AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Misaki Yoshino - La Magie d'Evangélica (Work in progress)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Misaki
Le Divinateur des Étoiles


Pseudo Heaven : Elyon, Riku, Michiyo Despheras, Yachiru, Yuna, Kisshomaru, Céleste, Camélia, Kuraken...
Messages : 10
Triomphe : 4
Date d'inscription : 28/06/2014
Age : 21
Localisation : Sur un dragon

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Misaki Yoshino - La Magie d'Evangélica (Work in progress)   Mar 26 Aoû - 22:54



Prénom: Misaki - Nom: Yoshino - Âge: 24 ans - Groupe: Lumière - Race: Mage-Sorcier
Rang: Le Divinateur des Étoiles

Téméraire? Pas du tout. C'est même le contraire. Chaque détail est soigneusement calculé à l'avance dans la tête de Misaki, il pré-pense tout ce qu'il fait. C’est un garçon très intelligent qui met ses capacités au service des autres. Misaki est le parfait bon samaritain, à ses heures perdues. Il a bien entendu un sens de l’honneur irréprochable, puisqu’en tant que roi, et garant de la paix dans son royaume, il a toujours du montrer l’exemple. Agir contre la morale ne fait donc pas partie des perspectives de Misaki. Mais il peut emmener son intelligence très loin. Aussi coriace qu'un serpent voulant s'approprier une souris pour dîner, Misaki peut ruser de techniques vraiment incroyables pour arriver à ses fins. En général, il ne veut pas grand-chose de toute façon. Misaki est une personne très loyale qui ne peut pas s’empêcher de vouloir tout le temps faire le gentil ! C'est quelqu'un d'assez facile à vivre en fait. Misaki est quelqu'un de très "zen", comme qui dirait. Si on ne l’embête pas, il ne va certainement pas être celui qui viendra vous embêter. Bien au contraire. « Ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas qu’on te fasse », dit-il souvent. Il ne sourit pas beaucoup, c'est vrai, mais il est loin d'être insensibles aux blagues déplacées. Déplacées, voire carrément nulles. N'étant nullement attiré par les ténèbres, Misaki reste quelqu'un de très neutre par rapport à son camp. Il ne tient pas vraiment à donner sa vie pour une cause ou pour une autre, ce n'est qu'un humain après tout et il n'a qu'une vie. Il pense donc qu'il ne va pas gâcher sa vie, aussi précieuse soit-elle pour de simples détails comme la victoire de la lumière sur les ténèbres ou vice versa. Bien qu’il ait un penchant certain pour le camp de la lumière, il ne prend pas parti. Tel est le leitmotiv d’un roi. Ne jamais prendre parti.

Motivé? Pensez-vous une seule seconde? Autre chose qui viendra directement caractériser Misaki sera sa motivation zéro. Après tout, c'est un être humain, c'est "normal", me diriez-vous. A moins d’avoir une bonne raison, nul homme n’est naturellement motivé. Et c’est exactement comme ça que Misaki fonctionne. Il faut lui donner une bonne raison pour arriver à lui faire faire quelque chose. Avec un royaume à sa charge, forcément, il avait une bonne raison de se lever tout les jours. Aujourd’hui, la seule chose qui l’anime est de retrouver son frère disparu qui semble disparaître à chaque fois.

Son amour-propre compte énormément pour lui, il semble qu'il ne disparaîtrait jamais. D'une part, il entreprend quelque chose, il a totalement confiance en lui. D'autre part, lorsqu'il dit quelque chose, c'est l'assurance même qui réside dans ses paroles. Le problème avec Misaki, c'est son caractère farceur. Il adore plaisanter, mais étrangement, il ne rit à jamais à ses propres blagues. Par contre, lorsqu'il rit, c’est que la blague a du être très bonne, en effet. Misaki n'est pas quelqu'un de bien compliqué, un caractère simple, très franchement. Un mauvais tic dont il a toujours essayé de se débarrasser, c'est de jouer avec ses cheveux blonds lorsqu’ils bouclent, aux extrémités de sa chevelure, à l’aide d'une main ou d'une autre. C'est un peu embêtant pour lui parce que c’est tout simplement un clair signe de nervosité. La chose qu'aime le plus Misaki est d’utiliser la magie, voler à l’aide des vaisseaux Gummis ou bien les réparer, bien entendu, mais le mieux pour lui, c'est de dormir. Dormir lui fait du bien, le problème, c'est qu'il n'en a presque jamais l'occasion. S'il n'aime pas une chose, c'est bien la complication. Avec son esprit simple et logique, la complication lui est vraiment insupportable. Sciences sans conscience n'est que ruine de l'âme, pour lui aussi.


Ce visage, beau comme un ange, ne laisse pas de glace et il serait plus que mensonges de dire que ce dernier n'est pas un "apollon", comme appelé communément. Aussi, une tâche de naissance (indélébile pour sûr) est visible sur son poignet. Elle a la forme d'un long dragon de chine à écailles. Étranges motifs pour une simple tâche enfin, les gens qui le voient pensent sans arrêt que c'est un tatouage, ça ne fait pas vraiment rire Misaki. Cette marque est aussi le signe que Misaki avait quand même eut une famille. Mais si seulement il n'arrêtait pas de la regarder...

Misaki a également un teint normal, changeant rarement de couleur, ainsi que des dents bien blanches. Son apparence est en effet soignée. Aurait-il pu en être autrement, lorsqu’il s’agit du prince d’Evangélica ? Pour ce qui est de ses vêtements, le bleu domine son style. C'est à dire qu'il se diversifie bien entendu mais la chose principale reste, de soi, le bleu clairement distinctif. Le bleu étant sa couleur favorite, le garçon n'en prive jamais ses vêtements. Habituellement, il porte un tee-shirt bleu, par dessus lequel il met une chemise blanche. Son pantalon est jaune. Il s’agit d’un pantalon très léger, génial pour se déplacer rapidement. Il lui arrive quelques fois de mettre des mitaines, la magie abîmant parfois les doigts. C'est lorsqu'il se bat. Vu qu'il est un adepte de la bagarre de rue, il porte toujours ses mitaines sur lui, comme si cela était une question de vie ou de mort. Qui sait, ça l'est peut-être?... En clair, mis à part ses quelques accessoires pas biens précis, Misaki est d'une classe assurée. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il y en a long à dire sur son physique mais aussi que son buste ne lui sert pas à rien. Derrière son beau physique se cache également un type souple, capable de porter de lourdes choses, mais aussi, grâce à sa souplesse, il peut se faufiler à travers bien des endroits incroyablement étroits. Ce qui est incroyable, ce ne sont pas tant les endroits, mais surtout la facilité qu'il a à se glisser partout. Une tâche bien facile pour ce beau jeune homme ma foi. Dernier point qu'il vaudrait mieux énoncer, ce serait son endurance. Il est clair que pour arriver à ne jamais se faire prendre par les autres, celui ci peut courir bien des distances. Ce n'est peut être pas un athlète pouvant courir le 500 Km, mais il peut au moins en faire sa moitié sans être fatigué. Donc, certes, le physique de ce jeune homme est beau mais il serait faux de se méprendre sur le fait qu'il ne sert qu'à être beau...

Style de combat
Misaki se bat avec deux Gantelets géants (Giant Gauntlets), fait de lumière en forme d'ailes, qui lui permettent de se battre à main nues. Pour les sorts, il n'a pas besoin de ses Gantelets. Il a seulement besoin que ses mains soient libres de bouger.
v
L'objectif de votre personnage
Le but de Misaki est de rétablir l'équilibre des mondes de façon à ce qu'Evangélica puisse être débarassée des ténèbres qui l'engloutissent. Il désire également retrouver son petit frère Ibara, et son meilleur ami, Benjen. Parallèlement, il cherche aussi un moyen d'entrer en contact avec sa mère défunte (bien qu'il puisse voir les esprits, il ne voit pas ses parents, ce qui n'est pas logique).
Histoire


Je suis né dans un monde qui s’appelle Evangélica. Il est à la lisière de la galaxie, mais la technologie évangélienne, très développée, permet de se rendre dans les mondes qui peuplent le Kingdom Hearts. Ce dernier, il y a très longtemps, des milliards d’années avant notre ère, a déchaîné une puissance colossale, libérant une magie puissante à travers toute la galaxie. Les mondes les plus proches ont été engloutis sous le poids de la puissance monstrueuse de cette explosion. Evangélica, à la lisère de la galaxie a été touchée mais de manière étrange. Ce monde est un monde de magie. Ce monde en question est une sorte de ville futuriste, avec des tours immenses et des vaisseaux Gummis qui circulent comme des champignons…
Tout évangélien connaît l’histoire de notre monde, ce chapitre qu’on appelle le Wakati, le commencement. Chaque évangélien possède un pouvoir qui lui propre et le mien ne m’a jamais vraiment servi, en fait. Je peux voir les esprits. Les défunts évangéliens, certains sont gentils, mais d’autres m’ont déjà attaqué !

A l'année de mes 10 ans, mon père est mort, me laissant moi et mon frère orphelins. Je n’ai guère envie de vous resservir l’histoire du petit garçon esseulé qui a perdu ses parents parce que je peux voir les fantômes et ça n’aurait pas du être un soucis pour moi mais étrangement, je n’ai jamais pu parler à ma mère, morte il y a de cela 4 ans (j'avais 6 ans), ni même à mon père, qui est mort le mois dernier. Il m’a laissé ce tigre, Jaskiel, qui a l’air gentil, et qui m’aime bien. C'était mon dernier cadeau d'anniversaire avant sa mort. Il sait utiliser la magie et en abuse toujours, de toute façon. Les animaux de compagnie est automatiquement lié à la magie de l’évangélien qui le possède. Plus l’être est fort, et plus l’animal peut être d’un secours vital... Maintenant que je n’ai plus mes parents, je vis avec mon grand-père, un mage blanc. Sa femme, ma grand-mère, était une mage noire, une sorcière puissante. J’ai toujours voulu voir les sorts qu’elle utilisait mais après maintes et maintes demandes à mon grand-père, je n’ai jamais pu voir ne serait-ce que la couleur de son grimoire ! Mon grand-père quand à lui, n’utilise que la magie bienveillante, celle qui soigne, qui est positive et qui apaise: la magie blanche. Si je ne suis pas devenu fou, à la mort de mes parents, c’est bien grâce à lui... Ce sont les parents de mon père. Ceux de ma mère, je n’ai jamais su qui ils étaient car ma mère ne m’en parlait jamais et je ne les avais pas connu, à l’inverse de mes grand-parents parternels. Mon grand-père est la personne la plus gentille du monde. Il se soucie du bien être de tout le monde, sauf du sien. Il est le grand Sage-Mage du village, un mage blanc a qui on fait appel pour les soins intenses et pour la communication intermonde entre Evangélica et le reste de la galaxie. Il a besoin de vivre pour autrui et il ne vivait que pour son fils unique, alors lorsqu’il a perdu ce dernier, il n’avait que moi et mon petit frère, Ibara. Il a dit que j’avais un grand pouvoir, de par ma parenté. Mon grand père, lorsqu’il était jeune, était roi d’Evangélica. Il a laissé sa place à son jeune fils, car il préférait être le sage mage, ancien roi et dirigeant des 15 oracles, un position de conseiller plutôt que de gouverneur. N’ayant qu’Ibara et moi à la fin du règne de mon père, je fus fait héritier d’Evangélica et je régnais dans la ville, à mes 16 ans.

Ma mère était une mage rouge exploratrice, elle avait un grand pouvoir magique mais c’est à Illusiopolis qu’elle a trouvé la mort, dans des circonstances que je ne connais pas... Et mon père était un mage noir invoqueur de chimères. Lorsqu’il est mort, ses chimères ont retrouvé leur liberté, en attendant un nouveau pacte avec un nouvel invoqueur. Mon grand-père m’a dit qu’il se sont rencontrés car ils se disputaient un sortilège ancien. Ma grand-mère a intervenu et s’est emparé de celui-ci, puis a dit à son fils : « Tu devrais draguer, au lieu de jouer avec des sortilèges dangereux », c’est là que tout a commencé.

Ibara, mon petit frère, est un bout-en-train sur pâte. Il parle sans arrêt, sans aucune pause et le calme est un antonyme direct à son existence toute entière. Ibara maîtrise la matière et l’énergie, en d’autres termes, tout ce qui concerne la matière inanimée modifiée par l’homme : le papier, les matériaux, le caoutchouc, etc. Mais il ne peut pas maîtriser le vivant (les plantes, les humains, et les animaux). C’est effrayant, n’est-ce pas ? Mais son pouvoir est aussi fort que le mien, celui qui maîtrise les éléments (eau, air, feu, terre) et celui de l’invocation. Je sais utiliser le sort rafale, brasier, glacier ou même gravité m’est très facile, mais je ne peux pas changer la structure d’un glacier pour qu’il se transforme en eau, me servir de la gravité pour voler, ou utiliser les vibrations de ma voix comme un fusil à pompe... Ce que lui peut faire !

18 ans.
J’ai appris à utliser la magie correctement et Jaskiel est devenu grand, il est devenu un fauve imposant. Ibara possède un papillon, qui est capable d’utiliser la même magie que la sienne. J’ai intégré l’escouade de patrouille de la ville d’Evangélica et je suis aussi réparateur de vaisseaux Gummis, à mes heures perdues. Être prince dans une ville trop tranquille, ce n’était vraiment pas stimulant du tout. Ce que je préférais, c’était tout de même de conduire des vaisseaux gummi et je conduisais évidemment comme un pro. (rires)

Je n’avais pas vraiment d’amis, même si j’étais une personne enjouée et spontanée, j’étais plutôt solitaire et je n’avais que quelque connaissances ça et là. « Connaissances », oui enfin sauf Benjen, mon meilleur ami. Il sait tout de moi et je sais tout lui. Il possède une basse, qui, lorsqu’il en joue, fait de la magie. Les notes graves servent à attaquer avec des rayons lasers, les notes aigus lui servent à se protéger, lui ou ses alliés. Son pouvoir est fascinant. Il a toujours été à mes côtés, et passait le plus clair de son temps au château, et lorsque mes parents ont été décimés, il a été comme un frère de plus, pour moi. Il m’a accompagné dans ma douleur et m’a montré que tout n’était pas totalement fini...

Lorsque mes parents sont morts, j’ai été fait roi d’Evangélica. Comme mon père avant moi.

Je fais donc parti de la sécurité de la ville. Il n’y a pas d’immenses dangers, dans la ville, quelques malfrats par-ci, par-là. Enfin, c’était ce que je croyais.

Un jour, Ibara a mystérieusement disparu. Il n’est pas rare que les gens disparaissent à Evangélica, mais on les retrouve toujours dans la ville. J’avais demandé de l’aide aux Oracles. Mon grand-père, le grand Sage-Mage a fait appel à eux. Ils ont essayé de le localiser dans Evangélica mais le champ d’action de leur sortilège de location ne fonctionnent que pour les personnes qui sont dans la ville même. Il a disparu. Ibara a disparu. Je l’ai cherché partout. J’ai sillionné la ville et j’ai eu l’aide de mon grand-père. Il a entièrement disparu. Mon petit frère, perdu ? Je ne me faisais pas à l’idée qu’il pouvait être dans un monde qu’il ne connaissait pas et que je connaissais pas non plus...

Le soir où Ibara a disparu, alors que j’essayais de dormir, sans succès, de violents orages ont captivé mon attention. Ils m’ont réveillé brutalement. Ils étaient si forts que je n’ai pas pu fermer l’œil, et lorsque j’ai jeté un regard par la fenêtre, la noirceur du ciel m’a inquiété. La ville d’Evangélica, j’avais un mauvais pressentiment sur elle.

Il fallait que j’aille voir les 15 oracles. Ils sauraient peut-être quoi faire. Le monde était en désolation, tout le monde courrait mais rien ne servait de courir car il n’y avait aucun endroit sauf. Lorsque je prononçais le sortilège pour ouvrir la porte de la tour des oracles et que je l’ai refermé derrière moi, ma surprise fut grande. Mon grand-père était là.

« Majesté, suivez-moi, je vous prie ».

Je l’ai suivi jusqu’à une salle immense où les 15 oracles se tenaient là. Ils ont dit que le monde était en train d’être englouti par une vague mystique de ténèbres et la ville elle-même essayait de se défaire de cette emprise, mais les ténèbres gagnaient de l’ampleur. Toutes ces ténèbres étaient bien trop fortes...

« J’exige que l’on m’explique ce qu’il peut bien se passer ici !? »

Tout le monde me regardait, l’air désolé.



« Prince Misaki, vous devez rentrer dans le receptacle.

- Je dois entrer dans quoi ?

- Faites ce que je vous demande, s’il vous plait. Prenez le grimoire de votre grand-mère et cette bague, qui vous permettra de voir les esprits. C’est grâce à celle-ci que votre père avait le pouvoir d’invoquer les chimères. Vous entrerez dans un monde où vous pourrez pactiser avec elles.

- Grand-père... ? Qu’est-ce passe ? Pourquoi parlez-vous comme si c’était la fin du monde ?

- Evangélica se meurt. Majesté, tchikanek genaña dunek-so jimâshaña. (« Nous sommes à la fin monde nôtre. » En évangélien.)

Tout se désagrégeait. Tout allait si vite. Il me prit par la main et m’emmena dans le receptacle.

« Grand-père, j’ai peur... Et Ibara ?

- Ibara a rejoint un monde qui s’appelle la Cité du Crépuscule. C’est le premier monde après le nôtre. Souvenez-vous en, car vous n’y atterrirez pas d’aussitôt.

- Savait-il que tout cela allait arriver ?

- Il est très intelligent...

- Et Benjen... ?

- Vous le saurez bien assez tôt, Majesté. Puisse Evangélica vous porter bonheur. Bekashyo benani-jan (Puissiez-vous sourire). Evangélica renaîtra de ses cendres, lorsque vous aurez débarassé les mondes de leur ténèbres. Vous serez le prince du Royaume.»

Je n’eus pas le temps d’en dire plus, je perdis connaissance tandis que le sort des oracles m’engloutissait dans un bain de lumière intense et aveuglant... Puis c’était le vide intersidéral. J’avais un grimoire, une bague, mes pouvoirs, des souvenirs de mon grand père et de mon petit frère, mais j’ai tout oublié de ce soir de ténèbres. Pourquoi ? Je ne sais plus pourquoi ni comment j’ai atterri ici. Ce lieu s’appelle la ville de Traverse.

C’est une terre de refuge pour les personnes dont le monde a été détruit, d’après les racontars des Traverseurs. Il faut que je me trouve un vaisseau Gummi rapidement, si je ne veux pas mourir de vieillesse dans cette ville abritée par les sans cœurs... Heureusement, j’ai rencontré Edwidge... Enfin, Edge, du moins, c’est comme ça qu’il veut que je l’appelle. Il connaît bien la Ville de Traverse, car il est né ici.

« Alors tu ne te souviens plus de rien ? Moi c’est Edge... Je suis du Désert de Kilika. Il s’agit d’un désert très vaste, mais ce désert se trouve dans un monde éloigné de celui-ci. Il s’appelle Spira. Tu connais ce monde ?
- Non, et je connais aucun autre monde que mon Royaume, Evangélica. Il y a deux heures, j’étais le prince d’un royaume magique, et aujourd’hui, je suis un réceptacle vide à la recherche de son frère...
- Mais attends, Prince de Pacotille, qu’est-ce que tu es exactement ? Un humain ?
- Non. Je suis un mage-sorcier. Et ne m’appelle pas prince de pacotille. Sinon j’appelle Jaskiel !
- Okay, du calme, petit ! Qu’est-ce que c’est que ça, un mage sorcier ?
- C’est une personne qui utilise tout les types de magie. Je peux utiliser des sortilèges, mais aussi des pouvoirs qui viennent de moi.
- En quoi c’est différent ?
- Il y a une différence majeure : les sortilèges d’un grimoire de sorcier sont 10 fois plus puissants que les pouvoirs que je possède. Pour utiliser cette magie puissante, il me faut non seulement du temps pour réciter la formule, mais aussi mon grimoire, car c’est de là que vient ma magie, du moins celle liée à la sorcellerie.
Sceptique, Edge demanda alors :
- La sorcellerie n’est pas utilisable en combat alors ?
- Si j’avais eu une baguette magique, je n’aurais pas eu à utiliser le grimoire. J’aurais pu apprendre les sorts par cœur et ils se matérialiseraient dans ma baguette. Mais je n’ai pas de baguette...
- Pourquoi ?
- Parce qu’Evangélica, la ville dont je suis roi, a été engloutie par les ténèbres... Les baguettes avec. Ecoute Edge, j’ai besoin d’un vaisseau Gummi. Tu pourrais m’en filer un ?
- Ah ah. C’est 850 000 munnies, mon pote !

Je fis un sourire narquois, l’air décidé.
- Vendu. J’espère que c’est vraiment le meilleur que tu as.
- Tu as les moyens de te payer un tel vaisseau ?
- Tu me crois maintenant, quand je te dis que je ne suis pas un prince de pacotille. La munnie est aussi la monnaie de là d’où je viens.
- Okay, tu as gagné... Tu veux aller où comme ça ?
- La cité du Crépuscule.»


Test-Rp


« Jaskiel, tu sais qu’on a pas le droit, pas vrai ?
Comment-ça, tu t’en fiches ? Relâches-le tout de suite ! Il ne faut pas…
Je t’interdis de me couper la parole. T'es insupportable!!!
… »
Il était toujours aussi têtu celui-là. Borné comme un chat. En même-temps, puisque Jaskiel est le tigre blanc que j’avais toujours eu comme animal de compagnie, il me ressemble. Le problème avec ceux qui vous ressemblent, c’est l’unicité. Puisque l’unicité est la seule chose que nous ayons et qui nous soit propre, alors si on rencontre une personne qui nous ressemble… nous sommes plus à même de nus chamailler plutôt que de nous enthousiasmer de nos points communs… Jaskiel était très gentil, dans le fond, mais il devenait de plus en plus insupportable, et surtout…
« Tu utilises la magie à mauvais escient !!! »
Il venait tout juste d’utiliser la magie pour attraper un cerf innocent. Il venait de l’emprisonner dans une motte de terre. A l’évidence, ce tigre utilisait la magie mieux que moi ! Mais au moment où je prononçai ces paroles, Jaskiel changea subitement. Il devint grave et me regarda droit dans les yeux. J’ai senti que j’avais dérapé et que je n’aurais peut-être pas du dire ça. J’en étais sûr et certain : je venais tout juste de le blesser. Il ne faut jamais blesser l’égo d’un tigre. Il est bien souvent surdimensionné et à moins qu’il soit un nouveau né, il est encore plus surdimensionné que cela encore ! Il est évident que je n’ai pas le talent nécessaire pour utiliser les mots justes, et parler sans que mon interlocuteur ne reçoive ce que je dis comme une critique directe et mal attentionnée… Seulement voilà, Jaskiel me connaissait par cœur, il savait que ce que j’avais dit avait pour but de le culpabiliser… Pendant que j’étais perdu dans mes pensées, le tigre blanc disparu, en s’enfonçant rapidement dans la forêt d’Evangélica, d’où nous étions à proximité. Cependant cette forêt était une zone interdite. On m’avait raconté qu’il y a avait des trolls, des sorcières malveillantes, des lutins, des ogres mages, des karteks (un peuple d’éphèbes magiciens pas très commodes) et toutes autres sortes de créatures évangélienne aux noms imprononçables ! Toutes magiques, évidemment… Pourquoi ce petit tigre avait tellement tenu à s’enfoncer dans cette forêt là ! Il fallait quand même être forcené pour y entrer. Les lianes des premiers arbres se tenaient devant moi. Dans la pénombre de la nuit, j’entrai dans la forêt étincelante, parsemée de poussière d’or, sûrement à cause des lucioles. La magie résidait dans ce lieu. C’était évident. Normalement, dans une forêt, il aurait été beaucoup plus probable que l’on entende des bruits venus de partout, mais alors que le silence allait m’exploser les tympans, j’entendis de la musique, une douce mélodie venue d’un endroit que je n’arrivais pas à identifier. Une musique belle, grave, avec des sonorités que j’avais déjà entendues. En m’enfonçant un peu plus dans la forêt, je découvris, ébahi, d’où venait cette musique si belle.
« Benjen ??! »
Ma surprise fut entière. Là, devant moi, se tenait mon meilleur ami, en Orphée de la forêt, harmonisant tout être qui entendait sa musique avec la forêt elle-même. Mais qu’est-ce qu’il pouvait bien faire ici ? Je n’aurait jamais pensé une seule seconde qu’il pouvait s’aventurer ici. Jaskiel était à ses pieds, il avait entendu la douce mélodie et était venu s’allonger pour écouter les notes de Benjen.
« Bah, je vis ici ! » dit-il en souriant. « Je n’ai pas mes parents, ni de vraie maison, alors c’est ici que je vis. Je viens dans la ville pour voir du monde, mais la forêt interdite, c’est bien chez moi… Désolé de t’avoir caché ça…
- Mais pourquoi tu ne me l’as jamais dit !?
- Mais… Parce que tu ne m’aurais pas perçu comme quelqu’un de normal… Tu es mon seul ami humain… Je ne voulais pas ruiner ça, tu comprends ? Mes parents ont trouvé la mort, il n’y a pas très longtemps. Je suis resté seul ici avec les trolls, les orgres et les karteks mais je n’avais encore jamais rencontré d’humain… »
Maintenant qu’il le disait, je ne voyais aucune autre créature que des animaux, autour de lui : des grikh froids, des glors de feux, des klahn, et tout type de créatures à la magie puissante, se trouvaient là, bercés par le seul instrument de Benjen :
« Ils sont tous à toi ?
- Les animaux ? Non ! Ils sont libres mais aiment la bonne musique.
- Mais, tu ne t’ennuies pas, ici tout seul ? C’est assez vide non ?
- Les animaux font de la magie, et je peux toujours demander aux karteks de jouer avec moi…
- Et… Ils sont d’humeur joueuse, ces karteks ?
- Oui. Ils adorent jouer avec de la magie. Mon père en était un ! Tu veux que je te les présente ?
- Oh, j’aurais adoré, mais je cherche Jaskiel… Il est venu ici, je pense…
- Jaskiel dit qu’il ne veut pas te voir et qu’il est fâché.
- Ce n’est pas drôle… Arrête de rire et dis-moi où il est…
- Jaskiel… Avashae Jaskiel. Misaki anae zashyo milashaa. (Viens Jaskiel. Misaki veut te voir)
- Tu n’as pas le même accent que le mien quand tu parles évangélien… Est-ce normal ?
- Oui. Les citadins ne parlent pas comme les ruraux et encore moins les altesses royales... »
Jaskiel fit enfin son apparition. Tous les animaux d’Evangélica ne savent pas parler autre chose que la langue évangélienne. On ne peut communiquer avec eux qu’en Evangélien, même s’ils comprennent très bien la langue normale : ils sont incapables d’apprendre à parler autre chose que la langue qui leur est propre …
« Haz atonashae shi maroka ! (Ne refais plus jamais ça !) Tu sais bien que je ne voulais pas te blesser ! »
Les rugissements féroces du tigre me parcoururent l’échine. Je savais qu’il fallait que je m’excuse, à ce moment là :
« Pardonnes-moi Jaskiel. Ylishyae anaa-so.
- Ameshashyae. » (lit. « Tu arrêtes », cela signifie : « il n’y a pas besoin de tant de cérémonie »)
Le tigre blanc se leva, rugit et bondit sur moi, me plaqua violemment au sol et me lécha le visage, visiblement heureux, presque émoustillé. Cela faisait longtemps que je ne l’avais pas vu dans cet état là.
« Promis, petit Jaskiel, plus jamais de restriction sur la magie ! »
Lorsque je m’apprêtais à rentrer chez moi, je regardais en arrière et dis :
« Benjen… Est-ce que ça te dirais de venir vivre à la maison ?
- A la maison?... C'est à dire? Dans ton château?... Oh, je ne pourrais jamais… C’est beaucoup trop généreux…
- Un château immense pour mon grand père, moi et mon petit frère, c’est beaucoup trop grand, sombre, sans vie et parfois morbide, depuis que mes parents ne sont plus là : ça me ferait très plaisir…
- Tu es sûr que ton grand-père ne sera pas contre ?
- Non… Je ne vois pas pourquoi il refuserait…
- Je veux juste pouvoir retourner ici pour revoir les karteks de temps en temps… Serait-ce possible ? Ils m’ont gardés, après tout…
- Évidemment Benjen, nous sommes libres ! Tu pourras les voir quand tu voudras !
Et ce fut ainsi que j’habitai avec un Ibara et Benjen, sous le même toit. J’avais 10 ans, Benjen aussi, tandis Ibara en avait 8 et peinait à faire la différence entre l’évangélien et la langue normale. Ce fut le début d’un lien fraternel divisé en trois, même si Benjen allait souvent voir les karteks, nous passions de très bons moments et, excepté la mort de mes parents, ce ne sont que des souvenirs heureux, que je garde de cette époque.


_________________


Dernière édition par Misaki le Jeu 26 Fév - 23:27, édité 23 fois (Raison : Edit: Jaskiel.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsa d'Arendelle
Reine d'Arendelle


Pseudo Heaven : Lou/Kisa
Messages : 177
Triomphe : 149
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24
Localisation : A Arendelle

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Retrouver la mémoire.

MessageSujet: Re: Misaki Yoshino - La Magie d'Evangélica (Work in progress)   Lun 12 Jan - 10:26

Coucou, du nouveau ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misaki
Le Divinateur des Étoiles


Pseudo Heaven : Elyon, Riku, Michiyo Despheras, Yachiru, Yuna, Kisshomaru, Céleste, Camélia, Kuraken...
Messages : 10
Triomphe : 4
Date d'inscription : 28/06/2014
Age : 21
Localisation : Sur un dragon

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Misaki Yoshino - La Magie d'Evangélica (Work in progress)   Mar 17 Fév - 2:59

Up ! J'ai fini !

Merci de votre infinie patience! pale

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neige
Flocon mécanique


Messages : 34
Triomphe : 20
Date d'inscription : 31/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Misaki Yoshino - La Magie d'Evangélica (Work in progress)   Mer 18 Fév - 18:06

Poof, validé !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Misaki Yoshino - La Magie d'Evangélica (Work in progress)   Aujourd'hui à 15:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Misaki Yoshino - La Magie d'Evangélica (Work in progress)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» petit work in progress!
» Work In Progress 1 !
» Niveau 3 : DUELS - Sortilèges / Magie Noire {Terminé}
» Arrivée au ministère de la magie [PV Lucius Malefoy]
» Magie des hommes-lézards

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts Memento :: Tutoriel :: Fichiers de sauvegarde :: Fiche de présentation :: Fiches validées-
Sauter vers: