AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Eveil du libraire maudit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lord Cedric
The Cursed Bookseller


Messages : 10
Triomphe : 13
Date d'inscription : 09/07/2014
Localisation : Quelque part il ne sait où...

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: L'Eveil du libraire maudit   Mar 15 Juil - 22:33

Il lâcha la lame, il lâcha le petit couteau qui aurait dû trancher ses veines et le libérer lentement de sa souffrance. Il recula, effrayé quant à ce qui venait de se passer, regarda tout partout autour, ignorant où il venait d'atterrir.
Etait-ce un coup de ses anciennes ennemies ? Non...ils s'étaient en parti réconcilier, elles avaient réussi à avoir pitié de lui, mais ce n'était plus pareil. La trêve s'était finie quand Orube avait essayé de le tuer, ne le reconnaissant pas, l'ayant oublié.
Oh non...pourquoi...
Il avait tant perdu...Il voulait juste enfin dormir et reposer aux côtés de sa famille, mais jamais il ne le pourrait; la Reine Elyon le lui avait dit: en rentrant à Meridian il serait exécuté par les villageois, massacré et n'aurait pas même droit à une sépulture auprès de sa famille.
Il versa une larme. La mort était une si douce option, mais voilà qu'il se retrouvait dans cet endroit qu'il ne connaissait pas...peut-être...peut-être une nouvelle chance ? Mais il n'avait nul part où aller.
L'ancien général des armées de Phobos s'adossa contre un mur et s'endormit, il avait tant traversé, il lui fallait du repos, et il ne savait où aller.

****

Il faisait si noir et il avait si mal, il se sentait si seul...Il entendait moult voix différentes, il pensait entendre la voix d'Orube et cela lui fit si mal au coeur, il croyait entendre la voix de son ancien amant, son prince et cela le fit pleurer. Il pensait entendre des voix qu'il connaissait, il se sentait perdu.
Etait-ce un rêve ? Il ne savait.
Il se pinça mais il ne se réveilla pas. Où était-il bon sang ?! Il avança, anxieux et souffrant, son désespoir augmentait au fur et à mesure qu'il entendait les voix; les voix de ceux qui l'avaient fait souffrir, et ceux qu'il avait tant aimé.

Des boules de feu apparurent, éclairant son chemin, un chemin qu'il suivit, découvrant des pages éparpillées, flottant autour de lui. Des pages sur lesquelles des gravures s'animaient magiquement, les gravures représentaient sa vie. Il ne pouvait s'empêcher de regarder tous les souvenirs heureux qu'il avait eu.
Sa petite soeur et son rire cristallin, son doux sourire d'enfant, ses yeux aussi turquoises que les siens, mais contrairement à lui, elle avait une peau bleue claire tout comme leur mère et avait des jambes au lieu d'une queue de serpent...tout comme leur mère. Des deux parents, sa queue serpentine, il la tenait de sa chère mère, mère qu'il voyait sur une gravure, prenant sa soeur dans ses bras quand elle était encore un bébé et qu'il regardait la petite fille curieusement. Les gentils de l'histoire avaient assassinés ce qu'il restait de sa famille. Et après on le traitait de criminel ?
Au bout du chemin il trouva des objets posés sur des piédestaux de pierre et une voix se fit entendre parmi les autres. C'était la voix de son prince, de son ancien amant, celui qui l'avait trahi; mais malgré tout...malgré tout, il ressentait encore quelque chose pour lui, tout comme pour Orube...
La voix lui disait de choisir deux objets, et le libraire maudit se saisit aussitôt de ce qui symbolisait l'attaque physique et la défense. Le Galahaut pouvait presque imaginer la silhouette gracile du prince devant lui, les bras croisés et le regardant, souriant tendrement comme il avait pu le faire autrefois jusqu'à ce qu'il crée les Murmurants et le délaisse.
Puis la voix lui demanda de rejeter deux objets. Sans hésiter il choisit de rejeter l'arc pour l'attaque à distance et le ce qui représentait le sabotage.

Les piédestaux disparurent et un nouveau chemin lui fut montré par l'intermédiaire des boules de feu, chemin qu'il suivit.
Soudain tout autour de lui changea, le décor semblait montrer une sorte d'arène, une arène de pierre blanche qu'il reconnut de suite pour l'avoir déjà vu à Basiliade, ce fut là qu'il vit Orube pour la dernière fois. La fine silhouette de la jeune femme apparut, mais ce n'était qu'une ombre. Armée d'un katana. Il déglutit et eut tout juste le temps de se transformer en Galahaut afin de parer la lame avec les écailles de son torse...qui saigna. Ah oui, la lame de la guerrière coupait très bien au final. Il frappa son adversaire, mais elle était trop rapide et elle utilisait son arme. Il pouvait sentir la colère d'Orube ne le reconnaissant pas, il était devenu un étranger. Celle qu'il aimait l'avait oublié, il n'était plus rien. Un moment il songea à en finir maintenant mais ce n'était qu'un rêve, sûrement. La réalité ne pouvait pas être cela.
Il devait se battre.
Il frappa l'ombre d'un coup de poing puissant qui l'envoya valser dans le décor qui disparut. La frappe avait dû être puissante, mais il était vraiment blessé. Il regarda les plaies sur son torse écailleux et ses bras. Et elle avait réussi à toucher sa gorge, il s'écroula par terre, reprenant sa forme humaine. Les plaies avaient disparues avec le sang, mais il avait mal et il savait les plaies ouvertes; il ne pouvait pas saigner voilà tout; cadeau de son prince d'antan. Il se tint la gorge, fort heureusement la blessure était minime, mais cela faisait si mal !

Un autre chemin apparut, chemin qu'il suivit encore jusqu'à arriver dans un autre décor apparu soudainement. Une passerelle blanche de la Forteresse de Kandrakar...l'endroit où son prince s'était jeté dans le vide infini pour échapper à la torture de la Prison de l'Infini. Il crut voir sa fine silhouette au bord de la passerelle, semblant lui sourire, mais ce n'était qu'une hallucination n'est-ce pas ?...attendez...mais il ne pouvait pas être victime d'une illusion quelconque, sauf dans la Prison de l'Infini !


-Je vous en prie, ne vous jetez pas une nouvelle fois dans le vide ! s'exclama t-il, sans réfléchir; il était mort depuis longtemps, c'était un fantôme depuis, non ?!...peut-être...en fait il rêvait...ce devait être cela.

"Maintenant que tu as tout perdu, à quoi comptes-tu t'accrocher pour vivre? As-tu seulement un nouveau but?"

-Je...m'accrocher à quoi ?!...non...je...je ne comprends pas... bégaya t-il en s'approchant vivement de la silhouette, tentant de lui prendre la main.L'espoir...je suppose...c'est tout ce qu'il me reste non ?!...je...je veux juste...essayer...oui c'est cela...je devrai essayer de recommencer une nouvelle vie loin de tout...tout...recommencer...faire abstraction du passé...racheter mes fautes. dit-il, souriant faiblement à l'ombre ayant la forme de son prince.

"As-tu l'intention d'exécuter les étapes nécessaires à ton but peu importe leur raison et leur morale?"

-Enfin...si je dois me racheter, je dois suivre une éthique, une morale, autrement je ne ferai que répéter les erreurs du passé !

"Tu as été blessé autant par les bons et leurs lumières que par les mauvais et leurs ténèbres. Vers quel côté comptes-tu te tourner maintenant?"

Il baissa la tête, tristement.

-La Lumière...autant que je le pourrai...les gentils souffrent beaucoup moins que ceux qui vouent leur vie aux ténèbres...nous l'avons vu...tous les deux...

Il regarda la silhouette vaguement sourire avant de disparaître en se jetant dans le vide. Et dans un réflexe incertain, le Galahaut tenta de rattraper cette ombre, chutant également...avant de se réveiller.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'Eveil du libraire maudit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Catalogue de libraire
» Île au crane + Maudit Graal
» ¤ L'oeuf maudit ¤
» Garadherza, le heaume maudit [LIBRE]
» [I] L'argent Maudit...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts Memento :: Machine à café :: Flood et jeux :: Archives du forum :: Rps-
Sauter vers: