AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un monde nouveau [rp terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Un monde nouveau [rp terminé]   Mer 30 Juil - 23:30

Au fin fond d’une ruelle un portail s’ouvrit. Heureusement que personne ne passait par là à ce moment là car le peuple de la Terre de Dragons aurait probablement pris la chose pour de la sorcellerie. En regardant bien à travers le portail transparent, on pouvait apercevoir une grotte et une silhouette humaine. Quelques minutes passèrent, puis un corps traversa lentement. Le portail se referma aussitôt derrière lui. Lorsque la personne s’en rendit compte, elle fut prise d’une terrible angoisse à l’idée de ne plus pouvoir rentrer chez elle. Mais ce sentiment laissa rapidement place à un certain soulagement quand elle songea que sa sœur et ce traitre de Hans ne pourrait pas la suivre ici. La jeune femme poussa un soupir. Elle ne pouvait plus faire marche arrière désormais. Un coup d’œil autour d’elle lui apprit qu’il avait neigé récemment. Bien heureusement, Elsa ne craignait pas les basses températures et ne souffrait donc aucunement du temps. Tout autour d’elle respirait l’inconnu. Elle ne reconnait absolument rien : ni l’architecture des bâtiments ni la flore locale.
« Ou ais-je atterrie ? » se demanda Elsa avec appréhension.

Si quelqu’un lui avait dit un mois plus tôt que d’autres univers parallèles au sien existaient elle l’aurait envoyé se faire soigner. Et poutant c’était le cas.  Ce qu’elle voyait aujourd’hui dépassait l’entendement. Elle tenta de se rassurer en se disant qu’une personne ici pourrait peut-être l’aider à réparer le chaos qu’avait engendré la sphère noire dans son monde. Il le fallait…

Elle prit son courage à deux mains et avança sans trop savoir où elle allait. Mais alors qu’elle avait parcouru une vingtaine de mètres, sa vision se brouilla et elle s’effondra au sol.

Elle rêva d’un lieu sombre et étrange, de créatures monstrueuses et de sa sœur Anna qui lui posait toutes sortes de questions bizarres. Lorsqu’elle se réveilla, Elsa se sentit nauséeuse. Son cœur battait la chamade et avait du mal à retrouver ses repères.

« Que m’est-il arrivée ? » se demanda Elsa en essayant de se relever. Sa tentative fut un pitoyable échec et elle décida de rester assise, adossée contre un mur, le temps que sa tête arrête de tourner. Ce rêve avait l’air tellement réel ! Elle inspira profondément pour se calmer et essaya d’interpréter les questions qui lui avait posé sa sœur en rêve.
[Voir Rp « pallier de l’éveil]

« Que serais-tu prête à sacrifier pour obtenir les réponses que tu cherches ? »
« Ma vie », avait répondu Elsa.


Une larme roula le long de sa joue. Elle se sentait tellement seule à cet instant qu’elle aurait donné cher pour que quelqu’un la rejoigne. Quelqu’un qui pourrait apporter des réponses à ses questions. Elle secoua lentement la tête pour se sortir ses idées noires de la tête.

« Cesse de pleurnicher comme une enfant, ton peuple a besoin de toi Elsa. Ta SOEUR a besoin de toi », songea telle.

Elle essuya sa joue d’un geste de la main et se releva. Il était temps qu’elle découvre ce nouveau monde si différent du sien ! La tête haute et le visage fier, elle reprit sa marche en espérant que ses vêtements et son allure ne la trahissent pas auprès d’un monde qui – elle ne le savait pas – était peut-être plus superstitieux que le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Westerguard
A fallen prince


Messages : 41
Triomphe : 43
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : Quelque part, mais certainement très loin de ses frères !

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Un monde nouveau [rp terminé]   Jeu 31 Juil - 21:46

Ah l'hiver ! La neige recouvre paisiblement les rues et les toits du village de Xidi, tout le Jianghu se retrouve tout blanc. Les enfants jouent dans la neige et les anciens discutent autour d'un bol de thé ou bien d'alcool de riz, tandis que les parents travaillent comme ils le peuvent dans leurs échoppes de la ville commerciale.
Et puis comme bientôt tous les matins depuis presque un an, ils voyaient le même rouquin sortir précipitamment de la grande maison achetée par cette étrange famille arrivée il y a un an presque, ledit rouquin était toujours poursuivi par la même femme décharnée à l'éternelle robe jaune trouée et tâchée de sang. Comme à son habitude, le rouquin devait simplement essayer de semer la shibito et comme d'habitude il se retrouvait devant cette même auberge où l'attendait Takahiro.
Les deux jeunes hommes avaient pris l'habitude de prendre leur petit-déjeuner dans cette auberge depuis qu'ils étaient dans cette famille de dégénérés, mais au moins ils savaient qu'ils étaient protégés, ils avaient un toit et ils étaient sûrs de ne pas mourir de faim.

Mais cette fois-ci, cela se passa différemment. Le rouquin fut blessé au cours de la course-poursuite, la shibito l'ayant rattrapée et mordue à l'épaule, et même s'il avait réussi à se dégager de son étreinte, il...pissait le sang. Si bien qu'à l'arrivée, Takahiro dût mettre un high-kick à Cassandra afin d'éviter qu'elle ne dévore le prince déchu.
Le voleur fit s'asseoir le rouquin sur les marches menant à l'auberge tandis qu'il allait quérir de quoi panser la morsure sanglante.

Hans Westerguard était habillé simplement et grelottait de froid, se tenant l'épaule gauche avec sa main droite, le regard posé sur la neige au sol. Il souffrait mais avait l'habitude, mais au moins la douleur était moindre que ce qu'il avait ressenti la première fois qu'il avait atterri ici. Il n'était pas en train d'agoniser, il était juste blessé. Sa main gauche vint caresser le tissu sous lequel se trouvait une ancienne blessure qui avait eu du mal à cicatriser, au niveau de son ventre, où il avait reçu un coup d'épée d'un de ses frères. Il avait encore du mal à accepter le fait que sa famille l'avait toujours détesté depuis le jour de sa naissance, comme il avait beaucoup de mal à se rendre compte de la haine que lui portait sa mère, il n'arrivait pas à comprendre comment elle avait pu le condamner au bûcher.

Et puis soudainement, de l'autre bout de la rue, il entendit la rumeur se propager. Une étrangère venait d'entrer dans le village; mais apparemment pas une étrangère venant d'une autre région du Jianghu, non.
Les enfants courraient dans la rue en criant joyeusement qu'il y avait une nouvelle personne de bizarre - référence à la famille Akumu précédemment arrivée et à Hans lui-même - qui venait d'entrer dans le village commercial de Xidi. Tous les regards se tournèrent vers l'arrivante et puis...le prince déchu crut avoir une hallucination.

Que fait-elle ici ? pensa t-il.

Puis il se leva maladroitement, tenant toujours sa blessure à l'épaule. Une gamine qui ne devait pas avoir plus de huit ans lui tapota légèrement la jambe, et il la regarda, elle avait l'air intriguée par l'étrangère.


-Dis, tu crois qu'elle a des pouvoirs comme tes amis ?

-Oui, mais elle est moins folle.

Il regarda la petite taper dans ses mains joyeusement et se précipiter vers la nouvelle arrivante. Plein d'enfants courraient autour d'elle pour la saluer allégrement tandis que les anciens regardaient la jeune femme, intrigués. Evidemment, c'était une autre époque, un autre monde, pas les mêmes coutumes en somme; la Chine féodale après l'unification du pays et les batailles successives contre les Seigneurs de la Guerre, et surtout contre les Huns; et le dressement de la Grande Muraille de Chine. Bref...vous voyez le truc.

L'avait-elle reconnu ?
Peut-être, peut-être pas. Lui il s'en souvenait très bien, elle était l'instrument de sa perte dans leur monde. Il avait beaucoup souffert, normal vu qu'il était un peu le méchant de l'histoire.
Mais elle, l'avait-elle reconnu ?
Il avait un peu changé. Déjà il ne portait pas de vêtements princiers et on pouvait le confondre avec un vulgaire manant; Kagi ne devrait d'ailleurs pas tarder à arriver pour annoncer la fin de l'entraînement. Dans peu de temps, le prince déchu serait un membre à part entière de leur famille de dingues.
Bref...Encore de belles gamelles et hurlements ultra virils - c'est ironique, quand Hans hurle, on dirait une gamine qui vient de voir un fantôme en se retournant - en prévision...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seikyo Akumu/Kagi
An ancient shinigami


Messages : 38
Triomphe : 36
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 20
Localisation : Derrière toi, te suivant toujours, je suis l'annonce de ta mort...*se prend une baffe de sa narratrice*

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Un monde nouveau [rp terminé]   Jeu 31 Juil - 23:13

Ah Kagi...Qu'est-ce qui peut bien vous venir à l'esprit quand on vous parle de ce personnage ? Hum ?

"OH MON DIEU ! NON ! PAS CE FOU ! AU SECOURS ! IL EST COMPLETEMENT TARE A L'AIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIDE !!!!!!!!!!!!!!"

......................euh...ouais, à part ce truc...

"SAUVEZ-VOUS ! IL EST COMPLETEMENT DINGUE !"

........mais vous êtes sérieux ?!...ouais bon, en même temps, vu son niveau de folie, vous n'avez pas grand tort...

Kagi, Seikyo Akumu de son vrai nom, est un shinigami originaire de la Ville d'Halloween. Et comme vous l'auriez compris...c'est un taré, fou dangereux, en fait il est fou dans tous les sens du terme, au point qu'il arrive à paraître saoul alors qu'il est sobre et à être normal quand il est saoul, au point où l'alcool ne peut pas le rendre ivre mais où un jus de fruits lui fait faire un coma éthylique...et ceci est peut-être pour vous une vaste plaisanterie...qui ne l'est pas pour la narratrice que je suis.
Ce personnage, c'est la démesure et la folie incarnée, je ne peux pas faire meilleure courte description. Et encore, s'il faisait exprès, ou bien le fait-il vraiment...on ne sait jamais quoi penser de cet être...

Capricieux et lunatique, c'est un côté que Hans a découvert chez ce personnage excentrique et haut en couleur, c'était il y a presque un an de cela me semble t-il...
Kagi se promenait dans la tempête de neige, sautillant comme un gamin se baladant sur un chemin fleuri, et chantonnant un air macabre comme s'il chantonnait un air enfantin, doux et joyeux...Oui le mec qui se promène dans une tempête de neige sans crever de froid...C'est un shinigami. Et un fou...et bref c'est Kagi !
Il se promenait donc en compagnie de son médecin humain amnésique qui lui par contre mourrait presque de froid en suivant son chef. Je ne saurai même pas dire pourquoi cette balade et à ce moment précis, l'esprit de ce personnage étant encore plus tordu que celui d'un personnage d'Alice au Pays des Merveilles...ouais, rien que cela !
Tous les deux avaient vus une silhouette bouger et avaient reconnus un homme faible et agonisant; Hans Westerguard. Kagi s'était aussitôt saisi de sa faux, la brandissant, sourire aux lèvres, avant que le médecin ne s'interpose et prenne l'agonisant avec lui; Kagi conclut que ce gars avait droit à une petite chance de survie au final. Il allait lui poser des questions mais l'autre s'était évanoui.
Au réveil du jeune homme, Kagi avait réussi à entendre son histoire et en décida qu'il resterait avec eux. Il entraînerait même le faiblard pour en faire un des membres de sa famille. Mais vu son potentiel et son niveau, mieux valait-il l'entraîner...pas très musclé le gars, et une pichenette le met K.O. Bref.

Ah les entraînements de Kagi.
Être poursuivi par une morte-vivante affamée capable de courir plus vite que vous.
Servir de cible mouvante à une enragée vous lançant des aiguilles aléatoirement empoisonnées.
Esquiver les couverts lancés par les deux majordomes ainsi que toute l'argenterie, les serviettes, les assiettes et y compris une partie du mobilier; je vous ai-je dis qu'ils étaient fous ?
Tenter d'échapper à un fou psychopathe qui veut vous faire des enfants et veut accessoirement vous découper en morceaux; ceux qui jouent à Outlast comprendront ma référence.
Yeah...entraînement spécial mais doublement efficace...
C'est Kagi.

Et puis, maintenant on retrouve notre cher protagoniste sobrement saoul, sortant de la grande maison qu'il a acheté pour abriter sa clique de dégénérés. Sourire aux lèvres, heureux. Une belle journée d'hiver en perspective. Il est vêtu de son sempiternel manteau gris et porte son chapeau bizarre, marchant complètement de travers dans la rue comme un ivrogne alors qu'il est parfaitement sobre, saluant machinalement les gens, regardant les enfants courir près de lui pour le saluer.
Enfin il arrive dans la rue de l'auberge préférée de sa famille. Il entend la rumeur de l'étrangère, nouvelle arrivée en ces lieux, il sourit puis rit de son rire glauque et effrayant; pourtant sympathique. Il est doublement heureux, enfin une nouvelle. Il aime les nouveaux, peut-être qu'il pourra les tuer et les manger ensuite... - quoi faut pas faire de son cas une généralité ?! Mais !
Ou du moins il pourra les questionner et s'amuser avec eux en une partie de go ou de mahjong. Il aime les jeux de logique.

Kagi voit Hans, blessé. Il sourit encore plus - encore un peu et ce serait presque le sourire du Joker sans les cicatrices; ouais...le grand sourire du Joker sans les cicatrices...ouais c'est flippant ! - dans peu de temps le prince déchu passera une petite épreuve qui déterminera s'il peut rejoindre sa famille de tarés. Le gars lui est apparu un peu schizophrène sur les bords, voilà un bon point pour lui, mais Kagi veut le rendre comme les membres de sa famille, encore plus fou; en fait le bûcher est une sainte solution, c'est toujours mieux que de supporter les folles idées du Faucheur Gris.

Comme d'habitude, le shinigami s'approche de Hans pour le saluer, lui ébouriffant gentiment les cheveux comme on le fait à un gamin et lui met un coup de pied retourné dans la gorge, l'envoyant bouler dans le décor; mais rassurez-vous, habitué à ce petit manège depuis presque un an, il s'en remettra...peut-être...euh...dites-moi pas qu'il a un traumatisme crânien en prime des côtes brisées des trois mois derniers ! - côtes brisées par Kagi qui lui a affectueusement balancé une armoire dans la tronche...oui il est saint d'esprit...je crois...

Puis Kagi fait la chose la plus normale comme à son habitude, ignorant les gémissements du prince déchu, il s'assoit sur les marches menant à l'auberge et grignote un biscuit pour chien sorti d'une poche intérieure de son manteau.
Enfin il voit l'étrangère arriver, tête haute et l'allure fière. Ses yeux d'émeraude cachés par ses longues mèches grises le faisant passer pour un vieillard luisent d'une lueur de curiosité. Puis quand elle arrive à sa hauteur il la salue, d'un salut tout à fait normal pour lui, d'une voix montrant qu'il est saint d'esprit et parfaitement normal. Une phrase sobre et normale, son salut habituel.


-Je suis une banane.

...ta gueule c'est Kagi.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Re: Un monde nouveau [rp terminé]   Ven 1 Aoû - 10:28

Elsa ne marcha pas longtemps avant de rencontrer les premiers habitants de ce nouveau monde. Ses nausées et son mal de tête étaient rapidement passés et elle avait mis cela sur le compte de la traversée du portail qui avait probablement bouleversé son organisme. A moins que ce ne fut la faute à son malaise quelques instants plus tôt ? Elle s’était probablement tapé la tête par terre en tombant, même si elle ne s’en souvenait pas et que la neige avait dû amortir le choc. Mais qu’importe, c’était du passé et elle se sentait beaucoup mieux à présent. En marchant, elle ne pouvait s’empêcher de jeter des regards intrigués autour d’elle. Son esprit avait beau lui conseiller de rester la plus discrète possible, son cœur brulait de curiosité et primait sur la partie rationnelle de son cerveau.
La première personne qu’elle croisa était un enfant. Petit, les cheveux noirs et raides, il ne devait pas avoir plus de huit ans. Quant à ses yeux… elle n’avait jamais rien vu de tel. Ils étaient aussi noirs que ses cheveux et tirés sur le côté, d’une étrange manière. Bridés. Cette caractéristique lui donnait un certain charme et n’avait rien d’effrayant en réalité. Le garçon et la jeune femme se toisèrent quelques instants sans bouger. Elsa ne savait pas comment interpréter le regard que lui lançait cet enfant. Avait-il comprit qu’elle n’était pas d’ici ? Sans rien dire, il tourna les talons et s’enfuit. Elsa espéra que ce départ n’annonçait pas le début des problèmes. Elle continua de marcher et finit par arriver sur une grande place. En quelques instants ce ne fut pas un mais une dizaine d’enfants qui l’encerclèrent. Elle réalisa bien vite qu’elle n’aurait pas pu, même en faisant tous les efforts du monde, être discrète. Chaque enfant ici présent, de même que les adultes qui étaient restés à bonne distance et qui la regardait avec curiosité arboraient les mêmes caractéristiques génétiques que le jeune garçon qu’elle avait croisé un peu plus tôt. Autant dire que ses longs cheveux blonds et ses grands yeux bleus détonnaient dans le décor, sans compter sa robe bleue qui n’avait rien à voir avec les normes vestimentaires de ce peuple.

-Dis madame, d’où est-ce que tu viens ?
-Est-ce que tu as pouvoirs magiques toi aussi ?
-Tes cheveux, ils sont vrais ?
-Est-ce que tu es une princesse ?

Assaillie par les questions, la jeune reine ne savait plus où donnait de la tête. Très vite elle se mit à sourire, touchée par l’engouement de ces enfants.

-Je viens d’un royaume très loin d’ici où les gens ont les cheveux et les yeux colorés comme moi, se surprit-elle à répondre.

Un « waoouh » général suivi sa déclaration. Aussitôt, de nouvelles questions fusèrent sans qu’elle en comprenne la moitié. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle ne s’attendait pas à un tel accueil. Pour la première fois depuis sa traversée elle se demanda si d’autres étrangers avant elle n’avaient pas déjà foulés cette terre. Une chose était sure, un enfant venait clairement de sous-entendre que quelqu’un d’autre ici avait des pouvoirs.

-Il y a d’autres étrangers ici ? Demanda telle.

Les enfants s’empressèrent de lui répondre en désignant deux personnes un peu plus loin. L’une d’elle était tranquillement assise sur les marches d’un escalier, tandis que l’autre était recroquevillé au sol. Elsa fronça les sourcils en se demandant les raisons qui poussaient le deuxième homme à garder cette position. En tout cas, il était clair que ces deux personnes n’étaient pas d’ici, leur allure et la couleur de leurs cheveux étaient trop différentes. Intriguée, elle remercia les enfants et se rapprocha de l’auberge.

« Mais il saigne ! », pensa telle en comprenant subitement pourquoi le deuxième homme était au sol. Elle ne chercha pas à voir son visage, il y avait plus urgent.

--Je suis une banane.

Elsa écarquilla les yeux. Le second personnage la regardait, attendant visiblement une réponse. Choquée par son absence totale de réaction devant les blessures de son compagnon, Elsa lui lança un regard sidéré avant de reporter son attention sur Hans, qu’elle n’avait bien évidemment pas reconnu. Elle s’agenouilla près de lui et fit rapidement le point sur ses blessures. Le garçon avait l’air d’avoir du mal à respirer. Elsa mit cela sur le compte de sa blessure au cou, elle n’avait pas été témoin du coup de pied magistral de Kagi. De ce qu’elle en voyait, la blessure, qui ressemblait d’ailleurs à une morsure (elle se promit de lui demander ce qui avait bien pu lui faire ça plus tard) saignait abondamment mais n’avait pas l’air très profonde.


-Monsieur est-ce que ça ? Demanda-t-elle d’une voix inquiète. Essayez de ne pas bouger d’accord ? Je vais vous soigner.

Sans laisser le temps à l’homme de répondre, elle posa délicatement une main sur sa tête et glissa la deuxième au-dessus de la morsure, appelant ses pouvoirs qui se manifestèrent sans tarder. Des cristaux de glace se formèrent sur la blessure et étincelèrent, puis disparurent, entrainant la cicatrisation de la plaie. Elle s’était découvert ce don quelques mois plus tôt lorsque sa sœur s’était blessée en tombant. Malheureusement, elle le maitrisait mal, comme la plupart de ses pouvoirs, et ne pouvait soigner que les blessures superficielles, ce qui, à l’heure actuelle, s’avérait plutôt utile.


-Est-ce que vous vous sentez mieux ? Demanda-t-elle en se penchant pour voir le visage de l’homme qu’elle venait de soigner.


L’avez-t-elle déjà rencontré ? Maintenant qu’elle le regardait mieux il lui semblait familier… Doucement, un nom s’imposa à son esprit.

« C’est impossible », songea t’elle en sentant son cœur s’emballer. Cela ne pouvait pas être…

Et si. L’homme fit un mouvement qui découvrit une partie de son visage. La jeune femme bondit sur ses pieds avec un mouvement de recul.

-Vous ! S’exclama-t-elle incrédule.

C’était un cauchemar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Westerguard
A fallen prince


Messages : 41
Triomphe : 43
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : Quelque part, mais certainement très loin de ses frères !

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Un monde nouveau [rp terminé]   Ven 1 Aoû - 15:08

Très sincèrement ? Oui il avait mal, il avait même très mal !
Se prendre un coup de pied retourné dans la gorge aussi violemment et être envoyé dans le décor faisait toujours très mal. Surtout quand Kagi avait décidé de porter ses foutues bottes à semelles compensées - ne me demandez pas comment ce mec arrive à courir avec, et puis de toute façon, allez me chercher la logique chez ce bonhomme - ce qui faisait encore moins de bien.
Hans était d'ailleurs persuadé qu'il n'avait plus de trachée ni de voix, ce qui n'était pas le cas, fort heureusement.
 
Il fut assez surpris de savoir qu'Elsa s'inquiétait - ce qu'il comprenait à sa voix - et de ce qu'elle disait; sans nul doute qu'elle ne l'avait pas encore reconnu; autrement elle n'aurait rien fait du tout, très certainement.
Il avait un peu essayer de la tuer, elle et sa soeur.
 
Punaise, ce n'est pas une hallucination...


-Monsieur est-ce que ça va ? Essayez de ne pas bouger d’accord ? Je vais vous soigner.

Ce fut par cette phrase qu'il fut sûr et certain qu'elle ne l'avait pas reconnu. Il n'avait pas vraiment besoin d'être soigné, la morsure étant tout à fait superficielle. Et puis Takahiro était parti chercher de quoi le soigner donc bon. Et au pire il suffisait d'attendre l'arrivée de leur médecin, Yukio Tora.
Il allait tenter de dire quelque chose pour l'en empêcher, mais trop tard. Et puis il n'en avait pas vraiment la force.


-Est-ce que vous vous sentez mieux ?
 
Que répondre ?
Oui son épaule allait mieux, mais il avait peur. Très peur. En fait il ne savait pas vraiment comment décrire cette sensation. Une sorte de peur, de culpabilité se faisait poindre dans son coeur brisé. C'était une peur plus horrible que celle ressentie en constatant qu'il allait probablement devenir aussi fou que le chef de cette affreuse famille.
 
Tout avait commencé bien avant qu'il ne change de monde. Il...il voyait et entendait des choses. Il ne saurait dire quoi, ce n'étaient que des murmures. Mais chaque fois il avait cette impression de mal-être, une sensation de peur qui lui faisait hérisser les cheveux sur la tête. D'étranges murmures, et de vagues ombres sur les murs qui ne devraient pas être là, ou bien des choses étranges. Il avait peur de cela, encore plus peur que de cette famille ou bien de la colère d'Elsa.
Il avait peur de devenir fou. Mais peut-être l'était-il déjà ?


-Vous !
 
Hans la dévisagea sans comprendre. Oui c'était bien elle, l'instrument de sa perte. C'était elle, la Reine des Neiges. Elle pensait vraiment que tout ceci n'était qu'un cauchemar ? Elle ignorait totalement tout de ce que pensait et de qu'avait vécu celui qui avait essayé de la tuer, elle et sa soeur. Elle ignorait tout.
Et elle ne savait pas encore que le cauchemar qu'elle aurait à affronter en ces lieux n'était certainement pas le prince déchu, oh que non. Il y avait bien pire encore. Enfin...peut-être.
 
Le prince déchu se releva calmement et s'agenouilla devant la Reine avant de se relever pour lui faire face.
Normalement il aurait dû se lever tout à fait et incliner la tête, ce que faisait n'importe quel noble. Mais Hans n'était plus rien, ce n'était plus un prince, plus tout à fait en fait; encore un truc complexe si on tient compte de l'avis de Kagi mais faisons simple, Hans n'était plus rien. Déchu et rejeté par sa famille. Voilà ce qu'il était.
Il n'était plus rien qu'un roturier voire même encore plus bas si on se basait sur la société d'où il venait.

 
-Bonjour votre Majesté, et merci.
 
Une gamine pas loin se mit soudainement à courir vers ses camarades en criant que l'étrangère était une princesse. Et tous les regards convergèrent vraiment vers elle.
 
Hans détourna le regard, ses yeux se posèrent sur Kagi qui semblait avoir perdu son sourire. Ah oui...apparemment elle ne lui avait pas répondu.
Bizarrement il le sentait mal et savait que cela allait prendre une mauvaise tournure pour la demoiselle. Et quant bien même savait-il qu'elle saurait se défendre grâce à ses pouvoirs, il fallait bien noter que Kagi...bah...il était bien loin d'être humain...
 
A ce moment précis, Takahiro revint.
Takahiro était un jeune homme à la taille svelte, mesurant environ un bon mètre soixante-dix-huit. Il était mince et avait une fine musculature. Il était originaire de la terre des dragons, il était un villageois lambda; bon en fait c'était un voleur. Mais il avait trouvé refuge chez Kagi qui l'avait pris sous son aile et en avait fait son fils adoptif.
Le jeune homme à la longue chevelure brune s'arrêta, regardant la nouvelle arrivante, puis Hans, puis Kagi.

 
-Bonjour mademoiselle...Hans, tu aurais pas pu rester blessé, juste histoire de dire que je ne suis pas allé chercher de l'alcool et des bandages pour rien ?
 
-C'est un peu compliqué et...
 
Et soudainement Takahiro vit le sourire de son père adoptif. Enfin...le fait qu'il n'avait pas de sourire. Ce qui était fichtrement inquiétant pour quiconque connaissait le shinigami. D'ailleurs les villageois préférèrent s'écarter sur le coup, car eux, ils avaient déjà eu un bref aperçu de ce qu'il pouvait faire quand il perdait son sourire; une petite anecdote que je raconterai ultérieurement.
Dans tous les cas, le premier réflexe qu'eut Takahiro fut de saisir précipitamment la main de l'étrangère - lâchant les bandages qu'il avait à la main - afin de la pousser dans l'auberge, tandis qu'il agrippa Hans et le poussa vers l'étrangère.

 
-Je ne sais pas lequel de vous deux a fait perdre son sourire à mon père, mais on est un peu mal barrés...
 
Instinctivement, Hans désigna Elsa, ce qui fit soupirer Takahiro.
 
-En fait je m'en fous, on va juste essayer de survivre, d'accord ?
 
Signe de tête approbateur du prince déchu.
Par contre Hans aurait beaucoup aimé récupérer des vêtements autre que la tenue qu'il portait actuellement et le faisait passer pour un manant pour quelqu'un ne le connaissant pas, et surtout il aimerait BEAUCOUP avoir son épée. Parce que si Kagi avait décidé de couper quelqu'un en morceaux...hum...ils étaient tous mal barrés.

 
-Dites...la prochaine fois que quelqu'un vous dit bonjour, pensez à lui répondre. Maintenant on va devoir subir les conséquences de votre impolitesse.
 
Si la phrase "WHAT THE F...?!" vous vient à la tête, dites-vous bien que Hans était actuellement tout à fait sérieux.
Ils étaient juste mal barrés.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seikyo Akumu/Kagi
An ancient shinigami


Messages : 38
Triomphe : 36
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 20
Localisation : Derrière toi, te suivant toujours, je suis l'annonce de ta mort...*se prend une baffe de sa narratrice*

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Un monde nouveau [rp terminé]   Ven 1 Aoû - 17:29

Il attendait patiemment une réponse de l'étrangère. Sauf qu'il avait oublié que justement elle était une étrangère et ne connaissait donc pas l'étrange habitude de ce personnage. Comme en fait elle ignorait totalement ce qu'il allait faire. La pauvre.
Devait-elle avoir peur ?
Si elle avait le don de lire dans les pensées des gens, elle saurait que oui elle le devrait. Enfin, tout dépendait. Mais généralement on avait toujours peur de lui. Il dégageait sans arrêt cette aura étrange, il faisait peur tout simplement.
On ne pouvait jamais être sûr de quoique ce soit avec lui.
On ne pouvait jamais deviner ses pensées - à moins d'avoir un pouvoir le permettant. Mais celui qui avait ce don et lisait dans l'esprit de l'excentrique psychopathe pouvait en devenir fou. Qui résisterait à cela ? Qui résisterait au bazar dans la tête de ce cinglé ? Ouais...rien que cela.
 
Mais en attendant il n'était pas très content qu'on ne lui réponde pas quand il saluait quelqu'un. La politesse voulait que l'on réponde quelque chose au moins, non pas qu'on ignore le poli bonhomme qui venait de saluer une étrangère !
 
Cette jeune femme manquait singulièrement de politesse à ses yeux et il serait grand temps de les lui inculquer, de force s'il le fallait. Et puis, au passage il en profiterait pour la rendre plus belle, il la trouvait bien laide avec ses cheveux blonds scintillants, ses yeux magnifiques et cette bouche si parfaite. Il devait bien admettre que son atout devait certainement être la pâleur de sa peau semblable à la neige, mais bon sang sa peau était bien trop parfaite, qu'elle était laide ! Il se devait de lui crever au moins les yeux et de lui couper un morceau du visage pour la rendre plus attrayante ! Et accessoirement lui tailler un sourire jusqu'aux oreilles pour lui donner une mine plus joyeuse. Ah et lui casser une hanche voire les deux pour lui donner une plus belle démarche. Et s'il la plongeait dans un bain d'acide pour éclaircir encore plus son teint ?
 
Sinon, est-ce que je vous ai déjà dit qu'il était fou ?
 
Louée soit la banane, loué soit le thé, loué soit le saké, louées soient les bonnes manières et loués soient les biscuits pour chien.
Et tout un tas d'autres choses.
Il était fou, tout n'avait jamais eu aucun sens en sa présence. Il était une sorte de non-sens à lui tout seul, renversant toute logique et la détruisant par ses seules phrases.
 
Il avait perdu son sourire en constatant que l'étrangère ne l'avait pas salué.
Elle ignorait qu'elle risquait beaucoup en agissant ainsi. Dis bonjour, tu t'occuperas du mec en train de mourir après. D'ailleurs il se disait que Hans devrait bientôt avoir droit à sa petite épreuve finale, le jour-même en fait. Il deviendrait un véritable petit Akumu, yeah ! Mais il était déçu.
Oh, au départ il avait été ravi de voir qu'il se débrouillait plutôt bien à l'épée et il le lui avait promis de lui en offrir une neuve, toute belle et tout s'il arrivait à passer son épreuve finale. Et il avait été encore plus ravi en constatant un début de schizophrénie chez le prince déchu. Cela été ravissant. Il allait probablement perdre la boule, devenir complètement fou, cela était très intéressant. Et Kagi aimait les fous. Et il voulait que Hans le devienne. Ils s'entendraient parfaitement après.
Folie, douce folie. Une fois que le jeune homme paniqué actuellement - logique - aura goûté à toute l'étendue de la folie il la laissera le ronger pour qu'elle l'envahisse et qu'il puisse voir la vie autrement. Une vie simple, douce, sans beaucoup de contraintes.
Une vie saine en fin de compte.
Bref...c'est Kagi.
 
Malheureusement, on ne le comprenait pas beaucoup, même ses hommes ne le comprenaient pas. Takahiro avait compris ce que son père voulait faire à Elsa et il avait jeté l'étrangère et Hans dans l'auberge.
 
Kagi se leva lentement. Son regard que l'on ne pouvait voir n'était pas très sympathique. Il fit craquer ses doigts.

 
-Fils, me laisseras-tu inculquer les bonnes manières à cette étrangère ?
 
-Papa, ne t'approche ni d'elle ni de Hans. Surtout de Hans.
 
-Fils...je sens quelque chose en elle...
 
Kagi étant un shinigami ayant côtoyé la magie durant énormément d'années, il savait tout de suite en regardant une personne, si ladite personne était douée de dons magiques ou non; sans pour autant savoir de quels pouvoirs il s'agissait.
Et il avait senti qu'Elsa avait quelque chose en elle, quelque chose d'exceptionnel. Malheureusement elle n'avait pas cette odeur qui lui plaisait tant. Ce n'était pas comme Hans,  ce qui faisait qu'il n'aimait déjà pas beaucoup la pauvre jeune femme.
Non. Hans sentait la folie à plein nez, mais l'étrangère...elle sentait la normalité d'esprit. Elle était normale. Et il n'aimait pas les gens ayant des pouvoirs et qui étaient normaux. Nope, surtout pas.

 
-...pouvoirs magiques ?
 
-Et laisse-moi lui inculquer les bonnes manières ! LOUEE SOIT LA BANANE !
 
Le voleur esquiva de justesse le coup de poing qui aurait pu lui casser le nez, mais laissa par le même temps son père adoptif entrer. Le shinigami dévisageait l'étrangère, puis regarda Hans.
 
-J'ai une petite idée pour toi...
 
Cette phrase n'augurait rien de bon.
 
-Ton épreuve finale sera la suivante; je te donne le choix: poignardes-moi dans le coeur ou bien poignarde-la elle et rapporte-moi son coeur !
 
Ne souriant pas, on savait qu'il était sérieux.
 
La suite des évènements ne présageait rien de bon non plus.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Re: Un monde nouveau [rp terminé]   Ven 1 Aoû - 18:36

Le cœur d’Elsa battait vite, trop vite. Elle sentit des picotements dans ses doigts, signe précurseur de la libération de sa magie et du se faire violence pour l’empêcher de s’exprimer et blesser les gens tout autour. Heureusement, elle avait gagné en maîtrise et en confiance au cours des six derniers mois  et avait plus de facilité à dominer ses pouvoirs. La jeune femme s’évertua à demeurer impassible pendant toute la durée de sa lutte intérieure (cela fut assez rapide, quelques secondes tout au plus) afin que nul ne devine ce qui était en train d'arriver.

Hans et Elsa se dévisagèrent quelques instants, puis, le prince mit un genou à terre devant une reine incrédule.


-Bonjour votre Majesté, et merci, dit-il après s’être relevé.

Elsa écarquilla les yeux devant ce signe de respect protocolaire. S’agissait-il bien de l’homme qui avait tenté de les tuer, sa sœur et elle, pour prendre la couronne d’Arendelle ? Il aurait pu s’enfuir en la voyant, ou encore essayer de la blesser, mais s’agenouiller !? Une gamine pas loin se mit soudainement à courir vers ses camarades en criant que l'étrangère était une princesse. Et tous les regards convergèrent vraiment vers elle. Elle n’en avait cure. La situation était de trop irréelle pour qu’elle s’attarde à ce genre de détails. La jeune femme avait laissé Hans et Anna derrière elle avant de traverser le portail alors comment pouvait-il être là, devant elle. Par ailleurs tous semblait indiquer qu’il était arrivé dans ce monde bien avant elle…

Une voix la tira de ses réflexions. Un homme venait d’arriver et la salua.

-Bonjour mademoiselle...Hans, tu aurais pas pu rester blessé, juste histoire de dire que je ne suis pas allé chercher de l'alcool et des bandages pour rien ?
-C'est un peu compliqué et...

Le visage du nouvel arrivant se décomposa alors qu’il tournait la tête vers l’homme installé sur les marches de l’escalier. Elsa l’avait complètement oublié. A bien le regarder son visage était plutôt effrayant. Elle repensa rapidement à ce qu’il lui avait dit un peu plus tôt : « je suis une banane » ; une phrase sans queue ni tête… l’individu avait perdu son sourire et dégageait une aura malsaine. Elsa recula légèrement, guidée par son instinct de préservation. Elle ne savait pas quoi, mais quelque chose était en train de se passer et elle n’aimait pas ça. Son attention se reporta sur Takahiro, lequel venait de laisser tomber ses bandages pour attraper sa main sans plus de cérémonie, la tirant, elle et Hans, jusqu’à l’intérieur du bâtiment qu’Elsa analysa comme étant une auberge. Après quoi il referma tout bonnement les portes derrière eux.

-Mais qu’est-ce qu… ?! S’exclama-t-elle, soudain coupée par Takahiro.

-Je ne sais pas lequel de vous deux a fait perdre son sourire à mon père, mais on est un peu mal barrés...
Avait-elle bien entendu ? Ce type bizarre était son « père » ?
-En fait je m'en fous, on va juste essayer de survivre, d'accord ?
-Puis-je savoir ce qu’il se passe ? S’exclama telle en sentant la situation lui échapper totalement. Hans se tourna vers elle.
-Dites...la prochaine fois que quelqu'un vous dit bonjour, pensez à lui répondre. Maintenant on va devoir subir les conséquences de votre impolitesse.
-Pardon ?! Répondit-elle, outrée par le reproche. Vous étiez à terre et ensanglanté, quelle personne saine d’esprit aurait pris le temps de discuter avec un homme qui vous dis en guise de salutation : « je suis une banane » en voyant cela ?

Elsa inspira profondément pour calmer sa colère.

-Et si vous m’expliquiez une bonne fois pour toutes ce qu’il se passe ici ?


La voix de l’homme résonna à travers la porte. Il disait qu’il sentait quelque chose en elle, qu’il voulait lui inculquer les bonnes manières.

« Cet homme est fou », pensa Elsa qui commençait à avoir vraiment peur. Elle sentit que ses mains la picotait…elle laissa sa magie filtrer sans la retenir. L’air devient plus froid.

La porte vola en éclat. Le shinigami pénétra dans la pièce et la dévisagea, puis il tourna la tête vers Hans.


-J'ai une petite idée pour toi... Ton épreuve finale sera la suivante; je te donne le choix: poignardes-moi dans le coeur ou bien poignarde-la elle et rapporte-moi son coeur !

Les yeux d’Elsa se remplirent d’effroi. La suite se passe très vite. La jeune femme comprit qu’elle avait deux alternatives : se protéger elle, ou les protéger tous les trois. Elle ne sut pas trop pourquoi elle décida de protéger Hans, surtout après l’injonction de l’autre taré.  A vrai dire elle réagit plus par instinct que par réflexion. Sa magie se déclencha sans attendre, matérialisant une solide et épaisse barrière de glace qui coupait la pièce de part et d’autres et les séparait du shinigami. La barrière se hérissa de long piquant aussi fin et pointu que des aiguilles pointant vers la menace.

Espérant que sa barrière tiendrait le coup pendant un moment, elle se tourna vers Hans, le défiant du regard.


-J’espère qu’il ne vous viendra pas à l’esprit de lui obéir. Vous savez ce qui vous attend sinon ! (à Takahiro, sans quitter Hans des yeux : ) Je vous en conjure, dites moi qu’il y a un refuge où nous pouvons échapper à votre père (elle tiqua sur ce dernier mot).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Westerguard
A fallen prince


Messages : 41
Triomphe : 43
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : Quelque part, mais certainement très loin de ses frères !

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Un monde nouveau [rp terminé]   Sam 2 Aoû - 21:23

Bon...résumons la situation simplement: ils étaient dans la mouise.
 
Et être dans la mouise alors que Kagi est votre adversaire...euh...bonne chance ?
 
Mais plutôt que de s'intéresser à ce personnage, intéressons-nous plutôt au charmant dialogue entre ce fichu prince déchu que tout le monde déteste après avoir vu Frozen et l'héroïne du film que tout le monde adore; quoi la narratrice a encore pris trop de tisane ?!

 
-Pardon ?! Vous étiez à terre et ensanglanté, quelle personne saine d’esprit aurait pris le temps de discuter avec un homme qui vous dis en guise de salutation : « je suis une banane » en voyant cela ? Et si vous m’expliquiez une bonne fois pour toutes ce qu’il se passe ici ?

Le prince déchu soupira.
Ah oui, elle était totalement étrangère à ce qu'il se déroulait maintenant et elle n'avait pas l'habitude des...bizarreries de l'étrange Kagi.
Les interrogations de la jeune femme ne trouveraient leurs réponses que plus tard, Hans semblait être focalisé sur autre chose semblant nettement plus l'inquiéter. Il regardait par-dessus l'épaule de la reine, ignorant royalement ses questions, jetant un regard limite effrayé à ce qu'il venait de voir.
 
Et Elsa était bien loin de s'imaginer les souffrances qu'il avait enduré, au point de le rendre fou et en proie très souvent à quelques hallucinations pas toujours très amusantes - Kagi, lui, il voit des éléphants roses, Hans lui...ce sont des fantômes et autres ombres pas très gentilles lui fonçant dessus et lui faisant croire qu'il est entouré de morts et de flaques de sang...croyez-moi, il en a un peu perdu le sommeil.
Dans ses yeux se lisaient la terreur extrême et il recula d'un pas. Elsa pouvait presque entendre les battements de son coeur paniqué.
 
Et pendant ce temps-là, elle pouvait assister au dialogue père-fils de Kagi et Takahiro. Et comme on en avait déjà parlé, on va passer à autre chose.
 
La voix de Kagi fit sursauter Hans qui se tourna vers lui, entendant avec effroi ses paroles.
Quoi ?! Mais plutôt crever oui !
Arracher le coeur du shinigami ? Et puis quoi encore ? Mais il allait se faire tuer avant ! Ce mec était juste un poil des niveaux au-dessus de lui ! Kagi étant juste capable de briser la nuque du prince déchu sans que celui-ci puisse se défendre ! - façon de parler, mais c'est juste pour donner une petite idée de la situation.
Et puis...arracher le coeur d'Elsa ?...ah là oui...pourquoi pas...il ne l'aimait pas après tout...MAIS WHAT ?! Mais il allait mourir !
 
Bon, évidemment, comptons sur cette dernière afin de protéger tout le monde. Une solide et épaisse barrière de glace avec des pointes fines dirigées vers le shinigami.
Puis elle dit ceci:


-J’espère qu’il ne vous viendra pas à l’esprit de lui obéir. Vous savez ce qui vous attend sinon ! Je vous en conjure, dites moi qu’il y a un refuge où nous pouvons échapper à votre père.
 
Hans baissa la tête quand elle le défia du regard.
Et il se rendit compte au passage qu'il lui avait foutu un vent tout à l'heure. Et il fit la chose la plus normale à ce moment précis; tout en évitant de croiser son regard, il s'agenouilla de nouveau.

 
-Je suis navré votre Majesté, mais ici, toute personne normale aurait d'abord salué Kagi-sama et m'aurait totalement négligé. Quant à votre vie, cela va faire environ un an que je ne songe plus à la prendre; bien que j'ai souvent pensé à me venger quand j'étais en prison.
 
Il se releva tant bien que mal, refusant l'aide de Takahiro qui s'était penché vers lui.
 
-Il n'y a strictement aucun refuge, mais si votre barrière glacée peut tenir encore quelques minutes je pense qu'on n'aura vraiment pas à s'inquiéter.
 
Le voleur regarda Hans observer la silhouette folle de Kagi à travers la glace, Takahiro en profita pour s'approcher un peu plus de la jeune femme.
 
-J'ai appris qu'avant il fut un prince et qu'il était le dernier né d'une grande fratrie. Et de ce que je sais, il a fait des choses horribles pour avoir été jeté en prison par sa propre famille mais il n'a jamais rien dit sur ce qu'il a fait. De ce que je vois, vous devez être une personne à qui il a tenté de faire du mal n'est-ce pas ?
 
Le voleur venait de parler tout bas. Il savait que Hans n'aimait pas parler de son passé et que les informations venant de là passaient au compte-goutte. Il essayait d'oublier, ne voulant peut-être pas se rappeler de certaines choses.
 
-Quand on l'a trouvé il était sur le point de mourir, on aurait dit qu'il hallucinait, il criait qu'il était désolé pour tout. Enfin, c'est ce que dit Yukio. Je sais que ce sont Kagi et lui qui l'ont trouvé, un jour de tempête de neige. Je crois qu'il est devenu complètement fou.
 
-Kagi dit qu'il voit des choses qu'il devrait pas voir normalement !
 
Takahiro sursauta violemment.
 
Une petite fille âgée probablement douze ans venait soudainement d'apparaître en mode screamer entre lui et la Reine des Neiges, la tête tournée vers elle et le corps tourné vers lui...ouais c'est bizarre.
Hormis cette...étrange étrangeté, elle ressemblait à une gamine de la noblesse et aurait pu provenir du royaume d'Arendelle car elle était habillée comme les gens de la cour de là-bas. A part qu'elle avait la tête pas le bon sens, qu'elle était un peu translucide, qu'on ne voyait pas ses pieds, que du sang dégoulinait un peu de ses yeux et qu'elle était morte.
En résumé: fantôme.
Elle remit sa tête dans le bon sens pour se tourner ensuite entièrement vers Elsa, et lui faisant une légère révérence digne d'une petite princesse.

 
-Bonjour votre Majesté, je m'appelle Cornélie Anderson; j'ai été sauvagement assassiné par mon père et je suis contente d'être morte !
 
...dit la petite fantôme un grand sourire aux lèvres comme si être sauvagement tué par un de ses parents était quelque chose de normal mais surtout de joyeux et d'amusant...
Ouais c'est bizarre.
 
De leur côté, tous les clients de l'auberge avait déserté le lieu. Seul le patron de l'auberge et sa femme étaient restés. Et savaient pertinemment quoi faire dans ce genre de moments: se cacher. Bon, ils étaient en sécurité ce qui était déjà pas si mal.
 
De son côté, Hans était subitement tombé sur le sol. Son visage exprimait la plus sombre terreur, à tel point qu'il n'osait pas bouger, comme si une apparition soudaine venait de le figer de peur.

 
-Oh, encore une de ces hallucinations...pour une fois que ce n'est pas de ma faute !
 
Derrière la paroi de glace, d'autres silhouettes apparurent. Et tout de suite après on entendit...
 
-Tss...vraiment...
 
BOUM !
 
-Ne me dites pas que vous avez encore essayé de faire du mal à Hans !
 
PAF !
 
-SHINIGAMI HAKEN KYOUKAI DESU !
 
Double paf.
 
-Aïe !
 
-Hum...voilà qui me semble quelque peu gênant...que la personne qui a crée cette barrière de glace ait l'extrême obligeance de la faire disparaître. Si danger il y avait, maintenant danger n'y est plus.
 
-Yeah ! Je sens qu'on va passer une excellente journée !
 
-Ah...les secours sont arrivés...
 
 
Plusieurs personnes étaient entrées et c'était un total quinze personnes qui se tenaient maintenant dans la pièce.
 
-Hey, Hans, j'ai tes affaires ! Enfile ça !...oh non il est encore en train d'halluciner; qui est le crétin qui lui a fait pe...oh une étrangère. Bienvenue à Xidi !
 
Celui qui venait de prendre la parole était un grand bonhomme un peu fort et très musclé, portant un costume-cravate noir. Il était blond et portait des lunettes. Dans sa main gauche il tenait une scie et dans la droite un sac de toile dans lequel devait certainement se trouver les vêtements destinés à Hans. Il dégageait une aura de sympathie et de confiance.
 
Et j'aimerais beaucoup vous présenter le reste de la troupe, mais pour cela il va vous falloir attendre le prochain post.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seikyo Akumu/Kagi
An ancient shinigami


Messages : 38
Triomphe : 36
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 20
Localisation : Derrière toi, te suivant toujours, je suis l'annonce de ta mort...*se prend une baffe de sa narratrice*

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Un monde nouveau [rp terminé]   Lun 4 Aoû - 17:06

Kagi était la personnification même du délire, de la folie et de la démesure. Non, vraiment, il vous serait dur de trouver pire que lui. Vraiment très difficile.
Et comme je ne vois strictement aucun intérêt à relater encore une fois ce qui se tramait dans les posts précédents, je vais me contenter de reprendre directement à partir de l'ancien post: oui, car il est inutile de vous raconter ce que faisait Kagi pendant que Takahiro conversait avec Hans qui avait des hallucinations; il était en train d'attendre, sans sourire.

Et avant de continuer l'intrigue de ce sujet, il conviendrait tout à fait de vous présenter les charmantes quinze personnes venant d'entrer dans l'auberge:

Yukio Tora est celui qui avait les affaires de Hans avec lui, des vêtements entassés dans un sac de toile. Déjà décrit dans le post précédent, je vais simplement me contenter de vous relater un peu ses capacités: médecin amical et toujours prêt à aider les autres, notamment spécialisé dans les amputations. D'où la scie.

Ce démon s'appelle Uragiri Nise. Bien qu'il porte un nom japonais, il ne semble pas en avoir l'apparence, rappelant plutôt un beau brun ténébreux occidental aux yeux de thé. Sa peau est semblable à de la porcelaine. Il s'agit, comme le montre son habit, d'un majordome. Il est probable qu'Elsa reconnaisse la tenue car il s'agit d'une tenue de majordome que l'on peut retrouver à son époque. Il a un étrange sourire aux lèvres et on ne sait jamais s'il sourit pour se moquer de vous ou bien s'il est vraiment content.

Il porte la même tenue qu'Uragiri Nise et il s'appelle Ulrich Smithers. Il a un petit accent anglais et des yeux dorés. Il a un étrange sourire doucereux. Comme Uragiri, il s'agit d'un démon. Il adore les claquettes.

Cette jeune femme autochtone dégage une aura aussi glaciale que les pouvoirs d'Elsa. Elle est froide et impassible, son visage étant sans aucune émotion. Même une statue serait plus expressive qu'elle. Elle est grande, très fine, et couverte d'une peau de tigre lui servant apparemment de cape. Elle porte un sabre dans chaque main. Et elle n'avait certainement pas l'air commode.

Jingi Fujimoto est en fait un occidental au fort accent anglais. Plutôt grand et mince lui aussi. Il porte lui aussi un costume-cravate noir et des lunettes, et ne cesse de les remonter presque tout le temps. Il porte à la main un sécateur/coupe-fruits.

Takuya Yosuke est le genre de personne où l'on ne sait pas s'il s'agit d'un homme ou d'une femme. Enfin...en apparence, car de fait c'est bel et bien un homme, simplement travesti. Il porte une longue robe rouge achetée chez un tailleur de Xidi, on y voit un motif de chrysanthème dorée. Il a une tronçonneuse à la main et des lunettes.

C'est un jeune homme de vingt ans très enjoué, portant des lunettes et revêtant un costume-cravate noir, tout en tenant une...tondeuse à gazon - ouais c'est bizarre. Il s'appelle Shin Clinfton. Il dégage une aura chaleureuse.

Tout vêtu de blanc, ce jeune homme se nomme Aster Blackwood, mais son vrai nom est Xanthe. Il a une rapière sur le côté et son pouvoir est...de faire apparaître des roses...ouais c'est pas utile.

Cette jeune femme est morte à dix-neuf ans et a été ressuscitée miraculeusement. Elle est blonde et a la taille d'Elsa, mais elle est plus squelettique. Elle porte une robe jaune déchirée et tâchée de sang par endroits. Sa peau cadavérique est recousue de partout. Son visage est émacié. Ses orbites vides sont cachées par un bandeau de soie noire ensanglanté, et du sang séché se trouve juste en-dessous de ses yeux, laissant une trace écarlate. Elle a des griffes à la place des ongles.

Aloysius Dämon est facilement repérable avec tout le rose qu'il porte. Il a une épée-parapluie en main et un sourire de psychopathe sur son visage. C'est un démon dégageant cependant une aura de gentillesse et il a beaucoup d'humour.

Roy Curtis est une sorte de caricature de scientifique fou mais sans les cheveux en pétard. Il boite et est obligé de se tenir à une canne afin de marcher.

Ce jeune homme porte un costume-cravate noir cachant les points de suture sur son corps. Il est la créature du docteur Roy Curtis, fabriqué à partir de différentes parties de corps humain et animales; il s'appelle Daniel Curtis. Et il est myope donc il a des lunettes. Il a une hallebarde dans sa main.

Il est probablement encore plus bizarre que les autres car il s'agit d'un squelette de deux mètres. Il porte une coupe afro et un costume excentrique, ainsi qu'une cape-épée.

Cet homme à la double-personnalité est originaire du monde d'Elsa. Il porte son habit d'officier ainsi que son épée. Il est droit et a fière allure, et accessoirement ne sourit pas du tout. Son regard est sévère et dur.

Prenez Anna et grandissez-la de quelques centimètres, donnez plus de orange à ses cheveux et vous aurez Wynona Atkins. A part qu'elle n'a rien d'une princesse, il s'agit d'une ancienne serveuse qui dansait en mettant en valeur ses atouts sans se déshabiller pour recevoir un pourboire supplémentaire, et qu'elle se balade juste avec un marteau et a un grand sourire joyeux et un regard rieur.

Et voilà...en bref, toute la clique était actuellement présente et l'auberge n'était alors plus si déserte. Disons que des autochtones, il n'y avait que l'aubergiste et sa femme, cachés sous le comptoir. Et ce fut en entendant les voix qu'ils savaient tous deux qu'ils pouvaient refaire surface sans craindre quoique ce soit.

En faisant disparaître la barrière de glace, Elsa pouvait voir que l'excentrique personnage et la dangereuse menace qu'était tout à l'heure le fou furieux shinigami...eh bien...n'était plus rien d'autre qu'une loque sur le sol de l'auberge, complètement K.O., la tête écrasée comme dans les mangas sous la chaussure d'un des majordomes; le mystérieux serviteur aux yeux couleur thé.


-Je suis le dangereux chef d'une bande de mercenaires tout aussi dangereux, et je me fais taper dessus par mes hommes de main !!!! s'exclama le shinigami gris, avant de se retrouver nez contre le sol par un violent coup de pied du majordome aux yeux couleur thé.

-Hum...vraiment... dit Jingi en remontant ses lunettes et s'asseyant sur une chaise tout près de lui.

-Au fait...quand est-ce qu'il va y avoir un peu d'action ici ? Je commence à m'ennuyer !

La mine boudeuse de Wynona fit soupirer l'ancien soldat qui travaillait avant pour la famille royale des Îles du Sud, avant qu'il ne disparaisse à cause d'un bug dans la matrice.

-Je te jure que par moments tu es vraiment agaçante...

Ladite Wynona foudroya son compagnon du regard avant de poser les yeux sur Elsa.

-Une nouve....LA REINE DU ROYAUME D'ARENDELLE !!!!!

Tous les regards des membres de la famille convergèrent vers Elsa, et hormis Hans et Kagi, tous s'inclinèrent devant elle, certains plus maladroitement que d'autres; surtout Wynona qui avait non seulement hurlé mais s'était limite jeté à ses pieds en trébuchant sur sa longue jupe orange; ouais bon...c'est Wynona...

Finalement tous se relevèrent pour s'asseoir quelque part, excepté Kagi qui était toujours étalé sur le sol; limite il serait encastré dans le sol en fait...

Yukio sortit les vêtements, qu'il avait apporté à Hans, du grand sac de toile. On y trouvait des vêtements qui rappelaient ceux qu'il portait lorsqu'il était à Arendelle, des habits un peu plus princiers que ceux qu'il portait actuellement. Ceux apportés par Yukio étaient blancs, couleur neige.

Le majordome aux yeux dorés déposa une épée à la fine lame sur une table près d'Elsa, mais il ne la regardait pas elle, il regardait Hans.
L'épée semblait légère et avoir une moyenne portée au vu de sa taille. Le tranchant n'était pas aiguisé mais on devinait que la pointe perçait très bien. La garde était en or et était finement travaillée; on pouvait y voir un sablier et un huit couché, symbole de l'infini, la décorant. Enfin, sur la lame il y avait un petit dragon gravé tout près de la garde, que l'on voyait difficilement à cause de la finesse de la lame.


-Alors ?

-Hans doit prendre le coeur de Kagi ou bien arracher celui de sa Majesté ici présente.

Regards stupéfaits et interloqués, ainsi qu'exclamations de surprise envers le chef d'Akumu; excepté Jingi qui semblait blasé. Ce dernier se leva et frappa violemment la loque grise toujours au sol qui se mit à gémir.
Uragiri, le majordome aux yeux de thé aida Kagi à se relever tout doucement.


-Vous êtes un incorrigible psychopathe, chef.

-Je suis une banane !

Le majordome baffa sérieusement le shinigami qui se mit à rire, avant d'aller se réfugier dans un coin, en boule et de pleurer.

-Ne vous inquiétez pas votre Majesté, vous ne craignez plus rien; excusez-le il est complètement fou. Et la vieillesse n'aide pas beaucoup, au bout de quelques siècles avec lui...bref...tenez, asseyez-vous. Désirez-vous boire et manger quelque chose ?

Soudainement on vit Kagi, dans son coin, se relever, face au mur. Puis il se retourna brutalement, souriant de toutes ses dents, ses mèches de cheveux grises relevés grâce à sa main gauche, révéler son regard de fou furieux.

-HANS ! BATS-TOI CONTRE MOI ! ET SI TU PARVIENS A ME FAIRE SORTIR DE CETTE AUBERGE TU SERAS LE BIENVENU DANS LA FAMILLE !

Une aiguille frôla de près la gorge du shinigami et alla se ficher dans le mur de bois.

-Papa, ne crie pas, tu déranges tout le monde.

-Pardon, ma petite fille chérie ! dit-il en pleurant; lunatique ce gars...

Bon...manquait plus que Hans se change et...et on y était presque.
Et puis soudainement...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Re: Un monde nouveau [rp terminé]   Lun 11 Aoû - 11:18

[HRPG : Il y a une petite incohérence au passage où Hans dit « Quant à votre vie, cela va faire environ un an que je ne songe plus à la prendre ». Dans la fiche d’Elsa j’ai indiqué qu’il ne s’était pas écoulé plus de sept mois depuis la fin du dessin animé.
PS : Mais quel bordel avec tous ces personnages ! XD)

A ses questions, Hans répondu par un soupir, ce qui agaça quelque peu la reine des neiges. De toute évidence, elle était la seule ici à avoir les moyens de défendre le groupe et elle aurait aimé connaître les failles de son adversaire pour agir au mieux. Bon la seule chose positive c’est que sa barrière avait l’air de tenir le coup… contrairement à la porte de l’auberge qui avait volé en éclat. Quelque chose dans l’attitude de Hans la choqua : il semblait terrifié. Où était passé le jeune prince fier et beau garçon qu’elle avait connu ? A vrai dire elle avait vraiment du mal à le reconnaître dans ces vêtements en loques et son attitude étrangère. L’idée que le prince fut quelqu’un de naturellement couard lui traversa l’esprit ; après tout il était plus facile de lever l’épée face à une femme en détresse que devant un homme de force égale ou supérieure à la sienne. Elle ressentit un certain malaise quand il s’agenouilla une seconde fois devant elle, comme si ce tableau n’était pas du tout naturel. Elle resta cependant impassible quand il lui dit qu’il avait rêvé vengeance en prison mais qu’il avait finalement tiré un trait là-dessus, préférant ranger cette donnée dans un coin de son esprit pour y réfléchir au calme. La situation avait quelque chose de surréaliste : elle était coincée dans un autre monde, piégée dans une auberge avec l’homme qui avait essayé de la tuer quelques mois plus tôt et essayait de se protéger d’un psychopathe sanguinaire qui réclamait son cœur en réparation d’un préjudice complètement insensé. Elle n’aurait pu rêver mieux pour un premier contact avec un monde étranger !

Surveillant tantôt la silhouette de Kagi derrière son mur de glace, tantôt celle de Hans à quelques mètres d’elle (elle n’avait aucune confiance en lui malgré ce qu’il venait de lui dire), elle entendit Takahiro annoncer qu’il n’y avait pas de refuge mais que la menace devrait être écartée si sa barrière tenait encore quelques minutes. Elsa lui lança un regard interrogateur.

-Elle tiendra, dit-elle simplement.

Vu la température ambiante, elle n’avait pas beaucoup de mal à maintenir la solidité de sa barrière (ça aurait été nettement plus compliqué en plein été sous un soleil de plomb). Son voisin se rapprocha d’elle et lui demanda à voix basse si elle faisait partie des personnes a qui Hans avait tenté de faire du mal. Elle acquiesça. Il poursuivit :

-Quand on l'a trouvé il était sur le point de mourir, on aurait dit qu'il hallucinait, il criait qu'il était désolé pour tout. Enfin, c'est ce que dit Yukio. Je sais que ce sont Kagi et lui qui l'ont trouvé, un jour de tempête de neige. Je crois qu'il est devenu complètement fou.

 Elsa ouvrit la bouche, hésita, la referma, ne sachant comment accueillir cette information.

-Vous a-t-il dit comment il s’était échappé de sa prison et avait atterrit dans ce monde ? Demanda-t-elle à voix basse.
-Kagi dit qu'il voit des choses qu'il devrait pas voir normalement !

Elsa sursauta et fit un bond en arrière, les yeux écarquillés par la surprise. Le spectre d’une petite fille venait de se matérialiser devant elle. Cette dernière replaça sa tête dans le bon sens comme s’il s’agissait de la chose la plus naturelle au monde et se présenta d’un air enjoué, annonçant que son père l’avait sauvagement assassiné et qu’elle était heureuse d’être morte.

-En…enchantée, balbutia Elsa en essayant de reprendre contenance.


Elle jeta un rapide coup d’œil dans la pièce pour voir si une autre bizarrerie n’était pas apparue sans qu’elle s’en rende compte et se sentit soulagée en constatant que ce n’était pas le cas. Le coup de la rencontre avec Hans, du psychopathe puis du fantôme ça faisait beaucoup à digérer d’un coup.


-Oh, encore une de ces hallucinations...pour une fois que ce n'est pas de ma faute !

En effet, les yeux de la jeune reine venait de se poser sur Hans. La vue de cet homme au sol, le regard  fixé sur un point et le visage transformé par la terreur fit frissonner Elsa. Les mots de Takahiro raisonnèrent dans sa tête : « Je crois qu'il est devenu complètement fou »…

« La loi du triple retour : celui qui sème le mal finit toujours par être punie proportionnellement à ses actes » songea-t-elle avec une pointe de pitié. Elle en était sure maintenant, Hans n’était plus que l’ombre de lui-même.

Des mouvements et des altercations de l’autre côté de la barrière l’arrachèrent à ses pensées. De nombreuses personnes étaient entrées dans la pièce et, bien que le son de leur voix fut légèrement étouffé et déformé par la glace, Elsa comprit qu’ils lui demandaient d’abaisser sa défense. Très réticente, elle tourna la tête vers Takahiro et guetta sa réaction. Celui-ci lui fit comprendre qu’elle pouvait s’exécuter, le danger était visiblement passé.  A moitié rassurée, Elsa leva ses deux mains et fit un geste qui disloqua doucement la glace. Après l’expérience qu’elle venait de vivre, elle n’avait pas du tout confiance en l’entourage de Hans…

Elsa eut la surprise de constater que le psychopathe fou furieux était en train de se faire frapper par un nouvel arrivant. Ce geste permit à ce dernier de gagner aussitôt la sympathie de la reine qui prit un certain plaisir à voir l’homme qui les avait terrifiés quelques instants plus tôt se faire malmener.  Aux phrases échangées de ci et de là elle comprit que Kagi était le chef de toutes ces personnes, même si le sens du mot hiérarchie était très différent de chez elle (elle imaginait mal un de ses soldats lever la main sur elle, ce geste signifiant, à Arendelle comme dans tous les autres royaumes de son monde, une condamnation à mort pour haute trahison).

La bande de Kagi était constitué d’une ribambelle de personnes toutes les plus étranges les unes que les autres. Elle préféra ne pas s’attarder sur les détails, même en voyant un squelette de plus de deux mètres s’agiter, autrement elle ne se donnait pas longtemps avant de prendre ses jambes à son cou. Tendue comme un roc, elle s’efforça de calmer les battements de son cœur et de demeurer stoïque, seule manière de calmer sa magie qui menaçait de « sortir ».

« Du calme Elsa, se répétait elle dans sa tête, tout va bien se passer ».

-Une nouve....LA REINE DU ROYAUME D'ARENDELLE !!!!!

Elsa sursauta et tourna la tête vers la jeune femme qui venait de la reconnaître avec autant de vigueur. Elle fut rassurée en constatant qu’il ne lui manquait aucune partie du corps où qu’elle ne lui parlait pas de banane et se demanda comment la rouquine avait réussi à deviner son identité. Etait-elle originaire de son monde ? Elle voulu lui poser la question mais la demoiselle ne lui en laissa pas le temps et se jeta pratiquement à ses pieds. Le reste de la petite troupe suivi le mouvement et s’inclinèrent également.

-Euh, je… ce n’est pas nécessaire…, balbutia la jeune reine qui ne s’attendait pas vraiment à ce que ces inconnus se prosternent devant elle alors que la plupart ne venait probablement même pas de son monde. Elle fut toutefois touchée par le geste en voyant que certains n’étaient visiblement pas habitués à ce genre de protocole.

La joyeuse bande se releva et la plupart s’assirent là où ils trouvaient de la place. Pour sa part, Elsa resta debout, préférant garder un œil sur l’ensemble de la salle. Elle avait beau sentir que le danger était passé, on n’était jamais trop prudent. Le majordone déposa une épée sur la table juste à côté d’elle, visiblement destinée à Hans. Elsa ne put s’empêcher d’admirer le travail de l’orfèvre. L’arme était tout simplement magnifique.

-Alors ?
-Hans doit prendre le coeur de Kagi ou bien arracher celui de sa Majesté ici présente.

La suite de l’échange finit de convaincre Elsa que le danger était passé puisque, dans un concert de protestations, une pluie de cous tomba sur Kagi.

« Ca doit faire mal », songea la reine des neiges avec un certain détachement.

L’homme qui venait de déposer l’épée tenta de la rassurer en lui assurant que le danger était écarté, que cet état de folie était lié à la vieillesse. Elsa écarquilla les yeux à la mention de l’âge de Kagi et de son interlocuteur. Il lui proposa de s’assoir, ce qu’elle fit –plus par politesse que par réel besoin.

-Je ne veux pas me montrer indiscrète mais… quel âge avez-vous ?  Demanda-t-elle avec curiosité sans accorder d’importance à l’injonction de Kagi à Hans.

Peu après qu’elle ait posé sa question, une lumière apparue devant elle et un parchemin se matérialisa dans ses mains, la faisant brusquement se relever de surprise.

-Qu’est-ce que… ?!


Ses yeux glissèrent sur le papier, et s’agrandirent de surprise à mesure qu’elle en découvrait le contenu. Elle le relu plusieurs fois. Si elle ne comprenait pas la plupart des références, elle avait en revanche réalisé à la mention de la phrase « une puissante magie englobe ces lieux et semble arrêter jusqu’à la course du temps » qu’un lieu subissait exactement le même paradoxe temporel qu’à Arendelle.

-Hans ! S’écria telle en s’approchant de lui à grands pas. J’ignore où se trouve cette grande tour, dit-elle en désignant le parchemin, mais il se passe la même chose à Arendelle ! Notre monde est piégé dans une boucle temporelle depuis des semaines, rejouant sans cesse deux jours : celui de mon couronnement et de votre trahison.

Elle planta ses yeux dans les siens en ignorant le fait qu’elle était probablement en ce moment la cible de tous les regards :

-A votre expression j’en déduis que vous n’étiez pas au courant… Je ne sais pas à quel moment vous avez réussi à quitter notre monde, mais quand la boucle temporelle s’est enclenchée un double de vous a été créé, je ne vois pas d’autres explications pour justifier votre présence ici et là-bas en même temps. (elle s’interrompit quelques instants pour laisser son interlocuteur digérer les informations et reprit : ) A ma connaissance je suis la seule à avoir pris conscience de ce qu’il se passait et j’ai réussi à fuir. (elle mit en avant le parchemin et son ton se fit suppliant : )  Si vous avez la moindre information sur cette tour ou sur la manière de contacter le magicien Yen Sid dont le nom est inscrit ici il faut me le dire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Westerguard
A fallen prince


Messages : 41
Triomphe : 43
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : Quelque part, mais certainement très loin de ses frères !

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Un monde nouveau [rp terminé]   Jeu 14 Aoû - 17:45

[HRPG: Je sais, cette phrase est là pour appuyer le fait que Hans a en grande partie perdue plus que la raison, dont la notion du temps et de la réalité, ce qui fait qu'il est quelque peu vulnérable psychologiquement et mentalement parlant. Mais ça, Elsa aura tout le temps de le remarquer au fil de temps, parce qu'il n'est pas que vulnérable et perdu, quelqu'un le détraque, mais chut je n'en dis pas plus.
PS: Dis-toi que de base je devais en mettre trente-deux ^^)

...bon alors attendez, on va faire les choses dans l'ordre; la narratrice se perd et ce n'est pas bon du tout pour raconter une histoire cohérente. Aaargh, que c'est embarrassant !
-Je ne veux pas me montrer indiscrète mais… quel âge avez-vous ?
Hans répondit calmement au défi de Kagi qu'il le ferait une fois qu'il aurait fini de se changer. Logique.

Par contre, ce ne fut pas le fou furieux aux cheveux d'argent qui répondit lui-même à la Reine des Neiges. Ce fut la personne la plus près d'Elsa qui répondit, soit Yukio, le médecin à la scie.


-Il répond toujours quelque chose de différent, alors il est inutile de lui demander à lui. Mais si vous voulez vraiment le savoir, il a un peu plus d'une centaine d'années. Probablement cent-dix ans selon mes estimations, mais il est certain que je me trompe, je ne suis qu'un médecin humain et lui...c'est un shinigami...

-Dans notre monde on peut traduire le terme shinigami par, dieu de la mort. Enfin, c'est pas vraiment un dieu, mais c'est presque cela...une sous-divinité en fait...je sais pas comment expliquer...

Hans se saisit calmement des affaires données par Yukio et commença à s'éloigner pour aller se changer dans une pièce voisine. Sauf qu'au même moment, une lumière apparut devant elle, à la grande surprise de tout le monde, ainsi qu'un parchemin dans les mains de la Reine. Inutile de dire que tous les regards étaient tournés vers elle.
Bon, par contre, Elsa venait un peu de mettre un vent à la serveuse et au médecin qui avaient répondu à sa question, mais vu ce qu'il venait de se passer, ils allaient pas jouer à faire comme Kagi. Parce qu'elle n'avait certainement pas répondu à cause de ce fait étrange.


-Hans ! J’ignore où se trouve cette grande tour, mais il se passe la même chose à Arendelle ! Notre monde est piégé dans une boucle temporelle depuis des semaines, rejouant sans cesse deux jours : celui de mon couronnement et de votre trahison.

L'ancien prince se retourna, soupirant intérieurement: un jour il arriverait à changer de fringues.
Ouaip, après un petit temps passé avec les Akumu, les priorités changent.

Bon, que dire de son expression ? Surprise, étonnement et incompréhension se mêlant dans son regard couleur péridot.
Quoi ? C'était quoi cette histoire de boucle temporelle ?!

Il détourna légèrement son regard, baissant les yeux face à la reine.


-A votre expression j’en déduis que vous n’étiez pas au courant… Je ne sais pas à quel moment vous avez réussi à quitter notre monde, mais quand la boucle temporelle s’est enclenchée un double de vous a été créé, je ne vois pas d’autres explications pour justifier votre présence ici et là-bas en même temps.

Petit temps de pause avant qu'elle ne reprenne, mais Hans n'arrivait toujours pas à tout comprendre.
Attendez quoi, un double de lui ?!
Et puis, lui non plus il ne savait pas à quel moment il avait réussi à quitter son monde; tout s'embrouillant dans sa tête.


-A ma connaissance je suis la seule à avoir pris conscience de ce qu’il se passait et j’ai réussi à fuir.

C'était bien mais il s'en fichait un peu.

-Si vous avez la moindre information sur cette tour ou sur la manière de contacter le magicien Yen Sid dont le nom est inscrit ici il faut me le dire…

Ce fut lorsqu'elle employa un ton suppliant qu'il se dit qu'il ferait mieux de lui dire qu'il n'en avait rien à faire savait strictement rien.
Hans ne s'agenouilla pas cette fois-ci, mais s'inclina bien bas en signe de soumission et de respect.


-Je suis sincèrement navré de point pouvoir vous aider votre Majesté, mais je n'ai aucune réponse à vous apporter: je ne sais rien. Je ne sais même pas comment je suis arrivé ici, j'ignore totalement comment cela a pu se produire, je remercie seulement ceux qui m'ont trouvé et m'ont sauvé.

Il recula de quelques pas.

-Veuillez m'excuser, mais je dois me changer.

Hans disparut dans ce qui devait être les cuisines de la taverne, car lorsqu'il ouvrit la porte, on sentit quelques odeurs appétissantes.

-Yen Sid...Yen Sid...

-Ne fais pas comme si tu connaissais et que tu pouvais aider. Tu ne sais strictement rien, tu n'es qu'une serveuse.

La voix froide et méprisante du capitaine fit se retourner ladite serveuse à la tenue orange qui regarda son amoureux avec beaucoup de colère.

-Bon écoute le capitoche de mes deux, je veux bien que tu sois schizo mais tu la boucles pour cette fois, pigé ?!

La rousse gifla carrément l'officier qui portait encore les couleurs des officiers des Îles du Sud sur son uniforme.

-Ils sont fiancés, expliqua le médecin à la reine, il était resté à côté d'elle si jamais elle avait des questions. Et le capitaine ici présent fut un des capitaines appartenant à la garde des Îles du Sud, mais il a une double-personnalité. Et l'une des deux est moins simple à gérer que l'autre, mais en temps de crise elle est très utile. Il s'appelle Bartholomew Dawson, ou Bartholomew Perkins quand il s'agit de la personnalité moins...agréable. Et elle c'est Wynona Atkins, une jeune serveuse d'une taverne mal famée des Îles du Sud. Ah et moi c'est Yukio Tora, médecin de formation et...bah c'est mon métier. En tous cas, enchanté de vous rencontrer. Et si cela peut vous rassurer, personne ici ne vous fera de mal. Quant à monsieur Kagi, suffit de lui taper dessus.

-Yohohoho ! Tant que vous n'essayez pas de le tuer !...j'ai déjà essayé et depuis...yohohoho !...je crois que je suis un peu mort... dit en riant l'étrange squelette.

-Espèce d'imbécile, tu étais déjà dans cet état quand on t'a connu. Et t'as réussi à nous faire flipper aussi...

La porte des cuisines se rouvrit. Hans avait fini de se changer, il portait maintenant des vêtements rappelant ce qu'il était autrefois, un prince. Ses vêtements rappelaient la tenue blanche qu'il portait pour le couronnement d'Elsa, à l'exception près que sa veste était noire au lieu de l'espèce de rouge qu'il avait porté lors du couronnement.
Le médecin récupéra les haillons pour les ranger dans le sac de toile.

Hans regarda l'épée posée sur la table. Elle était belle. Mais elle ne serait véritablement à lui que s'il réussissait à faire sortir Kagi de l'auberge durant le combat.


-Vous savez ce qu'il vous reste à faire.

Le majordome aux yeux dorés sourit à Hans avant de s'écarter, le laissant prendre l'épée entre ses mains, la soupeser, l'observer. Puis il se dirigea vers le shinigami, ignorant la Reine des Neiges.
Et il visa Kagi, mais celui-ci l'interrompit.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seikyo Akumu/Kagi
An ancient shinigami


Messages : 38
Triomphe : 36
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 20
Localisation : Derrière toi, te suivant toujours, je suis l'annonce de ta mort...*se prend une baffe de sa narratrice*

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Un monde nouveau [rp terminé]   Lun 18 Aoû - 22:26

Pas la peine de répéter ce qui a déjà été dit et passons directement à la suite.

Kagi esquiva gracieusement l'attaque de Hans et l'interrompit d'un formidable uppercut envoyant valser le prince déchu aux pieds de la Reine des Neiges. Un violent uppercut qui lui laisserait peut-être une marque pendant quelques jours.


-Au final, tu ne penses pas qu'il y ait d'autres priorités, petit ?

Un étrange sourire apparut sur le visage du fou qui releva les mèches argentées de sa chevelure, révélant son regard d'émeraude. Parfaitement inquiétant.
Comme s'il se délectait de la souffrance qu'il pouvait causer au prince déchu. Ce qui était tout aussi parfaitement inquiétant.

Il tourna la tête vers la Reine des Neiges, et se rapprocha simplement, plutôt omnibulé par le bout de parchemin. Et apparemment il lisait bien à l'envers; bon, il restait un shinigami, et un shinigami, voilà qui était bien connu, cela avait toujours eu des capacités en plus que les simples humains. Ok, Elsa n'était pas qu'une simple humaine, mais elle en restait une. Et elle pouvait contrôler la glace, certes. Mais elle était née humaine, point.
Bref, tout cela pour dire que le shinigami avait bien réussi à lire le bout de parchemin, tout son contenu.


-J'ai vécu tellement de temps, je suis si vieux...mais même du haut de mes cent-dix ans...

-...wait...je croyais qu'il en avait deux-cent !

Petite tape sur la tête du jeune Shin venant d'un des deux majordomes.

-...je n'ai jamais connu un grand mage s'appelant Yen Sid. Et encore moins le petit chou que j'ai ramassé dans la neige avec Yukio. Et dire que j'aurai pu le tuer...j'aurai peut-être dû le faire. Mais on s'en fiche pour l'instant. Il y ait d'autres priorités non ? Pour l'heure, il est probable que la fameuse Tour Mystérieuse se trouve dans un autre monde. Et il existe peu de moyens pour rejoindre cet autre monde: attendre sagement qu'un portail s'ouvre pour nous envoyer tous dans cet autre monde, ou bien que je...hum...non, trop dangereux.

-Que tu fasses quoi ? demanda la caricature de scientifique, tutoyant ledit chef de la bande contrairement aux autres le vouvoyant; à part ses enfants adoptifs.

-...hum...rien...du tout...Je n'ai rien dit pourquoi ?! Je suis un parterre de fleurs, un magnifique parterre de fleurs...hum...non, à la réflexion, je veux être un poulet, un mignon petit poulet tout doux !

Il se fit aussitôt giflé violemment par le capitaine des Îles du Sud, ce qui eut pour effet d'envoyer valser le chef Akumu dans une chaise.

-Je suis une gentille crevette grise...snif...

-Qui l'a soulé avec du jus de fruits ?...ok personne...patron, va vraiment falloir vous calmer.

Et puis soudainement, il y eut une grande lumière blanche, et sous le regard médusé du shinigami, seuls le couple de taverniers et lui-même étaient restés au sein de l'établissement.

-...ah non...cela s'est déjà produit une fois. Je ne les perdrai pas. Jamais je ne les perdrai...JE NE PERDRAI PAS MA FAMILLE NI CEUX QUE J'AIME !

Le shinigami se leva lentement et regarda tout autour de lui. Non...ce n'était pas possible. Pas encore. Ok, la dernière fois, ils avaient tous été transportés en même temps. Et avec lui. Donc c'était moins grave. Mais enfin tout de même.
Il versa une larme. Il les retrouverai. Bon ok, la reine, il s'en fichait, lui, ce qu'il voulait, c'était sa famille. Et s'il pouvait retrouver le prince déchu aussi, ce serait pas mal.
Il rêvait de le rendre aussi fou que lui; ouais, il est bizarre...

Kagi se précipita dehors en hurlant de désespoir, rentrant dans la demeure qu'il avait acheté afin de donner une maison à sa famille. Il la fouilla jusqu'à trouver ce qu'il cherche, puis finalement il donna des ordres aux gens qui travaillaient pour lui dans la maison, puis il se rendit dans la cour. Il soupira, regarda le ciel une dernière fois.
On l'entendit hurler quelque chose, en tendant le bras droit.
Et on ne le revit pas avant un moment.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Re: Un monde nouveau [rp terminé]   Ven 22 Aoû - 21:05

[RP CLOS ! La suite ici : http://www.kh-memento.com/t98-vous-avez-dit-une-tour-mysterieuse-event-hans#188 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un monde nouveau [rp terminé]   Aujourd'hui à 15:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Un monde nouveau [rp terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alice Lucy Wilson. ~Être rebelle c'est refuser l'idée que le monde est figé.~ {Terminée}
» Souffle sur le monde.. Yoshida Toshiyoki. [Terminée]
» Final de la coupe du monde de Quidditch [Terminé]
» Le nouveau prodige [Terminé]
» Mais, si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre.Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde... [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts Memento :: Machine à café :: Flood et jeux :: Archives du forum :: Rps-
Sauter vers: