AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retour vers une vie passée [libre] [EVENT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Retour vers une vie passée [libre] [EVENT]   Dim 29 Nov - 14:59

[RP précédent : http://www.kh-memento.com/t407-a-la-recherche-de-la-verite-libre#1909 ]



-Et... c'est quoi exactement... un sans-cœur ?


-C’est un être vivant qui a perdu son cœur. Il devient comme la créature que tu as vu tout à l’heure, et se met à chasser les autres créatures dotées d’un cœur pour le leur voler à leur tour. Ces bestioles sont de vrais saloperies et elles se multiplient vite, elles ont causé la chute de nombreux mondes. Un sans-cœur peut revêtir une apparence humaine, quand c’est le cas, il est beaucoup plus puissant… et intelligent.

-Si t’en vois un comme ça tu pars en courant, suggéra le grand gaillard avec un sourire.

Sam ferma la porte à clés. Pendant ce temps, Elsa en profita pour se mêler à la conversation. Si elle avait été bien brieffée sur les discordians, elle savait moins de choses sur les sans-cœurs et les similis. C’était l’occasion pour elle d’en apprendre plus.

-Peux-tu expliciter « intelligent », Mateo, s’il te plait ?

-Quand un humain cède à ses plus sombres désirs et se tourne vers les ténèbres il perd son cœur, petit à petit. Mais s’il est très fort, il conserve son enveloppe charnelle d’origine, ce qui fait de lui un être particulièrement puissant et malfaisant. Si les sans-cœurs primitifs perdent leurs capacités intellectuelles, il n’en est rien des sans-cœur évolués. Il y a quelques années de ça, de nombreux mondes ont failli être détruits à cause d’une coalition entre sans-cœur évolués. On s’en est sorti grâce à Sora et à ses amis, ainsi qu’aux princesses de cœur.

Le groupe arriva à l’intersection et se séparèrent de Skarn avec des adieux très sobres. Ils ne surent bien entendu pas que le garçon les avait pris en filature jusqu’au hangar où était stationné leur vaisseau gummie. Une fois arrivé dans le bâtiment, chacun s’affaira aux préparatifs, non sans avoir auparavant échangé quelques banalités. Elsa était étonnée de voir la vitesse à laquelle ces gens l’avaient accepté parmi eux, sans aucune contrepartie. Elle était venu à leur rencontre, un jour, avec Hayden, poussée par la curiosité et le besoin de comprendre ce qui lui faisait cruellement défaut : son passé. Le « hall des quêtes » l’avait informée, envoyée dans le désert, et ramenée dès qu’elle les avait rappelé. Ils n’avaient jamais caché leurs intentions et avait apprécié de recevoir de l’aide pour la mission à Agrabah. Mais même lorsqu’elle était revenue, seule et les mains vides, ils n’avaient montré aucun signe de mécontentement et l’avaient aidé de leur mieux. Au-delà de la cause que soutenaient ces gens-là, Elsa était touchée par leur camaraderie. Qui sait ? Peut-être que quelqu’un pourrait vraiment l’aider là où ils allaient ? Oh, elle le souhaitait de tout son cœur !

Ne sachant pas vraiment comment les aider, elle se tint à l’écart du groupe et attendit tranquillement que les choses se fassent. Même si elle l’avait déjà vu auparavant, le vaisseau gummie était toujours aussi impressionnant, et cette impression était nettement renforcée lorsqu’il était en vol. Plusieurs incidents survinrent, et ils finirent par embarquer, avec un temps de retard. Elsa s’installa sur un siège et se prépara mentalement pour le décollage qui ne manquerait pas d’être turbulent.

Ce fut le cas, mais cette fois elle était prête. Lorsqu’ils furent projetés dans l’espace et que l’appareil cessa de trembler, Elsa se détendit un peu. Les routes de l’espace étaient toujours aussi fascinantes… Elle se força à détacher son regard des vitres pour revenir à l’essentiel.

-Alors, quelle est notre destination ?

-On va au Jardin Radieux. C’est le bastion principal de ceux qui tentent de trouver une solution pour empêcher les mondes de s’effondrer avec les paradoxes.

-Pourquoi le Jardin Radieux ? Et pourquoi ce départ précipité ?

-Y a des vétérans là-bas, des personnes initiées aux secrets des mondes qui se sont battus pour les sauver plusieurs fois. Et puis, la plupart d’entre nous viennent de ce monde. On s’est installé à Traverse parce que c’est un monde de passage, on avait plus de chance de trouver des résistants à rallier à notre groupe. On est convaincu qu’il existe des tonnes de personnes qui essaient d’empêcher les paradoxes de nuire, mais ils sont disséminés dans les mondes, et c’est mission impossible de les retrouver comme ça… on fait de notre mieux pour coordonner le mouvement et recruter, pendant que nos alliés du Jardin Radieux cherchent des informations sur nos ennemis, mais…

-Sam, elle t’a demandé pourquoi on allait là-bas, pas un debrieff total de nos activités, plaisanta Mateo.

-Maiiiiiiis ! Notre travail consiste avant tout à informer !

-On va au Jardin Radieux parce qu’un énorme effondrement de sol, engendré par un paradoxe est en train de se développer et va toucher la ville dans une quinzaine de jours. Notre job c’est de donner un coup de main pour évacuer la ville basse vers la zone haute pendant que les autres cherchent un moyen d’arrêter le paradoxe. S’ils y arrivent pas il faudra évacuer tout le monde à Traverse et abandonner la forteresse, autant te dire que ce serait un beau bordel.

Une jeune femme du groupe, Viviane, prit la parole.

-On a tous souffert il y a des années quand notre monde a été ravagé par les ténèbres. On commence tout juste à tout reconstruire… j’ai pas envie de m’expatrier une nouvelle fois. On va pas laisser ces enfoirés détruire notre maison !

-Ca arrivera pas, on va l’en empêcher. T’inquiète pas Elsa, nos appareils mesurent la progression du paradoxe. Y a pas de dangers immédiats, tant qu’on s’approche pas du Grand Vallon.


-Vous disiez que quelqu’un pourrait peut-être m’aider à retrouver la mémoire ? (Le vaisseau fit une violente embardée sur le côté).… WOW ?!

-Désolé ! Lança la voix du pilote. Un passage un peu difficile !

-Merlin pourra peut-être faire quelque chose, oui, c’est un puissant sorcier. Ou bien Yen Sid s’il trouve le temps de te voir. Tu portes le symbole des discordians autour du cou, et pourtant tu n’es pas comme eux. Il faut qu’on comprenne pourquoi, peut-être que tu es une clé du problème. Va savoir quel lien tu as avec eux ? Si on arrive à te rendre ta mémoire, tu auras peut-être de précieuses informations à nous donner.

Elsa soupira.

-Si seulement…

Le reste du voyage, bien qu’agité, se déroula sans incident majeur. Le vaisseau atterrit tranquillement dans un espace élevé et non encombré par les maisons de la ville. La porte s’ouvrit. Nos amis ouvrirent la soute à bagages… et tombèrent nez à nez avec Skarn.

-Euh… les gens, venez voir ça ! Lança Vivianne. On a un passager clandestin !

-Sérieux ? … dites-moi que je rêve !

-Tu le connais ?

Sam soupira et leur raconta brièvement la mésaventure survenue un peu plus tôt au Jardin Radieux. Il fut finalement convenu d’attacher solidement le garçon, le temps de savoir qui il était réellement et ce qu’il venait faire là.

-Comme si on avait que ça à faire ! Bon… on va être obligés de se séparer, pas le choix. Matéo, Zack, vous voulez bien trainer notre « nouvel ami » jusqu’en prison ? Il y restera jusqu’à ce qu’on en sache plus sur lui. On va décharger pendant ce temps.

-Ca roule !

Matéo jeta un Alex Kuzbidon saucissonné et inconscient sur son épaule comme s’il n’avait rien pesé et prit le chemin de la prison, suivi de près par Zack. Une longue marche plus tard, ils atteignirent une zone de la forteresse aménagée en prison. Matéo salua le gardien de prison et lui demanda d’ouvrir une cellule après lui avoir expliqué rapidement le cas de figure. Il entra dans la cellule et troqua les liens de corde contre une paire de menotte en fer, puis s'assura que le garçon respirait correctement et prit son pouls. Il semblait aller bien, allez donc savoir ce qui l'avait mit dans cet état ? Ils le sauraient bien quand il se réveillerait.

-Qu’est-ce qu’on va faire de lui ? Demanda Zack en regardant Matéo refermer la porte de la cellule à clé, la corde à la main.

-J’en sais rien… J’espère pour le gamin qu’il fait pas partie de la bande d’Abnegatio… Ca m'étonnerait, il aurait pas été assez con pour nous infiltrer de cette manière. C’est juste un garçon un peu paumé qui n’a pas réalisé qu’il ne s’y prenait pas de la bonne manière pour demander de l’aide.

-Mouais… j’espère que t’as raison. Tu devrais rejoindre les autres, je vais le surveiller. Je vous appelle quand il se réveille.

-Ca marche, lança Matéo, content de se débarrasser de la charge de surveillance. A plus tard !

***

De son côté, Elsa aida le groupe à décharger ses affaires jusqu’à différentes maisons/appartements respectifs (les lieux de résidence des résistants de Traverse) et accompagna ensuite Sam jusqu’à chez Merlin. Après plusieurs coups frappés à la porte dans le vent, il fut évident que le magicien n’était pas chez lui.

-Raté… il va falloir revenir. Elsa, je vais partir à la recherche de Léon et de Cid pour savoir où en sont les choses. Je te donne un double des clés de chez moi, tu devrais rentrer et te reposer un peu.

-Merci, répondit Elsa en récupérant les clés. Mais je crois que je vais plutôt faire un tour en ville pour visiter. S’il n’y aucun danger…

-Non, ça devrait aller. Si jamais tu veux me rejoindre dans un moment, voici l’adresse du QG.

Elsa écouta attentivement et la remercia, puis les jeunes femmes se séparèrent, chacune pour vaquer à leurs occupations.


Dernière édition par Elsa d'Arendelle le Sam 26 Déc - 17:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hayden
Alchimiste déchiré


Pseudo Heaven : Chris
Messages : 59
Triomphe : 46
Date d'inscription : 24/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Ramener son monde

MessageSujet: Re: Retour vers une vie passée [libre] [EVENT]   Mer 16 Déc - 1:01

Le Jardin Radieux. C'est ici qu'eut lieu mon réveil, hélas je n'en avais pas la moindre idée à ce moment-là, je découvrais encore la grandeur de notre univers et j'étais loin de connaitre les noms des mondes sur le bout des doigts.
 Je me réveillai avec quelques clignements d'yeux, les paupières encore lourdes de ce sommeil qui m'avait paru être une éternité, le ciel bleu et dégagé me faisait face. Malgré cette vue qui pourrait laisser n'importe qui rêveur, j'avais quand même cette impression d'avoir fusionné avec le sol. Étais-je devenu un arbre ? Mes muscles ne semblaient pas répondre alors plutôt que de parler, je me mis à faire des mouvements vif avec mes billes rouge - eux au moins répondaient -. Visiblement j'étais capable de voir à presque 180° autour de mon visage, j'étais rassuré de savoir que j'étais encore humain. Mais c'est un autre problème qui pointa le bout de son nez ; Où était le désert ? Et cette chaleur étouffante que j'avais connu à Agrabah ? Et si moi j'étais ici, où était Elsa ?

 Toutes ces questions me firent relever brusquement, passant de la position couchée à assise en un bref instant, me libérant de ces racines que j'avais tissées avec le sol. Ce mouvement brusque me déboussola, mes yeux qui m'avaient été utile quelques secondes plus tôt, ne voyaient qu'un amas d'étoile - désagréable, ceci étant dit - et mon cerveau s'en plaignait. Mes yeux ne répondant plus, je tentai d'écouter ce qu'il se passait autour de moi et ce fut relativement calme. Il y avait un bruit de fond, indescriptible et presque inaudible, mais aucun passant.
 Je me levai, m'appuyant sur mes mains - doucement cette fois-ci - et fis un tour sur moi-même pour prendre le temps de comprendre à quel endroit j'étais. Aucune réelle indication me laissait croire que je connaissais ce monde mais j'étais maintenant assuré que je n'étais plus à Agrabah; il faisait plutôt froid et l'architecture était totalement différente, les briques étaient apparentes et ressemblaient plutôt à un village enchanté.
 
 Cette situation me désespérait, j'avais l'impression d'avoir été amnésique - à mon tour - à la seule différence que ma mémoire avait choisi d'être sélective. Je me mis à marcher sur les pavés. Vers où, je ne savais pas moi-même mais il fallait que je sache au moins où j'avais atterri et où était Elsa. En marchant, je m'étirai de toutes mes forces - faisant craquer quelques os - et baillai à m'en décrocher la mâchoire :

*J'ai l'impression d'avoir hiberné. Je dois être devenu un ours ... Je suis quoi finalement ? Un arbre ... ou un ours ?*

 Je m'arrêtai à un point d'eau, une fontaine en réalité, et pris le temps de regarder mon reflet. Je n'avais pas l'air en si mauvais état malgré l'impression d'avoir tourné dans le tambour d'une machine à laver et les cernes foncés en dessous de mes yeux mais je pris la peine de me passer un coup d'eau sur le visage, ça ne pouvait pas me faire de mal.
 Je m'assis sur le rebord de la fontaine et pensai :

*Mais les rues sont vides ici ? Oh ... Je suis encore dans le mirage ... c'est ça ...*

 Mon regard se fixa sur une affiche à quelques mètres devant moi faisant la promotion de la Résistance, je soupirai et pensai à haute voix :

"Encore eux ..."

 Le silence était omniprésent et mon cerveau, encore en réactivation, ne réfléchit pas jusqu'au bout. En réalité, j'étais resté fixer sur l'affiche, le regard vide et plissant quelques fois les yeux. Peut-être attendais-je qu'elle me parle ? Quand soudain un éclair de lucidité vint me frapper. La Résistance nous avait envoyé à Agrabah pour les tirer du mirage et si Elsa était repartie avec eux ? Moi il était clair que je n'avais aucune idée de ce qu'il s'était passé malgré que mon cerveau était sorti de ce brouillard à couper au couteau et il s'était enfin mis à réfléchir. Je me levai et pensai :

*Oh ! Elle peut se débrouiller sans moi.*

 Elsa n'en restait pas moins amnésique et que je lui avais promis de l'aider. Qui sait ce qui aurait pu lui arriver ? Sur le coup, ma seule volonté était de me trouver un cachet d'aspirine afin de faire passer ce mal de tête.
 Je me dirigeai vers le centre-ville. D'où j'étais, je voyais plusieurs habitations, elles se ressemblaient toutes à la seule différence qu'elles étaient plus ou moins hautes.

 Arrivé sur les lieux, je vis quelques marchands qui vendaient des objets divers, des armes ou des boucliers et même un marchand de glace qui ressemblait à un canard. Oui, un canard. Je me demandais bien dans quel univers j'avais atterri pour voir des choses pareilles. Mais ce canard avait quelque chose qui allait m'intéresser : des glaces. J'avais extrêmement soif et je comptais sur ces glaces bleus – je ne demanderais d'où provient cette couleur -, malheureusement sans argent, il était compliqué pour moi de payer quoique ce soit. Une solution ? Oui. Peu honnête mais je me mis dans une rue adjacente et préparai un mélange pour créer une fausse pièce. Disons que ce n'était qu'un cas d'extrême urgence. Je me pointai devant lui et d'un sourire niais, je lui donnais cette fausse pièce, espérant qu'il n'allait pas se poser de question. Raté. Ce vieux canard semblait en savoir plus que moi sur la qualité des pièces. Il croqua dedans et la plia du bout de son bec. Il me hurla dessus en prenant sa canne, prêt à l'utiliser comme une arme sur ma pauvre tête qui avait déjà des sons de cloches en permanence. Mais au lieu de ça, je fis un sourire et m'en allai avant d'envenimer les choses et aussi avant qu'il ne m'est asséné un coup.

 Je descendis les quelques escaliers en pierre qui menait à une petite place du marché. Je tournai sur moi-même en analysant chacun des murs, chacune des marches ; le code pouvait être n'importe où. Pour une fois que j'avais le temps de le récupérer ! Je marmonnai :

''Allez … Montre-toi ...''

 Il était introuvable, pas la moindre trace. Mes yeux me faisaient-ils défaut ? Non. C'était moi qui ne voyais rien ; il était en réalité sous mes pieds, il était ''écrit'' sur la place. Il y avait un point un peu plus en hauteur à quelques mètres qui allait me permettre de lire ces écritures.
 Une fois sur ce point surélevé, je notais ce code aux symboles indescriptible et sans sens pour quelqu'un ne côtoyant pas l'alchimie.
 Je fermai le carnet et pensai à haute voix :

''Bon … Je crois que je peux m'en aller.''

 Malgré ce que je venais de dire, je ne pus m'empêcher de penser quelques secondes à ce qu'était devenu Elsa. Je doutais fort qu'elle ait péri dans la mission de la Résistance. Je haussai les épaules accompagné d'un énième soupire et retournai en ville, là où les habitations étaient nombreuses.
 Je me trouvai une petite rue afin de préparer un mélange pour créer un portail et ainsi quitter les lieux mais une chevelure dorée qui m'était familière venait de passer dans mon champ de vision dans une rue adjacente. Je m'arrêtai pendant quelques secondes. Ma curiosité me poussa à aller regarder, je jetai le mélange – étant donné que je ne dois rien laisser dans les fioles – et eut pour effet de faire pousser un petit arbuste en plein milieu de la rue :

''La nature qui reprend ses droits.'', dis-je sur un ton ironique.

 Je tentais de rattraper cette personne qui venait de passer et plus je me rapprochai, moins j'avais de doute. J'engageai la conversation par un simple mais efficace :

''Elsa … ?''

_________________
Hayden's Theme :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Re: Retour vers une vie passée [libre] [EVENT]   Sam 26 Déc - 16:52

La jeune femme se promenait dans les rues du centre-ville, perdue dans ses pensées. Elle observait attentivement l’architecture des lieux, leur forme et leur couleur, les grandes murailles qui protégeaient la ville d’une menace invisible… peut-être servaient-elle jadis à repousser certains envahisseurs venu du reste du monde ? Elle se plaisait à imaginer la vie ici à l’époque, tout en sachant qu’elle se trompait forcément. Et puis, Viviane lui avait bien dit que ce monde avait été la victime des ténèbres il y a des années, tout devait être différent maintenant. D’ailleurs cela se voyait, il y avait des grues et des outils de chantier un peu partout, notamment tout autour du château qui surplombait la ville, en plein centre. Y avait-il une monarchie en place ?
Pourquoi ces lieux dégageaient-ils un tel air familier ? Elle avait l’impression de connaitre cet endroit, et pourtant chacune de ces rues lui était totalement étrangère. Peut-être était-elle déjà venue ici, si c’était le cas elle était totalement incapable de s’en souvenir. Maudite amnésie ! Oh combien elle aurait aimé se rappeler ! Elle se sentait si vulnérable ainsi… peut-être que quelqu’un avait besoin d’elle en ce moment, une personne de son passé dont elle ne se souvenait pas, une famille ou un compagnon... aussitôt, son esprit forma l’image d’Hayden et elle se sentit triste. Le premier visage dont elle se souvenait… il l’avait aidé alors que rien ne l’y obligeait et avait même accepté de la suivre à Agrabah malgré le danger… et il avait disparu. C’était en partie sa faute. Elle se sentait mal de l’avoir abandonné, mais elle l’avait cherché… en vain. Il avait juste disparu. Les heures passèrent et elle continua à flâner de ci et là, observant les vitrines des magasins avec curiosité, se demandant à quoi servait un certain nombre  d’objets.

-Elsa … ?


 La jeune femme se retourna en entendant son nom. Il lui semblait reconnaitre cette voix. Non, ça ne pouvait pas-être…
Hayden.
La blondinette resta un moment interdite, puis un grand sourire apparut sur son visage.

-Je n’y crois pas ! Hayden !

Ni une ni deux, elle se jeta dans ses bras pour lui faire un câlin. Dire qu’elle était soulagée de le revoir vivant et en bonne santé était un euphémisme, elle était vraiment heureuse de le retrouver.

-Comment m’as-tu retrouvé ? Et… Agrabah, comment es-tu parti ? Je t’ai cherché un moment quand le mirage m’a rejeté, mais il n’y avait rien à faire et le désert était trop grand alors j’ai contacté Sam pour qu’ils viennent me chercher. On a survolé un moment la zone mais tu étais introuvable. Je suis rassurée de voir que tu vas bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hayden
Alchimiste déchiré


Pseudo Heaven : Chris
Messages : 59
Triomphe : 46
Date d'inscription : 24/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Ramener son monde

MessageSujet: Re: Retour vers une vie passée [libre] [EVENT]   Dim 10 Jan - 15:46

Je la vis se retourner et doucement son visage se découvrit, me réconfortant dans l'idée que c'était bien la personne que je cherchais. C'était bien Elsa en chair et en os. Pour une fois, le destin s'était montré complaisant malgré que j'ai eu l'impression d'avoir échappé à la mort en me réveillant et que j'étais sur le point de partir sans la chercher, je me rendis compte que c'était un mal pour un bien. C'est parfois en ne cherchant pas qu'on trouve, j'imagine.
 Un sourire se dressa sur son visage pâle et pour être honnête, voilà quelque chose qui égayait ma journée. Je ne pus m'empêcher de suivre la danse en lui adressant un sourire semblable au sien. Je restais planté, surpris par ce hasard qui avait bien fait les choses et visiblement elle était aussi surprise que moi.
 Mon état de surprise fut amplifié lorsqu'elle se jeta dans mes bras pour m'enlacer, mon cœur s'emballa. Je n'étais plus habitué à recevoir autant d'affection de la part de quelqu'un depuis bien longtemps. Mais les maux de tête se calmèrent. Mes yeux s'écarquillèrent mais revinrent à la normale très rapidement et mes bras vinrent entourer les épaules d'Elsa. Ce n'était pas désagréable, ce n'était pas un sentiment de dégoût que je ressentais mais je me rendis compte à quel point mon choix de partir sans elle aurait pu être une mauvaise décision. Je retrouvais mes esprits et répondis à ses questions malgré que je ne pouvais pas répondre correctement :

"Je ne t'ai pas retrouvé. J'ai atterri ici après Agrabah, sans souvenirs de ce qu'il s'était passé. Je me suis réveillé il y a environ une heure, j'étais couché par terre en plein milieu d'une place. Et je m'apprêtai à repartir de ce monde quand tu es passé dans la rue et j'ai réussi à te reconnaître. Désolé de t'avoir inquiété ..."

 Je me détachai de l'étreinte d'Elsa et repensai à ce qu'elle venait de me dire. J'étais introuvable ? Alors, où étais-je ? Enfoui sous le sable ? Déjà téléporté ou que sais-je encore ? Qui m'a ramené d'une mort certaine ? Ces questions allaient probablement rester sans réponses pendant un certain temps. Je lui posai quelques questions :

"Combien de jours se sont écoulés depuis la mission ? Et toi, comment t'en es-tu sortie en mon absence ? Je veux dire, certes, je ne suis pas indispensable mais as-tu retrouvé qui tu es ? La mission a échoué alors ?"

 Toutes ces questions m'avaient essoufflé et je pris une pause pour récupérer et la laissai répondre, il y avait déjà beaucoup de questions et comme moi, elle n'allait pas forcément pouvoir y répondre correctement.

_________________
Hayden's Theme :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Re: Retour vers une vie passée [libre] [EVENT]   Mar 12 Jan - 16:16

Hayden prit alors la parole, lui affirmant qu’il n’avait plus aucuns souvenirs des derniers jours et qu’il s’était réveillé ici un peu plus tôt. C’était une histoire abracadabrante et difficile à croire, mais Elsa avait appris que dans cet étrange univers le mot impossible n’avait pas sa place. Peut-être qu’Hayden avait été rejeté du paradoxe, lui aussi. Mais qu’avait-il fait ces trois derniers jours ? L’étreinte dura quelques instants et les deux protagonistes se séparèrent pour mieux se voir et parler.

-Combien de jours se sont écoulés depuis la mission ?

Elsa fit mine de réfléchir.

-Trois ou quatre jours je crois… c’est difficile de faire une estimation correcte du temps avec ces changements de monde. Et puis je ne suis même pas sure que le temps s’écoule de la même manière d’un monde à l’autre.

Aussi bien cela ne faisait en réalité que quelques heures pour lui ? Elsa se demanda si  un scientifique avait étudié le sujet. Elle aurait aimé l’interroger pour mieux comprendre le fonctionnement de son environnement.

-Et toi, comment t'en es-tu sortie en mon absence ? Je veux dire, certes, je ne suis pas indispensable mais as-tu retrouvé qui tu es ?

Elsa secoua la tête.

-La mission a échoué alors ?

Elle acquiesça, puis lui montra la terrasse d’un café un peu plus loin.

-Je t’offre un verre ?

Quitte à parler, autant le faire dans un endroit confortable. Elle se dirigea donc tout naturellement vers ce qui ressemblait à un salon de thé et entra. Ils furent accueilli par une dame d’un certain âge fort sympathique qui leur demanda s’ils souhaitaient s’installer en terrasse ou à l’intérieur. Elsa s’en moquait, elle n’était pas frileuse. Elle réalisa pour la seconde fois qu’elle n’était pas sensible au froid. C’était pareil dans la montagne du mirage, la neige ne lui avait fait aucun effet tandis que ses compagnons étaient gelés. Un indice de plus dans sa quête de son « vrai elle ». Ca, et ses quelques pouvoirs qu’elle s’était découvert à Traverse et à Agrabah, bien qu’elle n’en ait pas tout à fait le contrôle. Dommage que cela ne suffise pas pour lui donner un vrai indice sur ses origines. Nos deux amis s’installèrent donc, à la convenance d’Hayden, puis la dame leur porta la carte des boissons et des pâtisseries avant de s’éloigner pour leur laisser un peu d’espace. Elsa parcourut rapidement la carte des yeux et fit mentalement son choix.

-Prend ce qui te fait plaisir, dit-elle à l’intention d’Hayden pour le mettre à l’aise.

Elle savait qu’il n’avait pas d’argent, contrairement à elle qui se promenait avec une bourse relativement conséquente. Encore un mystère : comment s’était-elle procuré cet argent ? Lorsqu’il eut choisi et qu’ils eurent passé commande (elle demanda un thé et un fondant un chocolat pour elle), Elsa décida d’attaquer enfin la conversation.


-Je reprends les choses depuis le début, arrête-moi si tu as des questions ! Nous étions dans le mirage au milieu d’une montagne enneigée… dans le désert. Il y avait cet homme qui se battait contre des créatures invisibles, et puis tout à coup je me suis sentie aspirée par quelque chose. L’instant d’après j’étais dans le désert, seule. Je cherché un long moment à retrouver l’entrée du mirage mais il avait disparu, alors j’ai finis par appeler Sam et Matéo. Ils sont venus me chercher on nous sommes rentrés à Traverse. Je suis restée deux jours là-bas avec eux – ils ont été adorables avec moi. Et puis Sam m’a annoncé qu’ils partaient au Jardin Radieux et elle m’a convaincu de les accompagner. Elle connait des… magiciens je crois, des gens qui pourraient peut-être m’aider à retrouver la mémoire. Mais ces personnes n’étaient pas disponibles hier quand nous sommes arrivés et je n’ai pas eu l’occasion de les rencontrer aujourd’hui. Tout le monde est très occupé ici, il y a un énorme paradoxe hors de la ville qui se rapproche. Rien à voir avec Agrabah, ici c’est un tremblement de terre qui pourrait faire s’effondrer la ville toute entière et tout détruire. J’ai l’impression que le chaos est partout…

Elle fit la moue et s’interrompit lorsque la dame vient déposer la commande sur la table. Elle la remercia et attendit qu’elle s’éloigne pour reprendre la parole.

- J’ai croisé quelqu’un hier, un certain Cid, qui prétendait m’avoir rencontré il y a moins d’un mois. Apparemment je lui aurai commandé un vaisseau gummie mais il n’a pas été capable de me dire comment je m’appelais, seulement que j’étais accompagnée par un jeune homme aux cheveux blancs et aux yeux rouges. C’est la preuve que je suis déjà venue ici avant ! Qui sait ce que je pouvais bien chercher ?

La blondinette porta sa tasse de thé à ses lèvres pour en boire une gorgée.

 -Il y a peut-être des gens qui m’attendent quelque part et qui ont besoin de moi et je n’arrive même pas à m’en souvenir ! Et toi Hayden ? N’as-tu pas une famille quelque part ou des amis qui te cherchent ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hayden
Alchimiste déchiré


Pseudo Heaven : Chris
Messages : 59
Triomphe : 46
Date d'inscription : 24/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Ramener son monde

MessageSujet: Re: Retour vers une vie passée [libre] [EVENT]   Mer 13 Jan - 0:54

Elle répondit assez rapidement à mes questions mais les réponses n'étaient pas celles que je voulais entendre. Trois ou quatre jours ? Je fis une grimace et portai ma main au visage. Qu'est-ce que j'aurais bien pu faire pendant tout ce temps ? Je ne pensais pas que j'avais dormi autant de temps - de plus je serais mort -. Il y avait fort à parier que je me suis déplacé par mes propres moyens mais que je me suis effondré de fatigue dans ce monde ou alors j'avais été enlevé. Enlever un homme comme moi, sans rien me voler, quelle utilité !
 Elsa répondit à mes autres questions par quelques mouvements de tête puis elle me proposa quelque chose dont j'avais bien besoin : boire. Mais j'eus un temps de réflexion, en effet, Elsa m'a déjà payé pas mal de chose depuis que je l'avais rencontré. Bien sûr, je comptais un peu sur la mission de la Résistance pour renflouer mes caisses. Dommage, elle s'est soldée par un échec et j'y avais finalement plus perdu que gagné.

En silence, je déglutis tout en décollant ma langue de mon palais et j'avais l'impression que ma salive était devenue un amas de lame de rasoir à son passage dans l’œsophage, j'étais déshydraté comme si je n'avais pas bu depuis mon "retour" d'Agrabah. Gêné, j'approuvai la décision de la jeune femme d'un simple hochement de tête et la suivis dans le salon de thé qui se situait à quelques pas de notre position. De l'extérieur, il se confondait avec les bâtiments qui l'entouraient, l'architecture était identique, ce qui le différenciait des autres était son enseigne et les quelques tables disposées devant, j'imagine pour faire office de terrasse.

 Nous fûmes accueilli par la serveuse et Elsa s'installa en terrasse. La carte fut amené rapidement par la suite et mes yeux se baladaient le long de la carte. En réalité, si ça ne tenait qu'à moi, j'aurais dévalisé leur stock de boisson fraîche comme chaude tel un glouton mais à la place, je me tins à un simple thé en espérant que ça serait suffisant pour apaiser ma soif.

 Elsa me fit un résumé de la situation. Pour être honnête, je n'enregistrai que ce que je voulais savoir. Non pas que ce qu'elle me disait ne m'intéressait pas mais j'avais plutôt la tête ailleurs, ce petit pois, autrement appelé cerveau, ne répondait plus vraiment entre son urgente envie de s'abreuver et sa recherche de données perdues. Elle me déclara qu'il y avait un nouveau paradoxe, ici-même mais cette fois-ci je m'imposai, bien qu'elle ne semblait ne pas en prendre conscience :

"Pas question ce coup-ci. Je m'attendais à gagner des sous et à la place, j'ai perdu la mémoire."

 Bien que j'ai pu dire cela, si Elsa s'en mêlait, mon discours changerait radicalement et ma conscience me ferait suivre la marche. Vinrent ensuite les boissons que nous avions commandées.
 Ah ! Enfin ! Ni une, ni deux, je pris mon thé entre les mains qui se mirent à hurler sous les coups de la chaleur du thé mais je préférai les faire taire et amenai la tasse à ma bouche pour y boire le thé qui brûla cette fois-ci ma langue, transformant ma bouche semblable à une terre aride en une terre de feu. Je restai silencieux face à la douleur provoquée, ne souhaitant pas coupé Elsa dans sa lancée - et puis, c'était impoli -, je posai le café délicatement et soufflai vers le plafond comme si je m'attendais à ce qu'une flamme sorte de ma bouche puis je repris mon sang-froid et revins à la discussion avec cette fois-ci une soif monstrueuse ET des picotements dans tout l'appareil digestif.

 Des yeux rouges ? Je touchais mes paupières du bout de mes doigts. Bien que ce n'était pas moi et qu''elle ait dit que l'homme avait les cheveux blancs, les "yeux rouges" me firent immédiatement pensé à moi, cicatrice de mes premiers essais d'alchimie, malheureusement. Ou heureusement. Ça me donnait un certain style, non ?

 Elle me posa une question bien particulière. Au sujet de mon entourage. Voilà un sujet un peu délicat chez moi et bien trop complexe même pour moi. Tout ce dont j'étais à peu près sûr, c'est que j'avais tué mon meilleur ami sur ce vitrail. Après est-ce que c'était vraiment lui, c'était une autre question. Je lui fis un rire niais et répondis :

"Moi ? De la famille ? Des amis ? Qui me cherchent en plus ? Haha ! Tu es le premier contact humain que j'ai eu depuis bien longtemps. Tu étais quelqu'un qui avait besoin d'aide dans l'immédiat autant que je partage ton but jusqu'à ce que tu l'aies atteint, ça m'occupera. On verra ce que je ferais après."

 Je lui fis un sourire. En réalité, j'avais bien des buts particuliers mais il pouvait attendre contrairement à l'état d'Elsa. De plus, j'étais curieux de savoir qui elle était, elle semblait liée à beaucoup de monde, que quelqu'un la cherche, il y avait fort à parier. Je poursuivis :

"En réalité, on pourrait me considérer comme un vagabond. Je me promène, visite. J'aide, aussi, parce que c'est bon pour la conscience."

 La conscience. Quel beau mot. Un mot dont j'avais perdu la définition et pour moi m'en racheter une allait être bien plus compliqué. Détruire un monde, ce n'est pas rien. Bien sûr, ce n'était pas mon objectif principal mais je n'allais pas cracher dessus non plus. Je m'accoudai sur la table, rapprochant mon visage d'Elsa :

"Ça m'étonnerait que personne ne te cherche. Tu as une bourse remplie d'argent, tu as commandé un vaisseau gummi avec un homme aux cheveux blancs. Cet homme aux cheveux blancs, peut-être ? Et au vu de l'âge que tu dois avoir, tes parents doivent toujours être en vie, une soeur ou un frère ou les deux. Pas mal de monde sont susceptible de te rechercher et je pense que nous devons faire vite pour te rafraîchir la mémoire.", je marquai une légère pause pour reprendre mon souffle, "Mais dis-moi. Comment pense-tu que les gens qui te connaissent vont réagir lorsqu'ils vont me voir ? Les gens me trouvent rarement accueillant lorsqu'ils me voient, voire même sont plutôt terrifiés à l'idée de m'approcher."

 Je pris quelques gorgées de mon thé - enfin refroidi -. Bien évidemment, comme depuis le début, je pensais qu'elle ne pouvait que rester vaste dans sa réponse, si elle ne connaissait pas son entourage, elle ne pouvait pas non plus dépeindre leur caractère. J'éclaircis un peu la question :

"Bon, je ne m'attends pas à ce que tu puisse répondre précisément à la question mais personnellement, je pense que je devrais m'éclipser rapidement à la première personne que tu connaissais qu'on rencontrera.", dis-je en accompagnant un haussement d'épaule, "Tu me diras, je n'aurais plus non plus de raison de rester lorsque ça arrivera. Mais je m'assurerai au moins que je ne t'ai pas laissé avec les mauvaises personnes. Inutile d'avoir une mort sur la conscience." - Une de plus ? -

 Je terminai sur un simple sourire préférant la laisser répondre.

_________________
Hayden's Theme :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Re: Retour vers une vie passée [libre] [EVENT]   Mer 3 Fév - 22:49

-Moi ? De la famille ? Des amis ? Qui me cherchent en plus ? Haha ! Tu es le premier contact humain que j'ai eu depuis bien longtemps. (…)  On verra ce que je ferais après. En réalité, on pourrait me considérer comme un vagabond. Je me promène, visite. J'aide, aussi, parce que c'est bon pour la conscience.

-Tu es quelqu’un de bien Hayden, je ne sais pas ce que je serai devenue sans toi.

La déclaration sortait du cœur, elle pensait sincèrement ce qu’elle disait. Malgré l’air qu’il tentait de garder détaché en parlant de ses manières de faire, elle savait qu’il avait bon cœur. Pourquoi l’aurait-il aidé autrement ? En revanche, il venait aussi de laisser entendre qu’il était totalement seul, ce qui la poussa à s’interroger sur son passé. Comment avait-il été amené à voyager dans les mondes ? Qu’est-ce qui le motivait réellement ?

-Ça m'étonnerait que personne ne te cherche. (…)  Pas mal de monde sont susceptibles de te rechercher et je pense que nous devons faire vite pour te rafraîchir la mémoire.

Elle en était arrivée aux mêmes conclusions, le problème c’est qu’elle ne savait pas du tout comment s’y prendre pour se souvenir et encore moins pour mener l’investigation ici. Elle était pourtant convaincue que le Jardin Radieux était la clé de tout, le problème c’est que cette ville était condamnée à disparaitre dans dix jours. Le compte à rebours avait été lancé dès son arrivée. Dix jours pour retrouver ses origines. A défaut de se souvenir, elle pouvait au moins chercher à comprendre. Mais il fallait bien avouer qu’il était très difficile de trouver les bonnes personnes lorsque ces dernières passaient leur temps à courir d’un lieu à l’autre pour tenter d’arrêter le paradoxe. D’après Sam, Merlin pouvait l’aider. C’était surement là qu’elle devait commencer ses recherches. Alors pourquoi n’était-elle pas actuellement en train de camper devant sa porte en attendant qu’il rentre chez lui ? La vérité c’était qu’elle était à la fois impatiente et terrifiée à l’idée de retrouver la mémoire.

-Si seulement… sauf que je porte autour du coup le symbole des ennemis de la résistance, dit-elle en lui montrant son pendentif. Et si j’étais dans le mauvais camp ? Et si je n’étais pas quelqu’un de bien ? Ca me fait peur.

-Mais dis-moi. Comment pense-tu que les gens qui te connaissent vont réagir lorsqu'ils vont me voir ? Les gens me trouvent rarement accueillant lorsqu'ils me voient, voire même sont plutôt terrifiés à l'idée de m'approcher.

Elsa écarquilla les yeux, surprise par la question.

-Pourquoi les gens auraient-ils peur de toi ?

-Bon, je ne m'attends pas à ce que tu puisses répondre précisément à la question mais personnellement, je pense que je devrais m'éclipser rapidement à la première personne que tu connaissais qu'on rencontrera.

La blondinette sentit la contrariété poindre en comprenant les intentions d’Hayden. Ce qu’il avait dit un peu plus tôt et qu’elle avait pris pour une plaisanterie lui revient en mémoire. Il était là pour se « distraire » ? Parce que ça occupait et que ça lui donnait « bonne conscience » ? Autrement dit elle était un boulet pour lui, un poids dont il serait heureux de se débarrasser à la première occasion. Dire qu’elle était heureuse et soulagée de le revoir ! Vu ses propos, leurs retrouvailles avaient dû l’embarrasser et il n’était là que parce qu’il s’était senti obligé de la suivre. Sinon, pourquoi parlerait-il de prendre la poudre d’escampette dès que possible ? Elsa se traita d’idiote. Elle aurait dû réaliser plus vite qu’il n’était pas auprès d’elle pour faire du tourisme ou par gaité de cœur. C’était un poil vexant et douloureux de songer que l’un de ses seuls repères et amis actuels voulait partir, mais logique en soi. Hayden l’avait trouvé et soigné et il avait même accepté par gentillesse de la suivre dans une dangereuse escapade dans le désert, maintenant il voulait passer à autre chose et reprendre sa route. Au final, heureusement qu’elle était amnésique car elle aurait eu l’impression de revivre plus ou moins une scène qu’elle avait déjà expérimenté quelques temps plus tôt. A la différence près qu’Artis ne s’était pas encombré de tant de manièress pour la planter. Il était juste parti, point.

-Tu me diras, je n'aurais plus non plus de raison de rester lorsque ça arrivera. Mais je m'assurerai au moins que je ne t'ai pas laissé avec les mauvaises personnes. Inutile d'avoir une mort sur la conscience.


Elsa prit le temps de boire une gorgée de sa boisson, digérant difficilement sa récente révélation. "Une mort sur la conscience"... il disait cela avec tant de désinvolture, comme s'il parlait d'une parfaite étrangère. Elle réfléchit à ce qu’il convenait de dire. Pas simple vu les circonstances. Au final, elle opta pour aller à l’encontre de ses désirs, faisant son possible pour enterrer ses sentiments. Ses doigts commencèrent à la picoter. Elle s’en désintéressa très vite et posa ses mains sur la table, ses doigts entrelacés les uns avec les autres.

-Je ne suis pas seule tu sais, il y a Sam et les autres.

« Arrête de trembler Elsa ! »

-Si tu veux partir tu peux le faire. Je te conseille de quitter la ville rapidement car tout risque de s’effondrer dans une dizaine de jours… 

Les picotements s’accentuèrent. La belle comprit un poil trop tard ce qui était en train de se produire lorsqu’elle se rendit compte que la table avait entièrement gelée, cette dernière étant désormais recouverte d’une épaisse couche de glace.

-Oups…

Elle se dépêcha d’ôter ses mains du meuble et les cacha derrière son dos.

-Mh…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hayden
Alchimiste déchiré


Pseudo Heaven : Chris
Messages : 59
Triomphe : 46
Date d'inscription : 24/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Ramener son monde

MessageSujet: Re: Retour vers une vie passée [libre] [EVENT]   Lun 21 Mar - 22:01

Vexée. Je venais de toucher involontairement à un point sensible chez Elsa. Mais qu'avais-je fait ? Je pris mon temps et réfléchis à ce que je venais de dire. Je restais bouche bée devant la réaction d'Elsa qui allait crescendo. Dans sa colère, je m'arrêta plus particulièrement sur Sam. Sam ? Est-ce qu'elle se rendait compte de qui elle parlait ? Cette même personne, une personne de confiance ? Je la laissais finir bloquant mes futures paroles dans la tête mais je vis que sous l'effet de la colère, Elsa venait de geler la table. Était-ce le résultat de son attachement pour moi ? Pour quelqu'un comme moi qui avait vécu dans la rue sans prendre contact avec quiconque, me nourrissant d'alchimie et des restes dans les poubelles d'une ville, il m'était difficile de comprendre cette notion. Je l'avais oubliée. Elle cacha ses mains gelées dans son dos, en laissant un peu de silence entre nous deux.
Je bus d'une traite le thé devenu glacé lui aussi et, avant de poursuivre la discussion, je levais les deux tasses et fis léviter un peu de poudre rouge sur la table. Immédiatement, la glace qui venait de se créer fondait. Lorsqu'elle semblait suffisamment réchauffée, je reposais les tasses sur la table et dis avec humour :

"Merci pour les glaçons."

Mon air sérieux revint. Mon regard se figea sur les yeux bleus d'Elsa. J'humectai mes lèvres, préparant ainsi mon beau discours qui allait peut-être envenimer les choses :

"Tu parles de Sam comme d'une personne de confiance ? Nous ne sommes que de la chair à canon pour eux. C'est du suicide de rester avec la Résistance. La mission du désert annonce bien la couleur d'ailleurs pour la suite des événements. C'est vraiment ce que tu veux ? Il est hors de question pour moi que je te laisse avec eux ! Et je ne te laisserais pas non plus dans cette ville !"

Les gens se retournèrent à mon haussement de ton. Ma voix d'homme s'était faite remarquer par l'assemblée. Le silence revint de lui-même avant de s'en aller dans un nouveau brouhaha.
Du bout de l'ongle, je tapais sur la table avec un certain rythme comme si j'imitais une batterie. J'avais peut-être été un peu cru, effectivement et ce que je venais de dire n'allait pas améliorer la situation mais sur le coup ça faisait du bien.
Je pris une grande inspiration et ajoutai en baissant les yeux cette fois-ci d'une voix claire mais plus monocorde :

"Mais tu sais, si tu souhaite que je reste avec toi, je peux. Je disais simplement qu'une fois que tu aurais retrouvé la mémoire, je ne te serais plus d'une grande utilité. Et ça ne voulait pas dire que j'allais disparaître sans laisser de nouvelles."

Soudain, je me levai et pris les mains d'Elsa pour la relever. Bien qu'elle était beaucoup plus petite que moi, je l'enlaçai en espérant que ça la calmerait avant qu'elle ne m'explose entre les mains. Je fis durer l'étreinte quelques secondes avant de la rasseoir et de reprendre ma place comme si je ne m'étais pas levé.

_________________
Hayden's Theme :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour vers une vie passée [libre] [EVENT]   Aujourd'hui à 21:04

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour vers une vie passée [libre] [EVENT]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour vers son coeur.
» Le retour vers le bercail.
» Retour vers le passé !!
» [WHAT IF] Retour vers le futur ! Ah non le passé... [GINA]
» Lapangel. Le lapin pas crétin [ Fini, à valider)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts Memento :: EVENEMENT MAJEUR :: Jardin Radieux :: Les rues-
Sauter vers: