AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 On n’a jamais trop de connaissance [ouvert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Mog
Chronomancien amnésique


Pseudo Heaven : Raito Kami
Messages : 11
Triomphe : 12
Date d'inscription : 28/09/2014
Age : 23

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: On n’a jamais trop de connaissance [ouvert]   Sam 13 Juin - 14:43

Le Jardin Radieux. Un monde autrefois baigné de lumière, mais qui avait sombré suite à la prise de pouvoir d’un être empli de Ténèbres. Au cours de ses voyages, le Mog avait entendu beaucoup d’histoires sur ce monde, et découvert comme il était passé d’un royaume paisible offrant une tranquillité bienveillante à ses habitants, à une ville surplombé par un château d’effroi, repaire de Maléfique et de ses acolytes, renommé en Forteresse Oubliée. Ce monde n’avait dû sa libération qu’aux efforts d’un groupe de personnes originaires de ce monde, et d’un porteur de la Keyblade très connu. Même si la reconstruction suivait un rythme régulier, ce monde, bien qu’ayant retrouvé son identité, n’avait pas recouvré son prestige, et les ruines de l’ancien château étaient toujours présentes pour rappeler aux visiteurs comme aux natifs des dangers des Ténèbres. Toutefois, ce château avait abrité un laboratoire appartenant au souverain de ce monde, un scientifique qui avait mené des recherches sur les cœurs. Cela, le Mog l’avait également appris des habitants, et de créatures très proches physiquement de lui, à ceci près que leur pompon semblait plus duveteux. Ces Mogs l’avaient tout de suite apprécié, allant même jusqu’à l’appeler leur cousin. Leur race et la sienne étaient sans doute assez proches, mais il était aussi possible qu’il soit une créature unique, ne faisant partie d’aucune race de Mog, auquel cas il leur était aussi éloigné qu’il ne l’était des humains. Mais s’il était venu dans ce monde, ce n’était pas pour se rapprocher des Mogs locaux, ni pour faire du tourisme. Il était venu dans un but précis.

Car si Ansem le Sage, l’ancien souverain de ce monde, et ses assistants avaient autrefois mené des recherches sur les cœurs, il n’était pas impossible qu’ils aient mené des recherches sur d’autres sujets, notamment sur le Temps et l’Histoire, qui intéressaient beaucoup le Mog. Si c’était bien le cas, il resterait peut-être des traces ou des notes dans le laboratoire. En allant demander au comité qui se chargeait de la restauration de la ville, le Mog apprit également la présence d’une bibliothèque très fournie dans l’ancien château. L’une ou l’autre de ces salles lui apprendrait peut-être quelque chose sur des perturbations dans le flux du Temps, des légendes sur l’Histoire, même quelque chose qu’il n’aurait pas envisagé lui serait sans doute utile. Certains récits ou traités lui donneraient peut-être des idées sur des manières d’employer la magie auxquelles il n’avait encore jamais pensé. Après avoir remercié les jeunes gens du comité, le Mog se dirigea en flottant doucement vers l’ancien château. Sur le chemin, il put voir des Sans-cœur apparaître, aussitôt éliminés par un système automatique faisant émerger des sphères d’énergie qui explosaient au contact des entités ténébreuses. La magie du feu, qu’il pouvait utiliser dans une certaine mesure, avait elle aussi un potentiel explosif, mais il était dangereux de faire appel à des sorts explosifs, qui pouvaient rapidement échapper au contrôle de leur lanceur. Comme il était facile de détruire, la pyromancie était une aptitude couramment répandue, mais il n’était pas rare non plus d’assister à l’emploi de sorts trop puissants, ce qui avait tendance à avoir des conséquences fâcheuses. Reprenant son chemin, le Mog n’eut plus beaucoup de chemin à parcourir avant d’arriver à destination.

Arrivant devant la porte principale, il constata avec dépit que celle-ci, fermée, était beaucoup, beaucoup trop imposante pour une créature de son gabarit. Un humain saurait sans doute l’ouvrir, encore qu’il avait des doutes, mais c’était rigoureusement impossible pour lui. Heureusement, il pouvait voler, et entra par un trou dans le mur, témoignage des batailles qui s’étaient déroulées là. Il arriva alors dans un grand hall, qui avait dû, à une époque, comporter des colonnades, une belle fontaine, et un double escalier en marbre. Mais hélas, presque tout ceci s’était effondré, et c’était un miracle que le plafond se soit pas affaissé suite au manque de support. Cependant, un seul chemin subsistait, et le Mog fut bien obligé de l’emprunter. Fort heureusement, il s’agissait de celui menant à la fameuse bibliothèque, qui faisait honneur aux informations récoltées. Les étagères étaient remplies de livres, au point où il aurait été difficile de glisser une feuille de papier entre deux ouvrages. Ne restait plus qu’à consulter les rayons pour dénicher un livre qui intéresserait notre créature à pompon. Une tâche presque titanesque pour un Mog.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Bravehearts



Messages : 22
Triomphe : 14
Date d'inscription : 28/05/2015
Age : 22

MessageSujet: Re: On n’a jamais trop de connaissance [ouvert]   Mer 17 Juin - 0:33

(Mon Rp précédent est l'éveil de Stitch: http://www.kh-memento.com/t380-meme-les-extra-terrestres-revent#1566 )

Une alarme réveilla Stitch du rêve qu'il faisait. Tout lui avait semblait si réel et si proche, Lilo n'avait été qu'à quelques pas de lui lorsqu'il jouait de la guitare avec Elvis. Maintenant tout cela s'étaient évanouie dans un vacarme assourdissant et une lumière rouge clignotante emplissant le cockpit. Il savait très bien ce que cette alarme indiquée : Il entrait dans un champ d’astéroïdes et en avait déjà rasé un de très près en dormant. C'était le désavantage d'un pilotage automatique : On file tout droit sans se soucier de ce qui pourrait se trouver sur sa route.
Émergeant rapidement de son rêve, Stitch se pencha sur les commandes et tapa une série de boutons pour désactiver ce pilote automatique avant de reprendre les commandes. Il laissa s'échapper ses deux bras supplémentaires de son corps pour l'aider à se servir de ses commandes. Il n'aurait pas trop de quatre bras afin d'éviter tout ses obstacles.

Tandis que les deux mains les plus haute tenaient fermement le manche de direction, sa deuxième main droite tira un levier afin de baisser la vitesse et sa deuxième main gauche se chargeait de s'attaquer aux obstacles trop proche. Il fusa avec grâce à travers ces pierres volantes, parvenant à garder un contrôle total de la situation. Le vaisseau "Rouge" virevoltait, esquivant et détruisant à tout va. C'est alors qu'un astéroïde d'une envergure dangereusement inattendue se présenta face à lui, lui barrant la route. Il était bloqué car des rochers trop proche l'empêchaient de fuir. Il tenta alors un tir et brisa cette énorme roche, projetant de lourds débris dans sa direction.
Son vaisseau fut touché de plein fouet à plusieurs reprises, le faisant reculer et l'expulsant hors du champ d'astéroïdes.

Le choc avait été terrible et le vaisseau était dangereusement endommagé. Stitch consulta ses instruments de navigation et s'aperçut que les dégâts étaient considérable et irréparable sans une bonne connaissance mécanique. Il réfléchissait certes plus vite qu'un supercalculateur mais il lui fallait apprendre avant de pouvoir réaliser ses opérations, qui plus est il devait retourner sur la terre ferme pour observer si les dégâts n'étaient pas encore pire qu'indiqué. Il observa alors sa carte de l'Espace et s'aperçut qu'il n'avait que très peu voyageait durant son rêve. En effet, tandis que la carte électronique semblait souffrir de coupure et de saut d'écran, il put voir que le monde le plus proche était une nouvelle fois le Jardin Radieux qu'il venait à peine de quitter. Il décida finalement d'y retourner avant de reprendre ses recherches.

Le chemin du retour fut long et laborieux. En effet les réacteurs, entre autres, avaient reçu de lourds impacts et celui de droite avait tendance à rendre un peu l'âme. De la fumée s'en échappait en crachotant par a-coup. Lorsque le monde entra dans son champ de vision, Stitch ne put retenir un soupire de soulagement. Pourtant, ayant un réacteur en moins et l'autre commença à s'épuiser, atterrissage fut littéralement dur et il manqua de s'écraser sur un château déjà en ruine. Heureusement pour lui le choc fit beaucoup de bruit, pas mal de dégâts au vaisseau et aurait pu lui être fatal s'il n'était pas un être créé pour être littéralement increvable. Il expulsa le verre de protection brisé d'un coup de patte et se dirigea alors vers le château.

Il en avait déjà entendu parlé lors de son séjour ici. L'ancien château d'Ansem le Sage, ou quelque chose comme ça, qui avait été le témoin d’événement relativement sombre impliquant des sans-coeur. A l'intérieur d'un château habité par un sage se trouvait forcément une bibliothèque et donc peut-être un moyen de réparer le vaisseau et reprendre la route vers un nouveau monde. Stitch s'avança tout d'abord vers la porte puis aperçut le trou dans le mur. Son atterrissage avait déjà fait assez de bruit et il ne voulait pas spécialement attirer l'attention. Il préféra passer par ce trou en escaladant en se servant de ses griffes afin d'arriver dans les couloirs.

Il resta toujours accroché au plafond, étant beaucoup plus discret ainsi et tout aussi rapide et s'avança un peu au hasard. Après avoir cherché dans plusieurs salles spacieuses mais vides ou en ruine, Stitch tomba enfin sur une porte entrouverte dans laquelle on pouvait apercevoir des ouvrages. L'expérience 626 se glissa alors à l'intérieur en s'agrippant toujours au plafond. La suite lui donna raison car une créature était déjà présente, une sorte de peluche avec un pompon sur la tête, et semblait s'intéresser aux livres. S'il ne faisait pas de mal à Stitch alors Stitch l'ignorerait et resterait dans l'ombre. Il s'avança vers la bibliothèque la plus proche et attrapa un ouvrage :

"Journal d'Ansem n°03", ce n'était visiblement pas ce que l'extra-terrestre recherchait mais décida de feuilleter rapidement le livre, très rapidement même et, constatant que son contenu ne l'intéressait pas, jeta le journal au loin dans un coin avant de prendre le deuxième livre de la rangée tout en grognant sur ses recherches n'aboutissant pas.

Il continua ainsi, rejetant les livres qu'il jugeait inintéressant, pendant plusieurs longues minutes jusqu'à créer une véritable montagne de livre dans un coin de la pièce, amenant réellement le désordre dans une bibliothèque pas vraiment au top.
Finirait-il par trouver ce qu'il recherchait ? Lui-même commençait à en douter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faris Scherwiz
Capitaine Pirate


Messages : 36
Triomphe : 10
Date d'inscription : 30/07/2014
Localisation : Quelque part...

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: On n’a jamais trop de connaissance [ouvert]   Mer 17 Juin - 11:51

Faris s’étira en faisant craquer négligemment ses os ; ses blessures s’étaient remises depuis le combat contre le sans-cœur géant. Par contre, il n’avait plus revu l’homme aux cheveux blancs depuis.

Après leur combat contre le monstre, les deux combattants s’étaient hissés avec peine jusqu’à la ville pour y trouver des secours. Au début, la plupart des gens fuyaient devant ces deux étrangers couverts de blessures mais ils avaient finalement trouvés des gens qui s’étaient occupés d’eux.
A son réveil, Artis n’était plus là. Faris en profita pour remercier leurs sauveurs et les interroger à propos de son monde ou tout ce qui s’en rapportaient ; malheureusement, ils s’en savaient moins que lui. Ils lui parlèrent cependant de la vieille forteresse, où il pourrait sûrement trouver quelque chose dans l’ancienne demeure d’un savant. Il les remercia une dernière fois et partit en direction de la forteresse, non sans qu’ils essayer de l’en dissuader d’y aller.

En chemin, le capitaine se posa des questions sur ce qu’il faisait ici, dans ce monde.

* Et si Exdeath était toujours en vie ? Je l’ai vu disparaître, mais est-ce que c’était pour de vrai ? Le contrôle de Void est redevenu normal après ça, mais si c’était une ruse pour aller se soigner et récupérer de ses blessures, en attendant son heure ? Il aurait ensuite décidé de nous envoyer chacun dans un monde différent du nôtre, soit pour pouvoir contrôler notre monde original sans être déranger, pour ensuite aller gouverner d’autres monde ou alors il nous a séparé pour pouvoir nous affronter seul-à-seul. Il a dû deviner que nous n’avions plus nos pouvoirs après la bataille, que seul, sans pouvoir, face à lui, il ne mettrait pas beaucoup de temps à nous écraser.  Ou alors c’était un coup de l’hurluberlu masqué d’hier... Comment il s’appelle déjà ? Abé… Abdel ? Bon je vais l’appeler Ab, c’est plus simple. Peut-être que si j’arrivais à le revoir j’obtiendrais des explications ? *

Un bruit assourdissant le tira de ses pensées ; en levant la tête, il aperçut un filet de fumée qui s’échappait du château. Il accéléra le pas.

En arrivant devant l’entrée, Faris sortit son épée de son fourreau et poussa la porte, qui finit par s’ouvrir après plusieurs tentatives. Il avança prudemment à travers le hall en ruine, les sens en alerte. Un bruit provenant de l’unique chemin attira son attention et il s’y aventura.

A travers une porte entrouverte, le capitaine put apercevoir un Mog. Enfin une bonne nouvelle, une de ses compagnes durant ses anciennes aventures, une fillette nommée Krile, pouvait discuter avec les Mogs, et était très souvent en leur compagnie, et le capitaine savait que les Mogs possédaient un pouvoir télépathique entre eux. Seulement, il ignorait si ce pouvoir marchait entre deux mondes.  Il réalisa ensuite que ce Moogle ne parlait peut-être pas la langue commune (dans le monde de Faris, les Mogs s’expriment uniquement par « Kupo, kupo »).

*Essayons au moins…*

Le capitaine entra dans la pièce et évita de justesse un livre qui lui fonçait dessus, il se retourna pour faire face à son agresseur et lâcha une flopée d’injures, que nous traduirons ici, par « Fichtre » et « Ventre saint-gris ».  Il fixa la créature bleu pendant un moment, voyant qu’elle na’avit pas l’air de soucier de sa présence, Faris se dirigea en direction du Mog, toujours en pointant son épée en direction de la créature poilue.

- Dis-moi le Mog, est-ce que tu arrives à comprendre ce que je dis ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Mog
Chronomancien amnésique


Pseudo Heaven : Raito Kami
Messages : 11
Triomphe : 12
Date d'inscription : 28/09/2014
Age : 23

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: On n’a jamais trop de connaissance [ouvert]   Jeu 18 Juin - 13:23

Le Mog était plongé dans sa lecture, lorsqu’il en fut tiré par une secousse phénoménale, accompagnée d’un bruit assourdissant. En soi, la secousse aurait pu ne pas le gêner, il aurait tout aussi bien pu ne pas la sentir du tout puisqu’il pouvait voler, mais il avait posé le livre qu’il était en train de parcourir sur une table, et les vibrations du sol s’y étant propagées, les lignes étaient devenues floues, ce qui n’aidait pas à les lire. La créature à pompon s’interrompit quelques instants, estimant que s’il y avait quelque chose d’utile à consigner, cette secousse ne resterait pas sans réaction. Mais il n’en fut rien, et le calme reprit. Peu de temps après, des bruits de livres déplacés puis jetés se firent entendre. Heureusement, il s’agissait de livres que le Mog avait déjà feuilletés, aussi n’y fit-il pas plus attention, ni à l’étrange créature bleue responsable de ce fond sonore.

Le Mog continua ainsi pendant plusieurs longues minutes, avant d’être à nouveau interrompu par des jurons sonores. Il décida toutefois de finir la ligne qu’il était en train de lire, même s’il sentait bien que cet ouvrage ne lui serait pas beaucoup plus utile que les précédents, qui ne lui avaient pas appris grand-chose. Lorsqu’il releva la tête, il vit un individu, pointant une épée vers la créature bleue. Ledit individu ne tardant pas à lui demander s’il comprenait sa langue, signe qu’il existait bel et bien des Mogs de races différentes. Ou peut-être serait-il plus exact de parler ici de tribus, puisqu’à sa connaissance, les Mogs étaient une espèce suffisamment intelligente pour apprendre une langue, pour peu qu’ils vivent assez près d’un peuple la parlant. En ce qui le concernait, il n’avait jamais mis bien longtemps à apprendre une langue inconnue. Ou alors les Mogs que connaissaient l’individu n’avaient jamais trouvé l’utilité de parler une autre langue que la leur, essentiellement composée du mot "Kupo".

"En effet, j’arrive à comprendre votre langue, et j’ajouterai même qu’à votre accent, vous avez dû passer un certain temps parmi des pirates, kupo."

Au cours des voyages du Mog, il avait eu le temps d’étudier différentes communautés, se dissimulant au besoin lorsqu’il se trouvait dans un monde peu coutumier de l’existence de créatures telles que lui, et il avait noté que les pirates avaient un accent particulier lorsqu’ils parlaient, comme une bravade qu’ils feraient passer dans leur intonation. Même si l’individu qui l’avait questionné avait une voix assez douce et que sa question avait été posée calmement, il restait une trace de cette intonation particulière. Et les jurons proférés plus tôt avaient bien aidé à le mettre sur la voix, également. Il se serait bien remis à parcourir les ouvrages de la bibliothèque, mais si l’individu lui avait adressé la parole, il devait avoir quelque chose à lui demander, à part le fait de savoir si oui ou non, il parlait l’humain.

"Je peux peut-être vous aider ? Si les Mogs que vous connaissez n’ont pas fait preuve d’assez de courtoisie pour parler votre langue, c’est une caractéristique que je partage pas avec eux, aussi, je vous écouterai, mais faites vite, le Temps n’attend pas, kupo."

Et le Mog en savait quelque chose, lui qui maniait le Temps avec sa magie, il ne pouvait néanmoins que le déformer quelque peu, rien de plus. Il avait bien noté chez certains livres que des habitants avaient été témoins de phénomènes particuliers, comme si le Temps s’était rembobiné plusieurs fois, avant de reprendre son cours normal, mais ces incidents avaient semblé ne constituer qu’un centre d’intérêt mineur, et, pour l’instant, le Mog n’avait pas trouvé plus d’indices sur ces boucles temporelles. Néanmoins, cela pouvait représenter un bon début pour une nouvelle utilisation de sa magie. Mais cela allait nécessiter beaucoup d’entraînement et de prudence. L’on ne jouait pas imprudemment et impunément avec le Temps, et les conséquences du Chronomancien mal avisé pouvaient atteindre des sommets imprévisibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Bravehearts



Messages : 22
Triomphe : 14
Date d'inscription : 28/05/2015
Age : 22

MessageSujet: Re: On n’a jamais trop de connaissance [ouvert]   Ven 19 Juin - 15:25

Stitch ne savait pas depuis combien de temps il se trouvait dans cette pièce avec cette "peluche à pompon". Il avait déjà écarté beaucoup de livre qui formaient désormais un tas dans un côté de la pièce. Le rangement n'avait jamais été son fort, même lorsqu'il était le chien de Lilo. Lire tous ces livres l'ennuyait ferme. Au bout d'un moment, alors qu'il venait de lancer ce qui ressemblait à une encyclopédie, quelqu'un entra dans la pièce et manqua de se la prendre. La nouvelle venue proféra alors une pléiade d'insulte en direction de l'extra-terrestre tout en le montrant de sa lame. Stitch grogna dans la direction de cette personne avant de reprendre ses recherches.

Les deux personnes présentes dans la pièce commencèrent alors à parler, l'une avec l'autre, ignorant totalement l'expérience toujours accrochée au plafond. Stitch se déplaça alors de plus près afin d'observer la situation et vit le livre que "la peluche" lisait en cet instant. Sans même lui demander son autorisation, à quoi bon, Stitch arracha le livre et commença à le feuilleter. Il s'apprêtait à s'en débarrasser tout comme les autres lorsqu'il découvrit, à la fin de l'ouvrage, un peu de mécanique. Il s'intéressa d'un peu plus près à ces quelques pages et décida même d'en arracher quelques unes pouvant lui servir à effectuer quelques réparations avant de reposer le livre à l'endroit exact où il l'avait volé.

Il supposa ensuite qu'il ne trouverait rien de plus dans des livres et qu'il lui faudrait faire preuve d'inventivité afin de réparer "LE ROUGE". Sans doute pourrait il chuinter les panneaux déflecteurs avec le réacteur hyperdrive. Le mieux aurait été de retrouver certains de ses anciens compagnons comme Cid ou Tic et Tac qu'il avait rencontré lors de son aventure avec Sora. Eux au moins aurait pu faire quelques réparations en un rien de temps. Ils commençaient à manquer à Stitch aussi, cela faisait quelques mois déjà qu'il ne les avaient pas revu. Lorsqu'il aurait retrouvé sa Ohana et son île de Kauai, il inviterait tout le monde à le rejoindre et prendre des vacances. Personne ne pourrait résister à l'appel du soleil et du surf.

Alors qu'il voulait quitter la pièce tout comme il était venu ,il s'intéressa un peu plus au deux individus qui discutaient entre eux. La première, qui semblait le menacer avec son épée, n'était pas très sympathique avec l'expérience. Elle lui rappelait presque le capitaine Gantu à faire la tête comme ça. Cette pensée le fit beaucoup rire car il imagina Gantu avec le corps de cette personne. L'autre avait quelque chose qui attirait beaucoup le regard de Stitch: Un pompon au dessus de la tête. Il l'observa fixement tandis que les deux autres discutaient puis décida de toucher ce pompon du bout de l'ongle. Lorsqu'il vit que le pompon bougeait à chaque pression, Stitch émit un bruit de satisfaction, une sorte de "Wouhh" avant de pousser un rire et continuer à jouer avec cette partie de l'individu. C'était vraiment une personne des plus bizarre. Visiblement amusé, il voulu partir en emportant avec lui ce pompon qui lui plaisait tant. Il saisit alors le pompon et tira afin d'essayer de l'extirper de la tête de son hôte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faris Scherwiz
Capitaine Pirate


Messages : 36
Triomphe : 10
Date d'inscription : 30/07/2014
Localisation : Quelque part...

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: On n’a jamais trop de connaissance [ouvert]   Mar 23 Juin - 19:40

Au moins le Mog comprenait ce que Faris disait c’était déjà ça.

- Je suis capitaine d’un bateau pirate plus précisément.

Enfin, d’un bateau avec un équipage complet porté disparu ; Faris fut ravi que le Mog relève son accent ; cela voulait dire qu’il n’avait pas trop perdu la main pendant son séjour au château, et que de plus, la créature devait être intelligente pour quelqu’un de son espèce. D’ailleurs en y regardant de plus près, il était différent des Mogs que Faris connaissait ; son pompon était en forme de losange et sa fourrure moins touffue.

- Oui, il faudrait que je te demande quelque chose, lui répondit le capitaine. Par contre, je ne dirais pas qu’ils n’ont pas appris notre langue par manque de courtoisie, mais plus par peur et par méfiance.

Ce qui était parfaitement normal quand on voyait la dégaine des habitants de son monde.

- Bien. Apparemment tu n’es pas comme les autres  Mogs que j’ai rencontré jusqu’à maintenant donc peut-être que tes pouvoirs ne sont pas les mêmes. Enfin bref. Là d’où je viens, ils sont capables de rester en contact grâce à la télépathie, même à longue distance. Jusqu’où et est-ce que c’est possible de communiquer entre deux mondes, je ne sais pas, mais si tu possèdes ce genre de pouvoir, serait-tu capable de parler avec un Mog qui séjourne auprès d’une enfant appelée Krile Mayer Baldesion ?

Il n’avait malheureusement pas de nom plus précis pour la créature ailé à donner au Mog, puisque Krile n’avait jamais nommé son Mog et Faris ne s’y était pas plus intéressé que ça à l’époque.

Tout en continuant de parler, Faris observait du coin de l’œil la créature bleu ; elle s’était rapproché pendant leur discussion, apparemment intéressé par le livre du Moogle. Elle était sur le point de partir quand elle commença à s’intéresser au pompon du pauvre Mog. Le capitaine observa la scène en haussant un sourcil, ne sachant pas trop s’il devait rigoler ou intervenir. Puis la bouboule bleu décida d’enlever l’objet de son socle. Cela était apparemment douloureux pour la créature blanche.

Rapide comme l’éclair, Faris frappa violemment  le bras du monstre bleu avec le plat de son épée, son instinct lui disant de ne pas lui couper le bras, et l’attrapa par la peau du cou avant de l’envoyer à l’autre bout de la pièce, où elle retomba sur le sol.

- Ça va, demanda-t-il à l’attention du pauvre Mog.

Son arme restait pointée en direction de la bête bleue. Le capitaine n’avait ressenti aucune méchanceté de la part de la créature au moment de la tentative pour enlever le pompon ; sûrement qu’elle voulait juste jouer, mais maintenant, il y avait de forte chance qu’elle attaque.

- Hey, lança-t-il à la créature, j’ignore tes intentions mais ne t’avise pas de recommencer. Je n’ai pas l’intention de te faire du mal, seulement si tu me promets de ne plus t’en prendre au Mog.

Cette phrase perdait sa valeur avec le coup d’épée de tout à l'heure et il ignorait si cette créature le comprenait ; après tout elle était en train de lire quelques minutes auparavant, alors pourquoi ne comprendrait-elle pas le langage humain ? Tout en restant sur ses gardes, Faris baissa lentement son épée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Mog
Chronomancien amnésique


Pseudo Heaven : Raito Kami
Messages : 11
Triomphe : 12
Date d'inscription : 28/09/2014
Age : 23

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: On n’a jamais trop de connaissance [ouvert]   Dim 2 Aoû - 11:23

[HRP] Désolé pour l'absence de réponse et pour le retard.[/HRP]

Le Mog était en pleine conversation avec le pirate, qui s'avère en réalité être un capitaine pirate (ce qui ne changeait pas grand-chose pour la créature ailée), et celui-ci énonça une demande qu'il avait à l'encontre du Mog. D'après lui, les Mogs de son monde étaient capable de communiquer par télépathie, même à très longue distance. Cependant, la portée réelle de cette capacité ainsi que sa potentielle nature transmonde étaient deux variables inconnues. Le Mog fixa le pirate, ce qui, de l'extérieur, donnait le même résultat que s'il le regardait normalement, à vrai dire, puisque les yeux de la créature restaient en permanence fermés, comme si elle était une peluche. Il doutait de pouvoir accéder à sa demande, car il n'avait jamais tenté d'utiliser une telle capacité. Il ferma les yeux (enfin, façon de parler) et se concentra néanmoins, et essaya d'appeler un Mog en compagnie de l'enfant nommée par le pirate.

Le résultat ne fut pas très concluant, pourtant, car non seulement il eut un profond silence pour toute réponse, mais il sentit son pompon tiré très fortement, au point qu'il fut emporté avec. En réalité, à part le fait qu'il sentait la pression de la prise de la créature bleue, c'était surtout le fait d'être baladé comme un ballon qui était désagréable. Mais cette contrariété fut rapidement arrêtée par le pirate qui stoppa la bestiole bleue. Une fois à nouveau sur une surface immobile, le Mog s'assura que son pompon était toujours en place, et essaya de calmer l'hostilité palpable dans l'air.

"Je vais bien, mais inutile de menacer cette créature, je n'ai pas eu l'impression que ses intentions étaient mauvaises, kupo. Je serais quand même reconnaissant si elle pouvait éviter de recommencer. Et pour en revenir à votre demande, je ne pense pas pouvoir contacter votre Mog. Que je sois capable ou non de communiquer avec mes congénères par télépathie, je l'ignore. Il se peut que je n'aie pas encore cette capacité, kupo. J'essaierai néanmoins de la développer. Si j'y parviens, je chercherai un moyen de vous contacter."

Le Mog se tourna vers le tas de livres empilés par la créature bleue, ainsi que la pile qu'il avait lui-même lue. Il avait trouvé quelques idées de sorts, mais globalement, ses découvertes s'étaient révélées assez décevantes. Il devait trouver un moyen d'en apprendre plus. Si les ouvrages ne pouvaient pas constituer une solution, il devrait alors sans doute se tourner vers des récits oraux.

"Je vous demanderai juste de vous renseigner sur des événements passés ou présents qui auraient pu influer sur le Temps, le modifier, ou même n'importe quoi qui ait un rapport avec le Temps, kupo. Je suis un chronomancien, alors le Temps est une de mes priorités."

Le Mog aurait pu formuler sa demande à la créature bleue aussi, mais celle-ci, bien que disposant d'une intelligence évidente, ne semblait pas être capable de garder une concentration suffisante pour retenir sa requête sur le long terme. Et puis l'incident du pompon l'avait un peu dissuadé de demander son aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Bravehearts



Messages : 22
Triomphe : 14
Date d'inscription : 28/05/2015
Age : 22

MessageSujet: Re: On n’a jamais trop de connaissance [ouvert]   Dim 2 Aoû - 23:09

D'un geste, le pirate avait frappé la main de Stitch, lui faisant lâcher immédiatement le pompon tant convoité. La suite alla très vite, l'homme avait saisi la créature bleue par la peau du cou, comme l'aurait fait une mère à ses petits dans le règne animal pour les transporter, avant de le renvoyer plusieurs mètres plus loin. Stitch n'avait pas du tout eu mal, cette zone étant totalement insensible, mais cela avait été pour le moins désagréable.

Lorsqu'il retomba sur ses deux pattes arrières, les griffes de l'extra-terrestre labourèrent le sol et s'y plantèrent pour l'arrêter quasi-immédiatement. Il se remit ensuite à quatre pattes au sol, près à contre-attaquer à cet affront mais le pirate commençait déjà à se désintéresser de Stitch pour s'inquiéter de la créature. Soudain une pensée traversa le cortex cérébral de la créature : Peut-être le pompon était-il inamovible de la poupée qui le porte ?

Toujours était-il que le pirate continuait à pointer son épée en direction de Stitch en guise de menace tout en l'avertissant :

-J’ignore tes intentions mais ne t’avise pas de recommencer. Je n’ai pas l’intention de te faire du mal, seulement si tu me promets de ne plus t’en prendre au Mog.

Stitch grogna en réponse à cette menace mais lorsqu'il vit que le pirate abaissait son épée, en gage de paix, alors il repensa à Lilo et à son dessin indiquant le niveau de méchanceté anormalement élevée dont il souffrait. Il leva alors les deux pattes avant pour se rendre et se montrer sans défense. Pour la première fois avec ces individus il prit la parole :

-D'accord... Je promets de plus toucher la peluche...

Il n'était pas réellement désolé en disant ça, plutôt une sorte de lassitude. La peluche tenta bien de calmer l'atmosphère en précisant qu'il n'avait rien mais l'ambiance n'était déjà plus à la bataille. Stitch s'approchait désormais du Mog, levant toujours ses bras et lorsqu'il fut assez proche, il épousseta gentiment le pompon, le caressa comme pour apaiser la douleur et s'assura qu'il était bien collé à son socle en léchant la partie inférieur du pompon avant de l'aplatir sur celui-ci. Personne n'aurait pu dire s'il s'agissait là de gentillesse, de tentative de rédemption ou bien réellement d'insolence flagrante.

Tandis que le Mog parlait avec le pirate, Stitch s'approcha du bureau au centre de la pièce et y déposa une feuille de papier froissée. Dessus y était vaguement dessiné l'extra-terrestre et en bleu son niveau de méchanceté. C'était le dessin de Lilo. Il s'empara d'une gomme qui trainait là et commença à gommer un peu de la partie bleuté. Pour lui, il avait fait une bonne action en recollant le pompon et donc était moins méchant. Lilo serait sans doute fière de lui... A cette pensée, il se retourna vivement vers les deux protagonistes et leur demanda avec deux grands yeux ronds quasi rempli de larme, fausses certes mais des larmes :

-Je cherche Kauaï et ma Ohana...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faris Scherwiz
Capitaine Pirate


Messages : 36
Triomphe : 10
Date d'inscription : 30/07/2014
Localisation : Quelque part...

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: On n’a jamais trop de connaissance [ouvert]   Mer 5 Aoû - 23:29

Faris se mordilla la lèvre à la réponse du Mog ; pas de réponse. Il espérait que tous ses compagnons étaient en vie, quelque part. Mais la créature promettait de le contacter en cas de résultats ; comment, il l’ignorait mais c’était déjà ça.

Ah, la chronomancie, tant de souvenirs ; au cours de son périple, le capitaine et ses compagnons avaient hérité provisoirement de cette magie du temps. Bien sûr, au début, c’étaient une vraie catastrophe et ils avaient plus tendance à s’envoyer mutuellement les sorts à la figure que les envoyer sur leurs adversaires ; c’était Lenna la première qui avait réellement maîtrisé tout cela ; ça avait toujours été la plus douée en magie.

Faris sursauta quand la créature bleu s’excusa ; donc bon, non seulement elle comprenait le langage humain et en plus elle le parlait donc c’était tant mieux. Le jeune homme resta quand même méfiant quand elle s’approcha du Moogle, mais c’était sûrement une manière de se faire pardonner avant de retourner dans un coin. Le capitaine lui, reprit sa conversation avec le Mog.

- Un lien quelconque avec une histoire de temps tu dis ? Hmm… Je doute que le Void se soit détraqué ou quelque chose dans le genre, bien que ça ressemble à du ExDeath… Oh, ah oui, le Void est l’endroit où naissent les mondes, par chez moi, si jamais… Est-ce que le fait de voyager entre les mondes aurait pu avoir un impact ? J’en doute… Ah mais Morlebleu !

Faris se frappa le front du plat de la main ; il venait de repenser à quelqu’un ; mais quel était son nom déjà ?

- Il y a quelque jour, quand je suis arrivé, je suis allé me promener dans un endroit appelé le Grand Vallon ; j’y ai croisé plusieurs personnes, dont un gugus masqué qui s’est présenté comme « le sauveur de nos mondes ». Merde, c’est son nom déjà ? Il passait son temps à se téléporter et le temps semblait...figé par sa présence, impossible de bouger un muscle, ni de dire précisément quand il était là. C’était Ab.. Non pas Abdel… Voilà, c’est ça, Abnegatio ! C’est un peu un nom à coucher dehors, mais peut-être qu’il pourra vous donner des réponses. Seulement je ne sais pas où le trouver, ni s’il acceptera  de vous parler ; il m’avait l’air très dangereux. En fait, je pensais partir à sa recherche.

Il était sans doute plus simple de trouver une aiguille dans une botte de foin que de trouver Ab’, mais Faris voulait tenter sa chance d’obtenir des réponses. La créature bleue interrompit leur conversation.

- Euh... est-ce que tu pourrais répéter ?

Ses noms inconnus sonnaient étrangement aux oreilles du capitaine, qui décida quand même de faire des efforts pour comprendre.

*Bon, le premier mot ressemble plus à un endroit, une ville peut-être ? Ou un village ? Le nom de son monde éventuellement ? Et le deuxième mot, c’est sa… compagne ? Femme ? Autre chose ?*

Il se gratta le crâne, perplexe.

- Décidemment, tout le monde cherche quelque chose, ici…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Mog
Chronomancien amnésique


Pseudo Heaven : Raito Kami
Messages : 11
Triomphe : 12
Date d'inscription : 28/09/2014
Age : 23

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: On n’a jamais trop de connaissance [ouvert]   Lun 24 Aoû - 16:05

[HRP] Désolé de mettre du temps entre chaque réponse, mais j'ai pas encore retrouvé une inspiration suffisante pour être plus régulier. [/HRP]

Visiblement, parler du Temps avait résonné dans la mémoire du pirate, même s'il s'agissait là d'indices très vagues. Néanmoins, cela souleva une interrogation pertinente bien qu'ayant déjà été résolue : est-ce que le voyage transmonde pouvait avoir une influence sur la trame du Temps ? Dans de nombreux ouvrages, surtout anciens, les écrivains étaient d'avis que ce type de voyage pouvait altérer cette trame. Mais les nombreux voyages ayant eu lieu entre les mondes avaient prouvé le contraire, puisque même si les Sans-coeur avaient profité des failles créées pour infiltrer les mondes, aucun rapport sur des anormalités temporelles n'avaient été fait. Le pirate avait parlé du Void, un endroit que le Mog aurait étudié avec plaisir, car il sentait qu'il pouvait y glaner quantité d'informations intéressantes sur l'espace-temps, mais ce qui retint son attention fut l'individu rencontré au Grand Vallon par le capitaine pirate. Ses capacités semblaient impressionnantes, et révéler une maîtrise de la chronomancie assez poussée. Même si le Mog allait devoir rester très prudent, il lui fallait rencontrer ce fameux Abnegatio.

"Je vais tâcher de rechercher cet individu aussi, kupo. Mais accompagner quelqu'un n'est pas quelque chose que j'affectionne, car je ne veux pas que l'on imagine que je prends parti. Si mes objectifs convergent avec ceux que je croise, je les assisterai, mais cela n'ira pas plus loin, kupo."

Le Mog avait émis l'intention de rester neutre par réflexe et par instinct, mais en y réfléchissant, il ignorait d'où lui venait ce besoin de neutralité. Il s'agissait sans doute de quelque chose venant de son passé qu'il avait oublié. Il aurait volontiers songé davantage à ce que ça pouvait signifier, mais la créature bleue choisit ce moment pour intervenir et indiquer en larmes ce qu'elle était venue chercher. Les deux mots étaient inconnus par le Mog, mais il lui avait semblé avoir lu quelque chose à ce sujet dans un des ouvrages. Il se dirigea donc vers la pile de livres et voleta quelques secondes au-dessus, avant d'en piocher un et de l'ouvrir.

"Pour ce qui est de Kauaï, je ne saurais pas dire s'il s'agit d'une personne ou d'un lieu, en revanche, si j'en crois ce livre, Ohana veut dire "famille". J'ai bien peur que tu sois dans la même situation que nous, kupo."

Après avoir reposé le livre, le Mog tapota la tête de la créature bleue pour le consoler. Néanmoins, à part ça, le Mog ne pouvait pas faire grand-chose de plus. Il monta un petit peu en hauteur, et s'adressa au pirate.

"J'ai fini mes recherches ici. A moins que vous ayez besoin de moi, je vais donc partir vers un autre monde, kupo."

Le Mog était prêt à tout moment à lancer son sort lui permettant de voyager entre les mondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Bravehearts



Messages : 22
Triomphe : 14
Date d'inscription : 28/05/2015
Age : 22

MessageSujet: Re: On n’a jamais trop de connaissance [ouvert]   Mer 26 Aoû - 22:55

Kauai était visiblement une terre inconnue pour les deux personnes présentes dans la salle au vue de leur réponse. Stitch n'était pas plus avancé dans ses recherches et n'avait d'autres choix que de continuer sa route jusqu'à ce qu'il finisse par retrouver sa maison.
Il en était de même pour la Ohana, si la peluche comprit ce qu'il s'agissait, le pirate semblait ne rien comprendre à ce charabia. Il ne trouverait ici rien qui ne puisse le mettre sur la voie, pas même le plus petit indice. La petite boule bleue en aurait presque pleuré mais il retint ses larmes pour le jour où il retrouverait Lilo.

Le Mog, devant la tristesse que semblait dégager Stitch, lui tapota la tête avec affection. Le spectacle était sans doute assez bizarre, une peluche en caressant une seconde pourtant sur le coup Stitch trouva sa réconfortant.
C'est alors que la peluche sembla s'envoler dans les airs tout en indiquant qu'il allait partir. Une brillante idée germa alors dans le cerveau, plus rapide qu'un supercalculateur il faut le rappeler, de l'extra-terrestre.

"-Attends !"

Il attrapa au hasard un livre, l'ouvrit toujours au hasard et déchira une page. Il ne s'intéressa même pas à ce qui était inscrit à l'intérieur. Il distingua vaguement le titre qui était : Rapport d'Ansem, mais n'y prêta aucune attention. Il saisit à nouveau un crayon et dessina du mieux qu'il put. Lorsqu'il eut achevé son oeuvre d'art après quelques secondes, il se retourna vers la peluche et le pirate et brandit devant lui la feuille. Sur celle-ci on pouvait voir une dessin très grossier composé de simples lignes reliés, comme aurait fait un enfant, et d'un rond pour la tête. Il pointa du bout de l'ongle la personne représentée avant de s'exclamer :

"-Lilo ! Trouve là..."

Il glissa alors le dessin de force dans la main du Mog. Ainsi si au cours de ses voyages il trouvait la gamine, il pourrait l'aider. Il sourit alors à l'assemblée avant de lancer un dernier "Bye" en repliant sa main avant de prendre la route vers la porte. Avant d'en franchir le seuil, il regarda le pirate, le toisa, ria puis lui tira la langue avant de reprendre sa route en riant encore. Il allait devoir réparer son vaisseau avec ce qu'il avait trouvé dans les livres et ça ne tiendrais que pour une courte période...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faris Scherwiz
Capitaine Pirate


Messages : 36
Triomphe : 10
Date d'inscription : 30/07/2014
Localisation : Quelque part...

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: On n’a jamais trop de connaissance [ouvert]   Jeu 15 Oct - 18:00

Faris resta plongé dans ses pensées pour un moment, repensant à sa rencontre avec Abgnegatio et à Des souvenirs d’autrefois lui revenaient en mémoire ; sa vie lui semblait tellement facile avant que toute cette histoire de cristaux n’arrive. Effrayer d’autres personnes, boire jusqu’à en tomber par terre et ne plus pouvoir marcher, les discussions avec Syldra et tant d’autres choses… Il aurait préféré rencontrer les autres guerriers autrement qu’en période de conflits… Sauf qu’assurément, ils ne seraient jamais devenus « amis ». Le problème de la fin du monde était arrivé et alors qu’il pensait pouvoir reprendre une vie tranquille, voilà que les ennuis surgissaient à nouveau.

Le Mog interrompit ses pensées en déclarant vouloir garder sa neutralité, ce que le capitaine comprenait, bien qu’il  voyait mal quel « parti » on pouvait prendre dans cette affaire.  Puis il donna la signification d’un des mots.

- Famille, hein…

Il s’apprêtait à interpeler la créature blanche mais le bleu fut plus rapide que lui ; il dessina rapidement quelque chose sur une feuille et Faris fut ravi de constater qu’il n’était pas le seul à dessiner comme un pied, sa sœur l’ayant déjà embêté à ce sujet.

*Lilo… probablement quelqu’un de sa « Ohana »…*

Il regarda ensuite la créature se diriger vers la sortie et répondit à sa prvocation et lui tirant la langue à son tour.

- Crétin…

Puis il se tourna vers le Moogle.

- Attends, est-ce que ton… sort fonctionne pour plusieurs personnes ? Si oui, est-ce que tu pourrais m’emmener…

*Mais m’emmener où ? À Tycoon ? Sur mon navire ? Auprès de mes hommes ou de mes amis ? Je ne sais même pas si  mon monde à un nom précis… Et si ça se trouve à l’heure actuelle, il a déjà été rayé de la carte… Et si la peluche n’arrivait pas à entrer en contact avec les autres mogs, probablement qu’il ne peut pas se téléporter là-bas…*

Il soupira.

- Euh, oublie ce que je viens de dire, dit-il au Mog. Bon voyage et bonne chance pour tes recherches.

Faris se tourna ensuite vers le foutoir qu’était devenu la bibliothèque, se grattant la tête et déjà fatiguer par rapport à ce qu'il l'attendait.

- Bon, bon, dit-il à haute voix. Comment je suis censé trouver quelque chose d’intéressant là-dedans, moi ? Et si ça se trouve, je ne peux même pas lire ce qui est écrit dans la majorité d’entre eux…

Il s’avança dans la pièce et récupéra un bouquin au hasard.

- Bon, quand faut y aller… Au travail, vieille branche…

HRP:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On n’a jamais trop de connaissance [ouvert]   Aujourd'hui à 3:03

Revenir en haut Aller en bas
 
On n’a jamais trop de connaissance [ouvert]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il n'est jamais trop tard pour vivre ses rêves [ Étoile Brillante ].
» BigShow, il n'est jamais trop tard....:D
» On ne sait jamais à quoi s'attendre venant de moi ☮ with Ethan
» Il n'est jamais trop tôt!!!
» Buy you gotta keep your head up { Adam Carter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts Memento :: Machine à café :: Flood et jeux :: Archives du forum :: Rps-
Sauter vers: