AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'âme meurtrie (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Oz Bezarius



Messages : 47
Triomphe : 44
Date d'inscription : 29/03/2015

MessageSujet: Re: L'âme meurtrie (Libre)   Sam 26 Sep - 11:27

Une fois sortie de l'hôtel, Alice se sentit accablée par son ignorance. Elle avait dit qu'elle irait chercher de l'argent. Mais comment et où ? A quoi pouvait bien correspondre ce concept. La seule idée rationnelle que la jeune fille se faisait de l'argent, était qu'il s'agissait d'un ensemble d'objets similaires, fais de petites rondelles dorées, que l'on pouvait échanger contre d'autres objets plus utiles. La manière de se procurer ces rondelles dorées lui échappait cependant totalement.

Débutant son errance, la demoiselle sortit de l'impasse qui accueillait l'hôtel, et se mit à déambuler dans la cité, menée par le hasard. Il était encore de bonne heure, et la ville s'éveillait à peine. Nombre d'échoppes étaient encore fermées, quelques autres commençaient à allumer leurs lampions, alors que sur la grand place, le plus grand café des environs était déjà bien en place, prêt à recevoir les premiers badauds qui viendraient prendre café, thé, ou autre consommation coutumière en ces horaires.

Alice avait sillonné pas mal de villes aux côtés d'Oz depuis sont retour de l'Abysse, mais elle n'avait pas le souvenir de s'être promenée si tôt le matin dans l'une de ces cités. La jeune fille découvrait ainsi l'effervescence d'une ville qui s'éveille, et tentait de comprendre la mécanique paradoxale par laquelle se côtoyaient le calme d'une entité encore assoupie qui peine à sortir de sa léthargie, et l'excitation d'une foule de travailleurs engagés dans une folle course afin d'accomplir leurs besognes dans les temps qui leur sont impartis.

Prise dans ses observation, l'enfant mettait machinalement un pied devant l'autre, tournant la tête ici, fixant le regard là, essayant chaque instant de comprendre les enjeux de ce qui se jouait devant elle. Tellement fut-elle concentrée sur ce qu'elle observait, bouche ouverte devant tant de nouveautés, que tout regard extérieur l'eut prise pour une simple passante un peu trop rêveuse. Puis ce qui devait arriver arriva; à marcher sans regarder où elle allait, la demoiselle heurta quelqu'un de plein fouet. Il s'agissait d'un homme de haute stature, aux muscles saillants, transportant une massive barrique sur son épaule. Ce dernier, non content d'avoir été troublé durant son exercice, lança un regard plein d'animosité sur Alice, avant de lui lancer un juron qu'aucun lecteur n'oserait lire si l'auteur de ces lignes s'embêtait ici à l'écrire. Posant son fardeau à terre, l'homme, qui semblait avoir pour le coup oublié l'importance de sa tâche précédente, saisit la jeune fille par le bras, et, commençant à lui parler de manière fort peu amène, se mit en tête d'entraîner la demoiselle dans un coin à l'abris des regards. Alice lutait, mais elle se rendit compte, prise de panique, que sa force n'avait rien de commun avec celle de son agresseur.

Faute de pouvoir se défaire de ce colosse, la fillette se laissa aller à une rage vindicative qui se traduisit par des mots emplis de violence et portés par une haine acerbe. Une gifle la fit taire pour un temps, une main sur la bouche vint rendre son silence définitif. Cette fois, Alice se sentait réellement perdue, mais son salut vint alors qu'elle ne l'attendait plus.

Un son retentit, léger, presque discret, mais empreint d'une forme de puissance. La suite fut très brève. Un cercle lumineux vint réduite à l'impuissance le hardi bonhomme, qui alla embrasser le sol, délivrant ainsi Alice de ses sombres desseins. La demoiselle, regardant dans la direction d'où était provenu le son, ne put que capter la lumière fugace d'une ombre furtive s'éloignant au travers d'un dédale de ruelles.

"Quand quelqu'un fais quelque chose qui te rend service ou te fais plaisir, tu dois dire merci."

La phrase d'Oz revint soudain à l'enfant, qui se précipita en direction des ruelles, afin de remercier son sauveur, mais une fois sur place, ne vit personne. S'enfonçant plus avant dans les ruelles, la demoiselle finit par entendre le pas s'éloignant d'un petit groupe d'individus. Cela ne pouvait être qu'eux, ces petites rues étant véritablement désertes à cette heure-ci, se disait Alice, qui pressa donc le pas en direction des inconnus. Une chose était sûre, elle ne pouvait pas ne pas les rattraper; à défaut de les voir, on entendait de loin une voix fanfaronne brailler chacune de ses phrases à tue-tête comme si une foule toute-entière devait pouvoir profiter de ses paroles...

***

Oz avait beau se concentrer autant que faire se pouvait, lutter de toutes ses forces, il ne parvenait réellement plus à "sentir" ce corps que son âme était censée contrôler. Dans son dos, Jack, toujours là, le regardait se démener, en affichant un sourire au sein duquel la moquerie disputait place à une forme d'anticipation.

Soudain, Oz, ou plutôt, son âme, enfermée au fin de ce corps, sursauta. Alice ! Quelque chose se passait au dehors, dans le monde "éveillé". Son Alice était en danger... Le garçon se leva d'un bond, le regard brillant de détermination. A cet instant, le corps tout entier du jeune homme, longtemps resté inerte dans son lit, se redressa. Le petit noble avait enfin reprit contrôle de son être, et rien ne le tiendrait plus longtemps éloigné de celle sans qui l'ensemble des mondes ne représentaient rien d'autre qu'une boîte vide. Une boîte de Pandore vide, dénuée de tout ce qui en justifie l'existence.

Ni Alice, ni Eren n'étaient là, et Oz fut d'abord rassuré, en se disant que, peu importe où pouvait se trouver sa dame, le mercenaire était certainement à ses côtés, à veiller. Cela permettrait peut-être de garder la demoiselle en sécurité le temps qu'Oz n'arrive à ses côtés. Ouvrant la fenêtre de la chambre, le blondinet saisit à plein poumons une bouffée d'air frais. Dehors palissait la nuit, et le matin naissant annonçait déjà la journée à venir. Il ne fallut qu'un instant au jeune homme pour localiser la direction dans laquelle se trouvait sa dulcinée. La seconde d'après, prenant appui sur le chambranle de l'ouverture, il s'élança, d'une seule et prodigieuse impulsion, dans les airs. Les yeux flamboyants, une énorme faux matérialisée dans sa main, et deux chaînes flottant dans son sillage, Oz libérait sciemment une bonne partie de son pouvoir, prenant une apparence à mi-chemin entre celle de l'enfant blond et celle du lapin noir aux yeux de sang.

Passant à une vitesse vertigineuse de toit en toit, toujours en direction d'Alice, dont il sentait constamment la présence, Oz ne remarqua même pas, dans une rue, quelques mètres en dessous de lui, le prince déchu qui se dirigeait avec nonchalance en direction de quelque échoppe.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eren Illyrio



Messages : 180
Triomphe : 77
Date d'inscription : 29/03/2015
Age : 22

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Survivre le plus longtemps possible en honorant la mémoire de Milly

MessageSujet: Re: L'âme meurtrie (Libre)   Sam 26 Sep - 16:30

Très vite Eren comprit qu'il ne pourrait jamais revenir vite à la chambre d'hôtel du petit seigneur pour une simple et bonne raison : Cette ville était vraiment grande et trouver ce qu'il cherchait relevé de l'exploit sans les informations nécessaires. Ajouter à cela que la majorité des gens, quasiment la totalité, s'écartaient de son passage en le dévisageant et vous avez là une petite idée du mal-être du prince.

Pourtant il se rendait à peine compte de ces gens autour de lui ou même des pas qui semblait le traîner au hasard. Sa concentration se portait sur une seule et unique chose : Trouver un armurier et, surtout, une arme digne de ce nom. Pour ramener Milly du pays des morts, il allait lui falloir du temps, du courage mais surtout de quoi lutter et c'était précisément ce qui lui manquait.

Toutes les échoppes semblaient être les mêmes et Eren peinait à les différencier les unes des autres, s'attardant parfois sur des vitrines avant de comprendre que ce n'était pas l'objet de ses recherches. Il se demandait toutefois comment il allait pouvoir payer une nouvelle arme, qui serait pas conséquent une dépense trop grande pour une bourse aussi vide que celle du prince. Réfléchissant, il comprit qu'il ne pourrait rien résoudre sur l'instant et qu'il allait falloir improviser sur le moment. Peut-être que le vendeur aurait besoin des services d'un mercenaire et ainsi il pourrait obtenir l'arme sans trop de problème ? Au fond de lui il espérait que tout cela soit aussi simple.

Continuant simplement à avancer droit devant, une chose dépassa Eren par au-dessus, comme si elle volait. Cette chose était assez étrange pour que l'attention du prince passe à cet OVNI quand il se rendit compte qu'il pouvait l'identifier : Des cheveux blonds, assez petit et maigrichon, des habits de noble... Il ne faisait aucun doute qu'Oz s'était réveillé en son absence mais celui-ci tenait dans la main une sorte de longue faux beaucoup trop lourde pour lui et n'avait jamais montré une telle capacité à sauter ou voler. Bouche bée, Oz gagna de l'avance sur le prince qui peinait à le suivre en courant depuis le sol. Voyant qu'il allait perdre sa trace, il se dirigea vers une ruelle, attrapa les barreaux d'une fenêtre et se hissa encore et encore. Il escalada ainsi la façade d'une des maisons mais lorsqu'il en atteignit le toit il était trop tard. Le blondinet s'était littéralement envolé à l'horizon...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oz Bezarius



Messages : 47
Triomphe : 44
Date d'inscription : 29/03/2015

MessageSujet: Re: L'âme meurtrie (Libre)   Dim 11 Oct - 16:22

RP clos.

Rp suivant: http://www.kh-memento.com/t410-la-bipolarite-du-papillon-regit-nos-destinees-pv-oz-et-kitsune
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'âme meurtrie (Libre)   Aujourd'hui à 3:01

Revenir en haut Aller en bas
 
L'âme meurtrie (Libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts Memento :: Jouer :: Ville de Traverse :: 1er quartier-
Sauter vers: