AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Joyeux anniversaire Tonton ~ /pan/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Makoto
Vérité et Honneur


Messages : 8
Triomphe : 15
Date d'inscription : 16/04/2015

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Joyeux anniversaire Tonton ~ /pan/   Jeu 16 Avr - 21:25

Makoto, 30 ans, l’Arche, Discordians
« Vérité et Honneur »
On pourrait croire que Makoto soit un nom peut-être trop doux pour ce type de personne. Mais dans son monde d’origine, ce nom-là voulait aussi dire sincérité, voire vérité. C’est ce qu’il recherche, se rapprocher du plus possible de l’homme dont il est l’essence. Il apparaît très fermé, voire inaccessible face aux autres, le genre que l’on fui, de peur d’être dévoré vivant par son regard froid. Les émotions ne sont pas son fort et on peut dire qu’il en manque. Son homologue humain n’était pas quelqu’un de très émotionnel, mais c’était surtout parce qu’il ne les montrait qu’à ses proches. Makoto est quelqu’un qui a vraiment du mal à ressentir, sans doute à cause de son jeune âge, car finalement, il n’existe pas depuis très longtemps.

Cependant, ce n’est pas pour autant qu’il est naïf, c’est même d’ailleurs le contraire. Calculateur, il n’hésite pas à se passer en boucle des évènements pour trouver la meilleure solution, c’est d’ailleurs un stratège dans l’âme. Son expérience de combat, hérité de son homologue humain, lui vaut d’être confortable dans les situations de stress et de combat. Donnez-lui quelques soldats, une forteresse à envahir et voilà qu’il s’élancera à la poursuite de celle-ci. Son tempérament ne lui autorise pas l’abandon, si bien qu’il est décidé à suivre son seigneur jusqu’à la fin des temps. Son seigneur ? Abnegatio. Après tout c’est lui qui l’a créé. Makoto n’est ni motivé par le pouvoir, l’argent ou l’Eden, mais bien par le sacrifice de sa maigre vie pour son seigneur. Pour lui il est capable de tout, simplement par honneur, tant qu'il possède une place dans l'Histoire des mondes.

La vérité, il la cherche aussi chez les autres, chez ses opposants et ses alliés. Makoto dénigrera très facilement ceux qui combattent uniquement par égoïsme. Il ne supportera pas ceux qui fuient par lâcheté, ou ceux qui croient être dans le vrai alors qu’ils en sont encore très loin. Pour lui, un vrai combattant se doit de mettre sa vie en péril pour une cause qu’il croit juste, il ne doit y avoir ni hésitation ni orgueil dans son cœur. Ils doivent se conduire comme des samouraïs. Reste à savoir si une telle personne existe dans ces mondes…

Dans tous les cas, lors de ses missions, Makoto est toujours sérieux. Son comportement, bien qu’effrayant, éveille très souvent des sentiments comme de l’admiration à son égard. Il n’a jamais vraiment sût dire pour quelle raison cependant. Il n’a pas peur de sacrifier ses « alliés », si c’est ce que lui demande Abnegatio et c’est avec un grand détachement qu’il effectuera ses actions. Peut-être regrettera-t-il alors, après coup, mais le Discordian n’en laissera rien paraître. Après tout, son homologue humain aussi avait dû accomplir des choses qu’il aurait préféré ne jamais faire.

Mais n’allez pas croire que Makoto n’est pas capable d’agir par lui-même, d’ailleurs, c’est ce qu’il fait lorsqu’il n’a aucune mission à accomplir. Dans ce genre de cas, il essaie de se rapprocher un peu plus de son homologue humain, en se remémorant les instants dont il se souvient. Devenir véritable, c’est aussi, pour lui, devenir cet homme, le remplacer entièrement, tout en se faisant une place dans l'Histoire. Makoto ne pense pas pouvoir avoir une identité à lui, puisqu’il ne reste pas moins une erreur. Quelque chose qui ne devrait pas exister ne devrait pas avoir une place dans un monde, mais peut-être qu’en devenant humain, il pourrait se faire une place dans celui-ci. D’ailleurs, s’il possède le moyen de sauver une vie qu’il juge juste, ou d’en supprimer une qui lui semble injuste, soyez sûr qu’il tentera tout pour le faire. Bien sûr, il ne faut pas que cela soit en contradiction avec les plans d’Abnegatio.

Les pensées qu’il possède en général montrent qu’il est très introverti, mais Makoto n’est pas dénué de capacités pour s’exprimer. Bien qu’il n’apparaîtra pas comme quelqu’un de sociable, c’est un homme qui, en général, dit les bons mots au bon moment. Makoto ne parle pas pour rien dire, d’ailleurs ce n’est pas le type de personne avec qui on parlera du beau temps et de la pluie. Cependant, c’est une personne avec laquelle on peut facilement se confier, puisque le Discordian ne cherchera jamais à parler de lui, ou des autres. D’ailleurs, il est peut-être même la meilleure personne à qui demander des conseils, puisque Makoto ne dira seulement que la vérité, aussi lourde soit-elle.

Difficile à sonder, à comprendre, difficile aussi de se dire qu’à l’intérieure de cette imposante carrure se trouve quelqu’un de perdu, cherchant à se faire une place dans le monde. Makoto suivra ses objectifs, ses idéaux et ses croyances jusqu’au bout de son périple, c’est la seule vérité dont il est réellement conscient.
C’est un homme que l’on remarque en général très facilement de par la blancheur de sa peau, ainsi que la noirceur de ses cheveux. Imposant, il fait un mètre quatre-vingt-deux pour quatre-vingt-cinq kilogrammes, autant dire que lorsqu’il traverse une rue, la plupart des gens le voient et même parfois ont peurs. Ce n’est pas vraiment consciemment qu’il fait peur aux autres, mais ce n’est pas quelque chose dont il se préoccupe vraiment. Makoto se tient toujours de façon droite et peu importe la situation, il garde souvent une expression fermée, presque proche de la colère, en apparence. C’est un homme qui semble avoir été façonné pour impressionner ses ennemis.

Sa physionomie semble très stricte, avec un front large donnant sur quelques rides au milieu. Des sourcils épais souvent froncés, accentuant ses traits, pour donner sur un nez droit légèrement pointu qui donne du volume à son visage. Ses grands yeux sombres sont vides, sans aucune lueur, de couleur grise en général, avec une légère poche de fatigue juste en dessous, sans doute dû à l’âge. Ce regard vide peut en envoûter certain, en effraie d’autre, en tout cas, personne n’y est jamais resté indifférent. Sa bouche pâle sans expression ne semble se résumer qu’à un trait large sur sa figure ovale et ses lèvres  ne parlent que très peu et ne sourient jamais. Si on descend un peu plus bas, on peut voir sa mâchoire carrée est conséquente sans pour autant être disproportionnée et son menton semble légèrement arrondi.  On peut ensuite dégringoler vers son cou musclé qui laisse place à ses épaules sur lesquels tombent ses cheveux. Ceux-ci sont noirs ébène, ondulant légèrement dans le vent. Ils encadrent chaque côté de son visage et quelques mèches lui tombent sur le front.

Ses épaules droites nous amènent à son torse large qui renforce sa grandeur. Elles laissent très vite place à ses bras, ses poignets fins et ses mains habiles, fortes, renforcée par la maîtrise du sabre. Sur son vaste torse se dessine de petites lignes horizontales, montrant ses muscles saillants et plus bas, un ventre légèrement arrondi dû à l’âge et les lignes parcourant ses aines jusqu’à ses parties intimes. Enfin, ses jambes sont puissantes, imposantes, se terminant par des pieds plutôt euh, normaux ?

Quant à son style vestimentaire, Makoto est resté dans le temps de son homologue humain, cela veut dire qu’il ne porte que des costumes d’époque. Un style très sombre, avec une redingote longue lui arrivant jusqu’aux mollets, qu’il ne ferme jamais. En dessous, une chemise comprenant de nombreux boutons, avec un col relevé, avec un léger foulard blanc dépassant du creux de son cou. A partir de ses hanches étroites, Makoto s’habille d’un pantalon de casimir noir, serré grâce à deux ceintures en cuir brun. Son bas descend jusqu’à ses mollets et s’enfouissent dans des bottes d’équitation sobres, noires, en cuir. Au niveau des accessoires, il possède une montre à gousset logée au creux d’une poche de son manteau. Il arrive souvent à Makoto de la sortir pour regarder l’heure, mais cette montre s’est arrêté depuis longtemps et peu importe combien de fois il la remonte, une habitude qu’il tient de son homologue humain.

Sur sa hanche gauche, il porte le daishô, c’est-à-dire un katana et un wakizashi. Ce sont ses deux armes de prédilection, même s’il se souvient que son homologue humain utilisait aussi un revolver. Ce sont des répliques de celle de l’humain, qui sont apparu en même temps que sa naissance. Makoto ne se souvient plus de leur nom. Leur manche est entièrement noir et leur garde est de la même couleur, débouchant sur une lame fine et aiguisée, qui a évidemment déjà servie. Leur fourreau est entièrement couleur sang, attaché à l’aide des ceintures en cuir et de quelques lanières.
Style de combat
Ses techniques sont assez crues, reposant pour la plus grande partie sur la force physique et sa capacité d’esquive. Ses attaques sont piquées, ou alors elles servent à trancher son adversaire. Inutile de dire que dans les deux cas, ceci blesse fortement. Ne vous faites aucune idée, lorsque Makoto attaque, ce n’est ni pour jouer, ni pour simplement blesser : c’est pour tuer. Autant dire qu’il ne dégaine pas à la légère et il aura toujours une raison pour le faire. Son katana est surtout fait pour trancher et piquer, comme expliqué plus haut, et son wakizashi sert surtout à faire des parades, lorsque son katana est hors de portée.
Il peut lui arriver aussi d'utiliser ses poings, dans le cas où il est totalement désarmé, ou que le combat ne justifie pas de prendre son katana.
Lorsqu’il se fait toucher, Makoto arrive quand même à rester en combat en général. Mais lorsque ses blessures deviennent importantes et qu’il reste tout de même debout, cela relève plus de l’obstination et de l’entêtement qu’une réelle capacité de défense. On peut dire que sa volonté est sa première force.
Cependant, il ne connait rien en magie.
L'objectif de votre personnage
Suivre les ordres de son seigneur.
Se faire une place dans ce monde en se forgeant une identité parfaitement à l’image de celle de son homologue humain.
Histoire
Il y avait un chef d’une résistance du nom de Naito Hayato, un homme dont la vie n’avait surement pas été facile. Le monde dans lequel il évoluait, était déchiré par les guerres civiles et la mort planait sur chacun des résistants au pouvoir qui s’affirmait peu à peu. Bientôt, Hayato et le reste des résistants n’étaient plus qu’un grain de sable, face à l’immensité du pouvoir de ceux qui s’étaient abandonnés aux ténèbres. Car oui, même si peu le savaient, les ténèbres avaient peu à peu gagné le corps du monde, cherchant désespérément pour dévorer son cœur. Leur gourmandise aurait pu être facilement éradiquée, si certains ne s’étaient pas approprié leur force, au détriment de ce qu’ils possédaient de plus cher : leur cœur. Hayato n’allait certainement pas se laisser abattre cependant. Pour quelle raison se battait-il ? A vrai dire, ce n’était pas pour lui, ni pour protéger les siens, mais pour l’honneur, pour son seigneur, pour son idéal. Le seigneur en question était celui qui avait été au pouvoir depuis plus de 300 ans, mais il s’était fait renversé par le nouveau gouvernement. Celui-ci prônait des valeurs, qui, bien qu’alléchantes, n’aspiraient qu’à profiter à ceux qui pouvaient en payer le prix.

Bien que la défaite les attendait au bout du couloir, Hayato était le dernier rempart à l’abandon et personne, aucun sans-cœur ni humain n’arrivait à l’abattre. Bien plus qu’une force d’esprit, de cœur ou tout simplement de corps, le destin lui-même semblait l’aider à avancer encore. Et pourtant, les défaites s’accumulaient. Les batailles sur terre, sur mer, se finissaient toujours par une vague de sang sur les corps meurtris de ceux qui étaient tombés. C’était le monde, le monde brisé, dans lequel Hayato vivait. Mais ce n’était pas le nombre, ni la mort présente, qui allait faire frémir le guerrier qui commandait la résistance. C’est alors que, contre toute attente, quelque chose sembla se défaire. Ce n’était pas les sans-cœurs qui avaient été la cause de ce changement, mais le gouvernement qui avait pris le pouvoir, qui craignait que Hayato laisse une trace indélébile sur le sol de ce monde. Parce que tous ceux qui le connaissaient gagnaient vite confiance en soi, c’était quelqu’un de sérieux, de brave, qui n’abandonnait jamais ce pour quoi il s’était battu depuis tant d’année. Le gouvernement craignait alors qu’une révolution de plus ne se fasse dans un futur proche, que quelqu’un déciderait à reprendre la quête de Hayato, même après que celui-ci ne meurt.

Ils se méfiaient de chacun des paysans, de chacun des guerriers au sein de leur cité, de tous ceux qui avaient pu le croiser, le connaître. Ils cherchaient des espions, des scélérats qui profiteraient de la paix pour frapper le gouvernement et le renverser. Ils devenaient paranoïaques, à force d’avoir trop de pouvoir. Le gouvernement prit donc la décision de changer l’histoire même du monde. Ils firent alors appel à un personnage - sans doute un Discordian - pour leur permettre de réaliser ce vœu. D’où il venait, comment ils avaient pu se contacter, très peu le savaient. Ainsi, la menace future n’existerait plus, et l’idée même de la résistance ne naîtrait jamais dans le cœur de ces hommes. La naissance d’une personne était effacée, et bientôt tout ce qu’elle avait pu représenter aux yeux des autres, tout ce qu’elle avait pu accomplir, avait disparu. De ce fait, jamais la résistance ne put se former, laissant au nouveau gouvernement le loisir d’imposer son idée, de tuer l’ancien seigneur sans aucun scrupule, sans que jamais personne ne puisse jamais s’y opposer. Même si de nombreuses vies purent être sauvées, la vérité de l’histoire s’en retrouvait brisée. Hayato avait été l’esprit de la résistance, le cerveau, et il n’existait plus rien de tout cela.

C’est dans cet événement, que peu de gens connaissent finalement, que Makoto pu naître. Il était la personne qui ne devait plus exister dans ce monde. L’esprit ou la volonté de l’homme qui n’avait pas pu mener la résistance, qui n’avait pas pu s’opposer au nouveau gouvernement afin d’aider son seigneur, pour qui il avait toujours été loyal. Personne ne pouvait jamais plus le connaître, et c’est pour cela que de ce temps perdu, Makoto apparu. Ce n’était pas vraiment le « Hayato » qui avait été le leader de la résistance contre ce gouvernement, puisqu’il ne se sentait pas attaché à ce monde. Cependant, Makoto avait conservé les rêves, les idéaux, l’expérience, quelques brides du passé, mais surtout la volonté de cet homme. Sa force n’était plus dirigée vers le seigneur qui régnait jadis sur le monde, mais Abnegatio, l’entité qui l’avait permis de vivre, malgré tout. Les sans-cœurs finirent éventuellement par dévorer le monde entier, aidés par les paradoxes apparus à cause du changement qui s’était opéré dans le passé. Ils n’avaient eu que ce qu’ils méritaient, pour leur paranoïa, pour leur soif de contrôle. A présent ils payaient le prix d’avoir effacé un homme. Car même s’ils avaient pu éviter de nombreuses morts, ils avaient finalement mis le monde dans un état proche du chaos.

Makoto gardait tout de même une raison pour rester dans ce monde. Il voulait rencontrer la personne qui avait permis sa création. Autre que le gouvernement et les scientifiques, Makoto savait que quelqu’un les avait grandement influencés pour créer cette anomalie, pour changer l’histoire de ce monde. Et un jour, alors que les sans-cœurs commençaient à s’approcher du cœur du monde, que les paradoxes créés se mettaient à devenir de plus en plus incohérents, Makoto le vit. Ou du moins, il aperçut le dos de cette personne, vêtue d’un long manteau noir, alors qu’il traversait un étrange portail. Etait-ce Abnegatio qui l’avait guidé jusque-là, pour créer des anomalies ? En tout cas, cet homme était parti et Makoto n’avait aucune raison de rester dans ce monde qui se détruisait peu à peu. Comme son homologue humain, il devait servir son seigneur, puisque c’était pour cette raison qu’il avait été créé. Et pour cela, le Discordian y mettrait toute sa volonté. Alors, juste sur le point d’entrer dans le portail, Makoto regarda une dernière fois le monde dans lequel il n’avait pas pu exister, avant de s’avancer vers l’inconnu. Au bout du « tunnel » qui se dessinait alors sous ses yeux, le Discordian atteignit l’autre côté.

Et là, un paysage totalement différent de ce qu’il avait pu voir jadis : un autre monde. Des lumières, de nouvelles choses qu’il n’avait jamais vues jusqu’à présent. Une voix l’appela finalement, elle semblait à la fois lointaine et proche, tandis qu’il scrutait le nouvel horizon qui se dévoilait devant lui. Abnegatio lui parlait. Pourquoi avait-il attendu autant de temps avant de se manifester ? En tout cas, c’est lui qui lui expliqua son but en tant que Discordian, sa nature même, avant de lui proposer de participer à l’élaboration de son plan. Créer un Eden pour les Justes. Bien que Makoto ne comprenait pas vraiment les motivations, ou même la chance que cela représentaient pour les élus, il avait enfin trouvé une place potentielle pour lui dans son existence : aider à amener ce plan à exécution, en servant Abnegatio, jusqu’à la fin. Même s’il on ne pouvait pas vraiment appeler cela du bonheur, puisque Makoto ignore absolument tout l’existence de ce sentiment, c’était un grand honneur pour lui, de servir quelqu’un de si grand et de si puissant.

Abnegatio et son but apparurent comme la vérité absolue, aux yeux de Makoto, ou du moins une forme si proche de celle-ci qu’elle finirait par le devenir. Ainsi, personne ne réécrirait plus jamais l’histoire pour effacer quelque chose d’important, puisque la Vérité de l’Histoire, serait telle qu’Abnegatio l’affirmerait, telle que son seigneur l’avait conçu. Makoto se battrait pour faire partie de cette histoire, et peu importait les conséquences, il savait que son seigneur le guiderait jusqu’à la fin.
Test-Rp
Makoto regarda dans le ciel de la ville de traverse, alors qu’il appelait Abnegatio dans son for intérieur. Ce qu’il lui était arrivé lui semblait très étrange à vrai dire, mais peut-être devait-il garder cela pour lui. Après tout, c’était peut-être commun à tous les discordians de pouvoir rêver comme ceci, mais cela n’était jamais arrivé à Makoto jusqu’à maintenant. L’homme descendit les marches, pour fixer les grandes portes qui se trouvaient à gauche et devant lui. Son regard parcourut la place de la ville, et se dirigea vers l’auberge dans laquelle il avait passé la nuit. Il retint un soupir en repensant à sa nuit, puisqu’elle lui avait semblé totalement incompréhensible. Ce rêve n’avait eu aucun sens, et il lui semblait à la fois très singulier, mais aussi très familier. Makoto se souvint de l’immensité noire qui était tout autour de lui, il ne semblait n’y avoir aucune fin, ni aucun commencement.



Perdu au milieu de nulle part, l’homme s’était mis à marcher sans but, puisque tout avait disparu. Etait-ce la fin de tout, le but d’Abnegatio était-il accompli ? Alors que ses pensées fusaient dans ce sens-là, Makoto se retrouva face à une jeune femme, dont il était certain de ne jamais avoir rencontré auparavant. Pourtant, la ville de Traverse regorgeait d’humain de différentes tailles, couleurs, et même parfois de forme. Celle-ci était bien plus petite que lui, plus jeune aussi, du moins, c’est ce que disaient ses traits. Mais le plus marquant pour Makoto, était son expression presque joyeuse, de plénitude, qui se dessinait, avec un sourire légèrement pâle, mais tout de même lumineux. Elle possédait de courts cheveux violets encadrant sa peau blanche et son regard doré, peut-être un peu triste, tandis que derrière elle, des ailes blanches se déployaient. Makoto ne se souvenait plus vraiment du reste de son corps, mais avant qu’il puisse réagir convenablement, celle-ci s’approcha d’une façon légère. Son pas sembla résonner dans l’espace sombre et ils maintinrent le contact visuel qu’ils avaient alors mis en place.

Une fois qu’elle fut à portée de lui, la jeune femme le fixa et élargit son sourire, mais ses yeux restaient tristes, comme si elle ressentait du regret sur ce qu’elle s’apprêtait à dire. Elle avait quelque chose dans sa façon d’être qui laissait penser qu’elle avait accompli un long chemin jusqu’ici. Quand elle se mit à parler la première fois, Makoto était incapable de comprendre ce qu’elle disait, de toute façon cela ne devait pas être très important. Et puis, lorsqu’il tourna la tête ailleurs, pour regarder les alentours et trouver une sortie, ou quelque chose à faire, la jeune femme lui attrapa la main. Sa voix cristalline atteignit finalement les oreilles du discordian, qui semblait être incapable de bouger.

« Tu lui ressembles beaucoup. C’est amusant, je ne comprends pas pourquoi tu lui ressembles tant. »

Que voulait cette jeune femme alors, avec ce sourire presque gênant qu’elle lui offrait ? L’inconnue finit par lâcher la main, sans doute car elle comprit vite que ce n’était pas très correct de s’approcher si près d’un étranger. De plus, ce n’était pas comme s’il n’était pas armé, la jeune femme ailée n’avait aucune idée de ce que Makoto était capable de faire, si jamais il ne la lâchait pas. Le regard dur que le discordian lui offrit la fit simplement rire doucement, alors qu’elle semblait faire quelques pas de danse autour de lui, pour finalement se mettre à continuer son chemin. La jeune femme se retourna de nouveau et lui adressa un nouveau sourire, avec cette fois des yeux plus joyeux, alors qu’elle lui faisait signe.

« Fait attention à toi ! »

L’inconnue lui sembla être de plus en plus loin et sa voix faisait écho dans la tête de Makoto, alors que tout s’effondrait peu à peu. Il la vit disparaître dans le noir, sans pouvoir l’atteindre. Le discordian se sentit tomber, peut-être même voler, puis engloutir par la profondeur du noir dans lequel il avait été enfermé. Makoto sentit une souffrance lui peser sur l’esprit et entendit même un cri, mais il ne venait pas de cette femme. C’est lorsqu’il l’entendit une nouvelle fois qu’il comprit que ce hurlement venait de lui-même. Makoto s’était réveillé déboussolé, en sueur et surtout incapable de retrouver le sommeil.



Non vraiment, ce rêve n’avait eu aucun sens, il lui avait pourtant semblé tellement réel… Mais ce n’était pas important. Makoto avait une mission à accomplir et le rêve était peut-être la preuve qu’il devenait de plus en plus humain. Après tout, ceux qui rêvaient, c’étaient les humains, pas les autres. Donc plutôt que de s’enfermer sur le sens de ce rêve, peut-être valait mieux se concentrer sur ce que rêver signifiait. Makoto le sentait, plus les jours passaient, plus il s’approchait de la vérité. Bientôt, Abnegatio arriverait à ses fins, et lui aussi.


Dernière édition par Makoto le Dim 3 Mai - 20:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hayden
Alchimiste déchiré


Pseudo Heaven : Chris
Messages : 59
Triomphe : 46
Date d'inscription : 24/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Ramener son monde

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire Tonton ~ /pan/   Ven 17 Avr - 22:57

Tout d'abord, bienvenue à toi Makoto Smile

Il y a deux points qui nous gênent dans ta fiche :

- Ton histoire nous est un peu trop confuse. Et voici comment j'ai compris le début de ton histoire : "Makoto apparait de nul part. Pendant la bataille de son monde en boucle, il aperçoit un homme à l'horizon. Il meurt et revient à sa journée et ainsi de suite." Dans la suite, tu dis que Makoto a des souvenirs et des aptitudes de combat mais de qui ? Comment ? On aimerait également que tu parle un peu plus de la naissance de Makoto.
 Ton histoire part un peu dans tous les sens, en soit et laisse trop de mystère autour du personnage.

- Tu fais une confusion entre Paradoxe et Boucle. Un monde qui est dans une boucle tourne en rond, tous les habitants reproduisent exactement la même chose en "boucle" pouvant s'étaler sur un ou plusieurs jours. Les paradoxes ne peuvent pas s’accentuer et s'empirer dans un monde s'il est piégé dans une boucle^^
 Qu'un paradoxe est une anomalie dans le monde, ce sont des faits étrange et dangereux mais est rare dans un monde protégé par une boucle temporelle.
 Et le Chaos signifie que le monde est en train de sombrer/mourir. Ces mêmes paradoxes et des Discordians y sont nombreux.

_________________
Hayden's Theme :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neige
Flocon mécanique


Messages : 34
Triomphe : 20
Date d'inscription : 31/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire Tonton ~ /pan/   Sam 25 Avr - 21:21

Hey !
Du nouveau ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makoto
Vérité et Honneur


Messages : 8
Triomphe : 15
Date d'inscription : 16/04/2015

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire Tonton ~ /pan/   Dim 3 Mai - 20:42

J'ai corrigé ! ~
Je sais pas si ça passera, mais bon, j'pense à des histoires trop tordues. xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celsia
Bug de la matrice


Messages : 69
Triomphe : 86
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Briser Elsa physiquement et psychologiquement pour la contrôler et l'enfermer dans sa boucle temporelle.

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire Tonton ~ /pan/   Sam 9 Mai - 21:35

Coucouuu ! Bienvenue et désolée pour le retard ! C'est beaucoup mieux, tout est cohérent avec le background du forum, j'ai donc le plus de te valider ! Tes questions du pallier de l'éveil te seront envoyées par mp sous peu.

Très bon jeu à toi et n'hésite pas à rejoindre l'évent en cours de route Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire Tonton ~ /pan/   Aujourd'hui à 21:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Joyeux anniversaire Tonton ~ /pan/
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joyeux anniversaire au chef adoré
» joyeux anniversaire Leetha.
» Joyeux Anniversaire Roberto !!!!!
» Joyeux anniversaire floc!
» Joyeux anniversaire Malena

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts Memento :: Tutoriel :: Fichiers de sauvegarde :: Fiche de présentation :: Fiches validées-
Sauter vers: