AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Si complexes... Et si froids... [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Neige
Flocon mécanique


Messages : 34
Triomphe : 20
Date d'inscription : 31/08/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Si complexes... Et si froids... [Terminée]   Dim 31 Aoû - 0:39



Neige - 18 ans - Antipode - ♀ - Ténèbres
Fille des glaces

Les ombres sont mon essence. C'est l'énergie qui coule dans mes veines. Cette froide étincelle de vie qui me maintient éveillée.
Pourquoi... Pourquoi ont-il dénigré cela ? Pourquoi, sous prétexte que je sois l'ombre, la lumière doit-elle constamment me mettre plus bas que terre ?
Autrefois, j'étais pure et innocente. J'étais cette âme vagabonde qui riait joyeusement sous la lumière chaleureuse du soleil, celle qui chantonnait en admirant la beauté de la lune une fois la nuit tombée. Malgré ma nature ténébreuse, j'étais heureuse. Mon cœur, noir comme le charbon, était en résonance avec ma partie lumineuse, ma seconde moitié, qui elle, était de pure lumière. La lumière et les ténèbres s'accordaient, et c'est plongé dans l'équilibre entre le jour et la nuit que mon cœur battait. Mais le jour ou ce lien a été brisé, tout a changé...
Des choses horribles ont été faites. Des choses que je ne pourrais jamais oublier, que je ne pourrais jamais accepter. Dans ces couloirs souterrains humides, j'ai entendu des cris qui ne s'effaceront jamais de ma mémoire. J'ai vu des choses qui ont tourmenté mon esprit à jamais. J'ai senti une douleur qui sera toujours gravée au plus profond de moi...
Et ce sentiment... D'abandon... Me hante toujours...
Depuis ce jour, j'ai décidé de ne plus laisser les autres êtres des ténèbres souffrir comme j'ai souffert. Je me suis levée, ai attrapé mon arme, et j'ai hurlé à la guerre. À la guerre contre nos tyrans.
On nous appelle les Antipodes, car s'ils tracent leur chemin dans la lumière, nous creusons notre tunnel dans les ombres. Comme des rats.
J'ai alors combattu des hommes. Par centaine. J'ai combattu mes tyrans, mes bourreaux, mes geôliers. Mais j'ai aussi combattu les êtres que j'avais aimé... Ravivant un peu plus la douleur de ma condition.
Puis il y a eu ce jour où j'ai été séparée de mon autre moitié... Définitivement, peut-être. J'ai senti la connexion entre son cœur et le mien s'affaiblir. Je me suis sentie chétive, faible.
On aurait pu croire que le premier sentiment qui envahit un cœur rongé par les ténèbres est forcément celui de la haine ou de la colère...

… Mais pour moi, tout ça n'aura été que tristesse.

Mon nom à moi, c'est Neige. Je mesure un peu moins d'un mètre soixante-dix et quelques soixante kilogrammes. Je suis une antipode, et au cas où vous en douteriez, j'ai le même physique de base que n'importe quel être humain : J'ai deux yeux, un nez, une bouche, deux bras, deux jambes. Rien de plus classique. Bien, passons à quelque chose de plus intéressant, voulez-vous ? Je ne suis pas très solide ni très forte, ça n'a jamais été mon dada. Par contre, j'ai pour moi le fait d'être assez agile et assez adroite quand je le veux... C'est déjà ça.

Mais quoi, ça ne vous intéresse pas non-plus ? Bon, on va parler de ma garde-robe, alors, si vous y tenez. Je porte habituellement des vêtements relativement amples, généralement dans des couleurs blanches, beiges ou marronnes. Généralement, malgré mes affinités pour le froid, je m'emmitoufle dans un manteau grisâtre relativement souple et confortable. Ça n'est pas vraiment la dernière mode à Long Mirage, mais pour ce que cette ville m'a apportée... Bref. Généralement, je porte des chaussures que vous, humains, semblez appeler « converses ». Drôle de nom. Elles sont teintées de la même manière que le reste de mes vêtements.

Quoi, ça ne suffit pas ? Très bien, rapprochez-vous. Plus près. Voilà. Comme vous pouvez le constater, j'ai des cheveux blonds, presque blancs, qui m'arrivent un peu en dessous de la hauteur des oreilles et qui ont la fâcheuse habitude de prendre plus de volume qu'ils ne devraient. Ils sont relativement lisses et soyeux. Voilà, ça, c'est fait. Du côté de mes yeux, comme vous pouvez le voir, ils sont verts. Ou rouges. Ou les deux, je ne sais pas. De ce que j'ai compris, cela semble dépendre à la fois de l'orientation que vous avez vis à vis de mon regard et de l'instant auquel vous les regardez... Il me semble que c'est lié avec la manière dont mon cœur entre en résonance avec celui de Céleste (ma partie lumineuse, aurais-je oublié de le préciser?) ou un truc du genre... Je n'ai jamais vraiment compris comment tout cela fonctionnait, et pour être honnête, je m'en fiche un peu.

Style de combat
Neige enchaîne généralement les attaques à la rapière, les sorts de glace et les actions défensives comme la téléportation ou un bouclier de glace.

L'objectif de votre personnage
Rétablir l'équilibre entre la lumière et les ténèbres... Afin que plus jamais les êtres des ombres ne soient victimes de leur propre condition.
Histoire
Approchez-vous, asseyez-vous et écoutez. Je vais vous raconter une histoire. Mon histoire, certes, comme vous pouvez vous en douter, mais pas seulement. Cette histoire, c'est tout d'abord celle d'une jeune adulte appelée Céleste. Céleste, pratiquant l'alpinisme mais un peu trop confiante en ses propres capacités, avait décidé de s'aventurer seule en montagne de bon matin. Vous connaissez la suite...
Non ? Laissez-moi résumer ça simplement. Ayant voulu cueillir une jolie edelweiss qui poussait entre quelques pierres, avait par mégarde déclenché une avalanche (Comment ? Ne me le demandez pas, elle n'a jamais voulu me le dire... Et je n'ai aucun souvenir de ce qui s'est passé avant ma naissance). Broyée et frigorifiée par la coulée de neige qui l'avait engloutie, elle périt. Fin de l'histoire... Ou peut-être pas. Je dirais même que c'est plutôt le début...
Long Mirage, cité des morts. Ville sombre aux airs futuristes baignée dans la lumière et dans les ténèbres. C'est donc là que moi, Neige, Antipode, suis née et ai pris forme. Au cas où cela n'aurait pas été clair, je suis la partie sombre du cœur de Céleste : Je suis elle, elle est moi. Quand une âme rejoint Long Mirage, son cœur est séparé entre la lumière qui conserve la mémoire, et les ténèbres, qui sont à jamais imprégnée de l'essence ayant apporté la mort à l'être d'origine. Céleste ayant périt par la neige et la glace, ce sont donc les éléments que j'ai pu apprendre à manier au cours de ma vie. Il y avait aussi cette fille, Ambre. Elle était morte par l'eau, peu avant Céleste, et s'était attachée à nous... Ou surtout à moi, je crois. Au début, je ne l'avais absolument pas compris, mais elle ressentait quelque chose pour moi. Je crois qu'elle était amoureuse, si c'est le terme exact...
Vous allez probablement dire que c'est assez naïf, mais c'est donc avec elle que j'ai appris ce que ça voulait dire, « être amoureuse ». C'était sympa, au début. Mais quand ça a dégénéré pour moi, ça n'a fait qu'amplifier ma douleur et ma tristesse... Mais reprenons là où nous en étions, voulez-vous ?
J'ai donc commencé à vivre avec elles, et tout allait pour le mieux. J'apprenais vite à maîtriser mes pouvoirs – qui au départ, débordaient d'énergie magique... Ce qui faisait que je gelais les choses sans vraiment m'en rendre compte, ou même que des flocons de neige s'échappaient de la pulpe de mes doigts sans que je le veuille – et à canaliser au mieux mon énergie pour m'en servir comme je le désirais. Si au départ, quand on me demandait un verre d'eau, il finissait remplit de glace, au final je parvenais à parfaitement maîtriser ce flux d'énergie magique qui circulait en moi. C'était un véritable apprentissage.
Au fur et à mesure cependant, je me suis rendue compte que l'ambiance s'alourdissait, dans notre petit foyer. Comme si une sorte de peur s'installait peu à peu entre nous trois. On n'avait pas vraiment voulu m'expliquer de quoi il s'agissait, au départ. J'ai dû l'apprendre un peu par moi-même.
Il faut savoir que la principale source d'énergie de Long Mirage se trouvait dans des mines de pierres énergétique, au nord de la ville, que l'on appelle Noctaline. Ces pierres, véritable concentré de ténèbres, servaient à l'alimentation en énergie de toute la métropole. Malheureusement, les mines commençaient à tarir et ils n'avaient aucune énergie de secours pour pallier à ce problème. De plus, un certain racisme s'était mis en place au sein de la ville, les antipodes comme moi étant vus comme de plus en plus dangereux et de plus en plus marginaux par l'élite intellectuelle d'abord, puis ensuite par la grande majorité des habitants de Long Mirage, les Esprits (partie lumineuse des cœurs). Enfin, l'élite scientifique de Long Mirage avait trouvé le moyen d'extraire sous forme pure l'énergie magique des antipodes comme moi... Ai-je besoin de vous expliquer le problème ?
Enfermée. Bloquée dans un complexe scientifique. Ils ont tenté de me mettre une sorte de... De puce électronique à la base de la nuque. Je les voyais, ceux qui avaient ça d'implanté dans la peau : Ils étaient devenus de véritables zombies, des marionnettes fantoches au service de leurs bourreaux. Certains avaient le droit à d'autres petites « améliorations », pour leur plus grand malheur. C'est ce qu'on a essayé de me faire, à moi aussi.
Ils avaient amené deux ailes métalliques articulées, en aluminium. Il suffisait d'atteindre mon système nerveux et de le brancher comme c'était possible pour que je puisse en avoir le contrôle. Autant dire que l'expérience n'avait pas été réjouissante, et que je ressens encore la douleur au niveau du dos. Ils m'avaient également greffée la puce, mais par un miracle que je ne saurais expliquer, il semblerait qu'elle n'ait jamais réellement fonctionné – du moins, pas suffisamment pour faire plier ma volonté à la leur.
Je m'attendais à ce que, un jour ou l'autre, on me sorte de cet enfer. J'ai attendu pendant de longues semaines que Céleste et Ambre viennent me libérer de cet enfer. Qu'elles me soutiennent et m'aide à me reconstruire après cette expérience traumatisante. Le temps est passé. Mon espoir s'est peu à peu fané au fond de sa geôle, pour que par dessus repousse la chrysanthème de la tristesse et du désespoir. L'amitié que je ressentais pour Céleste et l'amour que je portais à Ambre se sont peu à peu, teintés du sentiment de trahison le plus profond que je n'avais jamais ressenti, transformés en haine.
Le jour où, par je ne sais quel miracle, j'ai réussi à m'échapper, j'ai décidé de m'enfuir le plus loin possible de cette ville qui souhaitait me réduire à néant. J'ai vécu seule, non-loin d'autres antipodes qui s'étaient eux aussi échappés. J'étais heureuse.
Puis elles sont revenues. Elles sont tenté de me dire beaucoup de choses, de me noyer sous un flot d'informations assez impressionnant. Mais à mon sens, c'était trop tard pour elle pour revenir vers moi. Nous nous sommes jetées les unes sur l'autre.
Le gel. Plus rien. Le temps semblait s'être arrêté.
J'ai aperçu un masque, à l'horizon. Puis un sourire.

Je me suis évanouie.

Test-Rp
La Lune est pleine, cette nuit-là. C'est assez calme. Je me laisse aller à naviguer entre les immeubles tout de verre, d'acier et de cristal. Je suis seule. La brume qui enveloppait tout à l'heure les grattes-ciels sublimes de la Grande Cité de Long Mirage s'est peu à peu dissipée pour laisser place à l'obscurité, percée de parts et d'autres par la lueur douce des lampadaires. C'était calme... Beaucoup trop calme.

Sans même que je m'en rende compte, ce rythme entraînant s'était installé dans mon crâne. Je m'étais mise à chantonner, à sautiller au rythme des notes, animant un peu la nuit dans laquelle je baignais.

« Get the Cool... Get the cool Shoe Shine... »

Peu à peu, j'oubliai le monde dans lequel j'étais perdue. Je tournoyais sur moi-même, bras tendus, yeux levés vers le ciel noir. Bientôt, quelques flocons de neige se mirent à tomber vers le sol, virevoltant à la fois au gré du vent et de ma volonté.
Bientôt, je laissai mes paupières se refermer, marmonnant tout doucement le rythme de la musique qui se faisait de plus en plus doux et de plus en plus réconfortant. Je ralentissais, tournant doucement, un pas après l'autre. Le vent se glissai dans mes cheveux, les faisant virevolter alors que  j'arrêtai naturellement mon mouvement de toupie.

Quand j'ouvrais les yeux, mes pieds étaient couverts de neige blanche et pure.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abnegatio
Capitaine de l'Arche


Messages : 125
Triomphe : 667
Date d'inscription : 25/06/2014

Feuille de personnage
Objectif de Triomphe: Indiquez en résumé l'objectif du personnage.

MessageSujet: Re: Si complexes... Et si froids... [Terminée]   Mar 30 Sep - 12:39

Fiche agréable à lire et rédigée dans un style qui sort de l'ordinaire pour le physique et mental.

Histoire progressive et facile à lire, incomplète certainement mais connaissant déjà un peu le contexte de Long-Mirage, je sais que ça te prendrai des jours et des jours à tout rédiger donc bon.

Rien à redire, fiche validée, les questions arrivent de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kh-memento.com
 
Si complexes... Et si froids... [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Si complexes... Et si froids...
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts Memento :: Tutoriel :: Fichiers de sauvegarde :: Fiche de présentation :: Fiches validées-
Sauter vers: