AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Première rencontre [PV Ankou]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Blanche-Neige
Princesse de coeur
Blanche-Neige

Messages : 191
Triomphe : 110
Date d'inscription : 19/10/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Découvrir ce qui provoque les dérèglements temporels. Secondaire : rencontrer Elsa et/ou Celsia

Première rencontre [PV Ankou] Empty
MessageSujet: Première rencontre [PV Ankou]   Première rencontre [PV Ankou] EmptySam 25 Oct - 2:30

Xanthia, quelques instants avant le paradoxe :


Blanche se réveilla en sursaut au milieu de la nuit avec le sentiment que quelque chose n’était pas normal. Elle s’habilla et s’équipa en vitesse, attrapa son sac et couru dans le salon. Autour d’elle l’air été déformé, ses mouvements étaient ralentis…

-SIAAA !!!
-VALERYA !!!

Sa colocataire sortie de sa chambre à toute vitesse et couru en direction de Blanche. Leurs doigts s’effleurèrent et…

Le paysage changea brusquement.

En un instant Blanche avait été arraché de Xanthia pour atterrir dans un monde qu’elle connaissait bien… seule. La jeune femme avait beau savoir que cela arriverait, rien ne l’avait préparé au choc émotionnel que cela produirait. Elle avait refait sa vie à Xanthia, elle avait des amis, un travail qu’elle aimait et tout cela lui avait été arraché sans même qu’elle sache pourquoi. Autant dire qu’elle était énervée, vraiment très énervée.

-Merde !!! Hurla la belle en donnant un coup de pied rageur dans une poubelle.

De toute évidence elle avait raison… ses rêves ne mentaient jamais. Mais pour une fois elle aurait tout donné pour avoir tort, parce que ce retour au Jardin Radieux, en plus de marquer sa séparation avec Xanthia et ses amis, avait un sens pour elle…

Le Destin ne laissait jamais rien au hasard. S’il l’avait ramené de force ici c’est qu’il avait des projets pour elle, et cela ne lui plaisait vraiment pas. Toutes ses anciennes connaissances devaient la croire morte à présent, après trois ans sans nouvelles. Et ce n’était pas plus mal, parce qu’elle ne se sentait vraiment pas la force de retourner les voir pour leur expliquer ce qui s’était passé. Bien sûr elle ne pouvait pas savoir que de côté-ci seulement trois mois s’étaient écoulés depuis le coup d’état de Catherine.

Non, elle n’avait pas envie de faire son comeback. Blanche-Neige était morte ce jour-là avec Nathan et Chris, elle refusait de réendosser son ancienne identité et les souvenirs qui allaient avec. Le problème c’est qu’elle n’avait aucune idée de ce qu’elle devait faire maintenant…  c’était bien de vouloir garder l’anonymat, mais Cid était la seule personne du Jardin Radieux, à sa connaissance, qui savait construire des vaisseaux gummies…


La rouquine commença à paniquer. Elle se força à inspirer calmement et à réfréner ses angoisses pour se focaliser sur ses objectifs immédiats : survivre. Elle dressa une liste mentale des choses qu’elle devait absolument faire avant la tombée de la nuit :


1)      Revendre certains de ses biens pour gagner des munies

2)      Trouver un hôtel ou passer la nuit… et éventuellement les suivantes

3)      A ce moment-là et seulement à ce moment-là, commencer à enquêter sur la nature des paradoxes (car oui, elle était convaincu qu’ils étaient la clé du problème).

4)      Dans les prochains jours : se procurer un vaisseau gummie et tenter de retourner à Xanthia


Elle partait avec un avantage : elle connaissait le Jardin Radieux. Par contre elle allait devoir faire profil bas si elle ne voulait pas être reconnue par l’un de ses habitants…

La jeune femme rabattit sa capuche sur sa tête et enfila ses lunettes rouges. Elle avait bien conscience que ses vêtements et son équipement risquait d’attirer l’attention, mais au moins les gens ne feraient pas la parallèle avec la douce Blanche-Neige, brune et portant de belles robes de princesses, qu’ils avaient connu autrefois. Elle jeta un coup d’œil aux alentours, vérifiant qu’il n’y avait personne et sorti sa radio.

-Sia, si jamais tu m’entends, ce qui m’étonnerait très fortement, sache que je suis toujours entière et que je me trouve actuellement dans un autre monde. Je vais chercher un moyen de revenir, je te le promets…

Elle attendit quelques minutes, guettant une potentielle réponse et rangea finalement sa radio en soupirant. Vu la position du soleil, elle avait encore quelques heures avant que la nuit tombe, parfait. Elle emboita donc le pas, se dirigeant directement vers la zone marchande où elle put exécuter la première partie de son plan et récupérer une certaine somme d’argent. Si elle attira le regard, personne ne fit mine de la reconnaitre. Tant mieux. Elle s’éloigna rapidement, ne voulant pas prendre le risque de rester trop longtemps dans une zone trop fréquentée.

« Bon, maintenant l’hôtel », songea telle.


Elle se  mit une gifle mentale en réalisant qu’elle n’avait aucune idée de l’endroit où se trouvaient les potentiels hôtels de la ville et qu’elle aurait dû poser la question à un marchand. Pendant son séjour dans ce monde elle avait toujours été hébergée chez l’habitant et traitée avec les égards dû à son rang social, ce qui expliquait qu’elle se retrouvait désormais en difficulté. Elle hésita à faire demi-tour avant de se raviser. Elle s’était trop éloignée et elle n’avait pas envie de revenir sur ses pas, au risque de rencontrer un membre du comité de restauration de la Forteresse.


« On verra bien si je trouve quelque chose en me promenant dans les rues »

Blanche-Neige se promena un moment sans trouver ce qu’elle cherchait. Elle se sentait vraiment bizarre, nostalgique. C’est comme si une partie de sa vie, qu’elle avait sciemment mit de côté, refaisait surface tout à coup… et avec ça quantité de souvenirs. Certains heureux, d’autres plus douloureux. Jamais elle n’avait cru revenir un jour ici ; jusqu’à il y a quelques jours à peine elle était résolue à passer le reste de sa vie à Xanthia.

C’est au détour d’une rue qu’elle réalisa qu’elle était suivit. C’est vrai, elle était passé devant un bar quelques minutes plus tôt et s’était bien rendue compte des regards intéressés de certains hommes mais elle ne s’en était pas préoccupée, elle avait l’habitude. En revanche le fait que deux d’entre eux aient décidé de la suivre était nettement plus dérangeant.

« A peine de retour et je dois déjà me battre », pensa telle en soupirant.


La demoiselle n’avait aucun doute sur sa capacité à maitriser deux hommes bourrés, mais cela ne l’amusait pas du tout. Elle continua à marcher, l’air de rien, et s’engouffra dans une ruelle qui faisait angle à la rue principale, puis se dissimula dans un renfoncement et attendit patiemment. Elle sortit de sa cachette lorsque le premier homme arriva et le maitrisa sans plus de cérémonie. Elle fut cependant obligée de l’assommer pour pouvoir faire face au second agresseur qui réussit, après un échange « cordial » et quelque peu mouvementé, à lui décrocher un bon coup de poing dans le visage… effet renversent. Ses lunettes s’envolèrent et glissèrent au sol… mais à vrai dire ce n’était pas vraiment le premier souci de Blanche, là, tout de suite. Ce type était nettement plus costaud que le premier et avait l’air un peu moins bourré… de toute évidence la self défense ne suffirait pas à le maitriser. Elle se résolut donc à faire appel à son arme symbiotique et matérialisa son gun qu’elle pointa sur son ennemi. C'était de la dissuasion pure, si elle avait voulu le tuer elle l’aurait fait dès le début plutôt que de se laisser frapper. C’était peut-être ça son problème, elle était trop gentille. Sia le lui avait souvent reproché.


-Prend ton copain et dégage, lança telle en touchant avec sa main libre sa lèvre légèrement ensanglantée. Bon sang, depuis quand le Jardin radieux était si mal fréquenté ?! Le cœur de ces types puait les ténèbres !


Si dans un premier temps son agresseur fut mine d’obéir, il se figea très vite en regardant quelque chose dans son dos. Blanche n’eut pas le temps de faire volte-face que des bras solides la ceinturèrent et la soulevèrent. Son gun glissa de ses mains et tomba par terre.


« Il y en avait un troisième ?! »

Celui-là elle ne l’avait pas vu venir. Le fait est qu’elle se retrouvait dans une position vraiment très embarrassante, avec deux ennemis sur trois en état de se battre et elle-même qui avait les bras coincés.

-Une vraie tigresse comme je les aime, susurra le type qui la tenait. Tu feras moins la maligne quand on se sera occupé de toi.

« Enflure… »

Blanche-Neige brisa la symbiose avec son gun pour éviter que quelqu’un ne s’en serve contre elle et tenta d’attraper l’une de ses armes accrochées à la ceinture. Ses doigts se refermèrent sur son taser… parfait. Cette fois elle n’eut aucuns scrupules à s’en servir contre son agresseur qui poussa un cri avant de s’effondrer, entrainant la belle avec lui par terre. La second type se précipita vers elle pour porter secours à son ami, laissant tout juste le temps à Blanche de réactiver la symbiose et de faire apparaitre son gun. Le coup qu’elle tira en l’air fit un vacarme monumental et stoppa net la course de l’homme. Elle braqua ses yeux sur lui et le foudroya du regard.

-Le prochain coup est pour toi, dit-elle d’une voix haineuse. Dégage !

Son ennemi ne se le fit pas dire deux fois et prit ses jambes à son cou, abandonnant ses compagnons derrière lui. Blanche soupira et fit un rapide état des lieux : deux hommes inconscients, un fuyard. Le combat était terminé. Elle avait gagné.

Blanche fit disparaitre son gun et rangea son taser à sa ceinture, puis entreprit de se relever avant de se raviser. Elle avait pris quelques coups pendant le combat et elle n’était pas vraiment au top de sa forme, il valait mieux attendre un peu.

-Trois agresseurs maitrisés sans en avoir tué aucun… j’imagine que le bilan est positif, soupira telle en soignant magiquement sa lèvre ensanglantée.


Avait-elle bien fait de le laisser fuir ? Ces types étaient des violeurs en puissance, leur place était derrière les barreaux, pas en liberté… d’ailleurs à ce propos, elle se trouvait à présent en plein dilemme : devait elle prévenir la police ? Bien sûr, elle pouvait aussi partir et oublier tout simplement cette histoire, mais elle courrait le risque que ces enflures récidivent et tuent une innocente la prochaine fois. Et dire qu’elle ne voulait pas se faire remarquer…

La jeune femme se décida finalement à se relever et prit le temps d’inspecter ses membres pour vérifier qu’elle n’était pas blessée. Rien de grave, juste quelques bleus, elle s’en tirait bien. Le problème étant qu’elle n’avait toujours pas prit de décisions…  A quelques mètres gisaient toujours les deux hommes inconscients.


« Je suis étonnée que la détonation n’ait pas attirée de curieux… » Pensa telle.


Bien sûr elle avait tort.
Revenir en haut Aller en bas
L'Ankou
Shinigami Ardent
L'Ankou

Messages : 22
Triomphe : 19
Date d'inscription : 21/09/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

Première rencontre [PV Ankou] Empty
MessageSujet: Re: Première rencontre [PV Ankou]   Première rencontre [PV Ankou] EmptySam 25 Oct - 13:39

-Trois agresseurs maitrisés sans en avoir tué aucun… j’imagine que le bilan est positif.

Il s'alluma une clope et remonta doucement ses lunettes sur son petit bout de nez en regardant la rouquine soigner magiquement sa blessure à sa lèvre.

Qui est-ce ? Elle est douée pour le combat, mais elle semble un peu trop gentille. Pourquoi ne pas les avoir tuer ? Hum...Je le sens, ils sentent la mort, la mort rôde autour d'eux comme un loup guettant sa proie. Ils ne vont pas tarder à mourir; mais ce sera à cause de quoi ? Ou bien de qui ?

Sa tête tourna légèrement pour regarder sa propre ombre au sol, comme si elle était là, présente avec lui.

Tu sais, j'ai toujours du mal à comprendre ce que tu veux comme j'ai du mal à comprendre pourquoi cette liaison et ce pouvoir, mais je suppose que tu me diras rien, n'est-ce pas ?...tss...Ankou, tu es en train de parler à ton ombre; réfléchis, elle n'est pas là, elle ne t'écoute probablement même pas...oublie et va parler à cette fille. Elle doit être perdue et ne doit pas savoir quoi faire. Quant au fuyard, il sent la mort lui aussi, il ne devrait pas tarder à faire la mauvaise rencontre de trop...

Un cri puissant retentit non loin des deux protagonistes, le cri d'un homme qui tentant de fuir venait de faire une mauvaise rencontre de trop. Qu'avait-il essayé de faire ? Avait-il rencontré une autre jeune fille dans sa fuite et avait-il essayé de lui faire ce qu'il voulait faire avec la rousse ? Un quelconque ennemi peut-être ?
Quoiqu'il se fût passer, le cri avait été celui d'un homme surpris par la mort.

Quel autre tour as-tu inventé pour lui prendre la vie ? Au moins il ne risque plus de faire du mal à quelqu'un, c'est bien ce que tu dirais si tu étais vraiment là n'est-ce pas ?

Quelques cendres de sa cigarette tombèrent sur le sol.


-Bonsoir.

D'une main il tenait sa cigarette et de l'autre il tenait deux grands sacs. Il y avait de la nourriture à l'intérieur. De la viande, quelques fruits, beaucoup de légumes. Il revenait de la zone marchande et devait rentrer avant que Bérénice ne s'impatiente encore plus.

-Le bilan serait encore plus positif si on était sûr qu'ils ne recommencent pas.

L'Ankou n'était plus l'Ankou, mais comme n'importe quelle âme ayant été au moins une fois le charretier sinistre de la Mort, il avait ce léger don de savoir si une personne en face de lui allait bientôt mourir ou non; même s'il était incapable de prédire comment cette personne allait décéder.
Les deux bonhommes n'allaient pas tarder à trépasser, ils puaient la mort.


-Vous ne devriez pas rester ici, n'importe qui pourrait rappliquer et vous pourriez avoir des problèmes; ils vont bientôt mourir, je ne sais comment mais la Mort ne tardera pas à venir les prendre sur sa charrette. On pourrait vous confondre avec un agresseur alors que vous étiez l'agressée. Vous n'êtes pas du coin mais vous semblez connaître à peu près les lieux, venez avec moi je connais un hôtel sympa où vous pourriez passer la nuit; je travaille là-bas à temps partiel pour payer ma chambre.

La monture de ses lunettes à verres fumés descendirent à nouveau de son nez, laissant à l'inconnue, tout le loisir de regarder des flammes fictives danser dans son regard de braise. Le jeune homme qui ne l'était plus tout à fait tourna le dos à la jeune femme, prêt à rentrer à l'hôtel, seul. Il était conscient qu'elle pouvait très bien ne pas avoir confiance en lui, et il s'en fichait tout à fait. D'ordinaire il n'aimait pas à se mêler des affaires d'autrui, mais il ne savait comment elle avait encore réussi à le détourner de son indifférence.

Si jamais elle me sort que je suis liée à quelqu'un d'autre en prime...


-On m'appelle l'Ankou.

Et il avança.

Blanche-Neige pouvait lire dans le coeur du jeune homme, une lumière pure, cette même lumière de vaillance qui avait poussé le garçon à se tuer le jour où la sirène l'avait emportée au fond des eaux, l'arrachant pour toujours à sa famille.
Et depuis lors, son coeur n'avait jamais cessé de brûler.


_________________
Première rencontre [PV Ankou] 1355505885Signature_1