AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une princesse d'esprit ! -LIBRE-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matsujun



Messages : 8
Triomphe : 13
Date d'inscription : 29/09/2015

MessageSujet: Une princesse d'esprit ! -LIBRE-   Mer 20 Avr - 20:32



Matsujun


GRANDE PRÊTRESSE DE GAÏA

Moults furent les obstacles, et maints furent les écueils, lors que de cet incessant périble, elle touchait au but, approchant, une onde après l'autre, de celui qui depuis toujours, lui était destiné. Elle ne le voyait pas encore, mais elle le sentait, mieux, elle le savait, comme la lune sait le soleil qui façonne son reflet. Lorsqu'enfin elle le vit, de toute sa splendeur elle se para, écumant de joie, et se gonflant d’orgueil, dans toute l'ingénuité qui demeurait cependant sienne. Roulant le dos, grondant son désir, plus rien ne la retenait, et ses semblables, jumelles pourtant si différentes, qui avaient été ses seules compagnes lors de ce si long voyage, la fustigeaient désormais du regard, la conspuaient pour cette candeur retrouvée, elles qui ne pouvaient échapper à leur effarante lassitude. Dodelinante de toutes ses formes, elle rua, tonitruante de son triomphe, puis hurlante d'un silence énorme.

Et enfin, arrive l'instant; celui de la rencontre tant attendue entre deux éléments que tout oppose pour mieux les réunir. Et lui dans elle, et elle en lui, l'un et l'autre se mêlent et s'emmêlent, alors que les cieux observent, lointains spectateurs empreints de déférence, l'univers tout entier paraissant ainsi stopper son immuable course, et tressaillir le temps d'une étreinte. Mais tout ceci, déjà, est oublié, dépassé, lorsque vient le temps fatidique, celui de la séparation. C'est un moment distance, leurs regards en dissidence, puis s'abat une ombre, lorsqu'elle le fuit, lorsqu'il sombre. Les adieux se font doux, du plus profond de leur amertume, elle part car elle le doit, livrant son amant d'un temps à la tendre furie de ses suivantes, et lui, reste las, trempé d'elle et plein du sel de ses baisers, ivre encore de toutes leurs caresses.

Ainsi va de sa fougue la vague, imposant son caractère individuel au tout de l'océan, tandis qu'elle court à l'assaut de la plage, clamant par-là même tout l'acharnement de l'antique ennemie de la terre. Ressac après marée, ainsi inspirent et expirent les îles du destin, au rythme de leur mer, exagérément belle, terriblement forte, aussi hostile que merveilleuse. Ainsi allait le temps de Matsujun, durant ces derniers millénaires, l'océan étant une horloge éternelle: son balancement, cadence des vagues venues bouillonner de vie sur les plages du monde.

Mais voila que quelque part dans ce petit archipel paradisiaque, que d'aucuns nomment "Îles du Destin", un étrange phénomène se produit. Loin de tout regard, des grains de sable dansent, s'agglutinent, et, lentement, prennent forme; d'abord un visage, que viennent sublimer des cheveux, puis, seconde après seconde, toute une sculpture de sable s'anime pour devenir un corps féminin bien proportionné, aux gracieux contours. Une poignée de vagues plus tard, pour la première fois depuis des temps immémoriaux, Matsujun ouvre les yeux, et, alors qu'elle se met debout, divers insectes, oiseaux, et le vent lui-même, s'affèrent à lui tisser une tenue digne de son rang, dont le raffinement répond à l'élégance de la dame.

Premiers pas, premiers souffles, les automatismes revenant petit à petit, l'Originelle, immédiatement, se mit en quête d'une caverne méconnue des habitants du cru; un lieu renfermant un inestimable trésor: le cœur de ce monde. Rendue devant une porte que seule un porteur de Keyblade est supposé pouvoir ouvrir, la dame psalmodia alors, dans un langage que seuls les plus anciens elfes perpétuent encore, quelques mots, auxquels ne répondit d'abord que le silence, suivi, un instant plus tard, d'un déclic. C'est en douceur que la fameuse porte se mit à bailler avant de s'ouvrir pour de bon, révélant l'inestimable trésor qu'elle protégeait; le cœur de ce monde, avec lequel Matsujun établit une connexion, commençant ainsi à se faire une idée de l'évolution des mondes et de leurs habitants, dans leurs manière de s'exprimer et d'être. La tâche fut d'abord ardue, la quantité d'informations à assimiler étant réellement colossale, et l'ancêtre cru sur le moment défaillir, se mettant à douter de sa capacité à absorber une telle masse de savoirs d'un coup. Mais, comme une main posée sur son épaule, la grande prêtresse des Shinsôs sentit la présence de sa déesse, et le soutient que celle-ci lui adressait. Son assurance restaurée, Matsujun reprit son dur labeur, y passant plusieurs heures. Lorsque, enfin, la dame eut terminé son office, elle se releva, faisant volte-face, prête à quitter les lieux, mais se retrouva nez-à-nez avec quelqu'un dont, trop concentrée sur sa besogne, elle n'avait pas sentit la présence. Depuis quand cette personne était-elle là ? Qu'avait-elle réellement vu ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noctis Lucis Caelum
Prince rebelle


Messages : 18
Triomphe : 6
Date d'inscription : 29/02/2016
Age : 24

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Récupérer le Crystal de Lucis et le protéger // Défendre son peuple et les autres

MessageSujet: Re: Une princesse d'esprit ! -LIBRE-   Lun 25 Avr - 3:45

J’étais assis sur un sable blond. Les vagues qui lèchent mes pieds nus... Je buvais ce ciel trop bleu, ce ciel trop clair qui s’unissait avec la mer. L’ombre dansante des feuilles de palmiers ondulantes dans la brise. Ce goût de sel et de sable collée sur ma peau, s’infiltrant à travers mes vêtements... Je respirais cette fragilité. Je l’observais. Elle me semblait belle, mais également artificielle comme si ce monde respirait une sérénité qui me faisait défaut. Et surtout le vide qu’il y avait.

Après un soupir, je me redresse, m’emparant de mes bottes. J’avais pensé que ce monde aurait quelque chose de spécial. Au final, il était déprimant. L’ile était minuscule et j’avais en quelques heures fait le tour des bâtiments en bois et du navire n’y trouvant pas d’intérêt. Peut-être que je trouverai quelque chose d'intéressant avant de partir de ce monde... Je n'y croyais pas jusqu’à ce que je vis une femme. Une jolie femme aux longs cheveux noirs et vêtue d’une magnifique tunique blanche ornée de turquoise. Je l’observais. Apparemment, elle n’avait pas eu vent de ma présence et j’en déduis d’après sa démarche et son apparence qu’elle semblait être une personne de haut rang.

Je ne pouvais pas avoir la certitude qu’elle était une résidente, mais si c’était le cas, elle m’aurait surement venue à moi. Après toutes ces heures, je n’avais pas rencontré nulle âme si ce n’était que les oiseaux, les poissons et cette chaleur épouvantable. Je la suivais en silence. Elle m’intriguait, mais je voulais garder mes distances. Je ne savais pas ses intentions.

Je plisse les yeux en entrant dans le froid et l’humidité de l’énorme cavité. Je remis mes bottes. Je n’avais nul envie de me blesser. J’attends que mon regard s’habitue à ce changement de luminosité. Je distinguais sa silhouette dans l’obscurité Que pouvait-t-elle faire ici ? Je ne distinguais aucun meuble, rien qui puisse dire que quelqu’un vivait ici... Je l’entendis marmonner des paroles que je ne compris pas. À ma surprise une serrure se dévoilait, puis une porte et elle s’y engouffrait. Une vibration secouait la terre. Je restais au milieu de la grotte en attendant que la secousse s’arrête. Une fois terminée, j’allume ma petite lampe torche. Je regarde les parois, glissant mes doigts à sa surface. Rugueux avec des cavités. Rien d’anormal. Je m’accroupis et vit quelques dessins. Surement gribouillés par des enfants : une sorte d’étoile et deux personnes. En faisant le tour de la grotte, je découvris quelques inscriptions variées : la taille de trois personnes prénommées Sora, Riku et Kairi… La grotte regorgeait de petits dessins.

«Hmm…»

Ça voudrait dire qu’il y a déjà eu des gens ici, mais que sont-ils devenus ? Je ne pouvais pas savoir la date de leur création, mais bien que ces gravures y fussent encore visibles, certains traits commençaient à s’effriter dans la paroi rocheuse. Et selon ces dessins, la personne que j’avais vue n’était pas celle sur ce dessin. Je me relève. Observant la porte encore ouverte, j’y jette un coup d’œil. Je m’avançais de quelques pas. La dame était agenouillée. Je ne pouvais pas voir ce qu’elle faisait, mais je pouvais voir une chose qui émettait une lumière dorée et parfois blanche. Je passais ma main sur mes yeux et émit un faible grognement sous le scintillement. Je n’aimais pas ce lieu : je sentais que cet endroit était sacré encore plus que les églises, qu’il y avait quelque chose de profond et que je le profanais de ma présence. J’avais l’impression d’entendre cette place envoyer des ondes, des voix et ça me donnait le tournis. J’éteignis ma lampe torche et je ressortais. Peut-être que cette personne était le gardien de cette grotte. La lumière du jour me fit cligner des paupières vu que j’avais besoin de changer mes idées, je viens m’allonger sous un palmier et fixait la mer, y lançant de temps à autre quelques galets pour m’occuper. Parfois quelques grondements étaient émis. Peut-être que cette grotte contenait ce qu’Ignis m’avait enseigné, il y a des années : toute planète contenait un cœur, le noyau qui le faisait fonctionner. Une fois le cœur malade, la planète pouvait se dérégler d’elle-même… Personnellement, je n’y croyais pas trop. Du moins, je ne le pensais pas être possible qu’une planète puisse s’exploser sans signaux.

Je devais savoir ce que c’était et qui elle était. Peut-être pourrait-t-elle m’expliquer pourquoi les gens de cette île avait disparu. Je ne pouvais pas laisser cette occasion passer sous mon nez. Après avoir pêché à mains nus, mangé sur un feu improvisé un minuscule poisson et somnolé pour passer le temps, je reviens dans la grotte et alors que j’allume ma lampe circulaire, je me retrouvais nez à nez avec elle. Pourquoi voulait-elle partir précipitamment ? Je savais que je lui bloquais le chemin, mais tant pis. Rapidement, je laisse mon regard errer par-dessus son épaule, mais cette fameuse lueur n’y était plus. Peut-être mon imagination. Je concentrais mon regard sur son visage gracieux. La lueur de ma lampe nous éclairant sommairement.

«Je ne vous veux aucun mal, mademoiselle. Je me présente, je m’appelle Noctis Lucis Caelum. Je viens d’arriver sur cette île… J’aimerai savoir qui vous êtes et quel est cet endroit.»

Je recule de quelques pas, car j’avais l’impression qu’elle était trop près de moi et je ne désirais pas la rendre plus confuse qu’elle ne devait l’être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matsujun



Messages : 8
Triomphe : 13
Date d'inscription : 29/09/2015

MessageSujet: Re: Une princesse d'esprit ! -LIBRE-   Mar 26 Avr - 0:26



Matsujun


GRANDE PRÊTRESSE DE GAÏA

"Je ne vous veux aucun mal, mademoiselle. Je me présente, je m’appelle Noctis Lucis Caelum. Je viens d’arriver sur cette île… J’aimerais savoir qui vous êtes et quel est cet endroit."

En ces mots parla-t-il, cet individu qui, à défaut, venait de prendre l'attention de la prêtresse. Le ton, bien que dépourvu de toute aménité, témoignait une certaine déférence, et le pas en arrière du personnage, gageait d'une éducation dans les règles de l'art. Décidant de dire vrai, sans pour autant tout dévoiler, la dame prit la parole, chacun de ses mots sonnant comme la note d'une douce mélodie, que le vent lui-même sembla accueillir en l'applaudissant d'une petite brise s'engouffrant dans la caverne.

"
Où le ciel envoie le vent rencontrer la terre, au plus profond de ses roches, luisantes d'humidité; où tant d'éléments se retrouvent, unis comme aux origines; quel meilleur lieu pour trouver l'âme du monde ? Quel endroit plus propice à reprendre racine ?"

Le jeune homme qui faisait face à l'Originelle était de taille moyenne, le teint clair, que faisait ressortir des yeux d'un bleu aussi profond que l'Océan. Ses cheveux tombaient comme la pluie sur son front, venant projeter leur ombre sur ces yeux déjà sombres, qui ne cillaient pas le moins du monde, malgré la confusion certaine que pouvait ressentir Matsujun en lui. La dame se mit à marcher lentement, d'un pas si léger, que son interlocuteur dut avoir l'impression que celle-ci glissait, voire flottait, sur le sol. Elle le dépassa, tout en l'invitant d'un regard, à la suivre, puis repris la parole:

"
Qui je suis... Devrais-je répondre à cette question, qui, sans doute, n'est pas la question ? Savez-vous, vous-même, jeune homme, ce qu'est la question ?"

Matsujun et son nouveau compagnon, après quelques pas, débouchèrent hors de la caverne. Le soleil était haut dehors, et dardait sur la plage ses rayons de mille feux, incitant le nouveau venu à se masquer un instant les yeux, habitués à l'obscurité de la grotte. La Shinsô, quant à elle, accueillit ces rayons avec le plus vif des sourires, adressant une symbolique révérence à l'astre qui félicitait son réveil en inondant les lieux de sa lumière. Elle continua, ce-faisant, son discours:

"
Ce "qui je suis", cherche-t-il mon nom, ou bien s'enquiert-il de mon identité ? Bien qu'étroitement liées, aucune des ces deux choses, n'est semblable à l'autre, et je me vois, par conséquent, bien incapable d'offrir une réponse plus convenable que celle que je formule à présent."

Par ailleurs, il apparaissait évident pour Matsujun, que l'homme qui lui faisait face, n'était pas originaire des îles du destin, tant de par son teint si peu hâlé, que de par son interrogation sur cette grotte, connue de tous ici. Ainsi était-ce un voyageur des mondes, un initié, et l'ancêtre se demanda de fait, quelle pouvait être la raison de sa présence en ces lieux. Jugeant que son interlocuteur était déjà en proie à bien assez de confusion, la grande prêtresse préféra cependant garder ses interrogations pour elle, afin de ne pas compliquer ce qui semblait, pour la personne qui lui faisait face, être une journée déjà fort compliquée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une princesse d'esprit ! -LIBRE-   Aujourd'hui à 3:01

Revenir en haut Aller en bas
 
Une princesse d'esprit ! -LIBRE-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RHÉA ∗ esprit libre et indomptable.
» Prisonnière de son esprit[Libre]
» (M) EZRA MILLER + l'esprit libre amoureux du monde
» La solitude désole le coeur et contente l'esprit. - Libre
» Chef de Clan: Discord l'esprit du Chaos [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts Memento :: Jouer :: Îles du destin :: La grotte-
Sauter vers: