AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Paradoxes et Démons.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Burroughs
Savant du Paradoxe


Messages : 12
Triomphe : 9
Date d'inscription : 12/01/2015

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Paradoxes et Démons.    Ven 16 Jan - 22:53

Accueillante et chaleureuse, les bras de Nyx bordaient tendrement l'âme enfantine de Burroughs en le guidant vers le royaume de son fils, Morphée. Dans son domaine, pensée et souvenir deviennent seigneur alors qu'ego devient esclave. Depuis peu, elles tourmentent avec joie Burroughs rendant la douce obscurité environnante assez étonnante pour briser le calme cristallin du scientifique. En ouvrant les yeux, il se rendit compte qu'il était improbable qu'il soit réveiller : le lieu où il se trouvait était un vitrail lumineux de grande taille encerclé par d'épaisses ténèbres. Le motif du vitrail était une habile représentation des lieux les plus emblématiques de son monde d'origine arrangé sous la forme d'un sablier dont le contenu se vida lentement à mesure qu'un groupe de Discordians apparurent.
Un petit groupe de 7 créateurs de paradoxe. La meilleure contre-mesure était Vetala et Nergal qui, étrangement, apparurent d'une pensée de Burroughs.
Courant sauvagement parmi la horde de monstre, les visages de Nergal se tordirent en un rictus cruel alors qu'il attrapa le plus proche d'une seule main, à l'aide de la force procuré par Vetala qui se contentait de fixer le l'abysse qui se trouvait au delà du vitrail. De sa main libre, le sans-coeur poignarda  le discordians de sa dague à la sinistre lame ondulée.
Contre-attaquant rapidement, les 2 discordians de petites tailles se jetèrent sur le bras gauche de Nergal en le tailladant, laissant s'écouler une substance noire s'évaporant dans l'air. Les visages présents sur la poitrine du sans-coeur se déplacèrent pour rejoindre le bras assaillis par les créatures. L'instant suivant des cris atroces retentirent suivis de bruit de mastication ignoble.
Comme frappées par la peur, les créatures primitives reculèrent jusqu'au bord de l'abysse avant de se remettre à l'attaque.
Sans tenter d'éviter les discordians, Nergal les chargea à nouveau, éventrant l'un d'entre eux au passage. Un autre, tentant d'attaquer son flanc gauche fut attrapé au vol par le sans-coeur le lança par terre et l'élimina à la seule force de ses talons. Le dernier, sautant directement au visage de Nergal rencontra juste sa dague au lieu d'arriver à sa destination.
Juste au moment où le dernier fut vaincu, un nouveau discordian fit son apparition. Il était de forme humanoïde et au premier coup d'oeil, était vêtu d'une armure grise étincelante de chevalier mais les yeux attentifs de Burroughs remarquèrent que ce n'était qu'une peau, peut-être un exosquelette. A la place de son bras droit, se trouvait une longue lame décorée d'une horloge.
Comparé aux autres Discordians et malgré son apparence, il était rapide. Trop rapide et résistant pour que Nergal soit capable de placer des coups efficace sans aide. D'une autre pensée, Burrougs remplaça Vetala par Nebiros.
Le sans-coeur à la cape rouge envoya ses fils s'enrouler autour du bras droit du Discordian, à l'endroit qui sépare la lame et "l'armure". Dès que ce fut fait, sa vitesse baissa de manière significative, permettant à Nergal de le faire tomber par terre de le poignarder autant que nécessaire pour qu'il s'arrête définitivement en laissant s'échapper des grains de sable de ses blessures.

Lentement, les grains se déplacèrent d'eux-même, posant une question que Burroughs aurait dû se poser bien plus tôt : "Peux-ton s'amuser avec le temps ?"

"Non, bien sûr que non., murmura le scientifique, "Tout ceci ne serait pas arrivé si je n'avais pas été aussi idiot..."

"Peut-on justifier toutes ses actions par la Science ?"

"Je... L'humanité fera toujours des erreurs. C'est pour ça que nous avons besoin de comprendre le monde autours de nous. Pour les réparer. Et si je ne prends pas de risque avec les discordians... nous n'auront même pas le luxe d'être prudent !"

"N'as-tu pas peur des Ténèbres que tu tentes de contrôler ?"

Une ombre guida tranquillement Burroughs et sa chaise roulante au bord de l'abysse pendant que ces mots résonnèrent dans son esprit.

"Seul les idiots ont peur de ce qu'ils ne connaissent pas ! Je n'ais pas peurs d'elle. Ce n'est qu'une force de la nature, tout comme les discordians sont une représentation des forces régissant le le temps et l'espace. Ce n'est que la sottise qui provoque des drames pas les Ténèbres.

Sur ces mots, Nergal, avançant d'un pas se mit en route vers son maître, ses visages tordu d'un rictus moqueur tandis qu'il le fit plonger dans l'abysse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Paradoxes et Démons.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ambiguïtés et paradoxes Madikéens
» I. Autremonde, les autres planètes, et les Dragons et Démons
» Les démons d'Ohara
» Préambule du Chapitre trois : « Anges et Démons »
» [anim] Invasion des démons en Orneval et autrepart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts Memento :: Machine à café :: Flood et jeux :: Archives du forum :: Rps-
Sauter vers: