AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vous avez dit une Tour mystérieuse ? [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Vous avez dit une Tour mystérieuse ? [Terminé]   Ven 22 Aoû - 21:04

[RP précédent : http://www.kh-memento.com/t98-vous-avez-dit-une-tour-mysterieuse-event-hans#188 ]


Elsa avait voulu partir, quitter cet étrange groupe et voir si quelqu’un d’autre dans le village pouvait l’aider. Elle aurait peut-être dû. Seulement voilà, elle n’en avait pas eu le temps. Tout avait commencé lorsque ce parchemin était apparu dans ses mains, comme par magie. Enfin, pas vraiment « comme », c’était de la magie ! Le fameux écrit racontait qu’une puissante magie (encore !) avait arrêté le temps dans une tour mystérieuse et que le magicien Yen Sid n’avait rien pu faire sinon avertir les gens et promettre une récompense à celui qui résoudrait le problème. La jeune femme n’avait pas cherché l’explication rationnelle du pourquoi et du comment ce bout de papier s’était retrouvé dans ses mains (elle avait décidé de ranger son cerveau plus tôt dans la journée pour éviter de le faire griller), elle s’était contenté de demander à Hans s’il savait quelque chose qui aurait pu l’aider à comprendre un peu mieux ce qu’il se passait. Mais Hans ne savait rien. Pire il s’était montré complètement désintéressé par le sort de leur monde natal, préférant aller se changer et relever le défi stupide de l’homme qui avait essayé de les tuer quelques minutes plus tôt que de prendre une minute pour en savoir plus. En y réfléchissant bien, la réaction du prince était logique, il n’avait rien à gagner à l’aider à sauver leur monde alors qu’il y était recherché et condamné à mort. Mais Elsa n’avait pas envie de faire du social ou de la psychologie princiaire. Hans venait de balayer le maigre espoir qu’elle nourrissait et elle était déçue, très déçue.
Elle avait prêté une oreille distraite aux propos de son voisin, Yukio Toria, lui répondant par quelques hochements de tête  de temps à autre pour lui signifier qu’elle avait bien entendu. Elle appréciait ses efforts pour l’aider à se sentir plus à l’aise dans cet étrange groupe, mais elle avait du mal à se concentrer, comme si elle avait la tête ailleurs. Elle  comprit cependant que plusieurs d’entre eux venaient de son monde et plus particulièrement du pays de Hans et se demanda une fois encore comment ils avaient voyagé d’un monde à l’autre. De toute évidence, et malgré son apparente folie, le shinigami y avait joué un rôle essentiel mais de là à savoir par quel moyen il s’y prenait pour voyager...
-En tous cas, enchanté de vous rencontrer. Et si cela peut vous rassurer, personne ici ne vous fera de mal.
La jeune femme mit un petit moment avant de réaliser que son interlocuteur attendait une réponse de sa part.
-Je suis également enchantée, s’empressa de répondre Elsa avec un sourire timide. Je suis la reine Elsa d’Arendelle (présentation purement formelle puisque tout le monde dans la pièce avait l’air de la connaître).
C’était vrai. Le médecin était la seule rencontre amicale qu’elle avait faite dans la journée et elle appréciait vraiment sa présence. Mais malgré la bienveillance de Yukio, Elsa commença à sérieusement envisager de partir. Elle ne trouverait peut-être pas de réponses à ses questions ailleurs mais au moins elle n’aurait pas à supporter la présence de Hans et de tous ces étrangers. Et puis de toute façon, personne ne semblait pouvoir l’aider ici alors…
PAF !
Le corps de Hans vient s’écraser à ses pieds. La reine des neiges fit un bond en arrière et baissa les yeux vers Hans pour voir s’il allait bien. A ce moment-là l’expression « regarder quelqu’un de haut » prenait tout son sens.
« Il bouge encore ? Se demanda-t-elle en poussant légèrement le corps de l’homme avec le pied. Hmm, dommage ».
Elle se félicita d’être restée pour voir ça. Elle avait beau ne pas souhaiter la mort de Hans, elle ne pouvait s’empêcher d’éprouver une certaine satisfaction en voyant l’homme qui avait fait tant de mal à sa sœur souffrir. En revanche, ce qu’elle apprécia un peu moins, ce fut le rapprochement du shinigami vers elle. D’ailleurs la température de la pièce en prit un sacré coup, seul témoin de la tension de la reine (c’est pas comme si ce taré avait réclamé son cœur un peu plus tôt). Bon, heureusement, l’attention de Kagi semblait focalisée sur le parchemin. Il entama ensuite un monologue incompréhensible sur un enfant qu’il aurait ramassé dans la neige. La première pensée d’Elsa fut de constater que le shinigami était capable de parler pour dire des choses cohérentes, la seconde c’est qu’il savait exactement de quoi parlait ce parchemin et qu’il avait les moyens de les faire voyager d’un monde à l’autre. Malheureusement l’éclair de lucidité disparu bien vite et l’individu se remit à baragouiner des idioties. Elsa en aurait hurlé de frustration ! Elle voulut secouer le shinigami mais elle fut devancée par le  capitaine des iles du sud qui le gifla. A croire que la violence était le seul moyen de communication ici… pays de fous !
La jeune femme inspira profondément pour se calmer. Il y a sept mois elle aurait surement congelé l’auberge, heureusement aujourd’hui elle maitrisait mieux ses pouvoirs. Elle ne se sentait pas très bien depuis un moment. Sa tête tournait et elle avait des vertiges… signes précurseurs d’une hypoglycémie. A bien y penser, la journée était bien avancée et elle n’avait rien avalé depuis la veille (voir l’avant-veille, impossible de savoir avec exactitude à cause de la boucle temporelle). Par ailleurs elle était nerveusement épuisée, ce qui n’arrangeait pas les choses (et oui, revivre en boucle les pires moments de sa vie pendant trois semaines c’est pas rigolo). Elle se mit en tête de sortir de l’auberge, convaincue que l’air frais lui ferait du bien et chancela jusqu’à la porte d’entrée (qui n’était plus qu’un amas de bois défoncé grâce à Kagi) en serrant très fort le parchemin dans sa main. Si seulement la vie était plus simple, si seulement il suffisait de penser à cette Tour mystérieuse pour y aller !
Lorsqu’elle franchit la porte il y eut d’abord une lumière aveuglante, puis un paysage totalement différent apparut soudain. Partie la neige, parti le village… bienvenue Cité du Crépuscule.
Elsa cru d’abord qu’elle hallucinait. Elle se retourna et constata que l’auberge avait disparu, de même que les villageois et les amis de Hans. Elle était seule. Un peu plus loin, un panneau lui apprit le nom de la ville où elle venait d’arriver.

-Cité du Crépuscule, lu-t-elle à voix haute.
Ses yeux glissèrent sur le parchemin puis sur les bâtiments autour d’elle, faisant rapidement le rapprochement.
-J’aimerai bien comprendre un jour comment ça marche quand même… marmonna telle.
Elle repéra un banc et se laissa tomber dessus en admirant la couleur du ciel. Le calme lui permit de remettre de l’ordre dans ses pensées. Elle devait absolument trouver la Tour mystérieuse ou le magicien Yen Sid pour comprendre comment briser la boucle temporelle et sauver son monde – rien de plus facile ! Au moins Hans ou l’autre psychopathe ne l’avaient pas suivi ici… 
« Je me demande comment Hans a réussi à fuir sa prison des Iles du Sud avant que le shinigami ne le sauve de la tempête…  songea la princesse. Comment aurait réagi Anna si elle avait été à ma place tout à l’heure ? »
Penser à sa sœur lui arracha un soupir. Elle lui manquait terriblement… La jeune reine se força à revenir à la réalité : elle était seule, dans un lieu totalement inconnu, sans argent et la nuit allait bientôt tomber, autant dire que sa situation n’était pas brillante ! Peut-être qu’elle pourrait tirer un peu d’argent en monnayant l’un de ses bracelets ? Mais où ? Et à qui ? Elsa se releva et entreprit d’avancer à l’aveuglette dans une rue, se disant que les réponses ne viendraient pas toutes seules. Pour autant, elles avaient intérêt à venir vite car son corps ne supporterait une longue marche sans recevoir un apport en sucre. Une trentaine de minutes plus tard, Elsa n’avait toujours croisé personne. Les résidents étaient probablement en train de manger… ou alors ce coin de la ville était désert. Quelle qu’en soit la raison, la situation devenait vraiment préoccupante. Un instant, la reine envisagea de ravaler sa fierté et de frapper à une porte pour demander de l’aide, puis elle entendit des bruits de pas. A bout de force, elle chancela en direction du bruit et percuta de plein fouet une personne en tournant dans une intersection. Le choc la fit valser et elle s’effondra par terre sans avoir eu le temps de voir le visage de l’individus. Elle ne serait probablement pas tombée si elle avait été en meilleure forme physique et les choses se seraient passées différemment, seulement voilà, son corps était tellement mal en point qu’il refusait à présent de lui obéir. Semi-consciente et les yeux entrouverts, Elsa vit le ciel se déformer et changer de couleur ; elle aperçut également une silhouette au-dessus d’elle sans réussir à en distinguer le visage… D’ailleurs, il y avait un ou plusieurs visages ? Ca tournait trop vite, tout était flou… bref, des hallucinations provoqués par une hypoglycémie. La seule chose dont elle était à peu près sure c’est que son corps tremblait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Westerguard
A fallen prince


Messages : 41
Triomphe : 43
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : Quelque part, mais certainement très loin de ses frères !

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Vous avez dit une Tour mystérieuse ? [Terminé]   Ven 22 Aoû - 23:10

La même chose s'était déjà produite il y avait quelques mois, et le prince déchu l'avait vu comme une sorte de salut. Bon d'accord, au départ il avait cru que la lumière blanche était celle que voyaient les mourants avant de décéder; mais ce n'était pas tout à fait le cas. Par contre, oui, il avait bel et bien failli mourir.
Hans regarda tout autour de lui. Il ignorait totalement où il était, mais déjà...ce n'était pas l'hiver. Et l'endroit semblait être une ville à l'allure occidentale, déjà c'était un bon point, il pourrait se débrouiller. Il se regarda lui, constatant que contrairement à la première fois où il avait été transporté dans un autre monde, il était sain et sauf. Et il avait son épée à la main; ainsi que le fourreau où la ranger accroché à sa ceinture.
Et le prince déchu n'était pas seul. Après avoir vérifié, il se rendit compte que quelques personnes manquaient à l'appel. Leur vénéré chef d'abord, puis d'autres. Ils étaient dispersés dans la ville, on ne tarderait pas à les retrouver. Mais il serait plus simple de dire avec qui il était en ce moment.


-On est où ?

-Si seulement je savais...Je n'ai jamais connu un tel endroit. Prince Hans, vous allez bien ?

-Je vous l'ai déjà dit capitaine, arrêtez de m'appeler ainsi. Je ne suis plus prince.

-Pour moi vous le serez toujours.

Hans inclina légèrement la tête.

-Et pour moi vous serez toujours le prince le plus mign...

Les cœurs dans les yeux de la serveuse disparurent en voyant le regard assassin du capitaine.
Hans regarda le ciel quelques instants avant de se mettre à marcher, sans but. Comme la dernière fois. Mais cette fois-ci, il n'était pas seul à errer.

Le prince Hans Westerguard des Îles du Sud avait été déchu par ses parents, et rejeté par sa famille. Il savait que son père n'avait pas le droit de se montrer clément avec lui après ce qu'il avait fait. Il était roi après tout. Mais la reine...elle restait sa mère, n'est-ce pas ? Et qu'avait-elle fait ?...elle l'avait condamné. A mort.
Elle avait prononcé la sentence en détachant bien tous les mots, de manière à ce que chaque son martèle le crâne de son dernier fils qu'elle ne semblait jamais avoir aimé. Elle avait prononcé la sentence en le regardant de haut, un sourire cruel et satisfait aux lèvres.
Elle le condamnait à mort, elle le condamnait à être brûlé vif. Souffrir atrocement avant de mourir, comme si ce qu'il avait vécu et vivait maintenant n'était déjà pas assez.
Il n'avait pas su trouver les mots et ne les trouverait peut-être jamais afin de caractériser ce qu'il ressentait.

Il avait été jeté en prison et y était resté...il ne se souviendrait jamais combien de temps, si cela correspondait à deux, trois jours, une semaine. Tout ce qu'il se rappelait, c'était qu'il avait réussi à fuir lors d'une tempête de neige, mais il ne savait pas comment il avait réussi à fuir la prison elle-même. Il ne se souviendrait que de la course-poursuite dans la ville, des gardes, des chiens, des flaques de boue. Et du tronc d'arbre qu'il s'était pris dans la tronche aussi; mais il ne l'avouera jamais.
Il se souviendrait toujours de la morsure du froid sur sa peau, de s'être perdu dans la tempête de neige, de ses frères le poursuivant avec les chiens.


****

-Tu vas mourir petit frère.

-Même un chien vaut mieux que toi !

-Pitié !

Hans avait froid, ses vêtements s'étaient déchirés en grande partie durant la course-poursuite dans la ville, et avaient été salis durant son séjour en prison. Il était devenu malingre et sa peau était rougie par endroits par les coups qu'il avait reçus. Il était à genoux devant deux de ses frères qui l'avaient retrouvé dans la tempête de neige, les deux aînés. Il les suppliait, mais bien sûr ils allaient en finir avec lui.
Il pleurait, versant des larmes amères. Il ne voulait pas mourir. Qui en aurait envie d'ailleurs ?
Il allait mourir misérablement, il ne serait jamais enterré, il n'aurait jamais de sépulture, et jamais il ne connaîtrait le repos éternel.

Il chuta totalement sur le sol et tenta vainement de reculer en voyant son aîné dégainer son épée. Il avait tellement peur.


-Pitié, Christian !

-Tu ne fais plus parti de notre famille, tu n'es plus un prince, tu n'es plus rien, tu dois mourir.

L'aîné brandit son épée au-dessus de sa tête, Hans ferma les yeux en détournant la tête, effrayé, versant encore plus de larmes. Il était pitoyable.
Quand il les rouvrit quelques secondes plus tard, la première chose qu'il vit fut du sang. Son sang. Et il sentit le froid au niveau de son ventre.
Ses frères le laissèrent agoniser là, Hans s'écroula dans la neige. Il était effrayé, il était désespéré, il allait mourir.
Il vit une étrange lumière blanche qui l'éblouit soudainement; il crut que sa dernière heure était arrivée, il pensait que c'était ce que voyaient tous les morts avant de passer l'arme à gauche. Et...

Encore de la neige, une autre tempête de neige, mais dans un autre lieu, autre monde, autre époque.


-Binkusu no sake wo...oh...un petit être mourant...JE VAIS T'ACHEVER AVEC MA FAUX !

Le shinigami avait également brandi son arme au-dessus de sa tête afin d'achever cet étranger. Hans l'avait regardé, effrayé, désespéré. Il ignorait qu'il avait à faire cette fois-ci à un véritable représentant de la mort...qui ne le tuerait pas; mais il n'entendait pas ce que disait un homme tout près de l'homme aux cheveux d'argent.
Il agonisait, il...


****

Retour dans le présent.

Hans secoua la tête, tentant d'oublier le fait qu'il avait été laissé pour mort par ses frères et que sa mère l'avait condamné au bûcher.

Combien de temps marchaient-ils tous les trois ? Il ne savait plus car il avait été plongé dans ses pensées, à ressasser le passé.
Il revint tout à fait à la réalité quand la serveuse Wynona hurla que la reine d'Arendelle allait peut-être avoir des ennuis, et Hans regarda dans la direction montrée par la folle serveuse hystérique.
La Reine des Neiges venait de s'évanouir, et penchée au-dessus d'elle, un étrange homme à l'allure étrange, semblant dégager une aura que le prince déchu n'aimait pas, car cela lui rappelait les forces maléfiques émanant des démons de la famille Akumu. Ou alors était-ce parce que l'homme en question n'avait absolument pas l'air engageant ?
Ou tout simplement parce qu'ils ignoraient tous qu'il s'agissait du dieu grec des Enfers, Hadès ?



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadès
God of the Underworld


Messages : 38
Triomphe : 43
Date d'inscription : 15/07/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Vous avez dit une Tour mystérieuse ? [Terminé]   Sam 23 Aoû - 0:33

Au moins, une chose était sûre avec lui. Plus jamais il ne tenterait des mélanges bizarres et les avalerait encore moins. Nan parce que vraiment, ce qu'il avait fait était indéniablement stupide, et ce qu'il avait fait sous l'influence de ces produits était encore plus idiot. Et après il s'étonnait qu'on le prenne pour le méchant de l'histoire. Tss...vraiment...
Un petit bout d'ambroisie, nourriture divine sucrée à souhait faisant frémir de plaisir les papilles de quiconque en mange, mélangé à de la poudre dorée de fleurs spécifiques à la région où vit le peuple Loto. Le tout soigneusement dissous dans un verre d'eau rempli du liquide transparent du fleuve de l'Oubli, de l'eau du Léthé.
Un...concentré de substances illicites qui avait rendu le dieu infernal...eh bien...infernal...méchant, mesquin, sadique...on en passe. Suffit de voir ce qu'il avait fait hein...mais cela vous le savez déjà, pas la peine de le répéter.

...mais cette recette ne vous intéressant absolument pas, passons à quelque chose qui pourrait mieux vous intéresser; à savoir, son histoire.

Le dieu déambulait dans les rues, après avoir donné de quoi subsister à deux humains qui n'avaient pas les moyens d'acheter ce qu'ils appelaient des tickets pour le train. Hadès ignorait quelque peu ce que c'était qu'un train, mais apparemment, vu le nombre d'humains l'utilisant, il pensait que c'était une attraction populaire; donc inintéressante pour lui. Alors il s'était éloigné.

Le dieu des Enfers marchait alors, tranquillement, découvrant la ville, la Cité du Crépuscule. Il n'avait jamais vu un endroit pareil. C'était très beau, bien sûr, même si la pénombre et la noirceur de la Ville d'Halloween lui manquait beaucoup. Il y avait connu tellement de moments joyeux, il ne se souvenait pas avoir vécu de tristes moments, à part la fois où les créatures avaient attaqué. Mais avant cet évènement tragique, tout avait été joie et bonheur pour lui, tout ce qu'il n'avait jamais vécu avant; et pourtant il avait vécu très longtemps.

Hadès continua de marcher, sans but dans la grande cité.
La nuit n'allait pas tarder à tomber.

Il aimait beaucoup la nuit, c'était le moment qu'il préférait. Une nuit éternelle, une lune éternelle brillant dans le ciel avec la chaleur d'un soleil noir l'accompagnant; voilà ce qu'il lui fallait, quelque chose comme ce qu'il avait vu dans la Ville d'Halloween, cette belle ville qu'il avait tant aimé.

Il n'y avait personne à cette heure-ci. Il était probable que tous mangeaient, ou tout du moins tous étaient chez eux. Le dieu continua d'avancer, sifflotant joyeusement, les mains dans les poches. Personne pour le dévisager bizarrement à cause de la grande épée se trouvant dans le fourreau dans son dos, accroché par des lanières de cuir à ses épaules, comme on porterait un sac.
Et puis...quelqu'un le percuta violemment, de plein fouet dans une intersection.

Au point de tomber par terre à cause de ce choc, soit la personne était faible, soit elle était fatiguée; ou bien les deux. Hadès regarda la jeune femme au sol avant de se gifler mentalement: et s'il l'aidait, hein ?! Ce serait peut-être une bonne idée.

Le dieu se pencha au-dessus d'elle et il la prit délicatement dans ses bras musclés, la soulevant tout doucement. Pas de mouvement brusque pour ne pas la blesser par inadvertance. Ne sait-on jamais avec un dieu; parce qu'un dieu c'est fort, et cela ne maîtrise pas toujours ladite force...n'est-ce pas Zeus ?!

Bon...trouver un banc. Non mieux, une auberge où la jolie dame pourrait se reposer...hum...vu son allure disons la noble jolie dame; il ignorait totalement qu'elle était une reine. Et accessoirement il s'en fichait un peu.

C'est là que trois personnes arrivèrent.


-Eh toi là ! Le grand gaillard ! Lâche tout de suite sa Majesté !

Wynona, la serveuse qui n'avait peur de rien. Ou qui était surtout complètement cinglée.

Le dieu se tourna vers les trois personnes, blasé.
D'accord, il tenait une reine dans ses bras. Soit...


-Elle s'est évanouie, je n'allai tout de même pas la laisser par terre. Apparemment elle a besoin de manger et de boire, de se reposer également, il lui faut reprendre des forces. J'ai déjà vu cela auparavant.

-Qui êtes-vous ?

-Le genre de personne que personne ne veut mettre en colère.

Il vit un banc sur lequel il déposa très délicatement la reine. Il n'y avait personne à part eux cinq, et la nuit tombait tout doucement. Ignorant que la jeune femme pouvait supporter la brise froide du soir, il retira sa lourde et longue épée pour retirer son manteau et le poser sur le corps fin de l'évanouie; ce qui révéla au passage le torse pâle et nu du dieu, à la fine musculature.
Il donna quelques pièces d'or au capitaine.


-Tenez, allez donc chercher de quoi sustenter votre reine. Ils acceptent les pièces d'or ici.

Le capitaine s'éloigna avec la serveuse, laissant Hans et Hadès veiller sur Elsa.

Un long silence s'écoula durant lequel le prince déchu regarda l'endormie, songeant un instant à planter son épée au travers du corps de la reine. Mais il y avait cet homme, et la vengeance ne serait pas tout à fait accomplie. Il faudrait qu'elle souffre d'abord, comme il a souffert.

Quelques minutes plus tard, le couple était revenu avec du pain, de l'eau et un saucisson. Le tout étant uniquement pour leur reine et pour personne d'autre. Accessoirement Hadès s'en fichait il n'avait pas besoin de manger avant un moment; c'était pratique d'être un dieu. Immortel, il ne peut pas mourir de faim...mais il la ressent tout de même; pas très agréable.

Quand Elsa se réveillerait, elle verrait que la nuit était tombée. Et penchée au-dessus d'elle, assis sur le banc sur lequel elle était allongée, le dieu des Enfers, et debout à ses côtés, le capitaine et la serveuse tenant de quoi la nourrir et la désaltérer, et Hans, caressant de sa main gauche la garde de son épée; rêvant probablement à se venger.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Re: Vous avez dit une Tour mystérieuse ? [Terminé]   Sam 23 Aoû - 3:47

Les hallucinations laissèrent bien vite la place à une obscurité totale. Elle se sentit décoller du sol sans trop comprendre comment. Seule une odeur – inconnue mais agréable  - subsista alors que ses sens l’abandonnaient l’un après l’autre et l’accompagna dans ses rêves…

***
-Elsa !

L’interpellée s’arracha à ses occupations et pivota sur ses talons pour faire face à sa petite sœur.

-Regarde ce que j’ai chippé dans les cuisines ! S’exclama Anna en présentant une assiette remplie de chocolats.

Un grand sourire se dessina sur les lèvres de la reine qui s’approcha de sa sœur.
-Mais dis-moi… tu n’aurais pas pioché dans les desserts du bal de ce soir ?
-Oh, dis Anna en faisait la moue, il y en a tellement qu’ils ne verront pas la différence !

Elsa éclata de rire.

-Tu as raison, capitula telle en s’empara d’un chocolat. Alors, comment se passent les préparatifs ?
-Tout est PAR-FAIT ! Tu vas passer la meilleure soirée de ta vie ! Enfin, non pas que ta vie était nulle… je veux dire, tu n’as pas eu l’occasion de passer beaucoup de bonnes soirées ces dernières années alors…

Elsa l’arrêta d’un mouvement de la main.

-Ce sera parfait Anna, dit telle avec douceur. Et si on allait prendre l’air ?
-Tu as le temps c’est vrai ?
-Aujourd’hui est un jour spécial non ? Et puis, ces chocolats ne vont pas se manger tout seuls ! Répondit Elsa avec un sourire.
Les deux jeunes femmes prirent les chemins des jardins et allèrent s’installer dans l’herbe. Une semaine s’était écoulée depuis le couronnement. Le peuple avait accueilli le retour de sa nouvelle reine avec enthousiasme malgré l’incident de l’hiver éternel et tout était finalement rentré dans l’ordre en parfait happy end. Les sœurs avaient passé la nuit et une grande partie de la journée suivante à parler de tout et de rien, de leur vie et de leurs sentiments, bref, à essayer de rattraper le temps perdu et elles n’avaient jamais été aussi proches que maintenant. Malheureusement, si le retour d’Elsa à Arendelle avait marqué un rapprochement significatif avec Anna, il marquait également le début de son règne. Le travail était considérable. Il fallait qu’elle se familiarise avec son royaume et qu’elle prenne en main le gouvernement, ce qui n’était pas une mince affaire. Fort heureusement elle pouvait s’appuyer sur le conseil qui avait assuré la régence en attendant qu’elle atteigne l’âge légal pour gouverner. Elle n’avait donc pas eu une minute à elle pour respirer ou se reposer. C’était Anna qui avait eu l’idée. Elle était venue la trouver trois jours plus tôt pour lui proposer d’organiser un bal pour fêter son couronnement, prétextant que l’ancien bal avait été un fiasco et qu’il serait préférable d’organiser de nouvelles réjouissances pour que les autres royaumes et le peuple d’Arendelle puissent voir que la reine était une personne forte et stable. Elsa n’avait pu qu’approuver la justesse de cette remarque. Après l’incident du couronnement et la trahison de Hans, Arendelle apparaissait comme un pays affaiblit et il était nécessaire de restaurer l’image du royaume pour éviter une invasion et améliorer les relations diplomatiques.

-Je m’occupe de tout ! Avait déclaré Anna.

Et elle avait tout organisé de A à Z en l’espace de trois jours avec une étonnante rigueur. La date était donc programmée pour ce soir.

-Tu as choisi la robe que tu allais porter ? Questionna la cadette qui jouait avec une fleur.

Elsa acquiesça et lui retourna la question mais Anna ne la regardait plus, son attention semblait focalisée sur un point fixe. Elsa tourna la tête dans la même direction et le décor changea autour d’elles. En un clin d’œil les jardins disparurent et une grotte se matérialisa. Cette même grotte dans laquelle se trouvait se trouvait l’objet qui avait provoqué la boucle temporelle. Anna était penchée sur ce dernier, sa main sur le point de le toucher. Le rêve virait au cauchemar... le cœur de la reine s’affola et une vague de terreur la submergea. Elle savait que si Anna touchait la sphère elle précipiterait le royaume dans un cauchemar sans fin…
 
***
-ANNA NON !

Elsa se redressa brusquement sur le banc. Ce geste fut accompagné d’une bourrasque de vent glacé et de minuscules flocons de neige se mirent à tomber du ciel. Avait-elle crié ? Il lui fallut quelques secondes pour comprendre qu’elle ne se trouvait plus dans la grotte et plus encore pour remarquer Hans, Wynona et le capitaine qui la fixaient. Ses yeux glissèrent sur Hans, puis sur sa main qui était posée sur la garde de son épée. La jeune femme se releva brusquement pour lui faire face, fermement décidée à ne montrer aucun signe de faiblesse devant cet être détestable. Quelque chose glissa de ses jambes et tomba par terre. Malheureusement, et en dépit de la meilleure volonté du monde, son corps n’était pas en état de faire le moindre effort et l’abandonna. La jeune femme retomba lourdement sur le banc et la force d’attraction l’entraina sur le côté... quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’elle se rendit compte qu’un corps avait amorti le choc ! Elsa écarquilla les yeux en découvrant qu’elle était avachie dans les bras d’un inconnu… torse-nue. Elle se redressa en rougissant et en bredouillant un mot d’excuse, bien qu’elle ait énormément de mal à articuler correctement du fait des tremblements de son corps. L’odeur de cet homme lui disait quelque chose… c’est en jetant un coup d’œil au sol et en voyant le manteau qu’elle comprit ce qu’il s’était passé. La serveuse se précipita pour lui donner à manger, ce qu’elle accepta avec reconnaissance. Cependant, elle réalisa bien vite qu’il n’y avait là que des aliments contenant des sucre-lents, voir non sucrés, ce qui n’allait pas l’aider –du moins pas tout de suite. Les sucre-lents mettaient du temps avant d’être assimilés par le corps (elle tenait ces connaissances de ce qu’elle avait lu dans les livres pendant ses nombreuses années de solitude, n’ayant jamais souffert de la faim elle ne pouvait l’avoir expérimenté elle-même).
-W-Wynona, Pouvez vous… m-me ramener de l’eau sucrée, du cho…colat…, ou quelque chose à base de… de sucre si…s’il vous plait ?
La formulation de la demande avait été laborieuse. Elsa se faisait pitié, mais c’était comme ça et elle ne pouvait rien y faire. Espérons juste que la jeune femme comprenne car elle ne se sentait vraiment pas de reposer la question. Elle mangea un morceau de pain et sentit un net sentiment de mieux. Son estomac comprenait qu’elle était en train de manger et- même s’il ne s’agissait pas de sucres rapides-  manifestait sa satisfaction. La reine avala rapidement le reste du pain  et un morceau de saucisson et constata que les tremblements de son corps se calmaient lentement, tout particulièrement après qu’elle ait mangé les aliments sucrés que Winona lui avait finalement ramenés quelques minutes plus tard. Bon, restait maintenant à comprendre ce qu’il s’était passé…
Elsa se baissa et ramassa le manteau qui était demeuré par terre. Elle se tourna vers l’inconnu et le lui tendit. 


-Vous m’avez porté jusqu’ici n’est-ce pas ? Je ne sais comment vous remercier…

Un flocon de neige vient s’écraser sur sa main et elle prit conscience que la météo n’était pas du tout naturelle.

-Oh ! s’exclama telle en écarquillant les yeux de surprises. Quand est-ce que… oh et puis peut-importe
Un geste de la main plus tard, la neige et le vent avaient disparu. A présent que la reine se sentait mieux, il lui était nettement plus facile de canaliser sa magie.
Bon, deuxième détail à comprendre et légèrement plus délicat : que faisaient Hans, Wynona et le capitaine ici ? Il était probable qu’ils aient été téléporté à la Cité du Crépuscule en même temps qu’elle mais comment l’avaient-ils retrouvés alors que la ville était si grande ? Si elle n’avait rien contre Wynona ou son compagnon, elle ne pouvait en dire autant de Hans. Elsa les regarda tour à tour et posa la question qui lui brulait les lèvres :

-Que s’est-il passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Westerguard
A fallen prince


Messages : 41
Triomphe : 43
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : Quelque part, mais certainement très loin de ses frères !

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Vous avez dit une Tour mystérieuse ? [Terminé]   Sam 23 Aoû - 20:19

Le prince déchu savourait la faiblesse apparente de la reine. Au final, il aurait peut-être dû l'achever. Sauf qu'il aurait eu à faire à l'autre bonhomme qui avait tout sauf l'air commode, puis probablement aux deux autres cinglés; la serveuse hystérique qui adorait lui donner des coups de marteau - ou du moins qui avait déjà essayé plusieurs fois de réduire son crâne en bouillie - et le capitaine schizophrène.
Mais au moins, cela aurait été fait. Il se serait en partie vengé et il se serait enfui dans la nuit noire; personne ne l'aurait jamais revu. Enfin c'était ce qu'il croyait. Il y avait un autre facteur qu'il ne devait pas négliger; jamais on n'échappe au vieux fou. Surtout s'il avait décidé de vous garder.
Hans avait tellement envie de partir loin d'ici, tout recommencer à zéro, loin de toute cette folie. Mais une partie de lui ne voulait que chercher à se venger, à faire couler le sang et les larmes. En attendant son heure, il devrait faire bonne figure, comme il l'avait fait avec Anna.
Montrer bonne figure et se dévoiler au dernier moment; ceci avait peut-être été son erreur la plus fatale. Sincèrement, il aurait pu trouver autre chose que de dévoiler son plan à cette gamine. Il aurait tout simplement pu la tuer aussi, de ses propres mains, proprement. Cela aurait été aisé, il aurait suffi de frapper sa tête contre un meuble et puis voilà. Ou l'étouffer. Cela n'aurait pas pris beaucoup de temps et sa mort aurait paru naturelle; et puis pas de témoins donc cela aurait été encore mieux. Bien sûr, quand la magie s'en mêlait, cela devenait difficile. Il avait payé cher le fait d'avoir sous-estimé la magie et cette ânerie qu'était le véritable amour. Il ne referait pas cette erreur. Non, jamais.
Il allait devoir prendre sur lui et supporter cette ennemie qu'il détestait tant.

Hans regarda la suite des évènements sans broncher, sans rien faire. Il restait droit et impassible, sans sourire. Sa main gauche caressait toujours et tendrement la garde de son épée, une toute nouvelle arme qui promettait beaucoup.

Il la regarda redonner le manteau à l'inconnu qui faisait assez froid dans le dos et le remercier. Si seulement ils le savaient tous, si seulement ils savaient à qui ils avaient à faire.


-Que s’est-il passé ?

Ils se regardèrent tous, et au regard que lancèrent le capitaine et la serveuse, Hans comprit que c'était à lui de répondre.

-Nous avons quitté l'Empire du Milieu...

L'Empire du Milieu étant le nom donné par les habitants du monde dans lequel ils étaient avant d'arriver dans celui-ci.

-...pour nous retrouver dans cet endroit. Nous ne savons absolument pas de quoi il retourne, nous ne savons pas comment nous avons fait, mais nous sommes tous parfaitement d'accord pour affirmer que ce qui nous est arrivés correspond à ce qu'il s'est passé avant que nous tous, nous nous retrouvions dans l'Empire du Milieu. Malheureusement nous avons apparemment tous été séparés durant le...hum...comment dire ?...le trajet vers cet autre monde.

-Je me demande si monsieur Kagi va bien.

-...ne me dis pas que tu es soucieuse de ce cinglé ?

-Il nous a tout de même offert le gîte et le couvert, ce qui était aimable de sa part.

-Ah oui.

Le capitaine se tourna vers la reine.

-Veuillez nous excuser Majesté, mais nous trois n'avons pas dîné et nous commençons à légèrement ressentir la faim. Nous n'en avons pas pour très longtemps.

-Prince Hans, vous devriez rester ici.

Un regard de Hans fit sursauter Wynona qui se fit un facepalm.

-Ah ouais c'est vrai, t'es plus prince.

Le capitaine et la serveuse s'inclinèrent et s'éloignèrent. L'inconnu ne les suivait pas, il était resté là.
Hans avait espéré qu'il les suivrait. Il aurait pu la tuer à ce moment-ci et il se serait enfui tout simplement.

Tu n'es qu'un lâche !


-...qu...quoi ?!

Il se retourna vers le vide près de lui, tournant le dos à la reine et au dieu.

-Qui vient de parler ?

Et voilà que cela recommençait. Les hallucinations, les voix...Il se demandait encore quand cela ne viendrait plus l'importuner.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadès
God of the Underworld


Messages : 38
Triomphe : 43
Date d'inscription : 15/07/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Vous avez dit une Tour mystérieuse ? [Terminé]   Dim 24 Aoû - 14:04

Et après le bout d'histoire du point de vue du prince déchu, attardons-nous sur le point de vue du dieu grec des Enfers.

-Vous m’avez porté jusqu’ici n’est-ce pas ? Je ne sais comment vous remercier…

Il récupéra son manteau qu'il ne remit pas tout de suite.

-Restez en vie, tout simplement.

Avait-il dit en murmurant dans le vent.

Il ne savait pas si elle avait entendu, mais il s'en fichait. Il n'était pas habitué à ce qu'on le remercie. Il ignorait aussi d'où provenait la météo non naturelle qui les perturbait légèrement depuis tout à l'heure...avant de se rendre compte que cela provenait de la reine.
Il sentait quelque chose en elle, comme un pouvoir.
Et au vu des flocons de neige, il était probable que cela ait un rapport avec la neige, ou bien la glace; ou les deux. De plus elle avait réussi à faire disparaître lesdits flocons. Tiens, tiens, voilà qui devenait intéressant.

Une reine ayant un pouvoir sur la neige, et lui, dieu grec des Enfers ayant un pouvoir sur le feu. Magnifique contraste intéressant, selon lui.


-Que s’est-il passé ?

Hadès profita des explications du prince déchu pour se lever, remettre son manteau et rattacher dans son dos le fourreau de son épée avec ses lanières de cuir.

-Nous avons quitté l'Empire du Milieu pour nous retrouver dans cet endroit. Nous ne savons absolument pas de quoi il retourne, nous ne savons pas comment nous avons fait, mais nous sommes tous parfaitement d'accord pour affirmer que ce qui nous est arrivés correspond à ce qu'il s'est passé avant que nous tous, nous nous retrouvions dans l'Empire du Milieu. Malheureusement nous avons apparemment tous été séparés durant le...hum...comment dire ?...le trajet vers cet autre monde.

Alors eux aussi ils venaient d'un autre monde ?
Là, cela devenait très intéressant. Bon, ok, disons que le dieu était plus intéressé par la reine que par les autres lurons qui l'accompagnaient.

Bon, après l'explication du rouquin, les deux autres se mirent à parler d'un certain Kagi - qui c'était lui, encore ?!
Attendez...Kagi...ce nom lui disait quelque chose...mais quoi ?

Il regarda le couple s'éloigner pour aller chercher de quoi manger...et écouta le prince déchu délirer. Enfin, il n'écouta pas vraiment. Il réfléchissait à autre chose.


-Veuillez m'excuser Majesté, je dois réfléchir à quelque chose, je vais m'éloigner un peu.

Ouais, en fait, il n'avait pas entendu Hans délirer, trop absorbé par ses pensées. Il s'éloigna donc, laissant le prince déchu et la reine, seuls.
Il s'était suffisamment éloigner pour qu'ils puissent discuter seuls, mais pas assez pour que Hans puisse faire du mal à Elsa sans que le dieu n'intervienne si jamais il s'en rend compte.

Kagi, Kagi...tiens c'est étrange, ce nom me rappelle quelque chose. Je sais que Puella m'en avait parlé, mais je ne sais plus ce qu'elle m'en avait raconté. Hum...réfléchissons un peu...il faut que je remette mes souvenirs en ordre.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Re: Vous avez dit une Tour mystérieuse ? [Terminé]   Dim 24 Aoû - 23:28

La nuit était tombée depuis un moment et pourtant l’obscurité n’avait pas envahie les lieux, d’étranges piliers lumineux éclairaient la petite place sur laquelle ils se trouvaient. Elsa n’aurait su nommer la technologie qui permettait ce prodige et elle se promit de poser la question à un habitant de la ville quand elle en aurait l’occasion. Tout était calme autour d’eux et il régnait une étrange ambiance.

La réponse de l’homme qui lui avait prêté secours était quasiment inaudible et Elsa se demanda si elle avait bien entendue. L’individu n’avait pas l’air très bavard, dommage ; elle aurait bien aimé discuter avec quelqu’un d’autre que Hans ou ses étranges amis. Pour le moment, son contact avec les autres mondes avait été assez… comment dire ? Hostile. Enfin bref, si l’inconnu n’avait pas envie de parler elle n’allait pas le forcer… enfin, pas tout de suite. De toute façon elle devait d’abord comprendre comment Hans était arrivé jusqu’à elle.

-Nous avons quitté l'Empire du Milieu pour nous retrouver dans cet endroit. Nous ne savons absolument pas de quoi il retourne, nous ne savons pas comment nous avons fait, mais nous sommes tous parfaitement d'accord pour affirmer que ce qui nous est arrivés correspond à ce qu'il s'est passé avant que nous tous, nous nous retrouvions dans l'Empire du Milieu. Malheureusement nous avons apparemment tous été séparés durant le...hum...comment dire ?...le trajet vers cet autre monde.

Hans venait de lui confirmer qu’ils avaient été transportés ici de la même manière qu’elle et que personne n’était en mesure d’expliquer comment. Il lui avait donné par la même occasion le nom du monde qu’ils venaient de quitter. Par contre ça n’expliquait pas comment ils l’avaient rejointe. Bon, la ville ne devait pas être immense et ils étaient surement tombés sur elle par hasard.

-Que voulez-vous dire par «ce qu’il vous est arrivé avant que vous vous retrouviez dans l’Empire du Milieu » ?  Demanda telle.

« Peut-être qu’il fait référence au moment où il a quitté les Iles du Sud  pour arriver dans le fameux Empire » pensa telle.

Sur ce, Wynona demanda si le psychopathe allait bien et Elsa se garda bien de lui dire qu’elle était bien contente qu’il ne les ait pas suivi jusqu’ici. Puis le capitaine lui annonça qu’il était temps pour eux d’aller manger. Logique.

-Prince Hans, vous devriez rester ici.

WAIT ! Là elle n’était pas du tout d’accord. Pourquoi le prince devait rester ici hein ? Il devait avoir faim lui aussi ! Elle regarda le couple partir avec un grand désarroi. L’inconnu qui l’avait aidé ne s’était pas manifesté pendant l’échange. Elle se demanda ce qu’il pouvait bien penser de leur conversation. Quoi qu’il en soit, elle était bien contente qu’il soit là. Non pas qu’elle redoutait de se retrouver seule avec Hans mais bon…

Quand soudain :

-...qu...quoi ?!-Qui vient de parler ?

Hans venait de se retourner et cherchait l’origine d’une voix qu’il avait été le seul à entendre. Elsa fit tout de suite le rapprochement avec ce que Takahiro lui avait dit à propos de sa folie.

-Hans… dit la reine d’une voix hésitante. Personne n’a parlé.

-Veuillez m'excuser Majesté, je dois réfléchir à quelque chose, je vais m'éloigner un peu.

Elsa tourna la tête vers l’inconnu. Comment était-il au courant pour son rang social ? Évidemment, le trio avait dû l’en informer… décidément elle aurait du mal à garder l’anonymat tant qu’elle voyagerait avec eux. Bon, elle devait maintenant faire face à un problème beaucoup plus grave : si l’inconnu partait cela signifiait qu’elle allait être seule avec Hans et cette perspective ne l’enchantait pas beaucoup. Cependant, en fière reine qu’elle était, elle se contenta d’acquiescer en adressant un léger sourire à l’homme qui s’éloigna. Bon, et maintenant ?
La jeune femme soupira. Il était tard et elle était fatiguée. Un moment elle envisagea de partir, tout simplement, et de continuer sa route en solitaire, mais quelque chose l’en empêcha. Peut-être parce qu’elle n’avait pas pu poser les questions qu’elle voulait à l’inconnu. Un silence embarrassant s’était installé et Elsa se laissa aller à ses réflexions. Quelques heures plus tôt un parchemin magique était apparu dans ses mains et les avaient transporté jusqu’à la Cité du Crépuscule (c’était la meilleure hypothèse qu’elle pouvait faire actuellement), ce qui signifiait que cette ville avait forcément un rapport avec la Tour Mystérieuse. Peut-être même que cette dernière était dans ce monde. Si c’était le cas, cela signifiait que la Cité du Crépuscule était en ce moment même plongée dans une boucle temporelle. Elsa constata à regret que le parchemin avait disparu. Elle l’avait probablement égaré lorsqu’elle avait fait son malaise. Au loin elle entendit une cloche sonner.

« Ce son… »

La reine se leva du banc sur lequel elle était assise et fit quelques pas pour mieux discerner la grande horloge qu’elle pouvait distinguer depuis le poste d’observation où ils se trouvaient. Si ce monde était vraiment piégé dans une boucle temporelle, alors il allait certainement se passer quelque chose à minuit pile, restait à savoir quoi… Elsa jeta un coup d’œil en biais à Hans qui n’avait pas l’air beaucoup plus à l’aise qu’elle.

-Vous n’allez pas manger ?

Piètre tentative pour tromper la gêne, mais au moins elle avait fait un effort.


Dernière édition par Elsa d'Arendelle le Sam 30 Aoû - 18:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Westerguard
A fallen prince


Messages : 41
Triomphe : 43
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : Quelque part, mais certainement très loin de ses frères !

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Vous avez dit une Tour mystérieuse ? [Terminé]   Lun 25 Aoû - 21:03

-Vous n’allez pas manger ?

-Et qui veillerait sur vous en attendant ? demanda t-il avec force ironie dans la voix.

Hans caressa de nouveau, limite avec tendresse, la garde de son épée, ayant repris légèrement contenance; et avoir fait abstraction de ce qu'elle avait dit juste avant, c'est-à-dire que personne ne lui parlait...et qu'accessoirement il devenait de plus en plus dingue. Ce qui n'était absolument pas rassurant.

Il se tourna vers la reine pour la dévisager.


-Vous n'avez pas changé depuis la dernière fois.

Ouais, en fait ils avaient strictement rien à se dire.

...et même si je serai parfaitement capable de vous écrire tout un paragraphe sur le fait qu'ils ont juste rien à se dire et qu'accessoirement Hans se fait ch...s'ennuie à mort...hum...je vais peut-être éviter de le faire.

Non en fait, passons à quelque chose de plus distrayant.

La folie.

Hans était devenu fou, mais cela ne datait pas de sa rencontre avec le shinigami. Oh que non. Sa folie remontait à bien loin, probablement dès son enfance. Bon...après tout, dans une famille comme la sienne.
Son père était un homme sans-cœur et auto-suffisant.
Sa mère était une sociopathe qui détestait son fils au point de vouloir le faire tuer, et surtout le voir brûler.
Ses frères étaient tous des psychopathes qui adoraient les armes, les chiens de chasse, la traque, la chasse et martyriser le petit dernier.
Et le petit dernier qui faisait des coups d'état et était accessoirement schizophrène, en proie à beaucoup d'hallucinations...
Famille de barges.

Tu ne voudrais pas mourir ? Ta famille a tellement honte de toi, tu sais...Et tu les hais toujours autant pas vrai ?

Le prince déchu se retourna vivement, l'air visiblement en colère. Et en larmes.
Il s'était tourné vers une silhouette masculine que lui seul voyait, vers cet être semi-translucide et des tâches noires sur le sol; hallucinations.


-On en a déjà parlé ! J'ai peut-être déjà songé plusieurs fois à me suicider en prison, mais c'en est assez ! Je ne veux pas mourir ! Je veux juste que tu me fiches la paix, toi et toute ma famille de cinglés ! Je sais déjà que ma famille a honte de moi ! Ils ont toujours eu honte de moi ! Entre mon père qui m'ignorait sans cesse quand j'étais gamin au point de me bousculer tout le temps, mes frères qui me tabassaient et Christian qui a fini par me passer sa lame au travers du corps, et ma mère...Et ma mère qui m'a TOUJOURS HAÏ au point qu'elle veut maintenant me voir BRÛLER SUR CE MAUDIT BÛCHER ! ALORS OUI JE LES HAIS ! ILS ME DETESTENT TOUS, ALORS POURQUOI JE DEVRAI CONTINUER A LES AIMER ?!

-Ah ça y est...il pique encore une crise contre une de ces hallucinations.

Cornélie, la petite fantôme, venait d'apparaître d'un seul coup devant la reine en mode screamer. Elle fit craquer ses os fantomatiques en un craquement sinistre et remit son bras gauche en place, puisqu'il était de travers.

-Et maintenant il devrait s'écrouler, se mettre en boule et pleurer.

Il fit exactement comme venait de le prédire la gamine.

-Je n'en peux plus...je deviens fou...pitié...laissez-moi tranquille...vous tous...laissez-moi...je veux...je veux juste qu'on me laisse tranquille...pitié...

-...dis madame, tu crois que sa maman le berçait trop près du mur quand il était petiot ?



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadès
God of the Underworld


Messages : 38
Triomphe : 43
Date d'inscription : 15/07/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Vous avez dit une Tour mystérieuse ? [Terminé]   Lun 25 Aoû - 21:26

-...c'est le portrait de qui ?

-Oh ! Lui ? C'est le shinigami le plus cinglé qui soit ! répondit le spectre avec une pointe d'amusement dans la voix.

Le dieu des Enfers regardait la galerie de portraits se trouvant dans la salle du manoir appartenant à la famille de Puella et de son frère Orcus. Il n'avait toujours pas bien compris comment on avait bien pu faire pour graver leur portrait avec autant de couleurs et sur une surface aussi fragile, mais c'était très intéressant et superbement bien fait; ouais, les grecs connaissaient pas la peinture sur toile à ce moment-là !
Un des portraits avait attiré l'attention du dieu, car parmi tous les autres portraits montrant une personne dans une position sereine, sage ou bien impérieuse, le portrait de ledit shinigami était le seul où il voyait quelqu'un faire un pied-de-nez et tirer la langue.


-Un shinigami ?

-Un dieu de la mort.

-Un ?! Vous en avez plusieurs ici ?!

-Hum...en fait c'est un peu plus compliqué que cela...hum...dis-toi qu'il y a...euh...disons un dieu de la mort, la Grande Faucheuse, et un vieux cousin l'Ankou, et leurs employés...

-Ah...

-Je te dis que c'est compliqué !

Le spectre fit légèrement la moue, faisant sourire le dieu qui, d'ordinaire ne souriait jamais dans son monde. Mais voilà qu'il découvrait tellement de choses ici, et en compagnie de celle qu'il avait commencé à aimer.

-Peux-tu m'en dire plus sur cet être ?

-C'est Seikyo Akumu. On l'appelle plus souvent Kagi. Un shinigami un peu étrange, mais sympathique. Malheureusement il a disparu en même temps que quelques autres de notre monde. Mais c'est un chouette type. Un peu...spécial dirons-nous...Il prétend que son arme, qui est une faux, est faite d'ossements humains !

-Rien que cela ?

-Quand je te dis qu'il est bizarre. Mais trêves de bavardages, il faut que je te montre quelque chose...

****
Le dieu secoua la tête pour penser à autre chose. Puella lui manquait cruellement, et il rêvait au jour où il la reverrait, viv...saine et sauve, elle ne serait plus un Sans-Cœur, et puisqu'ils seraient dans les Enfers, son domaine, il pourrait la ressusciter. Il pourrait la faire redevenir de chair et de sang.
Ils pourraient enfin avoir une vraie vie, ils seraient heureux.
Malheureusement cela n'arriverait peut-être pas avant fort longtemps; mais qu'importe puisque le temps n'avait pas de prise sur les deux êtres. Puella était un spectre, et lui était un dieu ! Le dieu des Enfers qui plus est.

Hadès se retourna brusquement en entendant la voix du rouquin de tout à l'heure, et il tendit l'oreille. Il semblait hurler contre quelqu'un.

Il ne hurle tout de même pas après cette femme tout de même ?

Il se précipita pour se rendre compte qu'il hurlait seul, dos tourné à la reine. Puis il le vit s'écrouler par terre, se mettre en boule et pleurer sans s'arrêter; des larmes amères de désespoir.
Et puis il la vit, elle. Le fantôme d'une gamine.


-...bonsoir monsieur.

-...B...b...bon...bonsoir...

Il était décontenancé.

-Est-ce...est-ce que...je suis en train de parler...à un fantôme ?!

Il se gifla mentalement et se frappa littéralement le front de son poing.

-Mais où ai-je la tête ?! Bien sûr que oui, c'est un fantôme...ah...toutes ces années ne me rajeunissent pas...Et dire que je n'ai que cent mille ans...tss...la vie de dieu des Enfers n'est pas de tout repos...Allez, Hadès reprends-toi... murmura t-il en ignorant qu'en fait, il n'avait pas murmuré et qu'il était juste à côté du fantôme...et d'Elsa..............oups...

Il s'était rendu compte de son fail. Pour détourner - trop tard - l'attention, il fit claquer ses doigts pour faire apparaître une boule de feu de la taille de son poing.

-Il commence à faire frisquet, vous ne trouvez pas ?

-Moi je m'en fiche je suis morte.

-...j'ai remarqué.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Re: Vous avez dit une Tour mystérieuse ? [Terminé]   Mar 26 Aoû - 0:33

Il n’avait pas répondu à sa première question. Hans n’aimait pas s’épancher sur son passé, ce qui n’était pas franchement pratique pour quelqu’un comme elle qui essayait de recoller les pièces du puzzle. La suite des évènements allait lui permettre de comprendre pourquoi… Il n’avait pas non plus répondu lorsqu’elle lui avait dit que personne n’avait parlé… Pour la première fois depuis leurs retrouvailles Elsa se dit qu’elle aimerait bien savoir ce qu’il se passait dans la tête du prince.

Ah par contre pour jouer la carte de l’ironie il était présent !

-Et qui veillerait sur vous en attendant ?

-Oh, me voilà rassurée ! Répondit-elle sur un ton cinglant.

Si vous veillez sur moi comme vous avez veillé sur ma sœur je peux dormir tranquille ce soir !

La remarque avait fusé. Tant pis. Elle avait fait de gros efforts pour se montrer courtoise tout au long de la journée mais le masque était finalement tombé.

« En fin de compte je ne veux absolument pas savoir ce qu’il se passe dans sa tête. Plus tôt nous nous séparerons et mieux ce sera… » Pensa telle écœurée en le regardant toucher la garde de son épée.

Elle s’efforça de demeurer calme, même lorsqu’il la dévisagea. La jeune femme croisa les bras et soutiens son regard pendant toute la durée de l’examen.

-Vous n'avez pas changé depuis la dernière fois.

Elle ne sut comment interpréter cette dernière réflexion. Évidemment  qu’elle n’avait pas changé en sept mois. Pas physiquement du moins. A part peut-être ses cheveux qui étaient légèrement plus longs ou ses vêtements qui étaient différents. Mais mentalement elle avait probablement plus évolué en quelques mois qu’au cours des cinq dernières années. Enfin qu’importe, il était évident que Hans avait dit cela pour meubler la conversation puisqu’il ne la connaissait pas. Après tous, leurs échanges avaient été assez brefs à Arendelle… avant qu’elle n’ordonne à ses gardes de l’escorter jusqu’au bateau chargé de le ramener aux Iles du Sud où il avait été jugé par ses parents.

Avant qu’elle n’ait le temps de répondre quoi que ce soit le prince se retourna vivement et se mit à parler seul, puis à pleurer et finalement à hurler…

-On en a déjà parlé ! J'ai peut-être déjà songé plusieurs fois à me suicider en prison, mais c'en est assez ! Je ne veux pas mourir ! Je veux juste que tu me fiches la paix, toi et toute ma famille de cinglés ! Je sais déjà que ma famille a honte de moi ! Ils ont toujours eu honte de moi ! Entre mon père qui m'ignorait sans cesse quand j'étais gamin au point de me bousculer tout le temps, mes frères qui me tabassaient et Christian qui a fini par me passer sa lame au travers du corps, et ma mère...Et ma mère qui m'a TOUJOURS HAÏ au point qu'elle veut maintenant me voir BRÛLER SUR CE MAUDIT BÛCHER ! ALORS OUI JE LES HAIS ! ILS ME DETESTENT TOUS, ALORS POURQUOI JE DEVRAI CONTINUER A LES AIMER ?!

Elsa contempla l’étrange spectacle avec stupeur. Sa colère avait fondu comme neige au soleil pour laisser progressivement place à de la pitié. Alors c’était ça la vie du prince Hans des Iles du Sud, un gamin qui avait grandi sans amour ? Condamné au bucher par sa propre mère…

« Si j’avais su… » Songea la reine en observant Hans. Et dire qu’elle pensait lui sauver la vie en le renvoyant dans les Iles du Sud ! Ses parents auraient dû le punir, ils étaient rois et reines après tout, peut-être à de la prison ou à de la servitude, mais au moins il n’aurait pas été exécuté (c’est ce qui se serait passé s’il avait été jugé à Arendelle)… apparemment elle s’était trompée sur toute la ligne.

La soudaine apparition de Cornélie la fit sursauter. Depuis quand était-elle là ? Est-ce que tous les compagnons de Hans avaient été dispersés dans la Cité du Crépuscule comme le pensait Hans ?

-Ah ça y est...il pique encore une crise contre une de ces hallucinations (elle remit en place son bras, ce qui donna la chair de poule à Elsa). Et maintenant il devrait s'écrouler, se mettre en boule et pleurer.

Bien vu.

-...dis madame, tu crois que sa maman le berçait trop près du mur quand il était petiot ?
-Je ne sais pas… Hmm… (Elsa réfléchit à toute vitesse en se mordillant la lèvre) je me demande si...


Elle fit apparaître une boule de neige dans sa main et la jeta sur Hans. Cette dernière toucha sa cible et éclata dans le dos de l’homme. Elsa croisa les doigts pour que cette distraction sorte le prince de ses cauchemars. Elle avait beau ne pas l’apprécier, elle ne pouvait s’empêcher d’éprouver de la pitié pour lui. Elle s’approcha et s’accroupit près du prince tout en veillant à garder une distance de sécurité.


-Hans, dit-elle doucement, vous êtes en sécurité ici, personne ne va vous faire de mal.
-...bonsoir monsieur.

Elsa tourna la tête et remarqua que l’inconnu était revenu. Elle se releva en souriant, amusée par la réaction de l’homme devant le fantôme. Elle-même avait probablement affichée une expression similaire en rencontrant Cornélie pour la première fois quelques heures plus tôt.

-Mais où ai-je la tête ?! Bien sûr que oui, c'est un fantôme...ah...toutes ces années ne me rajeunissent pas...Et dire que je n'ai que cent mille ans...tss...la vie de dieu des Enfers n'est pas de tout repos...Allez, Hadès reprends-toi...

Toute trace de sourire disparu du visage de la reine. L’inconnu – ou plutôt Hadès (elle connaissait son nom maintenant) sembla soudain remarquer qu’il avait parlé tout haut.

« Cent mille ans... Dieu des enfers… cent mille ans... cent mille ans... cent mille ans... cent mille ans...Dieu des Enfers ». Impossible, elle avait surement mal entendue.

Hadès fit claquer ses doigts et une boule de feu apparu. La jeune femme fit un pas en arrière sans même s’en rendre compte, les yeux écarquillés par la surprise.

« Cet homme… il a… il peut… il contrôle un élément comme moi… » Pensa telle sans réussir à ordonner ses pensées de manière cohérente.

Hadès… ce nom lui disait quelque chose. Mais quoi ?

« Réfléchit Elsa, réfléchit. Où as-tu entendu ce nom ? »
-Hadès… Dieu des Enfers… frère de Zeus et de Poséïdon, murmura telle en levant les yeux vers le Dieu.


La situation était complètement surréaliste. Évidemment qu’elle avait déjà entendu ce nom, elle l’avait lu dans un livre : « Mythe et légendes d’ailleurs ». Elle avait tourné et retourné les pages de l’ouvrage des dizaines de fois, dévorant les histoires qu’elle y trouvait et comparant les aventures des protagonistes à sa propre vie. Le manuscrit était devenu un échappatoire pour elle, petite fille aux pouvoirs magiques recluse dans un château où personne ne connaissait son secret. Etait-il possible que les histoires ne soient pas que des fables ?

Bon d’accord, elle avait bien croisé un squelette, un fantôme et un shinigami dans la journée. Mais le coup du Dieu des morts de 100 000 ans c’était le niveau au-dessus.

-Il… il va me falloir un peu plus qu’une boule de feu pour y croire…  dit Elsa, toujours incrédule et légèrement intimidée.

Et puis d’abord si c’était vraiment un Dieu, qu’est-ce qu’il faisait là à se promener dans les rues de la Cité du Crépuscule comme un humain normal ? Bon d’accord, c’est vrai qu’il était particulièrement grand, même pour un homme, qu’il dégageait une aura particulière et qu’il avait de la prestance. Mais quand même !


Dernière édition par Elsa d'Arendelle le Sam 30 Aoû - 18:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Westerguard
A fallen prince


Messages : 41
Triomphe : 43
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : Quelque part, mais certainement très loin de ses frères !

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Vous avez dit une Tour mystérieuse ? [Terminé]   Mar 26 Aoû - 21:56

-Hans, vous êtes en sécurité ici, personne ne va vous faire de mal.

Ce qu'elle venait de dire et la boule de neige qui avait éclaté dans son dos, voilà ce qui était probablement la dernière chose que le prince déchu entendit et sentit avant de sombrer.

****
Où était-il ?
Dans quel endroit sordide son esprit l'avait-il encore transporté ?

Il était sûr et certain qu'il n'était pas dans le monde réel, il était encore dans les limbes de son esprit; enfin, on peut ainsi qualifier cela comme étant les limbes de son esprit. C'était glauque et sombre. Là où tous les mauvais souvenirs se bousculaient et où les cauchemars les plus terrifiants apparaissaient pour venir le tourmenter.
Il se trouvait en fait dans un gigantesque cauchemar, son énorme cauchemar terrible, lui-même parsemé de plusieurs mauvais rêves et mauvais souvenirs; tristes ou bien horribles.

Une chose était sûre quand il était là, c'était qu'il avait sombré et que lorsqu'il reviendrait à la réalité, il se serait probablement écoulé plusieurs minutes voire plusieurs heures, et que malheureusement il ne se souviendrait même pas ce qu'il s'était passé dans le vrai monde.

De fait, il ignorait qu'il était victime d'atroces hallucinations.

Vous voulez vraiment savoir la vérité ?
Eh bien...

Hans cessa de pleurer et il se releva. Il était encore dans la ruelle. Il faisait nuit maintenant, mais là où il se trouvait, l'endroit était encore plus sombre. Disons qu'il n'y avait pas de lampadaires pour éclairer. Et bien que la lune et les étoiles brillaient, leur éclat s'en trouvait bien terne contrairement à la réalité.
Cependant, il parvenait à distinguer les silhouettes. Elles étaient au nombre de trois. Deux féminines et une masculine; à part que l'une des deux silhouettes féminines lui paraissait si translucide qu'il l'ignorât totalement car elle n'avait pas une forme...disons...de chair et de sang, contrairement aux deux autres. Et dans les deux autres silhouettes, il reconnut sa mère et son frère aîné Christian.

Une autre silhouette apparut à ses côtés, lui murmurant de se venger, maintenant. Après tout...ils étaient tous les deux là en face de lui; il verrait plus tard pour Elsa.


-Mère...Christian...

Il s'avança mais ne s'agenouilla pas devant eux comme la dernière fois; ok la dernière fois cela avait été forcé, et il avait été enchaîné.
Il dégaina son épée.


-Vous allez payez pour tout ce que vous m'avez fait. Vous, mère, pour m'avoir condamné à mort...et surtout pour m'avoir envoyé à la mort avec votre fichue mission ! Et toi Christian, pour m'avoir transpercé de ton épée et m'avoir laissé pour mort dans la tempête de neige...tu as mal fait ton travail, tu devrais avoir honte; vois, je suis encore vivant !

Le ton du prince déchu était haineux.
Et il se jeta sur eux deux, la lame étant d'abord pointée vers Christian. La lame s'enfonça dans le corps de son frère aîné.

Voulez-vous vraiment la vérité ?

Kagi l'a rendu tellement plus fou qu'il ne l'était déjà à son arrivée sur les terres des dragons, dans l'Empire du Milieu...
Il vous suffit d'attendre l'autre post.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadès
God of the Underworld


Messages : 38
Triomphe : 43
Date d'inscription : 15/07/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Vous avez dit une Tour mystérieuse ? [Terminé]   Mar 26 Aoû - 22:20

-Hadès… Dieu des Enfers… frère de Zeus et de Poséidon.

-Hélas...oui. L'aîné et frère de deux abrutis dégénérés.

Bon, au moins il était sûr qu'il n'aurait pas à se représenter. Par contre, si elle commençait à flipper comme tous les autres humains qui le rencontrait à chaque fois; et qui le connaissait...

Il hurla intérieurement afin de se calmer.

Il détestait ses frères, mais surtout Zeus. Il le maudissait toujours; simple habitude qu'il avait prise depuis le début et...rien n'avait changé.
Par contre, il regrettait vraiment un truc, c'était d'avoir pris cette fichue cuite qui avait duré pas mal de temps, parce que cela avait permis à son petit crétin de frère de le faire VRAIMENT passer pour le méchant de l'histoire; chose qu'il n'était pas vraiment. En fait, il n'y avait pas de méchants ou de gentils, et tout le monde avait tendance à l'oublier. Mais bon...on ne pouvait pas tout à fait contredire le roi des dieux.

Un jour petit frère, je vais te faire ravaler ton orgueil à coups de pied dans le...hum...je m'égare.


-Il… il va me falloir un peu plus qu’une boule de feu pour y croire…

Elle ne semblait pas tout à fait le croire, et semblait surtout intimidée, quoique légèrement; mais cela était légèrement de trop pour le dieu qui éteignit aussitôt sa boule de feu.

Hadès se rapprocha, en tentant de se montrer quelque peu rassurant; à part qu'il était très maladroit dans ces cas-là.


-Non, s'il vous plaît...Ne me dites pas que vous êtes intimidée...Et...Je me fiche totalement que vous me croyez ou pas, la dernière phrase fut prononcée froidement, avant de reprendre un ton plus...enfin moins froid. Je pourrai très bien faire apparaître mes attributs habituels comme ma corne d'abondance ou bien ma kunée, ou encore ma lance à double fourche, mais sincèrement, je pense que ce ne sera pas nécessaire; et accessoirement je suis un peu...hum...dans un autre monde. J'ai beau être un dieu; dans un monde aussi différent que le mien je ne peux pas faire grand chose à part survivre. Je pourrai également prendre l'épée de ce type et me transpercer avec pour vous prouver mon immortalité et par-là même mon statut, mais immortel ne veut pas dire invincible: cela fait mal ! Et avoir une épée dans le ventre est tout sauf agréable, croyez-moi...surtout que la lame est bloquée dans un os, à retirer, c'est effroyable ! Je crois que le pire c'était Hercule avec sa flèche empoisonnée au poison de l'Hydre de Lerne...arf...mon épaule en souffre encore rien que d'y penser...et...mais qu'est-ce qu'il fiche lui ?

-Vous allez payez pour tout ce que vous m'avez fait. Vous, mère, pour m'avoir condamné à mort...et surtout pour m'avoir envoyé à la mort avec votre fichue mission ! Et toi Christian, pour m'avoir transpercé de ton épée et m'avoir laissé pour mort dans la tempête de neige...tu as mal fait ton travail, tu devrais avoir honte; vois, je suis encore vivant !

Hadès avait vu en biais, le prince se rapprocher, pendant qu'il parlait à la reine. Sans qu'il n'en ait eu le temps, le dieu se retrouvait avec une lame dans le ventre.

-...et m...

D'autres jurons en grec ancien franchirent les lèvres du dieu.

-Mais il est complètement malade !

Hadès esquiva un coup de poing de Hans et le dieu recula; avec une arme coincée dans le corps, ce n'était pas très pratique...

-Exusez-moi Majesté, est-ce que vous pourriez un tout petit peu m'aider s'il vous plaît ? Se battre sans tuer quelqu'un quand on vient de se transformer en brochette, ce n'est pas très pratique; ni agréable...Merci bien...

-Oh dommage...je voulais un copain fantôme...

-Espèce de tarée !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Re: Vous avez dit une Tour mystérieuse ? [Terminé]   Mer 27 Aoû - 2:42

[HRP : Je me suis basée sur ce que je connaissais de la mythologie grecque – à savoir que le sang des Dieux était transparent pour écrire le post ci-dessous. Je suis aussi partie du principe que la plaie se refermait toute seule. Bref, si j’ai écrit une bêtise n’hésite pas à me le dire par mp et je rectifierai. ]


Elsa avait passé une journée de dingue, mais là c’était l’apothéose. Et dire qu’elle se croyait unique en son genre, monstrueuse ! Bien sûr elle n’avait pas franchi le portail et fait toutes ces étonnantes rencontres à ce moment-là. Le prétendu Dieu fit disparaitre sa boule de feu et se rapprocha, Elsa sentit son cœur s’emballer.

-Non, s'il vous plaît...Ne me dites pas que vous êtes intimidée...

Évidemment qu’elle était intimidée. Qui ne le serait pas en pareil circonstance ? Elle reprit cependant contenance au fur et à mesure qu’Hadès parlait. Pour quelqu’un de taciturne il était plutôt bavard en fin de compte. Ce trait de caractère le rendait sympathique, presque humain. Elle avait encore un peu de mal à croire son histoire mais il fallait avouer que son interlocuteur était plutôt convaincant ou alors il était fichtrement convaincu d’être un Dieu de la mythologie grecque et il vendait bien son mensonge.  Bon, la suite des évènements devait finalement lui donner raison…

-Mère...Christian...

Dans son dos, elle entendit Hans interpeller sa famille et continuer à parler seul. Sa tentative de le ramener à la réalité avait finalement échoué, dommage. Elle ne se retourna pas, trop occupée à écouter le Dieu et convaincu que le prince ne représentait pas un danger. Grand mal lui en prit…

-..et...mais qu'est-ce qu'il fiche lui ?

Elsa tourna la tête juste assez vite pour voir passer un Hans en furie. L’épée à la main, il planta son arme dans le ventre du Dieu. Elsa poussa un cri de surprise et porta la main à sa bouche, choquée. Hadès maugréa plusieurs mots dans une langue inconnu et traita Hans de malade, puis il esquiva un coup de poing, l’ensemble de l’action ne dura que quelques secondes. La reine n’avait pas bougé, ses yeux étaient fixés sur la blessure. Pas de sang, rien. Et Hadès qui esquivait les coups et parlait comme si de rien n’était…

-Excusez-moi Majesté, est-ce que vous pourriez un tout petit peu m'aider s'il vous plaît ? Se battre sans tuer quelqu'un quand on vient de se transformer en brochette, ce n'est pas très pratique; ni agréable...Merci bien...

La reine se força à détacher son regard du torse du Dieu et se secoua intérieurement. Effectivement il était plus que temps qu’elle intervienne. En un clin d’œil elle matérialisa un pic de glace et le fracassa sur le crâne de Hans. Ce dernier, qui n’avait rien vu venir puisqu’il lui tournait le dos, s’effondra au sol et ne bougea plus. Elsa enjamba le corps du prince et se précipita vers Hadès.


-Est-ce que ça va aller ? Oui, évidemment vous ne pouvez pas mourir.

Elle n’en revenait pas de dire ça. Il ne pouvait pas mourir mais en revanche il avait l’air de souffrir le martyr. Maintenant qu’elle était plus près elle pouvait distinguer un liquide transparent s’écouler de la blessure… incroyable, elle avait un Dieu devant elle, un vrai ! Et pas n’importe lequel !

-A…ttendez, je vais  vous aider à retirer cette lame de votre corps, s’écria telle en guettant son approbation. Ce serait probablement moins douloureux pour le Dieu que s’il essayait de le faire lui-même.

Elle posa la main sur la garde de l’épée et tira d’un coup sec avec un sang-froid qui la surprit, puis elle jeta l’épée par terre avec un regard dégouté, loin de Hans. Ses yeux se posèrent une nouvelle fois sur la blessure qui était en train de cicatriser à vue d’œil. Elle se rapprocha et effleura du bout des doigts la peau du Dieu qui portait encore, il y a peu, les traces d’une blessure grave.

-C’est incroyable, murmura telle, véritablement fascinée par le spectacle.

Elle se rendit alors compte de ce qu’elle était en train de faire et retira brusquement sa main. Son visage s’empourpra.

-P...pardon.

Terriblement gênée, elle reporta son attention sur autre chose : Hans.

-Quand je pense que ma sœur a failli épouser cet homme…

« J’espère que je ne l’ai pas tué », pensa telle.


Elle se pencha pour attraper son poignet et fut rassurée en sentant son pouls battre. Au moins elle n’aurait pas sa mort sur la conscience. La jeune femme se redressa et interpella Cornélie.

-Peux-tu me rendre un service ? Je voudrais que tu retrouves Wynona et son compagnon et que tu leur demande de revenir de toute urgence. Explique leur la situation et dis leur que Hans a besoin d’eux.

Elle laissa passer quelques secondes après que Cornélie ait disparu et se retourna pour faire face à Hadès, mal à l’aise. Elle s’inclina légèrement.

- Je tiens à m’excuser pour mon comportement de tout à l’heure, je me suis montrée impolie envers vous. Pas plus tard qu’hier j’ignorais encore qu’il existait d’autres univers parallèles. Dans mon propre monde les magiciens ne courent pas les rues, à vrai dire je suis la seule à avoir ce genre de capacité… vous comprendrez donc que je n’aie pas l’habitude d’être secourue par des divinités qui ont quelques 5000 fois mon âge… d’où mon scepticisme. (elle risqua un coup d’œil vers Hans et poursuivit en maugréant), pas plus que je ne m’attendais à revoir le prince qui a séduit ma sœur puis essayé de me tuer dans le but de voler la couronne d’Arendelle. (elle avait parlé très vite sous le coup du stress. Elle soupira : ). Journée de dingue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadès
God of the Underworld


Messages : 38
Triomphe : 43
Date d'inscription : 15/07/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Vous avez dit une Tour mystérieuse ? [Terminé]   Mer 27 Aoû - 18:36

Un dieu avait l'avantage de ne pas mourir, l'immortalité était très pratique, surtout si on se retrouvait à avoir un accident très stupide. Par contre, le problème...hum...disons que les dieux n'étaient pas invincibles et souffraient tout de même; et par moments ce n'était pas agréable.
Hadès se souvenait encore de la fois où Mégère lui avait ouvert le ventre...le spectacle avait été horrible et la douleur l'avait mis K.O.

L'épée lui faisait mal, et pourtant ce n'était qu'une épée; oh il en avait bien vu d'autres. Mais la lame lui transperçait l'estomac et les sucs gastriques contre ses chairs ne lui faisaient pas du bien du tout. Fort heureusement, cela n'allait pas durer bien longtemps, il suffisait simplement que l'arme sorte de son corps; il avait vraiment très, très mal.

Quand la lame fut retirée de son estomac, il poussa un soupir de soulagement intense tandis que la blessure se refermait toute seule; au moins il cicatrisait vite, ce qui était utile. Par contre son sang avait un peu tâché son pantalon, mais puisque le liquide était transparent, on ne verrait au final, pas grand-chose.
Il regarda la reine, haussant un sourcil surpris quand elle effleura sa peau.

Euh...Pas que c'est désagréable, mais elle fait quoi là ?!


-P...pardon.

Mais c'est qu'elle est mignonne quand elle rougit !...wait...MAIS QU'EST-CE QUE JE RACONTE ENCORE ?!

Le dieu se gifla mentalement, puis se noya mentalement en se rendant compte qu'il avait affiché un sourire satisfait qu'il fit très rapidement disparaître.
Au moins ils étaient deux à être gênés...presque.


-Quand je pense que ma sœur a failli épouser cet homme…

Hadès s'étrangla presque.

-Elle a failli épouser cet étron ?!

Il toussa plusieurs fois, s'étouffant en ayant avalé sa salive de travers en entendant ce qu'avait dit Elsa.

Pendant ce temps-là, la reine avait demandé quelque chose à Cornélie, et la petite fantôme était partie en cour...flottant très rapidement.

Le dieu la regarda se tourner vers lui et s'incliner légèrement; il avait fini de tousser en même temps.


- Je tiens à m’excuser pour mon comportement de tout à l’heure, je me suis montrée impolie envers vous. Pas plus tard qu’hier j’ignorais encore qu’il existait d’autres univers parallèles. Dans mon propre monde les magiciens ne courent pas les rues, à vrai dire je suis la seule à avoir ce genre de capacité… vous comprendrez donc que je n’aie pas l’habitude d’être secourue par des divinités qui ont quelques 5000 fois mon âge… d’où mon scepticisme. Pas plus que je ne m’attendais à revoir le prince qui a séduit ma sœur puis essayé de me tuer dans le but de voler la couronne d’Arendelle. Journée de dingue !

-Eh bien...sur certains points nous avons des choses en commun. Ne vous excusez pas pour aussi peu; en fait c'est assez reposant quand quelqu'un ne me reconnaît pas; c'est même très réconfortant. D'habitude on se contente de s'enfuir, de me taper dessus ou bien de...hum...c'est un peu gênant. Bref, vous n'avez pas à vous excuser, mais plutôt à moi.

Il s'inclina légèrement lui aussi.

-J'imagine à quel point vous devez être épuisée. Pour ma part ma longue vie m'épuise et cela fait plusieurs fois que je change de monde à la fois, c'est assez fatiguant de devoir s'adapter sans arrêt. Et...disons que j'ai été plusieurs fois décontenancé par beaucoup de personnes, que ce soit ce...fantôme, cette jeune femme rousse et son capitaine...cet étron épéiste et il m'a semblé voir dans les rues un être complètement perdu que j'ai déjà vu sur un portrait...un être aux longs cheveux d'argent et sa faux; Seikyo Akumu je crois. Et bien sûr, je ne m'attendais pas à discuter avec une aussi belle et charmante jeune fe...wait...qu'est-ce que je suis en train de dire ?! Euh...non pas que je vous trouve laide, hein, juste que c'est pas dans mon habitude de sortir cela !...le prenez pas mal hein !...Je veux juste qu'il n'y ait pas de malentendus !

Ses dernières phrases furent...hum...dites sur un ton un peu paniqué.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous avez dit une Tour mystérieuse ? [Terminé]   Mer 27 Aoû - 20:23

Journée de ouf.

Bon, ok, toutes ses journées étaient des journées de ouf.

Depuis qu'elle avait sa télécommande Wii et son nunchuk qui étaient devenus respectivement un glaive pouvant avoir une lame de feu et un petit bouclier solide, elle sortait souvent s'entraîner dès qu'elle le pouvait avec ses amis Yakumo, Kawa et Harry. Et leur tapait souvent dessus avec son bouclier.
Hadès avait peut-être eu la plus mauvaise idée de sa vie en se refusant de la trucider sur place après qu'elle ait OSE lui faire un câlin. Mais bon, tout le monde faisait des erreurs pas vrai ?

Sa journée avait plutôt bien commencée pourtant. Elle s'était levée, était partie en cours, avait dormi pendant le cours de mathématiques, s'était pris une heure de colle et une convocation chez la directrice, s'était engueulée avec son professeur de mathématiques à la sortie...le truc habituel quoi !
Puis le soir, avec ses potes, ils s'étaient réunis chez elle et avaient squatté le salon pour jouer à la Wii pendant que sa mère adoptive dînait avec le professeur de mathématiques dans un restaurant chic; le professeur avait invité Nadeshiko et cela ne plaisait pas à Yuurei.
Ensuite, ils s'étaient subitement retrouvés elle ne savait où, comme cela, après une lumière aveuglante et dorée.

Et ils déambulaient dans la cité du Crépuscule sans savoir où aller.


-...dis, toi qui t'es déjà trouvée dans ce genre de situation...tu peux nous dire comment t'as fait ? demanda Kawa.

-J'ai sauté sur Cerbère pour lui faire un câlin et un autre à Hadès.

-...ah...ça aide pas ça, soupira le jeune homme borgne.

-Hum...déjà, trouvons des gens, proposa Yakumo.

Yuurei se sentit soudainement partir et elle fut aussitôt rattrapée par Harry, mais la jeune fille ne se réveilla pas avant quelques minutes. Quand elle s'éveilla, Harry la portait toujours dans ses bras, ses amis marchant de part et d'autre d'eux; au loin ils avaient vus un banc où s'asseoir et allonger leur amie, et il y avait des gens juste à côté.

L'adolescente descendit des bras de son ami Harry, et marcha chancelante vers les gens...et puis elle le vit, lui.
LUI !


-HADES ! CÂLIN ! JE T'AIME ! MA GROSSE CHOUQUETTE DE MON COEUR !

La jeune fille se jeta dans les bras du dieu sans lui laisser le temps d'esquiver ou de parer à cette monstrueuse attaque terrible, avec la vitesse et la force d'un boulet de canon renversant une pauvre quille sur son chemin.
Ils se retrouvèrent d'ailleurs tous les deux par terre, Yuurei avait la tête posée sur le torse nu du dieu, saignant abondamment du nez, avec un sourire plus que satisfait collé sur son visage et des étoiles et des cœurs plein les yeux. Et il était probable que le dieu s'était fortement cogné violemment la tête sur le sol par le même temps et qu'il était peut-être un peu traumatisé par cette terrible attaque surprise; heureusement qu'il avait le crâne solide.


-...alors c'est lui Hadès ? demanda Yakumo, les bras croisés sur sa poitrine, la mine parfaitement sceptique

-Euh...ON S'EN FOUT POUR LE MOMENT ! J'ai entendu un gros crac provenant du crâne de ce type ! T'imagine si elle l'a tué ?! s'exclama le jeune homme borgne, complètement paniqué, se dirigeant vers les deux personnes par terre, en essayant de décoller Yuurei de Hadès. ET J'ARRIVE PAS A LA DECOLLER !

-Les copains, y a un type au sol, c'est normal ?! demanda Harry, tout aussi inquiet.

-Bonsoir madame...dit gentiment Yakumo en voyant la reine des neiges.

-...b...bonsoir madame...ARGH ! MAIS ELLE VEUT PAS SE DECOLLER ! cria Kawa.

-Essaie avec un pied de biche ! proposa Harry.

-Bande de cintrés ! s'exclama Yakumo.

-Kyaaah !!!! Ma chouquette de mon coeur !

Et en attendant, notre kyakyateuse de service se vidait de son sang par le nez. Yakumo dût sortir plein de mouchoirs de la grande besace appartenant à son amie et qu'elle avait dû tenir durant tout le trajet jusqu'à cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Re: Vous avez dit une Tour mystérieuse ? [Terminé]   Jeu 28 Aoû - 2:08

Cornélie était finalement partie. Elsa espérait qu’elle reviendrait rapidement en compagnie des amis du prince. Plus vite elle aurait faussé compagnie à ce dernier et mieux ça irait, tout particulièrement depuis sa dernière crise de folie où il avait carrément pété un câble. Que ce serait-il passé si Hans s’en était pris à elle plutôt qu’à Hadès ? Elle en eut la chair de poule.


« Il aurait finalement réussi là où il a échoué sept mois plus tôt », pensa telle.

Bonne résolution du jour : ne plus jamais tourner le dos à Hans.

Bon, la suite on la connait. Elle s’excusa pour son attitude et Hadès lui répondit de manière très courtoise.

-Eh bien...sur certains points nous avons des choses en commun. Ne vous excusez pas pour aussi peu; en fait c'est assez reposant quand quelqu'un ne me reconnaît pas; c'est même très réconfortant. D'habitude on se contente de s'enfuir, de me taper dessus ou bien de...hum...c'est un peu gênant. Bref, vous n'avez pas à vous excuser, mais plutôt à moi.

Non, sérieusement, des gens étaient vraiment assez stupides pour s’attaquer à un Dieu ?

… Oui, il y avait Hans. D’ailleurs elle était surprise qu’il s’en soit tiré à si bon compte. Hadès devait être quelqu’un de vraiment indulgent pour ne pas se venger après ce qu’il lui avait fait.

Elsa sourit. Waouh, c’est fou comme le fait d’avoir une conversation « normale » lui faisait du bien. En oubliant que Hans gisait à quelques mètres et que Hadès était un Dieu millénaire évidemment…

« C’est dingue. Il est peut-être la créature la plus atypique que j’ai rencontré aujourd’hui mais il n’en est pas moins celui qui a le comportement le plus « humain », songea telle. Et quel humain ! Plutôt charmant avec ses beaux yeux dorés et son torse nu…

Il s’inclina à son tour, ce qui surprit la reine. C’est vrai quoi, en principe un roi ne salue pas un paysan, de même on ne s’attend pas à ce qu’un Dieu baisse la tête devant un humain.

-J'imagine à quel point vous devez être épuisée.

Bien observé. Elsa venait de refréner un bâillement. Mais il n’était pas question de dormir avant d’avoir vérifié ses théories… minuit n’allait pas tarder à sonner.

-Pour ma part ma longue vie m'épuise et cela fait plusieurs fois que je change de monde à la fois, c'est assez fatiguant de devoir s'adapter sans arrêt. Et...disons que j'ai été plusieurs fois décontenancé par beaucoup de personnes, que ce soit ce...fantôme, cette jeune femme rousse et son capitaine...cet étron épéiste et il m'a semblé voir dans les rues un être complètement perdu que j'ai déjà vu sur un portrait...un être aux longs cheveux d'argent et sa faux; Seikyo Akumu je crois.


Oula oula oula… ça faisait beaucoup d’informations à digérer d’un coup ça. Bon déjà, c’était pas un peu bizarre qu’un Dieu des morts soit décontenancé par un fantôme ? Elle lui en aurait fait la remarque si elle avait eu l’occasion, seulement l’information fut rapidement gommée de son esprit quand le Dieu mentionna le shinigami. WHAT le psycopathe était en ville ?! Merveilleux…

-Et bien sûr, je ne m'attendais pas à discuter avec une aussi belle et charmante jeune fe...wait...qu'est-ce que je suis en train de dire ?! Euh...non pas que je vous trouve laide, hein, juste que c'est pas dans mon habitude de sortir cela !...le prenez pas mal hein !...Je veux juste qu'il n'y ait pas de malentendus !

Les joues d’Elsa piquèrent un nouveau fard et elle se mit à rire. Le premier homme qui lui faisait un compliment était un Dieu – incroyable !

-Merci, répondit-elle avec un sourire en coin. Sans malentendus, vous êtes la rencontre la plus agréable que j’ai faite aujourd’hui.

C’est sûr que comparé à Hans…  Elsa se gifla intérieurement.

« Comme si c’était le moment de flirter ! Arendelle compte sur toi » se dit-elle soudain.

-Hadès… Dit-elle d’un air grave, son sérieux retrouvé. Elle leva ses yeux et rencontra ceux du Dieu. Vous avez certainement vu et entendu énormément de choses au court de votre vie. Avez-vous eu vent d’une magie capable de piéger un monde dans une boucle temporelle, condamnant ses habitants à revivre perpétuellement la même journée ? J’ai de forte chance de croire que c’est ce qui arrive à la Cité du Crépuscule en ce moment même. Si j’ai raison il devrait se passer quelque chose à minuit pile…

Elle laissa sa phrase en suspens et attendit une réponse en croisant les doigts.

-HADES ! CÂLIN ! JE T'AIME ! MA GROSSE CHOUQUETTE DE MON COEUR !

Une masse surgit soudain et se jeta sur le dieu des morts. Décidément le pauvre…

« C’est quoi « ça » ? » se demanda Elsa, légèrement agacée d’avoir été interrompu, en appréhendant une chevelure verte couchée sur un Hadès pas du tout à l’aise.

D’autres voix surgirent et une bande de jeune apparut. Deux d’entre eux la saluèrent et elle leur répondit un « bonsoir » polie avant de reporter son attention sur le duo couché par terre. L’agacement avait rapidement laissé place à l’amusement devant le tableau du Dieu tout puissant maitrisé par une simple adolescente. Elle se pencha pour apercevoir le visage de l’homme.

-Vous avez besoin d’aide ? Demanda Elsa avec une moue moqueuse.


Dernière édition par Elsa d'Arendelle le Sam 30 Aoû - 18:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadès
God of the Underworld


Messages : 38
Triomphe : 43
Date d'inscription : 15/07/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Vous avez dit une Tour mystérieuse ? [Terminé]   Jeu 28 Aoû - 13:41

-Merci. Sans malentendus, vous êtes la rencontre la plus agréable que j’ai faite aujourd’hui.

S'il avait la capacité de rougir, il serait actuellement rouge comme une tomate.

-Hadès…Vous avez certainement vu et entendu énormément de choses au court de votre vie. Avez-vous eu vent d’une magie capable de piéger un monde dans une boucle temporelle, condamnant ses habitants à revivre perpétuellement la même journée ? J’ai de forte chance de croire que c’est ce qui arrive à la Cité du Crépuscule en ce moment même. Si j’ai raison il devrait se passer quelque chose à minuit pile…

Alors oui, c'était probable, mais si c'était vraiment le cas, il ne s'en souvenait pas. A moins que...non...ce ne pouvait pas être lui pas vrai ? Il était enfermé au plus profond de son domaine infernal avec les autres Titans.
En fait il avait vu, entendu et vécu tellement de choses au cours de sa très longue vie, qu'il n'avait pas non plus tout retenu, mais il savait bien une chose: la seule connaissance qu'il savait capable de contrôler le temps était...son cannibale de père, Chronos. Mais comme ce dernier se trouvait enfermé dans les Enfers, il était peu probable que ce soit lui, surtout qu'il n'avait pas la capacité de se libérer de sa prison sans l'aide de son fils aîné.
Donc, ce devait autre chose qui était à l'origine de la boucle temporelle. Et accessoirement que viendrait faire Chronos dans ce monde-ci alors qu'il était dans un autre ? Il n'avait pas le pouvoir de se dédoubler. Et puis...donc on s'en fichait de lui.

Hadès allait répondre quelque chose, malheureusement il n'eut le temps que d'esquisser une grimace de douleur en sentant le "boulet" de canon vert percuter ses côtes au point qu'il crût que sa cage thoracique perforait ses poumons par le même temps, et il se retrouva violemment par terre, étalé sur le dos, sa tête ayant tout aussi violemment percuté le sol dans un craquement sinistre. Heureusement que sa tête était solide et qu'il ne pouvait pas mourir; sinon il serait mort d'une fracture du crâne; et pour un dieu, cela craint beaucoup, pas vrai ?


-HADES ! CÂLIN ! JE T'AIME ! MA GROSSE CHOUQUETTE DE MON COEUR !

...oh non pitié, tout sauf elle...mais qu'ai-je fait pour mériter cela ?! soupira le dieu, complètement abattu.

-Vous avez besoin d’aide ?

Il jeta un coup d'œil à la chose verte qui saignait du nez, répandant le liquide vermeil sur son torse; bon...déjà que son sang transparent avait tâché son pantalon - mais comme c'était justement transparent, ce n'était pas bien grave - maintenant, voilà que du sang humain le tâchait...ce n'était vraiment pas agréable.
Ensuite, il avisa la moue moqueuse de la reine, puis les regards inquiets du groupe de jeunes qui devait sûrement accompagner la folle qu'il avait déjà connu jadis.
Cette folle l'avait suivi partout dans son domaine.
Ouais...partout. Vous savez ce que cela veut dire, partout ?...PARTOUT !
P.A.R.T.O.U.T. !
...même quand il avait besoin d'un peu d'intimité pour faire sa toilette; ou ces besoins naturels quoi...PARTOUT !
Hadès avait compris au final, ce que voulait dire "être persécuté"; au départ il avait cru à une blague très mauvaise de son insupportable petit frère Zeus, mais en fait...non. Ce n'était pas lui. La cinglée venait bien d'un autre monde, et il ne voulait pas se surcharger en travail, donc ne l'avait pas tuée; surtout qu'elle n'était qu'une gamine. Et aussi parce qu'Hécate l'avait tellement trouvée amusante que le dieu avait finalement cédé sous la pression de tous les Enfers; ok, il ne mettrait pas fin aux jours de cette timbrée.


-Elle est en train de se vider de son sang...dit-il sobrement.

Il tenta de se décoller, en vain. Elle était accrochée à lui comme de la mousse sur un rocher.
Cette fille était une vraie plaie. Ou plutôt une vraie cinglée.

Finalement c'est l'adolescent qui l'accompagnait - Kawa Ryu - qui trouva une solution en sortant son portable et faisant résonner dans la nuit noire le jingle de Docteur Qui - Hadès voyant cela se dit que cette petite boîte étrange était très fascinante - ce qui eut pour effet de faire lâcher prise à l'adolescente qui cessa on ne sait comment de saigner du nez, de se relever et de reprendre très rapidement contenance. Sauf qu'au passage, elle se releva tellement vite qu'elle fila sans le vouloir un coup de poing dans la joue de Hadès.
Quand le dieu se releva à son tour, assez mal en point, il crut qu'elle lui avait cassé des côtes; ce qui n'était heureusement pas le cas. Il se massa l'arrière du crâne et ramassa son chapeau tombé au sol lors de la chute et le remit en place. Et il constata les dégâts. Le haut de son torse et un peu son manteau étaient couverts de sang.

Et me....


-Hum...pour répondre à vos interrogations Majesté, oui j'ai déjà eu vent d'une magie capable de piéger des gens dans une boucle temporelle; mais pas tout un monde. Je me souviens que mon père Chronos avait cette faculté puisqu'il pouvait contrôler le temps, mais de un il l'a perdu et ensuite il ne peut être ici. Je pense qu'il s'agit d'autre chose concernant ce monde; mais quoi ? Cela je ne saurai le dire. Et cela m'inquiète fortement. J'ai beau être un dieu, mais dirait-on qu'en dehors de mon propre monde et surtout mon propre domaine qu'est l'Erèbe, je ne puis pas faire grand chose pour aider; ce qui est désolant, j'en suis navré.

Le dieu regarda le groupe nouveau-venu.

-Bonsoir. Yuurei...espèce de folle, j'espérais tellement ne pas te revoir. dit le dieu sur un ton complètement désespéré.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous avez dit une Tour mystérieuse ? [Terminé]   Jeu 28 Aoû - 18:31

Yuurei était tellement en train de kyakyater, comme hypnotisée par le jingle qu'elle n'avait écouté que d'une oreille. Puis quelque chose fit tilt dans sa tête en entendant les propos du dieu, qu'elle ne fit même pas attention au fait qu'on venait de la saluer.

-Hum...pour répondre à vos interrogations Majesté, oui j'ai déjà eu vent d'une magie capable de piéger des gens dans une boucle temporelle; mais pas tout un monde. Je me souviens que mon père Chronos avait cette faculté puisqu'il pouvait contrôler le temps, mais de un il l'a perdu et ensuite il ne peut être ici. Je pense qu'il s'agit d'autre chose concernant ce monde; mais quoi ? Cela je ne saurai le dire. Et cela m'inquiète fortement. J'ai beau être un dieu, mais dirait-on qu'en dehors de mon propre monde et surtout mon propre domaine qu'est l'Erèbe, je ne puis pas faire grand chose pour aider; ce qui est désolant, j'en suis navré.

Voilà...énorme tilt.

-Bonsoir. Yuurei...espèce de folle, j'espérais tellement ne pas te revoir.

Elle ne fit même pas attention au ton désespéré de Hadès.
Son sang ne fit qu'un tour.


-Boucle temporelle ?! BOUCLE TEMPORELLE ?! Tu veux dire...comme dans Docteur Qui ?!

Elle se jeta dans les bras du dieu, qui eut le réflexe de reculer. Mais il ne put l'empêcher de s'agripper à lui.

-Allez, c'est quoi cette histoire de boucle temporelle ?! Dis-moi tout, s'te plaît !

-Euh...apparemment ce monde est victime d'une boucle temporelle, faisant revivre la même journée aux habitants. Et on est pris dedans, vu que nous sommes dans ledit monde; si j'ai bien compris...soupira Yakumo, les bras toujours croisés sur sa poitrine.

-Oh...

-Excusez-moi, mais...euh...si j'ai bien compris...on est...dans un autre monde ?! Et euh...excusez-moi...mais...vous êtes qui ? demanda Harry à la reine des neiges.

A sa tête, on pouvait comprendre qu'il avait du mal à comprendre ce qu'il se passait, et surtout qu'il se trouvait un peu perdu, peu habitué à tout cela. Et au regard qu'il avait jeté à Hadès plus tôt, on devinait son scepticisme; mais il avait dû l'admettre vu le kyakyatage de son amie.
Cela faisait beaucoup d'informations à digérer.


-Lui, c'est Harry Smee, et lui c'est Kawa Ryu. La folle juste là c'est Yuurei Gaki; et moi je m'appelle Yakumo Kyooki. Vous en faites pas, elle n'a pas pris de coups sur la tête, elle est ainsi tous les jours...et...euh en fait...si vous pouvez vous en faire... annonça Yakumo en soupirant; on devinait qu'elle se sentait un peu épuisée.

Yuurei se rendit finalement compte de son impolitesse et se tourna vers la reine d'Arendelle et vers Hadès, et inclina légèrement la tête en signe de salut.
Et toujours en guise de "bonjour", elle dit en souriant:


-Je suis une banane !

-...oh ça y est, elle s'y remet ! fit Kawa juste derrière elle, se faisant un facepalm.
Revenir en haut Aller en bas
Seikyo Akumu/Kagi
An ancient shinigami


Messages : 38
Triomphe : 36
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 20
Localisation : Derrière toi, te suivant toujours, je suis l'annonce de ta mort...*se prend une baffe de sa narratrice*

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Vous avez dit une Tour mystérieuse ? [Terminé]   Jeu 28 Aoû - 18:50

Perdu dans la cité, il avait déambulé toute la journée à la recherche de sa famille. Il était paniqué, ce nouveau monde ne lui disait rien.
Mais même perdu, il en avait gardé sa politesse et avait gentiment salué les gens d'un joyeux "Je suis un phoque !"; mais ces malpolis n'avaient jamais répondu, se contentant de le regarder bizarrement, avec des yeux ronds comme des soucoupes, le traitant de cinglé. Il y avait même une mère qui avait dit à ses enfants de ne pas approcher cet homme étrange et fou. La rustre ! Si en plus elle apprenait à ses enfants l'impolitesse envers les gens...mais où allait ce monde, si on ne pouvait plus saluer les gens normalement ?

Bref, il passa outre, se disant que ce monde n'avait peut-être pas les mêmes règles, ce qui était très certainement probable.

La nuit était finalement tombée et il avait beau cherché, il n'y avait personne...jusqu'à trouver Cornélie qui flottait rapidement. Celle-ci le reconnut et cour...flotta vers lui à toute vitesse. Elle fit un rapide résumé de la situation et ensemble ils allèrent chercher la serveuse rousse et son capitaine, pour ensuite se rendre auprès de Hans, Elsa et Hadès.

Et là...ô miracle ! Ils retrouvèrent un à un tous les membres de la famille ! Ils tombèrent d'abord sur Takahiro et Oomyo, puis sur le squelette Gunther, ensuite vint le tour des majordomes, puis du démon, et enfin sur tout le reste des membres. Les retrouvailles furent bruyamment joyeuses.
D'ailleurs, comme ils se dirigeaient tous vers l'endroit indiqué par Cornélie, le trio devait certainement les entendre, maintenant. De loin, Kagi vit vite faire qu'il y avait des nouveaux venus...et que Hans était au sol. Il en aura vu des pires situations le pauvre prince déchu !
Le shinigami n'y prêta pas attention et il marcha, joyeusement, à la rencontre de tout ce beau monde. Et c'est là qu'il l'entendit.


-Je suis une banane !

Ô joie ! Ô miracle !
Enfin quelqu'un de censé dans cette ville, dans ce monde ! Il était tellement heureux qu'il prit l'adolescente dans ses bras en hurlant:


-LOUEE SOIT LA BANANE !

Il en pleura même de joie.

-Quelle émotion ! Enfin quelqu'un de poli et de normal dans le coin ! Félicitations petite ! Tu es l'enfant la plus aimable que je connaisse !

-...oh...pitié...ne me dites pas qu'on a trouvé l'équivalent féminin et adolescent de Kagi ?! désespéra le capitaine.

-Hélas... dit le majordome aux yeux dorés.

-Malheureusement... rajouta l'autre majordome aux yeux de thé.

-Oh mon Dieu ! Hans ! Qu'est-ce qui lui est arrivé ?! demanda le médecin en se précipitant pour voir si le prince déchu n'était pas blessé.

-Aaaah ! Hadès est ici ! Au secours ! cria Xanthe en se cachant derrière un des deux majordomes.

-Hadès ?!...Whouah, trop cool !!!! s'exclama Shin, très enthousiaste.

-Mais quel bazar...Vraiment... finit par conclure le second de Kagi, tout en remontant ses lunettes avec son sécateur.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abnegatio
Capitaine de l'Arche


Messages : 125
Triomphe : 667
Date d'inscription : 25/06/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Vous avez dit une Tour mystérieuse ? [Terminé]   Sam 30 Aoû - 17:16

Quel beau bordel. Une vingtaine de clowns en train de se battre pour des broutilles...
Abnegatio observait la situation depuis un coin de ruelle... Et il désespérait. Abattant froidement la paume de sa main sur son front, il lâcha un soupire.
Vraiment, il n'avait aucun remord vis-à-vis de ce qu'il était en train de faire à cet univers.

Ô rage, Ô désespoir, Ô bêtise ennemie...

Autant abréger leur souffrance. L'être du néant s'avança vers la troupe de comiques, d'un pas le plus froid possible.

D'un mouvement de la main, il fit apparaître un portail menant directement à la Tour Mystérieuse.

« Que ce voyage soit votre dernier. », lança-t-il à l'assemblée avant de disparaître.

[Edit : C'est vraiment très très court, mais encore une fois c'est juste histoire de débloquer la situation, désolé...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kh-memento.com
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Re: Vous avez dit une Tour mystérieuse ? [Terminé]   Sam 30 Aoû - 18:15

Après plusieurs tentatives pour décrocher l’adolescente, ce fut l’intervention d’un de ses amis qui permit à Hadès de retrouver sa liberté. Le jeune avait sorti une sorte de petite boite qui faisait de la lumière et jouait de la musique… fascinant. Les autres mondes regorgeaient vraiment d’objets étranges ! Le dieu semblait abattu par les retrouvailles et Elsa se demanda dans quelles circonstances ils avaient bien pu se rencontrer. Il se releva tant bien que mal et la reine pu constater les dégâts (non pas qu’elle s’inquiétait pour lui, elle le savait immortel, mais ses vêtements et son torse en avaient pris un sacré coup).

« Comment peut-on saigner du nez avec un simple contact physique ? » se demanda la blondinette, perplexe.

-Hum...pour répondre à vos interrogations Majesté, oui j'ai déjà eu vent d'une magie capable de piéger des gens dans une boucle temporelle; mais pas tout un monde. Je me souviens que mon père Chronos avait cette faculté puisqu'il pouvait contrôler le temps, mais de un il l'a perdu et ensuite il ne peut être ici. Je pense qu'il s'agit d'autre chose concernant ce monde; mais quoi ? Cela je ne saurai le dire. Et cela m'inquiète fortement. J'ai beau être un dieu, mais dirait-on qu'en dehors de mon propre monde et surtout mon propre domaine qu'est l'Erèbe, je ne puis pas faire grand-chose pour aider; ce qui est désolant, j'en suis navré.

Malgré ce contretemps, Hadès venait d’apporter une réponse à sa question. Elsa fit un effort évident pour ne pas avoir l’air trop déçue.

-Je comprends, merci quand même…

Elle soupira et se laissa tomber sur le banc derrière elle. Retour à la case départ. Il ne lui restait donc plus qu’à espérer qu’il se passe réellement quelque chose à minuit comme elle l’espérait, sans quoi elle se retrouverait dans une impasse. A moins que les nouveaux arrivants puissent la renseigner ? Non, ces jeunes étaient encore plus perdu qu’elle…

-Boucle temporelle ?! BOUCLE TEMPORELLE ?! Tu veux dire...comme dans Docteur Qui ?!

Confirmation de sa dernière déduction. C’était qui ce docteur dont elle venait de parler ? L’adolescente se jeta une nouvelle fois dans les bras d’Hadès en lui demandant d’expliciter. Elsa glissa ses mains dans ses cheveux et entreprit de se masser les tempes en sentant venir un début de migraine.

-Euh...apparemment ce monde est victime d'une boucle temporelle, faisant revivre la même journée aux habitants. Et on est pris dedans, vu que nous sommes dans ledit monde; si j'ai bien compris...

Ah, enfin quelqu’un d’intelligent ! Oula, elle devenait méchante là… la fatigue ne lui réussissait vraiment pas.

-Excusez-moi, mais...euh...si j'ai bien compris...on est...dans un autre monde ?! Et euh...excusez-moi...mais...vous êtes qui ?

Elsa leva les yeux vers le garçon qui venait de l’interpeller et le détailla réellement pour la première fois depuis son arrivée. Vu son air perdu, il avait l’air d’avoir du mal à croire à ce qu’il lui arrivait. La jeune femme éprouva de la compassion pour lui et ses amis qui lui rappelaient son propre parcours. Elle se leva par politesse pour répondre à la question, bien que ce soit la dernière chose qu’elle ait envie de faire.

-Je m’appelle Elsa d’Arendelle, se présenta telle en faisant volontairement l'impasse sur son titre de reine. Et je viens comme vous d’un autre monde. Nous sommes ici à la Cité du Crépuscule. J’ai bien peur de ne pas pouvoir vous en dire plus, je viens d’arriver, tout comme vous.

« C’est ce qu’il voulait savoir ? » se demanda Elsa qui ne savait quoi ajouter de plus.

-Lui, c'est Harry Smee, et lui c'est Kawa Ryu. La folle juste là c'est Yuurei Gaki; et moi je m'appelle Yakumo Kyooki. Vous en faites pas, elle n'a pas pris de coups sur la tête, elle est ainsi tous les jours...et...euh en fait...si vous pouvez vous en faire...

Ah, alors cette jeune demoiselle s’appelait Yuurei Gaki ? Elsa fut heureuse de pouvoir mettre enfin un nom sur celle qui était capable de tyranniser un Dieu sans recevoir de représailles en retour. Respect.

-Je suis une banane !

« Qu’est-ce qu’elle vient de dire ?! »

-LOUEE SOIT LA BANANE !

Le cœur de la reine fit un bond dans sa poitrine lorsqu’elle aperçut et entendit Kagi.

-Pitié non, pas lui…

Sans même s’en rendre elle se glissa derrière Hadès, là où elle se sentait le plus en sécurité. Pourquoi n’était-elle pas partie tout à l’heure comme elle le voulait ? Maintenant elle allait devoir se farcir la présence de ce psychopathe et maintenir constamment sa vigilance. Bon, visiblement Cornélie avait accomplie sa mission en ramenant la serveuse et le capitaine ET tout le reste du groupe…

-Oh mon Dieu ! Hans ! Qu'est-ce qui lui est arrivé ?!

Le médecin se précipita vers Hans. Aie, alors il n’était pas au courant. Elsa se rapprocha de lui, trop heureuse d’avoir un prétexte pour s’éloigner du shinigami. En marchant elle entendit un cri suivis d’un  «  Hadès est ici ! » qui la fit sourire intérieurement. Elle commençait à comprendre ce que voulait dire le Dieu par le fait que l’anonymat était reposant.

-Hans est devenu fou, dit-elle calmement au médecin. Il nous a attaqué subitement et à transpercé Hadès avec son épée. J’ai été contrainte de l’assommer pour le calmer.

Un son attira soudain son attention. Elle leva les yeux vers l’origine du bruit.

-La grande horloge sonne les douze coups de minuit…


Elle regarda partout autour d’elle pour voir si quelque chose avait changé lorsqu’elle remarqua une silhouette encapuchonnée qui venait vers eux. Son intervention aurait presque pu passer inaperçue au milieu du brouhaha si elle n’avait pas guetté. L’individu fit apparaitre un portail à l’apparence peu engageante. Elsa s’approcha pour mieux voir et surtout entendre.

-« Que ce voyage soit votre dernier. », lança-t-il à l'assemblée avant de disparaître.

La jeune femme regarda l’endroit où s’était tenu l’homme quelques secondes plus tôt avec perplexité. Elle s’attendait à beaucoup de choses mais certainement pas à ça…

-Sympathique, dit-elle avec ironie.

C’était pas rassurant du tout mais de toute évidence la réponse à ses questions se trouvait derrière ce portail.

-Bon… quand il faut y aller.

Elle prit une grande inspiration et disparut dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Re: Vous avez dit une Tour mystérieuse ? [Terminé]   Mar 2 Sep - 18:15

[Rp clos. La suite ici : http://www.kh-memento.com/t125-les-discordians-event#266 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vous avez dit une Tour mystérieuse ? [Terminé]   Aujourd'hui à 10:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous avez dit une Tour mystérieuse ? [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» [Inutile] Qu'est ce que vous avez fait hier ?
» Si vous avez du temps à perdre :)
» Vous avez dit couleurs primaires ?
» Vous avez lu l'histoire de Jessie James? - Clyde's links

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts Memento :: Machine à café :: Flood et jeux :: Archives du forum :: Rps évenements :: Event de la Tour de Yen Sid-
Sauter vers: