59
Triomphe : 46
Date d'inscription : 24/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Ramener son monde

MessageSujet: Re: Training   Sam 4 Avr - 23:09

Note : Ton post est un peu court. Je sais que 100 mots hors dialogue est demandé mais niveau calage ça reste compliqué.

Note 2 : Prends le temps d'écrire d'où vient ton personnage, rappeler brièvement son histoire lorsque tu commence un RP avec un nouveau joueur.


 Découvrir l'alchimie, quels beaux souvenirs bien qu'aujourd'hui j'aurais tendance à cracher sur mes méthodes et sur cet art dangereux. Nombre de fois, ça aurait pu me coûter la vie et mon père, lui, n'y a pas échappé. C'était amusant à cette époque, je découvrais à peine les différentes réactions entre les cristaux d'alchimie, impressionné par les couleurs que pouvaient avoir un mélange, ressemblant à du sable sur lequel on aurait mis du colorant.
 Toujours dans l'optique de découvrir l'alchimie, faire mes premiers pas dans cette magie familiale, je créai une chose qui se nommait portail. Bien évidemment, au début, lorsque j'ai lu ce mot et la composition du mélange dans mon livre ancestral, je crus à un portail en ferraille qu'on installait devant les maisons pour délimiter une propriété. Qui a dit que j'étais malin ?

 Par peur qu'un portail classique apparaisse dans ma chambre, je suis allé dehors. Il faisait nuit et la fraicheur me procura des frissons qui parcoururent tout mon corps. D'un geste brusque du bras, je balançai le contenu de la fiole qui renfermait des centaines de cristaux translucide légèrement blanchis. Partir d'une essence d'une certaine couleur pour finir sur une couleur totalement différente, c'est une des choses qui m'impressionnait également. Au début, rien ne se passa, selon moi le vent avait emmené les cristaux avec lui et il était fort probable que rien n'apparaisse devant moi mais cette pensée était peut-être un peu trop précipité car apprêté à retourner dans mon chez-moi, déçu par cette expérience ratée, ce fameux portail apparu. En réalité, s'il n'était pas appelé comme ça dans le livre, je ne l'aurais pas su et j'aurais cru plutôt à une brèche comme si on avait déchiré un petit morceau du décor. Dans un premier temps, je tournai autour par crainte que ce ne soit qu'une supercherie puis je sautai dedans à pieds joint une fois vérifiée que tout allait bien.

 Quelle erreur …

 En sortant d'une de ces brèches, je me suis retrouvé à un endroit que je ne connaissais pas. J'étais un peu déstabilisé, j'avais l'impression d'être passé à travers un fil de cuivre comme si j'étais du courant. La lumière omniprésente m'éblouissait, elle me brûlait la rétine même. Je me mis à tourner sur moi-même, partagé entre émerveillé et apeuré. En ce lieu, tout paraissait infiniment grand et moi je paraissais infiniment petit, les gratte-ciels sophistiqués aux formes et couleurs variées donnaient l'impression de pouvoir côtoyer les dieux si on grimpait quelques étages, les rues étaient large, elles équivalaient presque la longueur d'un terrain de blitzball. Étrangement, pour une ville foulée par autant de personne, elle était propre ; rien au sol, pas même un malheureux papier. Je me mis à marcher dans la rue, observant tout ce qu'il y avait autour de moi mais aussi les gens qui semblaient avoir oublié la beauté de leur ville, ils avaient presque l'air blasés. Même si j'avais froid chez moi, ici, je me sentais bien, cette ville industrielle était si belle de nuit.

Note 3 : Mon calage est rendu compliqué par le peu d'élément que tu me donne. Et Hayden ne peut que heurter ton personnage étant donné que tu l'as précisé dans ton post.

 Le nez en l'air et les yeux rivés sur le ciel, je n'aperçus pas une personne avec qui je rentrai en collision. D'un bond à l'aide de mes mains, je me remis sur pied et dis sur un ton sec :

« Vous pouvez pas regarder où vous allez ? »

 Comment auriez-vous réagi si on vous avait coupé en plein milieu d'un beau rêve, aussi ? J'avais l'impression d'être retombé sur terre et pour un atterrissage cet homme encapuchonné était étrange, il était presque effrayant en fait.

_________________
Hayden's Theme :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skarn



Messages : 38
Triomphe : 35
Date d'inscription : 16/02/2015

MessageSujet: Re: Training   Sam 4 Avr - 23:46

Le choc avait été tel que les deux protagonistes avaient fini par terre. Skarn avait cependant à peine touché terre alors que le quidam était déjà remis sur pieds. Le bougre paraissait fort agile, malgré sa taille.

"Je pourrais en dire autant pour vous !"

Voila qui était fort ! Ce type était celui qui l'avait bousculé, et en plus, il se permettait de maugréer !
Se remettant sur ses pieds, le voyageur encapuchonné reprit la parole, sur le ton le plus avenant qu'il lui était possible de produire:

"En fait, je regardais peut-être plus où j'étais que où j'allais."

Il finit sa phrase avec ce sourire si sincère qu'il savait feindre à perfection ou presque. Non pas qu'il eut envie de s'attirer les bonnes grâces de ce malotrus, mais s'impliquer dans une bagarre de rue alors qu'il venait à peine de débarquer ne lui apporterait aucun profit.
Alors qu'il venait de finir cette procédure d'apaisement, il fut soudainement interpellé par un détail sur la figure du lascar qui lui faisait face; ses yeux étaient rouges... Et pas qu'un peu, bien rouges !!

C'était la première fois pour Skarn, qu'il rencontrait des iris de cette couleur chez quelqu'un d'autre que lui, et, pensant à ce que lui-même avait subit en raison de ses yeux, il fut soudain pris d'une pointe de sympathie -ou de compassion, qui sait ?- pour ce rustre.
Ladite pointe s'émoussa cependant fort vite, et Skarn débuta les formules protocolaires habituelles servant à prendre congé, avant de s'apprêter à reprendre ses déambulations.

Note: Oui, je sais que c'était couuuurt, mais je te l'ai dit, je n'avais AUCUNE inspiration. D'ailleurs, ici aussi, c'est très court, mais déjà, tu m'as donné quelques éléments pour m'inspirer un peu mdr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hayden
Alchimiste déchiré


Pseudo Heaven : Chris
Messages : 59
Triomphe : 46
Date d'inscription : 24/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Ramener son monde

MessageSujet: Re: Training   Mer 8 Avr - 22:16

Note : Si on suit ton post, Skarn s'apprête à partir. Si tu veux un RP de 3 posts, pourquoi pas mais sache que là c'est ton initiation, je suis obligé de te rattraper et de faire en sorte que tu reste mais en RP, les joueurs ne feront pas forcément d'efforts pour te garder surtout s'ils ne trouvent rien à faire. À éviter donc.

Note 2 : Et ... c'est court ... J'ai répondu sur presque rien ...


L'homme encapuchonné se releva à son tour, au départ il répondit sur un ton similaire au mien, réfutant toute responsabilité dans cette colision puis il changea de ton, devenant presque sympathique et avoua ses torts. J'en fis de même :

« Je dois avouer que c'est la première fois que je vois une ville aussi grande. J'étais un peu dans mes rêves. »

Ce dernier me fixa pendant quelques secondes. Droit dans les yeux, on aurait dit qu'il cherchait à sonder mon âme ou qu'il voyait quelque chose que je ne voyais pas … ou il était simplement dans ses pensées mais le peu que je voyais de son regard me mit mal à l'aise, les lumières de la ville se reflétait dans ses lunettes cachées par l'ombre de sa capuche. Finalement, on peut considérer que je l'ai un peu dévisagé également, je cherchais à faire de même avec lui tentant de comprendre ce que des lunettes de soleil en pleine nuit pouvait dissimuler. Sans rien dire, il passa à côté de moi d'une démarche droite faisant comme si je n'avais pas été là. Je pus même sentir l'air qu'il dégagea lors de son passage. Ma réflexion fut longue mais je me retournai et décidai de lui poser une question :

« Pourquoi me dévisagiez-vous ? »

À ce moment-là, je découvrais à peine l'art de l'alchimie et j'étais loin de penser que dès la première utilisation, dès les premiers essais, l'utilisation d'une infime quantité de cristaux pouvait m'affecter physiquement, à cette époque, je pensais ''qu'une fois ce ne serait rien'' ou bien que ''l'alchimie n'est néfaste que sur le long terme'' et que je pourrais m'en détacher quand je voulais. En réalité, ce fut plus compliqué mais là n'est pas le sujet.
Je rattrapai l'homme que j'avais heurté d'un pas vif, le regard déterminé. Encore une fois, je plongeai mon regard dans ses vitres où cette fois-ci, je m'y voyais en reflet. Je lui posai une dernière question avant d'attendre ses réponses :

« Pourquoi des lunettes de soleil en pleine nuit ? »

_________________
Hayden's Theme :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skarn



Messages : 38
Triomphe : 35
Date d'inscription : 16/02/2015

MessageSujet: Re: Training   Jeu 9 Avr - 4:18

Après avoir terminé ses salutations, Skarn se mit en marche comme s'il n'avait jamais été stoppé dans son élan, et entreprit de dépasser l'individu sans plus y prêter la moindre attention. Il faisait nuit noire, et contrairement aux illuminés de ce monde, semblant vivre aux heures nocturnes, lui avait besoin de repos, et décida de se mettre en quête d'un lieu où passer la nuit. Hélas pour lui, il n'eut pas fait trois pas que sa course fut stoppée par une main lui empoignant le bras.

«Pourquoi me dévisagiez-vous ?»

Le temps sembla s'arrêter autour d'eux, alors que les pensées fusaient dans l'esprit de Skarn. En effet, son regard avait marqué un temps d'arrêt en découvrant les yeux rouges de son vis-à-vis, et il s'en rendait compte à présent, cela avait pu être interprété comme une agression, ou tout du moins une menace. Il savait que certaines personnes détestaient être fixées du regard, et il aurait dû se montrer plus prudent. Toutefois, ce qui était fait était fait, et celui qui se montrait désormais menaçant était cet homme qui se permettait de lui empoigner le bras... La rue était bondée de monde. Hommes, femmes, enfants, et même vieillards, ne semblaient avoir de cesse de ruer dans toutes les directions, on ne sait à la poursuite de quoi. Certes, ces gens semblaient trop affairés dans leurs étranges farandoles pour prêter attention à ce qui se passait autour d'eux, mais Skarn doutait que cet homme aux manières grossières tente de le tuer en pleine rue devant une foule de témoins. S'il devait y avoir une rixe entre eux, ce serait alors une rixe à main nue, une bête bagarre entre deux badauds dont l'un avait regardé l'autre de la mauvaise manière.
Cette analyse, qui paraissait pour Skarn avoir duré cent ans, s'était en fait déroulée en une fraction de seconde dans l'esprit de l'homme fauve, qui salua sa providence en notant que celui de ses bras saisi par l'étranger était le gauche. Il fut cependant tiré de cette brève réflexion par une nouvelle question, lancée avec le poids d'une accusation:

«Pourquoi des lunettes de soleil en pleine nuit ?»

Skarn se retourna lentement, sans geste brusque, afin de ne pas donner à l'importun quelque raison de se sentir en danger, et c'est avec un très léger sourire en coin qu'il prit la parole pour répondre sur un ton posé et courtois, pendant que son esprit analysait celui qui lui faisait face; ses postures, les endroits de corps dont on pouvait deviner qu'ils étaient tendus, ceux qui ne l'étaient apparemment pas, l'absence d'arme à sa ceinture, et la capacité évidente de celle-ci à contenir certains ustensiles. L'homme paraissant sûr de lui, devait sans nul doute avoir en sa possession quelque moyen de défense lui permettant une telle assurance, et la logique stipulait donc que ces moyens demeuraient soit dans ses techniques martiales, soit dans ce qui se cachait à l'intérieur de sa ceinture, voire dans savant un mélange de ces deux possibilités.

"Regardez autour de vous, autour de nous -il choisissait sciemment ses mots. S'inclure avec son interlocuteur comme un même ensemble nommé par "nous", pouvait, chez certains individus, inspirer une notion de connivence allant jusqu'à leur faire baisser toute ou partie de leur garde- et dites moi où se trouve la nuit. Certes, le soleil est aller voir ailleurs pour quelques heures si les gens l'admiraient plus, mais les habitants de ce monde ne semblent pas s'en alarmer, baignés des milles et une lumières scintillantes de cette ville. Contrairement à eux, je préfère ne pas me laisser éblouir par des artifices, et ces lunettes m'y aident."

La marque sur son torse s'était mise à luire d'un faible éclat pendant qu'il déclinait ses mots, ce qui n'échappa visiblement pas à son interlocuteur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hayden
Alchimiste déchiré


Pseudo Heaven : Chris
Messages : 59
Triomphe : 46
Date d'inscription : 24/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Ramener son monde

MessageSujet: Re: Training   Jeu 30 Avr - 17:05

Note : Hayden ne prend pas le bras de Skarn. Il marche pour le rattraper et se positionne face à lui. Ce n'est donc pas si violent que ça. Je supposais plutôt que Skarn s'arrête lorsque Hayden posait la question et le rattrapait à ce moment-là.

Note 2 : Évite de prendre le contrôle du personnage du joueur sans son avis. Une simple remarque de ta part sur le fait que le tatouage brille suffisait. Hayden l'aurait vu de toute façon mais le principe du choix de le préciser dans la réponse ou non aurait été là (un des principes du RP).

Note 3 (suite à la 1) : Je réponds par rapport à ton RP donc Hayden a attrapé le bras de Skarn et paraît plus violent qu'il ne le devrait.


Je plissai les yeux lorsque je vis qu'il évita ma question. C'était quoi son problème ? Quoiqu'il en soit, il semblait évident qu'il était assuré, il ne me craignait pas pourtant je ne voyais aucune arme sur lui.
Je desserrai ma main de son bras pour finir par la retirer et la remettre le long du corps. Il mit un peu de temps avant de me répondre, il prit même son temps avant de se retourner, on aurait dit un mauvais ralenti d'un film à bas budget. Les lumières de la ville couraient le long de ses verres pendant qu'il se retournait, il passait en revue tout ce qui l'entourait. On était les deux seuls personnes à ne pas marcher, tous les passants étaient fatigués et bien déterminés à rentrer dans leur foyer plutôt que de s'attarder sur une légère altercation.
Il se décida enfin à me répondre, une réponse que je perçus comme quelque chose de poétique mais aussi tellement étrange. Ébloui par les artifices ? Des simples lumières d'une aussi belle ville peuvent-elles vraiment autant déranger ? Je ne pus m'empêcher de revenir sur ses mots, l'incompréhension collée sur mon visage :

« Vous n'appréciez pas la ville ? Vous n'avez pourtant pas l'air d'être un habitant d'ici. Je me trompe ? »

Je ne voulus pas trop m'attarder sur des détails, qui plus est, j'avais probablement déjà la réponse à ma question, nous ressortions tous les deux de la foule uniforme qui nous entourait. Une autre question me vint à l'esprit et je ne fis pas l'effort de la retenir :

« Qu'est-ce qui vous amène par ici ? »

La question était peut-être trop intrusive, surtout avec un inconnu et évidemment, poser la question sans y répondre soi-même pouvait être dérangeant pour l'interlocuteur mais il fallait bien discutailler avec cette personne qui provenait probablement d'un autre monde, je voulais découvrir. On m'avait déjà dit, à l'époque, que l'univers était gigantesque et que d'autres populations étaient à voir mais combien de mondes existaient, où s'arrêtait réellement cet univers ? Aujourd'hui, je sais que l'univers est quelque chose de relativement infini mais à ce moment-là, je n'en avais pas la moindre idée.
Je fis le premier pas en répondant à ma propre question, histoire d'installer une certaine confiance entre lui et moi :

« Pour être honnête avec vous, je me suis un peu perdu et je ne sais pas du tout où je suis. On pourrait me dire que je suis dans un rêve que je pourrais y croire. J'étais chez moi à tenter quelques trucs et puis, en essayant ces trucs, j'ai atterri ici. »

Je terminai ma phrase en haussant les épaules. Je levai mon index vers le ciel et l'agitai doucement :

« Mais ! Je ne suis pas déçu de ce voyage ! »

_________________
Hayden's Theme :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skarn



Messages : 38
Triomphe : 35
Date d'inscription : 16/02/2015

MessageSujet: Re: Training   Jeu 30 Avr - 18:51

"Je rattrapai l'homme que j'avais heurté" (citation de Toi)
J'ai donc déduis que tu stoppais ma course pour me poser ta question (que tu ne pouvais pas poser sans cela, puisque Skarn aurait simplement continuer à marcher en ignorant Hayden ^^ )
Toutefois, je n'ai jamais dis que Hayden attrapait Skarn de manière violente. Mais puisque c'est ainsi que tu l'as interpreté, c'est ainsi que c'est. Je pense que c'est là le côté amusant du RP, c'est que tu peux écrire une phrase avec un sens, mais que l'autre l'interprete avec un autre sens, et comme c'est lui qui poursuit l'histoire, ben c'est SON sens qui est validé. Du coup, tu as des surprises sur ta propre histoire. J'aime ^^ Bon, je passe à la réponse.


Pendant qu'ils s'observaient mutuellement, l'homme avait lâché prise, ce dont Skarn le remerciait intérieurement, ne souhaitant pas s'adonner à une rixe alors qu'il était tout juste débarqué dans cet étrange environnement. Le personnage repris la parole avant que Skarn ne puisse reprendre sa route...

"Vous n'appréciez pas la ville ? Vous n'avez pourtant pas l'air d'être un habitant d'ici. Je me trompe ?"

Prenant tout juste le temps de respirer (ou alors il n'en avait pas besoin !?), l'individu lança une troisième question, avant même que l'homme loup puisse ouvrir la bouche:

"Qu'est-ce qui vous amène par ici ?"

Skarn resta coi un instant; sa raison passait en revue toutes les possibilités, mais ne trouvait aucune logique à la scène. Quel besoin, ou quel intérêt, avait cet étrange type aux iris rouges, à poser toutes ces questions à un parfait inconnu qu'il venait de percuter dans une rue ?
Qu'avait-il à gagner ?

Ne parvenant pas à répondre à cette dernière question, Skarn décida de la prendre à l'envers: qu'est-ce que lui, avait à perdre ? Tout de suite, une réponse fort logique s'imposa à son esprit:

"Je ne sais pas !"

En effet, il paraissait inconcevable que cette personne s'attache ainsi à faire durer cette situation de co-présence, sans un quelconque enjeu. Donc, enjeu, il y avait bien, mais un enjeu que Skarn ne pouvait pour le moment identifier. Ne sachant pas encore ce qui se jouait, il lui apparaissait par conséquent judicieux de se montrer prudent, pour ne pas dire méfiant, à l'égard de cet inconnu qui paraissait vouloir à tout pris s'introduire dans sa vie. Ceci décidé, il fallait à Skarn choisir les mots qui composeraient sa réponse, et l'impact voulu. En temps normal, ce genre de réflexion ne lui demandait guère plus d'une fraction de seconde, mais il dû cette fois passer plus de temps que cela sans mot dire, car l'hurluberlu s'accapara de nouveau la parole:

"Pour être honnête avec vous, je me suis un peu perdu et je ne sais pas du tout où je suis. On pourrait me dire que je suis dans un rêve que je pourrais y croire. J'étais chez moi à tenter quelques trucs et puis, en essayant ces trucs, j'ai atterri ici."

Donc il aurait subit approximativement le même sort que Skarn... Après tout, cela était probable. Ce qui arrivait à Skarn, pouvait très bien arriver à quelqu'un d'autre; il n'était qu'un type parmi d'autres après tout. Toutefois, ce qui faisait tiquer notre fauve, était l'ensemble de ces déclarations; ce type savait déjà que Skarn n'était pas d'ici, lui sortait qu'il était arrivé de la même manière que lui, et avait des yeux aussi rouge que notre homme, chose qu'il n'avait jamais vu chez personne. Ajoutez à cela le fait que le gusse se cramponne à lui comme un pou à une tête bien chevelue, et vous obteniez la recette parfaite du coup foireux, bien manigancé, avec renseignements pris en amont, et collision rurale prévue depuis le début !

Skarn avait cependant conscience que son allure et son attitude le faisait clairement dénoter avec les badauds alentours, mais tout de même, là, c'était bien trop d'indicateurs. La question qui se posait désormais à lui était la suivante: ce type était-il seul ? Ou avait-il des complices dissimulés alentours, observant la scène, et prêt à agir ?
L'énèrgumène avait profiter de cette réflexion pour conclure son tour de parole en agitant un doigt:

"Mais ! Je ne suis pas déçu de ce voyage !

Décidant de ne rien tenté d'inconsidéré tant qu'il n'aurait pas plus d'informations, Skarn décida de répondre sur un ton humoristique, mais sans donner d'information.

"Est-ce que vous posez toujours autant de questions aux gens que vous bousculez ?"

Scrutant discrètement les alentours, Skarn conclut rapidement qu'il y avait bien trop de monde alentour pour que de quelconques belligérants tentent une attaque commando sur sa personne. D'un autre côté, cela lui rendait impossible de débusquer ses ennemis s'il y en avait réellement. Conduire son interlocuteur dans une rue discrète était une solution, mais le mettait en danger potentiel.
Il eut alors une idée qui, il en était sûre, allait le mettre un temps à l'abri, et lui donnerai l'occasion de préparer la suite:

"Ecoutez, quitte à discuter de ce que je fais ou ne fais pas ici, je préfèrerait autant le faire autour d'une assiette et d'un verre. J'ai toujours très faim et très soif quand je me fais renverser au milieux du rue !!"

Il conclut sa phrase en désignant du bras une échoppe non loin, sur la devanture de laquelle étaient affichés des menus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Training   Aujourd'hui à 10:35

Revenir en haut Aller en bas
 
Training
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Training hélécine samedi
» training de genk
» Intensive Training
» Training Day
» [XY] EV Training - Hordes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts Memento :: Machine à café :: Flood et jeux :: Archives du forum :: Rps-
Sauter vers: